Cocu après 43 ans de vie commune

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Topic author
Encasdemalheur
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 260
Enregistré le : lun. 16 mars 2015 14:07
Mon histoire : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f ... 212#p53212
Localisation : BOURGOGNE

Cocu après 43 ans de vie commune

Message par Encasdemalheur » ven. 20 mars 2015 15:52

Bonjour à tous,

Marié depuis 43 ans avec une femme que j'aime profondément, et qui a franchi à mes côtés la plupart des difficultés d'une vie bien remplie, je ne pensais pas m'exprimer un jour sur un site comme le vôtre. Mon histoire est à la fois banale et originale par certains côtés psychologiquement très violents. Je m'explique : depuis qu'elle est en retraite, ma femme va régulièrement garder notre petite fille quelques jours pour dépanner ma fille. Le lundi 1° septembre 2014, je la conduis au TGV pour Lyon. Son retour est prévu vendredi 5. Elle m'a demandé de faire un peu de maintenance sur son ordinateur qu'elle a laissé sur son bureau. Le mardi matin, je bricole et au cours d'une pause, je relance son ordinateur qu'elle pensait avoir arrêté mais qui était en fait en veille. Et là l'écran s'ouvre sur sa messagerie Gmail qu'elle a oublié de fermer ( et à laquelle je n'avais pas accès, n'ayant pas le mot de passe) . Et là le choc ! La liste des messages qui s'affichent ( 119 en tout) ne me laisse aucun doute sur son infidélité. Je suis sonné, je fais une légère perte de connaissance, et m'allonge sur mon lit. Mon cœur bat à tout rompre quand je reprends connaissance et j'ai la nausée, envie de vomir, de me suicider, de foutre le camp et de disparaître.

Je reprends peu à peu mes esprits, et la lecture des messages échangés avec son amant ( un collègue enseignant à l'IUT où elle fait des vacations ) m'apprend tout de cette liaison qui a débuté en 2006, avec force détails intimes, (où, quand, comment ils font etc....), rien ne m'est épargné. C'est ainsi que j'apprends qu'ils ont pris l'habitude de se rencontrer chez nous, dans notre chambre et notre lit durant mes absences professionnelles. ( Je suis gérant d'une société commerciale qui en 2005 avait quelques difficultés, ce qui explique que je partais souvent pour une ou deux semaines au Maroc pour travailler à un nouveau développement).

Son amant a profité d'une période difficile pour nous ( maladie, deuils familiaux, problèmes professionnels) et de la déstabilisation de ma femme pour réaliser un véritable abus de faiblesse. Il recherchait plutôt des « plans culs » et il a mis deux ans avant qu'elle se laisse sauter dans notre lit.( 27 avril 2008 ). Je passe sur les détails.

Ayant repris un peu de sang froid, j'ai profité des jours suivants pour fouiller son ordinateur à fond, toutes ses boites mail, ses chat sur skype ou msn, tous les fichiers ou apparaissait le nom de son amant, ses factures détaillées de portable ( sms /mms) et j'ai constitué un dossier béton au cas où, car je ne voyais pas d'autre issue que le divorce.
J'ai réussi à ne rien laisser paraître au cours de nos appels tél quotidiens, mais le vendredi soir en revenant de la gare, j'ai explosé et l'ai cueillie à froid au cours du trajet. Çà a été une vraie Bérézina, et elle a reconnu tout de suite les faits, en m'affirmant que cette liaison était finie depuis fin 2013, (en quoi elle me mentait par rapport à la liste des sms et mms qu'elle avait échangés avec lui en 2014 et jusqu'à la veille de son départ. ).

Inutile de préciser que la nuit a été pénible ainsi que les jours et nuits suivants. Finalement nous sommes arrivés à un accord de continuer la vie commune à condition qu'elle cesse immédiatement et totalement sa liaison, ce qu'elle m'a juré, afin de préserver nos filles et notre famille et essayer de reconstruire notre couple.
J'étais effondré, démoralisé de n'avoir rien vu venir, bien que durant ces huit années, je voyais confusément que quelque chose « clochait » , Nous faisions l'amour moins souvent, un peu par « défaut », voire pas du tout ( madame avait la migraine ou d'autres petits malaises!!). Les derniers mois, je n'avais pratiquement plus de doutes vu qu'elle causait dans son sommeil et évidemment pas à moi ! Mais sans preuves.....

La vie a repris tant bien que mal. En septembre, ayant cassé son téléphone, elle est retournée à Lyon avec un de mes téléphones de secours. En novembre, le 15, j'ai refait un contrôle de ses sms sur le téléphone prêté par rapport à sa facture détaillée. Et là, ça ne collait pas du tout, tous les sms vers le portable de son amant avaient été effacés alors qu'ils apparaissaient dans sa facture. Une petite manip de restauration plus tard, je n'avais plus aucun doute, ils avaient continué fin septembre de s'envoyer des sms pour programmer de nouveaux contacts par mails. J'ai à nouveau fouillé dans l'ordinateur et trouvé deux mails ( 13 et 22/09) où ma femme se désolait de ce qui était arrivé et que ça allait être beaucoup plus difficile de se rencontrer.
De plus, elle lui racontait en détail mes réactions, mes états d'âme, plus tout un tas de suppositions à mon sujet à propos de ce que j'avais compris de leurs relations, que je pensais qu'il n'y avait que du sexe alors que pour elle, tous ses mails indiquaient que c'était bien plus, alors que pour lui elle n'était qu'un « plan cul » comme sans doute beaucoup d'autres qu'il parcourait comme ses parcours de golf !

Elle avait même anticipé ma réaction si je découvrais ces mails en disant à son amant qu'elle lui ferait sans doute un mail de rupture très sec à ma demande, mais qu'il ne fallait pas qu'il en tienne compte !!!

Vous pouvez imaginer sans peine la nouvelle grande baffe dans la figure à la lecture de ces mails ! Il y a eu une nouvelle explication très houleuse où l'on est arrivé cette fois au bord du divorce ! Manifestement, elle a très peur que je la laisse tomber, mais après tout ce que j'ai lu de sa correspondance, j'ai quand même quelques doutes, je pense qu'elle a plus craint les réactions dans la famille.

Elle a finalement envoyé ce mail devant moi, où je lui faisais préciser que j'informerais sa femme ( avec tous les détails) au cas où ils reprendraient contact de quelque façon que ce soit ( Car bien évidemment il est marié et sa femme ne sait apparemment rien de ses frasques extraconjugales!).

Donc à ce stade, ma confiance en elle qui revenait lentement est retombée d'un coup à zéro, mes doutes ont repris de plus belle, mes insomnies aussi, et tous les maux qui vont avec, tristesse, envies de pleurer, idées suicidaires etc.... J'ai compris que je partais pour une longue période de dépression, mais j'étais seul, je ne pouvais me confier à personne, ni reprendre le dialogue avec elle, ni en parler à mes filles que cette révélation aurait détruites. J'ai frôlé plusieurs fois le suicide, mais je pense qu'il restait en moi un fond de colère qui m'aidait à ne pas céder à ces pulsions.

Finalement, début mars 2015, nous étions partis garder notre petite fille à Lyon, nos rapports avaient les apparences de la normalité, mais nous avons eu une semaine très pénible. J'avais un bilan médical à passer qui m'inquiétait beaucoup, des ennuis domestiques, bref, un jour avant de rentrer chez nous, j'ai craqué, crise de larmes, grosse déprime, envie de tout laisser tomber et de rentrer seul, ma femme ne pouvant rentrer que le lendemain. Heureusement je suis resté, car j'étais tellement mal que j'aurais sans doute fait une bêtise en chemin.

Et puis, il y a eu comme un déclic, alors que ma femme essayait de me consoler. Elle a énuméré tous les problèmes que nous avions rencontrés en 2014, que nous avions surmontés ensemble ( maladie, problèmes dans la famille, deuils etc...) et elle a terminé en parlant du « reste qui était réglé ». J'ai compris alors que « le reste » qu'il ne fallait surtout pas nommer , c'était son adultère dont finalement elle avait honte quelque part, cette partie de sa vie qui avait failli détruire notre couple et notre famille, et dont elle ne voulait plus parler ( ça déclenchait à chaque fois que je l'évoquais, une nouvelle crise.). C'est la colère qui sommeillait en moi qui m'a sauvé, car j'ai réalisé qu'étant la victime, ce n'était pas à moi de payer les pots cassés, que je n'étais en aucun cas responsable de ce désastre et que j'allais me battre pour remettre ma vie d'aplomb.

A cet instant, j'ai vu la vie sous un angle différent, mon horizon s'est éclairci, même si l'avenir m'était encore inconnu, j'ai su que j'allais remonter la pente et reprendre ma vie en mains.
J'ai fait une sorte de deuil de ces 43 années de vie commune qui ont été les plus belles, même si les 8 dernières ont été pleines de mensonges, de tromperies et de frustrations. Je ne les oublierai pas, ces 8 années qui sont comme une sorte de trou noir qui sépare ma vie d'avant de celle d'aujourd'hui.

Actuellement, je suis plus détendu, plus attentionné, j'essaie avec ma femme de reconstruire ce qui est réparable, bien que je trouve parfois ses démonstrations d'amour un peu excessives, je joue le jeu.

Par contre, je n'entends pas laisser passer pour l'amant ces huit années de cocufiage et ces 8 mois de dépression en profits et pertes. Je suis quelqu'un de fidèle, et je pense qu'il est juste que l'amant prenne sa part de responsabilité dans ce désastre puisque cette relation était dirigée vers son seul plaisir. Chez moi, il n'y a pas de liberté sans responsabilité, et inversement, on ne peut être tenu pour responsable de ce que l'on n'a pas choisi de faire librement. En conséquence, je vais lui faire savoir très poliment mais fermement que maintenant on ne plaisante plus et qu'il va falloir solder les comptes. Je vais juste lui laisser la liberté d'informer lui-même sa femme de ses infidélités, de la façon qui lui conviendra, avec une date butoir ( la date anniversaire de la découverte de mon infortune ) au delà de laquelle sa femme recevra directement, par divers moyens qu'il ne pourra pas bloquer, la révélation de ses infidélités, au cas où il n'en aurait pas eu le courage et omis de l'informer.

Pardonnez moi si j'ai été un peu long, mais ça fait tellement de bien de pouvoir enfin se confier à des oreilles compatissantes.

Faites moi part de vos avis éclairés.

Merci


Ce qui ressemble au hasard ........Souvent est un rendez vous...... ( Cabrel: Mlle l'AVENTURE )

Avatar du membre

Ricochette
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 2747
Enregistré le : mar. 24 avr. 2012 18:02

Re: Cocu après 43 ans de vie commune

Message par Ricochette » ven. 20 mars 2015 17:18

Bienvenue à toi Encasdemalheur (Brrrr, pseudo réfrigérant),

Enchantée de t'accueillir car j'ai bien compris qu'à plusieurs reprises, ça a failli ne plus être le cas. :roll:

Sans quiproquo, mieux vaut tard que jamais pour poster. Cela démontre une volonté de s'en sortir, en ravalant sa gêne de figurer dans la liste des participants. D'ailleurs, elle n'est ressentie qu'à l'inscription après, c'est une broutille vite oubliée quand on rentre dans le vif du sujet.

Ton récit est très clair et sa longueur est justifiée par les gifles à répétition que tu t'es pris. Tu mets en évidence une constante chez les cocufieurs: le mensonge soutenu avec une p... d'assurance! Pas assez de l'adultère, il faut encore qu'il soit agrémenté de bobards. :kelkon:
Je comprends la difficulté que tu as ressenti pour tenir encore debout.

Concernant ton intention de prise de contact avec le sandwich, je ne vois pas ce qui t'en empêcherait. Après tout, tu existes, positionne-toi.
A t-il été, lui, réticent à approcher ta femme de très près ces 8 dernières années? Une chose est certaine, c'est qu'il n'assume pas. Alors un petit coup de pression ne gâchera rien.
Attention par contre au message que tu vas délivrer et choisis bien les termes pour ne pas que la situation se retourne contre toi pour harcèlement.
Personnellement, je la ferais cette démarche et sans date butoir. Qu'après tu informes ou non sa Mme, ça n'est pas obligatoire mais lui en tous cas va suinter par tous les pores de sa peau de porc. Les insomnies vont changer de camp.
As-tu réfléchi aux répercussions que cela pourrait avoir sur ton épouse? Un crêpage de chignons en bonne et due forme?

Bien du courage pour l'étape suivante que tu as choisie, la reconstruction.


Le rire c'est une poussière de joie qui fait éternuer le coeur.

Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3594
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Cocu après 43 ans de vie commune

Message par jaguarboy » ven. 20 mars 2015 17:36

Salut, encasdemalheur, bienvenue à bord.

Récit long, mais parfaitement clair. On y retrouve les ingrédients classiques de ce genre d'affaire. Mensonges, dissimulation plus profonde après la découverte, du classique ici. Mais tu sembles bien armé pour affronter la suite.

Comme le souligne ricochette, il te faut être prudent quant aux mots utilisés. La justice peut avoir des coins sombres dont nous ignorons bien des points, ceux ci pouvant se retourner contre toi à ton insu. Mais que monsieur la doublure en prenne un coup dans le nez, voila qui devrait rétablir quelque peu l'équilibre. Même ci cela n'efface pas l'ardoise, c'est une compensation.

Bon courage à toi.


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2661
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Cocu après 43 ans de vie commune

Message par Sans Prétention » sam. 21 mars 2015 01:36

Bonjour et "malvenue" Encasdemalheur

Il y a toujours des petites voix imbéciles qui disent : "Surtout n'avertis pas la femme du monsieur ! Qu'a-t-elle à voir là-dedans ? Ce n'est pas bien. C'est sa vie..."
(Les mêmes voix disent aussi : "surtout ne dites rien à vos époux / épouses lorsque vous êtes trompeurs". Si je n'étais pas paranoïaque, je les soupçonnerai d'être des sponsors de Gleeden... Loin d'elles cette idée, je sais, mais tout de même...)

Eh bien, tel Jeanne d'Arc, j'ai écouté les petites voix imbéciles : j'ai prévenu madame que je pensais, que j'avais fortement des doutes, des présomptions, et que si j'avais pu avoir ses coordonnées, ce n'était que par l'entremise de mon épouse. Je n'ai donc pas dit qu'il y avait infidélité... :roll:

Est-ce que vous m'en voulez de vous avoir contactée ? Je suis vraiment désolé, effondré, j'aurais préféré une rencontre dans d'autres conditions... :oops:

Ca met le doute et là, la femme se met en mode "détective". :biere:

Le pire, c'est qu'à part les présomptions qui n'étaient en fait que des certitudes, j'étais sincère... :sad: Vraiment sincère. Pour elle, c'était "seulement" la troisième fois qu'elle aurait pu s'inscrire ici, sans compter les "amitiés ambiguës" (je sais toujours pas ce que ça veut dire :bonk: ...). En réalité, cette ancienne cocue avait échappé à son ex en tombant sous le charme de Gugus qui, par respect et déférence, lui a joué le tour de cochon deux fois, dont une avec ma femme. (Sans compter les amitiés ambiguës.) La classe non ?

Pas de regret. Oui, on "fait du mal" mais l'intention, pour moi, était ailleurs : peut-être soulage-t-on la femme du trompeur en lui offrant la liberté de choisir sa vie. Tout simplement.

Quand mon épouse avait le cerveau enfumé par ce con, probablement sincère :boire2: , il avait osé lui soutenir : "Ca ne me gène pas que ma femme ait un amant. Le tout c'est que pas tout le monde le sache, je n'ai pas envie d'être la risée du village, c'est tout." Excellent, la blague :kelkon:

Pour resituer l'action, vous donner le "pitch", Gugus se tapait mon* épouse, ravissante, dix ans de moins que lui. Sa femme à lui ? Dix ans de plus, bientôt la soixantaine, et probablement pas au courant des prérogatives que lui accordait son époux. Je l'ai donc également informée de ses droits. Avec quelques détails connus des deux seuls amants, il ne pouvait plus y avoir de doute, même si j'affirmais l'être, en doute. Gugus est passé à table. Ca a failli mal virer pour une sombre histoire de SMS...

Un coup de fil, ce n'est pas du harcèlement, il faut répétition il me semble...

Au pire des cas, il y a un site internet qui permet la "dénonciation" sans qu'il ne soit possible de remonter à vous... Véridique ! What a wonderful world ! :bonk:

Bon courage toi, et à nous tous pareil !

(*que vient faire ce déterminant possessif ici ?)


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Encasdemalheur
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 260
Enregistré le : lun. 16 mars 2015 14:07
Mon histoire : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f ... 212#p53212
Localisation : BOURGOGNE

Re: Cocu après 43 ans de vie commune

Message par Encasdemalheur » sam. 21 mars 2015 20:14

Bonsoir à tous,

@Ricochette :

Pseudo réfrigérant en effet ! J'ai visité plusieurs fois votre site avant de m'inscrire, et j'ai vu que c'était du sérieux compte tenu de la qualité des intervenants.

J'explique le choix de mon pseudo : comme tu as vu j'ai tout ramassé dans la figure en deux gros coups, et c'est sans doute ce qui m'a permis de garder un peu de colère et de rage pour survivre à çà. En général, les cocus ne découvrent pas les détails d'un seul coup, et même souvent on leur déconseille de creuser trop pour savoir les détails.
Je ne sais pas si mon expérience pourra servir à d'autres car sans être exceptionnelle c'est quand même du lourd !!!
Voilà, ayant résisté au premier choc, j'ai décidé d'écrire un journal au jour le jour pour consigner mes états d'âme, ma douleur, mes impressions de vide, mes pensées suicidaires etc... Et ce journal je l'ai commencé par «  En cas de malheur » car je n'aurais pas voulu disparaître sans laisser une trace de cette tragédie. Un clic de souris et ça partait!

Je le tiens encore une fois par semaine car la situation semble apaisée, mais je reste vigilant ( quand ma femme va quelque part, je contrôle par exemple les km parcourus pour voir si ça colle!). J'ai auusi d'autres moyens de surveillance discrète.

J'avais également préparé une lettre pour ma femme au cas où, afin de lui retracer les étapes de ma descente aux enfers et l'impliquer, vu qu'elle refusait obstinément d'en reparler.

Je vais réfléchir à propos de la date butoir, mais tu as sans doute raison, il faut faire durer le « plaisir » du mec !.

Pour les termes du message, n'aie crainte, je sais jusqu'où il ne faut pas aller, je suis dans les affaires depuis assez longtemps pour savoir doser la pression !!!!

Bon je n'ai pas le temps ce soir de poster plus longtemps,, j'ai vu les posts de Jaguarboy et Sansprétention, je leur répondrai plus tard dans la semaine.

Merci encore de vos conseils. A bientôt.


Ce qui ressemble au hasard ........Souvent est un rendez vous...... ( Cabrel: Mlle l'AVENTURE )

Avatar du membre

Ricochette
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 2747
Enregistré le : mar. 24 avr. 2012 18:02

Re: Cocu après 43 ans de vie commune

Message par Ricochette » dim. 22 mars 2015 07:22

Je comprends mieux ton pseudo Encasdemalheur, une sorte de prolongement de ce que tu avais entrepris lorsque ta vie a basculé.
Pour ma part, Ricochette faisait référence à la notion féminisée du ricochet, qui glisse et rebondit au fil de l'eau au lieu de couler.
Une volonté déterminée et plus objective qu'avec une connotation plus sombre.

Souvent l'écriture est une échappatoire et permet de coucher sur papier sa souffrance. De surcroît, ton intention avait un but bien défini, faire toute la lumière avant de partir.

Tu mets bien en avant que la confiance est très longue à être regagnée. Ta démarche est compréhensible, même si elle doit te gâcher quelque peu la vie tout en te rassérénant. C'est toute la difficulté quand on tente de se rabibocher.

Donner une date butoir au sandwich pour qu'il révèle à sa légitime de quoi il est capable et qui il est, peut être considéré comme un signe de faiblesse. Alors que si tu es plus incisif, il te sentira plus déterminé et pas du tout à même de faire une quelconque négociation. De plus, si cette date devait être celle de leur rencontre (qu'il a probablement zappée), ce serait encore faire référence à leur idylle. Maintenant c'est toi qui tient les rênes et qui lui impose tes règles du jeu.

Bonne continuation Encasdemalheur.


Le rire c'est une poussière de joie qui fait éternuer le coeur.

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2661
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Cocu après 43 ans de vie commune

Message par Sans Prétention » dim. 22 mars 2015 08:21

On attend sagement...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Encasdemalheur
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 260
Enregistré le : lun. 16 mars 2015 14:07
Mon histoire : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f ... 212#p53212
Localisation : BOURGOGNE

Re: Cocu après 43 ans de vie commune

Message par Encasdemalheur » dim. 22 mars 2015 11:16

Bonjour Ricochette,

J'avais bien saisi le sens de ton pseudo. J'espère que tes ricochets t'ont permis d'atteindre le rivage opposé où tu as pu te reconstruire!


Ce qui ressemble au hasard ........Souvent est un rendez vous...... ( Cabrel: Mlle l'AVENTURE )

Avatar du membre

Ricochette
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 2747
Enregistré le : mar. 24 avr. 2012 18:02

Re: Cocu après 43 ans de vie commune

Message par Ricochette » dim. 22 mars 2015 11:31

La terre n'est plus très loin, encore quelques brasses et j'y suis sur mon nouveau rivage. Vendredi, prépare-toi, j'arrive! :D
J'ai été un peu freinée dans mon élan par l'ex qui joue au sous-marin mais le plus gros de la traversée est fait.
Pour rien au monde je ne ferai marche arrière, oh que non!


Le rire c'est une poussière de joie qui fait éternuer le coeur.

Avatar du membre

Topic author
Encasdemalheur
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 260
Enregistré le : lun. 16 mars 2015 14:07
Mon histoire : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f ... 212#p53212
Localisation : BOURGOGNE

Re: Cocu après 43 ans de vie commune

Message par Encasdemalheur » dim. 22 mars 2015 11:59

Je te souhaite un Vendredi plein de qualités , d'honnêteté et de tendresse. Bon dimanche.


Ce qui ressemble au hasard ........Souvent est un rendez vous...... ( Cabrel: Mlle l'AVENTURE )

Avatar du membre

Topic author
Encasdemalheur
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 260
Enregistré le : lun. 16 mars 2015 14:07
Mon histoire : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f ... 212#p53212
Localisation : BOURGOGNE

Re: Cocu après 43 ans de vie commune

Message par Encasdemalheur » jeu. 26 mars 2015 14:48

Bonjour à tous,

Pas trop eu de temps pour poster depuis dimanche. J'ai bien noté vos avis tous pertinents et j'en tiendrai compte dans mes actions à venir, vis à vis du "sandwich". Il porte bien son surnom celui-là !!!

Dimanche, météo de chiottes donc séance visionnage photos de vacances avec une collègue à ma femme, et là, le soir, re gros coup de blues! C'est jamais bon de revenir sur les bons moments du passé ( quand on ignorait tout ) alors que l'on a tendance à mettre en parallèle les dates de ces moments avec les dates des sms/mms qu'ils échangeaient dans mon dos pendant ce temps là!!!!

J'avance dans la rédaction du courrier que je vais adresser au sandwich très bientôt; ça va être ciselé tout en étant ferme et sans concession, et je suis les conseils de Jaguarboy et Sansprétention pour ne pas faire d'impair! C'est assez rigolo d’ailleurs de parler d'impair vis à vis de ce type, mais bon, il faut ce qu'il faut. De toute façon j'ai l'habitude d'être très factuel dans ma correspondance et je ne vais pas changer ma façon de faire. Ca va surement piquer un peu quand il comprendra qu'il risque à tout moment que sa femme apprenne la vérité, mais je laisserai planer un doute sur la date et surtout sur les causes qui risquent de déclencher l'envoi de l'information. Le faire mariner un peu dans son jus en lui conseillant "aimablement mais fermement " de la préparer lui-même à cette éventualité, du pur bonheur, bien que ça n'efface pas l'ardoise. J'aimerais vois sa tête quand il va comprendre dans quel guêpier il s'est fourré! Après, attendre sa réaction s'il y en a une. Wait and see.....

Bon courage à tous et bonne fin de semaine.


Ce qui ressemble au hasard ........Souvent est un rendez vous...... ( Cabrel: Mlle l'AVENTURE )

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2661
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Cocu après 43 ans de vie commune

Message par Sans Prétention » jeu. 26 mars 2015 21:24

Oh YES ! :super:


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Encasdemalheur
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 260
Enregistré le : lun. 16 mars 2015 14:07
Mon histoire : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f ... 212#p53212
Localisation : BOURGOGNE

Re: Cocu après 43 ans de vie commune

Message par Encasdemalheur » mar. 14 avr. 2015 19:31

Bonsoir à tous,

Je reviens sur le forum après quelques jours de réflexion. Ma femme fait des efforts, est pleine d'attentions pour moi. Cependant je la soupçonne de penser encore au "sandwich" car elle consulte le journal en ligne de sa région, s'intéresse aux sites de golf ( son sport favori), et donc je redouble de vigilance.

La missive que je veux envoyer ( ou le missile ! ) au sandwich est prête, la fenêtre de tir est prévue vendredi , histoire de commencer par lui pourrir son week-end.

Le moral passe par des hauts et des bas, et j'ai l'impression d'avoir revêtu une carapace qui m'isole du monde extérieur. J'hésite encore à m'absenter, même une demi-journée, de peur de ne pouvoir surveiller ma femme. J'ai tiré un trait sur une partie de mes loisirs (ulm) car trop souvent absent un jour entier, et je ne programme plus rien d'avance afin d'éviter qu'ils puissent s'organiser. Je crois que je deviens un peu parano! J'en suis à m'inventer des absences bidon pour voir ce qui va se passer!
C'est dur dur de retrouver la confiance perdue, et j'ai parfois honte de devoir me livrer à ce genre de simulacres. Mais bon ça ne fait jamais que 7 mois que je sais, et mis à part la douleur sourde que je garde au ventre, je m'en tire pas trop mal pour l'instant. Espérons qu'il n'y a pas de nouvelle baffe en préparation!

Merci à tous, on se sent moins seul même si cela n'enlève pas la blessure. :sad:


Ce qui ressemble au hasard ........Souvent est un rendez vous...... ( Cabrel: Mlle l'AVENTURE )

Avatar du membre

fifi59
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 245
Enregistré le : mer. 1 avr. 2015 15:18

Re: Cocu après 43 ans de vie commune

Message par fifi59 » mer. 15 avr. 2015 13:05

Témoignage très touchant!!
Quelle force de caractère aussi... au bout de 43 ans...
Je lis beaucoup d'articles sur "l'extraconjugalité" (et oui, on ne dit plus infidélité ou adultère de nos jours... c'est comme euthanasie, on ne peut plus le dire, il faut dire fin de vie, licenciement non plus, on dit plan de sauvegarde de l'emploi...).

Je lis beaucoup donc. Et ce qui revient souvent est le sens d'un "acting" (et oui...) extraconjugal dans la trajectoire d'un individu et/ou du couple...

Mais franchement, ton témoignage fait tout voler en éclat... un acting, un mensonge de 8 ans? 43 ans de vie communes? Mais où est le sens???

Et notre façon d'être au monde que nous sommes obligé de modifié... qui a envie d'espionner son/sa chéri(e)? Qui a envie de devenir plus fourbe que le fourbe? Là où il n'y a plus la confiance, il y a des trous, où nous errons comme des âmes en peine et que nous remplissons par de la surveillance et de l'espionnage.... j'ai honte d'être devenue comme cela....
En plus, ça sert à rien... ça rassure pas. Ca alimente le doute...

Et l'ailleurs est toujours ailleurs de toute façon, là, où nous n'avons pas encore mis les pieds...

Désolée, en cas de malheur, je te remonte pas le moral là... j'en suis à 4 mois de la découverte (Mr se tape des pouff rencontrées sur un site libertin. Parce que à ses 40 ans il a eu des angoisses de mort, que JE n'ai pas su voir...en gros, en très gros...).



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2661
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Cocu après 43 ans de vie commune

Message par Sans Prétention » mer. 15 avr. 2015 17:27

Pour ma part, j'ai carrément JUBILE quand j'ai su que tu avais minutieusement préparé le missile. :lol:

Grand sourire et tout et tout...

Tiens nous au courant ! :super:


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Répondre