Je l'aimais plus que tout... Et maintenant...

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Topic author
Envie_de_vomir
Cornu
Cornu
Messages : 9
Enregistré le : sam. 26 juil. 2008 13:50

Je l'aimais plus que tout... Et maintenant...

Message par Envie_de_vomir » dim. 27 juil. 2008 02:13

Bonsoir ? ceux qui sont l?

Aujourd'hui, je fête ('fin, façon de parler) mes 32 ans. J'étais, jusqu'? hier, en couple avec une femme de 29 ans.

Au début, c'était de la folie tellement nous nous entendions bien. Le même humour caustique, les mêmes envies, sexuellement, etc... Comme si j'avais enfin rencontré LA fille de mes rêves. Bien sûr vous n'êtes pas obligé de me croire mais il y en a eu quelques unes avant... Alors, je me pensais capable de juger cette rencontre exceptionnelle

Tout était si parfait que 6 mois plus tard, nous avions déj? pris un 3 pièces en location...


Bien que peu nombreux, j'effectue quelques déplacements. Un de ces jours, je reçois un appel du voisin du dessous me disant que la musique jusqu'? 4 heures du matin - ça l'emmerdait. Alors qu'elle aurait dû être en clinique de repos pour quelques jours, pour palier au stress de ses examens, m'avait-elle dit.
Je l'ai donc appelé, elle, pour lui dire que mon déplacement s'éternisait et que je ne serai pas rentré le mercredi comme prévu mais le vendredi. Bien sûr mercredi, j'étais l? , planqué en bas.
Elle avait ramené un type chez nous, un musicos. Je suis resté dans l'ombre, a essayé de voir ce qu'ils faisaient... Mais je n'ai rien vu. J'étais toutefois persuadé du contraire... Donc j'ai attendu qu'il parte vers minuit et je suis rentré chez nous.
Elle était en pleine crise aïgue... Ses réponses n'avaient aucune cohérence. Elle était complètement ? l'ouest. J'ai été obligé de me rendre ? l'évidence : elle était folle. Lorsque j'ai su, quelques semaines plus tard, qu'elle était bipolaire, peut être pour me rassurer, je me suis dit que le pauvre type qu'elle avait ramené avait du voir qu'il s'attirerait des emmerdes avec une fille pareille. Donc il ne l'a pas touché. (Méthode Coué POWERED !)
Elle m'a pendant ces quelques minutes avoué qu'elle aurait couché avec lui si cela avait pu lancer sa carrière de chanteuse (Tiens, elle ne m'en avait jamais parlé)



Après une petite mise au point, un traitement de cheval, et 4 semaines d'hospitalisation (pas le genre clinique psy. Le genre colo de vacances, tu sors quand tu veux - MAIS cette fois-ci je me suis assuré qu'elle passait bien ses "vacances" l? -bas en interrogeant tout le monde et en venant tous les soirs) Elle est sortie.
Il a fallu plusieurs mois pour qu'elle se rétablisse complètement. Pas une fois je ne l'ai laissé tombé. Je l'ai empêché de faire 60 milliards de conneries...

Après un petit voyage en Grèce - acheté d'ailleurs pendant le pic d'une des crises - cela est revenu, petit ? petit.

La crise d'une bipolaire, ça peut être assez déroutant - pour ne pas dire plus - lorsque l'on ne sait pas ce que c'est. Rien n'est rationnel. Elle peut vous affirmer que 4+4 = 4 ou que 4+4 = 8 suivant la position des étoiles dans le ciel ou suivant le jour de la semaine ! RIEN n'est rationnel. C'est abominable. Et les gens autour de vous, vous juge faible d'accèder ? quelques demandes saugrenues. Je le faisais pour essayer de lui faire prendre conscience de la réalité. Le faisable, je le fait. Ce qui sort de la réalité, je ne le fais pas...... Un peu comme l'éducation d'un gosse, ça c'est bien, ça, ça ne l'est pas.
Ce n'était peut être pas la meilleure façon... Mais c'était la mienne.

J'ai énormément souffert tout ce temps (8 mois cette crise) mais je savais que je le faisais pour retrouver nos débuts.
Imaginez votre compagn(on)e incapable de rester une journée sans divaguer... Parfois pendant plusieurs heures. Faisant des achats de plusieurs centaines d'euros (milliers?) dès que vous le laisser seul... Ou buvant des litres d'alcool. C'est ce que je vivais.
Je n'ai jamais vraiment su si elle m'avait trompé ou pas avec ce type. Mais je m'en foutais complètement car, si elle l'avait eu fait, c'était ? un moment où elle était folle. Vraiment folle je veux dire.

Après son rétablissement, j'ai acheté une maison. Nous parlions d'enfants même si je n'étais pas pressé... Mais j'avais plein de projets de vie, toussa...
De son côté, tout semblait bien se passer. Depuis une formation professionnelle (? laquelle je l'ai fortement incité), même si elle n'a pas trouvé de CDI, elle enchaîne les boulots CDD en série. Elle n'a au moins pas de mal ? obtenir une paie tous les mois. Même si cela n'a pas la sécurité d'un CDI

Elle a admis qu'elle était malade. Je lui ai prouvé que je l'aimais comme elle était - avec son grain de folie. Que je ne voulais pas qu'elle change.
Je ne lui ai jamais dit ? quel point ce fût abominable de rester près d'elle tout ce temps. Je ne voulais pas qu'elle se sente redevable. Je faisais tout ce que je pouvais pour que nous nous sentions ? égalité l'un de l'autre. Je rectifiais, chaque fois que j'avais une phrase ambigüe... pour ne pas laisser planer le doute.

Au cours d'un de ses récents CDD, le type la critique... Et elle l'a mal pris. Elle le prend mal au sens : une bipolaire le prend mal. Elle m'en parle. Dit qu'elle ? l'impression de rechuter. Qu'il lui faut voir sa psy, faire un tour pendant 2 semaines en colo, prendre un traitement ? vie, etc... Je la rassure, vais la voir ? la clinique, lui assure que tant qu'elle va bien, je vais bien, etc...

Elle sort de la clinique il y a 2 mois. Je sentais qu'elle n'allait pas trop fort. J'ai eu une promotion et je bosse maintenant 50 heures par semaines. Je ne suis pas l? le soir avant 20h -20h30. Peut être s'est-elle sentie délaissée ?


Il y a quelques semaines, elle change brusquement son numéro de téléphone - un type l'emmerdait
Son téléphone passe en vibreur pour les SMS
Elle me fait une remarque désobligeante sur le fait que j'utilise son ordinateur (le mien était HS - et le pire c'est que je lui en avait offert 2!)
Elle reçoit des SMS ? 1 heures du matin, alors qu'elle est toujours sous traitement, avec un paquet de somnifères.
Elle va dans le jardin pour téléphoner...
Le portable qui ne traîne plus...
Il y a un mois, je vois qu'elle écrit un email ? minuit passé (je vous rappelle qu'elle est sous traitement et elle doit dormir 8h par nuit au minimum) ? un de ceux que je prends pour un ex. Elle me dit qu'elle n'a, en fait jamais consommé cette relation. Qu'il s'agit d'un copain qui habite dans les îles... Bref je passe.


Lundi soir 23h30. Ses somnifères faisaient effet... un SMS résonne (le plancher de l'étage est mal isolé et un portable qui vibre sur le sol, résonne dans toute la maison)
Je monte dans la chambre. Regarde le téléphone avec suspicion. Je résiste ? l'envie de regarder. Je n'aimerai pas qu'elle fouille dans mes affaires.

Mardi matin. Elle est sous sa douche. Un autre SMS. Je me demande qui cela peut-il être. Je me fais un trip "persécution". Peut-être est-ce le même gus qui la harcelait avant...? ET puis tout ça. D'accord je lui fais confiance. Mais peut être sa maladie la reprend elle...

Vous devez comprendre que c'est - dans ma conception de l'amour - ignoble - d'espionner l'autre. Je l'ai, honnêtement, fais davantage par peur qu'elle rechute que par peur d'être cornu.

Je regarde le SMS puis tous ceux qu'elle avait reçu :
Cela parlait de "pipe digestive" de "glisser sa langue" de "petit"... Le SMS parlant de "petit" était tellement "cru" que j'ai pensé vomir ! Même dans le feu de l'action, je n'aurai jamais parlé comme ça !

Le monde s'éffrondre. Je repose le téléphone. Essaie de me lever. Me rassois (je ne pouvais pas me lever de toutes façons)
Quelques minutes se passent - enfin j'avais un poil perdu la notion du temps...

Je reprends le téléphone en me disant qu'elle se fait emmerder par un maniaque et j'entreprends de confirmer en regardant ses messages envoyés.... qui ne seront pas du même accabi - c'est impossible

Et l? , la plus grande tarte de toute ma vie. :cocu:

S'en sont suivis des pleurs, des "je t'aime", de la vodka sans modération... Et d'autres mensonges, détectés sans trop de mal. Je raconterai cet épidode plus loin car il me semble que j'ai déj? dû approcher le seuil du trop long.


Merci d'avoir été jusqu'au bout. Ca fait du bien de l'écrire
Modifié en dernier par Envie_de_vomir le lun. 28 juil. 2008 23:18, modifié 1 fois.



Avatar du membre

irisnoisette
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 256
Enregistré le : lun. 9 avr. 2007 10:59
Localisation : nimes

Re: Je l'aimais plus que tout... Et maintenant...

Message par irisnoisette » dim. 27 juil. 2008 12:15

bonjour ? toi et bienvenue,

j'ai lu ton post avec attention et je comprends ta douleur l'ayant vécue... le coeur qui bat la chamade en découvrant l'horreur de la trahison, la sentation de recevoir un seau d'eau galcé dans le dos, les tremblements incontrolée ? la lecture de l'inimaginable....j'ai connu.

Tu me semble etre quelqu'un de trés entier et trés honnete et surtout fidèle comme nous tous, c'est bizarre mais je retrouve les même traits de caractère chez pratiquement nous tous ici ! entier en tout!!!!

Je sais que tu aimes cette fille, on le sent trés fort, malheureusement il faut se rendre ? l'évidence qu'en plus d'etre trés malade et perturbée, je préssens ton avenir avec elle trés houleux et tu ne sera que trés malheureux avec cette fille qui n'est pas dans la réalité et qui donnerai son corps pour un avancement ou autre petit coup de foudre passager ; le problème c'est qu'? mon avis elle est vraiment malade et que ta vie avec elle ne sera que période haute et basse avec sa maladie.... je ne sais pas quoi te dire franchement, personnellement, je te conseillerai de partir mais comme tu l'aime énormenent ce sera difficile pour toi, je ne la vois vraiment pas élever un enfant avec cette maladie, cela pourrait etre trés dangereux pour l'enfant, en plus toi tu travailles et tu ne peux pas rester avec elle toute la journée.

Si cette maladie se soigne alors peut etre alors y a t il un espoir mais si il y a des rechutes fréquentes alors franchement il faut que tu te poses les bonnes questions...

Tu n'es pas son père, certes la maladie explique certaines choses mais quand même, tu te vois toute ta vie avec une fille qui divague, délire, organise des orgies etc.? tu ne devras pas culbabiliser face ? ta décision car malheureusement pour certaines personnes il n'y a rien ? faire.
en tout cas nous sommes l? pour te soutenir et t'aider et essayer de t'éclairer.

Bon courage ? toi et ? bientot

la miss noisette qui fait pas risette


un nouveau départ ;)

Avatar du membre

Nas
Cocu de garde
Cocu de garde
Messages : 6018
Enregistré le : sam. 16 déc. 2006 14:49
Localisation : Le Modokistan
Contact :

Re: Je l'aimais plus que tout... Et maintenant...

Message par Nas » dim. 27 juil. 2008 20:36

Bonsoir Envie_de_vomir sois le bienvenue chez toi;

Oui Iris La Miss Noisette l'a bien résumé...pas simple ... je me doute que ton coeur balance entre douleur et compassion..Tes sentiments sont forts pour elle cela se ressent. Cette tierce "personne" , la maladie, qui s'est infiltrée dans votre couple séme le trouble et le désarroi, je ne connais pas de cas similaire et t'avoue le découvrir ce soir au travers de ton post.., cependant, ton amour pour elle, tel que tu l'imaginais au départ est entaché de ce comportement, pour le moins sauvage.
Je pense que la bonne question ? se poser alors est de savoir si tu l'aime suffisament pour passer outre ses états secondaires (en attendant une guérison?) ou bien si le fait de savoir qu'elle risque ? tout instant de "dérailler" t'es insupportable...
Dieu merci, vous n'avez pas d'enfants.. Je pense que tu devrais, très honnetement consulter quelqu'un en explicant le tiraillement (que je conçois fort bien) qui est en toi entre culpabilité de "l'abandonner" et peur de souffrir des conséquences de sa maladie..
Regarde au fond de ton âme et vois ce qui est juste..
En attendant, une fois n'est pas coutume, prends soin de toi et courage dans ton combat..


Faire confiance est une preuve de courage, être fidèle est un signe de force

Avatar du membre

Topic author
Envie_de_vomir
Cornu
Cornu
Messages : 9
Enregistré le : sam. 26 juil. 2008 13:50

Re: Je l'aimais plus que tout... Et maintenant...

Message par Envie_de_vomir » lun. 28 juil. 2008 00:13

Merci ? vous deux pour votre petit mot de réconfort.

Effectivement, elle est malade. La culpabilité de l'abandonner... Pas vraiment. Ce fût si "étrange/violent*/horrible/déstabilisant" de l'accompagner pendant sa première crise que je me rends compte que peu de gens l'auraient fait. (*NB : j'écris violent, je parle de ce que je ressentais lors des crises. Je n'ai jamais levé la main sur elle !)

Penser ? sa maladie avec des enfants. Afin de ne pas pas interrompre son traitement (qui lui permet de ne plus descendre au point auquel elle est descendue il y a 1an et demi), nous pensions même ? l'adoption. J'espérais surtout que ce genre de crise ne se produirait plus. La première fois, je ne savais pas ce que c'était. Elle avait jugé qu'il vallait mieux ne pas m'en parler afin de ne pas me faire fuir. Ce qui a bien sûr failli arriver.
Mais depuis, elle n'a pas hésité ? m'en parler.

En fait lorsque se déclenche la crise, elle tombe dans un trou en l'espace de quelques semaines. Et si rien n'est fait, il faudra autant de temps pour en ressortir. Mais si dès le début, elle se fait prescrire un traitement, voit sa psy, colo, elle ne descend pas dans le trou.

Mais même au fond du trou, au pire des moments, elle avais quelques rares moments de lucidité.

C'est ce qui me torture. Depuis les quelques semaines qu'ont duré les échanges (appelons-ça comme cela) rares ont été les absences. Elle ne semblait pas manquer de lucidité lorsqu'elle était avec moi. Elle aurait donc pu me parler de l'autre en**lé. De son erreur

Et elle ne l'a pas fait.

J'aurai éventuellement encore pu lui pardonner cette absence de vérité mais pas les mensonges qu'elle a débité lorsque je l'ai confondu. A ce moment l? , elle était parfaitement claire et lucide. Enfin elle semblait paniquée un peu... Vous avez trouvé votre infidèl(e) paniqué aussi au moment de le (la) confondre ?

Ma décision vient de l? . Je lui ai demandé de prendre ses affaires et de partir. Je ne l'appelle plus. Je ne lui parle plus (enfin je réponds aux questions). Je ne la touche plus sexuellement ni même la main...

Elle est partie hier. Et je me sens vidé.

Bonne nuit



Avatar du membre

Topic author
Envie_de_vomir
Cornu
Cornu
Messages : 9
Enregistré le : sam. 26 juil. 2008 13:50

Re: Je l'aimais plus que tout... Et maintenant...

Message par Envie_de_vomir » lun. 28 juil. 2008 00:19

Juste une précision :
La guérison pour un(e) bipolaire n'existe pas. Il peut recevoir un traitement ? vie "empêchant" les descentes aux enfers trop rapides. Voir les stoppant.
Le mieux est d'éviter toute situation de stress/angoisse afin de ne pas les suggérer.

Le traitement ? vie est bien sûr incompatible avec une grossesse.

Voila



Avatar du membre

Nas
Cocu de garde
Cocu de garde
Messages : 6018
Enregistré le : sam. 16 déc. 2006 14:49
Localisation : Le Modokistan
Contact :

Re: Je l'aimais plus que tout... Et maintenant...

Message par Nas » lun. 28 juil. 2008 03:41

En effet, alors si dans sa lucidité elle ne t'a rien dit et que tu pense qu'elle a agit en toute connaissance de cause et en toute possession de ses moyens c'est bien different oui...On peut donc dire que cela est parfaitement volontaire et sans aucun rapport avec sa maladie? C'est cela?
Envie_de_vomir a écrit :Vous avez trouvé votre infidèl(e) paniqué aussi au moment de le (la) confondre ?
Pas tellement de mon côté, ce qui m'a bien comprendre que l'acte était bien "assumé" et réfléchi..


Faire confiance est une preuve de courage, être fidèle est un signe de force

Avatar du membre

Topic author
Envie_de_vomir
Cornu
Cornu
Messages : 9
Enregistré le : sam. 26 juil. 2008 13:50

Re: Je l'aimais plus que tout... Et maintenant...

Message par Envie_de_vomir » lun. 28 juil. 2008 23:18

Ce poste pourrait s'appeler "Investigation après prise de conscience" ou encore Merci Hercule Poirot !

Hier après midi, alors que je "fêtais" mon anniversaire tout seul, une rage frénétique de ranger des papiers m'a pris.

Je suis tombé par hasard sur un billet de train et sur le ticket d'un musée de la verrerie de Blangy sur Bresle. Au dos de ce billet il y avait :
"valable jusqu'au 15 novembre 2008". Les billets des "petits musées" sont frequemment valables plusieurs fois au cours d'une même saison, pour un temps limité 3 mois ou 6 mois selon la politique de l'établissement.
J'ai donc appelé le musée. Il ouvre du 15 mars au 15 novembre. J'en ai donc déduit qu'elle avait été ? ce musée entre le 15 mars 2008 et le jour où je l'ai confondue. Elle ne m'avait pas parlé de ce musée.

Et depuis le mois de mars, elle n'a fait qu'un voyage de plusieurs jours aussi loin... Vers le mois de juin...

Le billet de train, lui, date du 18 juin. C'était le billet de retour de chez sa copine habitant Troyes jusqu'? Paris avant de reprendre un autre train pour revenir jusqu'? chez nous. Elle avait prévu et effectué un petit voyage pour aller voir sa copine qui "lui manque, maintenant qu'elle habite Troyes." Ce voyage de quelques jours, c'était au mois de juin. Je ne me souvenais pas trop des dates ni des jours....

Comme elle n'avait pas assez d'argent pour le voyage, elle m'avais sollicité. Je lui ais même donné plus que ce qu'elle demandait, comme ? chaque fois (même si elle me demandait que très rarement de l'argent)

Les deux billets étaient posés au même endroit, l'un avec l'autre. Par doute, je regarde sur un plan la distance entre Troyes et Blangy sur Bresle. 350 km et presque 4 heures pour un aller... Je me monte des films en me disant qu'elle est donc passée par Blangy sur Bresle pour aller ? Troyes. Après vérification des lignes SNCF, ce serait invraisemblable (plus de 500 km de trajet en plus)

Cet après midi, impossible de travailler. Je repensais ? cette curieuse paire de billets qui n'avaient donc rien ? faire ensemble.
En regardant la carte de France, j'aperçois la ville de Saint-Lô. Et l? , ça fait bingo dans ma tête. J'avais bien vu un des SMS qui disait qu'elle avait "acheté son billet pour Saint-Lô".
En fait, ce SMS me travaillait mais, noyé au milieu des autres bien gorres, ce n'était pas celui qui m'avait vraiment marqué... J'en avais oublié le nom de la ville et le contenu du message.

Puisque le salopard est maître de conférence en littérature et que mon ex-chère et tendre vouait un culte ? tout ce qui touche de près ou de loin ? l'art, l'idée me vint, que peut être, c'est au cours d'un de ces voyages en France (Il réside loin, dans les îles) qu'ils se sont vus.

Quelques minutes de googling plus tard, je trouve l'évènement : Une conférence littéraire où ce bâtard devait déblatérer tout un tas de conneries... Le week-end du samedi 14 et du dimanche 15 juin. Je regarde où se trouve la ville de TrucMuche...
Et l? , rebingo ! A 6 km de Blangy sur Bresle et de son musée !


J'en ai donc déduis qu'elle avait fait le voyage suivant :
Chez nous -> Saint Lô en train (départ le vendredi 13 juin au matin avec arrivée en fin d'après midi)
Saint Lô -> TrucMuche en bagnole de location avec l'autre en**lé (ou en train peut être mais peu importe) dans la soirée.

Qu'ils avaient """"dormis"""" ? l'hôtel après avoir diné ensemble ? TrucMuche ou dans les environs.
Que le lendemain matin, ils s'étaient rendus ? la conférence mains dans la mains, ? laquelle l'autre en**lé devait faire son one man show en milieu de matinée.

Vu qu'il donnait une conférence, je ne pense pas qu'il ait pu se défiler juste après. Il a donc dû rester la journée de samedi. Et comme il y avait le "banquet du colloque", je me doute qu'il n'a pas raté une telle occasion de se montrer avec une tite jeunette (il a 50 ans, elle en a 29 :+ )

Donc samedi soir ils ont dû """"dormir"""" ? l'hôtel ? TrucMuche ou dans les environs.
Dimanche, peut être un bout de conférence le matin et ensuite visite du musée de la verrerie ? 6 km du lieue de la conférence... Et je n'en sais pas plus...

Comme je pense qu'elle est vraiment passée ? Troyes voir son amie, et qu'elle a pris le train pour rentrer chez nous mercredi matin très tôt, je pense qu'elle y a passé au moins 2 jours, le lundi et le mardi. Ce ne se ferait pas trop autrement, je pense... Je suppose donc qu'ils ont dû rentrer chacun de leur côté (ou alors, d'un acte chevaleresque, l'a t-il raccompagné jusqu'? Troyes) pendant la journée de dimanche. Mais je n'ai aucune certitude ? ce sujet.

Voila, je sais donc au moins (plus ou moins) comment une partie de l'histoire s'est passée. Et maintenant, plus j'analyse la chose plus je me dis qu'il s'agit d'un cas d'adultère tout ce qu'il y a de plus minable et banal.

Et donc, NAS, je pense que la réponse :
Nas a écrit :En effet, alors si dans sa lucidité elle ne t'a rien dit et que tu pense qu'elle a agit en toute connaissance de cause et en toute possession de ses moyens c'est bien different oui...On peut donc dire que cela est parfaitement volontaire et sans aucun rapport avec sa maladie? C'est cela?
Est toute trouvée.
Le SMS :"j'ai acheté mon billet pour Saint-Lô" m'indique qu'ils en avaient parlé avant. C'était prémédité. Tout comme la minable conférence ? laquelle il a pu faire son show. Tout comme l'organisation du petit voyage, ainsi que les dates qui correspondaient, par le plus grand des hasards certainement, justement aux dates de cette conférence...

Mais plus important, cela me donne des dates, des lieux, des détails... Même si je ne tiens pas ? en savoir plus. Ca répond ? quelques questions que je me posais. Elle a passé des nuits avec lui. C'est ce que je voulais savoir.

Je suis donc un véritable cornu. Et je ne puis plus me dire qu'elle est malade. Il va falloir que je l'admette maintenant. C'est pas forcément gagné non plus.

Il va falloir que j'admette aussi que je lui ai filé du fric pour qu'elle puisse aller se faire mettre par un vieux pervers... Avec qui elle avait déj? couché lorsqu'ils habitaient tous deux les îles... :+ Mais quel sombre connard je peux faire :bonk:
Modifié en dernier par Envie_de_vomir le ven. 1 août 2008 16:53, modifié 1 fois.



Avatar du membre

Nas
Cocu de garde
Cocu de garde
Messages : 6018
Enregistré le : sam. 16 déc. 2006 14:49
Localisation : Le Modokistan
Contact :

Re: Je l'aimais plus que tout... Et maintenant...

Message par Nas » mar. 29 juil. 2008 06:42

Hop hop hop..Je t'arrête immédiatement. Le connard ce n'est pas toi!!
Si ton investigation lève le peu de doute qu'il y avait en toi sur le fait qu'elle soit pas si malade que ça, et sur le fait qu'elle t'ai trompé d'une manière parfaitement préméditée alors, même si cela très fait mal: tu es fixé et la vérité eclate enfin.
Ne culpabilise en rien de ta manière d'agir, car au vue de se que tu décris, tu as fait tout ce qu'il fallait faire comme quelqu'un d'amoureux. Sois en fier plutôt que de regretter quoique ce soit.
Maintenant, tu sais. Maintenant la vérité est ton alliée pour que tu puisse prendre le chemin qui te rendra heureux..
Courage et tiens nous au jus si le coeur t'en dis..


Faire confiance est une preuve de courage, être fidèle est un signe de force

Avatar du membre

Topic author
Envie_de_vomir
Cornu
Cornu
Messages : 9
Enregistré le : sam. 26 juil. 2008 13:50

Re: Je l'aimais plus que tout... Et maintenant...

Message par Envie_de_vomir » mar. 29 juil. 2008 13:20

Merci Nas pour ton réconfort...

J'ai oublié un truc qui m'est revenu depuis... Il y a deux mois environ, elle a demandé ? revoir la trilogie du Seigneur des Anneaux en DVD (sur le home cinéma qu'elle ne sait/veux pas faire fonctionner)
Et le thème de la conférence était justement... Tolkien et son Seigneur des Anneaux !!!

Oh putain, moi qui croyait qu'elle voulait juste se regarder un petit film dans mes bras...


C'est clair que ça remet en question un paquet de trucs auxquels je repense depuis...


Et puis je dois avouer un truc. Je fais un complexe (totalement assumé d'ailleurs) sur mon niveau d'intelligence avec mon QI de 140. Je ne me suis que très rarement senti idiot. Mais l? , putain, mon ego vient de prendre un coup sévère...

Ce soir elle doit passer chez moi prendre quelques papiers et son courrier. J'ai imprimé l'itinéraire, les horaires de son petit périple pour voir comment elle va réagir. De manière ? ce qu'elle comprenne que je ne suis pas complètement débile non plus.

Je me fout de son avis profond, qui manifestement ne doit pas faire état d'une estime particulière de mon niveau intellectuel. Je veux juste qu'elle prenne conscience que si un abruti de mon espèce ? réussit ? remonter son périple, c'est qu'elle est encore plus stupide.


Oui, je ne pensais pas que cela arriverai, mais la déception, la souffrance et l'incompréhension ont laissé la place ? la colère.
Même si cela ne me rend pas moins malheureux. Peut être est-ce une façon de protéger l'esprit humain en transformant des sentiments...
Bon je m'arrête l? avec ma psychatrie ? deux balles.

Je posterai ce soir sa réaction


++



Avatar du membre

Topic author
Envie_de_vomir
Cornu
Cornu
Messages : 9
Enregistré le : sam. 26 juil. 2008 13:50

Re: Je l'aimais plus que tout... Et maintenant...

Message par Envie_de_vomir » mar. 29 juil. 2008 23:57

Ce soir elle est donc passée chercher ses papiers.
Elle était mal comme lors des prémices d'une crise. Je n'en suis pas fier mais cela semble la faire descendre au fond du trou. Je ne peux toutefois pas dire que j'en sois 100% désolé même si je n'arrive pas ? lui souhaiter du mal.

Petit désir de vengeance inavoué ? Ca m'inquiête un peu pour mon équilibre mental quand même si vraiment je lui souhaite cela...

Lorsque je lui ai tendu le compte rendu de mes recherches, la réaction fût que "je délirais complètement". Mais lorsque je lui ai récité son périple avec le nom des villes, elle a pris les documents, sans me regarder. Elle a semblé se dire qu'elle n'avait pas assez préservé sa "vie privée".

Le must fut lorsque je lui ai tendu son ticket de musée :
- "Tiens c'est ? toi"
- "Tu peux le garder, je n'en ait pas besoin"
- "Bé oui, forcément, tu y es déj? allé !"

Elle a ponctué par un "Je ne t'ai pas trompé". Je me demande pourquoi elle a dit ça... Alors qu'elle me l'a déj? avoué. Et qu'avec toutes les "coïncidences" que j'ai trouvé... Putain je suis pas débile merde !



Avatar du membre

Nas
Cocu de garde
Cocu de garde
Messages : 6018
Enregistré le : sam. 16 déc. 2006 14:49
Localisation : Le Modokistan
Contact :

Re: Je l'aimais plus que tout... Et maintenant...

Message par Nas » mer. 30 juil. 2008 00:38

Voil? le propre du(de la) cocufieur(se); toujours penser que l'autre s'est rendu compte de rien...Ben voyons...
Ne culpabilise pas, trace ton chemin..


Faire confiance est une preuve de courage, être fidèle est un signe de force

Avatar du membre

irisnoisette
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 256
Enregistré le : lun. 9 avr. 2007 10:59
Localisation : nimes

Re: Je l'aimais plus que tout... Et maintenant...

Message par irisnoisette » jeu. 31 juil. 2008 00:02

Envie_de_vomir a écrit :
Elle a ponctué par un "Je ne t'ai pas trompé". Je me demande pourquoi elle a dit ça... Alors qu'elle me l'a déj? avoué. Et qu'avec toutes les "coïncidences" que j'ai trouvé... Putain je suis pas débile merde !
Pourquoi ? je vais te le dire moi! parce que pour eux "sucer n'est pas tromper!!!!"(cette phrase n'est pas de moi mais de Ardisson)

Moi aussi il me disait qu'il ne me trompait pas puisqu'il couchait c'est tout!!! il me disait "mais c'est des p.... ces filles c'était juste du cul" voil? pourquoi elle te dit je ne t'ai pas trompé! car pour elle son coeur n'y était surement pas!!! mais pour les gens comme nous l'un ne va pas sans l'autre!!!!!!

Si elle t'a trompé! malheureusement.....

et en plus il nous ont bousillés!! je deteste l'etre humain aujourd'hui et j'ai un regard inquisiteur et suspicieux envers tous....je deteste ce que je ressent mais je le ressent.....
non tu n'as pas réver, c'est encore sa façon de te faire douter! mais il ne reste plus de doute que des certitudes!


un nouveau départ ;)

Répondre