Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Dom3
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 316
Enregistré le : ven. 8 mai 2015 07:15

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Dom3 » dim. 19 juil. 2015 23:21

Il y a un moment aussi que je n'étais pas passé te voir. Fichu internet quand ça ne fonctionne pas.

Quand je suis arrivé sur le forum, je cherchai une histoire "comme la mienne".
En fait, elle le sont toutes.
Le nombre de récurrences communes retrouvées dans les différents posts, c'en est presque effrayant.

Comment leur faire comprendre que c'est une blessure PROFONDE?
Le peut-on d'abord?

Même pas sûr. Et pourtant, ta femme fait des efforts, elle revient vers toi.
Mais sans comprendre que c'est le cœur qui saigne là.
C'est pas une écorchure au genou quand tu tombes de vélo.
Pas un bobo, pas une blessure, non.
C'est une plaie. Béante. Qui saigne.
ça ne se guéri pas avec un bisou sur le genou. Ni une granule d'arnica.

Il faut une intervention chirurgicale en milieu stérile. Puis une convalescence avec des soins et un traitement adapté.
Et après?
Et après, une plaie comme ça, ça laisse une cicatrice. Toute sa vie.
Et des années après, quand tu passe ta main dessus, tu la sens, elle est toujours là.

J'imagine même pas la dose d'amour qu'il faut pour pardonner à son agresseur.
D'ailleurs, une telle quantité, ça existe en vrai?

Ça va être dur pour toi aussi je sens.
C'est dur pour tout le monde finalement.

Si tu ne peut pas faire avec....Il faudra faire sans.

Et si tu as besoin de soutien, on sera là aussi pour toi.


Dans la vie, fais confiance à ceux qui peuvent voir ces trois choses: ta peine derrière ton sourire, ton amour à travers ta colère et la raison de ton silence.

Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2655
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Sans Prétention » mar. 21 juil. 2015 13:31

Devenir son père protecteur, dans la mesure où le vrai père a failli dans son rôle, par faiblesse ou empêchement par une mère castratrice et toute-puissante, consiste à se donner un cadre et à s’imposer des limites, toujours dans la perspective de l’incarnation de la compréhension.

Il s’agit plus clairement de se dire parfois non, de refuser la satisfaction de certaines exigences pulsionnelles risquant d’entrainer des conséquences fâcheuses. (…) Il ne s’agit nullement là de préceptes moraux et moralisateurs de nos vieux cours de catéchisme, mais quelques mesures pour préserver son âme. Le non-respect pour le corps et le désir d’autrui est avant tout préjudiciable à soi. Devenir son père à soi en se donnant des limites qu’on n’a pas eu la chance de recevoir dans son enfance, ou que l’on a rejetées durant la révolte adolescente parce qu’on les a vécues comme intrusives et étouffantes, s’accompagne, certes, d’une dose de frustration.

Cela fait partie de la fonction paternelle symbolique, en complément de celle de la mère qui consiste à combler le bébé, à l’envelopper, pour son bonheur, en accédant à la totalité de ses souhaits, avant même qu’ils aient pu être formulés.
Si la matrice symbolise l’amour total et inconditionnel, la fonction paternelle initie à la loi et à la limite pour circonscrire la fascination matricielle. Patienter et se contrôler en renonçant à la satisfaction immédiate de certains besoins pour permettre au désir de surgir implique parfois le sacrifice et le renoncement, certes déplaisant, mais, à long terme, libérateur et maturant, permettant de devenir un adulte dégagé de l’emprise de l’enfant intérieur obnubilé par le comblement de ses manques.

La souffrance, injustement décriée dans notre culture (…) apparaît non seulement comme inévitable, consubstantiellement liée à notre condition humaine, mais est aussi ce qui nous force à distinguer, malgré nous, l’idéal et la réalité, dans le but de pondérer le principe de plaisir.
Etre adulte implique aussi l’acceptation de certaines tâches, a priori contraignantes et fastidieuses, mais que l’on se doit néanmoins d’accomplir par nécessité.
Se comporter en père vis-à-vis de soi signifie imposer des limites à son égoïsme, véritable tonneau des Danaïdes, en s’ouvrant aux autres, en leur offrant son amour. Si le narcissisme instinctivement illimité ne rencontre aucune castration, pas la limite que représente l’amour du prochain, humainement indispensable, le Moi s’enfle jusqu’à l’éclatement. A condition de se situer à distance des excès, ces deux amours ne sont d’ailleurs nullement antinomiques. Chacun sert de garant et de limite à l’autre.

Autrement dit, (…) s’aimer permet d’aimer l’autre, et surtout d’accepter de recevoir de lui en s’en estimant digne. La richesse, ici comme ailleurs, dans l’économie, se fonde sur le partage, la circulation de la libido ou de l’argent. La distribution enrichit le donneur et le receveur, alors que l’avarice égoïste, aussi bien que l’altruisme martyr, appauvrissent tout le monde. Donner de façon active, exprimer clairement son amour, est aussi important que d’entendre dire « je t’aime ». Car l’amour dont on prive autrui, non investi à l’intérieur, est une denrée hautement périssable : loin de se thésauriser, entassé dans un coffre imaginaire, il se transforme en poison, en haine de soi, et ronge insidieusement l’âme de l’intérieur. Aimer l’autre, rappelons-le, est synonyme surtout de présence, d’écoute, de disponibilité, d’empathie et d’acceptation de sa différence. Cela ne veut pas dire maternage et hyperprotection, le devoir de lui dire sans cesse oui en le couvrant de bisous. Rien en effet n’est plus difficile que l’écoute. (…) L’amour du prochain ne devrait évidemment pas interdire de le frustrer parfois en lui disant non, sans crainte de lui déplaire. Dire non est une preuve d’amour !


Moussa Nabati, "Comme un vide en moi".


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2655
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Sans Prétention » mar. 21 juil. 2015 17:19

Yo Dom !
Dom3 a écrit :Quand je suis arrivé sur le forum, je cherchai une histoire "comme la mienne".
En fait, elle le sont toutes.
D'une certaine manière.
Dom3 a écrit :Le nombre de récurrences communes retrouvées dans les différents posts, c'en est presque effrayant.
Quand on sait lire entre les lignes...
Dom3 a écrit :Comment leur faire comprendre que c'est une blessure PROFONDE?
Le peut-on d'abord?
Non.
Dom3 a écrit :Même pas sûr.
Non.
Dom3 a écrit : Et pourtant, ta femme fait des efforts, elle revient vers toi.
Mais sans comprendre que c'est le cœur qui saigne là.
Elle comprend de loin on va dire.
Dom3 a écrit :C'est pas une écorchure au genou quand tu tombes de vélo.
Pas un bobo, pas une blessure, non.
C'est une plaie. Béante. Qui saigne.
ça ne se guéri pas avec un bisou sur le genou. Ni une granule d'arnica.

Il faut une intervention chirurgicale en milieu stérile. Puis une convalescence avec des soins et un traitement adapté.
Et même après ça... Ca change radicalement une vie. C'est la confiance dans l'humain qui part en fumée. Rien que ça.
Dom3 a écrit :Et après?
Et après, une plaie comme ça, ça laisse une cicatrice. Toute sa vie.
Et des années après, quand tu passe ta main dessus, tu la sens, elle est toujours là.
Pire, elle saigne même si tu fais rien, même si tu grattes pas, ça saigne.
Dom3 a écrit :J'imagine même pas la dose d'amour qu'il faut pour pardonner à son agresseur.
D'ailleurs, une telle quantité, ça existe en vrai?
Non. J'ai pas encore pardonné. Sinon, ceux qui y arrivent, ils font semblant. Ou ce sont des âmes perdues.
Dom3 a écrit :Ça va être dur pour toi aussi je sens.
Ouais. Je sais pas. Quelqu'un a dû me droguer. Je me sens plus tellement en souffrance. Je sais pas ce qui m'arrive. J'hésite entre âme perdue qui mangera un plat froid et grand Bouddha détaché des vanités de ce monde. Ou alors un grand Bouddha qui mange les vanités de ce monde froid.
Dom3 a écrit :C'est dur pour tout le monde finalement.
Mais quand même quelques relances dans le coeur de temps à autre...
Dom3 a écrit :Si tu ne peut pas faire avec....Il faudra faire sans.
Ca parait évident, mais ça l'est pas tant que ça. "So hard to do and so easy to say..." J'avais mis la chanson sur le post de So. Ben Harper.
Dom3 a écrit :Et si tu as besoin de soutien, on sera là aussi pour toi.
Peut-être que c'est ça qui me maintient à flot de cette manière...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Bugs
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 27
Enregistré le : jeu. 8 janv. 2015 20:34

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Bugs » mer. 22 juil. 2015 06:03

Dom3 a écrit :
Comment leur faire comprendre que c'est une blessure PROFONDE?
Le peut-on d'abord?
Selon Scarf (1987), la découverte de l’infidélité de son conjoint est même un désastre de l’ordre d’importance d’un décès; ce qui est en quelque sorte la réalité puisque la personne trompée assiste tout à la mort de l’innocence de son mariage, à la mort de la confiance, à la mort de la naïveté entre les 2 conjoints.



Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2655
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Sans Prétention » mer. 22 juil. 2015 07:53

Bugs a écrit :Selon Scarf (1987), la découverte de l’infidélité de son conjoint est même un désastre de l’ordre d’importance d’un décès; ce qui est en quelque sorte la réalité puisque la personne trompée assiste tout à la mort de l’innocence de son mariage, à la mort de la confiance, à la mort de la naïveté entre les 2 conjoints.
Je confirme. Il y a un effet "surprise" qui est difficile à supporter.

Je plante de le décor. Ca bouge autour de vous. Des sourires entendus, complices, dont vous êtes exclus. Rien n'est à sa place et le déroulé de votre journée vous paraît étrange. Mais vous ne saurez dire pourquoi. Peut-être êtes vous malade.
Votre tendre moitié se comporte avec vous de la manière la plus bizarre qui soit. Et vous vous sentez vivre "en dehors" de votre vie. Quelque chose vous échappe. Des centaines de petits rien qui vous filent entre les doigts sans que nous ne sachiez dire quoi.
Le soir, vous rentrez chez vous. Il y a du bruit. Un bruit inhabituel. Vous n'êtes pas encore entrés, que vous avez envie de partir. Pourquoi ? La nausée vous prend et vous vous rappelez ce qu'a dit votre chère moitié : "Arrête de psychoter !"
La clé pénètre doucement dans le canon de la serrure. Le silence se fait plus assourdissant encore. Ce n'est pas normal.

Vous allumez. Et là...

SURPRIIIIIIISE !!!!
Image
Image

Bon reprenez le tout mais ce n'est PAS votre anniversaire :
Image

Ou alors si, ça le devient (par la force des choses):
Image

Sinon pour développement... Voir l'effet "état de grâce" (baptisé ainsi par Dom):
http://www.sos.cocus.org/viewtopic.php? ... %A9#p54685

Salut Bugs. Je te vois traîner souvent ici alors que... Tu n'es pas cocu ?


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2655
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Sans Prétention » jeu. 23 juil. 2015 21:32



Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2655
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Sans Prétention » ven. 24 juil. 2015 08:13

Bonjour Cornes de Brumes (peut-on être plus dans la brume que lorsque l'on est cocu ?) :cocu:

Après une nuit atroce à m'interroger sur moi-même (avec replongée dans des tréfonds oubliés de ma mémoire corporelle et cardiaque, face à mon miroir) et à voir surgir des fantômes que j'ai re-vaincus (encore, - mais pour combien de temps ? - c'est pas de la tarte cette perturbation cocufiante. En ce moment, je m'aime comme un éléphant aime une souris et j'aime, plein de ressentiments et de haine. "The way I love is tragic"), je suis tombé là dessus :

http://www.sos.cocus.org/viewtopic.php? ... lit=maxton

Les archives de "cocus.org" recèlent des trésors cachés. Dans le lien, soyez attentifs à la vision du monde d'un certain "Eugène", grand cocufieur devant l'Eternel. Le monsieur a même été fait "Modérateur" (rien que ça) d'un topic maintenant disparu.

Le cocufieur sus-cité, protégé par la vitre du 2.0, se met à nu : que de correspondances avec nos conjoints ! Confirmation s'il en était besoin de plusieurs traits caractéristiques (les citations ne sont pas exactes, je vous invite à relire pour ne pas faire d'impair. Il s'agit de résumés):

1) Ego surdimensionné ("C'est pas moi qui vais les chercher", "Vous avez qu'à faire pareil" - sachant que notre état d'esprit ne nous le permet pas -, "Je suis un amant prodigieux, contrairement aux cocus qui devraient se demander pourquoi ils le sont", "Je leur propose ce qu'il y a de mieux : l'amour sans les emmerdes". C'est donc de notre faute. A propos, quelqu'un se souvient-il d'une vanne envoyée à un certain SP qui joutait contre un certain MrFifi ?
Que les psys qui parlent de coresponsabilité réfléchissent également à la notion de dédouanement, son effet pervers. A moins que... Non, est-ce possible... Des psy qui "comprennent" les cocufieurs à ce point seraient-t-ils eux-mêmes... ? :kelkon: )
Remarque : ego surdimensionné et manque de confiance en soi font souvent bon ménage contrairement à une idée reçue (dans la gueule)

2) Clivage (frôlant parfois la schyzo) : Eugène a une vie avec sa femme ET une vie en dehors. Sépare sexe et sentiments. Sépare confort du cocon familial ET vie "trépidante". Se sépare lui-même. Il est deux. Cela lui permet d'obtenir le beurre le matin et, déguisé, revenir l'après-midi récupérer l'argent du beurre. Son énergie, Eugène la dépense donc à esquiver les difficultés de la vie plutôt qu'à les affronter dans une course à ce que Montaigne nomme "la diversion".
http://www.litterales.com/document__id- ... ascal.html
Pour arriver à ce but, le mensonge est l'instrument ultime qu'il faut savoir manier ("Cocufier est un art avec des règles", dit Eugène en résumé). Personnalité "double" donc. Vous et moi, amoureux en dehors du lien préexistant, ce serait une douleur infâme.

3) Eugène vit des "expériences". Des extraits morcelés. Il n'a pas idée d'une continuité, d'une construction sur le long terme. La notion de bonheur est donc exclue au profit de celle "d'expériences". Vivre un tas de "trucs" avant de mourir. En somme, se "divertir" (voir point précédent).

4) Manque d'empathie due à une forme de résignation sur la nature humaine : Le monde n'est pas tel que "nous" le voyons. La confiance, la vérité... C'est gentil mais ça n'existe pas. Tout le monde trompe tout le monde. Pourquoi donc résister ? S'il y a des requins et des poissons dans la mer, alors je serai requin. Et j'accepte le cortège de "qualités" qui vont avec. De fait, rien n'est grave. Je suis requin, vous avez qu'à devenir requins comme moi.
La fidélité est donc un idéal inatteignable pour bisounours concon en manque de câlins. Bref, on est des dégénérés. Ce discours vous rappelle rien ?

5) "L'autre" est un bien consommable, interchangeable. Faut-il s'en réjouir ? Eugène ne parle pas de sa femme, qui est le pilier de son bonheur mais des maîtresses. Si vos femmes sont des maîtresses... Qu'elles lisent Eugène. Idem si ce sont vos hommes : ils se reconnaîtront à travers mes écrits.

Si vous voyez autre chose... Mais là, c'est déjà du lourd.

Conclusion provisoire : reconstruire oui, mais s'attaquer à ce chantier... Courage moi !

PS : il arrive que l'on tombe réellement amoureux alors que l'on est déjà engagé. La seule solution alors qui s'offre aux amants, c'est la rupture. Faire perdurer une situation parallèle est nécessairement une perversion (l'amour à moitié). Enfin je dis ça... :doute:



Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Dom3
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 316
Enregistré le : ven. 8 mai 2015 07:15

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Dom3 » ven. 24 juil. 2015 23:47

Bonsoir SP

Sans Prétention a écrit :Dans le lien, soyez attentifs à la vision du monde d'un certain "Eugène", grand cocufieur devant l'Eternel.
Désolé, je n'ai pas pu lire tous les messages d'Eugène, mais je ne pouvais pas j'avais piscine. :bonk:
Bon, le peu que j'ai lu, tu cernes le bonhomme. C'est un consommateur.
Qui voit les femmes comme un âne voit un troupeau d'ânesses.
Pauvreté intellectuelle de l'homme que de se réduire ainsi à cette vision primitive bestiale. :vache:
Sans Prétention a écrit :reconstruire oui, mais s'attaquer à ce chantier... Courage moi !
Bon, un bon point, ta femme ne s'appelle pas Eugène.

Mais quand même: courage toi! :doute:


Dans la vie, fais confiance à ceux qui peuvent voir ces trois choses: ta peine derrière ton sourire, ton amour à travers ta colère et la raison de ton silence.

Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2655
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Sans Prétention » dim. 26 juil. 2015 05:40

Dom3 a écrit :Bonsoir SP
Resalut Dom.
Dom3 a écrit :
Sans Prétention a écrit :Dans le lien, soyez attentifs à la vision du monde d'un certain "Eugène", grand cocufieur devant l'Eternel.
Désolé, je n'ai pas pu lire tous les messages d'Eugène, mais je ne pouvais pas j'avais piscine. :bonk:
Bon en même temps, je peux pas t'en vouloir, faut être malade comme moi pour tenir bon face à son écran devant une telle infamie. :sad:
C'est définitif : je suis atteint. :fou:
Dom3 a écrit :Bon, un bon point, ta femme ne s'appelle pas Eugène.
Oui, c'est vrai, mais elle a couché avec ! :diable: Sandwich 1 était un calque. :pleure:

Ah oui, autre chose... Je sais pas, ça me prend comme ça: quand je lis ce poème, j'ai un poignard qui part du nombril et me remonte jusqu'à la gorge sans faire de détail. Ca fait pas mal. Ca fait juste comme l'effet d'une double peine, un déchirement continu que j'arrive pas à stopper.

Votre allégresse m'importune,
Amis, respectez ma douleur ;
N'augmentez pas mon infortune,
En riant des peines du cœur.
Pour charmer mon âme attendrie,
Tous vos efforts sont superflus :
Hélas ! lorsqu'on perd une amie,
On ne rit plus !

Vous qui régnez dans le bocage,
Heureux oiseaux, cessez vos chants ;
Restez cachés sous le feuillage,
Prêtez l'oreille à mes accents.
Vos concerts n'ont plus d'harmonie,
Tous vos accords sont superflus ;
Hélas ! lorsqu'on perd une amie,
On n'entend plus !

Belles, je connais votre empire,
Je me dégage de vos lois ;
N'essayez plus votre sourire,
Sur mon cœur il perdrait ses droits.
Pour distraire ma rêverie,
Tous vos regards sont superflus ;
Hélas ! lorsqu'on perd une amie,
On n'aime plus !

Léon Boitel.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Dom3
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 316
Enregistré le : ven. 8 mai 2015 07:15

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Dom3 » lun. 27 juil. 2015 23:09

Re bonsoir SP
Sans Prétention a écrit :Bon en même temps, je peux pas t'en vouloir, faut être malade comme moi pour tenir bon face à son écran devant une telle infamie.
Ah mais non, toi ce n'est pas pareil. Tu es un curieux. Avide d'apprendre, de comprendre. C'est pas une maladie.
En plus tu es généreux, tu donnes à tout le monde ce que tu trouves, même pas de copyright. :lol:

Merci pour ça SP.

Respect :jap:


Dans la vie, fais confiance à ceux qui peuvent voir ces trois choses: ta peine derrière ton sourire, ton amour à travers ta colère et la raison de ton silence.

Avatar du membre

encorné&misdecoté
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 45
Enregistré le : mar. 10 déc. 2013 21:05

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par encorné&misdecoté » ven. 31 juil. 2015 11:27

En fait t'es qui SP ? (d'ailleurs pourquoi ce nom ?? Me semble pas trop approprié ?)
On connait tout de ta femme, on te lit à travers des centaines de posts, mais toi, qui es tu ?
Est ce que ça t'embête cette question ?? Pt êt bin qu'oui ?
(...)
Est ce que c'est de l'ordre du psycho-maladif ? Non je crois pas. Ouf !!! ???

Il parait que nos caractères se dessinent dans nos tendres années, quand, en face d'agressions (et il y en a forcément cf ton extrait sur le "père"), on décide d'une stratégie de défense. Il y en aurait principalement 8. La mienne (et la tienne??) a consisté à me réfugier dans un endroit ou personne viendrait me déloger, ma tête ! Tout ce qui nous arrive passe d'abord par le filtre de notre intellect, comme ça, on est moins touché !
Un caractère c'est pas une maladie, paraît même que dans l'au-delà (vallée de pleurs) on le garde !
Par contre à nous de faire gaffe à ce que les défauts qui s'y attachent ne prennent pas le dessus. A nous de ne pas ériger cette stratégie de défense en mode vie.

Il parait que je suis chiant à vivre me dit mon beau-fils (dans une attestation contre moi...) qui a les pieds sur terre. Et qui me connait : 20 ans + ou - ensemble !!
Et toi ?
Je suis le genre de type avec bcp de qualités mais que les femmes préfèrent quitter pour un type avec bcp moins de qualités !
A t'elle de l'air pour respirer ? N'es tu pas aussi un peu manipulateur. On l'est forcément avec ce genre de caractère, sur le point du raisonnement on est plus fort qu'elles et on le leur fait bien savoir !! Toujours le dernier mot !
La scène devant l'ordinateur que tu nous dessine n'est pas trop excitante !! T'est obligé de la titiller pour qu'elle t'écoute une fois de plus, de mauvais grès. Moi je me serai barré. C'est peut être ce qu'elle fera un jour pour de bon.

La blessure de la trahison ? Faudrait quand même pas nous montrer les plus blessés du site, nous qui sommes les plus forts en paroles !
Est ce bien la faute à la trahison, est ce que ce ne serait pas notre système de défense qui tout à coup à chancelé ??
Parce que alors là, faudrait voir à pas recommencer ! Pas touche ! il en va de notre survie !

Je termine avec une anecdote intéressante !! Il s'agit de feu Mr Littré lui-même !! Et dans un épisode qui nous touche tous (même si à l'époque il touchait plus les femmes..)
Alors que pantalon bas, il prenait galamment la soubrette de la maison dans sa chambrette, voila que Mme Littré arrive !!!
- Mais Monsieur, dit elle à son mari, je suis surprise !
et lui de répondre:
- Non Madame, c'est nous qui sommes surpris, vous, vous êtes étonnée, devriez vous-dire.

Totalement odieux. Dans toute situation, le dernier mot. A l'époque Mesdames ne pouvaient que rester à la maison. Aujourd'hui c'est pas pareil. Et elles ne se gênent pas, ne serait ce que pour nous envoyer la pareille.

Merci pour ton post qui me fit réfléchir à ce que je suis.


"Jean, les sentiments ça ne se commande pas" (Jean-Paul H, trompeur de noces à Bruxelles)

Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2655
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Sans Prétention » lun. 3 août 2015 19:41

Encorné&misdecoté bonsoir. J'ai pas bien compris ton post. Juste remarqué qu'il était pas très sympa à mon égard. :doute:

Deux mots sur mon état actuel: SMS d'une amie: "tu nous manques"
Réponse: "on s'est vus y a trois jours."
Re réponse :"tu as l'air de te faire bien chier. Ou est le SP d'avant ?"
J'ai pas réfléchi, j'ai envoyé: "il est mort".

Pour ceux qui aiment le Littré comme Encorné, je pense être atteint d'aboulie. :?

Pas de lésion cérébrale cependant. Juste mentale. :kelkon:

Pour finir sur une note positive tout de même :

Happy birthday RiClochette !!!
:fee: :fete2: :jump: :spin: :clap:


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2655
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Sans Prétention » ven. 14 août 2015 15:53



Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Lautrec
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 1063
Enregistré le : ven. 19 févr. 2010 18:53

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Lautrec » ven. 14 août 2015 17:16

Sans Prétention a écrit :Test
[bbvideo=560,315]https://www.dropbox.com/s/7mznvalcsz2wq ... x.pdf?dl=0[/bbvideo]
connection required



Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2655
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Sans Prétention » ven. 14 août 2015 17:25

C'était un test...

Allez : post de Emorej !!!

http://www.sos.cocus.org/viewtopic.php? ... =90#p55950
Modifié en dernier par Sans Prétention le ven. 14 août 2015 17:47, modifié 1 fois.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Répondre