Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Ricochette
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 2747
Enregistré le : mar. 24 avr. 2012 18:02

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Ricochette » mar. 2 juin 2015 20:43

Sans Prétention a écrit :Pas les seuls dans ce cas. Je me reconnais assez facilement dans ce profil.
Non, je ne trouve pas, tu as d'autres dimensions dans tes raisonnements.

Sans viser personne puisque tout le monde peut être concerné à une échelle plus ou moins grande, être le ouah ouah de service et faire coucouche panier, ça n'est pas de l'amour.


Le rire c'est une poussière de joie qui fait éternuer le coeur.

Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2608
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Sans Prétention » mar. 2 juin 2015 20:44

Ricochette a écrit : Sans viser personne puisque tout le monde peut être concerné à une échelle plus ou moins grande, être le ouah ouah de service et faire coucouche panier, ça n'est pas de l'amour.
Ben non. C'est pour ça que le reconstruit il s'instruit et il se dit... Merd...

J'attends un peu de hauteur de sa part, c'est vrai. En revanche, je sais toujours pas quoi faire si ça vient pas, ni combien de temps je vais attendre. Je fais confiance à mon instinct pour ça...

"Plie, mais ne rompt pas", c'est bon pour les roseaux, ok, pour le moral aussi.
Mais en amour, je me demande si rompre n'est pas mieux que plier...

Je vais en parler à ma femme voir ce qu'elle en dit... Sait-on jamais, elle doit avoir un avis unanime d'elle même sur la question vu qu'elle a construit l'envers du décor. Moi je sais pas trop, j'y étais pas quand c'est arrivé, l'envers du décor...

Aïe ! Me suis cogné la corne contre le coin de mon bureau ! Commencent à être encombrants ces trucs. Elle peut peut-être les scier ces engins, elle les a plantés là à l'insu de mon plein gré... sans les 50 nuances. Chuuuut putain, fait du bruit cette excroissance !!!

Ah non: à moi de le faire. Alors... "Le bon con.fr" voilà, voilà...

"Recherche scie sciant exclusivement cornes de cocus, modèle multirécidiviste inconscient. De préférence en bon état, même de seconde main. Accessoires acceptés."


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

fifi59
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 245
Enregistré le : mer. 1 avr. 2015 15:18

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par fifi59 » mar. 2 juin 2015 21:39

:mdr1: :mdr1: :mdr1:



Avatar du membre

Ricochette
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 2747
Enregistré le : mar. 24 avr. 2012 18:02

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Ricochette » mar. 2 juin 2015 22:20

Sans Prétention a écrit :Alors... "Le bon con.fr" voilà, voilà..."Recherche scie sciant exclusivement cornes de cocus, modèle multirécidiviste inconscient. De préférence en bon état, même de seconde main. Accessoires acceptés."
Autre alternative, le chasseur Français pour ses petites annonces.


Le rire c'est une poussière de joie qui fait éternuer le coeur.

Avatar du membre

K.O.tique
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 203
Enregistré le : lun. 12 sept. 2011 09:50
Localisation : Bayern

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par K.O.tique » mar. 2 juin 2015 22:25

Bonsoir sansprétention
J'attends un peu de hauteur de sa part, c'est vrai. En revanche, je sais toujours pas quoi faire si ça vient pas, ni combien de temps je vais attendre. Je fais confiance à mon instinct pour ça...
Celà m´interpelle.
Tu fais confiance à ton instinct et c´est très bien comme ca, c´est la base de la survie.
Alors écoute le, ne penses Pas à ce que je dis. Mets toi dans un coin et écoute ton instinct. Il te donnera la réponse, la vraie! Pas celle que l´on aurait forcémment voulu entendre. Mets toi à l´écoute de toi!
"Plie, mais ne rompt pas", c'est bon pour les roseaux, ok, pour le moral aussi.
Mais en amour, je me demande si rompre n'est pas mieux que plier...
C´est une quéstion académique je crois. Tout dépend du "niveau" de la tromperie je crois et de la mentalité du cocu. J´aurai pu pardonner à ma femme un ONS, mais pas cette liaison durable. Ce n´est pas l´acte en lui même qui m´a révolté, c´est la duperie, la veulerie, le mensonge, le camouflage.
Le retirement de confiance par rapport au mari m´a énormémment bléssé.
Elle aurait pu dire, "écoute, je ne me sens pas bien, faut changer ceci où celà". Mais non, s´aérer avec le "Doc" de famille semblait la solution la plus simple. "tout celà pour rien" est le titre de mon thread.
Quelle carnage...


Un quart d´heure avant sa mort, il vivait encore!

Avatar du membre

Dom3
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 316
Enregistré le : ven. 8 mai 2015 07:15

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Dom3 » jeu. 4 juin 2015 10:11

Bonjour SP

Je te remercie tout d'abord pour le décryptage de mes mots qui m'a beaucoup aidé dans ma réflexion.

Je viens de finir la lecture de ton récit. C'était assez dur par moments, j'avoue que quand on a pas toute sa tête, l'exercice est difficile.
D'autant que tu vas souvent analyser jusqu'au fond des choses et que tu manipules le second degré aisément. Ça donne donc une densité incroyable à tout ça, et pour peu qu'on accroche pas sur une ligne, on perd le fil de tes pensées. :wink:
Qui plus est tu t'exprimes sur d'autres posts, et je n'ai pu comprendre qu'en lisant ceux ci également.

J'aurais une question si tu me permet qui me viens comme ça, en résumé de lecture.

Dans le cheminement de ton post, et pour faire extrêmement bref, voire raccourci, tu as toujours été fidèle dans ta tête et dans ton corps, et ce pendant que ta compagne ne l'était pas. Ta foi en elle, bien qu'ébranlée quand tu as su, n'as pas été remis en question, tu l'aimais malgré ça, tu rectifies si je me trompe bien sûr!
Tant qu'elle n'avait pas conscience du mal qu'elle t'avait fait, tu t'accrochait à cette idée de reconstruction, persuadé que c'était une issue réalisable de retrouver son amour, pour peu qu'elle vienne vers toi.
Puis, au fil de l'évolution de sa prise de conscience, et je dirais même à contrario, avec un léger décalage cependant, tu t'es autorisé à penser différemment. Tu n'as pas évoqué le fait qu'il puisse exister un "ailleurs" (comme un monde nouveau) tant que tu n'as pas été sûr de sa repentance.
J'ai bien compris (et tu m'arrête tout net si je m'égare) qu'il ne s'agissait en aucuns cas de lui faire payer l'addition de ce passage.

S j'ai bien interprété, tu es actuellement dans une phase "d'entre-deux" qui ne t'effraie pas, tu acceptes un éventuel "ailleurs", ou "sans elle" sans forcément le chercher. Cette période arrive, tu prends!
Je ne sais pas ce que donnera la suite de cette réflexion sur toi-même et ton environnement, mais elle me paraît déjà aux antipodes (sans jeu de mots) de ce que l'on peut lire au début.

Et donc, en ce cas, je me suis mis à me demander si ce n'était pas TOI qui t'interdisait cet "ailleurs" auparavant.
Et si oui, comment l'interpréter?
Avait tu un besoin de reconnaissance de sa part pour cette souffrance endurée avant de passer à une autre étape? Genre on remet les pendules à zéro, on est quitte?
Et si tu n'avais pas eu cette reconnaissance, aurais-tu pu évoluer aussi rapidement?
Ou était-ce un mécanisme plus complexe pour moi à comprendre, qui pourrait s'apparenter à de la dépendance affective?

Tu auras compris, bien sûr, que je cherche juste à comprendre la démarche, au cas ou ma femme suivrait ce même chemin et ainsi essayer de me préparer à ma propre réaction. Je souhaite actuellement qu'il y ait une reconstruction, et ce même si le travail ne débute pas de suite.

Je sais aussi qu'il est délicat de se pencher de cette façon sur son propre cas, tu n'est pas obligé de répondre. Je suis persuadé que d'autres intervenants auront leur idée.

Je n'ai malheureusement pas de conseils à donner, je suis trop peu expérimenté en ces domaines psyco, je découvre. Je te souhaite juste une bonne continuation dans ta démarche.

et encore merci!


Dans la vie, fais confiance à ceux qui peuvent voir ces trois choses: ta peine derrière ton sourire, ton amour à travers ta colère et la raison de ton silence.

Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2608
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Sans Prétention » jeu. 4 juin 2015 17:54

Dom3 a écrit :Bonjour SP
Salut Dom !
Dom3 a écrit :Je te remercie tout d'abord pour le décryptage de mes mots qui m'a beaucoup aidé dans ma réflexion.
:oops:
Dom3 a écrit :Je viens de finir la lecture de ton récit. C'était assez dur par moments, j'avoue que quand on a pas toute sa tête, l'exercice est difficile.
D'autant que tu vas souvent analyser jusqu'au fond des choses et que tu manipules le second degré aisément. Ça donne donc une densité incroyable à tout ça, et pour peu qu'on accroche pas sur une ligne, on perd le fil de tes pensées. :wink:
Ouais, je sais, désolé, c'est un P... de défaut. J'essaie de me corriger... Je te jure...
Dom3 a écrit :Qui plus est tu t'exprimes sur d'autres posts, et je n'ai pu comprendre qu'en lisant ceux ci également.
Bon, là, c'est logique.. Pfiouuuu...
Dom3 a écrit :J'aurais une question si tu me permet qui me viens comme ça, en résumé de lecture.
Fais-moi peur...
Dom3 a écrit :Dans le cheminement de ton post, et pour faire extrêmement bref, voire raccourci, tu as toujours été fidèle dans ta tête et dans ton corps, et ce pendant que ta compagne ne l'était pas. Ta foi en elle, bien qu'ébranlée quand tu as su, n'as pas été remis en question, tu l'aimais malgré ça, tu rectifies si je me trompe bien sûr!
Jusqu'ici, c'est cohérent. Et exact.
Dom3 a écrit :Tant qu'elle n'avait pas conscience du mal qu'elle t'avait fait, tu t'accrochait à cette idée de reconstruction, persuadé que c'était une issue réalisable de retrouver son amour, pour peu qu'elle vienne vers toi.
L'autre aurait été libre, elle serait partie... Et elle aurait regretté. Ca en a toujours été ainsi. Je pensais que le mariage et les enfants la changeraient. Elle a pas beaucoup battu son record de trois ans. Mais avant, il y avait, selon elle, des pauses. Je dois donc être FIER du chemin parcouru... Sauf que :
1) Je ne SAIS PAS s'il y a eu d'autres Gus
2) C'est bien le projet de destruction familial qui couvait derrière ses angoisses Don Juanistes. Le frère et pareil. Le père aussi. Et moi, comme un con, je me suis foutu dedans...

Et enfin, PAS DE RECONSTRUCTION SANS CONSCIENTISATION, ça n'existe pas. Le "on fait comme si y a rien eu et on recommence", ça donne la voie libre au refrain de Jag: Chien a mordu mordra (moi je savais pas consciemment mais j'avais déjà été mordu. Dix ans après, rebelote ! De l'à tout coeur, on est passé à l'atout pique...).

C'est pas la PEUR de tromper qui doit diriger l'action, mais bien la CONSCIENCE de ce que cela implique. Les infidèles ont une approche bien particulière là-dessus. Y a qu'à relire tous les posts : rien n'est grave, on continue, c'était "comme ça", c'est de TA faute (tu es malade, pas attentionné....) ou de la faute du destin (j'ai quarante ans, je sais pas m'occuper de moi...) CONSCIENCE = SE PRENDRE EN CHARGE
Dom3 a écrit :Puis, au fil de l'évolution de sa prise de conscience, et je dirais même à contrario, avec un léger décalage cependant, tu t'es autorisé à penser différemment. Tu n'as pas évoqué le fait qu'il puisse exister un "ailleurs" (comme un monde nouveau) tant que tu n'as pas été sûr de sa repentance.
J'ai bien compris (et tu m'arrête tout net si je m'égare) qu'il ne s'agissait en aucuns cas de lui faire payer l'addition de ce passage.
Non, juste qu'elle prenne conscience qu'on ne règle pas ses problèmes d'ennui à quarante ans, mariée, deux enfants adorables comme quand on a 16 ans. Et cette immaturité affective doublée de tout un tas d'éléments psy que j'ai toujours su en planquant sous le tapis m'a fait remonter à ma beldoche qui m'empêche de vivre, de m'exprimer, d'ETRE. Je me suis dit que sa fille avait été empêchée de grandir affectivement sous des tonnes d'amour coupable. Et j'ai vérifié : c'est vrai.
Dom3 a écrit :S j'ai bien interprété, tu es actuellement dans une phase "d'entre-deux" qui ne t'effraie pas, tu acceptes un éventuel "ailleurs", ou "sans elle" sans forcément le chercher. Cette période arrive, tu prends!
Je ne sais pas ce que donnera la suite de cette réflexion sur toi-même et ton environnement, mais elle me paraît déjà aux antipodes (sans jeu de mots) de ce que l'on peut lire au début.
Exact. Je l'ai choisie femme "libérée" pour qu'elle m'aime librement. Ma mère a été "forcée" d'aimer mon père: séquestration affective et financière. Je ne voulais pas ça pour ma vie. Mais j'ai tapé dans l'excès inverse manifestement, ça ne me convient pas non plus. Sois libre, mais respecte tes engagements est mon nouveau crédo. Je n'étais pas libre. Cet "entre deux" me donne l'impression d'avoir un CHOIX. Ce n'est pas qu'une impression d'ailleurs. Parce que à l'inverse de mon père, je voulais pas être un connard fini, mais à l'inverse de ma mère, je ne VEUX PAS non plus être un séquestré affectif. Ma femme, je l'aime mais elle n'est PLUS l'alpha et l'oméga de mon univers. Ceux pour qui c'est encore le cas, tant qu'il n'y a pas tromperie, ça va. Avec cette merde au milieu, on vit comme un semi-cadavre. J'ai pas trouvé autre chose: aimer "librement" et pas se scléroser dans un fidélité qui n'a de sens que pour soi.

Je resterai donc fidèle mais si je glisse, normalement, je pars. C'est que mon coeur ne supporte plus l'à peu près sentimental. Je dois avoir une vision trop haute de l'amour...
Dom3 a écrit :Et donc, en ce cas, je me suis mis à me demander si ce n'était pas TOI qui t'interdisait cet "ailleurs" auparavant.
Et si oui, comment l'interpréter?
Il n'y a plus à interpréter: voir réponse précédente.
Dom3 a écrit :Avait tu un besoin de reconnaissance de sa part pour cette souffrance endurée avant de passer à une autre étape? Genre on remet les pendules à zéro, on est quitte?
Et si tu n'avais pas eu cette reconnaissance, aurais-tu pu évoluer aussi rapidement?
Non, mais ça aurait fini en carnage.
Dom3 a écrit :Ou était-ce un mécanisme plus complexe pour moi à comprendre, qui pourrait s'apparenter à de la dépendance affective?
il y avait de ça. Trop. Couple pas équilibré. Elle me tenait dans ses mains pendant que moi je tenais "le monde": une façon de dire que dehors, j'étais beaucoup (dans mon boulot notamment) et chez moi, je n'étais presque RIEN (genti papa). Tout l'inverse de ce qu'elle vivait (du moins, d'après ses critère parce que, en toute objectivité, elle n'était pas à plaindre. Que non...)
Dom3 a écrit :Tu auras compris, bien sûr, que je cherche juste à comprendre la démarche, au cas ou ma femme suivrait ce même chemin et ainsi essayer de me préparer à ma propre réaction. Je souhaite actuellement qu'il y ait une reconstruction, et ce même si le travail ne débute pas de suite.

Je sais aussi qu'il est délicat de se pencher de cette façon sur son propre cas, tu n'est pas obligé de répondre. Je suis persuadé que d'autres intervenants auront leur idée.

Je n'ai malheureusement pas de conseils à donner, je suis trop peu expérimenté en ces domaines psyco, je découvre. Je te souhaite juste une bonne continuation dans ta démarche.

et encore merci!
Voilà... Mais je ne suis pas sûr d'être aussi clair dans mon esprit. Je navigue. Mais je dois lui reconnaître ça à mon épouse: plus de phrases de merde, de l'empathie, une réflexion sur elle-même...
Je suis "post entre deux"...

PS: Oublié de dire, Dom, en pleine tempête, je l'ai regardée amoureusement et je lui ai dit : "Je t'aime infiniment". Elle m'a répondu : "Ca me fait peur ce que tu dis. Je ne suis pas sûre de pouvoir t'offrir ça en retour..."
Je suis devenu raisonnable...

PS2: Pas toujours d'accord avec ce qu'il dit, ce grand monsieur... Mais c'est un grand monsieur (bon quand on voit la petite jeunette avec laquelle il s'est mis dernièrement... Mais tout est bon à comprendre).
Je développerai cette soif qui me vient de loin, loin, Dom, si tu savais mon pote combien de blessures j'avais AVANT même d'atterrir là... Dans ma prime jeunesse, j'ai du choisir entre partir en live, ou être agressif... J'ai préféré "comprendre".


Modifié en dernier par Sans Prétention le jeu. 4 juin 2015 20:53, modifié 4 fois.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Encasdemalheur
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 260
Enregistré le : lun. 16 mars 2015 14:07
Mon histoire : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f ... 212#p53212
Localisation : BOURGOGNE

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Encasdemalheur » jeu. 4 juin 2015 18:53

C'est un véritable plaisir de te lire SP, tes analyses sont percutantes de finesse et de justesse! :super:

J'ai les mêmes valeurs / principes que toi mais pas le même type de femme.
J'ai épousé ma femme quand elle est tombée enceinte, nous finissions nos études et étions très amoureux. A l'époque, cette situation était une catastrophe car nos familles étaient très "classiques", formatées à l'ancienne bien que mai 68 soit passé par là!

Nous avons envisagé ensemble l'avortement ( en Suisse à l'époque) et finalement nous avons décidé de garder le bébé ( Nous ne l'avons jamais regretté ).

Finalement, ma belle famille a été merveilleuse, mon beau-père décédé trop tôt adorait sa petite fille, ma belle-mère a tout fait jusqu'à sa mort pour nous faciliter la vie. Elle est décédée en 2006, l'année où ma femme est partie en vrille avec son coucou. C'est pour ça que je pense qu'il a profité de la situation de désorientation où elle était pour l'embobiner!

Bonjour DOM et bienvenue.
je vois que tu es en de bonnes mains.

SP est un expert ( enfin c'est mon avis et j'aime le partager ! :super: ).

Courage, ne dévie pas de ton chemin, ne fait pas de concessions et surtout, ne t'assieds pas sur tes principes. Nos principes et les valeurs qui les sous-tendent, c'est ce qui nous permet de résister.
Au plaisir de te lire.


Ce qui ressemble au hasard ........Souvent est un rendez vous...... ( Cabrel: Mlle l'AVENTURE )

Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2608
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Sans Prétention » jeu. 4 juin 2015 20:39

Encasdemalheur a écrit :C'est un véritable plaisir de te lire SP, tes analyses sont percutantes de finesse et de justesse! :super:

(...)

Bonjour DOM et bienvenue.
je vois que tu es en de bonnes mains.

SP est un expert ( enfin c'est mon avis et j'aime le partager ! :super: ).

Courage, ne dévie pas de ton chemin, ne fait pas de concessions et surtout, ne t'assieds pas sur tes principes. Nos principes et les valeurs qui les sous-tendent, c'est ce qui nous permet de résister.
Au plaisir de te lire.
Trop d'honneur EnK... Trop, trop d'honneur... :oops: :oops: :oops: !!!!

Mes principes, oui, mais tu vois mes posts évoluent... (Voir surtout vidéo précédente).
Il me semble que l'heure des interrogations a commencé. Ce n'est pas un sabotage après un sauvetage, c'est une mise en perspective de ce qui fait sens dans mon couple, dans ma vie, avec cette double interrogation qui me torture depuis quelques temps :

"Better the devil you know" ou bien "Faithful to me" ?

Super vrillé, je l'admets : n'est-ce pas une infidélité à soi d'être avec une infidèle quand on est soi-même fidèle ?
Une infidélité à celle qui a déchiré le contrat, est-ce une infidélité ?

J'ai déjà développé quelque part : ni un principe rigide, ni une expression d'un surmoi trop puissant, ni une religion, ni une morale, ni un sacrifice, pour moi la fidélité, c'est un CADEAU: la foi en son couple, le don à l'autre de son désir qu'il / elle soit "unique". Et quand le couple en est privé...

On s'inscrit ici ! :cocu:
Modifié en dernier par Sans Prétention le ven. 5 juin 2015 03:52, modifié 1 fois.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2608
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Sans Prétention » jeu. 4 juin 2015 21:39

K.O.tique a écrit :Bonsoir sansprétention
J'attends un peu de hauteur de sa part, c'est vrai. En revanche, je sais toujours pas quoi faire si ça vient pas, ni combien de temps je vais attendre. Je fais confiance à mon instinct pour ça...
Celà m´interpelle.
Tu fais confiance à ton instinct et c´est très bien comme ca, c´est la base de la survie.
Alors écoute le, ne penses Pas à ce que je dis. Mets toi dans un coin et écoute ton instinct. Il te donnera la réponse, la vraie! Pas celle que l´on aurait forcémment voulu entendre. Mets toi à l´écoute de toi!
"Plie, mais ne rompt pas", c'est bon pour les roseaux, ok, pour le moral aussi.
Mais en amour, je me demande si rompre n'est pas mieux que plier...
C´est une quéstion académique je crois. Tout dépend du "niveau" de la tromperie je crois et de la mentalité du cocu. J´aurai pu pardonner à ma femme un ONS, mais pas cette liaison durable. Ce n´est pas l´acte en lui même qui m´a révolté, c´est la duperie, la veulerie, le mensonge, le camouflage.
Le retirement de confiance par rapport au mari m´a énormémment bléssé.
Elle aurait pu dire, "écoute, je ne me sens pas bien, faut changer ceci où celà". Mais non, s´aérer avec le "Doc" de famille semblait la solution la plus simple. "tout celà pour rien" est le titre de mon thread.
Quelle carnage...
Je te comprends. J'ai relu ton post... Pfff... Quel bordel ! Triste. Encore. Toujours.

Sinon si un jour j'ai envie de faire un truc de dingue, tu m'inities au skydiving ? Et au fait... C'est quoi le skydiving ?
En tous cas, dans le mot, ça sonne comme ce que j'ai connu l'an dernier à la "découverte"... Sauf que là on se récupère hein... Dis-moi...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Dom3
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 316
Enregistré le : ven. 8 mai 2015 07:15

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Dom3 » jeu. 4 juin 2015 23:28

Bonsoir SP, bonsoir Encas et merci
Encasdemalheur a écrit :Courage, ne dévie pas de ton chemin, ne fait pas de concessions et surtout, ne t'assieds pas sur tes principes.
Je te remercie de ce conseil, c'est vrai que quand on se pose trop de questions, on peut parfois se poser les mauvaises. Il y a ici, heureusement, suffisamment de personnes qui défendent les vraies valeurs pour pouvoir s'y retrouver.
Encasdemalheur a écrit :C'est un véritable plaisir de te lire SP, tes analyses sont percutantes de finesse et de justesse! :super:

+1 :super:
Sans Prétention a écrit :Ouais, je sais, désolé, c'est un P... de défaut. J'essaie de me corriger... Je te jure...
Ah mais non, ne corriges rien, c'est parfait comme ça, c'est ce qui fait que SP est SP :wink:
Sans Prétention a écrit :J'ai pas trouvé autre chose: aimer "librement" et pas se scléroser dans un fidélité qui n'a de sens que pour soi.
Pfiou, ça c'est une vrai déclaration de la part de "SP le fidèle". En résumé, ta femme a fait un pas vers la fidèlité, et tu en a fait un vers la "liberté conjugale"? ça pourrait ressembler à un compromis de tentative de reconstruction sans obligation de résultats?
Sans Prétention a écrit :PS: Oublié de dire, Dom, en pleine tempête, je l'ai regardée amoureusement et je lui ai dit : "Je t'aime infiniment". Elle m'a répondu : "Ca me fait peur ce que tu dis. Je ne suis pas sûre de pouvoir t'offrir ça en retour..."
Je suis devenu raisonnable...
Quand je lis ça et qu'ensuite je regarde la vidéo, je me pose des questions...Je crois que je commence à comprendre la différence entre dépendance affective et amour. Dans l'un, il y a le terme dépendance...
Dom3 a écrit :Quand on aime, donner et même plus épanouissant que recevoir.
Comme quoi, je ne suis pas si loin de la vérité finalement. :doute:
Sans Prétention a écrit :Super vrillé, je l'admets : n'est-ce pas une infidélité à soi d'être avec une infidèle quand on est soi-même fidèle ?


Ah ben le revoilà ! :mdr
Bon, désolé, mais l'anxiolitique à cette heure là commence à faire effet, je vais m'arreter ici pour ce soir. :petard:

Merci de tes analyses très explicite, elle me font bien avancer dans mes visions des choses.


Dans la vie, fais confiance à ceux qui peuvent voir ces trois choses: ta peine derrière ton sourire, ton amour à travers ta colère et la raison de ton silence.

Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2608
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Sans Prétention » ven. 5 juin 2015 03:47

Dom3 a écrit :
Sans Prétention a écrit :J'ai pas trouvé autre chose: aimer "librement" et pas se scléroser dans un fidélité qui n'a de sens que pour soi.
Pfiou, ça c'est une vrai déclaration de la part de "SP le fidèle". En résumé, ta femme a fait un pas vers la fidèlité, et tu en a fait un vers la "liberté conjugale"? ça pourrait ressembler à un compromis de tentative de reconstruction sans obligation de résultats?
"Liberté conjugale ?" J'espère PAS que tu penses que j'ai viré libertin : relis en dessous !
Dom3 a écrit :
Sans Prétention a écrit :PS: Oublié de dire, Dom, en pleine tempête, je l'ai regardée amoureusement et je lui ai dit : "Je t'aime infiniment". Elle m'a répondu : "Ca me fait peur ce que tu dis. Je ne suis pas sûre de pouvoir t'offrir ça en retour..."
Je suis devenu raisonnable...
Quand je lis ça et qu'ensuite je regarde la vidéo, je me pose des questions...Je crois que je commence à comprendre la différence entre dépendance affective et amour. Dans l'un, il y a le terme dépendance...
Si dans notre relation, il y a un rapport de domination, ce n'est plus de l'amour. J'ai aussi précisé plus haut : j'attends de sa part de la hauteur. En d'autres termes, ma femme peut très bien de venir une fidèle parmi les fidèles aussi (remplie de valeurs, de hauteur...) :super: Et quel plus beau cadeau alors que de s'offrir mutuellement cette garantie amoureuse qui "fait vibrer" l'existence ? Trop bon hein ? J'adorerais, c'est ce que je suis profondément, un fidèle.

Mais je vois ce que ma mère est devenue après avoir bouffé les conneries de mon père pendant près de 30 ans. Je me dis : quel courage ! Mais je me dis aussi : c'est à cela que je dois m'attendre si je plie en pardonnant 100 fois ? Si le déséquilibre persiste et que je veux la garder, il va lui falloir se hisser haut. Ou moi devenir plus basique mais je sais ce qui arrivera alors : ce sera la fin.

Trouver quelqu'un pour faire "mumuse" et trouver quelqu'un parce qu'on était pas bien dans une relation étouffée puis partir: pas la même chose.

Je veux rester Dom, et qu'elle reste. De toutes mes forces. Mais pas dans un rapport qui me détruit. Dix ans que l'acide attaque mon être. Je veux être fidèle à l'idée que j'ai de l'amour: confiance, équilibre, respect, authenticité. Longtemps que ces ingrédients ont déserté notre relation.

La reconstruction c'est aussi l'observation de l'autre, de soi.

Quand je ne "savais pas", je me suis pris une cuite phénoménale, j'ai pleuré des journées entières, j'ai maigri tout ce que j'ai pu et je ne savais pas. J'amorçais déjà une sévère dépression et je ne savais pas... Et quand j'ai su, je lui ai dit : "Je te savais capable de le faire, mais je pensais pas que tu le ferais". Elle m'a dit : "J'avais envie de vivre ça".

Quel sens avait notre "amour" ?

Aujourd'hui elle ne me parle plus comme cela. Elle assure toujours avec les enfants. Elle pleure parfois. Je ne l'avais pas vue pleurer depuis longtemps. Alors elle devient sublime. Parce qu'elle ressent. Mais elle me dit toujours qu'il n'y a aucune garantie... (phrase de merde) parce que l'amour ça se construit tous les jours (phrase sage).

Elle me dit que ça lui fait toujours peur les engagements à durée indéterminée (phrase de merde) mais qu'elle pourra le vivre jusqu'à la fin en se le cachant à elle-même : elle peut m'être fidèle, ne pas dévier si ça se pense chaque jour et non pas si c'est posé comme une base du contrat (je sais pas si c'est une phrase sage ou une phrase de merde. Il y a du vrai dans tout ça mais...)
Dom3 a écrit :
Sans Prétention a écrit :Super vrillé, je l'admets : n'est-ce pas une infidélité à soi d'être avec une infidèle quand on est soi-même fidèle ?


Ah ben le revoilà ! :mdr
En pardonnant, on peut arriver à quelque chose. Mais en pardonnant sachant que l'autre pourrait recommencer parce que pas assez solide, pas assez conscient, pas assez dans l'amour (celui qui dit : tu es unique - et là, pas d'accord avec le monsieur de la vidéo -), c'est votre propre mort que vous orchestrez...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Dom3
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 316
Enregistré le : ven. 8 mai 2015 07:15

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Dom3 » ven. 5 juin 2015 08:02

Sans Prétention a écrit :
Dom3 a écrit :
Sans Prétention a écrit :J'ai pas trouvé autre chose: aimer "librement" et pas se scléroser dans un fidélité qui n'a de sens que pour soi.
Pfiou, ça c'est une vrai déclaration de la part de "SP le fidèle". En résumé, ta femme a fait un pas vers la fidèlité, et tu en a fait un vers la "liberté conjugale"? ça pourrait ressembler à un compromis de tentative de reconstruction sans obligation de résultats?
"Liberté conjugale ?" J'espère PAS que tu penses que j'ai viré libertin : relis en dessous !
Je me suis mal exprimé. Je voulais dire que maintenant tu as de ton coté eue une prise de conscience aussi. Dans le sens ou tu te rends compte que malgré ses efforts, il se peut qu'elle n'arrive pas à prendre cette hauteur. Tu n'est plus "victime" de tes propres principes en fait.
Je sous entendait une "liberté conjugale" morale, pas physique.
Après, tu fait avec ce qu'elle est/sera capable d'accomplir au quotidien.En sachant que ça peut ne pas marcher. C'est ça que je comprends par la liberté.

Le contrat de mariage n'en fait pas état. On se jure fidélité devant un parterre des personnes proches ou connus ou du moins qui comptent pour les deux.
C'est du pipeau finalement. C'est même voué à l’échec dans de nombreux cas si on réfléchi bien. C'est s'obliger mutuellement à continuer la route quoiqu'il advienne. Or, nous changeons perpétuellement. Nos personnalités changent, le couple change, l'amour de départ aussi. Il peut se renforcer, mais il faudrait aussi avoir cette liberté de penser qu'il peut s'affaiblir.

Je remarque que ton épouse à fait d'énormes efforts, elle est maintenant capable de pleurer. ça doit faire un bien fou, pour toi, pour elle.

Je suis content pour vous deux.

Je vous envie un peu même :wink:

Mais mon tour viendra, patience.


Dans la vie, fais confiance à ceux qui peuvent voir ces trois choses: ta peine derrière ton sourire, ton amour à travers ta colère et la raison de ton silence.

Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2608
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par Sans Prétention » ven. 5 juin 2015 09:06

Salut Dom et merci pour ces échanges. Ça me pousse dans mes retranchements et ça m'oblige à clarifier la situation pour moi-même.

Réflexions ésotériques parfois parce que pendant le crash et après, j'ai pris conscience de ce que j'étais: je ne pense pas de façon linéaire mais en arborescence. Et parfois je vois tellement loin que je me souviens plus de ce à quoi je pensais au départ ou je m'enferme dans une science fiction qui n'est comprise que par moi...
Contrairement à beaucoup, je ne "découvre" pas, j'experimente dans l'amertume la plus sombre ma finitude: je SAVAIS, je me suis cru plus fort que ses fantômes, nanti d'une suffisance qui m'est revenue à la gueule comme un boomerang qui a blessé atrocement mon moi profond. Ma capacité à cerner les gens ne m'a servie à RIEN pour traverser les tempêtes amoureuses que j'avais pourtant vues venir... Mon inconscient s'est soumis à un schéma connu de moi: on aime quand on donne tout à l'autre, même quand l'autre ne nous respecte pas. Merci papa, merci maman pour ces messages insidieux...

Je poserai à tête reposée sur mon parcours depuis cette Putain d'épreuve. Et j'ai appris tellement.

Notamment sur ce que doit être la liberté d'un amour sincère, fidèle, authentique.

Sans transition, parce que ça me vient comme ça.
La vengeance: quelques cas ici. Ça ne mène à rien. Sinon au dégoût de soi-même.
L'acceptation: ça maintient le lien. Mais les blessures sont ouvertes et le sang tâche les vêtements en permanence. On vit à demi.
La rupture: souvent libératrice mais laisse seul face à soi-même.
La reconstruction avec quelqu'un d'autre: souvent une réussite mais le quotidien rattrape les tourtereaux...

Parenthèse en passant. Quelque soit l'option choisie, elle est courage quand elle demande une abnégation hors norme. Être fidèle quand on est un chaud lapin c'est quelque chose. Prendre de la distance quand on est dépendant, qu'on a tout misé sur l'autre, c'est juste énorme. A ce propos, je dois dire que même si elle fait face à des difficultés que l'on comprend aisément vu d'ici, je voudrais rendre hommage à Fifi pour son attitude. Même Jag ou Ricochette ont mis un temps avant de réagir. Quelque soit l'issue, je ne peux cacher mon admiration pour ce bout de femme qui a su faire ce que moi je n'ai pas pu. C'est dit.

Bref. Vous vous dites alors: l'amour c'est pas facile !
Faux: nos névroses nous empêchent de vivre heureux. Et nos attaques inconscientes résonnent chez l'autre. Qui retourne nos flèches contre nous, en plus violent parfois.
Vous vous dites: mais alors, il n'y a pas d'issue !
Faux: le bonheur est en grande partie fabriqué à l'intérieur. Certaines personnes sont plus douées que d'autres pour le faire. Votre partenaire, son rôle est de vous accompagner dans cet épanouissement. Pas vous vampiriser. De grâce, ne vampirisons pas non plus nos partenaires.
Vous vous dites: mais la fidélité alors ? C'est pas la base de l'amour ?
Non, l'amour est à mon avis une recette de sorcière élaboré dans les inconscients de chacun, une expression vitale que chacun construit dans les tréfonds de son histoire. La caractéristique d'une recette de sorcière tout le monde la connaît: un ingrédient manque ou n'est pas bien dosé et c'est toute la formule dans la marmite qui merde. On le voit à la transformation de l'un des partenaires en crapaud alors qu'on avait pensé donner son coeur à un prince, une princesse, soit merveilleux(se) soit malade, en mal d'être soigné quoi, ou encore "endormi. On croit qu'on a ce pouvoir là. On est cons...

Ma recette à moi est faite de la base de tous ce que les coeurs déchirés viennent crier ici. Mais je me suis aperçu que beaucoup, beaucoup d'entre nous, trop, étaient soumis à l'insupportable tyrannie des névroses de leurs partenaires.
On ne peut aimer une personne "comme elle est" si elle ne le sait pas elle même, ce qu'elle est ! Et si elle se planque c'est encore pire: il y a bien spoliation !!!

J'aimerais que ma femme se trouve, pour voir si sa vie avec moi est si insupportable, si sujette à caution... Et moi je fais de même.

Tu as tout compris Dom. Tout compris. Je veux bien réessayer mais pas dans n'importe quelle configuration. Soumis aux caprices des partenaires pas stables à qui l'on donne trente quarante "dernières chances", on finit par être esclave non pas d'un amour délicieux, mais d'une prison affective qui, à terme, laisse sur le carreau.

Et comme je suis un Putain de foutu romantique, je rêve d'un amour supérieur. J'en mourrai. Mais je ne mourrai pas de ses hésitations...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

fifi59
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 245
Enregistré le : mer. 1 avr. 2015 15:18

Re: Et un fidèle de plus : j'ai un mari vraiment infernal !

Message par fifi59 » ven. 5 juin 2015 09:35

Je te remercie pour ton hommage SP.
"On ne peut aimer une personne comme elle est si elle ne sait pas elle même ce qu'elle est"

Très très juste....
J'ajouterai même que prendre le risque d'aimer cette personne c'est prendre un risque bien grand....

Mon mari a fait ce qu'il a fait en toute inconscience. Sans imaginer une seconde qu'il se faisait du mal à lui, qu'il me faisait du mal à moi, qu'il abimait notre lien....
Faire en inconscience, c'est faire sans censure sans mesure.... ça fait mal.... pour toujours parfois....

Petit sms cette nuit: "je voudrais te prendre dans mes bras"... Bête, mais je me suis sentie bien...
Ce matin, il fait beau... je met une de mes petites robes bleues. En général, elles me vont bien les robes bleues... J'amène mon ti lou à l'école...je vais faire quelques courses... Mon grand a besoin de spray fixant pour sa crête... pfff... les jeunes! Alors, c'est où.. c'est là... après les shampoings et .. les capotes...

Coups dans le ventre!!!!!!!!!!!!!!


Voilà.... faire les choses en toute inconscience, c'est ça.... il peut me promettre monts et merveilles. Il peut même tenir ces promesses... il peut conscientiser... trou dans le vente et dans le coeur pour toujours, là, au coin d'une rue, dans un rayon de supermarché, au son d'une chanson, un mot dans une phrase....


Alors, on fait quoi? Surtout si en plus d'avoir découvert l'envers du décor de notre couple, on s'ouvre à notre envers du décor à nous. Qu'on avait négligé... et qu'il nous parle de poésie et de musique.... J'avais oublié à quel point j'avais envie de vibrer, en toute légèreté (mais non, inconscience). Je crois qu'aujourd'hui, j'ai envie de légèreté justement parce que j'ai conscience des choses... Je fais quoi de cette envie? C'est un caprice au dessus duquel je vais devoir passer pour être responsable? Ou alors, cette envie devient motrice?
De toute façon un contrat non tenu doit être revu du début à la fin car caduque...
Dom, tu as raison aussi, un contrat tenu coute que coute est un cimetière...on creuse sa propre tombe avec ses dents....

Mais on le revoit avec qui le contrat? Et de quel contrat parle t'on? Celui passé avec le conjoint? Celui passé avec nous même, à notre insu?
Les deux à mon sens...dans quel ordre? Avec quelle priorité? :? Je ne sais pas....

Voilà.. je ne vais pas squatter ton post plus longtemps....



Répondre