Cocu pendant des mois avec la complicité des beaux-parents

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Topic author
jagthebest
Cornu
Cornu
Messages : 14
Enregistré le : lun. 29 nov. 2010 10:22

Cocu pendant des mois avec la complicité des beaux-parents

Message par jagthebest » lun. 29 nov. 2010 13:19

Bonjour à tous,

J'ai rencontré mon ex alors qu'elle avait 19 ans et moi 23 (26 et 30 ans lors de notre séparation).

Pendant 4 ans et demi j'ai fait la route toutes les semaines entre mon lieu de travail et la maison de mes beaux-parents où mon ex faisait ses études (après notre rencontre, j'ai réussi un concours de la fonction publique et en sortie d'école, j'avais choisi le poste le plus prêt mais distant tout de même de 300 kms).

Durant ces années, relation compliquée par la présence constante de ses parents chez qui nous passions mes jours de repos et mes vacances (hormis 1 ou 2 voyages à l'année). En plus, le climat était régulièrement tendu à la maison entre sa mère et elle au sujet de ses études qui ne se passaient pas trop bien. Ma présence lui était donc indispensable et je l'ai soutenue.

Durant cette période, tout se passait très bien entre nous même si elle m'avait fait une "infidélité légère" : à un moment où le couple allait moins bien (comme dans tout couple, cela arrive certaines semaines), ayant un flair hors pair pour détecter certaines choses, j'ai décidé d'installer un keylogger sur son ordinateur (qui enregistre les touches frappées et permet donc de relire les messages envoyés) et suis tombé sur un message où j'apprenais qu'elle était sortie avec un mec et qu'elle fantasmait depuis en lui envoyant des messages "brûlants".

Certains diront qu'installer ce genre de système prouve un manque de confiance certain, ce fut hélas la seule solution pour connaître la vérité qu'elle ne voulait pas me dire. Bien souvent, elle avait du mal à communiquer ses sentiments ou ses reproches, contrairement à moi qui suis d'une franchise totale.

Bien entendu, abasourdi, j'en ai parlé le soir à table avec elle et ses parents qui étaient aussi colériques que moi.

Deux semaines plus tard, utilisant la même méthode (j'avais fait semblant de supprimer le logiciel en question), j'apprenais qu'elle continuait à relancer le même mec.

Là, je lui faisais croire que le lendemain, je prendrais mes affaires et que je rentrerais définitivement chez moi.
Ca lui a servi de leçon car elle était réellement apeurée et ne savait plus où se mettre.

Cette infidélité n'est pas allée bien loin (un baiser uniquement et des fantasmes) et j'ai par conséquent pardonné. :ala:
Je n'aurais pas dû.

Cocu un jour, cocu toujours... :cocu:

Voici deux ans, elle emménageait dans mon studio pour suivre un master à distance (elle se déplaçait à la fac 3 ou 4 fois l'an) et pendant la première année, ce fut le bonheur même si une routine s'installait insidieusement.

En ce qui me concerne, j'exerçais un emploi à temps plein dans la fonction publique (42 heures/semaine) cumulé avec une activité d'autoentrepreneur depuis février 2010 qui me prenait beaucoup de temps. J'envisageais une reconversion professionnelle et le cumul n'est possible que pendant 3 ans, j'ai donc dû "mettre le paquet" pour démarrer sous peine de me retrouver au bout de 3 ans à devoir rester fonctionnaire.

J'ai des horaires particuliers et bien souvent je n'ai pas mes weeks-ends de libre. En changeant d'activité, j'espérais pouvoir choisir mes vacances, mes jours de repos et mes horaires de travail surtout dans un domaine qui constitue une de mes passions (l'art). Je voyais l'avenir pour notre vie de couple lorsqu'elle aurait un travail et avec des enfants.

De son côté, ses études ne lui prenaient que 3 ou 4 heures par jour et elle s'ennuyait le reste du temps, faute d'activités ou de passions assidues (regarder Secret Story et d'autres émissions débiles à la télé, il y'a mieux comme occupation :kelkon: ...).
Elle ne voulait pas trouver un travail à temps partiel qui aurait pu l'asseoir socialement et lui permettre de commencer à gagner sa vie.

Elle m'a donc reproché à juste titre que je passais une grande partie de mon temps libre sur mon ordinateur à gerer mon activité d'achats/vente qui marchait assez bien. Je lui ai pourtant souligné que j'ai fait des sacrifices pendant 4 ans et demi en faisant la route toutes les semaines pour venir la voir parfois dans des états de fatigue extrêmes et que des concessions doivent être faites chacun de son côté. Pour ma part, j'avais sufisamment donné de ce côté-là (50 000 kms par an).

Je lui dit que lorsqu'elle aurait un emploi et par conséquent une vie sociale, notre relation changerait car elle ne passerait plus ses journées comme ça et je pourrais faire mes activités durant son absence et pas en sa présence.

J'ai toujours su (je l'avais déduit d'après ses propos) qu'elle aurait été incapable de venir me voir si souvent en étant éloignés.

Moi au travail et elle au studio, cela lui laissait du temps libre en dehors de ses cours. Le problème est qu'elle a toujours rejeté ma seconde activité qu'elle trouvait hasardeuse alors que la fonction publique est gage de sécurité pour une vie de famille.
Elle n'a jamais voulu comprendre que d'ici 2-3 ans, je gagnerais mieux ma vie avec des horaires et des jours de repos libres.

Elle me reprochait donc de tout faire à la maison (les tâches ménagères étaient partagées, elle faisait malgré tout davantage de choses que moi, logique par exemple lorsque je rentre du travail à 21h30 que le repas soit prêt quand on passe la journée devant une télé, non ?), de ne jamais sortir.

Le problème est simple, à chaque fois que je lui proposais quelque chose, une sortie, une ballade... elle refusait, alors qu'elle même ne proposait jamais rien.
Evidemment, dans ces conditions, nous ne sortions pas souvent ! :sad:

Un matin, alors que nous étions au lit, son téléphone a sonné et elle a semblé toute surprise. J'ai entendu au bout du fil une voix d'homme qui demandait "il est là?". Paniquée :roll: , elle m'a indiqué qu'il s'agissait d'une copine.
Je lui ai signalé qu'il s'agissait d'une voix d'homme et elle m'a cette fois rétorqué "qu'en fait, c'était un de ses amis qui avait voulu
lui faire une blague" (quel sens de la répartie n'est-ce pas ? Réponse réellement ridicule).

Bien entendu, j'ai glissé une allusion à son infidélité qui remontait à 2-3 ans et m'a déclaré que ça avait fait trop de mal à tout le monde et qu'elle ne recommencerait pas. Je n'ai pas insisté, elle ne voyait quasiment personne hormis deux gérants (dont une gérante !) d'écurie, je ne voyais pas comment une infidélité aurait été possible.
Cet appel a été reçu quelques mois après son emménagement, à une période où tout allait bien pourtant. Qui était cet homme ?
Je ne l'ai jamais su et n'ai pas cherché à le savoir.

Les derniers mois, ce fut l'enfer :+ . Elle d'ordinaire si drôle, ne souriait plus, elle me rentrait dedans au moindre écart (une chemise qui traîne sur le lit depuis 5 minutes...), elle avait complètement changée de comportement. Je peux compter ses sourires (que je voyais bien forcés) sur les doigts d'une main au cours de cette période.
En plus elle suivait un régime (nécessaire c'est certain car elle avait grossi de 10 kilos depuis notre rencontre).

J'ai essayé de faire des efforts, rien n'y faisait, la séparation se profilait à l'horizon. Elle remarquait mes efforts mais me disait qu'ils ne servaient à rien. Elle cherchait véritablement à me pousser à bout en me parlant comme à un chien etc...Les disputes devenaient de plus en plus fréquentes (je ne suis pas un soumis) et je sentais venir une séparation pour laquelle je culpabilisais en pensant que mon travail de forçat en était à l'origine.

PRECISION : J'avais une très bonne entente avec ses parents (que je soupçonnais d'hypocrisie car elle me disait souvent "ils m'avaient bien dit ceci, il m'avaient bien averti cela") que nous voyions régulièrement, bien davantage que ma propre famille.

Le 1er novembre, je rentrais du travail à 21h15 et ai vu les lumières du studio éteintes. Je me suis alors dit : soit elle est à l'écurie (ça lui arrivait de rentrer juste avant moi) et elle est en retard, soit...elle est partie.

En ouvrant la porte du studio, sur la table, une lettre. Je la lis en sanglot :pleure: , elle me déclame avoir emporté ses affaires et être retournée chez ses parents, en détaillant les explications que vous avez déjà lues.

Elle ajoute que je dois récupérer mes affaires chez ses parents (une grosse partie de mes collections, notamment tableaux et minéraux qui se trouvent au grenier chez ses parents, faute de place chez moi) et que je serais reçu dans le calme.

Pendant 2 jours, impossible de contacter téléphoniquement ses parents. Je me dis alors qu'ils ne veulent pas répondre.
Le troisième jour, le beau-père me réclame 2500 euros pour un véhicule qu'il m'a vendu en juin et qui devait "rester dans la famille" (je l'avais payé 4500 euros, pas cher) et me demande de racheter la part de sa fille ainsi que d'autres sommes d'argent pour des cadeaux offerts "au couple", qu'ils me demandent de payer intégralement au prix d'achat, voici deux ans !

Bien entendu, il use d'un bas chantage pour la récupération de mes affaires... :deal:

Pendant ce temps, je réfléchis, suis prêt à envisager une seconde chance lorsque j'irais chercher mes effets personnels et mes collections...lorsque j'aurais l'argent du beau-père, unique sésame pour qu'il daigne me laisser rentrer chez lui.

Je culpabilise énormément et pense déjà aux mots que j'employerais pour solliciter une seconde chance. 10 jours après qu'elle soit partie, j'apprend le décès de mon grand-père, avec qui j'étais très proche et qui faisais partie des 3-4 personnes les plus chères. En 2 semaines, j'ai dû encaisser davantage qu'au cours des 20 dernières années.

Je connaissais son adresse mail (et son mot de passe) et allait régulièrement voir ses messages pour vérifier si elle ne me démontait pas trop auprès des rares gens qu'elle connaissait (je craignais des propos diffamatoires). Seul problème, dès qu'elle recevait ou envoyait un message, elle l'effaçait aussitôt (le dernier message sauvergardé, conservé pour ses études, remontait au mois de mars !).

Voici quelques jours, je constate que plusieurs messages sont dans la corbeille (il faut effacer une seconde fois pour les supprimer définitivement et fait rarissime, elle a oublié), je les lis et là, je me prends un uppercut qui m'a mis KO debout pendant quelques heures.

Elle a répondu à un ancien collègue de licence (2-3 messages envoyés par an) et a donc tout expliqué et résumé.
Elle raconte que le 1er novembre dernier, ses parents sont venus pour déménager ses affaires et les cadeaux offerts "au couple", qu'ils sont allés les porter à 15 kms de chez moi où elle avait pris un appartement pour rester dans la région.
Depuis 3 mois, elle recherchait un logement, me l'avait caché bien sûr et était incapable de me dire si elle allait partir et quand ce serait alors qu'elle avait tout préparé.

J'apprenais aussi qu'elle avait rencontré un mec (qui excerce le même métier que moi en plus, et pas très loin, nous pourrions même un jour travailler ensemble, on ne sait jamais !) au mois de juin, qu'en août ils avaient décidé d'habiter ensemble (en juillet nous étions partis 3 semaines en vacances et ils n'avaient donc pas pu se voir) et qu'il a dû rester dans l'ombre pendant plusieurs mois en attendant d'emménager dans cet appartement. Pendant 5 mois, elle me trompait et je n'en savais absolument rien.

Quant à son régime, elle voulait sans doute essayer de plaire à son nouveau mec et il n'a pas été entamé en septembre par hasard.

Ses parents, à l'issue du déménagement, ont passé quelques jours avec "l'heureux couple". 3 semaines avant, nous avions passés 6 jours avec ses parents, qui savaient à ce moment ce qui avait été planifié et qui ont fait comme si rien n'avait changé...

Elle m'aurait quitté "à l'amiable", d'accord, nous avions des caractères très différents et après tout n'étions peut-être pas faits pour vivre ensemble (moi rêveur et m'intéressant à un nombre incalculable de domaines, autodidacte issu d'un milieu ouvrier, elle terre-à-terre, issue d'un milieu aisé, qui ignore la lutte de la vie et qui rejettait tout jusqu'à déclarer "que tout ce qui s'est passé avant sa naissance ne l'intéresse pas car c'est vieux et qu'il faut se tourner vers l'avenir !!!").

Mais me quitter de cette façon, dans le mensonge et l'hypocrisie...en voulant me faire culpabiliser en plus...si les derniers mois étaient insupportables, c'est qu'elle attendait un logement pour vivre avec son mec et que rester dans notre studio lui était devenu infernal. En plus, elle jouait double jeu : si elle n'avait pas été sûre de lui, elle serait restée avec moi...faute de grives...

Dans sa lettre (pour une lettre de rupture, on essaie au moins de ne pas mentir), elle déclare que c'est suite à notre dernière dispute qu'elle a pris la décision de partir alors que tout était calculé depuis longtemps et que l'appartement se libérait le 1er novembre, raison pour laquelle elle est partie ce jour là et pas avant !

Depuis plusieurs jours, le sentiment de trahison et de colère ne cessent de grandir. :+
J'attends avec impatience la rencontre avec ses parents où elle sera là aussi pour me faire croire qu'elle est retournée chez eux.

Quitter quelqu'un oui, mais on peut le faire en conservant son honneur et sa dignité. Ces valeurs tendent vraiment à se perdre dans notre société du zapping sentimental où il est plus simple de changer de conjoint que d'essayer de comprendre l'autre et de consolider le couple.

Certaines femmes ont des comportements aguicheurs, lascifs, aiment séduire, sortent entre copines, on se doute d'une infidélité possible.
Ce n'était absolument pas son cas, c'est donc d'autant plus difficile à comprendre. J'ai néanmoins constaté qu'elle avait beaucoup plus de facilité à s'exprimer par écrit qu'a se confier de vive voix. Quelqu'un de franc et sincère n'a pas ce problème.

Elle m'aurait quittée, j'aurais retrouvée quelqu'un d'autre, c'est tout.
Là, je suis tellement blessé que je ne sais pas si je pourrais redonner ma confiance à une autre femme un jour, j'aurais toujours peur que le cauchemar de l'infidélité ne resurgisse (et je risque de le revivre dans les 3/4 des cas car la plupart des gens sont infidèles, l'amour à la mode occidentale n'est peut-être qu'une vieille utopie dans cette societé de consommation).

Voilà ma longue histoire que je vous remercie d'avoir lue jusqu'au bout. :super:

Modifié par Nas - 29/11/2010 - 13h58



Avatar du membre

jefferson73
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 574
Enregistré le : jeu. 12 juil. 2007 08:40
Localisation : Savoie

Re: COCU PENDANT DES MOIS AVEC LA COMPLICITE DES BEAUX-PAREN

Message par jefferson73 » lun. 29 nov. 2010 13:50

Salut et bienvenu à toi,

Triste histoire que voilà, nourrie de mensonges et faux semblants...
Je ne pense pas qu celle-ci avait effectivement un avenir, cependant, ce n'est pas des façon de faire :+
Même si les choses ne vont plus on mérite tous une part de respect, ne serait-ce que vis à vis du temps passé ensemble.
En plus, quand la belle famille s'en méle, cela devient vite l'enfer.
Je comprends ta déconvenue, mais dis-toi que tu seras mieux sans elle qu'avec, vu le comportement.
Quand à refaire confiance à quelqu'un, seule cette personne te permettra d'y arriver, ainsi que le temps.
Ne jette pas le bébé avec l'eau du bain, il existe heureusement des gens bien sur cette terre... à nous de les trouver :)
Bon courage en tout cas


L'amour comme épée, l'humour comme bouclier

Avatar du membre

Nas
Cocu de garde
Cocu de garde
Messages : 6018
Enregistré le : sam. 16 déc. 2006 14:49
Localisation : Le Modokistan
Contact :

Re: Cocu pendant des mois avec la complicité des beaux-paren

Message par Nas » lun. 29 nov. 2010 15:27

Salut Jagthebest, soit le bienvenu ici !

Ah oui, la préméditation...Je crois pas avoir lu quelque chose de semblable encore....
Elle a un courage et une honnêteté digne du premier chewing gum de ma mère grand! Il semble qu'en plus de ça les anciens cautionnent la façon de faire de leur fille, c'est champion du monde!
Je crois que tu n'as pas besoin de dessin, pour te faire une opinion sur les valeurs en toc que véhicule cette famille, et tu reconnais toi même en être assez éloigner, alors à présent tu dois vivre pour toi, prendre le temps d'oublier cette "farce" et reconstruire ta vie en t'accrochant justement aux valeurs en lesquelles tu crois !
jagthebest a écrit :Quitter quelqu'un oui, mais on peut le faire en conservant son honneur et sa dignité. Ces valeurs tendent vraiment à se perdre dans notre société du zapping sentimental où il est plus simple de changer de conjoint que d'essayer de comprendre l'autre et de consolider le couple.
Je suis 100% d'accord avec ça !


Faire confiance est une preuve de courage, être fidèle est un signe de force

Avatar du membre

jefferson73
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 574
Enregistré le : jeu. 12 juil. 2007 08:40
Localisation : Savoie

Re: Cocu pendant des mois avec la complicité des beaux-paren

Message par jefferson73 » lun. 29 nov. 2010 15:39

Nas a écrit : jagthebest a écrit:
Quitter quelqu'un oui, mais on peut le faire en conservant son honneur et sa dignité. Ces valeurs tendent vraiment à se perdre dans notre société du zapping sentimental où il est plus simple de changer de conjoint que d'essayer de comprendre l'autre et de consolider le couple.
Je suis 100% d'accord avec ça !
+1 ; je n'aurais pas dit mieux, on change de conjoint comme on change de chaine, ou on jette un kleenex, hop et n'y pense plus...
La seule différence : on parle de personne avec leur sensibilité, pas de vulgaire objet que l'on oublie quand ils servent plus :+


L'amour comme épée, l'humour comme bouclier

Avatar du membre

Coeur en jachère
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 200
Enregistré le : ven. 26 nov. 2010 10:28

Re: Cocu pendant des mois avec la complicité des beaux-paren

Message par Coeur en jachère » lun. 29 nov. 2010 20:26

Ben ça alors, je dégringole de ma chaise de plus en plus souvent quand je lis des histoires aussi tordues. Comment peut on être à ce point machiavélique? Je suis sidérée. Rassure toi, ce type de prédatrice cautionnée est assez rare et tu as fort peu de "chances" de retomber sur pareil numéro. La prochaine sera la bonne, ou pas, mais aussi malhonnête, je doute. Passe ton chemin et la prochaine fois cale toi avec une orpheline, ce sera plus sûr... ;-))


«Quand on s'aime pour plus d'une raison, c'est qu'on ne s'aime pas vraiment.»
[ Sacha Guitry ] - Désiré

Avatar du membre

Nas
Cocu de garde
Cocu de garde
Messages : 6018
Enregistré le : sam. 16 déc. 2006 14:49
Localisation : Le Modokistan
Contact :

Re: Cocu pendant des mois avec la complicité des beaux-paren

Message par Nas » lun. 29 nov. 2010 21:41

Coeur en jachère a écrit :Rassure toi, ce type de prédatrice cautionnée est assez rare et tu as fort peu de "chances" de retomber sur pareil numéro.
Je souhaite m'inscrire en faux là... Pas plus rare que les machos dont le cerveau se trouve situé dans le calecif (le cerveau pas le courage bien souvent)


Faire confiance est une preuve de courage, être fidèle est un signe de force

Avatar du membre

Topic author
jagthebest
Cornu
Cornu
Messages : 14
Enregistré le : lun. 29 nov. 2010 10:22

Re: Cocu pendant des mois avec la complicité des beaux-paren

Message par jagthebest » mar. 30 nov. 2010 23:25

Merci beaucoup pour vos messages de soutien. Certains ont honte d'en parler, en ce qui me concerne, j'essaye d'en discuter le plus possible autour de moi car ma colère intérieure est si forte que je ne pourrais pas tout garder en silence.

Je ne l'ai pas précisé dans mon récit mais cerise sur le gâteau, mon beau-père me réclame 2500 euros de plus pour un véhicule qu'il m'a vendu 4500 euros en juin dernier et pour lequel il a été payé en septembre ! Il m'a dit qu'il ne me l'avait pas vendu cher, ce qui est vrai, car il devait rester dans la famille et du coup me demande "la part de sa fille" (j'étais seul conducteur, j'ai payé seul les 4500 euros, je payais seul l'assurance mais les deux noms avaient été mis sur le certificat de cession au cas où il me serait arrivé quelque chose - afin que mon ex puisse récupérer la voiture qui aurait été transmise par succession à mon père si mon seul nom avait été inscrit).

Je ne parlerais pas d'un congélateur, d'une télé, d'une commode...offerts "au couple" et pour lesquels on me demande de payer l'intégralité du prix d'achat voici deux 2 ans !!

J'ai reçu cette liste par mail sous forme d'un tableau excel bien posé.

Et pour couronner le tout, vivant dans un studio et bon collectionneur (minéralogie, tableaux notamment - la vente d'objets d'art étant ma seconde activité qui a tant déplu), faute de place, les 3/4 de mes collections étaient entreposées dans le grenier de mes ex-beaux parents.

Je vous laisse deviner la suite...mon ex-beau père me fait du chantage en demandant que je lui verse presque 3000 euros (2757 euros exactement) pour que je puisse récupérer mes affaires chez lui (qui représentent une importante somme d'investissement, toutes mes économies).

RESULTAT : tant que je n'ai pas trouvé cette somme, je ne peux pas récupérer mes affaires ni leur dire en face ce que j'ai sur le coeur
J'ai pensé à la gendarmerie, à un huissier, hélas si l'ex-beau-père refuse de me faire rentrer, personne ne peut rien faire car il s'agit d'un litige civil.
Quant à une plainte, cela prendrait des mois (mon premier travail est dans le secteur juridique, j'ai l'habitude des procédures et des délais scandaleux pour les traiter).

Donc je rumine seul chez moi en maudissant cette famille et en essayant de vendre rapidement des tableaux à un prix décent pour dégager les fonds nécessaires à une résolution rapide du problème.

Et oui, certaines personnes osent encore se regarder dans le miroir au petit matin...



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3573
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Cocu pendant des mois avec la complicité des beaux-paren

Message par jaguarboy » mar. 30 nov. 2010 23:51

Bienvenue à toi, jagthebest.

Ton histoire est édifiante à plus d'un titre. La planque des liaisons ( mais ici, c'est monnaie courante ), mais tu écopes d'un jolie morceau qui a su te balader avant de te balancer tout sans crier gare.

Tout donner, et voir que c'est vide...

Le revirement de ta belle famille est peu banale. Comment se fait il qu'après t'avoir accepté, ils te demande du fric ? Le fric devient vite une arme dans le règlement des conflits et autres divorces !

Je me suis fait la même réflexion ; quitter parce que ça ne colle plus, parce qu'on aime plus, c'est compréhensible, mais la trahison à ce point relève du médical !

Bon courage, on reste à l'écoute. Je crois que tu sais ce qu'il te reste à faire.

PS : Jagthebest ? Tu as bien raison, j'aime bien ce pseudo ! :super:


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Topic author
jagthebest
Cornu
Cornu
Messages : 14
Enregistré le : lun. 29 nov. 2010 10:22

Re: Cocu pendant des mois avec la complicité des beaux-paren

Message par jagthebest » mer. 1 déc. 2010 00:03

Pourquoi JAGTHEBEST ? Car avant de m'orienter vers l'art, ma passion première était les courses de chevaux (là aussi, une passion qui était rejetée car jouer aux courses ce n'est pas bien, c'est dangereux ! :bonk: j'ai donc progressivement arrêté voici quelques années) et en 2006 le crack Jag De Bellouet fut disqualifié de sa victoire dans le prix d'amérique pour un contrôle positif pour lequel il fut blanchi les semaines suivantes (contamination alimentaire prouvée). La bêtise fut de ne pas rétablir sa victoire.
Ce pseudo a donc été pris à cette époque et n'avait pas été réutilisé depuis !

Je viens de m'apercevoir que j'avais déjà relaté le chantage financier de l'ex-beau-père dans mon premier message... :kelkon:
Tant pis, il est davantage détaillé dans le second !



Avatar du membre

Nas
Cocu de garde
Cocu de garde
Messages : 6018
Enregistré le : sam. 16 déc. 2006 14:49
Localisation : Le Modokistan
Contact :

Re: Cocu pendant des mois avec la complicité des beaux-paren

Message par Nas » mer. 1 déc. 2010 04:52

Au sujet de tes affaires entreposées chez tes beaux-parents et pour lesquelles ils te réclament du fric,c'est enfreindre la loi : chantage (5 ans de taule 75000€ d'amandes , miam !) et extorsion (sept ans de taule 100000€ d'amandes, miam encore!).
Reste qu'il te faut pouvoir prouver que ça t'appartient et/ou obtenir assez de témoignages.
Dis lui ça au vieux déjà. Et puis même si ça te prend 3 ans, à ta place je serais patient.


Faire confiance est une preuve de courage, être fidèle est un signe de force

Avatar du membre

Topic author
jagthebest
Cornu
Cornu
Messages : 14
Enregistré le : lun. 29 nov. 2010 10:22

Re: Cocu pendant des mois avec la complicité des beaux-paren

Message par jagthebest » mer. 1 déc. 2010 11:18

Tu as raison pour l'extorsion mais pas pour le chantage. S'il menaçait par exemple de révéler telle chose sur moi, là ce serait du chantage, au sens légal du terme.

En langage courant, il me fait du "chantage" mais pas selon le code pénal (aucune atteinte à l'honneur ou à la considération).

Par contre, l'extorsion oui, c'est certain (remise de fonds sous la contrainte).

Je vais devoir travailler là-dessus en demandant de l'aide à des amis Officiers de Police Judiciaire.

Elle serait juste retournée chez ses parents, j'aurais sans doute versé cette somme sans trop rechigner pour récupérer mes affaires au plus vite.

Mais, là, trahi, sali de cette façon et encore oser me demander une somme d'argent alors qu'ils devraient avoir honte d'avoir agi dans mon dos et en parfaite hypocrisie, je ne peux pas leur offrir cette dernière victoire.



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3573
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Cocu pendant des mois avec la complicité des beaux-paren

Message par jaguarboy » mer. 1 déc. 2010 23:11

Comme quoi la tromperie reste une affaire d'honneur, entre autre. Payer en plus alors que tu t'es fait trainer dans la merde... ça fait beaucoup, non ?


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Adèle
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 1437
Enregistré le : mer. 25 mars 2009 03:07
Localisation : Quebec

Re: Cocu pendant des mois avec la complicité des beaux-paren

Message par Adèle » jeu. 2 déc. 2010 02:28

À date, j'ai pas trop mis mon grain de sel sur ce poste... mais, tu vois moi je crois que c'est normal que tes ex beaux parents defendent leur fille....

On appèle celà l'amour inconditionnel envers ses enfants....

Ne recherche pas un appui de leur part...

N'as tu pas ta propre famille?


On va mieux lorsqu'on comprend que la fin d'un couple, n'est que la fin d'un monde... pas du monde.

**on est incurable lorsqu'on chérit sa souffrance** Gustave Flaubert.

Avatar du membre

Nas
Cocu de garde
Cocu de garde
Messages : 6018
Enregistré le : sam. 16 déc. 2006 14:49
Localisation : Le Modokistan
Contact :

Re: Cocu pendant des mois avec la complicité des beaux-paren

Message par Nas » jeu. 2 déc. 2010 09:47

Qu'il ne cherche pas un appui, soit...
Perso je n'irai pas dans le sens de mes enfants s'ils venaient à échaffauder un plan de ce genre! Je leur apprend l'honnêteté, la franchise et la droiture d'esprit.
Dans ce cas précis ils ne défendent pas leur fille, ils ont prémédité un mensonge conjointement avec leur progéniture, et de surcroit ils essaient de mettre une pièce à Jagthebest pour tenter de lui prendre de la tune. C'est pas de l'amour inconditionnel là, c'est de la complicité.
Je le redit, j'aime mes enfants, mais je ne cautionnerai ni ne couvrirai de tels actes.


Faire confiance est une preuve de courage, être fidèle est un signe de force

Avatar du membre

Adèle
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 1437
Enregistré le : mer. 25 mars 2009 03:07
Localisation : Quebec

Re: Cocu pendant des mois avec la complicité des beaux-paren

Message par Adèle » jeu. 2 déc. 2010 13:09

On sait pas ce qu'elle a raconté à ses parents.... sûrement pas des gentillesses...


On va mieux lorsqu'on comprend que la fin d'un couple, n'est que la fin d'un monde... pas du monde.

**on est incurable lorsqu'on chérit sa souffrance** Gustave Flaubert.

Répondre