Et après...reconstruction ?

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

sébastien
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 66
Enregistré le : jeu. 20 juil. 2006 06:06

Message par sébastien » lun. 11 sept. 2006 12:08

Gros a écrit : Prenons l'exemple d'une personne qui le temps d'un soir, pour des raisons x ou y, passe ? l'acte et le regrette immédiatement, qui te met au courant dès son retour. L'épreuve sera extrêmement difficile ? traverser, mais on peut conserver des raisons d'espérer.
Non seulement ce que tu dis donne des raisons d'espérer, mais au contraire de l'avoir avoué est presque une preuve d'amour en soulignant le regret AUTOMATIQUE et non forcé par la découverte de l'adultère par le trompé du passage ? l'acte. De plus, d'avouer le passage ? l'acte dès le départ signifie pour le trompé qu'il est "mieux" que l'amant. Lorsque c'est l'inverse, il est raisonnable de se poser des questions sur la réelle image que l'on offre ? sa (ou son) compagne (gnon)...

La trahison de sang froid me glace le sang...



Avatar du membre

Topic author
lauren kline
Cornu
Cornu
Messages : 3
Enregistré le : dim. 3 sept. 2006 13:41

on a finalement tous un peu raison...

Message par lauren kline » lun. 11 sept. 2006 21:04

Merci ? tous pour vos réactions, vos témoignages.
Certaines m'ont permis de me rendre compte ? quel point malgré votre souffrance vous avez ? coeur de comprendre. D'autres m'ont parfois blessée, mais je savais ce ? quoi je m'exposais ici.
J'aimerais simplement apporter quelques précisions... pas des excuses.. des explications.
Je vis ? 700 km de mon amoureux. La France entière s'étend entre nous.
Je suis un être humain, pas une salope, pas une vierge effarouchée, juste un être humain. Parfois je me sens seule, parfois j'ai des envies sexuelles, je suis une femme ? part entière.
Je n'ai pas d'enfants. Je m'endors tous les soirs dans un lit vide en pensant ? celui que j'aime et qui est loin. Vous pouvez tout me dire, je vous laisse le droit de me juger, vous pouvez me traiter de tous les noms ou émettre des propos très tranchés sur mon compte. Mais AUCUN de vous ne peut me dire que je n'aime pas mon homme.
Etes vous fidèles ? quelqu'un qui vit si loin ? Passez vous des semaines, des mois sans vous voir ? Moi je sais ce que c'est... et l? ou j'ai eu besoin, je dis bien besoin de me sentir entourée parce que cette situation m'est très pénible...(cela dure depuis 10 mois et pour des raisons professionnelles et familiales on ne peut pas faire autrement pour l'instant) et ou je réclamais beaucoup d'attention, sans doute plus qu'il n'est possible d'en donner ? qqn, eh bien je me suis sentie abandonnée.
Voil? de quoi je parle dans mon post.
Abandonnée par celui que j'aimais, ? m'endormir en pleurant au fond de mon lit de manque de lui, seule, avec mes souvenirs et sans ses bras, sa barbe naissante et ses paroles d'amour. Comme une veuve... les souvenirs, les mmots, mais surtout l'absence. Tant d'absence qu'? la fin on ne voit plus que cela. Tant d'absence que pour meubler ma maison de vide de tellement de "pas de lui" que j'ai commencé ? rester au bureau, plus tard. A M'OCCUPER ...juste pour ne pas virer cinglée de tourner en rond chez moi en me demandant s'il est bien rentré, s'il va bien, qu'est ce qu'il fait...
A me noyer dans le boulot, ? m'épuiser pour dormir.
Et il est devenu habituel pour mes clients (surtout les managers qui restent tard le soir) de savoir que j'étais l? ...Et un soir, ou j'en étais encore ? vouloir absolument régler un truc, en voil? un qui gentiment me dit de rentrer chez moi ou sans doute mon amoureux m'attend.
Et l? , crise de larmes, incapable de retenir ma peine parce que justement NON...personne ne m'attend, et que rentrer me rend cinglée parce que je n'ai qu'une envie c'est d'appeler ledit amoureux...qui lui ne veut pas répondre parce qu'il se sent harcelé. Et c'est ce que j'ai du bafouiller -péniblement - ? mon client. Et le voil? qui lui aussi soupire... parce qu'il aimerait bien qu'on lui accorde autant d'attention que celles que je prodigue ? ma moitié éloignée, alors que lui semble être transparent aux yeux de celle qui vit avec lui.
Voil? messieurs comment on perd pied, on rencontre une autre âme en peine, un autre grand moment de solitude et de peine.
Et le lendemain, un peu gênée d'avoir ce monsieur au tel, on s'excuse d'avoir franchi une limite, de s'être permis qqchose d'aussi personnel. Et on découvre qqn d'humain, drôle, sympathique qui comprend. Et on parle. D'abord 3 mn, puis 5, puis 10.
Et puis des heures, on découvre un soutien, un ami... et plus.
Pour autant, il n'y a pas eu de relations physiques avec lui.. Mais le partage de tant d'intimité est déj? une tromperie. Gros, tu as bien raison, l'acte physique n'est pas tout.
ET il ne s'agit donc pas pour moi d'un coup d'un soir... mais d'un attachement difficile, ? qqn qui est aussi loin de moi, mais qui s'est montré présent, attentionné ? un moment ou j'avais besoin de cela. Après, oui il y a eu dérapages. Mais pas physique.
J'ai tardé ? en parler, parce que dans un premier temps je ne voyais pas le mal, je l'ai vu lorsque je me suis retrouvée entrainée trop loin...lorsque c'était trop tard. Parce que c'est survenu insidieusement, pas de sa faute...mais j'étais rassurée de partager une situation qui me faisait souffrir avec quelqu'un.
Pour le post du gros... on peut violer physiquement ou moralement.
J'ai connu les deux. Peut être ais je parfois du mal ? m'affirmer.
Ce n'est pas une excuse. Si j'ai été violée, il y a de cela 10 ans (j'en ai 30 aujourd'hui) c'est parce qu'? un moment, au lieu de me battre ? mort, j'ai lâché. 1 mn ou j'ai manqué de courage. ce moment ou on lache tout suffit... ? laisser commettre l'irréparable.
Je me suis lâché ce soir l? , abusée par mon meilleur ami. Le coup de poignard dans le dos je sais ce que c'est.
JE m'en veux aussi en raison de cela, je m'étais promis de ne plus me lâcher. il se trouve que j'ai été faible moralement, encore une fois.
Et la relation ? distance que j'ai nouée avec cet autre homme était amicale, a eu des moments beaux aussi, mais aussi des moments terribles... Cela m'a effectivement rappelé mon viol, tout simplement parce que je me suis rendue compte ? un moment que je ne gérais rien... que je ne dirigeais rien... que le pire restait ? venir si je n'en parlais pas ? mon compagnon.
Voil? ...
si certains ont envie de lâcher les chiens, je vous en prie...



Avatar du membre

Gros

Message par Gros » lun. 11 sept. 2006 21:23

Bah, pourquoi veux-tu que nous nous énervions contre toi? Il me semble au contraire que l'accueil qui te fut réservé lors de ton arrivée résonne encore comme un modèle d'ouverture d'esprit!

Tu as envie de parler, et soif d'apprendre de "l'autre". Même chose pour nous ! :wink:

Figure-toi que je comprends très bien ce que tu as pu ressentir, dans la mesure où la dame avec laquelle je vis en ce moment et moi même ne pouvons nous voir que deux jours par semaine. M'enfin bon, c'est du provisoire, on fait avec!

Par contre, l? où j'avoue avoir des difficultés ? te suivre, c'est quand tu sembles sous-entendre un rapprochement quasi "naturel" et inéluctable entre ton amant et toi : OUI le fait de pouvoir partager des expériences douloureuses avec une personne (ce client) ? l'époque aussi déprimée et triste que toi, ok! MAIS, je ne vois pas en quoi tu as pu te dire que tu trouverais un réconfort voire un bonheur en joignant deux existences insatisfaites. Tu vois? Comment vous êtes vous dit que de vous rapprocher phyiquement vous soulagerait de la morosité respectives de vos vies? La solution ? vos problèmes étaient ailleurs non?

Je précise que je ne t'agresse pas, pas plus que je ne te fais la morale! je veux juste : comprendre!

Autre chose, tu as développé des sentiments envers cet homme? Et lui, qu'en pense t'il?

Pour le viol, je ne pouvais pas savoir, et je suis désolé pour toi :pleure:

Mais je faisais plutôt allusion ? d'autres forums, fréquentés par une population ? 99% féminine, et où on lit et relit des "je fais ce que je veux mon mari n'a rien ? dire, puis ça m'est tombé dessus par hasard"

Allez, courage :wink:



Avatar du membre

sébastien
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 66
Enregistré le : jeu. 20 juil. 2006 06:06

Message par sébastien » mar. 12 sept. 2006 19:23

Comme je te l'ai déj? dit, ton histoire lauren kline me touche beaucoup.
Mais finallement elle diffère beaucoup de celle de ma femme.
Car déj? il n'y a pas eu contact "sexuel" sans protection (en grossesse qui plus est :pleure: ), et puis visiblement c'est toi qui en a parlé ? ton mari, tu as eut cet énorme courage, alors que chez moi, c'est moi qui ait tout découvert par hasard...

Et puis la distance... Je te comprends car j'ai connu cela de nombreux mois avec ma femme. Et pourtant, on a tenu ? ce moment-l? , mais je sais tout comme toi combien il est difficile de vivre comme cela avec toutes les "tentations" que certaines personnes plus ou moins bien attentionnées savent exploiter...

Moi, j'attendais ma femme tous les soirs du bureau... Ma femme qui disait être dans les bouchons alors que je m'inquiétais d'un éventuel accident, alors qu'elle s'envoyait en l'air avec un type de 8 ans de plus que moi comme une putain, en voiture dans uns clairière de forêt sordide, toujours dans les même conditions, en plein hiver...

Concernant les attentions ? un moment où tu en avais besoin, ça aussi elle me l'a dit... Mais franchement, les attentions de son enculé d'amant (désolé pour mon language mais j'ai bien plus de haine contre lui qui a été capable de baiser une femme enceinte d'un autre sans protection, quel minable), n'étaient-elles pas "calculées" pour arriver au but final : des parties de baise ? Bien sur que oui hélas... Et mes attentions ? moi, elles étaient toujours l? ... Mais elles étaient habituelles, comme faire les courses, un peu de ménage, le repassage, et bon nombre de taches "ingrates" que j'ai faites pour soulager ma femme enceinte... Et ces attentions si "habituelles" qu'elles en étaient devenues invisibles aux yeux de ma femme avaient moins de valeur que les siennes, si perverses pourtant...

Pour le viol, je ne sais pas quoi te dire... A part que ça me fait beaucoup de peine pour toi et que j'espère que tu as pu "tourner la page" si on peut appeler ça ainsi... :pleure:

Je ne lacherai pas les chiens... Au contraire, tu mérites le respect, comme toutes les femmes qui se respectent et dont tu fais visiblement partie ;-). Et ton mari a peut-être, contrairement ? ce que tu penses, beaucoup de chance de t'avoir comme femme, car tu mérites que l'on ait confiance en toi visiblement par ton honnêteté naturelle...



Avatar du membre

Gros

Message par Gros » mar. 12 sept. 2006 19:55

sébastien a écrit :Mais franchement, les attentions de son enculé d'amant, n'étaient-elles pas "calculées" pour arriver au but final : des parties de baise ? Bien sur que oui hélas... Et mes attentions ? moi, elles étaient toujours l? ... Mais elles étaient habituelles, comme faire les courses, un peu de ménage, le repassage, et bon nombre de taches "ingrates" que j'ai faites pour soulager ma femme enceinte... Et ces attentions si "habituelles" qu'elles en étaient devenues invisibles aux yeux de ma femme avaient moins de valeur que les siennes, si perverses pourtant...
bah oui... certains infidèles se réfugient derrière une stigmatisation totale de leur conjoint(e) officiel(le) et en parallèle louent leur amant / maitresse comme s'il s'agissait d'un envoyé divin sur terre...

pour ces personnes, l'officiel(le) aurait beau se comporter avec toute l'attention du monde, il n'en resterait pas moins un minable, alors que l'amant / maitresse demeurerait fantastique même s'il volait les sacs des mamies dans la rue...

on dit souvent que l'amour rend aveugle non?

après je ne généralise pas, mais ça semble avoir été le cas de ta femme Seb (elle ne te parlait que de son amant, etc...)
sébastien a écrit :Et ton mari a peut-être, contrairement ? ce que tu penses, beaucoup de chance de t'avoir comme femme, car tu mérites que l'on ait confiance en toi visiblement par ton honnêteté naturelle...
+ 1



Avatar du membre

JojoLaffreux
Cornu
Cornu
Messages : 13
Enregistré le : mar. 15 août 2006 22:48

Message par JojoLaffreux » mer. 13 sept. 2006 04:10

J'ai eu pas mal de discussions avec ma conjointe et ce qui revenait toujours, c'est que ce n'était pas moi le fautif, mais elle (ses propres mots), que je n'avais absolument rien ? ma reprocher, que j'étais un amant sensass, un père attentionné. Elle m'a dit qu'elle trainait la douleur avec elle, chaque jour plus lourd que le précédent.

Mais moi, je la revois me dire "A ce soir mon amour!" juste avant qu'elle parte. Ce n'est que plus tard qu'elle m'a dit que dès le coin tourné, elle enlevait son alliance du doigt...

Je rejoins Sébastien dans ses propos. S'il ne s'agit que d'une aventure d'un soir, on peut en discuter plus facilement (et attention, je ne dis pas qu'il faut automatiquement passer l'éponge!!!) que s'il s'agit d'une tromperie de plusieurs mois, de rendez-vous dans le dos du conjoint, de relations sans aucunes précautions... J'ai été très naïf...

Même après tout ce temps, j'ai encore aussi mal. J'aurais voulu frapper sur quelque chose, mais je n'avais rien ? ma disposition. J'étais comme un lion en cage, aucune portes de sorties.

J'ai lu récemment que 80% des couples qiui font face ? l'adultère se séparent, seulement 20% réussissent ? recoller les morceaux. J'aurais pu la laisser l? , mais cela aurait eu pour conséquence qu'elle ne puisse trouver un meilleur emploi et de par ce fait, amoindrir la qualité de vie de nos enfants. Et quand ? sa douleur, je peux très sincèrement dire que je fais plus que la partager.



Avatar du membre

Gros

Message par Gros » mer. 13 sept. 2006 11:29

JojoLaffreux a écrit :Mais moi, je la revois me dire "A ce soir mon amour!" juste avant qu'elle parte. Ce n'est que plus tard qu'elle m'a dit que dès le coin tourné, elle enlevait son alliance du doigt...
C'est ce qu'on écrivait plus haut. Le plus dur ne vient pas du rapport sexuel en lui même, mais bien des mensonges et des foutages de gueule ? répétition.

Quand tu vis avec quelqu'un depuis longtemps tu peux ? la rigueur comprendre que ta moitié ait envie d'ailleurs, mais tu prends une sacrée claque quand tu réalises les bobards qu'il t'a sorti pour y parvenir.

Le pire réside dans le fait que tu as alors la soudaine impression de vivre avec une personne étrangère, que tu ne (re)connais plus...

M'enfin c'est mon humble avis hein



Avatar du membre

sébastien
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 66
Enregistré le : jeu. 20 juil. 2006 06:06

Message par sébastien » mer. 13 sept. 2006 12:23

JojoLaffreux a écrit : J'aurais pu la laisser l? , mais cela aurait eu pour conséquence qu'elle ne puisse trouver un meilleur emploi et de par ce fait, amoindrir la qualité de vie de nos enfants.
C'est un élément primordial qui a beaucoup compté pour moi, bien plus que le concept de l'éducation des enfants avec la maman ET le papa... Je n'ai pas négligé l'aspect financier et qualité de vie des enfants, et c'est en grosse partie pour cela que j'ai décidé de rester avec ma femme, jusqu'au prochain faux-pas s'il y en a un...

Et pourtant, moi aussi il faut que je vive avec le fait que le soir où elle est rentrée aussi naturelle que possible après sa partie de jambes en l'air avec ce gros porc nous avions rendez-vous chez le constructeur et en sommes ressortis avec nos 1ers plans de maison, puis 2 jours + tard notre 1ère échographie, 1 mois plus tard mes 30 ans où elle a été une comédienne formidable (et où je me rappelle très bien nous avons eut une relation très tendre), la réception de son amant et sa famille chez nous (!!!) puis chez lui, ses appels téléphoniques incessants sur le portable (malgré mes injonctions : attentions aux factures qui s'alourdissent !), même ? la sortie de maternité dès que j'ai eut le dos tourné pour aller poser mes congés de paternité au boulot, etc, etc...

Et bien malgré tout ça, pour mon enfant, et parce que depuis que j'ai tout découvert elle s'est enfin comporté comme une femme digne de ce nom, je continue ma misérable route avec elle...



Avatar du membre

sébastien
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 66
Enregistré le : jeu. 20 juil. 2006 06:06

Message par sébastien » mer. 13 sept. 2006 13:44

JojoLaffreux a écrit :J'ai lu récemment que 80% des couples qiui font face ? l'adultère se séparent, seulement 20% réussissent ? recoller les morceaux.
Oui, mais qu'en est-il de ces statistiques sur un échantillon de couples avec enfants uniquement ? Le sais-tu ?



Avatar du membre

JojoLaffreux
Cornu
Cornu
Messages : 13
Enregistré le : mar. 15 août 2006 22:48

Message par JojoLaffreux » jeu. 14 sept. 2006 18:53

"Oui, mais qu'en est-il de ces statistiques sur un échantillon de couples avec enfants uniquement ? Le sais-tu ?"

Non, mais j'imagine que ce ne doit pas être très différent...

Je vais faire des recherches et je vous revient la-dessus.



Avatar du membre

sébastien
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 66
Enregistré le : jeu. 20 juil. 2006 06:06

Message par sébastien » ven. 15 sept. 2006 20:10

Ben j'imagine que si, il doit bien y avoir une différence, notable même !
Mon exemple : sans enfant, j'aurais quitté sans réfléchir une seconde ma femme infidèle. Mais j'ai un enfant de 3 mois maintenant, et ça change tout, on essaye de recoller les morceaux (si c'est encore possible....)



Avatar du membre

marieso21
Nouvel Utilisateur
Messages : 1
Enregistré le : ven. 3 nov. 2006 05:09

pour moi cest pareil

Message par marieso21 » ven. 3 nov. 2006 06:00

Bonjour
mon message s'adresse plus particulièrment ? toi, Laurent, parce que tout comme toi, j'ai trompé et je regrette amèrement tout ce que j'ai pu faire et penser.
Ça me fait du bien de savoir que je ne suis pas seule dans mon cas, cependant mon histoire est bien différente de la tienne sur plusieurs points, mais je pense que ça revient au même. Ma relation durait depuis 2 ans et demi, et j,ai trompé pendant deux mois et demi. C'est lui qui a découvert, ce n'est qu'? ce moment que j'ai parlé. Je lui ai dit des millions de fois que je regrettais et que je l'aimais, que je désirais effacer ce que j'ai fait et que j'ai été perdue, que j'ai fait fausse route. Lui, il ne sait plus, il dit qu'il y a quelque chose de brisé entre nous, qu'il est mélangé et qu'il a besoin de temps pour réfléchir. Ça fait un mois qu'il le sait et qu'il ne sait toujours pas s'il veut continuer sa relation avec moi ou s'il veut refaire sa vie.
Depuis septembre, j'ai déménagé ? 300km de chez lui pour mes études. Il est venu me voir deux fois depuis qu'il le sait. Il dit que nous ne sommes plus ensemble pour l'instant, mais nous continuons ? faire l'amour. Nous nous parlons tous les jours, mais il ne sait pas ce qu'il doit faire et il dit que ca prendra du temps avant qu'il se décide. Parfois, il penche plus vers le négatif, et j'ai l'impression que lorsqu'il penche plus vers le positif, il ne me fait pas savoir.
J'ai tenté de lui expliquer, mais je n'arrive même ? me l'expliquer moi-même. Tout ce que je sais, c'est que j'étais heureuse avec mon copain et que je ne referais jamais plus une erreur comme celle-l? .

Oui je crois que l'infidélité n'arrive pas pour rien, c'est le résultat d'un couple en mauvaise santé ? mon avis. Dans mon cas, je crois que notre couple n'allait pas bien parce que ? chaque fois que j'avais quelque chose ? reprocher ? mon copain, je gardais ça ? l'intérieur pour ne pas faire de chicane. C'était vraiment important pour moi qu'il n'y ait pas de chicanes. Mais quand lui me reprochait quelque chose ou qu'il était bête avec moi, je me disais qu'il ne m'aimait pas et je me taisais.
Puis j'ai fini par me confier a un de ses amis, que je trouvais que ça n'allait pas bien. Je me suis rapproché de cet ami et vous savez sans doute ou ça m'a mené.

Je ne veux pas raconter toute mon histoire encore mais je l'ai fait sur un autre forum ou j'ai été assez déçue des réponses que j'ai reçues. Voil? l'adresse pour ceux qui ont envie d'en savoir plus pour mieux comprendre:
http://forum.aufeminin.com/forum/infide ... e-vie.html

Je voudrais donc te dire que je te comprends dans tous tes propos, que je te crois quand tu dis que tu l,aimes. Je ressens la même chose. Je regrette ce que j'ai fait et maintenant que je ne vois plus l'amant, je peux dire que je ne regrette pas une seule seconde de ne plus le voir. C'est même un grand soulagement. Je sais ce que je veux: revenir avec mon copain, lui donner confiance, lui montrer que ce n'était pas mon genre de faire ça et que je l'aime. Mais je veux qu'il soit heureux, et je ne sais pas s'il le sera avec moi. En fait je pense qu'il le sera, mais dans plusieurs années, quand il pourra se dire que j'ai fait ça parce que j'étais jeune (j'ai 18 ans et lui 22)

Et puis, depuis que je lui ai dit, je sais que dans un party, il a couché avec une fille qu'il ne connaissait pas, c'est lui qui me l'a dit, mais il n'a rien ? se reprocher puisqu'il se considère célibataire. J'ai presque l'impression qu'il fait ça pour se venger, même s'il m'assure le contraire. Ironiquement, ça me fait souffrir et ça me fait sentir comme une moins que rien. Pourtant, lui ce n'était qu'une simple histoire d'un soir pour le cul, moi c'était plusieurs mois, parce que je ne savais plus ce qui m'arrviait et je ne savais plus quoi faire. Lui n'aurait jamais fait ça pendant qu'il était avec moi.

Je comprends les réactions de tout le monde, de tous ceux qui se sont fait mentir, de tous ceux qui ont eu l'impression d'avoir été trop naïfs, de ceux qui disent que l'amour est aveugle, mais surtout de toi Laurent, parce que je vis la même situation, et malgré mon jeune âge, je crois que notre relation était sérieuse et je crois que ça vaut la peine d'être continué. Mais pour moi c'est facile, je SAIS que je ne referais jamais ça, je SAIS que je l'aime. Lui ne le sait pas. Comment le lui faire savoir. C'est ça le problème. J'ai extremement peur, j'ai eu très mal et j'ai encore très mal, j'ai même pensé en finir, mais ne vous inquiétez pas ce n'est plus le cas. Ça ne ferait que gâcher la vie de mon copain (devrais-je dire ex-copain?).

J'espère que les choses pourront se rétablir pour toi, j'espère que ce que tu désires et ce que ton copain désire coincideront et que vous pourrez être heureux ? nouveau.
Je regrette comme tu regrettes



Avatar du membre

Gros

Message par Gros » ven. 3 nov. 2006 11:12

Salut!

Bien que ce message soit destiné ? une personne en particulier, pouvons-nous intervenir? (j'effacerai mon message si tu n'acceptes pas)

La première chose que je souhaiterai te dire, c'est que beaucoup de personnes trompées aimeraient trouver chez leur moitié les regrets sincères que tu affiches, et ton honnêteté! Tu affirmes venir du forum Auf, l? où justement la "tendance" est au fait de nier même si découverte par le conjoint, de rire des excuses mensongères apportées, de coucher sans capote et d'en être fière, etc... Pathétique!

Je précise que je ne condamne pas l'infidélité, on est plus au moyen-âge et ça peut surtout arriver ? tout le monde. Ce qui me débecte c'est le mensonge!

Bref, il me semble déceler quelque chose d'important dans ton message :

Tu avances que tu es allée cherchée du réconfort ailleurs, parce que certaines choses ne collaient pas avec ton copain. A ce jour, et bien que vous ne soyiez plus vraiment ensemble, vous avez réglé ce problème? Je veux dire, tu as trompé car il te manquait quelque chose, si vous vous remettez ensemble et que vous ne corrigez pas le problème, soit tu seras tentée de recommencer dans quelque temps, soit tu ne seras pas totalement heureuse et épanouie, tu vois? Le but quand on se met en couple c'est d'être heureux, si tu ne l'es pas, modifie ce qui te dérange!! On a le droit d'avoir des attentes dans le cadre du couple, il ne faut jamais les garder en soi, ça génère d'énormes frustrations.

Pour ton copain lui-même, il a l'air paumé. D'un côté il tient ? toi c'est évident (pas ? cause du sexe, on peut coucher sans aimer, mais parce que vous vous appelez tous les jours), mais de l'autre il semble t'en vouloir. Explique lui calmement déj? que se venger en couchant avec une autre ne résoud rien, ça apporte juste plus de souffrance! Et de ton côté sois simplement l? pour lui, parle lui, communiquez!!!

Quand on est trompé, on se sent moche, minable, on se compare ? l'amant et on s'enfonce. Essaye de la valoriser, prouve lui ton amour et ta confiance, et SURTOUT dis-lui régulièrement que tu regrettes (pas trop souvent non plus car ça "remue le couteau dans la plaie").

Après s'il ne veut pas continuer, bah tourne la page... C'est dur, mais t'auras fait ce que t'as pu, on peut pas forcer les gens!

Courage



Avatar du membre

jiel
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 69
Enregistré le : mer. 4 oct. 2006 15:21

Message par jiel » ven. 3 nov. 2006 15:26

Tu as 18 ans, lui 22, vous avez la vie devant vous. Vous êtes en train de vivre une expérience très importante qui conditionnera le reste de votre vie tant amoureuse que spirituelle. Vous aurez vécu la transgression des valeurs, pour vous fidélité, amour, amitié, partager sa vie, désir, etc... ça aura du sens pour vous. Maintenant il faut vivre, laissez vous aller, réfléchissez, prenez vos décisions, et quel qu'elle soient, de toute façon il y a de forte chance pour que vous viviez des changements dans votre vie amoureuse. Ce ne sera pas la fin du monde. Vous êtes en train de vivre c'est tout.



Avatar du membre

Gros

Message par Gros » ven. 3 nov. 2006 15:43

jiel a écrit :Tu as 18 ans, lui 22, vous avez la vie devant vous. Vous êtes en train de vivre une expérience très importante qui conditionnera le reste de votre vie tant amoureuse que spirituelle. Vous aurez vécu la transgression des valeurs, pour vous fidélité, amour, amitié, partager sa vie, désir, etc... ça aura du sens pour vous. Maintenant il faut vivre, laissez vous aller, réfléchissez, prenez vos décisions, et quel qu'elle soient, de toute façon il y a de forte chance pour que vous viviez des changements dans votre vie amoureuse. Ce ne sera pas la fin du monde. Vous êtes en train de vivre c'est tout.
Autant si je croise un jour le Dalaï Lama dans la rue il prend un coup de boule, autant l? j'applaudis!!!

Il me semble que Jiel a vu juste :wink:



Répondre