Nouvelle venue

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Dom3, Sans Prétention, Nas

Avatar du membre

djam
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 746
Enregistré le : ven. 21 janv. 2011 16:10

Re: Nouvelle venue

Message par djam » mer. 12 juil. 2017 23:39

brassens a écrit :
mer. 12 juil. 2017 16:35
Salut Lauréline,

Tu as face à toi une personne qui a plusieurs attitudes de manipulateurs voir de pervers narcissique mais Djam te dira que nous sommes tous un peu manipulateur, ce qui est vrai.
Toi brassens je te prierai de ne pas me citer,et d'oublier ma présence sur ce forum... Ta façon d'intervenir en bon clown samaritain après mes réponses aux posts, est systématique, aussi gardes ta petite troupe de soldats, qui te mette tous en avant sur ce forum et oublis moi, tu dois avoir un gros problème d’ego, pour agir de la sorte, et tes soldats sont aussi pathétiques que toi.

Estear, merci de demander à Brassens de m'oublier sur ce forum, et sur les sujets en général, son attitude est malsaine envers moi.

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2098
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Nouvelle venue

Message par Sans Prétention » jeu. 13 juil. 2017 08:17

djam a écrit :
mer. 12 juil. 2017 23:39
Toi brassens je te prierai de ne pas me citer,et d'oublier ma présence sur ce forum... Ta façon d'intervenir en bon clown samaritain après mes réponses aux posts, est systématique, aussi gardes ta petite troupe de soldats, qui te mette tous en avant sur ce forum et oublis moi, tu dois avoir un gros problème d’ego, pour agir de la sorte, et tes soldats sont aussi pathétiques que toi.

Estear, merci de demander à Brassens de m'oublier sur ce forum, et sur les sujets en général, son attitude est malsaine envers moi.
Je donne suite à cette conversation ici (pour débat éventuel) :
https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f ... 021#p64650

Nous pouvons maintenant reprendre le fil de la discussion...

Très cordialement.
Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Lauréline
Cornu
Cornu
Messages : 16
Enregistré le : mar. 11 juil. 2017 22:29

Re: Nouvelle venue

Message par Lauréline » jeu. 13 juil. 2017 12:16

Oui merci "Sans prétention"

Je ne souhaitais pas générer de dispute (si tant est que ça puisse venir de moi, dans tous les cas c'est quand même sur mon post que ça arrive), mais je suis plutôt à la recherche de soutien
Il me semblait que c'était le but de ce forum
La période est déjà suffisamment difficile à vivre pour ajouter des "crises" autour

Avatar du membre

cecile82
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 353
Enregistré le : sam. 31 oct. 2015 18:41

Re: Nouvelle venue

Message par cecile82 » jeu. 13 juil. 2017 13:30

Bonjour Lauréline!

Quand on lit ton histoire on a tous comme une impression de "déjà vu", parce qu'il faut bien le dire, la grosse majorité de nos histoires suivent la même trame...
Tu as décidé de "reconstruire", c'est ton choix et je le respecte. Par contre tu dois faire en fonction de toi et pas de lui. Il doit se contraindre à tes exigences!
Tu fais déjà un sacré effort de lui pardonner, tu dois te respecter toi et tes valeurs! :deal:
Si cela ne te convient pas qu'il discute avec d'autres femmes alors il doit arrêter! C'est comme ça et pas autrement. Tu dois lui faire comprendre!
J'ai vécu ça aussi et j'ai fait trop de concessions pour Mr Kiz (mon ex).
ET avec ma petite expérience je peux te dire que quand il y a un doute, il n'y a pas de doutes!
Avec Zoch on est même persuadée que quand on les choppe c'est souvent en récidive...
En y réfléchissant il n'y a pas eu quelques petites choses qui se seraient passées avant celle-là mais qui tu n'aurais pas relevé parce que tu lui faisais confiance?

Concernant la greluche qui l'appelle "minou" ou chaton ou je ne sais quoi d'autres, si il tient à toi il doit couper les ponts!

J'en discutais avec une de mes amies, Christine, qui aime bien garder des contacts avec ses ex (en tout bien tout honneur ça c'est sûr, mais qd même...). Un de ses ex s'est remis en couple avec une fille avec qui cela se passe très bien. Il a dit à Christine qu'il devait couper les ponts avec elle car sa nouvelle compagne ne voit pas leur relation amicale d'un bon oeil.
Christine n'a pas compris: "On ne fait rien de mal!"
Et bien moi j'ai trouvé que ce mec était formidable! Il aime sa compagne et comprend son désarroi. Mais je t'avoue que cet homme a été cocu, ceci explique peut-être cela...

Bref, pense à toi et respecte toi...

A bientôt!
J'ai éclaté en sanglots. On n'éclate jamais de faim ou de froid. En revanche on éclate de rire ou en sanglots. Il est des sentiments qui justifient qu'on vole en éclats...

Avatar du membre

djam
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 746
Enregistré le : ven. 21 janv. 2011 16:10

Re: Nouvelle venue

Message par djam » jeu. 13 juil. 2017 13:43

Sans Prétention a écrit :
jeu. 13 juil. 2017 08:17
djam a écrit :
mer. 12 juil. 2017 23:39
Toi brassens je te prierai de ne pas me citer,et d'oublier ma présence sur ce forum... Ta façon d'intervenir en bon clown samaritain après mes réponses aux posts, est systématique, aussi gardes ta petite troupe de soldats, qui te mette tous en avant sur ce forum et oublis moi, tu dois avoir un gros problème d’ego, pour agir de la sorte, et tes soldats sont aussi pathétiques que toi.

Estear, merci de demander à Brassens de m'oublier sur ce forum, et sur les sujets en général, son attitude est malsaine envers moi.
Je donne suite à cette conversation ici (pour débat éventuel) :
https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f ... 021#p64650

Nous pouvons maintenant reprendre le fil de la discussion...

Très cordialement.
Il semble utile de te/vous demander d'entreprendre cette démarche pour tous les posts qui dérivent, dans un souci d'égalité.Tu es le modérateur à toi d'harmoniser ce site et de faire en sorte qu'on ai tous accès au même traitement de faveur. :fleur

Très bien cordialement Mr Mme La modératrice, on se retrouve donc sur le lien dès que j'aurai un peu de temps

Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 244
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: Nouvelle venue

Message par brassens » jeu. 13 juil. 2017 16:54

Salut Lauréline,


Pour aller dans le sens de Cécile82, il t'a trompé une première fois et se permet de nouveau d'échanger secrètement avec une autre....
Et c'est toi qui culpabilise de l'accuser à tort?!!?
Sa communication paradoxale sous-entend et engendre légitimement des doutes de ta part...Dans un échange de ce type où ce joue le couple, ce genre de propos n'est pas acceptable. Il est évident que tu attends de sa part des réponses claires, précises et sans ambiguïté...Il ne t'a manifestement pas tout dit :
Lauréline a écrit :
mer. 12 juil. 2017 22:52
Dernièrement je doutais (je ne sais même plus pourquoi) et j'ai demandé s'il avait des choses à me cacher.Au lieu de me répondre oui/non, il me demande "et si jamais c'était le cas, qu'est ce qu'on fait?"Au final il me demande ce que je veux, je lui réponds que je veux retrouver mon mari et mon couple, que je veux retrouver la confiance que j'avais en lui, et que je ne veux surtout pas qu'il me prenne pour une conne (limite il me dit que c'est incompatible, sans vraiment le dire clairement). Il me demande si je suis sûre et la discussion s’arrête là.

parce qu'il a dit qu'il n'était pas sûr d'avoir compris la leçon, il répétait que je n'étais pas prête (pas compris à quoi je ne l'étais pas), il a même voulu me quitter un soir, mais il s'est ravisé en me disant qu'il ne pouvait pas divorcer (pas compris en quoi non plus). J'ai demandé ce qui clochait entre nous, mais pour lui tout est parfait dans notre couple (ah bon? bah alors pourquoi aller ailleurs)
Pourquoi tu ne lui demandes pas ce qu'il entend par tout cela, en exigeant de lui une réponse claire, précise et levée de toute ambiguïté, droit dans les yeux ? Sois sincère, indiques lui que tu veux savoir quelque soit la vérité. C'est bien le cas? Si ces propos ne vous concernaient pas vous mais une amie, qu'en conclurais-tu?
Pour le reste mes questions cherchaient surtout à savoir s'il avait des tendances de PN, si tu avais le profil des victimes type...je ne sais pas trop finalement ; j'ai l'impression que tu cherches quelqu'un avec un fort caractère pour te "soumettre", chercher une forme de sécurité, ...peut-être de la dépendance affective? Bien sûr le parallèle avec ton père.....mais je ne suis pas psy!
Il peut avoir des attitudes de manipulateur pour te préserver de la douleur qu'il risque d'engendrer. L'infidélité n'est finalement qu'une pulsion non maitrisée, cela ne signifie pas qu'il a volontairement voulu te faire souffrir. Par contre, sa manipulation signifie qu'il n'assume pas ses actes.
Pour les enfants, c'était une question, pas un jugement, je ne sous-entends pas qu'il soit anormal de ne pas vouloir d'enfant!!

Je m'absente quelques jours du forum, je te souhaite le meilleur et beaucoup de courage pour affronter ton mari, tes doutes et l'après s'il doit être compliqué...Mais quelque chose en toi le sait déjà....

Avatar du membre

Topic author
Lauréline
Cornu
Cornu
Messages : 16
Enregistré le : mar. 11 juil. 2017 22:29

Re: Nouvelle venue

Message par Lauréline » ven. 14 juil. 2017 10:25

Je sais d'ores et déjà que je n'aimerai pas ce que je lirai en retour de ce post mais je me dis que parfois il faut entendre ou lire des retours extérieurs pour se faire sa propre opinion

Bon
Grosse discussion avec Mon mari hier soir
On a encore frôlé le drame

En gros :

- il me teste régulièrement pour voir si je me remets de la tromperie (heuuu) et en gros, pour me prouver qu'il y a un malaise qui s'est installé et que je ne guérirai jamais de cette tromperie, donc que j'aurais le doute en permanence et on ne peut pas vivre comme ça

- il se bride de faire des trucs, parce qu'il y a moi, il se sent enchaîné et voudrait vivre libre de ses mouvements

- Il est convaincu que de toute façon tôt ou tard on se séparera pour "incompatibilité", nous ne serons plus sur la même longueur d'onde

Il a ressorti le plan qu'il m'avait fait il y a quelques mois, me disant qu'il avait quelqu'un... contrairement à la première fois j'ai posé des questions...
Qui, pourquoi, depuis quand ?
Il a répondu depuis 4 mois, c'est dans la nature de l'homme, la nana qui l'a appelé chaton par texto y a presque 2 semaines

Mais ça sonnait faux, il réfléchissait avant de parler, disait les choses sans émotions sachant qu'il allait me démolir...
J'ai fondu en larmes (limite hystérique) en lui parlant du respect, de mensonges et d'honnêteté...
Pour au final m'avouer que ç t faux, et se "fâcher" au sujet de la nana, disant qu'ils avaient bossé ensemble, qu'ils s'étaient "rapprochés" quand y a eu l'histoire de janvier, qu'elle allait mal aussi au même moment, et qu'ils étaient devenus potes, et rien que des potes, qu'il n'y avait rien de plus et qu'il n'y aurait jamais rien de plus.
En revanche il veut la garder pour lui, refuse clairement que je la rencontre parce qu'il dit que je ne peux pas l'apprécier me connaissant et que de toute façon puisque j'ai toujours eu des doutes sur elle, mon jugement serait biaisé d'avance

J'ai tenté de défendre mon point de vue.. en vain

Il est tjs dans l'analyse comportementale c'est infernal
Je lui ai dit qu'il n'était ni psy, ni professeur qui donne des leçons et que je n'étais pas un cobaye sur lequel on fait des études

Le truc entre lui et moi, c'est que je suis une profonde optimiste et que lui est un terre à terre fini

Pour lui, en l'état actuel, toute relation est vouée à l'échec à court, moyen ou long terme mais que l'issue est forcément la rupture

Il a parlé de rupture à cause de sa bride qu'il s'impose alors qu'il voudrait de la liberté
Et il s'est ravisé en disant qu'il n'aimait pas l'idée d'abandonner les gens (j'abandonne personne a t'il dit)
Je lui ai dit que je n'étais pas un chat pour qui on se demande, avec pitié, comment il va s'en sortir si on l'abandonne, il n'a pas aimé la comparaison...

Ah oui il a demandé si il me disait qu'il fallait se séparer parce qu'on n'était plus sur la même longueur d'onde comment je réagirais?
J'ai répondu que je n'aurais pas le choix que de l'accepter, que je pouvais me battre tant qu'il y avait quelque chose à sauver, mais que le jour où ce n'est plus le cas bah j'ai plus de solution... (je lui ai donné la parfaite excuse pour la rupture...)

Bref ça a fini qu'il a dit qu'il laisserait le temps faire (puisque l'issue est la rupture, qu'il ne là précipiterait pas) et que le jour où ça le gonflera de trop et qu'il ne supportera plus et bien se sera fini, sauf si c'est moi que ça gonfle avant...

Voilà les nouvelles

Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 244
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: Nouvelle venue

Message par brassens » ven. 14 juil. 2017 20:34

Bonsoir Lauréline,


Je repasse en coup de vent, je te conseille de lire "le couple brisé" de Christophe Fauré, tu devrais y trouver des pistes.
Lauréline a écrit :
ven. 14 juil. 2017 10:25
il me teste régulièrement pour voir si je me remets de la tromperie
Ah bon, c'est en testant, en mentant, en manipulant que l'on aide l'autre à retrouver confiance?
Lauréline a écrit :
ven. 14 juil. 2017 10:25
- Il est convaincu que de toute façon tôt ou tard on se séparera pour "incompatibilité
Lauréline a écrit :
ven. 14 juil. 2017 10:25
Il a parlé de rupture à cause de sa bride qu'il s'impose alors qu'il voudrait de la liberté
Et il s'est ravisé en disant qu'il n'aimait pas l'idée d'abandonner les gens
La peur n'est pas constructive et c'est lui qui semble avoir une peur de l'abandon qu'il transfert sur toi. Pourquoi? son enfance, un divorce de ses parents difficile, un décès d'un proche?
Le passage, je t'ai trompé puis non...inadmissible, il te considère comme un objet, un jouet pour te tester....techniques de pervers...ce genre de comportements tu ne dois pas l'accepter, tu as des sentiments, il doit les respecter...

Son message me semble être : je veux mettre fin à notre histoire mais je n'ai pas le courage de le faire. Mais je ne détiens pas la vérité.... lui as-tu posé la question évidente : "m'aimes-tu toujours?" Bien différencier l'attachement de l'amour véritable.

Bon courage Lauréline.

Avatar du membre

Topic author
Lauréline
Cornu
Cornu
Messages : 16
Enregistré le : mar. 11 juil. 2017 22:29

Re: Nouvelle venue

Message par Lauréline » sam. 15 juil. 2017 00:42

Bonsoir Brassens

Merci de ton bref passage pour me laisser un message c'est très gentil.
brassens a écrit :
ven. 14 juil. 2017 20:34
Je repasse en coup de vent, je te conseille de lire "le couple brisé" de Christophe Fauré, tu devrais y trouver des pistes.
J'ai jeté un œil sur Googlebook, il est possible que je me penche un peu plus sérieusement dessus (bien que la lecture ne soit vraiment pas mon passe-temps préféré.)
brassens a écrit :
ven. 14 juil. 2017 20:34
Ah bon, c'est en testant, en mentant, en manipulant que l'on aide l'autre à retrouver confiance?
Justement c'est ce que je lui ai fait remarquer, mais il n'entend rien à ça

brassens a écrit :
ven. 14 juil. 2017 20:34
La peur n'est pas constructive et c'est lui qui semble avoir une peur de l'abandon qu'il transfert sur toi. Pourquoi? son enfance, un divorce de ses parents difficile, un décès d'un proche?
Un père plutôt mauvais garçon que madame à quelque peu "maté" (si je puis dire), l'enfant toujours dehors à traîner dans les quartiers, un père qui le considère plus comme un pote qu'un fils (c'est parfois le père qui demande conseil à l'enfant, j'ai trouvé ça étrange), un couple de parents souvent en dispute pour les mauvaises actions de monsieur (petits larcins et tromperie) jusqu'à la photo de trop (avec la maîtresse en nuisette, qui était amie d'enfance)
Mon mari n'a jamais semblé touché par tout ça mais plus le temps avance plus je m'aperçois qu'il ne se confie jamais sur son passé
Il a de nombreuses cicatrices sur le corps dont certaines laisse songeur sur une potentielle tentative de suicide ou alors une attaque qui lui voulait la mort par arme blanche
Je n'ai jamais su et je ne saurai probablement jamais.
brassens a écrit :
ven. 14 juil. 2017 20:34
Le passage, je t'ai trompé puis non...inadmissible, il te considère comme un objet, un jouet pour te tester....techniques de pervers...ce genre de comportements tu ne dois pas l'accepter, tu as des sentiments, il doit les respecter...
Je suis parfaitement d'accord avec toi et j'essaye d'œuvrer pour qu'il l'entende mais il est bien souvent borné et bloqué sur son truc et ne voit pas autour puisque dans sa tête j'ai tord et je me voile la face sur la vie en général.
brassens a écrit :
ven. 14 juil. 2017 20:34
Son message me semble être : je veux mettre fin à notre histoire mais je n'ai pas le courage de le faire. Mais je ne détiens pas la vérité.... lui as-tu posé la question évidente : "m'aimes-tu toujours?" Bien différencier l'attachement de l'amour véritable.
C'est aussi ce que je me dis, mais je pense aussi que ce serait trop simple de lui faciliter la chose en partant du principe que c'est lui qui fait des conneries, qui est pris de remords, qui se fait une introspection sur la vie et se dit (ou se convainc) qu'on ne s'en relèvera jamais puisqu'il ne veut pas vivre sous les reproches ou en ayant à rendre des comptes, et se serait à moi de dire "ah bah d'accord alors séparons nous puisque pour toi plus rien ne pourra jamais aller mieux et on s'en fout de ce que moi je pense, du fait que je pense qu'au contraire on peut se relever de ça, même si se sera long, que d'autres y sont parvenus et que moi je souhaite me battre pour ça" (sachant que je suis consciente que je ne peux pas me battre seule contre des moulins à vent)
Et bien non
Je trouve que c'est trop facile, je trouve que se serait lui faciliter la tâche, et si vraiment il souhaite rompre et mettre un terme à notre mariage, il doit faire la démarche de la rupture et assumer les conséquences de me voir mal, assumer le fait de savoir et de voir qu'il m'aura détruite et brisée, et il devra faire face à ce qu'il ne veut absolument pas... avoir été l'enc..lé qui aura ruiné ma vie (ce qu'il ne souhaite absolument pas)
Sa liberté à un prix, et je compte bien faire en sorte que celui-ci soit élevé... (pas au sens propre du terme hein on n'a pas une tune, lol)

Quant au fait de lui avoir demandé s'il m'aime encore
Oui je l'ai fait
Et sa réponse a été "ahhhh bah alors ça c'est compliqué (tout est tjs compliqué avec lui) car qu'est-ce que l'amour? Est-ce qu'on parle de l'amour telle que perçu au début? Si non de quoi on parle aujourd'hui?"
J'ai fini par demander s'il tenait toujours à moi, il a essayé de m'embrouiller et à fini par marmonner un truc qui ressemblait à un "oui" mais impossible de dire si c'est pour le confort de l'habitude ou si c'est un sentiment profond.

Quoi qu'il en soit, au lendemain de la "crise", lui semble beaucoup plus serein que moi, beaucoup moins touché, plus posé, comme si la page de cette longue discussion d'hier était tournée et qu'on était reparti sur quelque chose de sain...

Des fois je ne le comprends pas.
J'en prends mon parti, j'ai décidé de prendre les choses au jour le jour et de voir comment notre histoire avance.

Enfin voilà
Merci encore Brassens de ton analyse de texte et de ton temps pour moi.

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2098
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Nouvelle venue

Message par Sans Prétention » dim. 16 juil. 2017 13:38

Bonjour Laureline

Je pense que Brassens t'a posé les questions d'usage, augmentées de commentaires que je pense pertinents.

Je constate pour ma part un cas criant (et finalement "banal" même si la situation ne l'est pas en tant que telle) de couples d'opposés...
En gros, vous avez peut-être des choses en commun... Mais en surface uniquement.
Et le plus important : qu'est-ce que l'amour ? Qu'est-ce que cela suppose ? fait l'objet de deux interprétations gravement antagonistes.
La "construction", à la base, semble donc impossible.

Je précise que "l'amour" peut faire survivre aux différences (c'est très cliché, mais, dans beaucoup de cas, pourquoi pas ? Je crois en l'humain pour ma part) mais lorsque LA différence se situe à ce niveau, les autres "accords" deviennent fondamentalement secondaires voire obsolètes.
Pourquoi ?

Parce que ce qui donne sens au concept de "couple", le fait exister, est ce qui est partagé : l'amour.
(Lorsqu'on est amoureux de quelqu'un, cela ne fait pas un couple. Son "absence psychique" dans votre relation te fait te sentir seule au final)

Or, vous n'avez pas ce noyau commun (son "amour" - ou peut-être devrai-je dire son "mal amour" - est fuyant, non engagé, insatisfait, laisse la porte ouverte aux autres possibles) et le reste semble suspendu à ses désirs morts du moment mais tient tout de même par TON implication pour deux (comme on a l'habitude de dire, tu pédales, il conduit. Et tu ne vois pas la route: il est devant. Mais se fout des murs alors que c'est ta plus grande hantise).

La pathologie apparaît ici : non pas dans sa façon d'aborder la vie (avec pessimisme soit dit en passant), mais dans le fait qu'il ne "choisit" pas une compagne d'occasion ayant les mêmes vues que lui. La dépendance affective se co-construit dans une logique simple : lui est confortablement installé dans la stabilité que tu lui offres et cela lui permet de satelliser autour du couple, toi tu es en "péril" permanent de fait tu passes ton temps à sauvegarder les bases sans te préoccuper de toi-même.
Vous êtes donc deux à vous occuper de lui : lui et toi.
Une à vous occuper du couple : toi.
Qui s'occupe de ta personne ? Personne.

Il y a fort à parier qu'il serait outré de te voir tourner autour d'autres hommes.
La situation constitue alors non pas une expression de sa liberté de "désirer ailleurs", puisqu'il t'interdit l'accès à ce "bonheur", mais bel et bien un enfermement psychique où sa domination est clairement exprimée : "J'ai le droit d'aller voir ailleurs, parce que "je suis comme ça" toi, non, ce n'est pas ta nature, si tu le fais, je te quitte". Peur panique : "Mon Dieu ! Je ne veux pas le perdre".
Et par un jeu de dépendance affective, le voilà à contrôler un couple qu'il emmène volontairement à la dérive. Histoire d'avoir main mise sans doute sur ce qui lui échappe : la possibilité de "construire" et d'aimer quelqu'un vraiment.

Pourquoi ne se met-il pas avec une femme plus "volage" pour, à minima, partager ce sentiment de sublime éphémère amoureux ?

Pour ma part, je te dirigerais plutôt vers un autre ouvrage, celui de Mariela Michelena (http://www.payot-rivages.net/livre_Les- ... 03882.html) qui me semble beaucoup plus correspondre à ta thématique.

Il est évident également que tu as affaire à un phobique de l'engagement (phobie qui remonte très clairement à son enfance écorchée que, malgré ses - non - dires il n'a jamais digéré).

Voici les effets de la phobie sur le couple : http://www.la-psychologie.com/phobie%20engagement.htm
En voici quelques causes : http://veroniquebaudoux.com/tous/il-a-p ... ngagement/ (tu me feras un retour sur le descriptif... ?)

Quelles solutions ?

Il est encore tôt pour le dire, mais les options sont peu nombreuses :
- La rupture
- Le détachement
- La trithérapie

Cette dernière a pour avantage de traiter les problèmes à la source, mais l'inconvénient est de trouver des personnes qualifiées.

Une dernière chose. La situation vous pousse à fonctionner en vase clos dans une dyade où l'un aspire l'énergie de l'autre et le bateau prend actuellement l'eau.
Il est ton trou noir affectif :
http://www.machronique.com/contre-un-tr ... le-dessus/

Tu tentes désespéremment de le sauver, tu es son desperado :
http://www.machronique.com/desperado-af ... tout-prix/

Les termes cités (desperado et trou noir affectif) sont peu scientifiques mais il ont le mérite de vulgariser certains concepts très intéressants à comprendre dans ta situation.

Très bonne lecture Laureline et surtout, bon cheminement sur ta route à la recherche de toi-même car, si tu persistes, c'est ce que tu trouveras...
(On ne se protège pas de l'infidélité, mais on a des comportements qui peuvent en décourager l'usage et moins souffrir, en s'affirmant).

:fleur
Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Lauréline
Cornu
Cornu
Messages : 16
Enregistré le : mar. 11 juil. 2017 22:29

Re: Nouvelle venue

Message par Lauréline » dim. 16 juil. 2017 15:09

Coucou

Je prendrai le temps de regarder les lectures que tu me proposes, mais dans l'immédiat je voulais revenir sur un truc ou 2...

D'abord il y a un paradoxe énorme entre ce qu'il dit, ce qu'il pense et ce qu'il fait...
C'est même perturbant parfois

Exemple: on s'est donc accroché jeudi soir, vendredi il était plus serein que moi, hier il était redevenu l'homme plein de "blagues" et souriant qui voulait me faire plaisir
Double exemple=> il sait que j'adore les feux d'artifice, hier avait lieu le notre, ça fait 4 ans que je n'arrive pas à aller voir celui du 14 juillet (pour des raisons aussi diverses que variées), là il avait décidé qu'on irait mais il souhaitait qu'on ne soit pas trop mêlés à la foule (qui parfois est désagréable et qu'il ne supporte pas, il s'énerve facilement), manque de chance le lieu que nous avions choisi était fermé, nous l'avons découvert dans l'après-midi, ne trouvant pas de solution je me suis dit que c'était cuit.
Je ne voulais pas passer une soirée gâchée par sa mauvaise humeur si nous devions être dans la foule (puisqu'il semblait que ce soit l'unique possibilité).
Il a quand même voulu qu'on y aille et s'est contenu pour que la soirée soit agréable.
Si je ne m'étais pas étalée plusieurs fois par terre (en roller, c'était le moyen de déplacement le plus cohérent; lui en vélo, moi en roller) me faisant une belle bosse au genou ça aurait été la meilleure soirée passée depuis bien longtemps.
Il a même proposé que je déchausse les rollers et que lui marche à côté du vélo (même si ça voulait dire qu'on allait mettre 2h à rentrer) pour que j'arrête les risques de chute. J'ai refusé... tête de cochon que je suis voulait aller au bout.
Bref en rentrant il est reparti en vélo pour me trouver, à la pharmacie de garde, de quoi me soulager la douleur du genou.

Voilà le paradoxe de mon mari

J'ai pris le temps de lire quelques documents sur le site concernant la dépendance affective (je ne m'y retrouve pas vraiment, bien que je pense que ça puisse être une éventualité), et sur l'amour vrai les 5 points importants (là j'y trouve mon mari), on y parle de peur, de refus, et je ne sais plus quoi, qui n'induisent pas forcément le "désamour" ou le manque d'engagement (flemme du dimanche pour faire des citations)

Donc oui je pense qu'il est toujours amoureux, dans sa manière de vouloir me faire plaisir, je pense qu'il est profondément maladroit (peut-être un mauvais schéma amoureux de ses parents qu'il reproduit, puisque l'amour tel que moi je le vois n'est que clichés pour lui), et qu'il s'en veut tellement de m'avoir fait du mal que la rupture serait sa pénitence. (Ce n'est que mon interprétation)

Si on souhaite que l'autre se détache (parce qu'on n'aurait pas le courage de quitter) on fait tout pour que la rupture arrive, on se détache ou on quitte le navire petit à petit pour que ce soit moins douloureux (si on ne veut pas trop faire de mal) en tout état de cause on ne propose pas une soirée qui fera vraiment plaisir à l'autre...

Je me dis qu'il y a donc incohérences entre ses propos et ses actes, sachant que je ne sais absolument pas ce qu'il y a dans sa tête de torturé.
Dans tous les cas, sa vision de la vie et du couple est clairement pessimiste, là dessus je te rejoins Sans Prétention

Enfin voilà
Je prendrais le temps de lire ce que tu m'as proposé et te ferai un retour sur ce que j'en pense.

Merci de ton message
Bon dimanche

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2098
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Nouvelle venue

Message par Sans Prétention » lun. 17 juil. 2017 14:27

Lauréline a écrit :
dim. 16 juil. 2017 15:09
Coucou
Yop !


Lauréline a écrit :
dim. 16 juil. 2017 15:09
il y a un paradoxe énorme entre ce qu'il dit, ce qu'il pense et ce qu'il fait...
C'est même perturbant parfois
Ce n'est pas un paradoxe mais un fonctionnement.
Tu sais cela mieux que moi :
Lauréline a écrit :
mar. 11 juil. 2017 23:50
Je prends beaucoup sur moi car mon mari manie très bien la verbe et il sait parfaitement retourner une discussion à son avantage.
Lauréline a écrit :
mar. 11 juil. 2017 23:50
Le fait est que la seule fois où il a juste baissé les yeux et il s'est senti mal à ne pas savoir quoi dire c'est quand il a su que j'avais lu leurs échanges avec l'ex... Là je ne peux pas me baser uniquement sur des "intuitions", il arriverait à me donner le mauvais rôle qu'il soit dans le vrai ou le faux, et j'avoue que je n'arrive pas à me défendre face à lui (pourtant j'ai la tchatche)

Malgré ce que tu peux dire de toi, ben, tu as plus confiance en ses mensonges qu'en toi-même : ton image de toi est encore un peu biaisée. De fait, tu ne le vois pas non plus tel qu'il est.

Parce que les faits sont là : une fois que la confiance a été brisée, on ne se remet pas dans une situation ambigüe.
Et surtout, le discours et l'action vont dans le même sens. C'est ce qui caractérise les couples "sur la bonne voie" et cet élément est fondamental.
A contrario, dès qu'il y a paradoxe, il y a dysfonctionnement.

Maintenant ton homme est peut-être doté d'une grandeur d'âme qui surpasse la moyenne, est mu par une profondeur affective sans égal, mais s'il est simplement normal (cela dit le portrait que tu en fais...), alors il n'a pas raccroché les crampons. :bonk:


Parce que monsieur est quelque peu narcissique.
Lauréline a écrit :
mar. 11 juil. 2017 23:50
il a pris près de 100 kilos, cela n'a rien changé à l'amour que j'ai pu lui porter (que je lui porte toujours, dans une moindre mesure) mais lui ne se supportait plus et il fallait y remédier.
Depuis juillet dernier (donc ça va faire un an sous peu) il a perdu plus de 60 kilos et il se sent vraiment mieux dans son corps et dans sa tête...

Oui c'est bien ça, il se sent vraiment mieux, tant et si bien que monsieur s'est senti prêt à répondre aux avances d'une de ses ex au mois de décembre dernier
:kelkon:


Lauréline a écrit :
dim. 16 juil. 2017 15:09
Bref en rentrant il est reparti en vélo pour me trouver, à la pharmacie de garde, de quoi me soulager la douleur du genou.

Voilà le paradoxe de mon mari
Petite lecture, c'est bref :

" Il change de masque suivant les besoins, tantôt séducteur paré de toutes les qualités, tantôt victime faible et innocente." (paradoxe)
" Il joue avec sa victime au chat et à la souris, faisant patte de velours pour mieux la tenir, puis sortant ses griffes lorsqu'elle cherche à s'évader. Ces éloges et ces protestations d'attachement lui permettent de mieux « vous couler » ensuite en jouant sur l'effet de surprise, et de vous atteindre d'autant plus que vous ne vous attendiez pas à l'attaque et qu'il a en outre pris soin de choisir précisément le moment où vous pouviez le moins vous y attendre. Tout tourne autour de lui et surtout tout doit s'arrêter quand il n'est pas là." (Technique du chat : il te fait croire que... Puis demain non. Puis après-demain oui).

Descriptif d'un manipulateur (attention, je n'ai pas dit PN !!!). Les manipulateurs ne sont pas constants.
C'est la technique du chat : tu as déjà vu un chat jouer avec sa proie ?
Il ne lui casse pas le cou tout de suite. Non. Il ne la tue pas sur le coup, ne met pas fin à sa souffrance au plus vite (faire le contraire est très responsable mais les manipulateurs ne le sont pas : ils font perdurer les situations ambigües).
Au début la proie est tout juste stressée, apeurée, elle pense même, au détour d'une pirouette échapper à leur prédateur. Le chat prend son temps. Ce n'est absolument pas de la méchanceté chez lui. Chez l'humain...

Je peux me tromper, évidemment. Mais tant qu'il entretient des paradoxes, c'est pas bon. Point barre.


Lauréline a écrit :
dim. 16 juil. 2017 15:09
Donc oui je pense qu'il est toujours amoureux, dans sa manière de vouloir me faire plaisir


Les yeux de l'amour voient le reflet de cela. Les yeux extérieurs voient autre chose. Comme par exemple cette instabilité qui permet de mettre à 0 le compteur "raison". Ca marche très bien l'instabilité.


Lauréline a écrit :
dim. 16 juil. 2017 15:09
je pense qu'il est profondément maladroit (peut-être un mauvais schéma amoureux de ses parents qu'il reproduit, puisque l'amour tel que moi je le vois n'est que clichés pour lui), et qu'il s'en veut tellement de m'avoir fait du mal que la rupture serait sa pénitence. (Ce n'est que mon interprétation)


Maladroit ?

...
Lauréline a écrit :
mar. 11 juil. 2017 23:50
(avec le temps il est devenu prudent, j'ai remarqué qu'après avoir utilisé facebook et s'être fait prendre, il a testé what'sapp soit disant pour me faire croire à des histoires, puis il a supprimé toutes les applications où on pouvait parler comme preuve de "bonne foi", et au final, il parle par mail, car sans mot de passe c'est cuit pour moi)
J'appelle ça "plutôt habile".


Lauréline a écrit :
dim. 16 juil. 2017 15:09
l'amour tel que moi je le vois n'est que clichés pour lui


Confirmation de mon post précédent :
Sans Prétention a écrit :
dim. 16 juil. 2017 13:38
Je constate pour ma part un cas criant (et finalement "banal" même si la situation ne l'est pas en tant que telle) de couples d'opposés...
En gros, vous avez peut-être des choses en commun... Mais en surface uniquement.
Et le plus important : qu'est-ce que l'amour ? Qu'est-ce que cela suppose ? fait l'objet de deux interprétations gravement antagonistes.


(J'avais écrit avant que tu ne le dises : check).


Lauréline a écrit :
mar. 11 juil. 2017 23:50
Si on souhaite que l'autre se détache (parce qu'on n'aurait pas le courage de quitter) on fait tout pour que la rupture arrive, on se détache ou on quitte le navire petit à petit pour que ce soit moins douloureux (si on ne veut pas trop faire de mal) en tout état de cause on ne propose pas une soirée qui fera vraiment plaisir à l'autre...
Je sais pas comment te le dire...
Il ne souhaite pas que tu te détaches.
Comme expliqué plus haut, il a une sorte de syndrome de la madonne et la putain.
Si tu veux voir tes "amis", ils sont ici :

viewtopic.php?f=40&t=3722#p57998

En psychologie, cela porte un nom : c'est de l'ambivalence.
Il faut que tu revoies ta façon de le penser. Il est à 10 000 lieues de tes rêves romantiques. Sa logique ne rencontre pas la tienne. C'est tout.
Lauréline a écrit :
mar. 11 juil. 2017 23:50
Je me dis qu'il y a donc incohérences entre ses propos et ses actes
Ce n'est pas signe de bonne santé amoureuse Laureline.


Lauréline a écrit :
mar. 11 juil. 2017 23:50
sachant que je ne sais absolument pas ce qu'il y a dans sa tête de torturé.
Il y a une différence entre ne pas savoir et ne pas accepter.
Je te trouve au contraire très au courant.

Tiens. D'autres compagnons d'infortune te parlent :
viewtopic.php?f=40&t=3730#p58017


Lauréline a écrit :
mar. 11 juil. 2017 23:50
Dans tous les cas, sa vision de la vie et du couple est clairement pessimiste, là dessus je te rejoins Sans Prétention
Tu vois.

Bon lundi !
:fleur
Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2098
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Nouvelle venue

Message par Sans Prétention » mar. 18 juil. 2017 09:43

Oups !

Dernière chose Lauréline et après je te lâche...

Brassens : "Ton enfance, passé un évènement traumatique a-t-il créé des failles?"
Lauréline a écrit :
mer. 12 juil. 2017 22:52
Non pas du tout
:vache:

Lauréline a écrit :
mer. 12 juil. 2017 22:52

Parce que j'avais besoin d'un homme qui me tienne tête et qu'il y a des choses qui ne s'explique pas, c'était lui et pas un autre
Ben si :
Lauréline a écrit :
mer. 12 juil. 2017 22:52
prises de becs habituelles avec les parents (le père notamment)
Lauréline a écrit :
mer. 12 juil. 2017 22:52
Pourquoi pas? Je travaille tous les jours avec des enfants, de tous âges, et quand je vois leur comportement, leur attitude et quand je repense à ma vie passée, au monde dans lequel on vit aujourd'hui, je passerais ma vie à jouer les espions et à traquer mon ou mes gosses
Voilà quoi...


Lauréline a écrit :
mer. 12 juil. 2017 22:52
(j'espère que la citation de tes propos et mes réponses apparaitront de manière à ce qu'on me comprenne cette fois-ci)
Parfaitement.
:)
Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Lauréline
Cornu
Cornu
Messages : 16
Enregistré le : mar. 11 juil. 2017 22:29

Re: Nouvelle venue

Message par Lauréline » mar. 18 juil. 2017 23:53

Coucou

Je crois qu'il est nécessaire que je parle un peu de moi

Je ne dis pas que tout sera bien ordonné mais ce sera la vérité d'une introspection qui a durée quelques années...
(De toute façon je suis d'origine bordélique alors 😋)

D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours essayé de me faire apprécier et ça a quand même bien souvent fonctionné, même si on ne peut pas plaire à tout le monde.
Qu'on y croit ou pas, je suis gémeaux, et (puisque moi j'y crois) j'ai, il me semble, ce côté "angélique" qui plaît.
Même si au premier abord je suis plutôt d'aspect "démoniaque" puisque je ne me laisse pas approcher facilement (paradoxe)

À l'adolescence (13-20 ans) j'étais plutôt poussée par mon côté "petit démon", pour faire quelques conneries, (rien de répréhensible par la loi) des sorties inconscientes, le cumule de flirt (j'étais une grande séductrice 😉), les soirées arrosées plus que de raison, ce que certains qualifieraient d'une adolescence normale aujourd'hui en fait, mais qui ne collait pas avec l'éducation reçue (parents exigeants sur tous les points, et père très demandeur d'une belle et bonne image), ou le milieu sportif de haut niveau dans lequel je circulais (quoi que ça c'est quand même une vision assez utopique de ce que le milieu aurait dû être)

À 19 ans j'ai choisi mon métier... enseigner ma passion, mon sport, et cela m'a exilée à 150km de ma famille et mes repères, ça m'a aussi permis de découvrir que quand on est autonome, on ne peut pas toujours agir comme quand on vit chez papa-maman... trop tard j'avais dépensé tous mes sous et j'étais obligée de pleurer, tête basse, dans les jupons de maman pour une aide afin de finir le mois...
Ça ne m'a pas rendu pince ou économe mais ça m'a appris à gérer moins mal.

Plus tard il a fallut revenir vivre chez les parents, dur... très dur... mais de nouveaux... sorties et grand n'importe quoi...
Peut-être que les exigences parentales m'ont poussé (avec ma tête de cochon) à aller à l'encontre des attentes.
Prises de becs récurrentes avec mon père depuis mes 16 ans, un père qui ne sait pas exprimer ses émotions ou son amour, un père qui pense qu'il me dit "je t'aime ma fille" quand il m'offre 900 francs pour l'obtention du bac (à 18 ans) ou lorsqu'il m'aide à déménager (6 fois sur les 8 ou 9 déménagements que j'ai aujourd'hui à mon actif)...
Ce n'était pas ma vision de l'amour parental.
Père qui, sous la colère (que j'encourageais puisque que j'en rajoutais toujours une couche) n'arrivait à me faire taire qu'en finissant ses argumentations par une gifle (ça c'était pour clore de débat quand il n'avait plus rien à dire), ou en me disant un jour de mes 25 ans, je cite "si je ne t'ai jamais dit "c'est bien ma fille" c'est peut-être que tu n'as jamais rien fait de bien!" Fin de citation, mais qui créait un coffrage avec étagères autour de mon lit dès lendemain parce que j'en avais besoin...

Bref rapport conflictuel de "qui aura la tête la plus dure" avec mon père.
Cela dit je ne suis jamais partie, ou n'ai jamais fugué.
Quand j'ai quitté le domicile familial c'était pour le travail.

Travail d'enseignement certes, mais au fond, travail de séduction encore...
Dans un genre différent bien entendu...
Séduction dans le sens où il faut faire apprécier (dans la mesure du possible) mon sport, y donner goût et donner envie d'apprendre d'avantage, d'évoluer, de progresser... C'est le rôle du prof aussi 😉

Et puis à un moment je ne sais pas, j'ai grandi, "le démon" s'est calmé, je l'ai choisi ce moment, ce jour là' j'ai décidé qu'à défaut d'être en moi, ce "petit démon" (qui faisait partie de moi et de mon signe) j'allais le garder sur moi, dans un coin discret, et je me le suis faite tatouer.

Depuis ce jour, je suis devenue un miroir, un caméléon, je n'ai montré que ce que les gens voulaient voir de moi.
Ils voulaient une prof responsable, j'étais celle là; ils voulaient une amie un peu fofolle, j'étais celle là; ils voulaient une jeune femme bien sous tout rapport, j'étais celle là, toujours souriante, toujours comme on voulait que je sois.

Et puis ma soeur (plus jeune de 4 ans) s'est mise en couple stable, son mec est venu vivre chez mes parents, ils ont commencé à parler mariage et là ce fut le drame...
Moi, l'aînée, je m'approchais de la trentaine, je n'avais pas de vie sentimentale fiable, j'arrêtais pas de déménager pour mon boulot, et j'avais une vie complètement instable...
Grosse dépression derrière (honnêtement si je n'avais pas eu un amour inconditionnel pour mon chat de l'époque, oui ça peut sembler débile pour certains mais ma minette c'était l'amour de ma vie, je pense que je ne serai pas là pour parler de moi)
J'ai même choisi un tailleur pantalon noir pour le mariage de ma soeur (c'était symbolique, mais il y avait sur la photo: ma soeur "angelique" tout de blanc vêtue, et moi "diabolique" toute en noir; la réussite vs la ratée, je n'étais pas très heureuse avec moi même), et toute cette soirée où chaque membre de la famille te demande "et toi c'est pour quand?"
Et merde, lâchez moi, si je le savais...
Bien entendu personne n'a vu, ou su, quelle était la symbolique de ma tenue, ou même que je me dégoûtais de ne pas avoir montré l'exemple à ma petite soeur, le miroir que je suis à montré une jeune femme souriante qui a profité de la soirée et qui a fait honneur à la famille.

Revenons à mes relations sentimentales, il n'y avait rien de palpitant, j'avais "compris" que si un gars ne m'avait pas "allongé" au bout de 4 jours, il s'enfuyait.. mais comme je ne suis pas une "Marie couche toi là" (là il n'y avait pas de miroir), je laissais partir le prétendant sans même me poser de questions... Malheureusement je ne rencontrais quasiment que ce genre de gars, et lorsque ce n'était pas le cas, il s'agissait de mecs dont le caractère était tellement moins fort que le miens, que c'était moi qui me lassais, m'ennuyais et qui filais dès que j'en avais la possibilité

Lorsque j'ai rencontré mon mari, j'ai rencontré un gars qui était charmant, et qui arrivait à me faire fermer ma grande bouche.
C'était le graal, un mec avec un plus fort caractère que moi et qui avait attendu mon feu vert pour qu'on s'allonge ensemble, en plus on ne s'arrêtait pas de parler et il nous était parfaitement impossible d'être séparer loin de l'autre plus de quelques heures (il s'est donc installé chez moi au bout de 15 jours)
J'avais 30 ans...
Il m'a fallut tout ce temps pour rencontrer enfin, celui qui semble fait pour moi...
Alors non, malgré tous ses défauts et cette erreur impardonnable, je n'ai pas envie de le voir partir

Et même si je suis toujours un miroir, je le suis depuis bien trop longtemps pour que ça change et puis ça me convient très bien en fait, (j'aime être appréciée pour ce qu'on voit de moi) je me fais quand même des plaisirs, je ne m'oublie pas complètement au dépend des autres, je suis capricieuse aussi (c'est ce qui me fait dire que je ne m'oublie pas) et mon mari cède bien souvent à mes caprices, comme lorsqu'après le décès de ma minette on a repris un chaton (il savait que j'avais besoin de cet amour animal en plus), ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres mais je sais que celui là était contre sa volonté.

Il est vrai que j'aime les séries de sciences-fictions, à l'eau de rose, ou qui sont complètement debiles, j'aime avoir des moments utopiques où la vie est belle, où ça finit bien, ou les gentils gagnent à la fin.
J'aime les contes de fée, les dessins animés de Disney, je suis une princesse et pis c'est tout 😉😋
La vie est trop pourrie autour pour ne voir que ça alors qu'on me laisse ce monde là sans chercher à le détruire par la réalité des faits ou des actes de l'humain.
J'y fais face quotidiennement, comme tout un chacun, mais j'ai besoin de ma bulle d'oxygène et c'est celle là.

Voilà
C'est un peu le bordel, ça part un peu dans tous les sens, mais c'est qui je suis moi.

Bonne soirée à tous

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2098
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Nouvelle venue

Message par Sans Prétention » mer. 19 juil. 2017 06:51

Laureline...

Ce que tu nommes ton "bordel" est très touchant.
Tout est là, tout est dit.

Maintenant, il ne tient qu'à toi de continuer ou d'arrêter de chercher dans tes constructions "paradoxales" (qui ne le sont qu'en surface, tout est très cohérent en réalité)... C'est ton choix.

Avec toute notre amitié. :jap:
Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités