j'ai besoin d'air

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Dom3, Sans Prétention, Nas

Répondre
Avatar du membre

Topic author
persephone75
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 129
Enregistré le : mar. 26 juil. 2016 16:10
Localisation : hainaut

j'ai besoin d'air

Message par persephone75 » mer. 27 juil. 2016 14:38

Bonjour à tous,

Après être venue faire un tour sur le forum il y a un an jour pour jour mais sans réagir je me suis décidée à m'y inscrire.

Je voudrais vous raconter mon histoire en espérant recevoir de bons conseils et je vais aussi essayer d'aider d'autres personnes, si je le peux.

Par quoi commencer? J'ai 41 ans, je suis maman d'une petite fille de bientôt 11 ans. Je vis avec mon futur ex, mon ex mais qui ne le sait pas encore, je ne sais plus comment l'appeler, depuis 1997.

Je vais commencer par le commencement donc. Pendant ma dernière année d'études d'assistante sociale, j'ai perdu mon père. Je me suis retrouvée avec ma mère et ma petite soeur agée de 14 ans et ce n'était pas la folle entente. J'ai commencé à sortir avec abruti 1er. Au début je ne l'aimais pas plus que ça. Nous nous entendions très bien, j'avais besoin de soutien et de réconfort et je me suis attachée à lui avec le temps. Lui sortait d'une relation assez passionnée où il avait été cocufié. Fils unique, il vivait encore chez sa maman et cherchait je crois une relation plus sereine.

Très rapidement j'ai terminé mes études, trouvé mon premier job et nous avons emménagé ensemble, dans la maison que sa maman nous a laissé en partant s'installer chez son compagnon à plus de 40 km. Tout se passait très bien, jamais une dispute pendant des années. Je m'entendais mieux avec ma belle mère qu'avec ma propre mère. Sa famille est devenue ma famille.

Petit à petit une certaine distance c'est creusée, pas gênante au contraire. Je bossais à temps plein et j'avais en plus repris des études à l'université. J'étais donc tout le temps occupée. Je n'avais ni l'envie ni le temps de l'accompagner systématiquement le we pour ses sorties tunning qui m'ont vite lassées ainsi que ses copains lobotomisés. Je me disais que comme nous étions tous les deux de nature très indépendante, ce n'était pas un problème que nous ne soyons pas attirés par les mêmes choses. quand on se retrouvait on avait toujours des choses à se dire.

Pendant nos premières années, playmobil travaillait à bruxelles. Il se levait tous les jours à 5h du mat. Je me levais avec lui pour préparer son repas. Je me recouchais pour me relever deux heures plus tard pour aller bosser. Je m'occupais de tout dans la maison, et je trouvais ça normal (oui j'ai donné le baton pour me faire battre) je payais toutes les courses mais il me donnait ses chèques repas. Il ne voulait donc jamais sortir pour aller en boite, il était fatigué, n'aimait pas danser. Puis il s'est fait des nouveaux amis, et avec eux nous avons commencé à sortir à nouveau. C'était vraiment une chouette période. Sauf, que moi j'avais cours tous les samedis, je ne pouvais pas bruler la chandelle par les deux bouts. Une fois sur deux, je le laissais sortir sans moi. Pas de soucis, puisque je lui faisait confiance et que de toute façon avec sa barbe et tout le reste ce n'était pas un dragueur de première.

A la fin de mes études, je suis tombée enceinte. ce n'était pas prévu mais nous étions ensemble depuis 7 ans, sans soucis j'allais avoir 30 ans, je voulais le garder ce bébé. Lui qui ne voulait pas d'enfant, à accepter la situation et était très présent pendant la grossesse. Là j'aurais du commencer à me méfier et à voir que ça sentait l'oignon. Après quelques mois d'acalmie, après la naissance de sa fille qu'il adore, il faut bien le reconnaitre, je me retrouve avec une libido zéro, un playmobil beaucoup moins tendre que pendant ma grossesse et qui ne veut pas se calmer coté sorties. Moi, je dois assumer le bébé, mon boulot, la maison et je n'arrive pas à perdre les 10 kg pris pdt la grossesse.

Alors que la puce vient d'avoir un an, il prend pitié de la filleule de sa mère, une jolie petite blonde toute fraîche, un petit oisillon tombe de son nid qui se retrouve toute seule à galérer. Au départ je me montre compréhensive mais pas quand je la trouve un jour une semaine en minijupe à 3h du mat dans mon salon. Ben quoi, ils buvaient juste un verre!!!! grosse crise s'en suit et exit le petit zoziau.

A ce moment là, je me retrouve seulement avec un travail à mi temps. Playmobil me sort que ses sentiments ont changés qu'il ne m'aime plus et qu'il voudrait qu'on se sépare. Euh, je vais où moi avec mon bébé? Je n'ai personne pour me soutenir, pas de famille, que des collègues compréhensifs mais qui se demandent pourquoi j'ai eu la bonne idée de faire un gosse avec un abruti pareil! Là, c'est ma belle mère qui arrive à mon secours. Il veut me quitter ok, mais alors c'est lui qui part en me laissant la maison. Là, il se remet en question. Tout compte fait il est juste passé par une phase de doute, je devrais faire plus attention à moi, redevenir sa compagne et pas seulement la mère de son enfant. Entre temps, sa grand mère quitte sa belle grosse maison pour aller en maison de repos et propose de nous la laisser. Je suis plus que méfiante mais j'accepte qu'on s'y installe à la condition qu'il soit sur de lui et qu'on ne recommence pas les mêmes conneries dans quelques années. Je change de travail pour un job temps plein. Je veux retrouver mon indépendance financière, j'ai un meilleur statut et un meilleur salaire. Pendant un an les travaux dans la maison l'occupent et on déménage. Il me convainc de changer de voiture et d'acheter du nouveau mobilier. Au total, je m'endette pour 45000 et avec le sourire en plus. Le soir même du déménagement, il sort fêter ça avec ses potes. Je passe la nuit seule avec tous les muscles qui tremblent de fatigue et son meilleur ami arrive très tot pour me dire qu'il était dans un tel état qu'il est resté à cuver dans sa voiture. Sa commence bien.

On vivote comment ça pendant quelques années. Le we il est devenu light jockey et photographe de boite. raison officielle et difficilement attaquable, il le fait pour gagner de l'argent voyons! Moi je bosse le jour, m'occupe de ma fille le soir et le we, à part quelques amis très proches, je n'ai plus aucune vie sociale, et pas de famille. Je suis directrice d'une ASBL mais à force de tout porter je fini par faire un burn out, au point que je démissionne c'est vital. Au niveau sexuel, c'est Waterloo morne pleine. Je n'ai pas envie franchement et il s'y prend tellement mal que je me crispe. Je vois bien que ça ne peut pas durer comme ça mais sans boulot, avec un enfant en bas age et nulle part où aller je ne vois pas d'issue. Et puis je pense à ma fille.

Je profite de ces mois d'inactivité pour lécher mes plaies comme un animal blessé. Je retrouve finalement du travail mais un cdd. Nos relations se restabilisent mais je commence à montrer les dents pour certaines choses. Marre de tout me taper seule et je fini par lui imposer quelques obligations. Ce qui ne plait pas au playmobil pourri gaté. En novembre 2014 fin du CDD. Je me retrouve au chômage pour la premier fois de ma vie avec des charges toujours aussi importantes et les contributions monstrueuses qui me tombent dessus. sur le plan du couple, on ne s'aime plus sans se l'avouer franchement, mais on se respecte (enfin je croyais) encore et pour des raisons pratiques et matérielles on reste ensemble pour élever notre enfant.

je me sens déprimée, humiliée de devoir rechercher du travail, angoissée de ne pas réussir à tout payer et surtout très seule. Janvier 2015, je reçois une lettre anonyme m'informant que playmobil me trompe, que ce n'est pas la première fois, qu'il se justifie partout en disant que c'est ma faute puisque j'étais la première infidèle et me donne les coordonnées de la présumée maitresse. Je lui montre la lettre et avec un sang froid incroyable, il nie tout en bloc. Je lui dit que je veux bien lui laisser le bénéfice du doute et je contacte miss grosses lunettes qui nie également. Je ravale tout ça, je pense qu'à ce moment là je n'étais pas prete à affronter la situation en face.

Juillet 2015, on part en vacances, il est encore plus distant que d'habitude. Il ne quitte pas son foutu gsm on son pc, qu'il cache tjs. Il fait chambre à part, me lassant dormir avec ma poulette, il a trop mal au dos pour le matelas trop dur. Au retour de vacances, je n'en peut plus je fouille ses affaires et fini par trouver le code de sa tablette. Et là je tombe sur ses conversation facebook avec miss grosses lunettes. Plus de 17000 messages échangés, impossible de remonter à plus de quelques jours en arrière. les conversations sont claires ils baisent dans mon dos depuis des mois avec séances de webcam à 3 m de mois dans la chambre d'à coté. Je veux en savoir le plus possible, et décide de ne rien lui dire de suite. Je téléphone en pleurs à ma belle mère qui m'affirme son soutien (mais oui c'est ça) qui ne me croit au départ pas jusqu'à ce que je lui montre les preuves. Je ne mange plus rien, rien ne passe. Il tourne en rond en se demandant ce qui se passe jusqu'au jour ou pour une bêtise je craque et lui balance ses 4 vérités . Heureusement, la puce n'est pas à la maison. Il nie encore tout farouchement. En fouillant sur internet, j'avais fini par trouver son adresse, je prend donc ma voiture et je file chez elle. La, je lui pose un ultimatum soit il reconnait les fait soit je défonce sa façade. Il finit par admettre du bout des lèvres mais reste bien terré dans son garage comme le lâche qu'il est. Par la suite, chaque mot est à lui tirer aux forceps. Il m'affirme que c'était uniquement sexuel et que c'est de ma faute si il a été voir ailleurs, et puis de toute façon c'est moi qui ai commencé à le tromper, qu'il n'est pas amoureux d'elle et qu'il ne la voit plus. pas de demande de pardon et moi qui reste puisque de toute façon je suis coincée, je ne vais pas partir vivre sous une tente avec ma fille et lui faire cadeau de tous mes meubles!!!! Une de mes premières réactions à été de m'inscrire sur un site de rencontre et de m'envoyer en l'air avec un type dans un hotel. sur certains aspects, cela m'a rassurée mais sur d'autres j'en garde comme un gout de cendres en bouche. J'en étais venue a me demander si j'étais devenue très moche et mauvaise au lit.

Le temps passe et je suis sure qu'il continue à la voir. Il sort tous les soirs, ne s'occupe jamais de sa fille. Moi je m'acharne a retrouver du travail pour sortir de là et fini par en retrouver un en décembre 2015, mais un contrat de remplacement. J'attend le CDI qu'on me promet, petit à petit je me rétablit financièrement. J'ai rentré une demande de logement social, je lui supprimé l'accès à mes comptes bancaires et je met tout en place pour partir en juillet 2017, dès que la puce aura fini les cours de l'école primaire, qu'elle pourra prendre seule les transports en commun et que je serai en capacité d'assumer seule un loyer. Mais que le temps passe lentement! comme j'ai envie de lui dire "eh ducon ne t'inquiétes pas tu n'auras plus très longtemps à me supporter mais je pars en emportant ce qui m'appartient".

Mais je n'ai plus confiance, il m'a déjà fait tellement de coups tordus. Son dernier en date? Etant donné que j'ai droit à très peu de jours de congé cette année, je savais qu'on ne pourrait partir que très peu de jours en congé et c'est en last minute que j'ai proposé un petit séjour à center parc. Là il m'annonce que ce n'est pas possible pour lui parce qu'il part avec des amis à Ibiza. Ok, sympa pour sa fille. Je suis partie seule avec elle. A son retour, il décharge des bouteilles de vin de son coffre, il n'était pas à Ibiza en avion mais en Italie en voiture. Il n'a rien dit pour éviter des crises. Ben oui, c'est bien connu que je suis une hystérique qui crise pour rien et l'empêche de vivre!

Vous allez me trouver parano mais dans le conteste terroriste actuel, il lui arrive quelque chose je gère comment moi? Désolée ma chérie, je dois te dire que ton papa qui était sensé être à tel endroit avec tel personne vient de claquer dans un attentat avec sa pétasse à lunettes?

La je viens de tomber sur des photos de lui et sa grognasse dans une garden party, où des "amis" commun etaient présents. Passer pour la cocue idiote innocente et soumise ça me rend dingue! J'ai envie de crier sur les toits "bande d'imbéciles, je sais tout, je m'en fous et je me casse. Restez entre vous bande de minables et ne vous approchez pas de moi à moins de 100 mètres, grrr"



Avatar du membre

Usum

Re: j'ai besoin d'air

Message par Usum » mer. 27 juil. 2016 15:53

Salut et sois la bienvenue dans la confrérie peu fermée des cocu(e)s au coeur tendre.

A défaut d'apporter des éléments constructifs sur ton histoire, je tenais juste à te dire que j'appréciais ton humour caustique !
Déjà, cela dénote un certain recul et l'on sent en toi une force qui devrait t'assurer les succès futurs que tu mérites.

Cordialement.
Modifié en dernier par Usum le mer. 27 juil. 2016 17:16, modifié 1 fois.



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3540
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: j'ai besoin d'air

Message par jaguarboy » mer. 27 juil. 2016 16:30

Salut, persephone75, et bienvenue au club.

Je plussois : cette façon de prendre de la distance par l'humour grinçant sera en partie ta planche de salut. Cela dit, ou en es tu avec lui aujourd'hui, comment appréhendes tu l'avenir ? Il semble que tu sois tombé sur un mauvais numéro ( comme nous tous ici ! ) et je doute fort que les choses s'arrangent dans un avenir proche.


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Ricochette
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 2748
Enregistré le : mar. 24 avr. 2012 18:02

Re: j'ai besoin d'air

Message par Ricochette » mer. 27 juil. 2016 17:21

Sois la bienvenue Persephone.

Tu as la chance d'avoir été accueillie, pour l'instant, par des ex cocus qui ont déjà solutionné leur problème donc on va pouvoir t'épauler pour te diriger dans la voie qu'on connait et que tu t'es tracée. C'est la plus judicieuse compte-tenu de ton histoire.

Pleins de choses peu glorieuses dans tes écrits m'ont rappelé mon passé. Quelle joie, oserais-je dire, d'en avoir fini avec ça!

Si tu nous lis depuis 1 an, tu as dû voir que ces derniers temps, j'ai plusieurs fois tiré la sonnette d'alarme sur les dangers réels de la cohabitation.
C'est ce qui m'inquiète le plus pour toi avec l'échéance que tu t'es fixée.
Fais comme tu peux mais écourte ce délai au maximum. Tant pis pour les chamboulements mais il faut que tu préserves ta fille ainsi que toi-même alors fais ton possible pour plier les voiles rapidement avant que ça ne dégénère.
Garde-toi bien d'informer Playmobil de tes plans qu'il pourrait déjouer. Ménage le secret, dans ton intérêt.


Le rire c'est une poussière de joie qui fait éternuer le coeur.

Avatar du membre

Steelhuman
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 423
Enregistré le : jeu. 26 nov. 2015 17:38

Re: j'ai besoin d'air

Message par Steelhuman » mer. 27 juil. 2016 19:09

Bienvenue parmi nous persephone75,

Quel courage et patience... tu as beaucoup de forces comme l'on bien soulignés mes prédécesseurs.

Je seconde Ricochette: garde ton plan secret même si il te fait exploser, met un point d'honneur à faire secrètement tes choses, tu es un missile balistique verrouillé sur ta cible et un brise glace que rien n'arrête. Garde la tête haute et le meilleur est à venir.

Bon courage et plein de pensées positives vers toi :jap:


"Ils s'efforcent de réduire leur malheur plutôt que de construire leur bonheur."
Nous, les dieux, Bernard Werber

Avatar du membre

venum
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 115
Enregistré le : dim. 10 janv. 2016 18:43

Re: j'ai besoin d'air

Message par venum » mer. 27 juil. 2016 22:44

Salutations persephone75 ,

Etant avec une ex récidiviste (j'en ai les preuves), je peux te dire une chose. Pour moi, je ne parle que pour moi, ce qui va suivre ne sont pas des conseils car les conseilleurs ne sont pas les payeurs....

Pour moi, le couple est 1, si enfant en plus, cela ne fait qu'un.

Depuis que j'ai des enfants, nous sommes un couples avec des enfants.

Si coté libido, monsieur n'est pas satisfait, ne comprend pas, je peux te dire une chose (ce n'est que mon avis et non une directive).
Lorsque l'on a des enfants, nos vies changent, nos priorités également.

Tes quelques kilo superflus post grossesse ne doivent pas être un frein car si il t'aime, cela doit lui passer au dessus, c'est l'image que tu as de toi qui importe (c'est mon cas, ma femme après grossesse se sentait mal dans son corps, de fait, j'ai pris les kilos qu'elle a pris, nous avons perdu les kilos superflus ensuite, c'est psychologique ) .

Exit le fait de sortir tous les soirs en boite ou autre avec les potes, exit de faire sa vie de célibataire.

Etre en couple, et qui plus ait parents, impliquent des responsabilités et des devoirs.

Pour ma part, je ne parle que de moi et de mon expérience, être parent m'a certes, obligé à des sacrifices qui ne sont rien aux vues du bonheur de mes enfants.

MA femme n'avait pas compris mon état d'esprit, l'état d'esprit qui doit (à mon avis) exister dans un couple avec enfants.
Le bonheur de voir ses enfants grandir, s'en occuper, rien de mieux dans la vie selon moi.

Au regret de te dire que si ton keum ne mesure pas la chance qu'il a d'avoir une femme et un enfant, il est temps pour lui de grandir.

Ayant des problèmes d'ordre médical concernant ma fertilité ( et non ma libido), j'ai pris un coup de matraque sur la gueule en apprenant que je pourrais difficilement avoir des enfants (heureusement, les techniques modernes m'ont permis d'en voir).

De fait, ma femme s'est sentie rejetée car j'étais aux petits soins avec mes enfant( ce qui est compréhensible vu mon historique médical).

Mais, au lieu de m'en parler, elle a préférer se faire ......., par le premier venu.

Moi qui avais une confiance totale en elle, cela m'a anéantie.

PAr contre, sur ce site, j'ai obtenu des conseils, du soutient qui m'a permis de m'en sortir. J'ai eu mes moments de divagations, de fantasmes destructeurs, des moments down, very down, mais ce site m'a permis de relever la tête.


Tout cela pour te donner un conseil (ce n'est qu'un conseil) :
Depuis quand n'as tu pas pensé à toi en tant que femme ?
Depuis quand te sens tu que maman et non femme ?

Ne sombre pas dans la vengeance et de te rabaisser à son niveau, mais juste quelques conseils d'un pauvre gars ayant vécu ta détresse :

1 - Si monsieur veut vivvre sa vie de célibataire ===> Casse toi avec ton enfant, la relation que tu as avec son père est parasite
2 - Si monsieur réalise qu'il a la chance d'être père avec une femme aimante, donne lui le choix de changer radicalement ou de se barrer.

Je te parle en connaissance de cause, en Janvier, j'étais sur le point de divorcer. Peux importe mes biens matériels, je m'en fichais. La seule chose qui m'importais, c'était mon fils.

Lui as tu parlé de tes angoisses ?
Lui as tu parlé de ce que tu sais avec ses poufs ?

Si ce n'est pas le cas, parle lui en et impose tes conditions.

S'il ne comprend pas, il n'est pas digne de toi.
S'il devient violent, barre toi et porte plainte.

MA femme est dans la marine marchande, de fait, je cale mes vacances en fonction de son planning. Je ne l'empêche pas de voir ses amis indépendamment de mon planning. Pour ma part, un couple doit pouvoir de temps en temps s'offrir une sortie sans que le conjoint soit présent (si accord en aval évidemment).

Ma femme à sa passion, j'ai la mienne, cela doit fonctionner ainsi selon moi tant que cela reste dans le respect du conjoint.
Ton mec préfère partir en bringue avec "ses potes" plutôt que de passer du temps avec toi et sa fille (sa famille). Excuse moi d'être cru mais ça pue.....

D'après ton témoignage, tu fais tout dans le 'ménage". Responsabilise le un peu plus, qu'il se sente utile.

S'il ne prend pas le pli, désolé de te l'apprendre, cela ne reste que mon avis, il n'a rien compris à la vie.

Au plaisir de te lire et en espérant ne pas être à coté de la plaque.

Fabien Alias VENUM



Avatar du membre

Topic author
persephone75
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 129
Enregistré le : mar. 26 juil. 2016 16:10
Localisation : hainaut

Re: j'ai besoin d'air

Message par persephone75 » jeu. 28 juil. 2016 10:06

bonjour à tous et merci pour vos réactions.

Je vais essayer de répondre séparément à chacun d'entre vous.

Alors pour commencer Usum. Merci pour cet accueil chaleureux et ces gentils mots.

L'humour et le sens de la répartie, c'est ce qui me permet de garder la tête hors de l'eau. Mais, c'est aussi parfois ce qui m'isole. Playmobil n'ose jamais m'affronter directement sur ce terrain. Il se terre dans un mutisme de gamin boudeur parce qu'il ne peut pas obtenir le dernier mot.

Quitte à paraître prétentieuse, oui je suis forte. J'en ai conscience et beaucoup plus que je ne le pensais pour survivre à tout ça, continuer et parfois faire abstraction de ce qui me bouffe pour rire et passer de bons moments malgré tout. Ils sont précieux ces rires.



Avatar du membre

Topic author
persephone75
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 129
Enregistré le : mar. 26 juil. 2016 16:10
Localisation : hainaut

Re: j'ai besoin d'air

Message par persephone75 » jeu. 28 juil. 2016 10:30

réponse à jaguarboy

Merci pour ton accueil. Comment j'envisage mon avenir? Je veux faire mes valises le plus vite possible meme si je sais que je ne lui ferai pas le plaisir de me mettre dans la mouise. Je ne suis même pas mauvaise au point de lui vouloir du mal. Mais dans la vie on récolte ce qu'on sème.

Pour l'instant on se croise sous le même toit. Il vit sa vie tant qu'il ne me fait pas ch... Moi, j'avance en sous marin, mais je ne ferai plus semblant pour rien ou pour personne. Oui, je suis devenue égoïste, indifférente, froide et détachée. Question de survie. Parfois, je m'amuse à le fixer méchamment avec un petit sourire en coin. Il va finir par croire que je suis possédée et vérifier si je n'ai pas planqué un couteau sous mon matelas.

tombée sur un mauvais numéro? C'est comme s'il abritait Jekyll et Hyde. Il a fallu des années pour qu'il me montre son vrai visage. Au début de notre relation, il se comportait comme une teigne avec sa mère et était un ange avec moi. Je me souviens de lui avoir dit "le jour où tu te comportes comme ça avec moi, je me barre!" mais que j'étais naïve! quelque part, j'admire ceux qui ont le courage de tout quitte avec juste un baluchon. Je n'ai pas besoin d'être riche mais j'ai besoin d'un minimum de sécurité matérielle. Je ne veux pas imposer la précarité à ma file, elle ne mérite pas ça.



Avatar du membre

Topic author
persephone75
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 129
Enregistré le : mar. 26 juil. 2016 16:10
Localisation : hainaut

Re: j'ai besoin d'air

Message par persephone75 » jeu. 28 juil. 2016 11:09

réponse à ricochette,

Au lieu de bosser, je vous réponds, pfff pas bien! Je sais mais là j'ai besoin de vider mon sac et vraiment pas la tete à rédiger des rapports.

C'est génial de recevoir l'appui de "vétérans", autant s'adresser à des personnes qui savent de quoi on parle. Je n'en peux plus des gens qui se permettent de vous balancer: "mais tu as un toit sur la tête", oui bouana ye suis tlop contente, merci merci, "il n'a jamais levé la main sur toi heureusement" a ben oui, heureusement il a la rage mais il ne mord pas encore, "pense à ta fille, ne brise pas ta famille", ah c'est moi la vilaine méchante pas belle en plus? honte à moi! et the best of the best "mais comment tu vas faire toute seule?" a parce que je suis accompagnée la ducon? merci mais un ado attardé c'est plus une charge qu'un soutient là tu vois!

en fait, je suis venue l'année dernière mais je n'ai pas suivi les posts depuis longtemps.

Qu'est ce qui m'inquiète dans ma cohabitation? Que j'en vienne à la trucider? Non, non, je ne vais pas me salir les mains avec son sang impur, beurk beurk beurk. Par contre, mes pulsions violents montent à l'égard de sa grognasse à lunettes. Pourquoi? je n'arrive pas à comprendre ça! Elle est moche, bête, grosse, maquillée comme une voiture volée, fait une faute d'ortographe à chaque mois, et zozotte avec son piercing sur la langue. Une pauvre petite chose fragile qui a besoin d'un homme fort pour veiller sur elle et la conduire partout, ben oui! elle ne sait pas conduire.

L'été prochain c'est l'échéance maximum pour mon départ! si Allah, Buddha et le petit Jésus sont avec moi, ce sera plus tot. J'espère une re-négociation de mon contrat de travail.

C'est justement avant tout pour ma file que j'ai pris cette décision. Je ne veux pas qu'elle considère comme normale notre situation familiale. Je bien du répondre à ses questions à un moment donné et lui dire que j'avais l'intention de partir. ça me met très mal à l'aise de la mettre dans une position où elle doit garder des secrets vis à vis de son père. Mais devant sa souffrance que pouvais je faire d'autre? Elle dit être impatiente de partir avec moi.

Vis à vis de Playmobil ce secret m'étouffe, mais il est capable de tellement de choses rien que pour garder le controle de sa chose. Il a été jusqu'à simuler un vol pour arnaque son assurance!



Avatar du membre

Topic author
persephone75
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 129
Enregistré le : mar. 26 juil. 2016 16:10
Localisation : hainaut

Re: j'ai besoin d'air

Message par persephone75 » jeu. 28 juil. 2016 11:48

réponse à steelhuman

Merci pour l'accueil. Je crois que nous avons des points communs, une grande sensibilité intérieure et une façade terriblement réservée.

J'ai du courage? Bah ce n'est pas en s'effondrant qu'on peut s'en sortir. En fin de compte, si je suis la seule à m'être fourrée dans cette galère, je suis aussi la seule à pouvoir m'en sortir.

Merci de me conforter dans l'idée de garder mes projets pour moi. Ca me démange souvent de tout lui balancer mais je me contiens. J'ai pour l'instant plus à y perdre qu''à y gagner. Toutes les cartes ne sont pas encore dans ma main.

Pour en ajouter une couche, sa chère maman, qui était tellement gentille avec moi, montre aussi son vrai visage. Et ce n'est pas joli, joli. En février, playmobil est parti avec notre puce et de vrais amis au ski. Moi, je déteste le ski et la neige. J''étais toute contente. Enfin, 10 j tranquille toute seule. Ils partent le vendredi, le samedi je reçois un coup de téléphone. Ma belle mère venait de découvrir qu'elle était cocue. Une toute petite voix mesquine à l'intérieur de moi se met à chanter la macarena. Chacun son tour! D'autant plus que lorsqu'elle a rencontré son Jules, le monsieur était marié et c'était elle la maitresse. Bref, étant donné que c'était SA maison, impossible de lui fermer la porte au nez. 2 jours plus tard, elle s'installe dans la chambre de la puce. Adieux la tranquilité! La cohabitation est plus ou moins tranquille, sauf lorsqu'elle critique son Jules je ne peux plus m'empêcher de lui rétorquer que son fiston chéri fait bien pire. Au retour des skieurs, ça a été une horreur. Playmobil n'a rien changé à ses habitudes. La belle doche passait son temps, les fesses rivées au divan à raconter ses malheurs à ses copines sur face de bouc. A mon retour, je devais tout me taper et me prendre des piques qui glissaient sur la carapace de mon indifférence. Je me suis remise à courir. Je n'ai jamais pris aussi souvent de longs bains et suis restée tranquillement dans ma chambre. Je lui accordait autant d'attention qu'à une plante verte. Je crois que lorsque je répondais à ces vacheries par le silence et un grand sourire, elle devait frôler la crise d'apoplexie. La cohabitation a duré 6 semaines. Elle n'a réussi à me faire craquer qu'une seule fois. Une grosse crise de larmes qui me fait encore enrager.



Avatar du membre

Topic author
persephone75
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 129
Enregistré le : mar. 26 juil. 2016 16:10
Localisation : hainaut

Re: j'ai besoin d'air

Message par persephone75 » jeu. 28 juil. 2016 15:36

réponse à Vénum

Merci d'avoir pris le temps m'écrire ce long message. Ma réponse ne sera pas courte non plus. C'est étrange comme on peut se livrer vraiment, sans faux semblants à des inconnus plus facilement qu'à des proches.

La libido évolue en fonction des étapes de la vie, c'est sur et mes kg n'ont rien à voir dans l'histoire. J'ai fait quelques expériences pour comparer et me rassurer et tout va bien chez moi merci. Je pense que c'est plus une question de posture que de physique. Il a besoin d'une geisha dans son lit. Une femme soumise qui le regarde avec des étoiles plein les yeux. Non mais tu t'es bien vu pépère? ça ne cadre pas vraiment avec mon caractère.

Je crois qu'il y a des éléments dans son histoire familiale qui expliquent sa façon de voir sa place dans sa famille. J'ai dit explique pas EXCUSE. J'ai eu des grands parents colonialistes au Congo, je ne me prends pas pour autant pour la Reine Blanche.

Donc playmobil est le fils unique d'une fille unique. Ses parents ont divorcé alors qu'il n'avait pas 2 ans. Son père était violent et caractériel. Sa mère transformerait le dalaï lama en Rambo en mode "pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerrre", donc ce n'est pas étonnant. Il a été élevé principalement par sa mère et ses grands parents maternels. Là l'histoire se corse. Bon papa, cadre supérieur, légèrement porté sur la bouteille et infidèle notoire, ne rentrait voir sa femme et sa fille que 2 fois par semaine. Il n'était même pas présent pour les fêtes, anniversaires,... Donc pour tout cette charmante petite famille, ma situation est normale. Je n'ai qu'à manger mon pain noir, prendre mon mal en patience. Il se calmera en vieillissant quand sa bistouquette sera devenue toute malingre ou, avec un peu de chance, quand il aura fait un malaise cardiaque, étant donné tous ses excès.

Il est temps que playmobil grandisse? entièrement d'accord avec toi. Mais apparemment, je suis bien la seule. Je n'ai plus envie de perdre mon temps et mon én ergie a essayer de le faire évoluer. Il ne le mérite tout simplement ça.

L'hypothèse selon laquelle il se serait senti exclu après l'arrivée de la puce est plausible. C'est clair, nous sommes fusionnelles. Mais, comment faire autrement? Elle est née prématurée. Je l'ai allaitée. Elle devait manger toutes les 2-3h. J'étais seule avec elle tous les we et depuis presque un an tous les soirs. Je l'élève pratiquement seule. Les rares fois où il fait des choses avec elle c'est parce que je l'y contraint ou que par miracle sa conscience se réveille. Il nous exclut toutes les 2 de sa vie. Moi, ça m'arrange, je ne veux plus en faire partie. Moins je le vois, mieux je me porte. Mais, pour ma fille ça fait mal. Quand elle lui demande "papa, pourquoi tu ne m'as pas emmenée avec toi en vacances?" il ne répond pas. Elle lui a écrit une lettre pour lui dire qu'elle en avait marre de ne pas le voir et de ne rien faire avec lui. Il ne répond toujours pas. Je lui ai dit qu'il allait finir par perdre son amour mais il se défend en répondant que je me sers de ma fille contre lui! Pauvre abruti! Les seuls sentiments qu'il m'inspire encore sont dégout et pitié! Il n'aime pas les enfants en général. Il aime sa fille mais est un incapable de faire passer son bonheur avant le sien. Et en plus, il va s'embarquer avec une grognasse qui a déjà 2 gamins de pères différents.

Et donc, comme il refuse tout dialogue j'abandonne. Je m'organise pour me casser le plus vite et le mieux possible. Mon seul espoir est une séparation à l'amiable entre adultes responsables. Mais, je ne suis pas sure qu'il soit assez mature pour ça. Me venger? non, la vie s'en chargera peut être. quant à ma vie de femme, elle est entre parenthèses depuis des années. Je crois que quelle que part je me suis inconsciemment effacée comme une petite souris grise qui se cache. Ne me regardez pas je ne suis pas là. Pas de tentations, ne surtout pas entre ouvrir le couvercle de la cocotte minute. Comme je ne me sens pas chez moi, je n'invite jamais personne chez nous à l'exception des amis proches qui sont au courant de mes projets. Résultat, je suis rarement invitée. Lui, le grand fêtard rigolo, est toujours invité chez ses amis pour qui ma puce et moi n'existons pas. C'est une des raisons pour lesquelles le secret de mon futur départ me pèse. J'ai envie que ces abrutis sachent que je ne suis pas d'accord, je ne me morfond pas et je ne fais pas l'autruche. Je sais et j'agis mais à ma façon et je les emmerde. Pour mes connaissances, les gens auxquels je n'ose pas dire ma situation par fierté mal placée ou par peur de leur pitié, j'ai envie de leur dire pourquoi j'ai gardé mes distances et renouer le lien, retrouver une vie sociale. Mais pour l'instant, je suis coincée. Je n'ose pas entrebailler de porte de peur de perdre mon controle et de l'envoyer valser.

Pour ce qui est de la violence, il n'oserait pas. Il est trop lâche pour ça. Il sait que je lui défoncerait la tête à coups de pioche si il levait la main. Par contre, la violence psychologique, il ne s'en prive pas. Je fais de mon mieux pour ne plus me laisser atteindre.

Au stade où nous en sommes, on ne peut pas dire que ça pue, ça sent carrément le rance. Et pour conclure, tu n'es pas du tout à côté de la plaque. Il n'a rien compris à la vie mais je ne suis pas sure qu'il dispose des neurones nécessaires pour y parvenir.



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3540
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: j'ai besoin d'air

Message par jaguarboy » jeu. 28 juil. 2016 17:32

persephone75 a écrit : Elle est moche, bête, grosse, maquillée comme une voiture volée, fait une faute d'ortographe à chaque mois, et zozotte avec son piercing sur la langue. Une pauvre petite chose fragile qui a besoin d'un homme fort pour veiller sur elle et la conduire partout, ben oui! elle ne sait pas conduire.
Ça colle une baffe, hein ? Même si on n'est pas toujours au sommet de sa forme, voir celui ou celle qui vient nous prendre la place est toujours un grand moment. On s'imagine une fille sculpturale ou un mec brillant, classe... et la découverte est souvent hilarante avec le recul ! Il ou elle doit avoir des talents bougrement bien cachés !!

L'amour rend aveugle... et complétement idiot.


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Topic author
persephone75
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 129
Enregistré le : mar. 26 juil. 2016 16:10
Localisation : hainaut

Re: j'ai besoin d'air

Message par persephone75 » ven. 29 juil. 2016 10:01

ça file une claque? Une série de pains bien sentis oui. L'amour rend aveugle? Je ne sais pas si il est capable de ressentir de l'amour. Je me pose cette question depuis des années. Je pense qu'il était dingue de celle qui m'a précédée et qui avait le même profil que la dernière en date. Style Piggy la cochone, blonde, forte poitrine, un QI d'huitre et qui s'accroche à Quermit comme une moule à son rocher.

Mais si c'était ça le fond du problème? son style de femme c'est peut être ça au fond? Quelque part la médiocrité le met en valeur? C'est un sale gamin qui veut tout. Garder bobonne tranquille à la maison qui gère et paie tout et la chaudasse pour ses 5 à 7 dans des draps de satin. Faire un choix plus radical impliquerait de renoncer à son confort. Depuis que nous sommes ensemble, il a claqué des 10aines de milliers d'euros en conneries. Vivre une vraie relation de couple avec coconne qui lui couterait de l'argent. Faire une croix sur les sorties et les bitures c'est renoncer au playmobil rigolo et si populaire. Et devoir s'occuper de sa fille si je n'étais plus là, mais c'est panique à bord!



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3540
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: j'ai besoin d'air

Message par jaguarboy » ven. 29 juil. 2016 15:47

Comme je l'avais écrit en mon temps ( il y a donc bien longtemps ), le cocufieur ne se sent bien qu'en jouant sur deux tableaux. Il garde l'aveugle qui gère, paye, fait le grand écart pour faire tout le mieux possible tout en rêvant de journée de 28 heures... et le 5 à 7 pour vibrer comme un ou une ado.

Dès qu'il en manque un, la vérité reprend ses droits. Un peu comme si les deux flottaient dans les airs et qu'on réactivait brutalement la pesanteur. La chute est dure, le contact avec le sol est accompagné du bruit de la bouse de vache en chute libre, et la vérité apparait alors, et elle n'est pas souvent belle à voir. A t on envie à plein temps d'un mec ( ou d'une nana ) qui a menti à son conjoint sur ses aventures extra conjugales et risquer de se trouver soi même un jour dans le rôle de la chaussette trouée jetée aux ordures et remplacée ?

C'est pour cela que bien peu de couples formés sur le fumier de l'adultère franchissent le pas de la vie à deux. Ça ne va jamais bien loin.

Pour mon cas, après séparation et divorce, le couple que mon ex formait avec un sous préfet à la retraite n'a pas été plus loin. Lorsqu'elle s'est installée avec son chat incontinent, la belle doche parano ravagée, son bordel et sa fainéantise, sans oublier les deux ados le week-end qui arrivaient remontées comme Mike Tyson sous crack... deux semaines avant dépôt de bilan, et même pas de chapter 11. Ça a TRÈS VITE fatigué pépère.

Puis devenue mendiante de l'amour, se farcissait n'importe quoi ( pour ça, elle n'avait pas beaucoup changée ) avant de finir lesbienne à Nouméa.

Finalement, je m'en sors bien !!!

Bref, la nature reprenant toujours ses droits, pas de crainte à long terme.


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Dom3
Modérateur
Modérateur
Messages : 316
Enregistré le : ven. 8 mai 2015 07:15

Re: j'ai besoin d'air

Message par Dom3 » sam. 30 juil. 2016 01:09

Bonsoir perséphone

Je viens de lire ton témoignage moi aussi.
C'est pas banal non plus!
A te lire, se dégage une force de caractère et une détermination manifestes. Bravo à toi de garder le cap, tel le capitaine du navire à la barre en pleine tempête.

J'aime bien aussi cet humour vache mais pas décalé, surtout le passage de la pioche, d'habitude les videurs de boîte de nuit utilisent seulement le manche! :mdr1: (à un moment j'ai même cru voir ma femme avec sa sciatique et une pioche à la main :fou: )

Même si on peut deviner autre chose à travers ça, ton état d'esprit te permet de relativiser malgré le quotidien et tu prends de l'avance en préparant ton avenir et celui de ta fille, c'est excellent !
Honnêtement, j'aimerais bien avoir cette faculté de prendre du recul à ce point sur sa propre situation. :jap:

Même si tu n'as pas encore toutes les cartes en main, j'ai bien l'impression que tu es"sous la goulotte"! :D
Et si jamais un jour tu penses que tu n'as pas tous les atouts, n'hésites pas à appeler à cœur en venant par ici, c'est bien rare si quelqu'un n'a pas un as dans son jeu... :wink:


Dans la vie, fais confiance à ceux qui peuvent voir ces trois choses: ta peine derrière ton sourire, ton amour à travers ta colère et la raison de ton silence.

Répondre