Infidélité : comment le son de la voix peut trahir un adultère

Règles du forum
Forum ouvert aux invités. il est possible d'envoyer un nouveau sujet ou de répondre sans être inscrit. Votre message sera posté, mais requierera l’approbation d’un modérateur avant d’être rendu visible publiquement. Merci de votre compréhension.

Répondre


Afin d’empêcher la création automatisée de comptes, nous vous demandons de réussir le défi ci-contre.

Les BBCodes sont activés
[img] est désactivé
[flash] est désactivé
[url] est activé
Les smileys sont désactivés

Revue du sujet
       

Étendre la vue Revue du sujet : Infidélité : comment le son de la voix peut trahir un adultère

Re: Infidélité : comment le son de la voix peut trahir un adultère

par Sans Prétention » ven. 9 mars 2018 11:16

Sur le site, les témoignages montrent que plus que la voix, il y a aussi des attitudes étranges, des propositions contradictoires, des actes qui ne font sens que compris dans un ensemble (dont une grande partie est cachée) et une communication biaisée qui peut rendre fou.

Infidélité : comment le son de la voix peut trahir un adultère

par Eugene » ven. 9 mars 2018 10:51

Au cours d’une étude, des chercheurs ont demandé à une centaine de participants d'écouter des enregistrements de voix d'hommes et de femmes. L’objectif ? Tenter de détecter celles qui appartenaient à des personnes infidèles en amour.

Peut-on savoir si notre partenaire nous trompe rien qu’au son de sa voix ? Des chercheurs ont tenté d’y répondre. Leurs recherches ont été publiées dans le journal en ligne Evolutionary Psychology, en 2017. Au cours de leur étude, les scientifiques ont sollicité une centaine de volontaires (64 hommes et 88 femmes), qui ont écouté des enregistrements de plusieurs voix. La moitié des voix appartenait à des personnes ayant confié aux auteurs de l'étude avoir déjà trompé leur amoureux ou amoureuse.

Les enregistrements ont été réalisés à partir de personnes dont la voix et la tonalité étaient similaires, afin de ne pas affecter les résultats. Les participants ont évalué chacune des voix sur une échelle de 1 (pas du tout susceptible d’être infidèle) à 10 (très susceptible d’être infidèle).

Les femmes plus douées pour repérer les personnes infidèles

Bilan : les personnes qui ont écouté les enregistrements ont repéré avec succès les voix appartenant aux individus infidèles. Par ailleurs, les femmes étaient plus douées pour repérer les personnes qui mentaient sur leur fidélité. Malheureusement, l’étude n’informe pas comment les participants ont fait pour distinguer les voix qui trahissaient un adultère.

"Ces découvertes développent l’idée que la voix humaine peut-être utile en tant qu’outil de détection de mensonges" conclut l’étude.

Source

Haut