besoin d'aide, je suis détruite

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Topic author
coxinel
Cornu
Cornu
Messages : 6
Enregistré le : sam. 3 sept. 2011 13:13

besoin d'aide, je suis détruite

Message par coxinel » sam. 3 sept. 2011 13:57

he oui; rien de bien original, je suis cocue!

12 ans de vie commune, beaucoup de points communs; mais une mésentente sexuelle profonde. C'est comme ça que je peux résumer la situation.
Je viens donc d'apprendre qu'il entretien une relation depuis trois mois avec une fille que je connais et que je détestait déjà avant cette histoire.
Il m'accuse d'être castratrice et me dis que c'est ce qui l'a poussé dans ses bras;à elle, qui indéniablement fait partie des femmes chaudes (pour rester polie).
Pourtant je ne suis pas frigide, loin de là, mais c'est vrai que je suis peut être un peu conventionnelle et que j'ai moins de libido que lui. j'ai pourtant fait des efforts. J'ai acheté des tenues sexy, des sex toy, je lui ai fait des surprises, on s'est filmés, on a fait quelques webcam...
Mais c'est quelqu'un de très sexuel qui a des fantasmes très forts auxquels j'ai souvent dit non. Il aurait souhaité qu'on essaie les clubs échangistes, le triolisme, l'urophilie,l'exhibition. Il regrette fortement que je n'aime pas la sodomie (que j'ai quand même pratiquée pour lui faire plaisir). Il aurait voulu qu'on fasse l'amour deux fois par jour, que je ne lui dise jamais non. Et surtout il aurait aimé que je prenne plus d'initiatives; que je m'exprime plus; que je sorte de ma timidité. Et là dessus je suis bien forcée de lui donner raison...j'ai souvent refusé de faire l'amour parce que j'étais fatiguée ou rassasiée et lui en voulait plus; beaucoup plus.

Aujourd'hui je me sens extrêmement coupable. Je me dis que c'est de ma faute. J'ai perdu toute confiance en mes capacités sexuelles; je me sens nulle et impuissante. je me compare constamment à elle qui probablement ne lui refuse rien et réalisera tout ces fantasmes. Je l'imagine lui dire qu'il a adoré, alors qu'à moi il ne me l'a presque jamais dit. je l'imagine, elle, lui dire les mots que moi je n'arrive pas a prononcer et qui l'excite tant. Je suis complètement déprimée; une angoisse et une tristesse profonde se sont emparées de mon corps et ne me lachent plus.

Je l'aime mais je crois que je ne pourrais pas lui pardonner. Et surtout je me sens incapable de le satisfaire, à quoi bon alors continuer? Je suis détruite j'ai l'impression que jamais un homme ne sera bien avec moi; que ce que je fais n'est jamais assez et que donc je serais toujours tôt ou tard, cocue!

S'il vous plait, aidez moi, parlez moi parce que je vais vraiment mal.

Merci



Avatar du membre

Adèle
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 1437
Enregistré le : mer. 25 mars 2009 03:07
Localisation : Quebec

Re: besoin d'aide, je suis détruite

Message par Adèle » dim. 4 sept. 2011 01:32

bienvenue parmis nous....

Il me semble que tu aies fourni beaucoup d'effort pour lui plaire....

Que fait-il pour te plaire?


On va mieux lorsqu'on comprend que la fin d'un couple, n'est que la fin d'un monde... pas du monde.

**on est incurable lorsqu'on chérit sa souffrance** Gustave Flaubert.

Avatar du membre

Topic author
coxinel
Cornu
Cornu
Messages : 6
Enregistré le : sam. 3 sept. 2011 13:13

Re: besoin d'aide, je suis détruite

Message par coxinel » dim. 4 sept. 2011 02:28

merci pour ta réponse

Tu sais, au quotidien on s'entend plutôt bien. Dans l'ensemble il est présent et participatif. c'est vraiment au lit qu'on a un problème. je suis timide et effacée et il ne le supporte pas. c'est pour ça que je me sens coupable et nulle. je me dis que je n'ai pas été foutue de le satisfaire; que je n'ai pas su le garder. Mais, en même temps le reprendre, ce serait piétiner le peu d'amour propre qu'il me reste. d'autant plus que ce n'est pas la première fois qu'il me fait ça. Mais les fois d'avant c'était un coup d'un soir ou deux, pas une histoire de 3 mois. c'est pour ça que j'avais pardonné. Mais c'est vrai qu'il a souvent tiré la sonnette d'alarme concernant notre sexualité. j'ai fait des efforts, mais il trouve ça nettement insuffisant pour se sentir épanoui. Et je comprends qu'il refuse de vivre avec cette frustration toute sa vie. Il aime le hard, j'aime la douceur...
Aujourd'hui il voudrait qu'on reparte à zéro et qu'on change complètement notre sexualité. Mais qu'est_ce que ça veut dire? Que va-t-il falloir que je fasse pour pouvoir le garder? Est-ce que j'en serais capable? Et moi je suis frustrée aussi de ne pas pouvoir faire l'amour sans me faire traiter de salope et prendre des fessées... Il me dit que lui aussi fera des efforts pour être plus tendre; puisque moi aussi je lui ai dit que nos relations ne me convenaient pas. Mais, as t-on une chance de s'entendre un jour en étant si différent? est-ce que je pourrais le pardonner et aller au delà de l'énorme douleur qu'il m'a infligé?

Questions aux cocus:
Est-ce que pour vous aussi, des problèmes sexuels ont été la cause de l'infidélité?
Avez vous réussi à pardonner et ensuite à vous créer une vie sexuelle épanouie?


Par avance merci



Avatar du membre

bumad
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 344
Enregistré le : mer. 13 avr. 2011 17:14

Re: besoin d'aide, je suis détruite

Message par bumad » dim. 4 sept. 2011 11:31

En même temps, il est normal qu'une femme ait moins de libido, et c'était aussi à lui de réveiller ce qu'il fallait et non pas demander, demander, demander.
Une entente, ça ne se fabrique pas de manière unilatérale. Il doit se rendre compte qu'il a un problème, parce qu'il en a un.



Avatar du membre

Topic author
coxinel
Cornu
Cornu
Messages : 6
Enregistré le : sam. 3 sept. 2011 13:13

Re: besoin d'aide, je suis détruite

Message par coxinel » dim. 4 sept. 2011 13:20

bonjour bumad

Merci de ta réponse. ça me rassure que tu me dises qu'il a un problème; parce que moi je suis persuadée que c'est moi qui en ai un! Pour moi, je n'ai pas su le satisfaire et je n'est pas été à la hauteur de ma "mission"....

Est-ce que tu es un homme ou une femme? Ton point de vue me parait assez féminin.



Avatar du membre

motrix
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 291
Enregistré le : dim. 19 déc. 2010 08:26
Localisation : loin de tout.

Re: besoin d'aide, je suis détruite

Message par motrix » dim. 4 sept. 2011 13:44

Bonjour,
sans vouloir être blessant d'aucune manière, en suivant les propos que tu tiens à ton encontre, ton état d'esprit laisse par moment plus penser à une forme d'emprise psychologique qu'à de l'amour envers ton conjoint. Es-tu bien sûre que ce sont tes pensées, ou ce que ton époux veut que tu penses?
En tout cas, tu n'as pas à te faire autant de reproches, c'est à lui de faire un travail sur sa sexualité apparament.



Avatar du membre

Adèle
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 1437
Enregistré le : mer. 25 mars 2009 03:07
Localisation : Quebec

Re: besoin d'aide, je suis détruite

Message par Adèle » dim. 4 sept. 2011 14:08

coxinel a écrit :Questions aux cocus:
Est-ce que pour vous aussi, des problèmes sexuels ont été la cause de l'infidélité?
Avez vous réussi à pardonner et ensuite à vous créer une vie sexuelle épanouie?


Par avance merci
C'est souvent des problèmes d'ordre sexuel... mais pas seulement. Ceci étant dit personnellement, avoir la sexualité digne d'un film xxx hard, je n'appelle pas cela une sexualité épanouie. Mais chacun ses critères.

Vous devriez consulter un sexologue....


On va mieux lorsqu'on comprend que la fin d'un couple, n'est que la fin d'un monde... pas du monde.

**on est incurable lorsqu'on chérit sa souffrance** Gustave Flaubert.

Avatar du membre

bumad
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 344
Enregistré le : mer. 13 avr. 2011 17:14

Re: besoin d'aide, je suis détruite

Message par bumad » dim. 4 sept. 2011 14:24

coxinel a écrit :bonjour bumad

Merci de ta réponse. ça me rassure que tu me dises qu'il a un problème; parce que moi je suis persuadée que c'est moi qui en ai un! Pour moi, je n'ai pas su le satisfaire et je n'est pas été à la hauteur de ma "mission"....

Est-ce que tu es un homme ou une femme? Ton point de vue me parait assez féminin.
Non, je suis un homme, mais je comprends que ce que ton "homme" fait n'est pas normal.



Avatar du membre

Topic author
coxinel
Cornu
Cornu
Messages : 6
Enregistré le : sam. 3 sept. 2011 13:13

Re: besoin d'aide, je suis détruite

Message par coxinel » dim. 4 sept. 2011 17:50

merci à vous tous pour vos réponses elles me sont d'une aide précieuses dans ce moment de grande détresse.

Vous semblez tous me dire que c'est lui qui a un problème! j'espère au plus profond de moi que vous avez raison; et pourtant...
Je me revois tant de fois, lui dire non pas ce soir; non pas comme ça; fais plus doucement...
C'est vrai qu'il na jamais été un amant très attentif et qu'il en demandait beaucoup. Mais je pense surtout que je n'ai pas su m'exprimer suffisamment pour qu'on puisse sortir de la routine sans non plus faire des trucs de film XXX. Peut être alors que ça lui aurait suffit, mais je n'en suis pas sure. je ne sais pas ce qu'il aurait alors fait de ces fantasmes hard.
Ce qui est sur, c'est que je n'étais pas très sure de moi sexuellement quand je l'ai rencontré et qu'il ne m'a pas aidée! Il me dit avoir essayer mais n'avoir jamais réussi, parce que je n'étais pas "réceptive".

Motrix parle d'emprise psychologique, ma psy m'avait même parlé de perversion narcissique. Mais je trouvais ces mots bien excessifs quand je rentrais le soir et qu'il m'avait préparé un bon repas. Cela dit je pense quand même qu'il y a un peu de ça ou du moins que j'étais suffisamment faible pour me laisser piétiner jusqu'à l'adultère sans rien dire, en pensant qu'effectivement, il n'avait pas à supporter la frustration que je lui imposais. Il me comparait assez souvent à ces ex, qui, parait il, savaient "s'emparer de son cerveau" comme il dit, chose que moi je n'ai jamais su faire. bref je m'en veut encore énormément même si je commence un peu à mesurer l'étendue du mal qu'il m'a fait en prétendant m'aimer.

Adèle me conseille d'aller voir un sexologue, je vais y aller oui, et en courant même, parce que pour l'instant je suis terrorisée à l'idée de faire l'amour avec quelqu'un d'autre, j'ai peur qu'il me trouve nulle...



Avatar du membre

Aldebaran
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 28
Enregistré le : mer. 4 juil. 2007 21:37

Re: besoin d'aide, je suis détruite

Message par Aldebaran » dim. 4 sept. 2011 18:56

Vous semblez tous me dire que c'est lui qui a un problème! j'espère au plus profond de moi que vous avez raison
C'est un cheminement que nous avons tous fait.... croire qu'on est à l'origine du problème alors que c'est l'autre qui en a un.
Dire qu'il est légitime qu'il te trompe car tu n'as pas le même degré de libido que lui.... reviendrait à dire qu'il est légitime de se faire voler à partir du moment ou on oublie de fermer à clé sa voiture ou que l'on accorde sa confiance à quelqu’un.

Et puis dans ce que tu décris il y aura toujours plus à faire pour satisfaire monsieur...
Tu acceptes la webcam... passons à la sodomie...
Tu acceptes la sodo... passons à l'uro...
Tu acceptes l'uro .... passons au sado

Il n'y a pas de fin... le tout étant sans cesse de repousser des limites, les tiennes... et de s'approprier la volonté de l'autre....
Il recherche l'acceptation de son plaisir chez toi et non la satisfaction du tien...
Le fait d'avoir des fantasmes inassouvis voire inavoués est normal... c'est le propre du fantasme. Dès qu'il est réalisé, ce n'est plus un fantasme.

Même si sa libido peut sembler excessive il l'assume totalement. Il essaye même de t'y amener.
Ce qu'on peut reconnaitre c'est qu'il a essayé de la vivre avec toi et t'en a fait part. C'est tout à fait ton droit de la refuser.
Certains n'auraient même pas pris cette peine et seraient directement allés voir laissant à leu conjoint un rôle de Papa ou de Maman....
C'est très confortable le papa poule ou la maman dévouée pour le conjoint cocufieur....
12 ans de vie commune, beaucoup de points communs; mais une mésentente sexuelle profonde. C'est comme ça que je peux résumer la situation.
...
Tu sais, au quotidien on s'entend plutôt bien. Dans l'ensemble il est présent et participatif. c'est vraiment au lit qu'on a un problème
Je vais sans doute choquer mais je me lance....

Pour que tu puisses vivre en parfaite harmonie sur tous les points il faut soit qu'il évolue dans sa libido en faisant le deuil de certaines pratiques incompatibles avec ta libido.
Soit que tu évolues dans la tienne.... sachant qu'il n'y aura peut-être pas de frontières dans la graduation de son désir .....
Le sexologue est sans doute une aide précieuse...

Par contre dans ton constat sur ton couple il y a des points de satisfactions....
L'entente sexuelle est elle un incontournable au couple où n'est-il qu'un point parmi d'autres... cette question est d'autant plus vrai qu'il y a des enfants...
Peut on maintenir un couple si tous les indicateurs sont aux verts sauf celui de la sexualité ?

Par contre le respect mutuel indispensable. Dans le dénigrement et l'humiliation il ne peut rien se construire de bon.


Le bonheur c'est désirer ce que l'on a.....

Avatar du membre

Hermes
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 40
Enregistré le : dim. 31 juil. 2011 23:01

Re: besoin d'aide, je suis détruite

Message par Hermes » lun. 5 sept. 2011 02:16

bumad a écrit :Il doit se rendre compte qu'il a un problème, parce qu'il en a un.
+1
Il se pense dans un bon gros boullard.



Avatar du membre

motrix
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 291
Enregistré le : dim. 19 déc. 2010 08:26
Localisation : loin de tout.

Re: besoin d'aide, je suis détruite

Message par motrix » lun. 5 sept. 2011 07:02

Je n'ai pas osé parler de perversion narcisique pour ne pas paraître trop aggressif, mais cela est trés envisageable malheureusement, aldebaran a également cerné la situation. En te relisant, on comprend que la confusion dans ton esprit a laissé place à une grande culpabilité (qui n'a pas lieu d'être ), ce qui peut laisser penser qu'il y a une forme de soumission de ta part. L'amour, la vie de couple, c'est un partage bien entendu, mais ce n'est pas la soumission de l'autre.
Ton époux n'a plus de limites et ne respecte pas les tiennes, est-ce vraiment ça l'amour? jusqu'où iras-tu dans son jeu, cela vaut-il la peine que tu fasses des choses contre ta volonté, contre tes convictions, contre tes valeurs, contre ta personnalité? Faut-il que tu finisses dégoûtée en te regardant dans un miroir? parce que aprés avoir fait tout ça, ce sera quoi d'autre, te jeter en pâture à une bande de pervers dans un club échangiste? Ramener un poney dans votre lit?
Il faut bien réaliser que la relation avec une telle personne (si c'est le cas) est sans limites et totalement destructrice. Continues-tu à voir ton psy? ton mari en voit-il un de son côté et que pense-t-il de tout ça?
Ton mari à un gros problème, il doit vraiment changer car la vie n'est pas un film porno!!



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3591
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: besoin d'aide, je suis détruite

Message par jaguarboy » lun. 5 sept. 2011 19:40

motrix a écrit :Je n'ai pas osé parler de perversion narcisique pour ne pas paraître trop aggressif, mais cela est trés envisageable malheureusement, L'amour, la vie de couple, c'est un partage bien entendu, mais ce n'est pas la soumission de l'autre.
Je plussois, tu as à faire avec un drôle de paroissien qui semble n'être jamais satisfait. Je confirme les soupçons de perversion narcissique, même si ce genre de pathologie ne se pose pas aussi facilement.

Bon courage à toi.


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Topic author
coxinel
Cornu
Cornu
Messages : 6
Enregistré le : sam. 3 sept. 2011 13:13

Re: besoin d'aide, je suis détruite

Message par coxinel » mer. 7 sept. 2011 00:56

merci pour vos réponses

tout à l'heure nous avons passé plus d'une heure au téléphone. Je lui ai dit tout ce que j'avais sur le coeur. Je lui ai dit à quel point je le trouvais pervers à quel point il m'avait détruite... il a pleuré, c'est bête mais ça m'a fait du bien.

Aujourd'hui, ce que je voudrais, c'est arrêter de souffrir. mais pour l'instant je n'ai pas trouvé l'issue. 2 choses me font vraiment du mal:
l'idée qu'avec elle il s'éclate. (j'ai sans arrêt ces images en tête; je me couche avec, et si j'ai réussi à dormir, je me lève avec; c'est horrible.)
Et celle de me dire que si j'avais été plus épanouie, plus sure de moi, j'aurais trouvé le moyen de l'amener sur mon terrain et de le satisfaire autrement que par ses délires "pornographo-pervers"
Et puis, malgré tout je l'aime encore pour tout ce qu'on a partagé... en dehors d'un lit. Donc il me manque oui, c'est vrai même si je me refuse d'entretenir cette pensée.

Quand la tristesse s'empare de moi je pleure pendant des heures, je pense au suicide; puis ensuite, la colère arrive et j'ai envie de les tuer tous les deux; au sens propre, ce n'est pas une expression.
Je voudrais retrouver ma joie de vivre, parce que au fond de moi j'aime la vie, et je l'ai toujours aimée, mais c'est dur, vraiment. Il m'a ôté tout pouvoir sur moi même, je suis le jouet d’émotions que je ne contrôle plus. Je ne savais pas qu'on pouvait autant souffrir d'une rupture.



Avatar du membre

Topic author
coxinel
Cornu
Cornu
Messages : 6
Enregistré le : sam. 3 sept. 2011 13:13

Re: besoin d'aide, je suis détruite

Message par coxinel » mer. 7 sept. 2011 01:16

vous semblez tous me montrer à quel point je lui ai été soumise. Je commence à accepter de regarder la situation en face, moi, la prétendue féministe, moi la revendicatrice, la grande gueule, la têtue de service! mais dans ce domaine j'étais vraiment trop faible et je me suis laissée avaler. Ce constat est dur, je m'en veut d'avoir pu aller si loin dans la manipulation, sans jamais réagir. Cela ajoute à la dévalorisation; c'est le cercle vicieux.
Mais une chose est sure, c'est qu'on ne m'y reprendra plus!

Non Motrix, je ne voyais plus ma psy depuis un moment, mais je vais peut être y retourner si la douleur ne s'estompe pas.



Répondre