je suis tombé de l'armoire...

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Topic author
Hermès
Cornu
Cornu
Messages : 4
Enregistré le : dim. 1 nov. 2015 11:33

je suis tombé de l'armoire...

Message par Hermès » dim. 1 nov. 2015 21:01

J’ai 35 ans, je suis en couple depuis 12 ans. 2 enfants de 6 et 4 ans. Une belle maison achetée il y a 18 mois, marié en juin 2014…
Depuis la naissance des enfants, notre relation n’était plus idyllique. On communiquait beaucoup moins et chacun se renfermait un peu sur soi. Ce n’était pas non plus la crise, on ne s’engueulait jamais, on passait de bons moments, mais on ne parlait pas de ce que l’on ressentait, de ce qu’on aurait voulu de l’autre…

Il y a 3 ans, ma femme s’est trouvée enceinte. Cette grossesse n’étant pas désirée, nous avons décidé d’avorter. Je dis « nous » car je pensais que cette décision était prise en commun. En fait, elle l’a fait pour moi, voulait au fond d’elle garder cet enfant…elle a été ensuite très souvent malheureuse, ne se remettant pas d’avoir fait cela. Je me suis trouvé démuni devant sa détresse, je ne savais pas comment l’aider. Alors en fait on n’en parlait pas, je ne voulais pas affronter sa souffrance, d’autant que pour moi cet enfant n’a pas existé, je ne ressens aucune tristesse à ce sujet.
Il y a 2 ans, j’ai eu la mauvaise idée de lire son journal intime qu’elle avait laissé sur sa table de chevet. J’y ai lu qu’elle avait revu son ex, en tout bien tout honneur puisque celui-ci n’était pas dans le même état d’esprit, mais dans son écrit elle fantasmait sur lui, regrettait leur amour passé.
Cela m’a fait beaucoup de mal, et j’ai dû lui en parler, je ne pouvais pas vivre avec cela. On a beaucoup parlé et on s’est réconciliés sur l’oreiller en s’affirmant notre amour…

Le temps est passé, on s’est marié car elle y tenait beaucoup (le mariage n’a pas vraiment d’importance pour moi, nos deux enfants sont à mon avis une grande preuve d’amour), on a acheté une maison.

Le temps est passé, mais dans un coin de ma tête, je n’avais plus totalement confiance en elle.

Vers le mois de mai, j’ai remarqué que son téléphone était maintenant protégé par un code pin. Tiens…mais ça ne m’a pas du tout mis la puce à l’oreille…

Fin Aout, elle m’a annoncé qu’elle voulait me quitter. Comme ça. Que ça n’allait plus entre nous. Je lui ai dit que je l’aimais, que je ne voulais pas que l’on se sépare, j’ai compris les reproches qu’elle me faisait et nous avons décidé de faire des efforts pour repartir sur de bonnes bases.
Je suis tombé de l’armoire le 26 septembre 2015, vers 10h15.

Ce weekend là, nous étions conviés à un mariage dans sa famille. Nous étions hébergés avec ses parents et la famille de sa sœur dans une maison d’hôtes. Le samedi matin, nous avions décidé d’aller faire un footing avant les festivités. Je lui ai demandé son portable pour voir le GPS et décider d’un parcours. Elle m’a donné son téléphone déverrouillé et est sorti de la pièce. Dans un instinct que je ne m’explique pas, j’ai regardé sa liste de messages. Un prénom inconnu m’a alerté. J’ai regardé le fil de discussion qui comprenait 4 messages.
Mon cœur s’est littéralement emballé. Je tremblais, je palpitais. Le premier message d’elle, commençait par « c’était bien à (nom de la ville)… » Le dernier message de lui expliquait qu’il ne voulait pas mener deux relations de front. Je ne me souviens plus du contenu des autres messages, j’étais dans un état second.

Que faire ? Nous étions en famille élargie, sans aucune possibilité de s’isoler…bref, j’ai décidé de prendre sur moi et de reporter les explications. Je n’arrivais plus à poser mes yeux sur elle. Je la fuyais toute la journée. Assister dans ces conditions à un échange de vœux entre jeunes mariés est un véritable supplice.

De son côté elle s’inquiétait de mon comportement, mais je n’étais pas totalement sûr qu’elle ait deviné ce qui ce passait.
De retour de la soirée, une fois tout le monde couché, je n’arrivais pas à entrer dans la chambre. Elle est alors sortie et j’ai craqué. Ma première question a été « C’est qui ? ».

Elle m’a dit, en larmes, avoir reçu en mai une pub pour Meetic dans sa boite mail, qu’à ce moment elle ne se sentait plus bien avec moi, elle pensait que je ne l’aimais plus. Elle a alors été en contact avec plusieurs mecs, mais que ça ne s’est jamais concrétisé. Puis, fin aout, elle s’est inscrite sur le site « Gleeden ». Elle y a rencontré un homme avec qui le contact est tout de suite passé. Ils se sont donnés rendez-vous à mi-chemin entre leurs lieux professionnels un lundi midi. Elle me dit avoir été surprise qu’il l’emmène directement à l’hôtel, qu’elle s’est sentie utilisée…et qu’elle ne l’a jamais revu.

Je lui dis alors que je l’aime, que je veux lui pardonner. On pleure beaucoup, on parle beaucoup, on s’embrasse aussi…

Le lendemain, je suis dévasté. Des images tournent en boucle dans ma tête. J’ai l’impression de ne plus contrôler mes pensées. J’apprendrai par la suite que l’on parle dans ce cas d’ »images obsessionnelles compulsives ». Je l’imagine prenant son pied avec cet homme alors que je travaillais bien consciencieusement…je ne peux m’empêcher aussi de repenser à toutes ces soirées ou elle rentrait très tard du bureau car elle avait des trucs urgents à finir, de toutes les fois où on a fait l’amour durant cette période…bref, c’est le grand tourbillon négatif.

Dans les jours qui suivent, nous parlons énormément. On échange des mails toute la journée, et le soir, on échange pendant plusieurs heures. On fait l’amour aussi, longtemps, avec passion.

Je suis à la fois heureux qu’elle dise me redécouvrir, m’aimer follement, heureux que l’on se parle si franchement. Cela faisait si longtemps qu’on ne s’était pas parlé comme ça…et en même temps, je suis toujours aussi ravagé par ces images qui s’imposent dans ma tête. C’est ma première pensée en ouvrant les yeux le matin, ma dernière avant de tomber dans le sommeil…c’est épuisant nerveusement.

Au cours de nos discussion, nous décidons de prendre rendez-vous avec un psychothérapeute conseiller conjugal.
Le premier rendez-vous a lieu deux semaines après ma découverte. C’est une expérience intéressante, on met les choses à plat, surtout le fonctionnement de notre couple qui aurait conduit à ça…

Le lendemain de ce rendez-vous, allez savoir pourquoi, j’ai un doute. Elle revient d’une grande ville pour son travail (la ville de ce monsieur en question…), bien appretée pour l’occasion, et j’ai un pressentiment.

Je profite qu’elle ait le dos tourné pour regarder son téléphone (Depuis cet épisode, je l’avais aperçue taper son code pin...je sais, c’est pas bien.)
Et là…le choc…dans son journal d’appel, je trouve un échange de message avec ce fameux numéro. Le prénom n’est plus dans les contacts, mais j’avais noté le numéro. Ils se sont donc contactés aujourd’hui, le lendemain du rendez-vous chez le thérapeute…

Ne pouvant lire le contenu des messages (effacés), je ne peux savoir de quoi il en retourne. Je décide donc de lui laisser une chance, elle a peut-être tout simplement voulu rompre définitivement avec lui par texto ?

Dans le lit, une fois la lumière éteinte, je lui demande si elle a été en contact avec son amant depuis ma découverte. Elle me dit que non.
A partir de ce mensonge, je décide de tout savoir. J’attends qu’elle s’endorme, je prends son téléphone et l’inspecte à l’aide d’un logiciel qui retrouve les éléments effacés. Je recherche le contenu de ces 3 ou 4 messages.

Ce que je découvre alors dans le téléphone est une réplique sismique, une deuxième secousse.
Je retrouve deux autres contacts masculins effacés, des dizaines de messages de drague explicites, des selfies sexy en dessous, voire pas du tout sexy, totalement dénudée…je date ces photos de tel week end qui s’était pourtant si bien passé, une autre photo prise dans ma salle de bain d’enfance, chez mes parents…
Je parcours les sms échangés avec plusieurs types. Elle offre littéralement ses services à des mecs qui n’en profitent pas puisqu’elle doit les relancer…
J’hallucine totalement. Paradoxalement, je me sens soulagé de connaitre l’étendue de la trahison. C’est beaucoup plus que ce qu’elle m’avait avoué. Du coup, je n’éprouve plus de culpabilité. C’est trop énorme. Soit, je n’ai pas été au top depuis quelques années, mais jamais je ne méritais ça. C’est beaucoup trop.

En pleine nuit je décide donc de quitter ma maison. Je fais ma valise, la réveille pour lui dire que je sais tout, que j’ai fouillé son téléphone et que je pars pour le weekend chez mes parents.
Mes parents en vacances, je me retrouve dans ma chambre d’enfant avec ça sur les bras. Toutes les idées me passent par la tête, même les plus noires. Je bois, je fume, avale une douzaine de Dafalgan codéiné et m’affale dans un lit vers 6 heures du matin.
Au matin, mon téléphone sonne régulièrement. Elle m’a envoyé un mail ou elle m’explique tout.

En effet, il n’y a pas eu qu’un mec. Il y a eu des contacts sur Meetic avec qui elle a échangé des photos sexy. Avec un mec en particulier. Photos et sms quotidiens. Et fin aout, ils se sont vus. Elle était disponible. En effet, ce jour-là, j’accomplissais un exploit sportif pour lequel je m’entrainais depuis 10 mois (c’est du vélo longue distance). Le soir de mon arrivée à Paris, un des jours les plus importants de ma vie, elle était avec ce type. Elle m’avait parlé d’une soirée entre copines…
Diner au restaurant, puis un dernier verre…on se chauffe sur la banquette, puis il la raccompagne à sa voiture dans un parking sous terrain. Et là…je finirai par savoir qu’ils ne sont pas allés au bout par absence de capote, mais c’est tout comme…elle se retrouve à poil contre un mur de béton, totalement excitée par cet inconnu (inconnu dont j’ai vu la photo dans son portable, triathlète bien musclé comme il faut…arrrghhh !!)
Par la suite, échange quotidien de message, elle se rend compte qu’elle s’est éprise de lui alors qu’il ne l’intéresse pas vraiment…
Donc, pour l’oublier…elle décide de s’inscrire sur Gleeden !! Logique !! Quitte à avoir un amant, autant faire une recherche poussée pour trouver le partenaire idéal.
Et là, au bout de quelques jours, elle se met à discuter avec un mec en particulier. C’est avec lui qu’elle va aller à l’hôtel un lundi après-midi. Par la suite, ce mec n’a pas souhaité la revoir, se spécialisant dans les coups uniques. Elle en a été très triste. Elle était tombée amoureuse de lui et fantasmait même sur la possibilité d’avoir un troisième enfant avec lui… (Elle me l’a dit).

Je sais donc tout. Sur le coup, ma première pensée va à mes enfants. Je ne veux pas leur faire subir ça, la séparation et tout ce que cela entraine : quitter notre belle maison près de l’école, ne plus voir leur père tous les jours (je m’occupe beaucoup d’eux…).

Quant à leur mère, la situation me semble pourtant claire. J’ai pitié d’elle, mais je ne peux plus vivre avec elle. Quand je le lui dit au téléphone le samedi soir, elle hurle de désespoir, menace de se suicider, dit avoir eu besoin de cet épisode pour comprendre qu’elle tenait à moi plus que tout, qu’elle m’aimait et qu’elle ne voulait absolument pas que l’on se sépare.

Je suis rentré à la maison le dimanche soir, pour les enfants. Je les sentais perturbés au téléphone. Ils se demandaient où j’étais. Je ne pouvais pas la regarder en face, elle m’écœurait totalement.

Les jours suivants, c’était très dur au boulot. Je pensais de plus en plus au suicide comme une solution possible pour sortir de cette merde. J’ai alors contacté une psychologue pour parler avec quelqu’un.
Car jusque-là, je n’en avais parlé à personne. Absolument personne. Je voulais préserver la mère de mes enfants. Mais c’était trop dur de garder ça pour moi.

Nous avons pourtant continué à beaucoup échanger, à parler, à s’écrire en journée. Au bout de quelques jours, j’ai eu besoin d’être à nouveau proche d’elle. Et bien que faisant chambre à part, nous avons repris une vie sexuelle même si depuis je ne peux même plus bander correctement, moi qui était si fier de mon bazar !

Les hauts et les bas se sont alternés…

Il y a 3 jours, cinq semaines donc après la découverte, j’ai profité de mon passage dans son bureau professionnel pour chercher son carnet intime (je sais, c’est toujours pas bien). Je ne sais pas ce qui me poussait ainsi à connaitre tous les détails. C’est super malsain. Comme une volonté de me faire encore plus de mal.

Et quand on cherche, on trouve. J’ai donc lu ce qui s’est passé dans cette chambre d’hôtel en détail…et ce que j’imaginais était encore bien naïf…j’imaginais une baise classique, 20/30 minutes à tout casser…

Ils sont restés toute l’après-midi dans cette chambre, fait l’amour trois fois (le bougre, il est en forme !). Elle décrit dans son carnet comment elle a aimé le sucer, comme il a aimé ça, comme la dernière baise par derrière était la meilleure…la douche ensuite à deux…
Je sais, j’ai cherché les détails, mais ça fait mal.

Tout le travail que j’avais entamé se retrouvait au tapis. Dieu que ça fait mal à l’égo, c’est fou !
Le pire, et je ne me l’explique pas, c’est la fellation. Il s’agit pour moi d’un acte éminemment intime. J’adorais quand elle me faisait ça (et c’était pas souvent !) et le faire à un inconnu longuement lors d’un premier rendez-vous…je suis sidéré. Elle écrit dans son carne avoir voulu lui faire plaisir…en effet.

Bref, cette lecture m’a achevé.

Pour conclure, je suis en pleine confusion aujourd’hui.
Je n’ai pas de haine contre ma femme. Je pense l’aimer encore. Je suis peut être naïf, mais je la crois sincèrement aujourd’hui quand elle me dit être dévastée par ce qu’elle a fait et qu’elle m’aime totalement aujourd’hui.

Le fait de se parler longuement à débloqué quelque chose dans notre relation, cela augure un avenir put être formidable !
Mais pour l’instant, je reste bloqué sur le passé, sur cette haute trahison, sur ces images de baise, de fellation, de plaisir. Je n’arrive plus trop à la toucher, je refais le film de ces derniers mois…et j’ai vraiment mal. J’y pense en permanence.

Je compte uniquement sur le temps pour réussir à aller de l’avant.

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout, c’est un vrai roman !
Modifié en dernier par Hermès le lun. 2 nov. 2015 16:54, modifié 2 fois.



Avatar du membre

P'titHussdeChambo
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 187
Enregistré le : sam. 27 juin 2015 18:46
Localisation : Reichsland Elsaß-Lothringen

Re: je suis tombé de l'armoire...

Message par P'titHussdeChambo » dim. 1 nov. 2015 22:26

Salut à toi Hermès et malheureusement bienvenue ici.


J'ai une petite idée du pourquoi après bien sûr ça n'est qu'une hypothèse. Mais le fait que l'avortement l'ai "traumatisé" serait un facteur déclencheur à sa grosse bêtise. Ce n'est qu'une hypothèse bien sûr, mais ça peut jouer. Surtout le fait que ça ne t'ai pas plus touché que ça (bon je suis contre l'avortement à la base, sauf en cas de force majeur, genre les viols ou une mère extrêmement jeune). Mais le fait que tu l'ai forcé a avorté peux avoir un rôle à jouer là-dedans. Essaye de voir si ce n'est pas aussi un facteur qui l'a poussé à passer du côté obscur.

Après que tu ai lu son journal intime, mouais bof y a plus grave comme bêtise. Elle voulait bien faire un troisième avec son triathlète et le faire passer pour le tiens. Donc tu vois, y a des choses pire que regarder un journal intime.
Elle t'a menti une fois, ça passe, une deuxième fois ça commence à faire beaucoup. Elle va avoir du taf ta petite madame pour regagner ta confiance. Que tu sois confus c'est normal, tu es encore sous le choc. Ca passera avec le temps et surtout de vraies preuves d'amour. Elle doit te prouver que tu peux avoir confiance en elle. Elle doit accepté que tu sois dans cet état de SPT (Stresse Post-Traumatique) et doit t'aider à te remettre de tout ça. Néanmoins n'accorde pas ta confiance trop vite dans le futur. Elle doit la mérité, ça va prendre du temps certes, mais c'est nécessaire. Est-ce que tu continues tes séances psy ? Si ce n'est pas le cas, reprend, ça t'aidera à faire sortir tout ce que tu as sur le coeur avec une personne neutre. Avec ta femme, au bout d'un moment à force de lui parler de ça, ça va la saouler et elle va s'énerver.
Mais je n'ai pas penser à te demander, a t'elle couper absolument tout contact avec ses amants ? A t'elle fermer ses comptes Meetic et Gleeden ? Si ce n'est pas le cas, surtout pour les sites, qu'elle le face devant toi.

Bref, ne t'inquiète pas, les images au bout d'un moment s'efface. Et puis même si elles reviennent, au bout d'un moment elles ne font plus mal. Tu t'en sortira, tu es chez toi ici.


Ne faillit jamais. Ech sinn alles, an ech sinn näischt, d'Madeléin déi laacht, de Klon dee kräischt (Ech si Letzebuerg-Serge Tonnar)

Avatar du membre

ailleurs
Cornu
Cornu
Messages : 5
Enregistré le : dim. 25 oct. 2015 15:53

Re: je suis tombé de l'armoire...

Message par ailleurs » dim. 1 nov. 2015 22:49

Salut hermès, j'ai découvert ce forum il n'y a pas longtemps donc je te réponds très rapidement car je sais que dans ces moments c'est le plus important.

Après une histoire similaire à la tienne : manque de communication, dissimulation, tromperie, sensation de devenir fou, de vouloir tout savoir, image dans la tête....après deux ans de recul (je me suis séparé de la mère de ma fille pour repartir de zéro) je me suis rendu compte que ma fille est la plus belle chose qui me soit arrivée dans ma vie. Il faut préserver les enfants de nos histoires car je me suis rendu compte qu'ils nous le rendent puissance 1000.

Comme toi j'ai pensé à tout un tas de choses (en boucle pendant au moins un an mais il parait que ça dépend des gens). Ca me prenait dès le matin, au le travail, la nuit....C'est difficile à soutenir (je t'invite à lire le premier post de ce forum "un an après le mariage" depuis le début).

J'ai du tirer un trait sur tout mes anciens "amis" et cette personne auprès de laquelle je m'étais investi sincèrement et honnêtement jouait double jeu. Entoure toi de gens qui prennent inconditionnellement ton parti. Bref arme psychologiquement toi autour de gens sincères. Je sais que ce genre de souffrance met de la lourdeur car on traine sa peine toujours plus ou moins consciemment. Trouve quelqu'un à qui tout pourras tout dire. (pour ma part j'ai du vider mon sac au moins une semaine chaque soir avec un ami infiniment patient).

Aujourd'hui je considère la mère de ma fille avec respect car elle m'a offert (à moi et à personne d'autre) ce plus beau cadeau mais chaque fois que je la croise je ne la vois plus que comme une menteuse, malhonnête faible et lâche qui cherchera toujours un moyen de me faire du mal (j'ai découvert qu'il y avait des gens comme ça) il suffit de lire les discussions sur ce forum.

Courage à toi, je parcours souvent ce site donc donne des news, si tu as des questions les gens ici sont des perles pour y répondre.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2574
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: je suis tombé de l'armoire...

Message par Sans Prétention » lun. 2 nov. 2015 05:40

Salut Hermès... (Pourquoi Hermès ?)

Oula... Du lourd.

Merci au passage de faire vérifier une fois de plus la théorie des périodes... http://www.sos.cocus.org/viewtopic.php? ... e+0#p53204

Parle-moi de son passif (affectif ou familial) je sais pas pourquoi, j'ai l'impression qu'on va "s'amuser"...

Dans son cas à elle, le "regret", ça MARCHE PAS. Tu m'entends ?
Elle a un putain de mauvais câblage qui date d'avant toi, réactivé par des événements assez perturbants (avortement). Bon après on peut presque comprendre ses déceptions, mais le déchaînement sexuel qui fait suite ne correspond pas. Mais pas du tout ! C'est un événement prétexte...

Options sérieuses :
1) Tu restes et tu vires candauliste (comme ça tout le monde est content)
2) Tu restes et tu vires libertin (avec elle)
3) Tu LA vires
4) Tu veux rien de tout ça : Trithérapie lourd.
a - Thérapie elle, parce que, bon, on peut avoir une vie décousue, on a le droit, et c'est même très bien pour certains. Juste un petit détail : tu n'es pas d'accord... Et elle non plus, puisqu'elle ne s'assume pas.
b - Thérapie toi, pour supporter (ressemble à l'histoire de Toro ton affaire et Toro, ben... l'est parti en vrille...).
c- Thérapie vous. Et ça va être long.

NB : Les thérapies individuelles sont celles qui marchent le moins bien pour les couples. C'est prouvé.

Bon courage !


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Zoch
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 327
Enregistré le : sam. 18 juil. 2015 11:31

Re: je suis tombé de l'armoire...

Message par Zoch » lun. 2 nov. 2015 07:20

Bonjour Hermes

Je n'osé dire bienvenu. ... mais bienvenu quand même.
Un petit mot avant le réveil des loupiots.
Ton histoire est émouvante.... à te lire je revis ce tsunami. Cete déferlante qui détruit tout sur son passage.... ce traumatisme que l'on revit chaque matin en se levant. Ces images qui tournent en boucle alors qu'au fond on a rien vu.
Même la fellation. ... mon ex m'à planté une belle image dans le coeur aussi. En me disant qu'une des filles lui avait fait une fellation sans capote. Mais que je sois rassurée. .. il n'à pas joui dans sa bouche...

As tu fait les tests nécessaires? Oui. C'est glauque . Mais ta femme est inconséquente. ... tu ne peux pas te fier à ce qu'elle dit. ... donc test vih et tout le toutim!!!

Je conclus en te souhaitant bon courage. Comme toi je suis venue ici chercher une écoute. Comme beaucoup j'ai voulu reconstruire. Et comme beaucoup je divorce. J'ai changé de pseudo aussi. .. ne fait pas la même bêtise que moi en lui disant que tu viens ici...
Mon post: adultère un peu spécial mais cocue de chez cocue!



Avatar du membre

Topic author
Hermès
Cornu
Cornu
Messages : 4
Enregistré le : dim. 1 nov. 2015 11:33

Re: je suis tombé de l'armoire...

Message par Hermès » lun. 2 nov. 2015 13:52

Merci de m'avoir lu et merci pour vos réponses.

Quelques précisions:

Mais le fait que tu l'ai forcé a avorté peux avoir un rôle à jouer là-dedans.

Jamais je ne l'ai forcé à avorter. Elle a pris cette décision sans réellement le vouloir et s'en veux terriblement depuis.


Elle voulait bien faire un troisième avec son triathlète et le faire passer pour le tiens.

je n'ai pas dit ça. disons que la première aventure était purement sexuelle, et que la deuxième était pklus amoureuse. Elle a imaginé me quitter pour lui et qu'i lui fasse un enfant.

Est-ce que tu continues tes séances psy ?

Nous voyons un psy pour une thérapie de couple. Parallèlement à cela, je vois une psy pour moi. elle voit également une psy pour elle.

a t'elle couper absolument tout contact avec ses amants ? A t'elle fermer ses comptes Meetic et Gleeden ?

Absolument. les comptes étaient fermés avant que je ne découvre ...ça.
Elle n'a pas recontacté ses amants depuis.

Parle-moi de son passif (affectif ou familial) je sais pas pourquoi, j'ai l'impression qu'on va "s'amuser"...

Côté passif familial, son père a eu une double vie pendant de nombreuses années...ça explique peut être...
Sinon, sa vie affective avant moi était très classique.

Tu veux rien de tout ça : Trithérapie lourd.

c'est ce que l'on a entamé avec 3 professionnels différents...

As tu fait les tests nécessaires? Oui. C'est glauque . Mais ta femme est inconséquente. ... tu ne peux pas te fier à ce qu'elle dit. ... donc test vih et tout le toutim!!!

Ma psy m'en a parlé tout de suite quand j'ai raconté l'histoire...j'avoue ne pas y avoir pensé. j'en ai parlé à ma femme, elle me dit qu'elle va le faire.
mine de rien les fellations peuvent transmettre pas mal de MST..ce serait vraiment le pompon !



Avatar du membre

cecile82
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 363
Enregistré le : sam. 31 oct. 2015 18:41

Re: je suis tombé de l'armoire...

Message par cecile82 » mar. 3 nov. 2015 13:31

Bonjour Hermès,

Je suis sur ce forum depuis 2jours, comme toi en fait, et je viens t'apporter un peu de soutien car j'ai beaucoup apprécié qu'on réponde aussi vite à mon message posté dimanche dernier donc il me semble logique de consacrer un peu de temps aux autres...

Je rejoins un peu les autres dans leurs réponses et étant une femme je pense effectivement que l'avortement est peut-être la source du problème, même si tu ne l'as pas "forcée" bien évidemment mais elle l'a peut-être vécu comme tel car c'est parfois une décision à prendre rapidement, trop rapidement pour être pour rester dans les délais légaux... Toi tu as tout de suite oublié cet épisode mais pour une femme dès que l'on sait qu'on est enceinte on a une autre vie en nous donc même si on n'a pas"vu" cet enfant, on le ressent...

Sinon j'avoue que je trouve bizarre qu'à l'âge adulte on ait besoin de tenir un journal intime et y noter tous les détails sordides de sa vie mais c'était peut-être un moyen pour elle de décharger sa conscience (comme un psy): elle le tient depuis longtemps ce journal?

Après je pense que la reconstruction va être très très longue et très difficile... je pense surtout à tes deux bouts de choux...

En ce qui me concerne je ne sais même pas si je v y arriver (relation d'un mois avec une kizombeuse) alors pour toi l'inscription sur des sites et en plus elle y allait pour chauffer des mecs et leur envoyer des photos avant même de les rencontrer... Wouah c'est vraiment :fou:

Ceci étant peut-être que je vais apprendre d'autres choses dans les semaines à venir sur mon conjoint... :?

Alors bon courage!


J'ai éclaté en sanglots. On n'éclate jamais de faim ou de froid. En revanche on éclate de rire ou en sanglots. Il est des sentiments qui justifient qu'on vole en éclats...

Avatar du membre

Topic author
Hermès
Cornu
Cornu
Messages : 4
Enregistré le : dim. 1 nov. 2015 11:33

Re: je suis tombé de l'armoire...

Message par Hermès » mar. 3 nov. 2015 13:51

Merci pour ton soutien.

C'est vrai qu'en ayant écrit toute mon histoire, je me suis vraiment rendu compte que c'était du lourd...

le point positif c'est qu'elle n'est plus du tout dans le même état d'esprit aujourd'hui, elle regrette infiniment ce qu'elle m'a fait, la douleur qu'elle m'inflige, elle se sent plus bas que terre.
Elle a réalisé pourquoi on était ensemble depuis 12 ans, mon attitude dans cet épreuve l'a impressionné.
Elle m'a dit que ce qu'elle cherchait, elle l'avait à la maison sans le savoir...

Les conditions de la reconstruction sont donc réunies:
- un arrêt total du comportement en cause
- un profond et sincère regret de sa part
- une "trithérapie" engagée

Après, ce n'est pas simple pour autant. Je suis totalement perdu dans mes sentiments. on se pose de vraies questions existentielles: qu'est-ce qu' "aimer" ? Est-ce que je l'aime encore ? je le pense, c'est ma moitié...
En même temps je me demande si ce n'est pas une faiblesse de ma part, un certain confort de vouloir revenir à une vie antérieure qui de toute façon n'existe plus...



Avatar du membre

grabuge
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 145
Enregistré le : jeu. 14 mai 2015 17:15

Re: je suis tombé de l'armoire...

Message par grabuge » ven. 6 nov. 2015 10:14

Bonjour Hermés,

tu décris très bien ce qui t'arrive et je comprends parfaitement ce que tu peux ressentir (en lisant mon histoire : conjoitn addict aux prostituées tu verras que moi aussi j'ai connu les mensonges !!).

D'un côté ta femme que tu aimes, avec qui tu as partagé beaucoup et construit quelquechose, de l'autre cette horreur : non seulement la tromperie mais surtout (c'est le pire) : le mensonge, elle allait chez le psy avec toi tout en continuant. Deux événements totalement inconciliables pour des âmes simples comme nous ! UN peu comme mon homme qui m'avait juré que c'était fini , se pacsait avec moi et achetait une maison avec moi, puis recommençait parce que "c'était plus fort que lui". Et là tout s'écroule. On bascule dasn un autre monde, avec l'impression que notre vie est fausse, par rapport à celle des autres familles qui semblent toutes idéales en comparaison !
Dans ce cas là on a l'impression d'être tombé dans un gouffre, l'impression que ces bras solides auxquels on croyait se raccrocher étaient en papier, l'impression d'avoir été lésé, berné etc...

Le coup du journal intime : à mon avis une femme ne laisse de tels écrits accessibles à son homme que si inconsciemment elle désire que son "forfait" soit découvert. Sans doute un appel au secours. et puis quel est l'intérêt d'écire celà ? A moisn de vouloir devenir la future Catherine Millet ?

Et par rapport à l'avortement il y a surement un lien : elle a eu le sentiment que cet avortement n'était pas sa décision. Que l'on portait donc atteinte à son corps. En couchant avec d'autres hommes elle te fait passer ce message : "tu vois, finalement là, je fais ce que je veux de mon corps, personne ne peut m'en empêcher, personne ne peut cette fois décider à ma place", donc oui, surement un lien, et de la souffrance.Une reconquête de son corps ?

Votre reconstruction est sans doute possible si ses regrets sont sincères, elle peut "retomber" amoureuse de toi après cette crise. Attend toi cependant comme moi à avoir de gros coups de blues, à vivre dans la paranoia, comme un écorché vif. La moindre allusion déplacée à une collègue de travail, me fait passer une mauvaise nuit. J'ai toujours cette hantise qu'il me mente, que ses attitudes tendres avec moi cachent des actes inavouables à côté,puisqu'il a longtemps fonctionné comme çà. Docteur Jekyll et Mister Hide, c'est exactement celà.
Comme te le disent tous les autres ici, même après des années, celà ne sera plus jamais pareil. On peut être heureux encore, par moments, mais on ne peut jamais oublier. Je te souhaite en tout cas des jour heureux, courage !!



Avatar du membre

Topic author
Hermès
Cornu
Cornu
Messages : 4
Enregistré le : dim. 1 nov. 2015 11:33

Re: je suis tombé de l'armoire...

Message par Hermès » ven. 6 nov. 2015 17:29

Merci pour ton soutien, quand on ne peut en parler à personne, ça fait vraiment du bien que quelqu'un prenne un peu de son temps pour apporter son attention. Un peu d'humanité dans ce monde de...

En ce moment ça va plutôt bien. Ma femme fait des efforts incroyables pour me reconquérir, pour faire qu'une nouvelle vie soit possible.
Il faut que j'arrive à me projeter vers le futur.
c'est difficile de rester bloqué dans le passé, alors que définitivement on ne peut tien y changer...ce qui est fait est fait...

Je sais que plus rien ne sera pareil.

En même temps, c'était pas franchement top avant tout ça. On ne communiquait pus, il y avait de la rancœur accumulée des deux côtés.

Alors dans un sens, même si je déteste cette pensée, je reconnais que cet événement a permis de se poser les bonnes questions et de sortir de la torpeur dans laquelle on ne faisait plus trop d'efforts pour que ça aille mieux pour nous...
Je répète que je déteste cette pensée, c'est tout le paradoxe.... :+



Avatar du membre

grabuge
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 145
Enregistré le : jeu. 14 mai 2015 17:15

Re: je suis tombé de l'armoire...

Message par grabuge » dim. 8 nov. 2015 14:58

Bonjour hermès,

de rien .. oui çà fait du bien de trouver un peu d'écoute ici et d'avoir des avis extérieurs un peu distanciés ...

dans ton cas en effet celà peut être une crise salvatrice qui fait avancer les choses, alors que dans d'autres (comme le mien) c'est désespérant car l'Autre semblait épanoui et amoureux alors qu'il nous trompait, celà peut rendre fou, car il n'y avait aucun signe..... on ne peut plus faire confiance.

Si ta femme a vraiment changé d'attitude et que ce n'était pas top entre vous avant, alors peut être que votre couple,qui s'enlisait, peut renaitre de ses cendres ? Il n'y a pas de schéma absolu après la tromperie car nous sommes tous différents autant que nous sommes; je vois que tu as l'air de prendre çà avec philosophie, donc je suis plutôt optimiste. A toi de ne pas baisser la garde trop vite. Remettez souvent le sujet sur le tapis, elle doit être capable de l'affronter sans te faire de reproches si elle veut vraiment reconstruire. elle doit être capable de transparence et te laisser lire ses messages si tu le désires. Si elle ne comprend pas celà, c'est qu' elle n'est pas complètement clean. Tu dois exiger sa désinscription de tous les sites de rencontre. Lui dire que tu acceptes sa parenthèse de folie mais qu'il est hors de question qu'elle recommence...

Bonne chance



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2574
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: je suis tombé de l'armoire...

Message par Sans Prétention » dim. 8 nov. 2015 15:19

Hello !!!
grabuge a écrit : Il n'y a pas de schéma absolu après la tromperie car nous sommes tous différents autant que nous sommes;
Exact. Mais entre nous, toujours pas vu Grab ? Tous ces cadres que toi ou moi ou d'autres se mettent pour anticiper sur une éventuelle catastrophe conjugale alors que l'autre... n'a pas les même barrières ?

De quelles barrières je parle ? Faut vraiment que je dise ?
grabuge a écrit : A toi de ne pas baisser la garde trop vite.


Les cas de tromperie pour des causes que l'on pourrait identifier comme étant "valables" EXISTENT, il y en a. Mais peu. Et j'ai trouvé un article qui en parle dans le cocu's bar. Article par ailleurs repris par un des modérateurs. Il y a bien des âmes plus VAGABONDES que d'autres. Donc si l'écart (de jambes) de ta femme était bien contextuel, alléluhia !!!

Si c'est, comme dans la majorité des cas, un p... de clivage de la personnalité 'autorisée" par le réservoir pulsionnel à tout envoyer ch... pour cause de mal être profond...
grabuge a écrit : Bonne chance
Yep !


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

grabuge
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 145
Enregistré le : jeu. 14 mai 2015 17:15

Re: je suis tombé de l'armoire...

Message par grabuge » dim. 8 nov. 2015 17:07

Sans Prétention a écrit : toujours pas vu Grab ? Tous ces cadres que toi ou moi ou d'autres se mettent pour anticiper sur une éventuelle catastrophe conjugale alors que l'autre... n'a pas les même barrières ?
'lut SP,

en effet tout est une question de barrière, si je l'ai bien vu, bien compris, je viens même d'en discuter avec lui et il admet que c'est sa son pb, il n'avait (n'a?) aucun tabou. Il persiste à dire (encouragé par son psy... qui cherche à el déculpabiliser !! il est payé pour çà ....) que son problème n'est pas "moral", je persiste à lui dire le contraire, que c'est bien un problème de morale inhérente au couple, le respect d'un contrat réciproque.
S'il cesse de me tromper ce sera uniquement pour ne pas me faire de peine, ou pour éviter une rupture définitive, et non par principe moral. C'est là que çà bloque complètement entre nous deux, car comme toi SP j'ai des p... de principes, comme : si çà va à l'intérieur du couple il n'y a pas de raison de mentir, tromper,etc...
Sans Prétention a écrit : Les cas de tromperie pour des causes que l'on pourrait identifier comme étant "valables" EXISTENT,
,
oui certes...dans ce cas on peut accepter de porter une part de responsabilité et de se remettre en question pour reconstruire, c'est ce que font certains ici. Dans le cas où la tromperie de l'autre ne dépend absolument pas de notre attitude à nous (exemple: don juanisme du partenaire, addiction sexuelle) la donne est totalement différente et il est difficile de discerner si notre couple mérite d'etre sauvé ou pas. Avoir à la maison un homme attentionné qui vous répète tous les jours qu'il vous aime , et savoir ce qu'il a été capable de faire, alors que tout allait bien, alors m^me que l'histoire n'était qu'à ses débuts, bref un homme complètement double, arghhhh...Pour lui tout celà n'était même pas du sexe, juste de la b...., bref il ne fait pas le lien avec moi , n'avat pas l'impression de me tromper, c'est bien là le problème. Pour lui celà a à voir avec son passé (traumatisme à l'adolescence) et pas avec moi, celà ne me fait pas du tout avancer de savoir celà.

bref il avance et peu à peu construit des barrières mais pourquoi celà n'était pas évident pour lui qu'on ne couche pas (pardon : "b..." pas ) avec une autre quand on est en couple ? Et ceci depuis le début de son précédent mariage ? Pourquoi avoir donné libre cours à ce qu'il appelle lui-même ses "pulsions", sans être capable à un moment de mettre un frein, une barrière ?


Désoél Hermès d'avoir un peu squatté ton post. Mais parle avec elle de cette notion de barrière ..



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2574
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: je suis tombé de l'armoire...

Message par Sans Prétention » dim. 8 nov. 2015 19:55

Re hello !

Très intéressant Grab... Hermès, je squatte une dernière fois ton post, et je vire... Merci de ta sollicitude...

Pour rappel, mes points d'appui :

http://www.neonmag.fr/couple-infidele-u ... 21355.html

http://www.neonmag.fr/couple-ce-que-vou ... 23605.html
grabuge a écrit : en effet tout est une question de barrière, si je l'ai bien vu, bien compris, je viens même d'en discuter avec lui et il admet que c'est sa son pb, il n'avait (n'a?) aucun tabou.
Je n'en ai aucun non plus, mis à part celui de respecter mes engagements... Et ce n'est pas tabou.

Mon psy couple (numéro 1 pas efficace) avait posé les bases dès le premier rendez-vous : JE suis le principe de réalité, ELLE est le principe de plaisir.
Super maman, femme épanouie, sympathique, drôle, MAIS une coucheuse. Aucune barrière... Rien. Tant qu'elle n'est pas "vue" (conscience). Extraordinaire : nous étions à un repas avec des amis (connaissances du lycée quand même...) qui racontaient leurs vies d'antan... Tous les éléments croustillants connus de moi sur elle... passés à la trappe ! Ma femme est un modèle !!!! :bonk:

La première fois qu'on a parlé de sa famille, au début de notre rencontre, elle m'annonçait avec une certaine suffisance teintée d'inquiétude : "Sur mes histoires de mecs, moi mon père il dit rien..." Avec des "Ca peut arriver de tromper si on tourne en rond"... J'avais pas fait gaffe... Mais les électrodes étaient déjà branchées (voir vidéo ci-dessous) :
Mauvais câblage résultant de différents facteurs propres à son histoire, mais, à l'origine de l'origine, un filtre servant à décoder cette histoire...

Mère toute puissante qui commence toutes ses phrases par "Moi, j'ai TOUJOURS raison, ma fille est extraordinaire". Parfois, mamie me traitait littéralement de jeune con. Pour souligner, par contraste, combien les olympiens étaient "au-dessus" de moi.
Problème : j'ai découvert que le fonctionnement de mon cerveau lui donnait raison... dans SON monde normopensant... Je fais un coming out (encore) : je donne parfois des cours en tant que pro de mon domaine en fac. Théorie et pratique.
La castratrice confiait à sa fille très récemment : "J'ai toujours considéré les hommes comme des incapables c'est pour ça que j'ai voulu te protéger de ton père". Papi, castré, aime les putes et collectionne les maîtresses comme les cartes Pokémon dans les classes de CP.

"Mon père il dit rien", avec connivence de joli maman qui cultive depuis sa plus tendre enfance le "secret" (je développe pas). Pour quoi ? Pour échapper à qui ?
"Mon père il dit rien" ne veut pas rien dire : http://www.sos.cocus.org/viewtopic.php? ... 210#p55609
grabuge a écrit : Il persiste à dire (encouragé par son psy... qui cherche à el déculpabiliser !! il est payé pour çà ....) que son problème n'est pas "moral",
Tout dépend ce qu'on entend par "moral". Pour moi par exemple, c'est très "moral" d'être libertin... Avec une libertine !
Beaucoup moins de prendre en otage un authentique fidèle parce qu'il a la capacité d'assurer au niveau familial et de ne pas "faire de mal".

Quant à sa déculpabilisation... Que dire...
Alors si lui n'est pas coupable, c'est donc son frère ?
Ou toi ?

Pas ses parents surtout !!! on ne TOUCHE PAS au totem ! Caractéristique de ma femme : rebelle, mais soumise de manière appuyée à sa mère. Pas à son père, censé représenter "la loi"... Le putain de surmoi.

Et dire que NOUS, qui n'avons pas failli, nous nous sentons honteux ET coupables ! Est-ce moral ? Est-ce normal ?
Honteux ET coupables : parce que nous avons ce qu'il n'ont pas, et en trop grande quantité, un SURMOI. Mais notre surmoi trop puissant + leur surmoi inexistant ne fait pas une moyenne dans le couple. Il est utopique de croire que seul, on peut sauver un couple. Seul on sauve... Soi ou on se sauve...

Madame thérapeute (EMDR) qui m'a ramassé en miettes a pris en charge madame (ça a été assez efficace) en concluant : "Vous avez été courageuse de le tromper" (MDR).

Payés à être d'accord avec tout le monde. Enfin... Pas tout à fait mais certains ne demandent rien sur le passif... Font leur boulot ceux-là ?
grabuge a écrit :je persiste à lui dire le contraire, que c'est bien un problème de morale inhérente au couple, le respect d'un contrat réciproque.
Qui peut être : on couche dehors je veux rien savoir de tes aventures. Ou on se dit tout...
Si tu veux lui faire avaler ta "morale" au regard de valeurs chrétiennes, tu appuies sur la pédale (voir vidéo).
grabuge a écrit : S'il cesse de me tromper ce sera uniquement pour ne pas me faire de peine,
Ce serait pas mal. Ca ferait de lui un être empathique. Ce que tu es également. Un petit pas pour toi, un grand pas pour DSK !
grabuge a écrit : ou pour éviter une rupture définitive,
Ce serait bien aussi. Cela ferait de lui un être dépendant. La dépendance affective n'est pas une mauvaise chose quand elle est partagée. Pense aux élans du début...
grabuge a écrit : et non par principe moral.
Tout dépend de ce que tu entends par "moral"...
grabuge a écrit : C'est là que çà bloque complètement entre nous deux, car comme toi SP j'ai des p... de principes, comme : si çà va à l'intérieur du couple il n'y a pas de raison de mentir, tromper,etc...
Tout à fait. Mais pour eux, ça ne va jamais à l'intérieur du couple. D'ailleurs penser que "ça va" à l'intérieur du couple, tout le temps, de manière égale est une utopie. Simplement, certains subliment le quotidien, projettent loin et d'autres sont morcelés dans des tranches de vie qui ne font pas sens sur le long terme. Comme des gosses. Immaturité affective. Que quelqu'un vienne démonter...

http://www.sos.cocus.org/viewtopic.php? ... 210#p55683

Faut arrêter d'être aveugle. Le passif familial compte :

http://www.sos.cocus.org/viewtopic.php? ... sif#p56147

Plus la petite dernière qui confirme.

http://www.sos.cocus.org/viewtopic.php? ... sif#p56356

Connecté aux articles que j'ai trouvés (qui rassemblent des expériences de vie à grande échelle), ça donne l'idée que, MERDE, oui, beaucoup de couples dysfonctionnent, mais, NON, tous ne trompent pas. Mais ceux qui ne trompent pas sont de moins en moins nombreux parce que l'égoisme est bien une valeur qui a le vent en poupe. Nos cocufieurs ne font pas que suivre le mouvement... Ils font partie du bataillon déjà convaincu.
"je l'ai pas fait contre toi..." (déconnexion)
"ce qui ne se sait pas ne fait pas mal" (déconnexion)
"j'ai arrêté, je te le jure sur la tête des enfants" (les pauvres - déconnexion)

Des vies déconnectées, morcelées.

Ceux qui le font, ont intégré l'idée que c'était bon pour eux. Et, si au premier écart ça ne court-circuite pas, il n'y a pas de décharge négative, il y aura d'autres écarts.
Je ne veux plaquer de théorie sur rien ni personne mais c'est ainsi que le cerveau humain fonctionne. Je n'y peux rien et vous non plus.


grabuge a écrit : oui certes...dans ce cas on peut accepter de porter une part de responsabilité et de se remettre en question pour reconstruire, c'est ce que font certains ici.
Qui ???!!??!!!
grabuge a écrit : Dans le cas où la tromperie de l'autre ne dépend absolument pas de notre attitude à nous (exemple: don juanisme du partenaire, addiction sexuelle) la donne est totalement différente et il est difficile de discerner si notre couple mérite d'etre sauvé ou pas.
Il ne le mérite UNIQUEMENT sur NOTRE base : celle de notre dépendance affective. Il faut alors tout reconfigurer pour donner du sens à tout ça.
grabuge a écrit : Avoir à la maison un homme attentionné qui vous répète tous les jours qu'il vous aime , et savoir ce qu'il a été capable de faire, alors que tout allait bien, alors m^me que l'histoire n'était qu'à ses débuts, bref un homme complètement double, arghhhh...Pour lui tout celà n'était même pas du sexe, juste de la b...., bref il ne fait pas le lien avec moi ,
J'ai dit à ma femme. "Tu vois les cocus, ils connectent tout à la famille. J'ai remarqué qu'ils accordaient une grande importance aux enfants par exemple. Le fait que l'amant soit venu ici PENDANT que le petit, malade était à côté, je trouve ça violent."
Réponse : "Ca ne le concernait pas. C'est une affaire d'adultes."
Re réponse : "C'est bien la preuve que j'ai raison : tu ne connectes pas tes écarts et le mal que tu pourrais faire à la famille." (séparation, vision "d'horreur" du petit qui aurait pu voir maman avec un autre que papa, symbolique de la pénétration de l'autre dans ma maison... Couché dans le lit conjugal quand même... Ce putain de lit est AUSSI à moi. Elle connecte pas.)

J'ai vécu l'intrusion du grand singe chez moi, en présence du petit comme un viol.

Pour moi, il y a des enfants qui peuplent les lieux, leurs sourires, leurs déceptions, leurs joies... Coucher chez moi. :kelkon: Elle connecte pas.
Est-ce bien ? Mal ? Aucune idée. Mais moi, toi, les autres ici, on connecte. Pas "eux".
grabuge a écrit : bref il avance et peu à peu construit des barrières
Beaucoup plus efficient que "voyez votre coresponsabilité"... De la merde en boîte. Sauf cas particulier.
grabuge a écrit : mais pourquoi celà n'était pas évident pour lui qu'on ne couche pas (pardon : "b..." pas ) avec une autre quand on est en couple ?
Pas de barrière.
grabuge a écrit : Et ceci depuis le début de son précédent mariage ? Pourquoi avoir donné libre cours à ce qu'il appelle lui-même ses "pulsions", sans être capable à un moment de mettre un frein, une barrière ?
Autorisation implicite de papa ou maman. Défaillants. Trop faibles. Nos sommes trop faibles. Je crains pour mes gosses...
grabuge a écrit :Désoél Hermès d'avoir un peu squatté ton post. Mais parle avec elle de cette notion de barrière ..
C'est la clé.

En gros, revoyez la vidéo et débranchez leurs électrodes !!!!

Et si vous n'y parvenez pas, débranchez les vôtres...

CIRCUIT DE LA RECOMPENSE...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Encasdemalheur
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 260
Enregistré le : lun. 16 mars 2015 14:07
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=3372&p=53212#p53212
Localisation : BOURGOGNE

Re: je suis tombé de l'armoire...

Message par Encasdemalheur » lun. 9 nov. 2015 14:47

Sans Prétention a écrit :Re hello !
J'ai dit à ma femme. "Tu vois les cocus, ils connectent tout à la famille. J'ai remarqué qu'ils accordaient une grande importance aux enfants par exemple. Le fait que l'amant soit quoteenu ici PENDANT que le petit, malade était à côté, je trouve ça violent."
Réponse : "Ca ne le concernait pas. C'est une affaire d'adultes."
Re réponse : "C'est bien la preuve que j'ai raison : tu ne connectes pas tes écarts et le mal que tu pourrais faire à la famille." (séparation, vision "d'horreur" du petit qui aurait pu voir maman avec un autre que papa, symbolique de la pénétration de l'autre dans ma maison... Couché dans le lit conjugal quand même... Ce putain de lit est AUSSI à moi. Elle connecte pas.)

Salut Hermes, salut SP,

Suis moins présent sur le forum car ça semble s'arranger pour moi, mais je continue de vous lire, les anciens et les nouveaux venus.
SP a tout à fait raison, à propos des enfants; bien que mes filles approchent la quarantaine, j'ai voulu absolument les préserver de ce désastre (le coucou venait baiser chez moi, dans mon lit ) et j'ai du faire des efforts surhumains pour tout garder pour moi et ne rien laisser paraitre, mais c'est très dur :ala:
J'ai vécu l'intrusion du grand singe chez moi, en présence du petit comme un viol.
Tout comme SP, je pense que c'est un viol car non seulement il y a l'aspect physique/sexuel, mais aussi l'aspect psychologique qui me semble encore pire car ça fait dégringoler tellement profond dans l'estime de soi que c'est titanesque de remonter la pente.

Mais bon, j'arrive à l'anniversaire ( 1 an le 15 novembre) où je me suis pris le deuxième coup de pelle dans la tronche et je touche du bois, ça semble aller mieux, mais suis toujours vigilant.

Bon courage à tous.


Ce qui ressemble au hasard ........Souvent est un rendez vous...... ( Cabrel: Mlle l'AVENTURE )

Répondre