Divorce or not divorce

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
uomo
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 254
Enregistré le : lun. 24 nov. 2008 18:03

Divorce or not divorce

Message par uomo »

Bonsoir,

Je viens de prendre connaissance de l'existence de ce site, en recherchant une réponse à mes nombreuses questions.

Je n'aurais jamais pensé un jour appartenir à une communauté comme la notre (et oui j'en fais partie maintenant, ne m'en déplaise), mais finalement c'est assez "ironique" de s'auto-proclamer "cocu"!

En tous cas ce qui est top dans ce site c'est que vous abordez vraiment le problème, sans chichis, sans psychologie de comptoir, et les contributions sont toutes de qualité, bien mieux que tout ce que j'ai pu voir depuis 1 mois sur le net à ce sujet.

Mon histoire est banale, parce que contre toute attente on pense que son histoire à soi est unique, que la femme qu'on a choisi est au dessus de la moyenne, on se croit hors de portée de la médiocrité des sentiments et des actes, et puis finalement on se rend compte qu'on vit les mêmes choses que d'autres ont vécues, toujours de la même façon, depuis des décennies voire des siècles voire...

Et on se rend compte aussi que notre conjoint nous prend pour un imbécile, ne fait même pas l'effort de mentir soigneusement, de protéger le couple, n'y consacre pas même une once de son intelligence ou de sa créativité.

Bref, j'avais des problèmes de couples avec ma femme après plusieurs années, et nous étions chacun presque résignés à ne plus nous entendre que superficiellement, chacun de son côté avec ses activités et ses attentes, malgré une très belle histoire au début.

Jusqu'à ce qu'une femme tente de me séduire et me fasse prendre conscience que je suis toujours un homme, un homme qui a une femme, mais qui ne partage plus rien avec elle. Alors au lieu d'aller avec cette femme, j'ai choisi de me réveiller et d'investir mon énergie, mon espoir et ma confiance dans mon mariage à nouveau.

Peu de temps après, ayant constaté le peu de réceptivité de ma femme, j'ai découvert, en surprenant une conversation téléphonique, que ma femme avait un amant depuis quelques jours. J'étais en quelque sorte arrivé trop tard.

Je ne l'ai pas confrontée tout de suite, attitude sans doute virile qui aurait sauvegardé ma fierté et peut-être limité les dégats, mais j'ai cherché à rassembler des preuves pour éviter qu'elle puisse nier l'évidence, et dans l'intervalle, j'ai essayé de soigner la cause (identifier ses frustrations, améliorer notre relation) et d'obtenir d'elle des aveux spontanés (sans lui faire part de mes soupçons).

Elle a refusé l'un et l'autre, arguant de problèmes de désir insurmontables à court terme. J'ai donc choisi la confrontation.
Face à l'évidence, elle a eu une attitude de défi, osant me demander de ne pas envisager de séparation tout en tolérant son aventure, allant jusqu'à me conseiller de prendre moi-même une maîtresse pour préserver notre relation et notre niveau de vie de couple marié.
J'ai refusé, nous avons eu des mots très durs, et à plusieurs reprises elle s'est réfugiée chez lui, n'osant pas revenir à la "maison".

Elle m'a proposé de dormir ailleurs, chez une copine ou chez ses parents, mais j'ai refusé sur le coup, afin que nous puissions gérer cette crise ensemble sans laisser d'autres s'imiscer. Nous continuons à dormir dans le même lit.

Nous avons beaucoup parlé de ce que nous devions faire, de pourquoi nous en étions arrivés là, et nous avons alors décidé, de guerre lasse, de nous séparer. Ni l'un ni l'autre ne se sentait l'énergie de recréer quelquechose à partir de ce marasme.

Elle est même allé jusqu'à partir en week-end avec lui. Pendant ce temps j'organisais notre séparation, tout en tâchant de tenir bon parce que malgré tout je l'aime encore, et tout ça me faisait atrocement souffrir.

Alors que je commençais à lâcher prise, à envisager la séparation comme inéluctable, elle est revenue de son voyage en me jurant que je lui avais manqué et qu'elle m'aimait toujours, elle me disait qu'elle allait me reconquérir, qu'elle voulait tout reprendre à zéro, corriger même les erreurs du passé, prétendant avoir cessé toute relation avec lui.

J'ai accepté de lui laisser une "dernière" chance : la première semaine, j'étais tellement en colère que rien ne marchait entre nous. Après discussion, j'ai pris conscience qu'il fallait que je relache la pression, et effectivement j'ai commencé à tout lacher, à me remettre dans les conditions d'un début de relation, et à lui accorder de nouveau ma confiance ("éveillée") et mon amour : nous avons commencé à repasser des bons moments ensemble, comme nous n'avions pas eu depuis des années. Nous avons même refait l'amour, c'était très agréable.

J'ai cru que tout allait repartir, et puis elle m'a demandé de lui accorder du temps seule pendant le we. J'ai immédiatement soupçonné quelque chose, je l'ai laissée aller mais j'ai eu la preuve qu'elle était retournée chez lui. Seconde confrontation, elle me dit que je devais lui faire confiance, que c'était pour mettre un terme à l'histoire.

Mais elle m'a aussi avoué qu'elle était perdue et qu'elle avait encore du désir pour lui.

Je ne sais plus quoi faire. Elle me jure qu'elle m'aime et qu'elle veut reconstruire, mais elle dit ne pas pouvoir me jurer de ne pas le revoir.

Elle ne semble pas prendre conscience que c'est notre dernière ligne droite avant le mur. Elle n'a pas l'air de vouloir prendre le virage pour l'éviter, et pourtant elle dit ne pas vouloir notre séparation.

[Edité : depuis elle a de vrais remords et dit avoir choisi de ne plus jamais le revoir, cf. autre message de moi un peu plus bas]
Modifié en dernier par uomo le mer. 26 nov. 2008 12:17, modifié 1 fois.


"Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort"
Nietzsche

http://www.sos.cocus.org/viewtopic.php?f=21&t=1454

Yeyalel
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 625
Enregistré le : jeu. 3 avr. 2008 21:56

Re: Divorce or not divorce

Message par Yeyalel »

en gros elle veut le beurre l'argent du beurre et la zizouille du fermier!!!!
non désolée c'est soit toi et votre couple auquel cas déjà tu es bien sympa de lui redonner une chance qu'on se le dise soit son type et auquel cas aurevoir!!
en fait elle te demande d'être un couple libéré t'en sens tu capable?si non sois ferme et demande lui de couper tout contact avec lui et de se consacrer a votre couple!!
un jour de colère quand j'ai su que j'avais des cornes j'ai balancé a mon homme "non mais t'as déjà du mal a faire le bonheur d'une alors pas la peine d'essayer avec deux!!!"
a t elle montré des regrets sincères?a t elle compris la douleur qu'elle t'infligeais?


Le souvenir du bonheur n'est plus du bonheur ; le souvenir de la douleur est de la douleur encore.
Avatar du membre

Nas
Cocu de garde
Cocu de garde
Messages : 6018
Enregistré le : sam. 16 déc. 2006 14:49
Localisation : Le Modokistan
Contact :

Re: Divorce or not divorce

Message par Nas »

Salut Uomo et bienvenue là où tu ne pensais pas attérir..;

Ton histoire m'émeu particulièrement, tant elle est proche de ce que j'ai pu vivre... et notament:
uomo a écrit :Face à l'évidence, elle a eu une attitude de défi, osant me demander de ne pas envisager de séparation tout en tolérant son aventure, allant jusqu'à me conseiller de prendre moi-même une maîtresse pour préserver notre relation et notre niveau de vie de couple marié.
Cette phrase "résonne" encore dans ma tête tant je n'en reviens toujours pas qu'elle est pu pronnoncer ce genre de discours à mon égard..Je crois qu'elle a été le déclencheur de ma prise de décision quant au divorce...comment poursuivre une relation qu'on s'imagine basé sur la confiance et l'honnêteté réciproque aprés avoir entendu des mots pareils... Penser cela m'a fait ouvrir les yeux sur la véritable facette cachée de ex-Mme Nas....15 piges il m'a fallu pour m'en rendre compte....j'suis pas un nerveux!! :lol:

Je ne regrette rien- non rien- de ce que j'ai vécu, mais une page est tourné, une histoire est finie, comme tu ferme un livre, comme tu remonte ton col à la fin d'un concert , comme tu éteinds la télé aprés un bon film, comme tu va boire un demi aprés le cinoche...tu en a plein les mirettes...puis tu oublies..doucement, mais surement..inexorablement la vie reprend le dessus...comme une deuil...
uomo a écrit :J'ai cru que tout allait repartir, et puis elle m'a demandé de lui accorder du temps seule pendant le we. J'ai immédiatement soupçonné quelque chose, je l'ai laissée aller mais j'ai eu la preuve qu'elle était retournée chez lui. Seconde confrontation, elle me dit que je devais lui faire confiance, que c'était pour mettre un terme à l'histoire
Idem...ceci m'a appris à garder la tête hors de l'eau, à ne plus me conduire en nouille, à arrêter de croire en ce con à la barbe blanche et finalement à devenir St Thomas..Foutaise, roue de secours, bouche trou, théatre de banlieue à 3€, cinéma, jtegardesouslecoude, mensonges, servitude...voilà le vrai fond de ma pensée face aux événements qui ont été miens..
uomo a écrit :pourtant elle dit ne pas vouloir notre séparation.
C'est sur oui..comment accepter de perde ce dont on est sur...

Protège toi de cette spirale de l'amour à sens unique, sois un poil égoïste, regarde un peu ton intérêt et grave toi cette pu*&#!? phrase au fond du coeur:

C'est de la confiance que naît la trahison.


Faire confiance est une preuve de courage, être fidèle est un signe de force
Avatar du membre

poisgourmand
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 29
Enregistré le : jeu. 23 oct. 2008 14:29

Re: Divorce or not divorce

Message par poisgourmand »

Bonsoir,

La machine mise en route et qui ne veut pas s'arrêter pour diverses raisons, le beau début d'une relation contre une histoire à laquelle on ne croit plus beaucoup, la peur que reviennent les anciennes disputes contre une entente parfaite,un amant semble t'il parfaitement disponible à comparer avec un mari qui ne l'est plus, un amour mou due à l'habitude er une passion extraordinaire. Si elle revient ce sera par dépit. A un moment les discussions ne servent plus à grand chose, c'est à toi de voir mais j'ai l'impression qu'au fond d'elle ta femme a déjà choisi et vos discussions ne font que retarder l'issue.

Excuse moi d'être aussi pessimiste mais ta femme ne manifeste aucun remord de la situation alors préserve toi au maximum, bon courage à toi.


Avatar du membre

SENSEI
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 648
Enregistré le : ven. 22 août 2008 22:46

Re: Divorce or not divorce

Message par SENSEI »

salut uomo

ton histoire me rappelle celle ci http://www.cocus.org/sos/viewtopic.php? ... 09&start=0

je vais dans le sens de mes camarades:

préserve toi, elle essaye de t'endormir.
essaye de rester zen et parle lui de divorce.


Avatar du membre

Auteur du sujet
uomo
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 254
Enregistré le : lun. 24 nov. 2008 18:03

Re: Divorce or not divorce

Message par uomo »

Merci pour vos réponses qui n'ont pas trainé.

J'ai lu un peu quelques autres sujets et plusieurs thèmes semblent ressortir du lot : en particulier "elle va t'endormir"; ça semble une vraie constante dans les histoires d'adultère avec une femme qui ne veut pas se retrouver "à la rue" (en l'occurrence elle gagne sa vie correctement ça relève du fantasme pour elle mais elle y a pensé).

C'est vrai Senseï elle a déjà essayé de m'endormir à plusieurs reprises et je suis toujours éveillé, le doigt sur la gachette du divorce, et peut-être que je m'imagine que c'est une gachette que je pourrai actionner à tout moment pour me tirer de ce cauchemar.

Aujourd'hui son attitude a changé, il y a une certaine cohérence que je n'avais pas vue jusqu'alors dans son comportement (professionalisation de sa part ou réel revirement) :

Elle dit ne pas vouloir me perdre, que notre couple, s'il surmonte cette épreuve, sera indestructible, qu'elle m'aime, qu'elle ne l'aime pas, qu'avec lui c'était juste une relation qui la faisait "se sentir bien", mais qu'elle a compris que ça me fait souffrir, que ça ne mène nulle part, qu'elle n'envisage pas la vie avec lui mais avec moi, en gros que sa place est auprès de moi.

Je ne sais pas au fond si ça me convient mais j'ai peur d'avoir des regrets toute ma vie si je n'essaie pas de la croire une dernière fois.

Maintenant elle me dit qu'elle ne le verra plus, que j'ai gagné, que je n'ai pas besoin de m'inquiéter de la comparaison, parce que son choix à elle est fait, et c'est moi. C'est vrai qu'à part l'incident (non négligeable) du week-end, qu'elle a justifié comme une "danse du cygne" (il ne s'est rien passé, c'était la dernière fois, juste pour mettre un terme à tout ça proprement), son attitude va dans un seul sens, celui de la reconstruction.

Nous avons même des réels échanges sur ce qu'elle a raté dans notre relation, elle dit regretter d'avoir voulu me changer, de ne pas m'avoir accepté tel que je suis, d'avoir voulu se protéger de moi de peur que je ne la fasse souffrir comme ses précédentes relations, bref des choses que je n'avais pas entendu depuis mon adolescence. D'où mon impression d'une crise d'ado de sa part.

Tiens je viens juste de recevoir un appel de sa part : " je veux que tout redevienne comme avant, je n'irai plus voir ailleurs, je te le promets"

Donc revirement total. Nous avons même commencé à parler de choses qui la dérangent dans notre fonctionnement actuel de couple, des choses très vraies, qui donnent l'impression qu'elle veut vraiment améliorer les choses.

Je ne ferme pas la porte, je joue le jeu, tout en restant en éveil.

Mais je ne peux pas m'empêcher de penser, dans l'hypothèse où elle est vraiment sincère, au goût qu'aura notre relation. Voudrai-je toujours avoir des enfants avec elle ? Pourrai-je à nouveau lui faire confiance et la laisser pendant un week-end pro, ou une soirée entre amies ? Aurai-je toujours l'image de ce type et de ce qu'ils ont "partagé" dans la tête ?

Par ailleurs, j'ai mis une condition sine qua non à ce nouveau départ : plus d'échange avec lui, plus de tromperie, plus de mensonge. Comment faire maintenant pour savoir si elle respecte sa part du marché: continuer de douter, d'essayer de savoir ce qu'elle fait, où elle est, dans l'hypothèse où je surprendrais une nouvelle trahison ? Dans combien de temps saurai-je si ma confiance est bien placée ou non ?

Je suis allé voir une psy pour m'aider à affronter cette épreuve, elle me dit que je doit me positionner, choisir ce qui est bon pour moi, en pesant les avantages et les inconvénients, accepter de choisir et de perdre quelquechose pour gagner autre chose. Elle ne pousse pas une solution plutôt qu'une autre, l'important étant seulement que ce soit MOI qui fasse le choix...

Aujourd'hui je ne sais pas si choix actuel (ou plutôt mon absence de choix) pourra durer sans que je risque, effectivement, de m'endormir. Et ne pas m'endormir, justement, n'est-ce pas faire le choix de ne pas lui pardonner, de ne pas reconstruire ?

Mon cerveau me dit NON, TOUS LES VOYANTS D'ALERTE SONT AU ROUGE mon coeur me dit OUI, FAIS-LUI CONFIANCE, ELLE REVIENT VRAIMENT

Et je suis incapable de choisir.

Avez-vous une expérience qui vous permette de faire pencher la balance, sachant qu'a priori elle semble plus déterminée de jour en jour à éviter le divorce ?


"Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort"
Nietzsche

http://www.sos.cocus.org/viewtopic.php?f=21&t=1454

Yeyalel
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 625
Enregistré le : jeu. 3 avr. 2008 21:56

Re: Divorce or not divorce

Message par Yeyalel »

uomo je pense vraiment qu'une erreur de parcours est possible et que quelqu'un peut tromper une fois par bêtise parceque l'erreur est humaine...si tu l'aimes profondément et ca a l'air d'être le cas tu as parfaitement raison de lui redonner une chance et il est totalement normal que tu doute et que tu ne saches pas si tu en sera totalement capable...la reconstruction prendra du temps mais elle est possibles si vous êtes honnetes 'un avec l'autre et si vous discuter de tout que vous arrivez a creuvés les absces qui font que votre couple a eu un passage a vide, qu'elle aa un moment donné perdu confiance en vous...dans ton premier post tu dis que vous étiez distant que chacun faisait plus ou moins sa vie...c'est tres mauvais pour un couple car la routine et l'indépendance a l'exces transforme l'amour en forte amitié...je pense qu'il est tres important d'avoir une part d'indépendance mais il faut de la complicité du partage...essayer de vous trouver une activité commune...
Je ne sais pas au fond si ça me convient mais j'ai peur d'avoir des regrets toute ma vie si je n'essaie pas de la croire une dernière fois.

Maintenant elle me dit qu'elle ne le verra plus, que j'ai gagné, que je n'ai pas besoin de m'inquiéter de la comparaison, parce que son choix à elle est fait, et c'est moi.
sure que si tu ne lui redonne pas une chance tu risques de te demander toute ta vie ce que ca aurait donné si tu lui avais redoné une chance ou du moins si tu avais essayé...car pas faicil a faire!!!au dela de ca il faut qu'elle coupe tout contact avec lui c'est clair et qu'elle te redonne confiance qu'elle te prouve son amour l'importance que tu as pour elle...
Mais je ne peux pas m'empêcher de penser, dans l'hypothèse où elle est vraiment sincère, au goût qu'aura notre relation. Voudrai-je toujours avoir des enfants avec elle ? Pourrai-je à nouveau lui faire confiance et la laisser pendant un week-end pro, ou une soirée entre amies ? Aurai-je toujours l'image de ce type et de ce qu'ils ont "partagé" dans la tête ?
ca sera bien différent au début car la confiance est comme un chateau de carte difficile a construire un souffle peut la détruire..et puis ca va avoir brisé quelque chose...mais avec le temps vous allez revivre quelque chose pas forcément identique peut être mieu mais différent..chacun doit apprendre de cette "erreur" je ne dis pas que tu y es pour quelque chose car il y a toujours d'autres solutions que d'aller voir ailleurs mais elle a quand même rechercher avec quelqu'un d'autre ce qui lui manquait avec toi a vous de vous retrouver de vous reconquerir...
quand au don de confiance...mon dieu!!!moi au bout d'un an je progresse je l'ai redonnée a peu pres du moins j'accepte sorties et temps seul mais j'ai toujours cette voix dans ma tête:
Mon cerveau me dit NON, TOUS LES VOYANTS D'ALERTE SONT AU ROUGE mon coeur me dit OUI, FAIS-LUI CONFIANCE, ELLE REVIENT VRAIMENT


Le souvenir du bonheur n'est plus du bonheur ; le souvenir de la douleur est de la douleur encore.
Avatar du membre

Gros

Re: Divorce or not divorce

Message par Gros »

Bonsoir.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, bravo pour la qualité de ton français. C'est plutôt rare sur le net.
uomo a écrit :allant jusqu'à me conseiller de prendre moi-même une maîtresse.
M'est avis que ce genre d'attitude ne laisse rien présager de bon.

Quand une personne est amoureuse, du moins dans 99% des cas (on va éviter de digresser sur le libertinage), il lui est alors quasiment impossible d'imaginer sa moitié dans les bras d'un(e) autre.

Pourtant ta femme, elle, peut le concevoir.

1) Soit effectivement, elle s'est sentie vexée d'avoir été démasquée, et a opté pour l'agressivité et les petites piques acerbes.

2) Soit elle le pense. D'où une question qui me vient tout de suite à l'esprit : et imaginer son amant dans les draps d'une autre femme, ça la botte? J'en doute.

Ce que j'essaye de t'écrire, ce n'est pas que ta femme ne t'aime plus. Parce que je différencie l'Amour (le vrai) du sentiment amoureux (le passager). Mais ta dame semble vivre, comme beaucoup à ce stade, dans la perfection et l'éclat illusoire de toute amourette.

C'est récent, c'est tout nouveau tout beau, elle se sent jeune, ils ne partagent pas les atrocités du quotidien, il n'a que des qualités et toi que des défauts, eux deux n'ont "que des points communs" (ben voyons), c'est "magique" et ça fleure bon l'interdit et les histoires à raconter aux copines, etc... Bref, tu ne te bats pas à armes égales, parce que cette intensité inhérente à tout début de relation est de toute façon en train d'étouffer et de masquer ce qu'elle peut (ou pas) ressentir en profondeur pour toi.

Elle-même te l'a dit, elle pense à lui, elle le désire. Donc elle retournera le voir, parce qu'elle a déjà franchi la barrière la plus difficile, celle de la première fois. Y retourner n'est qu'anecdotique pour une personne infidèle, et tu rêves si tu crois qu'ils n'ont rien fait la dernière fois qu'ils se sont vus. Elle t'endort, en est consciente, elle a envie de ce type, mais ils se sont juste séparés? Si tel avait été le cas, si elle avait voulu se focaliser sur toi, pourquoi ne t'aurait-elle pas annoncé qu'elle allait le larguer, comme gage de sa sincérité? Allons, ça n'est pas crédible.

Tu ne pourras pas l'empêcher, donc concentre-toi sur ce que TU veux, et respecte-toi.


Avatar du membre

Nas
Cocu de garde
Cocu de garde
Messages : 6018
Enregistré le : sam. 16 déc. 2006 14:49
Localisation : Le Modokistan
Contact :

Re: Divorce or not divorce

Message par Nas »

uomo a écrit :Avez-vous une expérience qui vous permette de faire pencher la balance, sachant qu'a priori elle semble plus déterminée de jour en jour à éviter le divorce ?
C'est à elle de te le prouver même si pour cela vous devrez mettre sur le tapis tous ces petits reproches de la vie quotidienne ou tout ces grands principes que vous n'avez jamais osé vous balancer...
Les expériences de chacun sont ici et partout sur le forum, mais toutes différentes tant et si bien que c'est à toi de faire pencher la balance, en t'appuyant sur tout ça.. Je ne peux que rejoindre l'avis de ton psy (et pour cause..) il faut que tu prenne une décision, l'absence de choix signifie un OUI.

Selon mon vécu: j'ai laisser une seconde chance à ex-Mme Nas, partant du principe qu'une erreur de parcours est acceptable tant que la prise de conscience, la demande de pardon, le pardon lui-même et l'amour était tous bien réunis.. Bien con ais-je été de penser cela.. Ceci dit, cela ne reste que mon vécu, votre couple, vos resentis, votre passé etc etc sont bien différents certainement...

Sinon:
Gros a écrit :Avant de rentrer dans le vif du sujet, bravo pour la qualité de ton français. C'est plutôt rare sur le net.
Absolument!
Image


Faire confiance est une preuve de courage, être fidèle est un signe de force
Avatar du membre

Laurent
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 1557
Enregistré le : jeu. 19 avr. 2007 13:09
Localisation : Paris et sa petite couronne...

Re: Divorce or not divorce

Message par Laurent »

Salut Uomo,

désolé d'y aller franco mais ça sent pas bon ... en général, revoir l'amant c'est pas juste discuter ... et puis, quand on en tient deux, on en lache aucun, en attendant que l'un des deux balaie devant sa porte.

Dans mon cas, elle ne voulait perdre ni moi ni l'autre (sans commentaire), pour ma part, et si tu lis mon post, tu verras comment ça s'est soldé, et j'en suis très très heureux!!!
Soit dit en passant, une fois chez l'autre, impossible pour elle de revenir, elle me l'avait affirmé. Prise entre plusieurs paires d'yeux (moi et ses parents) elle a toujours fait front et envoyé chier tout le monde; c'aurait été plus courageux je trouve d'annoncer un divorce d'abord...il me semble.

Le fait de vouloir préserver les apparences, comme le dit Gros, c'est une façon de faire excessivement pourrie, mais certains s'en accomodent sans doute. Perso, je trouverai cela insupportable. Tout ça pour préserver le petit confort matériel??? Quel courage!!!

Le problème ressemble un peu à un bateau qui à onze trous, et l'on a toujours que dix doigts (à moins que tu ne sois frappé de sexdigitisme...)
En fait le bateau prend l'eau jusqu'à ce qu'il coule, tu l'auras compris, et tu peux écoper et ramer, ça avance de moins en moins vite, et tu respires de plus en plus d'eau ... gloub gloub ...

Quels que puissent etre ton avenir et ton choix, l'amour n'est pas aveugle ou une raison qui permet de pardonner la tromperie (pour moi); cela prouve que l'on ne t'aime pas, tout simplement parce que l'amour véritable (ce qui est rare) est exclusif. Sinon, c'est l'occasion qui fait le larron (ou la 'larrone').

Comme le chante Demis Roussos, "Goodbye my love goodbye". Mélancolie douce amère ...

Ca fait mal, et c'est un décès intérieur. Les feuilles mortent se ramassent à la pelle, on pleure des rivières, et puis le vide cosmique se résorbe peu à peu, jusqu'à cicatrisation, sans oubli, en gardant en soi son expérience, en gérant un peu plus.

Je sais que Lio n'est pas une grande philosophe, mais "en amour, il y en a un qui souffre, l'autre joue...". Faut pas trop y penser c'est déprimant...

Allez courage Uomo,

A te lire,


Nosce te ipsum.
En espérant que l'autre, cet inconnu, fasse la meme chose...
Avatar du membre

Auteur du sujet
uomo
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 254
Enregistré le : lun. 24 nov. 2008 18:03

Re: Divorce or not divorce

Message par uomo »

Gros a écrit : Tu ne pourras pas l'empêcher, donc concentre-toi sur ce que TU veux, et respecte-toi.
Laurent a écrit :
Quels que puissent etre ton avenir et ton choix, l'amour n'est pas aveugle ou une raison qui permet de pardonner la tromperie (pour moi)
Nas a écrit :Les expériences de chacun sont ici et partout sur le forum, mais toutes différentes tant et si bien que c'est à toi de faire pencher la balance, en t'appuyant sur tout ça.. [...] il faut que tu prenne une décision, l'absence de choix signifie un OUI.
C'est toute la question, et comme Elo je me la pose
elo a écrit :je sais bien que ca n'est pas que des messages de toutes facon même que ca ne serait ce que des messages ca serait trop...je suis un peu mal aujourd'hui la...partagée entre ma confiance et ma raison...je veux dire par la que j'ai le sentiment qu'il ne c'est rien passé mais mais est ce que pour autant il ne se serai rien passé?pis je sais pas si je suis si bien dans cette relation je donne beaucoup mais je sais pas si je recoit autant...[...] je me demande si j'ai bien fait si je fait bien de lui accorder a coté de ca quand est ce qu'il me tromperait il est tout le temps la...enfin prise de tête quoi pis ca sera toujours comme ca.[...] j'arrive plus a me donner a fond enfin a croire en lui comme avant...
Elo : qu'il ou elle nous trompe encore ou pas, ce n'est pas la question. La première fois aurait dû suffir à nous faire partir si une tromperie justifie à nos yeux la rupture.... c'est dur à admettre mais apparemment la limite pour nous est au delà

pourquoi ? parce que je crois que malheureusement la limite, ce n'est pas nous qui la fixons, c'est lui ou elle, c'est notre conjoint

parce que nous avons toujours eu l'habitude de nous mettre au service des autres, et de leur plaire, et d'attendre leur amour comme une récompense ou plutôt comme une reconnaissance que nous sommes dignes d'être aimés, c'est à dire assez beaux, assez intéressants, assez doués pour faire l'amour, assez gentils, assez attentionnés, assez je ne sais pas trop quelle autre c...

et aujourd'hui, si notre conjoint nous trompe et nous dit ciao je te quitte pour l'autre on ne se dit pas "bon débarras", on se dit "qu'est ce que j'ai fait de mal", "pourquoi me rejeter ?", "pourquoi ne pas répondre à mon amour par de l'amour vrai et sincère", "pourquoi partir au lieu de se battre", "pourquoi préférer une/un autre à moi ?" et on reste brisés dans l'attente qu'il nous revienne ou qu'il nous dise qu'on vaut quand même quelque chose.

au final on gagne quelquechose s'il nous quitte : après quelque temps, une bonne dépression, et une bonne remise en question, on est libres, en selle pour repartir !

mais s'il nous trompe et nous demande de le pardonner, de rester, alors.... c'est le piège. nous nous sentons obligés d'accepter ce choix qui vient de l'autre, parce qu'il nous rassure, parce qu'on n'a jamais sû refuser la promesse d'amour d'une personne qu'on aime.... mais on souffre parce qu'au fond de nous on sait qu'il ne nous aime pas assez pour se contenter de nous, qu'il nous a trahi et a éveillé en nous la pire de nos peurs : celle de ne pas être à la hauteur

alors on reste, on essaye de se convaincre, de croire que c'est une sorte d'idéal, le pardon, que tout peut repartir, mais on doute alors on ne peut pas ne pas épier, ironiser, péter les plombs, puis s'en vouloir

et au final on finit par se détester soi même, détester l'autre, et ne plus être aussi pour l'autre qu'une contrainte à gérer au mieux, un importun dont il a décidé de s'accommoder sans trop savoir pourquoi pour garder son confort...

bref on a une vie de merde........

alors au final, la VRAIE question est simple : que voulons NOUS ? pas l'autre, NOUS ! qu'attendons NOUS de la vie ? qu'espérons NOUS de cette relation ? qu'avons NOUS envie de faire de nos journées, du temps qui nous est imparti ? pleurer, douter, espionner, lutter pour reconstruire ? ou vivre, rire, se libérer, être apprécié pour nous même, par nous-même, sans être à l'affut du bon vouloir de cet autre qu'on ne satisfait pas.

voilà tu ne te reconnaitras peut-être pas dans tout ça mais pour moi c'est bien ça la vraie question et bien que je l'aie en face des yeux tous les jours, cette question, bien que chaque jour j'aie l'impression que ce qui coule dans mes veines n'est plus du sang mais du métal en fusion, bien que je me réveille avec la nausée, passe la journée avec la nausée, me couche avec la nausée, m'endors d'épuisement plutôt que de bien être, me réveille épuisé encore avec cette même nausée qui me tient au corps, je reste....

je reste avec elle, sous l'emprise de ses paroles, de ses promesses d'amour, de ses "elle est quand même belle notre histoire" avec les yeux embués de larmes, de ses bisous, de ses calins, de ses "je t'aime", tout ce qu'à longueur de journée elle fait pour me convaincre de lui donner cette "chance" qu'elle me demande

et je n'en peux plus de ne pouvoir ni la quitter ni lui pardonner

parce que si j'avais tort, si elle était sincère, si elle revenait vraiment, si c'était réel, si notre relation pouvait vraiment décoller secouée par ce séïsme, est-ce que la quitter ne serait pas la plus grosse connerie de ma vie ?


"Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort"
Nietzsche

http://www.sos.cocus.org/viewtopic.php?f=21&t=1454
Avatar du membre

erma

Re: Divorce or not divorce

Message par erma »

Bonjour Umeo ! Doute espoir doute espoir voilà de quoi sont faites les pensées des cocus !!! Aurons nous un jour la réponse ? Courage


Avatar du membre

Cocu! Encore?
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 39
Enregistré le : mar. 3 juin 2008 05:50
Localisation : Somewhere over the rainbow

Re: Divorce or not divorce

Message par Cocu! Encore? »

Uomo, texte profond, percutant ! :super:

Je crois que ceci résume bien le dilemme qui n'est jamais facile à résoudre.


JP

Le mensonge arrive par l'ascenseur,
La vérité par les escaliers
Mais elle finit toujours par arriver...
Avatar du membre

Nas
Cocu de garde
Cocu de garde
Messages : 6018
Enregistré le : sam. 16 déc. 2006 14:49
Localisation : Le Modokistan
Contact :

Re: Divorce or not divorce

Message par Nas »

uomo a écrit :pourquoi ? parce que je crois que malheureusement la limite, ce n'est pas nous qui la fixons, c'est lui ou elle, c'est notre conjoint
/.../
parce que nous avons toujours eu l'habitude de nous mettre au service des autres, et de leur plaire, et d'attendre leur amour comme une récompense ou plutôt comme une reconnaissance que nous sommes dignes d'être aimés
Alors je pose une question très philosophique sur laquelle on peut débattre plusieurs années:

Est-ce de l'Amour?


Faire confiance est une preuve de courage, être fidèle est un signe de force
Avatar du membre

Auteur du sujet
uomo
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 254
Enregistré le : lun. 24 nov. 2008 18:03

Re: Divorce or not divorce

Message par uomo »

Je ne sais pas si c'est de l'Amour, je ne ressens plus rien aujourd'hui je suis anesthésié

Hier soir je suis allé trop loin dans la suspiçion avec ma femme je l'ai accusée à tort d'avoir été au téléphone avec son "ex-amant" en mon absence (ils ne se voient plus ne se parlent plus d'après elle)

Elle s'est sentie vraiment blessée et m'a convaincu de mon erreur mais je ne voulais toujours pas y croire

Nous nous sommes disputés jusque tard et le problème c'est que nous n'avons plus assez de sommeil ni l'un ni l'autre

Elle m'a dit j'en ai marre je veux qu'on se sépare je suis jeune je referai ma vie, toi tu ne me pardonneras jamais, et je ne te supporte plus avec tes soupçons permanents

Elle m'a demandé d'organiser le divorce de ne pas l'emm... avec les détails qu'elle s'en foutait désormais

ça m'a figé je pensais tellement qu'elle voulait m'endormir et rester avec moi coûte que coûte sans vraiment m'aimer que je me suis senti tout d'un coup complètement paniqué

elle m'a dit l'amant ce n'est que la partie visible de l'iceberg arrête de m'en parler tu te caches derrière ça mais le problème est ailleurs dans notre relation, et en réagissant comme tu le fais je n'ai qu'une envie me barrer donc je me barre

j'étais tellement surpris, tellement loin de penser qu'on en arriverait là que j'ai dit "on dort on en parle demain"

on s'est effectivement endormis et j'ai réfléchi, je me suis dit que je n'aurais pas dû peut-être continuer à la fliquer autant depuis qu'elle est revenue, que j'aurais peut-être pu laisser assez de liberté pour qu'elle puisse revenir auprès de moi à son rythme, que ça nous aurait peut-être permis de nous reconstruire vraiment

si je n'avais pas essayé de savoir si elle retournait chez son ex-amant (rappel elle voulait rompre avec lui "proprement") on aurait continué sur notre lancée de passer de bonnes journées, de bonnes soirées, de refaire l'amour, de re-profiter l'un de l'autre et peut-être tout serait même mieux qu'avant

hier avant la dispute elle avait même fait faire une couleur plus naturelle pour ses cheveux (celle du début de notre relation) dans l'espoir de me faire plaisir

en la fliquant je l'ai accusée de nouveau et je lui ai mené la vie dure toute la semaine et maintenant c'est pire que tout : c'est elle qui ne veut même plus faire l'effort de reconstruire

au réveil, elle m'a dit bonjour presque comme si de rien n'était, mais elle était complètement absente, elle m'a demandé si je voulais qu'on passe le w.e. ensemble ou séparés (pour prendre du recul) je ne sais pas quoi répondre

nous sommes au bord de la rupture définitive je ne veux pas faire le pas elle risque de le faire pour nous deux, nous sommes crevés

mais si je la laisse pour le we que va-t-elle en faire ? vais-je supporter de ne pas savoir où elle est ? est-ce la seule solution pour nous retrouver ?

help je suis de plus en plus paumé


"Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort"
Nietzsche

http://www.sos.cocus.org/viewtopic.php?f=21&t=1454
Répondre