bienvenue

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Dom3, Sans Prétention, Nas

Répondre
Avatar du membre

Topic author
brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 244
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: bienvenue

Message par brassens » sam. 7 janv. 2017 19:36

Je finis rapidement,

Sur la reconstruction, je pense, SP, que c'est mon avis sur la question qui t'intéresse...Je pense que ce n'est pas la solution "normale" à une infidélité. La trahison doit être punie par la séparation. On peut rester pour différentes raisons plus ou moins bonnes : comprendre (cela permet de lutter contre l'état de stress post traumatique), par dépendance affective (là ça craint!), les enfants ( pas terrible non plus ), le confort des habitudes, etc...

Plus, il y a eu de marques d'irrespect, de trahison de la confiance, plus cela sera difficile pour le cocufié. Certains disent que le couple peut être transcendé, je le pense, c'est mon cas. Mais, l'un des deux supporte le poids seul.....

Le pardon est possible en cas de manque de respect et de trahison de la confiance limités. Dans le cas contraire, le chemin est plus compliqué car je ne vois pas comment dépasser les "compensations" sans altérer son estime personnel....; le fautif a l'impression de se racheter de sa faute, le cocufié a un dédommagement. Tout cela passe impérativement par des excuses réelles, une culpabilité avérée et une volonté concrète de se remettre en cause.

Sauf que le processus est long et que pendant ce temps, le cocufié découvre un autre con-joint, son véritable con-joint, qui n'est plus protégé par les bons sentiments des comtes de fée...

La suite cette année...le combat est difficile....

Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 92
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: bienvenue

Message par Mitsou78 » lun. 9 janv. 2017 11:40

Merci pour ce récit Brassens, que je me retrouve dans tes premières conclusions.
Besoin de lire la suite...

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2098
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: bienvenue

Message par Sans Prétention » mar. 17 janv. 2017 11:04

brassens a écrit :Bonjour à toutes et tous,

Tous mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année!
Après bientôt un an de découverte, voilà où j'en suis :

Comprendre:
Cette étape était très importante pour moi, elle n'est pas terminée. Je me suis compris et comme je l'ai déjà dit, j'ai énormément progressé humainement. J'arrive à totalement dépasser le jugement des autres; seul celui de ma fille m'atteint sur certains aspects. Sur le cocufiage, j'ai été une victime con-sentante inconsciemment. La tromperie était une évidence que j'ai niée et refoulée. La preuve, depuis la découverte, des souvenirs, des conversations me reviennent.....J'ai notamment nié par orgueil, parce que le sandwich était très moyen physiquement et surtout d'une médiocrité humaine évidente. Et que je voulais croire à mon comte de fée. Mais aussi, parce qu'à l'époque, le rôle de victime me convenait; le déterminisme psychologique a oeuvré, même si le cocufiage n'était pas une conséquence nécessaire. Pour madame, elle a, je pense, était assez honnête sur les faits, mais a du mal à accepter ses sentiments passés pour le sandwich. Il y a quelques semaines, elle a enfin été honnête avec elle-même et avec moi. Elle revoit un nouveau psy, sa mère est une PN avérée et son sandwich également. Elle a eu des attitudes de PN dans notre relation à certains moments mais n'en est pas un. Je pense réellement que le sandwich a été son seul méfait (elle le jure! mais...), mais je suis persuadé que si un autre avait été insistant comme le premier, elle aurait réitéré. Parce que sur cette attitude, elle réagit comme un PN : manque d'estime, besoin d'humiliation de l'autre, impossibilité de contrôler ses pulsions et ses angoisses, déni de réalité. Elle utilisait également de temps en temps les injonctions paradoxales car la culpabilité fonctionnait bien chez moi. Elle fonctionnait épisodiquement comme une PN sous l'influence (ou en réaction) de maman et de son sandwich. Je suis déstabilisé de voir à quel point elle n'a pas de personnalité, elle est victime de la perversité narcissique de sa chère maman...Elle en a pris conscience et travaille dessus, elle fait de gros efforts. Mais, si cela explique, cela n'excuse pas. J'attends encore de comprendre un peu mieux même si sur ce point je vais devoir faire mon deuil et accepter de ne pas tout comprendre et tout savoir...l'attitude PN échappe à la cohérence intellectuelle.

Notre couple :
Je manque de temps pour structurer de manière plus claire ma pensée. Désolé.
Madame n'est plus protégée par les pouvoirs magiques du comte de fée, elle est devenue ordinaire, tristement ordinaire. Je découvre également que de nombreuses personnes ont des failles psychologiques et que la majorité des couples ne fonctionnent pas correctement, seul l'évènement déclenchant l'explosion ne s'est pas déroulé. Je retrouve de nombreux mécanismes de la crise du milieu de vie de Jung avec la tombée des masques sociaux... Je prends conscience que notre couple n'a jamais été extraordinaire, on était bien et nous avons toujours une vie de famille très agréable. Aujourd'hui, il tient parce qu'il est déséquilibré, j'ai l'impression d'avoir une 2ème fille. Il y a une véritable soumission de sa part, j'ai l'impression de trainer un boulet comme je l'ai fait inconsciemment depuis plusieurs années. Elle est la maman de ma fille et rien que pour cela, je veux qu'elle soit en mesure d'avancer dans la vie. J'ai été très en colère contre elle, mais aujourd'hui je la trouve pathétique, son côté enfant incapable de gérer ses angoisses est déstabilisant. Elle paye volontairement pour sa faute et je prends son attitude comme une réparation partielle. Mais cela a peu de sens sur le moyen terme. Je suis un bâtisseur, je n'ai pas encore accepté l'idée de détruire ce que j'ai mis tant de temps à construire. J'ai encore besoin d'habitudes, d'un cadre rassurant et sécurisé pour me concentrer sur mon analyse et voir où je veux aller. Par contre, le champ des possibles du où je peux aller grandit chaque jour...Je me suis libéré de nombreux freins psychologiques...
Je dois m'arrêter ici, je reprendrai plus tard....
Frère jumeau ?
Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2098
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: bienvenue

Message par Sans Prétention » mar. 17 janv. 2017 11:23

Après avoir tourné et retourné la question de l'infidélité dans tous les sens, de nombreux invariants permettent de déterminer s'il s'agit d'une infidélité "magazine" (la gentille version avec regrets, et le couple qui en ressort "plus fort"), d'un mouvement structurel, ou d'une perversion dont ne peut se départir le con joint profondément "cf".

La "reconstruction" m'intéresse maintenant.
Il y en a plusieurs types.

Les bases n'ont pas été touchées: véritable reconstruction, le couple n'était pas malade. Pas de récidive, aucun "cétafote" de la part du cf, amers et regrets sincères ("c" et ex "cf" sont mieux ensemble).

La fausse reconstruction: le cocu "accepte" de continuer à se faire cocufieur, par déni, par dépendance, par soumission, par envie inavouable... ou autre névrose cachée ("c" souffre et "cf" va bien, ou les deux souffrent et s'enfoncent dans leurs histoires torturées respectives à deux...)

Le changement identitaire du couple: pareil que pour la fausse reconstruction mais "c" et "cf" sont heureux: un nouveau contrat a été signé (couple avec de nouvelles options sexuelles et/ou sentimentales).

Le truc bizarre à décliner en plusieurs branches: l'édifice commun a explosé, on ne refait rien à l'identique ("c" va pas trop mal mais reconstruit SA maison et laisse à l'autre le soin d'ériger l'édifice commun...)

Pas encore bien clair mais tu me sembles être de cette dernière école...
Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 244
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: bienvenue

Message par brassens » mar. 17 janv. 2017 18:44

Salut SP,
Sans Prétention a écrit :Le truc bizarre à décliner en plusieurs branches: l'édifice commun a explosé, on ne refait rien à l'identique ("c" va pas trop mal mais reconstruit SA maison
Sans Prétention a écrit : Pas encore bien clair mais tu me sembles être de cette dernière école...
et laisse à l'autre le soin d'ériger l'édifice commun...)
J'ai encore des doutes sur où se situe madame, sur ce qu'elle a réellement fait car pour l'instant j'en suis à une tromperie ; il y a 15 ans. A l'époque, j'étais étudiant, elle commençait à travailler et nous ne vivions pas ensemble. C'est pas pour la défendre, elle a su me cacher la vérité pendant 15 ans, se marier et avoir un enfant...ce qui prouve qu'elle est lâche et égoïste; qu'elle m'a manqué de respect et a trahi ma confiance. De la réelle culpabilité, il y a en a eu mais loin d'être spontanée. Il a fallu que je la secoue pour qu'elle mesure la gravité de son action. Aujourd'hui, elle fait des efforts et cherche à se faire pardonner. Elle a honte de ce qu'elle a fait. Le sandwich était un PN a un très haut niveau. Madame belle-maman est bien atteinte également. Je lui ai donné l'occasion de tout me dire, elle sait qu'à la moindre nouvelle découverte, c'est terminé. Je ne parle même pas d'une récidive. Je suis convaincu de partir dans un tel cas et elle le sait bien. Ce qui lui donne tout intérêt à conserver un éventuel mensonge.

Oui, j'ai commencé à construire une petite maison à côté ; enfin c'était petit sur les plans puis c'est en train de prendre de l'ampleur...Mais, je viens faire également un tour de temps en temps dans l'ex-maison commune pour mesurer l'ampleur des dégâts, voir comment madame s'en sort. Je l'encourage si nécessaire, la félicite et la recadre quand elle souhaite réutiliser des matériaux pas assez solides. On discute de comment faire avec tout ce merdier, qu'on va devoir voir plus petit qu'avant, je l'aide un peu....mais pour l'instant, pas sûr de vouloir y vivre....j'attends le résultat des travaux pour l'instant elle déblaie encore....

Avatar du membre

Topic author
brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 244
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: bienvenue

Message par brassens » mer. 22 mars 2017 14:19

Bonjour,

J'ai trouvé ces extraits de livre, assez justes, je les reprends donc ici. Mitsou et Bellae (et d'autres), cela pourrait vous intéresser :

Le portrait de la victime du manipulateur :

Christophe Carré sur le portrait des victimes de manipulateur : "le victime est souvent généreuse, sincère, aimable et ouverte aux autres, elle a d'emblée confiance dans la relation mais fait preuve de naïveté; elle manque de confiance en elle ; elle est à la recherche d'une relation qui l 'aide à se structurer; elle se montre excessivement empathique et responsable; elle est protectrice, aime, console, rassure; elle accepte la critique et culpabilise facilement ; elle renonce volontiers à son esprit critique, à son autonomie, sa dignité, elle veut toujours faire plaisir et donner le meilleur d'elle-même, elle accepte de se soumettre, s'illusionne et persiste dans un investissement affectif, elle est souvent fière, orgueilleuse et refuse de voir la réalité en face; elle ne se perçoit pas comme une victime.

Avatar du membre

Topic author
brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 244
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: bienvenue

Message par brassens » mer. 22 mars 2017 14:58

Comment survivre aux pervers narcissiques et manipulateurs selon Jean-Charles Bouchoux :

-Ne pas se justifier face aux injonctions : quand il pose un jugement non argumenté, lui répondre :"qui est-tu pour me juger?", etc...
-renouer avec ses proches ...sans lui
-remettre de la distance face au collage du PN
-Oser détester l'autre pour ce qu'il a fait
-Ne plus chercher son image dans le regard de l'autre, pour cela apprendre à se connaître.
-Apprendre à désirer
-Renoncer à tout comprendre de l'autre qui a une forme de folie.

Et surtout :

-Renarcissisation : reprendre confiance en soi, s'aimer de nouveau : changement de son apparence physique, séduction, etc...
-Sublimation : se tourner vers des buts sociaux valorisants. exemples : buts sportifs, associatifs, moraux...
-Résilience qui est permise selon Boris Cyrulnik par : acquisition de ressources internes (lectures, compétence particulière, ..., ) rencontres, possibilités de paroles et d'actions, capacité de mettre du sens à ce qui nous arrive, l'amour-propre, le sens de l'humour, etc....

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2098
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: bienvenue

Message par Sans Prétention » mer. 22 mars 2017 16:57

brassens a écrit :
mer. 22 mars 2017 14:19
Le portrait de la victime du manipulateur :

Christophe Carré sur le portrait des victimes de manipulateur : "le victime est souvent généreuse, sincère, aimable et ouverte aux autres, elle a d'emblée confiance dans la relation mais fait preuve de naïveté; elle manque de confiance en elle ; elle est à la recherche d'une relation qui l 'aide à se structurer; elle se montre excessivement empathique et responsable; elle est protectrice, aime, console, rassure; elle accepte la critique et culpabilise facilement ; elle renonce volontiers à son esprit critique, à son autonomie, sa dignité, elle veut toujours faire plaisir et donner le meilleur d'elle-même, elle accepte de se soumettre, s'illusionne et persiste dans un investissement affectif, elle est souvent fière, orgueilleuse et refuse de voir la réalité en face; elle ne se perçoit pas comme une victime.
+1.

Profil "c" c'est pour le forum. En psychologie, nous appartenons à une famille "plus vaste".
Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 244
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: bienvenue

Message par brassens » jeu. 18 mai 2017 00:50

Bonsoir tout le monde,

Je donne quelques nouvelles, je suis moins actif mais je suis les fils de discussion.
Cela fait plus d'un an que les aveux ont eu lieu. Pour résumé, j'ai été trompé au début de ma relation, j'étais étudiant et nous ne vivions pas ensembles. Plusieurs attitudes irrespectueuses. Ensuite, vie de couple, mariage et enfant. Pour ma part, évolution professionnelle et personnelle : estime personnelle grandissante, confiance en moi renforcée.
Les premières semaines, j'ai relativisé : c'était il y a longtemps, nous ne vivions pas ensemble, etc... puis au bout d'un mois, ESPT s'installe : insomnies, pensées obsédantes, perte d'appétit, etc...
Reprise en main : sport, temps pour soi, déculpabilisation, fin de jugement des autres, lectures, etc...
Humainement, j'ai évolué positivement, j'ai eu pendant quelques mois une période "magique" où j'ai eu des rapports humains...intimes et profonds avec différentes personnes : des inconnus comme des personnes que je connaissais de longue date...période très épanouissante et qui me marquera à vie. J'ai perdu depuis quelques mois, cet espèce de pouvoir magique qui créé des relations particulières...

Mon cas est très original ici. On peut relativiser la faute de jeunesse ou considérer que les fondations reposaient sur du sable et que sur le sable on a construit une famille...J'ai du secouer madame pour qu'elle prenne conscience du mal fait, du manque de respect.
Pour ceux qui veulent essayer de reconstruire, il faut cette prise de conscience de l'autre, cette remise en cause, des excuses réelles pour le mal fait, des explications, un travail si les causes sont profondes. Il faut être réellement prêt à partir, même si possible le faire quelques temps, pour prendre du recul et marquer le coup. Ne tolérez pas la banalisation. Vous entamez un combat, un rapport de force, l'autre ne voudra pas en parler mais il faudra le ou la mettre devant ses responsabilités.

Finalement, je suis dans une période de doute, mon couple était réellement épanouissant seulement depuis 4-5 ans, l'aveu est venu de nouveau créer un déséquilibre, madame cherche une punition et moi j'apprécie les compensations mais cela n'est pas épanouissant sur le long terme. La vie à deux et en famille est agréable. Mais, j'ai l'impression de découvrir ma femme après toutes ses années, son masque est tombée, sans agressivité et sans rancoeur, mes sentiments ne sont plus les mêmes, ils ne sont plus si intenses.
Les éléments de la reconstruction sont présents, et dans ce cas, je pense que l'on ressent que l'autre n'est plus dans la capacité d'être infidèle. Mais, cette épreuve a usé et use encore notre relation sentimentale. Bref, je suis aujourd'hui partagé entre une vie de famille et de couple agréable mais des sentiments qui ont perdu de leur ampleur. Je pense régulièrement à partir, mais je n'ai pas assez mal pour le faire et je souffrirai des conséquences. Voilà un point d'étape, confus au vue de l'heure et sans relecture, toutes mes excuses pour cela!

Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 92
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: bienvenue

Message par Mitsou78 » jeu. 18 mai 2017 12:30

Nos histoires générant des ressentiments tellement semblables qu'il m'a fallut relire toute ton histoire, au travers de la tienne une partie de celle de SP (J'y retournerai, pas le temps sur l'instant) et il est fou de constater ce qu'apporte une seconde lecture.
Je n'ai pas vu de rapport à l'amour dans vos énoncés, pourtant c'est ce qui personnellement me pousse à rester, à vouloir grandir à vouloir la voir grandir. Je l'aime, pas par confort, pour SES qualités, j'ai découvert SES défauts que j'avais occulté, j'ai donc découvert une personne différente. Mais je l'aime, j'aspire à ce qu'elle grandisse, car j'estime y avoir grandi et acquis une forme de liberté intellectuelle et sentimentale qui me permet d'espérer un couple transcendé si elle grandit aussi.
Je pense qu'elle est passée par les mêmes phases que toute cocufieuse manipulée par un PN plus ou moins "performant". Par contre la connaissance de ce phénomène l'amène quelque part dans sa réflexion à comprendre que je et que nous, notre vie n'est pas la cause de son erreur, qu'elle vient d'ailleurs, de son profond et que c'est cela qu'elle doit affronter.
Elle ne sait et ne saura l'affronter seule, elle semble avoir perçue une psy "facile" reine du cépatafote qui finalement ne l'amène pas très loin. Ce pourquoi, sans me le verbaliser, elle a arrêté de la voir.
Je la sais, la sens perdue, absente émotionnellement, blessée au plus profond ce qui éteint son rayonnement.
Je ne crois pas qu'il faille aujourd'hui que j'intervienne, quoique peut être n'ose t-elle pas demander de l'aide. Parce que les vérités, ses vérités lui ont, je pense, faites face. Je pense toutefois revenir vers elle avant qu'elle ne se noie dedans ou trouve existence ailleurs...
Merci à vous deux d'avoir su si bien livrer et transposer vos ressentis, vos apprentissages, vos connaissances; j'aurai juste aujourd'hui besoin de temps pour en lire et appréhender davantage parce que porteur d'espoir dans les relations humaines qui sont une source de vie inégalée.

Avatar du membre

Topic author
brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 244
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: bienvenue

Message par brassens » jeu. 18 mai 2017 16:45

Salut Mitsou,
Mitsou78 a écrit :
jeu. 18 mai 2017 12:30
Je n'ai pas vu de rapport à l'amour dans vos énoncés
Tu as lu mon histoire, donc tu as constaté qu'en ce qui concerne l'intimité amoureuse c'est un domaine où je suis encore immature, ou tout au moins pas doué. A tel point que bien qu'étant "efficace" pour lire les autres dans un autre cadre, je le suis beaucoup moins pour ...percevoir que je plais à une femme, je ne parle pas physiquement, cela je le perçois. Mais au niveau sentimental, je ne distingue pas les sentiments "amoureux" envers moi.

Pour ma femme, je pense que notre relation au début était un bon compromis. Nous nous aimions bien mais sans plus, ce n'était pas un amour profond. Je me disais certainement que cela viendrait avec le temps. Elle m'a apporté une forme de sécurité qui m'a permis de me construire et d'évoluer, être celui sur qui on peut compter me rassurer sur ma valeur personnelle. Il y a 6-7 ans, je suis tombé amoureux avec retard! J'ai donc d'une certaine manière ma part de responsabilité dans ce qui est arrivé même si le déclencheur et la source sont en elle. Puis la découverte de l'infidélité, la remise en cause et aujourd'hui je l'aime (sinon je ne subirais pas tout cela!) mais je doute. Sans avoir croisé un PN, je doute qu'il soit arrivé quelques chose. Mais aujourd'hui, la séparation ne serait pas la conséquence de l'infidélité mais de la prise de conscience que m'a permis la découverte de l'infidélité.

Ma femme souffre plus que moi aujourd'hui, a découvert également qui elle était, ou plus précisément qui elle a été. Elle s'est libérée de nombreux freins. Elle est comme une enfant, il faut l'accompagner, l'encourager, la mettre en garde, la féliciter. Dans mon évolution, je n'ai plus comme attente d'être rassuré et mis en sécurité. Au contraire, j'ai besoin d'une personne en mesure de m'aider à me permettre de passer un pallier supplémentaire dans différents domaines. Quelqu'un en mesure de me donner des conseils, son point de vue, d'avoir en face de moi un égal respecté et respectueux, une personne de confiance.
Je lui dit sous le coup de la colère mais j'ai l'impression d'avoir un boulet, un frein, son attitude à un impact négatif sur mon évolution d'homme, mon évolution professionnelle et extra-professionnelle. J'ai besoin d'être accompagné pas suivi. S'il n'y avait pas d'amour, je me serai déjà libéré d'elle. J'écris contraint par le temps et sans me relire, j'espère avoir été compréhensible.

Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 92
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: bienvenue

Message par Mitsou78 » jeu. 18 mai 2017 17:27

Tout à fait compréhensible. Attention je n'ai pas dis qu'il n'y avait pas d'amour, juste que vous n'y faisiez pas référence en "cause" du fait de rester.
Je vous remercie de votre générosité explicative, je m'y retrouve parfois plus que moins, cela m'aide à comprendre et avancer, à dépasser et me dépasser, à grandir. C'est ce qu'il faut en retenir.

Avatar du membre

Zoch
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 304
Enregistré le : sam. 18 juil. 2015 11:31

Re: bienvenue

Message par Zoch » jeu. 18 mai 2017 17:56

En vous lisant, j'ai une espèce de vague à l'âme.
La première question que l'on se pose quand on découvre l'infidélité (partir ou rester) n'est dans le fond pas la question essentielle.

Je fais partie de celles qui ont quitté. Il n'était pas possible de rester, les conditions étant loin d'être réunies.

Et, je me trouve confrontconfrontée au même questionnement. Qui suis je? Qu'est ce que je désire au fond? Où vais je porter cet élan vital qui nous permet de cheminer en nous?

Quelque soit l'option choisie, c'est de reconstruction personnelle dont il s'agit surtout. Une reconstruction qui se pense, s'élabore. Mais surtout, qui s'éprouve. Physiquement et psychiquement. La perte de l'innocence ne se fait pas sans frais.


C'est un plaisir de lire des témoignages aussi mâture.

Avatar du membre

Ananké
Cornu
Cornu
Messages : 4
Enregistré le : dim. 14 mai 2017 00:51

Re: bienvenue

Message par Ananké » jeu. 18 mai 2017 20:08

Je suis restée. C'est difficile de se reconstruire, ou plutôt de se construire avec ce nouvel élément, de l'intégrer comme un "possible" dans sa vie avec l'autre. Je sais que rien n'est jamais acquis, dans ce domaine comme dans les autres.
Il faut se questionner sur pourquoi on reste, mais aussi pourquoi l'autre reste.
C'est loin d'être chose aisée, j'en conviens !

Avatar du membre

Topic author
brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 244
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: bienvenue

Message par brassens » jeu. 18 mai 2017 22:50

Salut Zoch,
Mitsou78 a écrit :
jeu. 18 mai 2017 17:27
Quelque soit l'option choisie, c'est de reconstruction personnelle dont il s'agit surtout. Une reconstruction qui se pense, s'élabore. Mais surtout, qui s'éprouve. Physiquement et psychiquement. La perte de l'innocence ne se fait pas sans frais.
Tout à fait d'accord, l'innocence protège, rassure et d'ailleurs n'y restons pas inconsciemment coûte que coûte, quitte à se mentir à soi-même...parce que la perdre, c'est perdre une forme de protection. La reconstruction pousse aux vrais questions, celles dont les réponses nécessitent courage, transparence et honnêteté...surtout envers soi-même.
Il faut apprendre à s'écouter, apprendre à respecter ses envies, ses attentes...Alors, tout sera plus simple...

"La vie est sens et non sens, espérons qu'à la fin ce soit le sens qui l'emporte"...Carl JUNG.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités