Billets d'humeur

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Dom3, Sans Prétention, Nas

Répondre
Avatar du membre

Dom3
Modérateur
Modérateur
Messages : 316
Enregistré le : ven. 8 mai 2015 07:15

Re: Billets d'humeur

Message par Dom3 » ven. 24 juin 2016 08:42

choupi a écrit :le vrai problème est que nous les c , on essaye d'expliquer encore et encore le comportement des cf
Coté explications, les "cf" sont souvent un peu flou. Un savant mélange de déni d'une partie d'eux-même et de légèreté autosuffisante. Le refus de chercher à comprendre ce qui va mal, puisque tout va bien.
C'est donc "c" qui va mal qui doit chercher à comprendre ce qui cloche pour tenter de sauver sa peau. S'il estime devoir la sauver, ce n'est pas toujours le cas...
choupi a écrit :et quelque part on les défend !
Et quelque part aussi, on les attaque, les rendant entièrement responsable de tous nos maux ce qui n'est pas entièrement vrai.Madame Usum aurait été abordée moins massivement, elle serait peut-être encore parmi nous. On a beaucoup à apprendre à écouter les autres aussi, encore faut-il leur laisser le temps de s'exprimer...
Même si le risque était grand, car le lieu semble inapproprié....
Steelhuman a écrit :Je vais pouvoir prendre le temps ce week-end, pour vous écrire mon histoire

avec plaisir, n'hésites pas à ouvrir un sujet dans la rubrique témoignage, toute expérience est bonne à partager. Merci par avance.


Dans la vie, fais confiance à ceux qui peuvent voir ces trois choses: ta peine derrière ton sourire, ton amour à travers ta colère et la raison de ton silence.

Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2530
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Billets d'humeur

Message par Sans Prétention » ven. 24 juin 2016 08:59

Dom3 a écrit :
choupi a écrit :et quelque part on les défend !
Et quelque part aussi, on les attaque, les rendant entièrement responsable de tous nos maux ce qui n'est pas entièrement vrai.
+1


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2530
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Billets d'humeur

Message par Sans Prétention » ven. 24 juin 2016 09:21

Dom3 a écrit :.Madame Usum aurait été abordée moins massivement, elle serait peut-être encore parmi nous. On a beaucoup à apprendre à écouter les autres aussi, encore faut-il leur laisser le temps de s'exprimer .
+1

J'attendais pour ma part d'autres options que celles "cf". Je pense qu'il y en avait... Pas eu le temps de voir. C'est frustrant. Mais malheureusement caractéristique.

Il semblerait bien que l'affrontement des tendances "c" vs "cf" tuent le couple et la communication d'une seule balle.

Ne croyez pas cependant que "c" est complètement libre non plus...
Et je ne m'exclus pas du lot.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Fishbone
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 269
Enregistré le : dim. 14 déc. 2014 19:31

Re: Billets d'humeur

Message par Fishbone » ven. 24 juin 2016 09:54

Et quelque part aussi, on les attaque, les rendant entièrement responsable de tous nos maux ce qui n'est pas entièrement vrai.Madame Usum aurait été abordée moins massivement, elle serait peut-être encore parmi nous. On a beaucoup à apprendre à écouter les autres aussi, encore faut-il leur laisser le temps de s'exprimer...
Même si le risque était grand, car le lieu semble inapproprié....
"Si elle avait été abordée moins massivement", je suis d'accord. Par contre, bien qu'une certaine agressivité pouvait transparaître dans les différentes réponses (Madame Usum semblait d'ailleurs tout-à-fait en comprendre la cause), j'ai l'impression que les intervenants voulaient justement l'écouter (ou la lire plutôt) avec intérêt. Peut-être justement, avec trop d'intérêt. Mais avec des réponses "bateau" comme celles qu'elles nous fournissaient, il faut comprendre également une certaine frustration de la part des C. Nous avons voulu creuser dans son jardin à l'endroit où poussaient ses tomates :kelkon: . A titre personnel, je trouve vraiment dommage qu'elle ait été piqué au vif mais je le comprend. J'imagine (c'est mon avis), que nous avons aussi posé les questions qui faisaient mal là où il fallait, raison pour laquelle cette discussion à tourné court.

J'en parlais avec SP, et tu as raison Dom, le problème principal, quelque soit la manière dont tu le retournes, c'est la communication.

Et je profite de ce post pour vous exprimer mon embarras d'avoir contribué à la faire fuir (cependant, j'estime être resté dans les cordes hormis une pincée de sel, histoire de donner à ces échanges une soupe un peu moins fadasse). (SP, fais comme si tu n'avais pas vu la dernière phrase du C que je suis :ala: )


« On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une », Confucius.

Avatar du membre

Usum

Re: Billets d'humeur

Message par Usum » ven. 24 juin 2016 10:52

N'oublions pas qu'un "c" peut rapidement devenir un "cf." et inversement.

Rien n'est immuable et l'occasion fait souvent le larron.

J'avoue moi-même y avoir pensé à de nombreuses reprises et ce à la même période que ma femme.

Après, quelles sont les raisons profondes qui font que je n'ai pas franchi le pas ?
Bien avisé celui qui sait car je n'ai que des éléments de réponse et aucune certitude.



Avatar du membre

Elemiah

Re: Billets d'humeur

Message par Elemiah » ven. 24 juin 2016 12:02

Usum a écrit : Après, quelles sont les raisons profondes qui font que je n'ai pas franchi le pas ?
Bien avisé celui qui sait car je n'ai que des éléments de réponse et aucune certitude.
Une morale ? Une conscience ? Une éthique ? Une envie de transparence ? De pas vouloir commencer à mentir et te cacher ? Un libre arbitre ?
La seule certitude que j'ai c'est qu'on ne glisse pas dans le lit d'une autre personne sans l'avoir voulu.
Laissez moi croire bordel qu'on peut encore se dire : je suis en couple. Je resterai fidèle. Si j'en veux un /une autre : je quitte mon couple. Si je ne veux pas quitter mon couple : je rejette l'amourette car moins importante que mon couple.

Concernant madame Usum je préfère ne rien dire.

Malgré tout ça m'a appris quelque chose : un cocufieur qui ne se remet pas en question et rejette la responsabilité de ses actions sur le cocu ça résonne en moi comme un gros "warning".
On marche au bord du précipice avec les yeux bandés en se disant que tout va bien aller tant qu'on ne trébuche pas encore. Mais cela serait beaucoup plus simple d'arrêter de marcher au bord du précipice ou de retirer le bandeau,...



Avatar du membre

grabuge
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 145
Enregistré le : jeu. 14 mai 2015 17:15

Re: Billets d'humeur

Message par grabuge » ven. 24 juin 2016 18:36

Excellent ton post c:cf , SP!

Je me retrouve davantage dans les caractéristiques du cf, tout en étant un ex cf devenue c. En fait le c est tout simplement plus amoureux que le cf, pas sûre qu'il y ai un caractère de départ différent. Amoureux, on s'affiche comme en couple, on ne lorgne pas l'herbe plus verte ailleurs. Amoureux se sachant trompé, on peut finir par développer les caractéristiques du cf, par la force des choses, et se dire que tout celà n'était finalement qu'une "expérience".



Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2530
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Erratum

Message par Sans Prétention » dim. 26 juin 2016 09:29

Chers tous,

J'ai "pondu" un post sur les "c" et "cf" :

http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f= ... =30#p59224

Je vous remercie de vos interventions, même indirectes.
C'est surtout le message de Grab (et la réaction de Madame Usum) qui me pousse à tenter de me "repréciser" et de revoir ma copie sur certains points...

1) Les dénominations "c" et "cf" sont assez réductrices pour parler d'une personne dans son entièreté au sens où si deux "c" ("cocus") se rencontrent et qu'ils restent ensemble (ou se séparent) sans se tromper, il n'y a pas de "cocu". Inversement, deux "cf" qui fondent une vie à deux peuvent donner un bon duo de libertins très complices. Parler de "cocu" ou "cocufieur" est donc à contextualiser : c'est la rupture du contrat explicite qui fait la tromperie.
En utilisant "profil c" ou "profil cf", je signifie donc "risque d'être cocu" / "risque de cocufier".

2) Effectivement, à la relecture de mes propres écrits, j'ai pu faire croire (et c'était bien écrit en ce sens) que l'on est "c" ou "cf" sans nuance.
C'est pourquoi je vais plutôt parler de "tendance" sachant qu'il y a une cohérence entre plusieurs options compatibles, un fil de congruence pourrait-on dire.
Je m'explique : un profil "c" qui considère l'amour, le sexe, la famille comme un "tout indissociable" aura logiquement plus de mal à se dissocier pour mener de front une double vie qu'un "cf"... Son investissement affectif de type monogame l'en empêcherait. Son sens de la "vérité" également.
A l'inverse, un profil "cf", semble avoir une appétence pour le "jeu" (la plupart du temps de séduction) de manière assez attendue : son "côté ado" l'emporte ("ado" ne doit pas être entendu au sens de "déconneur, souriant, vivant" - un "c" peut l'être aussi - mais au sens de "qui adopte des réactions adolescentes", affectivement "perdu", souvent en rébellion contre la "vie de famille", et s'il ne l'est pas, pourquoi n'assume-t-il pas ses "choix" ?) De même, le "cf" qui reste dans le flou dans son discours, habitué aux écrans de fumées, pourra bouger les limites de ce qu'est la "tromperie" au gré des événements sans que cela ne lui pose problème.
Pour ma part, en arrivant sur le forum, j'étais vraiment "c". Et d'autres le sont également. Leurs compagnes ou compagnons sont bien des "cf".
Maintenant, tout cela bouge sans doute mais dans des proportions très restreintes quand il n'y a pas rupture (ou thérapie).

Parenthèse: plus il y a de tendances "c" et de tendances "cf" cohabitant dans une même personne, plus on peut dire que c'est douloureux pour le partenaire...

3) Non seulement on n'est pas tout "c " ou tout "cf" (bien que beaucoup sont tout l'un ou tout l'autre), mais en plus, on peut virer "c" ou "cf" en fonction des coups pris dans la tronche. C'est surtout la persistance des tendances dans le temps qui signe une identité particulière. Madame Usum, par exemple, a les mêmes schémas "cf" depuis 6 ans (on me dit le contraire mais on me dit pas quel contraire...).

4) Ce n'est ni "bien" ni "mal" d'être "c" ou "cf" c'est l'incompatibilité de la rencontre entre des aspirations contraires qui cause des dégâts irrémédiables. Je ne peux cependant m'interdire de penser que "cf" est quand même moins "humaniste" (idéal), bien que (peut-être) plus "humain" (avec ses "faiblesses").

5) Certaines "évidences" méritent explication. Je ne pars en général pas de "rien" pour décrire des faits. Mais il convient parfois de donner ses sources pour faire comprendre certains concepts. Usum a bondi sur l'idée de "dominé". Sait-il au moins de quoi je parle ?
Et si des descriptifs existent, c'est que j'ai pas inventé le fil à couper l'eau chaude. Je vais donc essayer de mettre mes "sources" à disposition autant que faire se peut.

6) Dans tous les cas de figure, c'est bien la qualité du relationnel, et donc de l'amour qui est à remettre sur la table. Grab a raison.
Au début d'une relation, les deux partenaires sont "c". Sauf cas "pathologiques" : phobiques de l'engagement, pervers narcissiques, Don Juan, Sadiques...
Mais il semble qu'à la longue, y en a un qui décroche avant l'autre... Oui, "cf". Quand c'est "c", ça dure pas des mois et des mois de souffrance (voir le témoignage de Thunderette).

7) Il est amusant de constater que quand je déblatère mes idées certains "cocus" me reprochent de vouloir trop "expliquer" (et donc) "excuser" les cocufieurs, limite au mépris des cocus, et dans le même temps, de me faire rembarrer par les "cocufieurs" parce que "je les enferme dans des schémas" et que "chaque cas est différent".
Effectivement, il faut laisser les interprétations aux professionnels. Cependant, quand on perçoit un, deux, trois, quatre, trente, cinquante cas à peu près similaires, à un certain moment, on se demande... Je me demande à ma manière. C'est tout.
Cette manière est complémentaire je pense. Comme le dit Fish, y a les bons samaritains, peut-être que je suis le doc. House ça me ferait kiffer... :cocu: (rololo... trop mégalo SP, désir de toute puissance et le reste !!!! :petard: )

8) Je semble dire que "c" n'a rien à se reprocher. Faux.
Mais pas dans le sens entendu par "cf". J'y viendrai plus tard.

Exemples de schémas qui perdurent (quand c'en est à ce point, c'est bien un cas d'école):
----------
2013:
Usum a écrit :Depuis 1 an, et suite à son licenciement économique, elle avait plus de temps libre (sic), allait voir un psy, et sortait 1 à 2 fois par semaine avec des copines voire d'anciens collègues (masculin ou féminin).
2016 :
Usum a écrit :Comme me disait un ami, le problème de ta femme, c'est qu'elle a trop de temps libre. Pas totalement faux. Mme Bovary.
--------
2013:
Usum a écrit :Les doutes augmentent mais à part 2/3 piques, je ne réagis pas plus que cela jusqu'à ce qu'à ce que je la croise un soir la semaine dernière partant toute belle, toute propre, pour voir (1 fois par mois) son ex-collègue.
2016 :
Usum a écrit :Elle me dit qu'il ne s'est rien passé. Qu'elle ne le voit qu'une fois par mois en moyenne (j'ai eu du cul putain à l'en croire !) et me raconte qu'elle ne fait que discuter pendant qu'il fait des trucs (ménage, travaux).
---------
2013:
Usum a écrit :elle me dit, elle, qu'elle n'aimerait pas savoir si je la trompe alors que je soutenais le contraire
2016 :
Usum a écrit :Elle renverse en plus la situation: elle pensait que je la trompais
---------
2013:
Usum a écrit :Elle me dit que tout est terminé dans sa tête et que cette crise de gamine de 15 ans (elle n'a connu que 3 hommes dont moi) est complètement derrière elle et que c'était une autre "elle".
2016 :
Usum a écrit :C'est un jeu. Elle retrouve ses 16 ans (elle n'a connu qu'un homme avant moi) et ça la fait sortir de son quotidien.
----------
2013:
Usum a écrit :Elle m'a avoué avoir été proche du suicide à cette date
2016 :
Usum a écrit :Madame en pleine déprime. Menaces de suicide.
----------
2013:
Usum a écrit :ma femme me dit avoir été complètement folle à cette période, que ça la fait rire
2016 :
Usum a écrit :Que ce jeu était pourtant suffisant, marrant


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2530
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

C vs Cf

Message par Sans Prétention » dim. 26 juin 2016 09:52

Divergences de points de vue :

- c : vision très positive du concept de "couple" (couple = deux, "l'autre" est "suffisant" pour combler mes désirs)
- cf : vision "négative" du couple (deux, c'est parfois, ou toujours insuffisant pour combler "cf")

Logiquement,
- c : investit amoureusement ET sexuellement sur UNE personne (monogamie)
- cf : investit peu dans le couple affectivement ou est capable de se partager (affectivement et/ou sexuellement). Le peu investi est d'ailleurs perçu comme "trop".

C'est pourquoi
- c : pense avoir trouvé LE bon partenaire (celui de toute une vie)
- cf : ne veut pas être "enfermé" dans des schémas, s'autorise donc à penser à des ailleurs potentiels (phobique de l'engagement)

De fait,
- c : son amour (global), son cocon, est son jardin secret
- cf : créé un jardin secret en dehors de sa vie "réelle"

- c : amour / amitié
- cf : amour passion
(il y a en fait trois options. Voir plus bas)

- c : se contente de peu
- cf : en veut toujours plus, jusqu'à "l'impolytesse".

Caractère personnel

- c : phobique de l'abandon
- cf : phobique de l'engagement

En analyse transactionnelle :
- c : plutôt parent nourricier / parent critique
- cf : plutôt "ado", à savoir enfant libre / enfant rebelle (même en étant "adulte")

En psychanalyse:
- c: principe de réalité
- cf: principe de plaisir
(voir plus bas)

- c : desperado, "sauveur" du monde
- cf : trou noir, aspirateur à énergie

- c : dominé affectif (ou "dépendant" dans le couple mais pas nécessairement dans la vie sociale)
- cf : dominant affectif (dans le couple mais pas nécessairement dans la vie sociale)
Au sens entendu par Y. Dallaire (voir plus bas)

- c : joue cartes sur table (est "transparent". Logique: il n'a rien de répréhensible à cacher)
- cf : joue avec le désir des autres (ce qui exige une forme de développement d'un clivage interne. Ce clivage est présent, le plus souvent dès l'origine).

- c : plutôt constant (même avec un monde émotionnel intérieur riche)
- cf : ne se reconnaît pas comme inconstant mais peut avoir des sautes d'humeur, des réflexions incompréhensibles pour "c" (puisque les explications sont inavouables et donc cachées)

- c : tendance à prendre les choses de manière grave
- cf : prend tout à la légère (et non de "manière" légère)

- c : plutôt cartésien
- cf : plutôt empiriste

De fait,
- c : parle de manière congruente, tente d'être rationnel
-cf : a un discours flou, ambigu, partiel, et souvent mensonger parce que basé sur des impressions personnelles changeantes, des "instants".
(voir syndrome du loup et de l'agneau plus bas)

De façon patente,
- c : projette les éventuels désagréments de décisions funestes, peut manquer d'audace
- cf : vit dans l'instant. Parle souvent de "bons moments" mais ne voit pas les dangers arriver

De manière congruente,
- c : écoute son coeur, sa raison
- cf : écoute son corps, ses impressions

- c : déprime en cas de coup dur, mais "reste", même quand il devrait partir
- cf : a tendance à "quitter le navire" (lorgne le carré d'herbe plus "vert" à côté lorsque la situation est difficile)

- c : peut devenir hystérique en cas de crise
- cf : peut mentir, trahir, manipuler pour garder son objet de désir du moment

- c : cultive des sentiments
- cf : cultive des émotions
(pour la différence entre les deux, voir dictionnaire)

- c : soigne ses blessures en donnant
- cf : soigne ses blessures en prenant

- c: a besoin d'aimer
- cf: a besoin d'être aimé

- c : amour démesuré (ressenti par "cf" comme étouffant), mais "routinier"
- cf : mal amour (ressenti par "c" comme "normal" mais "bizarre" car fluctuant)

La famille

- c : la famille est un havre de paix, un idéal (vécu douloureux sublimé ou désir de reproduction d'un modèle parental équilibré)
- cf : la famille est étouffante (vécu douloureux non dépassé)

Logiquement,
- c : objectif maison, enfants, chien...
- cf : objectif aventure, parfois même objectifs indéfinis ou fantaisistes (lié à la phobie de l'engagement), trouve tout "tarte".

- c : les enfants sont une projection de la famille idéale (tentative de guérison de sa propre histoire douloureuse ou désir de transmission positive)
- cf : les enfants sont une expérience à vivre (des "instants importants" mais la "suite" n'est pas toujours assumée, parfois pas du tout)

- c : globalise amour, sexe, famille (ou famille à venir) comme étant un concept dont les composantes sont indissociables
- cf : compartimente amour, sexe, famille (clivage)

- c : vivre = faire du lien, transmettre (vision long termiste)
- cf : vivre = vivre "quelque chose", de préférence, "quelque chose de fort" (vision court termiste)
(remarque : pour "c" : réussir sa famille, son couple est, en soi, quelque chose de fort !)

- c : pense se connaître et ne se cherche plus mais travaille au maintient de l'acquis
- cf : se cherche indéfiniment et n'hésite pas à requestionner le construit (pour, souvent faire machine arrière... Jusqu'au prochain requestionnement)

- c : le couple est un aboutissement pour deux (d'où une certaine angoisse de perte)
- cf : le couple signe la fin de soi (d'où angoisse de mort, ennui)

- c : le collectif l'emporte sur l'individu
- cf : l'individu l'emporte sur le collectif

La place de "c" et "cf" dans le couple: les rôles

- c : adulte gestionnaire ("pas assez fun")
- cf : "ado" dont le processus de maturité affective a été stoppé par une tierce personne, le plus souvent un des deux parents ou les deux
(besoin infantile de prise en charge. Voir plus bas sur les emboîtements de névroses)

- c : se sent responsable et souvent coupable des échecs de la vie à deux, de ses enfants
- cf : ne se sent jamais responsable ni coupable des événements qui arrivent

- c : n'hésite pas à se "sacrifier" pour faire "ce qu'il faut"
- cf: vit chaque concession comme un sacrifice pour un idéal qui n'est logiquement pas le sien (ben non...).
(voir principe de plaisir vs principe de réalité dans les adultèmes)

- c : a un comportement clair, se désigne comme étant "pris" (présence affective de "cf" dans la vie de "c")
- cf : ambigu avec le sexe opposé ("absence" de l'existence du partenaire dans "l'autre vie". Ce qui est rendu possible par une certaine forme de clivage interne).

- c : pense tout en termes de "construction" (à deux)
- cf : pense tout en terme d'expériences à vivre

- c : s'autorise le minimum pour lui-même
- cf : sort énormément, dispose de beaucoup de temps libre ou prend des décisions impliquant la famille mais se sent malgré tout "enfermé" dans sa vie

- c : s'efface derrière "cf" et souffre inconsciemment d'être effacé
- cf : prend de la place mais se plaint d'être effacé par "c"

- c : favorise les réussites de "cf"
- cf : se plaint des réussites de "c"

- c : s'oublie derrière les maux de "cf"
- cf : se plaint de ce que lui fait endurer "c"

- c : se plaint du manque d'investissement de "cf"
- cf : se plaint de sacrifier sa vie au couple (et donc à "c"), ce qui est logique, puisque "cf" n'a pas le même "rêve" que "c"...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2530
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

(Quelques) sources

Message par Sans Prétention » dim. 26 juin 2016 09:52

Témoignages :

Sur "l'impolytesse" (deux, ce n'est pas assez):
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=40&t=3722#p57998

Sur la "fuite" de "cf" en cas de coup dur :
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=40&t=3723#p57999

Sur le caractère de "c":
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=40&t=3724

Sur l'investissement familial (principe de plaisir vs principe de réalité) :
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=40&t=3739#p58054

Sur le "discours" de "cf" :
syndrome du loup et de l'agneau : http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f= ... =15#p58648
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=40&t=3733

Références :

C/cf, un bel emboîtement de névroses (c/cf):
http://www.happy-life-psy.fr/index.php/ ... e-conjoint
http://www.psychologies.com/Couple/Sedu ... par-hasard

Sur le "mal amour" :
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=38&t=3785#p58712

Sur les 3 visages de l'amour :
http://www.psychologies.com/Couple/Vie- ... ur-profond
(d'autres manières de voir les choses sont bien sûr possibles mais j'ai choisi ce cadre pour le post)

Trou noir / desperado :
http://www.jerecuperemonex.com/la-depen ... desperado/
http://www.machronique.com/contre-un-tr ... le-dessus/
http://www.machronique.com/41213/

Phobie de l'engagement :
(descriptif de "désinvestissement affectif" qui mène à la dépression de "c") :
http://www.la-psychologie.com/phobie%20engagement.htm
(sur l'idée que "c" pédale et "cf" conduit)
http://veroniquebaudoux.com/tous/il-a-p ... ngagement/

Sur le principe de plaisir :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_ ... alit%C3%A9

Descriptif "dominants" "dominés" dans le couple :
http://www.psycho-ressources.com/bibli/ ... libre.html

Un descriptif de ce qui se passe pendant le "cocufiage" (partie "la violence privée"):
http://www.serpsy.org/des_livres/des_li ... moral.html
Un lien entre l'écrit de la spécialiste et l'expérience des "cocus" du site :
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=21&t=3704#p57819

Analyse transactionnelle :


Auteurs à consulter :
Eva Illouz "Pourquoi l'amour fait mal ?"
Présentation : http://www.scienceshumaines.com/pourquo ... 29423.html

Moussa Nabati (sur les vides existentiels ressentis par "cf". Descriptif de cas cliniques proches de ceux rencontrés sur le site)
"Comme un vide en moi" : http://www.fayard.fr/comme-un-vide-en-moi-9782213661278

Yvon Dallaire
"Qui sont ceux couples heureux ?"
http://www.psycho-ressources.com/bibli/ ... ureux.html
"Qui sont ces femmes heureuses ?"
http://www.psycho-ressources.com/bibli/ ... euses.html
"Qui sont ces hommes heureux ?"
http://www.psycho-ressources.com/bibli/ ... ureux.html

Gérard Leuleu (ouvrage non lu mais articles lus)
http://www.psychologies.com/Couple/Cris ... -le-Couple

Marie-France Hirigoyen (même si le livre ne traite pas d'infidélité, il offre un descriptif troublant de ce qui se passe pendant des épisodes violents apparaissant notamment lors d'un cocufiage)
Le Harcèlement Moral : la violence perverse au quotidien
http://www.mariefrance-hirigoyen.com/fr ... ment-moral

Mariela Michelina
"Les femmes mal aimées"
http://www.payot-rivages.net/livre_Les- ... 03882.html
Présentation ici :
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=38&t=3785#p58712

Effectivement, je cherche pas du côté des mouvements planétaires ou de "famactuèl" pour comprendre...
Toute puissance ouais... :wink:

C'était chiant, c'était du SP... :cocu:


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Steelhuman
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 426
Enregistré le : jeu. 26 nov. 2015 17:38

Re: Billets d'humeur

Message par Steelhuman » dim. 26 juin 2016 11:22

Pas chiant du tout, comme d'habitude intéressant et à méditer :ala:


"Ils s'efforcent de réduire leur malheur plutôt que de construire leur bonheur."
Nous, les dieux, Bernard Werber

Avatar du membre

Steelhuman
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 426
Enregistré le : jeu. 26 nov. 2015 17:38

Re: Schémas ?

Message par Steelhuman » dim. 26 juin 2016 22:54

Je me permet de retoucher quelques passages, je me reconnais dans certains et dans d'autres pas du tout ! :D
Sans Prétention a écrit : (cocu : c / cocufieur : cf).

- c : vision très positive du concept de "couple"
- cf : vision négative du couple

- c : dominé affectif (a tendance à TOUT donner, excuser en permanence) dépendant effectif
- cf : dominant indépendant affectif
D'où l'image: "c" est celui qui pédale, et "cf", celui qui conduit.

- c : objectif maison, enfants, chien... Pas pour tout le monde, disons plutôt : objectif sérieux et clair
- cf : objectif aventure, parfois même objectifs indéfinis ou fantaisistes

- c : la famille son foyer est un havre de paix, un idéal
- cf : la famille son foyer est étouffant le concept de famille n'est pas toujours adapté :wink:

- c : les enfants sont une projection de la famille idéale
- cf : les enfants sont une expérience à vivre
généralité limité et limitante :wink:

- c : pense avoir trouvé LE bon partenaire (celui de toute une vie)
- cf : ne veut pas être "enfermé" dans des schémas, s'autorise donc à penser à des ailleurs potentiels

- c : adulte gestionnaire ("pas assez fun")
- cf : "ado" dont le processus de maturité affective a été stoppé par une tierce personne, le plus souvent un des deux parents ou les deux

- c : se sent responsable et souvent coupable des échecs de la vie à deux, de ses enfants trop précis et pénalisant disons simplement Responsable et maître de ses actes. donc des conséquences
- cf : ne se sent jamais responsable ni coupable des événements qui arrivent

- c : investit amoureusement ET sexuellement sur UNE personne (monogamie)
- cf : investit peu dans le couple affectivement ou est capable de se partager (affectivement ou sexuellement)

- c : joue cartes sur table + transparent et n'aime pas les surprises en général
- cf : joue avec le désir des autres jardin secret, aime les surprises, les intrigues, les drames et les mystères

- c : a un comportement clair, se désigne comme étant "pris"
- cf : ambigu avec le sexe opposé

- c : tendance à prendre les choses de manière gravemature
- cf : prend tout à la légère (et non de "manière" légère)

- c : déprime en cas de coup dur trop péjoratif : affronte les épreuves et serre les dents et les cuisses aussi :wink:
- cf : lorgne le carré d'herbe plus "vert" à côté lorsque la situation est difficile + fuit les épreuves et conflits

- c : globalise amour, sexe, famille comme étant un concept dont les composantes sont indissociables
- cf : compartimente amour, sexe, famille

- c : écoute son coeur les sentiments avec l'intelligence aux rênes enveloppe sa personnalité (la conscience)
- cf :écoute son corps les sentiments et émotions contrôlent, tandis qu'on déguise les choses pour donner une apparence intelligente (en réalité l'intelligence est partie aux champignons) (des personne inconsciente ou avec une conscience très élastique)

- c : projette les éventuels désagréments de décisions funestes + veut savoir les conséquences et résultats
- cf : vit dans l'instant. Parle souvent de "bons moments" mais ne voit pas les dangers arriver + ne veut jamais connaître les conséquences, ou les ignore tout simplement dans une pseudo excuse de liberté, libre arbitre et ouverture que nous n'avons pas !

- c : peut devenir hystérique en cas de crise vie la relation et est touché par ses vagues, se remet en question
- cf : peut mentir, trahir, manipuler pour garder son objet de désir + n'est pas dans la relation mais dans une illusion de relation, ne se remet jamais en question, tout est une histoire de couple la faute des 2 pas que la sienne :lol:

- c : pense tout en termes de "construction" (à deux)
- cf : pense tout en terme d'expérience

- c : pense se connaître et ne se cherche plus mais travaille au maintient de l'acquis
- cf : se cherche indéfiniment + est constamment perdu

- c : s'autorise le minimum pour lui-même partage
- cf : sort énormément, dispose de beaucoup de temps libre ou prend des décisions impliquant la famille mais se sent malgré tout "enfermé" dans sa vie = égoïste

- c : soigne ses blessures en donnant s'autoanalyse, se remet en question est prêt à des efforts, actif
- cf : soigne ses blessures en prenant + demande constamment de l'aide est en attente des choses, passive

- c : s'efface derrière "cf" et souffre inconsciemment d'être effacé = est digne d'intérêt
- cf : prend de la place mais se plaint consciemment d'être effacé par "c" = souffre d'un syndrome d'infériorité

- c : favorise les réussites de "cf" + encourage (voit des solutions)
- cf : se plaint des réussites de "c" + décourage (voit des obstacles)

- c : s'oublie derrière les maux de "cf" prend ses soucis et ceux de son conjoint aussi, se plaint rarement et est satisfait
- cf : se plaint de ce que lui fait endurer "c" + a toujours des soucis, des plaintes et est éternellement insatisfaite

- c : amour démesuré Réel amour sain
- cf : mal amour = Sentiments fantasques et toxiques

- c : le collectif l'emporte sur l'individu S'aime donc sait aimer pleinement les autres
- cf : l'individu l'emporte sur le collectif Ne s'aime pas, donc ne peux aimer d'autre personne correctement


C'est ni bon ni pas bon.
L'idéal serait qu'un "c" trouve un autre "c"...

Et certaines mentalités "cf" sont fidèles. C'est rare, mais ça arrive. Et les infidèle au profil "c" peuplent les magazines mais c'est une vitrine.

Deux mentalités "cf" ensemble se crashent en moins de deux et deux "c" s'emmerdent dans la vie.

Pas vrai : le penser, est un schéma :cocu:
Pas de questions de "bon ou pas bon", mais bien de conséquences saine ou malsaines, certaines lois immuable de la "vie" sont intrangigeantes, on ne peut pas jouer ou croire s'en tirer sans payer leur dû à ces lois !

Tu crois vraiment que si tu met que des "c" ensemble il n'y aura plus de cocu ? J'ai malheureusement peur qu'une nouvelle division à la longue s'opére et on se retrouvera de nouveau avec des "c" et des "cf"... loi des probabilités oblige et humains qui font des choses d'humains, depuis que le monde est monde (tout est relatif) !

Bonne soirée et bonne nuit les balafré(e)s :cocu:


"Ils s'efforcent de réduire leur malheur plutôt que de construire leur bonheur."
Nous, les dieux, Bernard Werber

Avatar du membre

cecile82
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 363
Enregistré le : sam. 31 oct. 2015 18:41

Re: Billets d'humeur

Message par cecile82 » lun. 27 juin 2016 10:23

Bonjour à tous!
Je pense que cette vision est à adapter en fonction de chacun...

Par exemple:
Steelhuman a écrit :- c : le collectif l'emporte sur l'individu S'aime donc sait aimer pleinement les autres
Ce n'est pas du tout mon cas, je ne me suis jamais sentie "aimable" ce qui peut expliquer que j'ai accepté beaucoup trop de choses de Mr Kiz..


J'ai éclaté en sanglots. On n'éclate jamais de faim ou de froid. En revanche on éclate de rire ou en sanglots. Il est des sentiments qui justifient qu'on vole en éclats...

Avatar du membre

Topic author
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2530
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Billets d'humeur

Message par Sans Prétention » lun. 27 juin 2016 10:48

Pas de méprise...
Je ne pense pas en termes de "tout le monde dans le moule". Je répète... Ce sont des tendances générales.
Après oui, quand je dis "rouge" il peut y avoir du rouge coquelicot et du rouge cerise...

Par contre, je veux pas transformer SOS cocu en champ de masturbation cérébrale mais je trouve les remarques de Steel très intéressantes. Un ping pong ?

Penser au soulagement du cocu est le but du site...
Il y a plusieurs voies. Mais toutes, pour les "libérés" semblent converger vers un point: "je me suis oublié(e)" maintenant je sais pourquoi. Et ça passe par tout ce dont on parle ici...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

cecile82
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 363
Enregistré le : sam. 31 oct. 2015 18:41

Re: Billets d'humeur

Message par cecile82 » lun. 27 juin 2016 13:31

Sans Prétention a écrit :l y a plusieurs voies. Mais toutes, pour les "libérés" semblent converger vers un point: "je me suis oublié(e)"
:super:


J'ai éclaté en sanglots. On n'éclate jamais de faim ou de froid. En revanche on éclate de rire ou en sanglots. Il est des sentiments qui justifient qu'on vole en éclats...

Répondre