Par quoi commencer...

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

foxy
Cornu
Cornu
Messages : 6
Enregistré le : mer. 4 déc. 2013 19:00

Re: Par quoi commencer...

Message par foxy » ven. 6 déc. 2013 18:22

NON!! je refuse de laisser dire tout ça !!! il y a trop d'amalgames là!! c'est la dernière fois que je viens ici. Julien pourra y retourner quand il veut s'il en besoin. Mais puisqu'il vient ici s'exprimer pour partager sa douleur que je n'ai pas la bêtise de nier et vis à vis de laquelle je lui demande infiniment et à chaque seconde pardon, pardon, pardon, et pour recueillir vos avis et conseils, il me semble indispensable que vous écoutiez ma version aussi.
Vous savez tous bien que rien n'est objectif en général. Et si l'on veut transcrire une certaine objectivité, il n'est pas pas juste de traverstir les faits.

Alors oui je sais que le but de ce forum est d'abord de permettre à ceux qui souffrent d'infidélité de laisser exprimer leur douleur. Peut-être et certainement devrais-moi m'inscrire dans ce cas à 600 forums dans lesquels j'exprimerais les miennes, celles que Julien, volontairement ou non, m'a faites subir. Aucun doute, dans ce cas, comme il en a été de toutes les personnes à qui j'ai dû les exprimer, qu'elles me soutiendraient, non pas dans les erreurs impardonnables que j'ai commises, mais.. juste dans la douleur.

Je veux dire 2 choses par là:
- chacun peut avoir une peine immense et justifiée et trouver un soutien et les conseils adéquats: quitte la/le, il ne te rendra jamais heureux/se. Ne croyez-vous pas que je l'ai entendu .. mille fois ??
- nous sommes tous victimes et bourreaux. bien sûr, les proportions peuvent être inégales, selon les domaines.

je vous donne un exemple: il semblerait qu'ici le statut de "Cornu" ouvre un droit direct et un soutien sans appel. Soit.. Cela vaudrait pour tout le monde. Donc, y compris pour les victimes elles mêmes infidèles ? (ouin, ouin!! j'ai trompé ma femme mais je souffre ELLE m'a trompé c'est injuste !!!)
y compris pour les victimes par ailleurs violentes ? (ouin, ouin!! j'ai frappé ma femme mais je souffre ELLE m'a trompé c'est injuste !!!)
y compris pour les victimes par ailleurs négligente? (ouin, ouin!! j'ai laissé tomber ma femme mais je souffre ELLE m'a trompé c'est injuste !!!)

bien sûr que dans un couple la confiance doit être totale.. bien sûr.. c'est d'ailleurs ce que je souhaitais de tout mon coeur. Et pourtant, qui m'a trahie ?? qui le premier a trahi l'autre ? qui a menti pendant 6 mois ?

et qui aujourd'hui refuse de voir qu'il a lui même été un bourreau ? qu'il a détruit la confiance que j'avais en lui ? et que si, pour rétablir la vérité, je regarde encore de temps en temps dans son portable ou dans son PC, c'est que j'y ai trouvé encore il y a moins d'un mois un long mails qu'il avait écrit lorsqu'il était A LA MAISON, que nous venions de sortir ensemble, et que je l'hébergeais gracieusement parce qu'il n'avait plus un rond, à son ex, en lui disant sur un ton larmoyant de victime : c'est atroce ma vie... je n'ai plus rien... je suis hébergé chez des INCONNUS...(quelle horreur!!!) je ne parle à personne... blabla... et cette magnifique fin... JE T'AIME TOUJOURS AUTANT". j'ai découvert ce mail qui m'a fait si plaisir il y a à peine 1 mois !!!
ce mail je ne l'avais pas vu.. et si je l'avais vu à l'époque ? et bien je l'aurai quitté, tout simplement, et évidemment ! qui s'engagerait avec un homme qui écrit ça ?
En revanche j'ai eu tout de même le plaisir de découvrir en novembre, alors que je lui demandais s'il avait des nouvelles de son ex AVEC LEQUEL IL ETAIT ET EST ENCORE EN TRAIN D'ACHETER UN APPARTEMENT, voilà, pas grave vous me direz peut-être ? - et que lui démentait à chaque fois en me faisant passer, spécialité des hommes qui mentent, ppour une folle / emmerdeuse, MAIS NON CA VA PAS LA TETE !!EVIDEMMENT que je n'ai pas de nouvelles, tu me saoules etc.

OH ?? et tiens.. je découvre qu'ils se sont remis à correspondre... qu'ils se sont vus alors qu'il me disait faire le bon fils et aller voir son grand père malaaade, et horreur dans mon coeur, je vois qu'il lui écrit en fin de mail (je le rappelle, 6 mois après leur rupture, et après avoir été hébérgé chez moi gratuitement parce qu'à l'époque il était dans une situation difficile) : TU ME MANQUES. non mais sérieusement.. le monde pour moi s'est écroulé. lui que je voyais gentil, doux, fidèle, se révélait être un menteur invétéré et un manipulateur.

J'ai toujours aimé Julien, autant que j'ai toujours eu d'effroyables doutes sur son amour pour moi.
Parce qu'il y eu ces mails eet mensonges, mais pas seulement!
il me disait: oui mon ex je la trouve très jolie. en se trompant souvent et en continuant de dire "ma copine", et comme elle asiatique, "j'adore son petit visage tout plat et ses cheveux noirs". et puis "ben non t'es pas fantasme ! ben quoi ? (je suis une pulpeuse kind) évidemment que tout le modne aimerait que sa copine soit plus mince " mais aussi (il sait que je suis née en 71 et que quand on et né en 71, on a donc pas 50 ans c'est ce pas ? ) un jour qu'il avait reçu un CV d'un type né en 71, je cite Julien, alors que je suis assise juste à côté de lui "non mais le mec ! il est né en 71, il a genre 50 ans et il cherche un contrat d'apprentissage !!" (j'ai failli vomir de douleur).
mais aussi, lorsque je lui demandais s'il pourrait, si nous avons des enfants, me quitter pour en faire d'autre à 1 autre, "ah non, je ne pourrais pas dire à mes enfants que je vais en faire d'autres ailleurs". enfin il y en a des millions des petites phrases qui m'ont blessée infiniment et qui me faisaient toujours penser davantage qu'il ne m'aimait pas, mais qu'il.. profitait bien.
Parce que vous voulez que je passe pour une profiteuse ? mon dieu !!!! peut-être ne savez-vous pas que Julien ne sait rien faire de ses mains, et que je fais TOUT à la maison, mais TOUT: son repassage, le ménage, des bons petits plats, des massages non stop, des petits cadeaux, des compliments... julien a toujorus été un PASHA qui trouve normal qu'on s'occupe de lui mais qui lui, a oublié mon anniversaire, ne me caresse JAMAIS les cheveux et nulle part, ne me fais JAMAIS un surprise ou un petit cadeau.. alors oui, il a payé NY et je l'en remercie MILLE fois, mais il sait que je retrouverai une sitaution finnancière et qu'une gouvernante plein temps à la maison.. c'est quand même assez rare..

Mais vous ne savez pas bien entendu, l'essentiel: Julien est d'origine juive, avec une famille intégriste. et je suis d'origine catholique. Alors ???? alors Julien me cache a ses parents comme une paria depuis 1 an et demi. il me laisse tomber sans scrupule TOUS les vendredis... il a horriblement peur que ses parents le découvre.. il m'interdit de mettre sur FB que nous somems en couple.. je ne connais PERSONNE de sa famille ... alors que je l'ai présenté à la mienne depuis longtemps !! il m'a meêm dit que si nous avons des enfants ils seront considérés comme des espèces de sous être humains, indignes de voir un jour leur grand parent paternel.. aprce qu'ils n'auraient pas le LABEL JUIF, le génome quoi.

Depuis 18 mois ce sujet est le plus douloureux de tous.

Alors je vous le demande:

- Je suis tombée amoureuse de Julien éperdument alors qu'il n'avait rien de ce que j'attendais d'un homme
- Il est venue me chercher, il a tout fait pour me convaincre en me draguant 2 ans avant de quitter sa copine, et en me parlant sans arret d'enfants, me disant qu'il fallait que je me dépêche etc, me proposant de m'en faire.. et moi je ne disais rien parce que je n'avais jamais eu l'intention d'avoir un enfant avec un homme que je n'aiemrais pas et pour redivorcer ensuite... et il a fini par me convaincre et je l'ai aime passionnément.
- Une fois qu'il m'a eu il s'est rendu compte, j'imagine, que son ex lui manquait. et là, j'ai affreusement souffert
ce n'est pas un homme attentionné. il est exclusivement centré sur lui même, ses souffrances, ses blessures, son stress. et moi, je suis là pour le "Consoler".
- il m'a trahie une fois, humiliée 1000 fois
- il est juif et me cache. je pense qu'il a honte de moi, peur de sa famille, enfin bref, il ne se comporte pas comme un homme, et cela ma fait peur: j'ai peur qu'il trouve une juive un joru et qu'il me laisse tomber. Tant qu'il ne le dit pas, tant qu'il ne S'ENGAGE pas, j'ai.. peur!! je ne vois pas comment me faire penser le contraire, des histories comme la nôtre sont si fréquentes! un juif sort avec une non juive mais sous la pression des parents - insupportable je le reconnais- il fini par céder et se marie avec une juive
- il est beaucoup plus jeune; idem j'ai la trouille. et si je ne peux pas lui donner d'enfant, ce que nous essayons de faire, je sais qu'il me quittera.
- ce MAUDIT appartement qu'il achète avec son ex n'est toujorus pas vendu !!!!!

Allez je vais terminer là.

Quant à cette histoire de travaux qui me fait bondir: NON IL NE S'AGIT PAS DE DECO mais de TRAVAUX: julien ne sait pas à quoi ressemble un clou ni changer une ampoule. En revanche il joue très bien à FIFA :-) mais: le placard de ma chambre est foutu, il manque une porte et l'autre est en train de tomber. la moquette est IMMONDE, et n'a pas été changé depuis 12 ans !!! la peinture de la salle de bain est écaillé sur 60 cm, le carrelage est mort...
ah non je vous jure, ce n'est pas de la déco et oui, j'attendrai. JAMAIS je n'ai vu Julien comme un banquier, mais nous somems un couple et pusique cette fois je suis en difficulté (j'ai dirigé une société pendant des années, que j'ai mis en liquidation, et je ne touche pour l'instant aucun revenu... alors c'est lui qui paie tout.. et je l'en remercie infiniement.. a mon niveau je le faisais pour lui quand il était en difficulté, mais certes, moins que lui, mais mes revenus étaient plus faibles. mais en contrepartie lorsqu'il et ici, il n'a même pas à mettre ses chaussettes dans le panier à linge.. !!!


... julio m'a fait pleurer pendant 1 an à cause de toutes ces histoires.. ma fille le détestait parce que je pleurais tous les vendredis.. elle me disait qu'il me rendait malheureuse.. elle était inquiète pour moi, elle a même appelé julio un soir, ne sachant comment réagir devant une maman en pleurs, et lui a préféré rester dans sa famille prioritaire plutôt que de venir tout de suite à mon secours..
alors je me suis retrouvée chez un spychiatre à prendre des antidépresseurs..

bah... bref.. oui, ce que j'ai fait est épouvantable.. impardonnable et je le paierai peut-être.. mais comme tout le monde dans ces cas là, on est fragile, on a besoin d'amour et on est influencable.. et puis j'avais tellement de rancune et j'étais tellement sure qu'il me laisserait tomber..

Bien sur, j'aurais du le quitter. mais je lui en voulais d'engendrer chez moi une telle décision parce que je l'AIMAIS et je l'aime encore.

Je ne me relis pas, j'ai fait 12000 fautes en tous genres mais ma fille me harcèle; elle a raison, ca fait trop longtemps.

Je ne reviendrai pas. Julien dira ce qu'il voudra, et vous pourrez maintenant m'insulter.

Sauf si... vous arrivez à comprendre et à pardonner.. la complexité des humains... la sienne, et la mienne aussi.


bon courage à tous.



Foxy



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3594
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Par quoi commencer...

Message par jaguarboy » ven. 6 déc. 2013 18:44

Je pense qu'un faisceau de présomptions se dégage, et il est dans le vrai. Pas grand chose à attendre de ta compagne, à part des "surprises" que mes comparses ont rapidement cernées.

Courage à toi


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Usum

Re: Par quoi commencer...

Message par Usum » ven. 6 déc. 2013 18:55

Du lourd tout de même...
Mais bon ma femme saurait également s'épancher aussi bien et me traiter de tous les maux.

Sinon, vous découvrez ce qu'est un Goy ?
Mon cousin l'a découvert 2/3 années après le mariage également.
Elle l'a laissé avec leurs 2 filles.

Bon courage à vous deux mais tout cela m'a l'air très mal embarqué.



Avatar du membre

Topic author
julio
Cornu
Cornu
Messages : 11
Enregistré le : lun. 2 déc. 2013 17:34

Re: Par quoi commencer...

Message par julio » ven. 6 déc. 2013 19:27

Voilà, j'en étais sûr... Je suis dégouté, c'est la dernière fois que je post un message sur ce site, même ça elle a réussi à me l'enlever...
Elle est allée jusqu'à s’immiscer dans le seul endroit où je me sentais libre de parler, et surtout, elle a poussé le manque de respect jusqu'à ruiner la seule chose à laquelle je tenais ici : l'ANONYMAT ! Merci, maintenant tout le monde sait que je m'appelle Julien (je sais que mon pseudo était assez révélateur, mais tout de même, c'était crucial pour moi !). Je ne suis vraiment pas sûr qu'elle apprécierait que je donne son prénom en patûre ici, et d'ailleurs je ne le ferai pas, malgré cette nouvelle crasse ! Ca me dégoute, venir ici me narguer de cette façon, me faire sentir une nouvelle humiliation, comme si cela ne suffisait pas, j'ai vraiment HONTE maintenant !!
Bien sûr, elle dira que c'est ridicule, elle n'a pas dit mon nom de famille (ouf !), mais vu les détails qu'elle apporte sur moi, si jamais une de mes connaissances tombe un jour sur ce site, elle me reconnaitra à coup sûr, et j'en serai pour le coup dévasté... Bref, tout l'effet inverse de ce que je venais chercher ici... Je ne sais pas si c'est possible, mais je souhaiterais que l'on supprime ce topic, je n'ai pas envie de laisser de trace de mon passage maintenant, je suis triste, car j'aimais bien l'idée qu'on m'écoute en me lisant, mais maintenant je ne peux plus, c'est trop dangereux. Qu'elle fasse étalage de ma vie et de mes travers ici (je n'ai jamais dit que j'étais un ange !), c'est une insulte, je pense que lorsqu'on en arrive à prendre l'initiative d'écrire ici (ce qui est un sacré pas en soit), voir l'autre débarquer pour nous balancer tous ses reproches et vouloir retourner les gens contre moi, c'est trop dur. Allez, elle va encore dire que je fais ma victime, mais OUI je suis venu ici pour parler de MA peine, pas la sienne !!! Elle n'a qu'à faire ça ailleurs, pourquoi vouloir me détruire ici aussi !! Honnêtement, je pourrais répondre à ce qu'elle dit ici, il y a certes des choses juste, mais d'autres qui sont volontairement biaisées pour me faire passer pour le "méchant". Mais je n'ai pas envie de rentrer dans ce petit jeu sadique, je n'avais certainement pas envie de venir ici pour parler de mes torts. Je dirai juste une chose, que je suis sûr de ne pas être le seul ici à avoir des choses à se reprocher (allez, faisons notre mea culpa puisqu'elle n'attend que ça...), si elle m'a trompée c'est surement parce que j'ai été négligeant avec elle, j'ai dit des choses blessantes à son égard au début de notre relation, je lui ai menti à propos de mon ex, cette séparation était compliquée, et cette histoire d'appart n'a rien arrangé (il est en vente depuis, mais n'arrive pas à partir...). Ma famille est effectivement un autre gros problème, elle ne comprend pas que c'est très dur de l'affronter comme ça, aujourd'hui elle me pose un ultimatum, mais ce n'est pourtant pas le meilleur moment après ce qui s'est passé... Bref, OUI je suis un MONSTRE puisqu'elle veut que je le dise, mais par contre il y a une chose et une seule qu'elle ne pourra jamais m'enlever : je ne l'ai jamais trompée, je n'ai jamais eu l'intention de la quitter, et je l'aime quoi qu'elle dise et quelles que soit les erreurs que j'ai pu faire...
Voilà, ça c'est dit.
Maintenant, puisque je ne risque plus de passer beaucoup de temps ici (j'ai l'impression de n'être déjà plus anonyme, c'est insupportable, je vais donc lâcher tout ce que j'ai sur le cœur une dernière fois, peut être qu'après cela je me sentirai libéré, qui sait... Et peu importe les commentaires, ceux qui diront que je suis idiot, naïf, voir pourquoi pas mauvais, encore une dernière fois ce que j'étais venu chercher ici c'était de l'écoute et non des conseils à suivre aveuglément (malheureusement elle ne l'aura donc pas compris, tant pis...).

Bref, passons, et reprenons ce que MOI j'avais envie de partager (et non pas de répondre à ses reproches, ça je peux le faire en tête à tête avec elle). Ma souffrance vis à vis de cette histoire n'a commencé qu'en juin, quand j'ai découvert la première tromperie, qui était en fait la seconde, la première je l'ai apprise directement pas la nana de son ex, en juillet. Celle ci peut se résumer en quelques lignes : elle a énormément souffert en décembre, donc en janvier elle invite ce mec "à déjeuner" chez elle, il rentre, ils s'embrassent, elle l’emmène dans la chambre, dans notre lit, et lui demande de l'enc..., considérant que c'est mieux ainsi. Elle m'a précisé hier qu'elle n'y a pris aucun plaisir bien sûr, qu'elle pleurait pendant ce temps (de plaisir ?), que c'était horrible... Bref, je la plains ! Mais passons à la "vrai" histoire, celle ci n'étant que l'introduction (jeux de mot involontaire !)...
Tout à commencé vers le mois d'avril, on commençais vraiment à se déchirer, elle n'arrivais pas à oublier mon ex et à me croire quand je lui disais qu'il ne s'était rien passé entre nous, ça tournait toujours autour du même sujet, la peur que je la trompe (maintenant que je sais qu'elle l'avait déjà fait...) ou la quitte, que je ne prenais pas soin d'elle. J'ai mon lot de reproches à me faire, et j'ai surement contribué à son rapprochement avec son stagiaire. Elle l'a recruté à cette période, au début un mec de 25 ans qui débarque au bureau, je ne m'en suis pas méfié, surtout quand elle me disait qu'elle trouvait que j'étais peut être un peu jeune déjà... Puis ils ont commencé à bosser souvent ensemble, elle lui prêtait sa voiture pour le boulot, il passait le vendredi soir fumer des (tonnes) de joints avec elle, bref, il devenait très présent. Et moi en rigolant je lui disait qu'elle me tromperait avec lui, ce à quoi elle répondait "quoi ? tu es fou, en plus je déteste son corps et son odeur, impossible !". Puis un beau jour de juin, je les emmène à la gare pour un déplacement en province, je l'embrasse devant le train, et je les laisse partir. C'est là qu'ils ont commencé à sortir ensemble. Elle m'a dit (bcp plus tard), qu'il l'a embrassé, moi je dirais plutôt qu'ILS se sont embrassés, nuance... Quand je pense que je suis allé les chercher au retour à la gare...
Bref, quelques jours après, les choses se dégradent, elle finit par me dire de partir quelques jours chez mes parents, tant que cette histoire d'appart ne sera pas réglée elle préfère qu'on reste à distance. Mais pas du tout question de se quitter, juste de se séparer le temps que je m'en occupe. S’ensuit des jours d'échanges de textos, des je t'aime à distance, et surtout un message me disant qu'elle ne sort qu'avec des copines, qu'elle n'a pas l'intention de rencontrer quelqu'un, et "que si on s'aime vraiment, on s'attend pendant cette période"... Cette période est très difficile pour moi, je donne rendez vous à mon ex pour régler une bonne fois pour toute cette histoire d'appart, mais la veille au soir je décide d'aller en bas de chez ma copine pour la voir. Je lui écris que je suis en bas et que je voudrais monter discuter, elle me répond "ce n'est pas une bonne idée". Ce n'est que plus tard que j'ai su qu'il était là et qu'ils étaient en train de coucher ensemble à ce moment là... Le lendemain je met l'appart en vente, je la rappelle en lui disant que maintenant tout va rentrer dans l'ordre, que je veux la voir car elle m'a trop manqué, elle me répond non car sa sœur est là, d'un air gêné... Je ne comprend pas trop sa réaction sur le coup, mais à défaut de "sœur", c'était en fait lui qui était à coté... Je la vois donc uniquement le lendemain soir, moi content de la retrouver, mais je sens que quelque chose ne va pas. Elle me dit qu'elle a embrassé quelqu'un pendant notre éloignement, je suis choqué vu la nature des textos qu'elle m'envoyait à cette époque. Je pars. Puis je remonte car je me dit que ce n'est pas grave. Mais derrière la porte, j’entends une discussion avec sa fille, qui lui dit "tu as déconné avec T., comment tu vas faire avec Julien maintenant". Je suis choqué, elle a donc embrassé son stagiaire... Je lui dit, elle avoue à contrecœur, mais me jure que c'était juste un soir où ils avaient fumé, mais qu'il ne s'est rien passé de grave... J'ai tout de même du mal à la croire, donc je lui dit que j'ai besoin d'en savoir plus, et que je lui pardonnerai le cas échéant. Nous faisons l'amour, puis APRES elle me dit qu'elle a couchée avec lui... Le monde s'écroule autour de moi. C'est la première fois qu'on me trompe (enfin, je croyais...), je ne sais pas quoi faire, j'ai des nausées, j'ai envie de mourir, de partir loin d'elle... Mais elle me rassure, me dit que c'est terminé maintenant...
Les jours (très difficiles) passent, moi dans la honte, tristesse, peine, rage et j'en passe... Puis un jour elle me dit qu'elle l'a revu et surtout, je tombe sur des textos qu'ils s'échangent en disant qu'ils se manquent mutuellement... Je ne sais pas quoi penser, du coup je retourne chez mes parents quelques soirs, elle en profite pour le voir et coucher de nouveau avec lui. Elle fini par me l'avouer, je suis dégouté, mais je l'aime ! Alors je ne peux pas la quitter, et j'accepte, elle me promet à chaque fois que c'est terminé. On part en week end pour oublier, mais dès le retour elle change d'avis, elle le voit, elle lui envoie des messages d'amour pendant que je suis dans la pièce d'à coté... Ca devient infernal et on finit par se séparer. C'est très dur pour moi car je les voie tous les jours ensemble au bureau en plus, c'est un cauchemar. Un soir, je tombe sur ses mails sur son pc, et je vois leurs échanges de mots doux pendant la journée, notamment des commentaires sur moi comme quoi "je refuse de voir la réalité en face, c'est terminé mais je n'arrive pas à l'admettre", au milieu de messages du style "j'ai envie de me vautrer dans tes bras ce soir" pour lui... C'est le début du vrai cauchemar... Pourtant, son stage s’arrête et il est censé rentrer chez lui en province, je me dit "ouf", on aura peut être une chance... En fait, ce qu'elle me cache, c'est qu'il s'installe chez elle pendant une semaine, pendant que sa fille est en vacance, qu'ils partent en week end chez sa famille à lui, et surtout, qu'ils passent leur temps à faire l'amour partout dans la maison (elle a fini par me le dire, en citant les pièces, et la façon...). Bref, je suis au fond du trou, mais le pire dans tout ça c'est qu'elle garde une emprise sur moi. Elle continue à m'écrire, et ça la rend folle de savoir que je suis sur Meetic (sans reprendre cet épisode...). Un jour que je n'oublierai jamais est celui où n'en pouvant plus, je leur propose de les rencontrer pour discuter avec lui, et leur souhaiter bonne chance (c'est débile je sais...). Ce fut un choc de les voir main dans la main allongés dans le parc où on s'est retrouvé. On a discuté, puis en partant je n'ai pas pu m'empecher de les regarder de loin, et je les ai vu en train de s'embrasser et se caresser... Comment peut elle dire après ça qu'elle souffrait et qu'elle ne l'aimait pas... J'en sors le cœur brisé...
Puis il fini par rentrer chez lui, et on se reparle (c'est à ce moment là que j’apprends pour le premier mec en janvier...), moi complètement aveugle je me remets à espérer alors qu'en fait ils continuent à discuter et se voir en secret (elle couchait avec nous deux en même temps). Mais pragmatique, elle se dit qu'elle a plus d'avenir avec moi qu'avec un gamin de 25 ans (plus proche de sa fille que d'elle en terme d'age !!). Donc son psy lui suggère de prendre des vrais vacances loin d'ici avec moi uniquement, pour faire le point et voir ce qu'on peut arranger. Elle fini par accepter, et je réserve au club med sur la côte d'azur (on ne se refuse rien pour recoller les morceaux)... Elle doit juste partir à Nice une semaine avant chez une copine. Je stresse car elle m'a avoué peu avant qu'il allait à Cannes surement au même moment, et qu'ils avaient prévu de se voir. Je ne veux pas qu'elle parte sans moi, j'ai peur qu'elle le retrouve, elle ME JURE que non, et que je dois lui faire confiance pour sauver notre couple... C'est très dur, mais je lui fais confiance tant bien que mal... A distance on discute et ça s'apaise un peu, j’attends avec impatience de la rejoindre, je compte les jours (presque 2 ans que je n'avais pas pris de vacances !).
Puis, 3 jours avant le départ, je tombe sur un mail bizarre (elle avait laissé son mail allumé à Paris), une réservation d’hôtel pour un soir à coté de Nice pour la veille. D'un coup le stresse m'envahit, je l'appelle complètement affolé, elle me jure encore une fois que c'était une erreur, que sa copine a réservé un hôtel par erreur à coté car ils voulaient aller à Monaco (mouais, c'est à 2 heures). Je me convainc que c'est la vérité. Mais le lendemain le doute m’assaille, et j'appelle l’hôtel pour confirmer si elle était bien venue cette nuit là. Et là, on me répond qu'ils se souviennent, et qu'elle avait annulé. Ouf, je suis rassuré ! Elle m'a avoué quelques jours plus tard qu'en fait elle a appelé l'hotel juste après mon coup de fil de la veille pour les avertir de surtout me cacher qu'elle avait effectivement passé la nuit là bas avec lui !! Mais je suis encore naïf à ce moment là... Viens alors la veille du départ au soir, et dans un ultime moment de doute, je retourne voir ses mails, et là... Je tombe part terre. Elle lui a envoyé un mail le jour même avec des photos d'eux de cette nuit là, en disant "garde les pour moi", bien sûr elle ne voulait pas que je tombe dessus le lendemain...
Je l'appelle en pleurs, elle nie tout en bloc, "quoi, c'est un vieux mail", sauf qu'il y a la date et le lieu sur les photos... Elle s’emmêle dans ses mensonges, elle confond les dates, fini par m'avouer qu'elle l'a vu un jour, moi je fais le rapprochement avec l'hotel, elle me jure que je me trompe. S'en est trop pour moi, je ne la lache pas, puis elle fini enfin par m'avouer l'horrible vérité... Je meurs... Je l'invite 2 semaines en vacances sur son conseil, et 2 jours avant elle se paye une nuit avec son amant ! Je ne veux plus y aller, mais je suis tellement triste d'annuler les vacances vu mon état de fatigue général. J'hésite à partir sans elle, mais elle me convainc quand même de la rejoindre à Nice. Je prend la voiture, je me tape 10 heures de route en déprime totale sans savoir comment je vais réagir. On se retrouve, l'ambiance est glaciale pour moi, elle essaye de faire celle qui est désolée, que c'était une erreur et que c'était la dernière fois... On part du coup au club med, mais c'est dramatique, on se dispute tous les jours, et surtout, elle l'appelle en permanence, dans mon dos et devant moi. Elle lui avait dit qu'elle me quitterai en vacances, du coup lui pense qu'elle me trompe avec moi, et elle nie à peine... Et surtout, elle a dit à sa fille lorsqu'elle m'a trompée avec lui à Nice "tu sais, je crois que c'est T. l'homme de ma vie"... Comment la croire, et comment sa fille peut me respecter après ça ?
Les vacances se passent très mal, je l'ai presque forcée à rentrer à Paris mais je ne l'ai pas fait tellement j'avais peur qu'elle en profite pour le voir (je suis pathétique...). Puis vient la 2ème semaine, le summum du glauque... J'ai réservé un super hotel, piscine, spa, bref, un très beau cadre à Mougins. Ca devrait bien se passer, mais ce n'est pas le cas. J'en peux plus, je fais ma valise et je prend la route, la laissant seule à l'hotel passer la semaine. Puis, au bout d'une heure de trajet, je craque, je me dit que je ne veux pas complètement gacher mes vacances et je rentre à l'hotel. Pendant ce temps, et je ne le savais pas, elle l'a appelé pour lui dire que j'étais parti, et qu'il pouvait donc la rejoindre passer qq jours à l'hotel (DANS LA CHAMBRE QUE J'AVAIS RESERVE !). Elle ne me dit rien, et quelques jours passent, toujours très tendus. Puis elle m'avoue qu'elle lui a dit de venir, et qu'il débarque aujourd'hui. Je lui dit que c'est hors de question qu'ils se voient, elle me dit qu'elle a besoin une dernière fois de lui parler, qu'elle sait maintenant qu'elle veut être avec moi, que c'est terminé, que je lui laisse juste la soirée avec lui en tête à tête pour parler. Je lui dit que si elle part, c'est avec sa valise. Mais que je changerai d'avis si elle m'appelle la nuit pour que je passe la chercher quand elle l'aura définitivement quitté. Je la revois encore franchir la porte de la chambre avec sa valise, me dire qu'elle y va quand même, l'imaginer passer devant la réception en me laissant seul à l'hotel me fait honte... Le soir, heureusement je vais voir de la famille pas loin, je passe la soirée avec eux, puis je lui demande si je passe la chercher, elle me dit que non car ca va finir trop tard vu qu'ils "discutent beaucoup"... Toujours rien le lendemain matin, je lui demande par texto si elle a couché avec lui cette nuit, ils me répondent ensemble "oui"... C'est la fin, je suis outré, comment peut elle me faire ça ! Mais elle me précise quand même que c'est terminé entre eux, qu'elle m'a choisi et qu'elle veut que je vienne la chercher. Je fini par accepter... Mais, dernière chose, elle me dit "pas avant 16h" !! Pourquoi ??? Qu'est ce que je vais faire pendant un jour seul alors que c'est censé être fini entre eux ?? Elle me dit que c'est comme ça. J'attend donc, la journée est très longue... Puis je viens la chercher, je suis tellement enervé... J'hésite à la déposer à la gare, mais finalement je change d'avis et décide de l'emmener diner dans un bon restau du coin, pour discuter. C'est vrai qu'elle semble apaisée et qu'elle me dit qu'elle a définitivement compris que c'est moi qu'elle aime. Je me sens mieux, jusqu'à cette question "pourquoi avez vous passé la journée ensemble ???". Elle fini par m'avouer, à table, qu'ils ont passé la nuit et la journée à faire l'amour (5 fois précise t'elle), parce qu'il le voulait (comme si elle n'avait pas son mot à dire), et en souvenir du bon vieux temps... Mon coeur se brise à ce moment là, pendant que je l'attendais et lui écrivait pendant la journée, elle était au lit avec lui et me répondait "attend, ne vient pas tout de suite". Ils se sont même allongés à bronzer sur la terrasse de son appart, elle me montre les photos... C'en est trop pour moi, je suis KO. Faire venir son amant en vacance pour se faire un marathon du sexe avec lui, c'est insupportable... Je lui dit qu'on rentre le lendemain et qu'on se quitte dans la foulée. Elle refuse, me dit qu'elle m'aime et que c'est terminé. Moi, je cède, et on se remet ensemble. C'est là qu'elle apprend que j'ai correspondu (par facebook, 2 fois seulement, rien d'autre) avec quelqu'un qu'on m'a présenté pendant qu'elle passait la nuit avec lui, et me tape la plus grosse crise que j'ai jamais vu (menace de suicide, me dit que je suis un monstre avec elle, l'horreur). Elle ne sent plus coupable du tout mais raconte à ses copines ce que j'ai "osé" faire pendant les vacances. Moi je suis obligé de me justifié, c'est incompréhensible... Fin du mois d'aout.

J'écris énormément là, je dois y aller, je DOIS finir de dire ce que j'ai sur le cœur, septembre et octobre ont été si durs, je ne peux pas les garder pour moi non plus, après j'arrete après, promis... La suite cette nuit si j'y arrive.
Merci.



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3594
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Par quoi commencer...

Message par jaguarboy » ven. 6 déc. 2013 20:29

Pfff... Hébé, je ne vois pas comment vous pourriez vous en sortir : trop de nœuds aux tripes, trop de non dits, de violences en tout genre, un inextricable bazar dont la seule issue est la séparation. Julio et Foxy, vous vous faites du mal à rester ensemble, vous vous détruisez l'un l'autre, c'est mal embrayé et vous massacrez la transmission. Vous n'irez pas loin avec un tel fardeau dont je n'arrive même pas à voir le fil conducteur. Un amoncellement de reproches si énorme que je ne vois pas l'issue d'un tel conflit.

Tout y passe : des adultères, un appartement, des ex, des chaussettes, sales, des histoires de religion, des mails; des non dits, des textos...

Quittez vous, vous n'avez plus rien à faire ensemble. Votre couple est décédé à mon sens.

Cdlt


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

djam
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 746
Enregistré le : ven. 21 janv. 2011 16:10

Re: Par quoi commencer...

Message par djam » ven. 6 déc. 2013 20:34

julio a écrit : La suite cette nuit si j'y arrive.
Merci.
D'accord! A tout à l'heure!



Avatar du membre

Topic author
julio
Cornu
Cornu
Messages : 11
Enregistré le : lun. 2 déc. 2013 17:34

Re: Par quoi commencer...

Message par julio » mar. 10 déc. 2013 15:27

Bon, dernier message, grosse discussion hier soir, j'ai dit que cette fois soit elle me disait tout soit je partait définitivement, elle m'a avoué encore 2 fois où elle m'a trompée, dont la dernière fois alors qu'elle était enceinte... Ça se passe de commentaires, c'était celle de trop, c'est bien terminé, les sentiments se sont envolés au même moment, cette fille est irrécupérable, j'ai presque de la peine pour elle car elle ne sera jamais heureuse, et détruire tous les hommes autour d'elle ne lui apportera que de la culpabilité et de la souffrance. Peut être est elle simplement malade après tout, je vous passe ses "je t'aime, c'est derrière nous maintenant", elle disait la même chose il y a 2 mois, 4 mois, 6 mois, etc. et pour autant elle se surpasse chaque fois dans l'horreur... Je n'aurai plus jamais confiance en elle dans la vie, c'est aujourd'hui la seule chose dont je suis certain, alors il n'y a plus rien à sauver.
Voilà, aujourd'hui je suis détruit, vidé, désabusé sur les femmes et plus généralement sur la nature humaine, on pourrait croire que j'exagère, mais non, trop de douleur fini par nous y rendre insensible, c'est ce que je commence à entrevoir. Les sentiments vont mettre énormément de temps à revenir, et ce avec qui que ce soit.

Merci de m'avoir suivi, écouté, conseillé même si j'ai toujours voulu garder de l'espoir, mais elle s'est chargée elle même de tout détruire à sa façon. Bizarrement, ces derniers jours je ne venais plus lire sur le forum, j'ai envie de tourner la page, je ne sais plus si c'était une bonne chose de participer ou non. Ce qui est sûr c'est que j'ai pu partager ce poids qui m'écrasait, espérons que ça m'aide.
Maintenant j'aimerais qu'on supprime ce topic, ça me gène vraiment de laisser ça sur internet, je ne sais pas si les modérateurs peuvent faire ça ou comment s'y prendre, mais ces souvenirs sont trop douloureux pour que je veuille en garder une trace quelque part.

Encore merci, et bon courage aux autres !



Avatar du membre

polpolp
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 62
Enregistré le : jeu. 5 déc. 2013 18:57

Re: Par quoi commencer...

Message par polpolp » mar. 10 déc. 2013 19:05

Courage à toi mais tu sais tu peux toujours venir ici même ci c'est fini entre vous, il y'aura toujours quelqu'un pour écouter...



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3594
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Par quoi commencer...

Message par jaguarboy » mar. 10 déc. 2013 23:24

La messe est dite...Pas grand chose à attendre d'elle, si ce n'est des embûches à répétition. Ce genre de personnes te jure tout ce que tu veux, sur la tête de je ne sais qui, alors qu'ils savent pertinemment qu'ils continueront.

Ce sont des personnes destructrices, ils ne peuvent être heureux. Ils finissent en mendiant de l'amour, alors qu'ils ne savent pas en donner. Tout ceux qui la côtoieront se souviendront des blessures cuisantes qu'elle inflige, surtout toi.

Pour le moment, la nature humaine te semble bien sale, il te faut du temps désormais...

Du temps pour réapprendre à vivre. Bienvenue au club.


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Ricochette
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 2747
Enregistré le : mar. 24 avr. 2012 18:02

Re: Par quoi commencer...

Message par Ricochette » mar. 10 déc. 2013 23:53

Pas besoin d'intervenant pour accabler Foxy, elle le fait si bien toute seule.


Le rire c'est une poussière de joie qui fait éternuer le coeur.

Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3594
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Par quoi commencer...

Message par jaguarboy » mer. 11 déc. 2013 07:44

Elle avait écrit qu'elle ne reviendrait pas ici, comme quoi, c'est une femme de parole. :lol: :lol: :lol:


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Ricochette
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 2747
Enregistré le : mar. 24 avr. 2012 18:02

Re: Par quoi commencer...

Message par Ricochette » mer. 11 déc. 2013 09:15

Julio, tu es totalement libre désormais, y compris de continuer à échanger avec nous si tu le souhaites.
Si je peux me permettre, tu as échappé belle car le futur te réservait encore du croustillant à ses côtés.

Et dire qu'elle avait prémédité, en supplément, ton plumage en bonne et dûe forme... :ire:


Le rire c'est une poussière de joie qui fait éternuer le coeur.

Avatar du membre

alimande
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 126
Enregistré le : mar. 22 janv. 2013 13:18

Re: Par quoi commencer...

Message par alimande » mer. 11 déc. 2013 13:39

Bonne route Julio!


Sur la scène du monde, la franchise est le seul rôle qu'on sache sans avoir besoin de l'apprendre et sans craindre de l'oublier.

Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3594
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Par quoi commencer...

Message par jaguarboy » mer. 11 déc. 2013 17:54

Bonne route, Julio. Je te souhaite tout le bonheur du monde, et surtout, de la clairvoyance.


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Lou
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 416
Enregistré le : mar. 5 juin 2012 20:00

Re: Par quoi commencer...

Message par Lou » jeu. 12 déc. 2013 19:23

Avec tout ce que vous avez vécu, il est temps d’arrêter de vous faire du mal.
La liberté a meilleur goût que cet enchaînement de malheurs et de destruction.
Bon courage à toi,



Répondre