Merci mon pote....

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Nas, Dom3, Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2252
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Merci mon pote....

Message par Sans Prétention » mer. 23 août 2017 17:18

Re,

"Subjectivement", c'est LE mot.



Erreur numéro 1 : tu penses comme Mitsou.
Mitsou78 a écrit :
mer. 23 août 2017 08:14
J'entends par là que, du moins réaction personnelle, je n'aurai agi par vengeance qu’instantanément ou quasi immédiatement à une tromperie avérée ou fortement supposée
Mais ta femme n'est PAS Mitsou (entre nous tu ne serais pas là sinon).
La vengeance est un plat qui se mange froid, toi tu aimes chaud. Comme tu le dis fort justement, c'est une "réaction personnelle". Voire exceptionnelle. Ce filtre t'empêche sans doute de voir autre chose que toi.
Et si tu connaissais ta femme si bien que cela, la sidération de la découverte ne te serais pas tombée dessus.

Conclusion : tu invalides une thèse d'après TA manière de penser et non forcément d'après SA manière de penser.

Or que disent les témoignages du site ?

Cas concrets :
foxy a écrit :
ven. 6 déc. 2013 18:22
Et pourtant, qui m'a trahie ?? qui le premier a trahi l'autre ? qui a menti pendant 6 mois ?

et qui aujourd'hui refuse de voir qu'il a lui même été un bourreau ? qu'il a détruit la confiance que j'avais en lui ?
Version du monsieur
julio a écrit :
lun. 2 déc. 2013 18:31
Pour sa défense, c'est surement de ma faute, j'ai fait l'erreur de revoir mon ex dans son dos il y a un an (dont elle était très jalouse) pour plusieurs raisons (dont un appart acheté en commun à l'époque, dont il fallait se séparer), il ne s'est rien passé bien sûr, et elle le sait (elle m'a même fait suivre par un détective pour le vérifier), mais peu importe, elle m'en a tellement voulu, et voilà...
Pas mal hein les ressemblances ? :deal:



Autre témoignage :
Madame Usum a écrit :
dim. 12 juin 2016 00:13
Je suis tombée amoureuse d 'un "autre" homme il y a 6 ans, parce le mien était enfermé dans une dépression, j'avais l'impression de faire partie des murs et je n'ai pas su gérer mea culpa.
Madame Usum a écrit :
dim. 12 juin 2016 12:02
Et lui il était où? Quand je lui disais que j'allais faire mes valises, que j’étais en souffrance aussi et qu'il m’ignorait....bah oui, il était en dépression... dommage...Nous étions donc dans l'incapacité de nous aider mutuellement....
Deux cf.
Les deux m'ont écrit en MP.
Nous avons discuté. J'ai essayé de les comprendre...



Et selon l'avis de certains spécialistes :
" Un événement déprimant ou entamant l’estime de soi – séparation, deuil, licenciement, découverte de l’infidélité du partenaire, notamment – est susceptible de provoquer une anorgasmie transitoire. C’est le cas également lorsqu’un malaise surgit dans le couple, et que la femme, malheureuse, ne parvient pas à exprimer sa souffrance avec des mots. « Si la situation perdure, l’anorgasmie peut être utilisée par l’inconscient féminin comme une vengeance contre le responsable supposé de la situation », affirme la psychanalyste Catherine Muller. Frustrée dans sa vie, la femme punit l’homme dans sa sexualité pour qu’il le soit lui aussi."

Source : http://www.psychologies.com/Couple/Sexu ... c-est-rare

On n'est pas obligé d'aller jusqu'à l'anorgasmie. Le désir d'ailleurs suffit parfois à motiver la privation (donc la punition donc issue d'une vengeance) du coupable SUPPOSE d'amour ou de sexe (coupable "supposé" est bien le mot car, souvent, il s'agit de vengeance contre les parents...)

Comme le dit Yvon Dallaire, dans les cause de l'infidélité on trouve :

des "motifs relationnels : tentative pour échapper au contrôle de l’autre ou pour attirer son attention ou par esprit de vengeance, suite à une importante transition de vie (naissance, décès, anniversaire...), une simple opportunité à l’occasion d’un 5 à 7, d’un congrès... besoin de distraction combiné au stress du travail et de la famille."

des "motifs inconscients : compenser des blessures ou des frustrations de l’enfance ; problème familial non résolu qui se transmet de génération en génération."

Source : http://psycho-ressources.com/bibli/coup ... elite.html



Deux mots sur les cf dont je te parle : Madame U avait un père cf.
Foxy a trompé tous ses partenaires, TOUS avant Julio.
La thématique de la vengeance est très présente dans les cas d'adultère.

Mitsou78 a écrit :
mar. 22 août 2017 09:14
En conclusion si j'en tire le besoin de ne pas accabler, culpabiliser son, ses actes pour une construction nouvelle, elle n'en revient qu'à ce qu'elle identifie comme une tromperie ultime de ma part 6 ans auparavant lorsque je m'étais retrouvé avec une donzelle (connue) dans une chambre d’hôtel et qu'il ne s'était rien passé, quelques échanges chauds et orientés auparavant, alors que Mme était, pour une cause réelle et sérieuse, absente pendant un mois de la maison.
En substance je reste responsable de ses actes.
Si toi tu vois pas...

Je pense que tu sous-estimes non seulement les mobiles réels et cachés de l'adultère mais aussi la distance qu'il peut exister entre certaines logiques.
Je pense que tu es encore dans l'indifférenciation : ce mot barbare signifie que tu crois que ta femme est comme toi. Tu ne la perçois pas encore tout à fait comme un être différent qui a des options de vie, des croyances, autres que toi.

Maintenant, je n'affirme pas que ce qu'elle a fait n'est QUE vengeance, mais j'ai observé que beaucoup d'infidélités tournent autour d'une certaine vengeance. Le fameux "Cétafote".

Je pourrais te parler de ma femme également.
NON, elle n'a JAMAIS voulu se venger. Je parle beaucoup du "Cétafote" parce qu'il est très commun lors de la découverte. Mais moi je n'y ai pas eu droit.
Sauf que, après quelques séances de thérapie... Il s'est avéré que madame se "vengeait" de SES insuffisances et de SON passif affectif sur moi, le mec qui passait par là quoi. J'aurais jamais imaginé.

Je crois que tu dois redéfinir le terme de vengeance, surtout lorsque celle-ci, comme dans le cas des infidélités est mêlée à l'inconscient.



Erreur 2 : ta représentation du temps.
Mitsou78 a écrit :
mer. 23 août 2017 08:14
je n'aurai pas pu vivre 6 ans avec cette vengeance à l'esprit ou dans ce cas très mal vivre...
Que cela donne alimente, déculpabilise pour une autre histoire ok je perçois le mécanisme, mais je ne pense pas que 6 ans après elle en soit le motif. Il est ailleurs...
Quand tu pense que je fais moi remonter le concept de vengeance à l'enfance, qu'est-ce que 6 ans ?
Une peccadille.


Cas pratiques :
benje a écrit :
jeu. 2 juin 2016 13:35
J'ai était cocu en 2008 pour la première fois je lui ai pardonné et tout aller bien jusqu'au 1er juin 2015
jefferson73 a écrit :
jeu. 11 nov. 2010 15:49
Bonjour à tous,
Je suis hélas de retour parmi vous après une longue absence, car avec ma moitié, on était reparti comme avant, même encore mieux... Cependant, elle m'a avouée hier soir que depuis 1 mois, elle me trompe avec un de ces collègues de bureau, qui plus est un pote à moi !!!
j'ai l'impression que le monde s'écroule et que je suis revenu 3 ans en arrière
grabuge a écrit :
jeu. 14 mai 2015 17:30
Il y a 6 ans j'ai découvert qu'il fréquentait une prostituée (salon de massage très hot) pour des sommes hallucinantes. (...) Sur le coup gros gros choc, mais devant ses pleurs, regrets, promesses, et tentatives de guérison de ce qu'il appelle une "addiction",je lui laisse une seconde chance. Nous restons ensemble, il voit un psy un an et s'estime guéri. (...) Hier soir après discussion suite à gros doutes de ma part , alors qu'il est en "difficulté financière "et que je dois lui avancer de l'argent (une somme pour un voyage ensemble !) je lui dis en rigolant : ah d'accord mais avant je veux voir tes comptes pour être sûr que tu es clean car çà m’embêterait de te prêter pour autre chose ...". Il ne dort pas de la nuit, je le trouve tout chose le lendemain et quand je lui demande ses comptes il me dit "il y a qqe chose qui ne va pas te plaire".
bouqueniaux a écrit :
ven. 10 août 2007 16:15
ce matin j ai recu un texto de sa part pour me souhaiter ma fete et dans l intervalle il envoyait aussi des textos a son ancienne maitresse de 8 ans
Tu ne saisis pas bien que l'argument temps est une misère compte tenu de ce que l'on voit sur SOS. Ton logiciel est formaté d'après TON histoire.
Je pense que tu manques de subjectivité en effet : tu n'es pas encore parvenu à comprendre comment fonctionne quelqu'un d'autre que toi qui n'est pas toi.

Encore que, à l'inverse, la souffrance, tu pourrais peut-être mieux comprendre :
Sans Prétention a écrit :
dim. 3 avr. 2016 16:53
Aidez-moi a écrit : Il y a 3 mois, sans qu’aucun évènement particulier ne se produise et sans que je sache pourquoi, je me suis mis à me poser plein de questions sur la relation de ma femme avait avec son amant, alors que cela faisait 35 ans que cela avait eu lieu !!!
Douleur aigue a écrit :
sam. 27 août 2016 10:17
j'ai croisé une femme plus âgée qui a été trompée par son conjoint, l'a quitté. Séparés ils ont formé un couple parental acceptable et apaisé pour les enfants mais c'est quand il est mort qu'elle a soudain digéré ce qui c'était passé 40 ans plus tôt.
fleur a écrit :
jeu. 29 janv. 2009 19:08
ma 1ère "expérience" remonte à 10 ans mais je fais souvent des efforts pour ne plus y penser autrement, on retombe irrémédiablement dans le contexte de l'époque et on n'avance plus ....
Gros a écrit :
dim. 10 sept. 2006 01:02
Pour ma part, près de 8 ans plus tard, je porte encore et toujours les stigmates de ce que je considère comme un traumatisme dans ma vie, au même titre qu'un accident de voiture par exemple.
tech60 a écrit :
jeu. 19 mars 2015 16:49
Cela remonte à plus de 12 ans.
Ainsi, tu serais capable d'admettre que la souffrance peut ne jamais passer, quitte à ce que les personnes qui la vivent explosent... Mais pas la vengeance... Pourquoi ?

Il y a quelque chose dans ton logiciel qui t'empêche de voir qu'en miroir du temps qui passe dans la douleur, il peut aussi passer dans le ressentiment.

Je n'affirme pas que ta femme a ruminé tout ce temps.
J'affirme que c'est POSSIBLE alors que toi tu penses la chose comme une chimère.
Open your eyes, you willl see.
Mitsou78 a écrit :
mer. 23 août 2017 08:14
Selon SP (je crois), ma chère aurait agi par vengeance, mais je pense que celle-ci devient un alibi déculpabilisant,
Ben pour moi c'et une confirmation.
Un alibi c'est quoi sinon une RAISON de faire quelque chose ?

Ca peut être comme ça, pour rien, ou pour se venger. Peut-être même pas de toi d'ailleurs, mais d'elle-même ou d'autre chose.
Mitsou78 a écrit :
mer. 23 août 2017 08:14
J'écris d'ailleurs que si il y a coup de foudre, forte attirance, cette barrière là n'en est plus une.
Parfois même pas.



Erreur 3 : les MNP c'est à la mode.
Mitsou78 a écrit :
mer. 23 août 2017 08:14
qui aide par exemple au passage à l'acte, potentiellement bien utilisé par le MPN en face.
C'est aussi en pensant à toi que j'ai fait ce post.
Ce type n'a rien d'un MNP...

Dans ton descriptif, tout au mieux ce con est un mélange de Casanova et d'adulte roi.
Le pervers narcissique avant de faire les gros titres des magasines dans le vent est un concept clinique décrit en premier lieu par Racamier.
Les spécialistes (connus) de la question sont Marie-France Hirigoyen et Jean-Charles Bouchoux.
Plus dans le coaching, tu peux également faire référence à Isabelle Nazare-Haga.
Il y a un descriptif précis de ce genre d'individus même si je crois qu'il en existe une palette, un peu comme les couleurs de l'arc en ciel, mais sur un camaïeu de gris et de rouge sang.

Si le sandwich avait été un PN, alors :
Ta femme serait détruite par lui.
Or il ne semble pas lui avoir fait particulièrement du mal. Il l'a utilisée, comme un kleenex jetable, tout au mieux.
La relation d'emprise ne suffit pas en effet à déterminer le profil d'un PN, il faut qu'il y ait violence psychologique, et parfois même physique.
(Cela dit on n'exclue pas qu'il fait subir à sa femme des choses).
Le PN dépossède l'autre de sa personnalité, le vide.
Ta femme a plutôt un discours d'affirmation de ses actes : elle ne dit pas "je ne me reconnaissais plus" mais "cétafote si je suis allé voir ailleurs".
Ca colle pas.
D'après ce que j'ai compris, elle semble l'avoir mis "à distance" actuellement.
Le PN ne lâche pas ses proies. A moins qu'il ait trouvé un autre joujou mais je trouve qu'il est parti assez aisément de vos vies (pas de sa tête, mais elle semble d'accord, pleine, sans doute de "bons souvenirs").
Les victimes de PN développent un discours de culpabilisation envers elles-mêmes : se sont des proies PARCE QU'ELLES pensent être RESPONSABLES du malheur d'autrui, en l'occurence, du sandwich. Rien de tout cela chez elle.
En revanche, elle traverse un épisode pervers dans son attitude avec toi.


Au final :
1) Tu poses comme IMPOSSIBLE la vengeance.
Mais beaucoup d'infidélités en sont pétries, et le "Cétafote" est une expression de cette vengeance.
2) Tu pense qu'avec le temps va tout s'en va...
Pas pour les personnes dont le ressentiment est plus fort que la raison. Ta femme semble influençable... Elle peut tout à fait être ce genre de personne qui rumine.
3) Le sandwich ne me semble pas être un PN. Je peux t'assurer que vous seriez tous les deux dans une situation autre aujourd'hui avec pareil individu à vos trousses.
Ce con est vraisemblablement un charmeur de pacotille qui s'attaque à des femmes globalement insatisfaites et qui ont des comptes à régler avec leur passé.
Le victimes de PN sont plutôt dans le don (infini) de soi, ça colle pas.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Mitsou78
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 125
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 » mer. 23 août 2017 22:39

Sans Prétention a écrit :
mer. 23 août 2017 17:18
Re,

"Subjectivement", c'est LE mot.



Erreur numéro 1 : tu penses comme Mitsou. Surement, pas facile toujours de se transposer
Mitsou78 a écrit :
mer. 23 août 2017 08:14
J'entends par là que, du moins réaction personnelle, je n'aurai agi par vengeance qu’instantanément ou quasi immédiatement à une tromperie avérée ou fortement supposée
Mais ta femme n'est PAS Mitsou (entre nous tu ne serais pas là sinon).
La vengeance est un plat qui se mange froid, toi tu aimes chaud. Comme tu le dis fort justement, c'est une "réaction personnelle". Voire exceptionnelle. Ce filtre t'empêche sans doute de voir autre chose que toi.
Et si tu connaissais ta femme si bien que cela, la sidération de la découverte ne te serais pas tombée dessus.

Conclusion : tu invalides une thèse d'après TA manière de penser et non forcément d'après SA manière de penser.

Or que disent les témoignages du site ?

Cas concrets :
foxy a écrit :
ven. 6 déc. 2013 18:22
Et pourtant, qui m'a trahie ?? qui le premier a trahi l'autre ? qui a menti pendant 6 mois ?

et qui aujourd'hui refuse de voir qu'il a lui même été un bourreau ? qu'il a détruit la confiance que j'avais en lui ?
Version du monsieur
julio a écrit :
lun. 2 déc. 2013 18:31
Pour sa défense, c'est surement de ma faute, j'ai fait l'erreur de revoir mon ex dans son dos il y a un an (dont elle était très jalouse) pour plusieurs raisons (dont un appart acheté en commun à l'époque, dont il fallait se séparer), il ne s'est rien passé bien sûr, et elle le sait (elle m'a même fait suivre par un détective pour le vérifier), mais peu importe, elle m'en a tellement voulu, et voilà...
Pas mal hein les ressemblances ? :deal: Forte, très forte similitude



Autre témoignage :
Madame Usum a écrit :
dim. 12 juin 2016 00:13
Je suis tombée amoureuse d 'un "autre" homme il y a 6 ans, parce le mien était enfermé dans une dépression, j'avais l'impression de faire partie des murs et je n'ai pas su gérer mea culpa.
Madame Usum a écrit :
dim. 12 juin 2016 12:02
Et lui il était où? Quand je lui disais que j'allais faire mes valises, que j’étais en souffrance aussi et qu'il m’ignorait....bah oui, il était en dépression... dommage...Nous étions donc dans l'incapacité de nous aider mutuellement....
Deux cf.
Les deux m'ont écrit en MP.
Nous avons discuté. J'ai essayé de les comprendre...



Et selon l'avis de certains spécialistes :
" Un événement déprimant ou entamant l’estime de soi – séparation, deuil, licenciement, découverte de l’infidélité du partenaire, notamment – est susceptible de provoquer une anorgasmie transitoire. C’est le cas également lorsqu’un malaise surgit dans le couple, et que la femme, malheureuse, ne parvient pas à exprimer sa souffrance avec des mots. « Si la situation perdure, l’anorgasmie peut être utilisée par l’inconscient féminin comme une vengeance contre le responsable supposé de la situation », affirme la psychanalyste Catherine Muller. Frustrée dans sa vie, la femme punit l’homme dans sa sexualité pour qu’il le soit lui aussi."

Cause plausible mais inquiétante pour l'avenir et pas simple à accepter....

Source : http://www.psychologies.com/Couple/Sexu ... c-est-rare

On n'est pas obligé d'aller jusqu'à l'anorgasmie. Le désir d'ailleurs suffit parfois à motiver la privation (donc la punition donc issue d'une vengeance) du coupable SUPPOSE d'amour ou de sexe (coupable "supposé" est bien le mot car, souvent, il s'agit de vengeance contre les parents...)

De ça j'ai conscience, elle se vengeait également de son père envers sa mère, cordon pas coupé, et de son ex, cocufieur reconnu. Sauf que dans ce cas je ne suis pas coupable et ça me casse les cou.... d'être le dindon de la farce

Comme le dit Yvon Dallaire, dans les cause de l'infidélité on trouve :

des "motifs relationnels : tentative pour échapper au contrôle de l’autre ou pour attirer son attention ou par esprit de vengeance, suite à une importante transition de vie (naissance, décès, anniversaire...), une simple opportunité à l’occasion d’un 5 à 7, d’un congrès... besoin de distraction combiné au stress du travail et de la famille."

des "motifs inconscients : compenser des blessures ou des frustrations de l’enfance ; problème familial non résolu qui se transmet de génération en génération."

Source : http://psycho-ressources.com/bibli/coup ... elite.html

Je pense qu'elle baigne dans les deux.



Deux mots sur les cf dont je te parle : Madame U avait un père cf.
Foxy a trompé tous ses partenaires, TOUS avant Julio.
La thématique de la vengeance est très présente dans les cas d'adultère.

Mitsou78 a écrit :
mar. 22 août 2017 09:14
En conclusion si j'en tire le besoin de ne pas accabler, culpabiliser son, ses actes pour une construction nouvelle, elle n'en revient qu'à ce qu'elle identifie comme une tromperie ultime de ma part 6 ans auparavant lorsque je m'étais retrouvé avec une donzelle (connue) dans une chambre d’hôtel et qu'il ne s'était rien passé, quelques échanges chauds et orientés auparavant, alors que Mme était, pour une cause réelle et sérieuse, absente pendant un mois de la maison.
En substance je reste responsable de ses actes.
Si toi tu vois pas...

Je vois bien, sauf que dans ce cas, sa transgression ayant été totale et complète, qu'elle doit être ou qu'elle sera ma vengeance ? C'est sans fin pour des raisons....

Je pense que tu sous-estimes non seulement les mobiles réels et cachés de l'adultère mais aussi la distance qu'il peut exister entre certaines logiques.
Je pense que tu es encore dans l'indifférenciation : ce mot barbare signifie que tu crois que ta femme est comme toi. Tu ne la perçois pas encore tout à fait comme un être différent qui a des options de vie, des croyances, autres que toi.

Je ne la considère et la considérai nullement comme moi, mais bien comme elle s'était décrite, présentée, en fait je suis face à une autre personne. Est ce que celle-ci me conviendra....

Maintenant, je n'affirme pas que ce qu'elle a fait n'est QUE vengeance, mais j'ai observé que beaucoup d'infidélités tournent autour d'une certaine vengeance. Le fameux "Cétafote".

Je pourrais te parler de ma femme également.
NON, elle n'a JAMAIS voulu se venger. Je parle beaucoup du "Cétafote" parce qu'il est très commun lors de la découverte. Mais moi je n'y ai pas eu droit.
Sauf que, après quelques séances de thérapie... Il s'est avéré que madame se "vengeait" de SES insuffisances et de SON passif affectif sur moi, le mec qui passait par là quoi. J'aurais jamais imaginé.

Je crois que tu dois redéfinir le terme de vengeance, surtout lorsque celle-ci, comme dans le cas des infidélités est mêlée à l'inconscient.

Je pense devoir apprendre sur ce point oui



Erreur 2 : ta représentation du temps.
Mitsou78 a écrit :
mer. 23 août 2017 08:14
je n'aurai pas pu vivre 6 ans avec cette vengeance à l'esprit ou dans ce cas très mal vivre...
Que cela donne alimente, déculpabilise pour une autre histoire ok je perçois le mécanisme, mais je ne pense pas que 6 ans après elle en soit le motif. Il est ailleurs...
Quand tu pense que je fais moi remonter le concept de vengeance à l'enfance, qu'est-ce que 6 ans ?
Une peccadille.


Cas pratiques :
benje a écrit :
jeu. 2 juin 2016 13:35
J'ai était cocu en 2008 pour la première fois je lui ai pardonné et tout aller bien jusqu'au 1er juin 2015
jefferson73 a écrit :
jeu. 11 nov. 2010 15:49
Bonjour à tous,
Je suis hélas de retour parmi vous après une longue absence, car avec ma moitié, on était reparti comme avant, même encore mieux... Cependant, elle m'a avouée hier soir que depuis 1 mois, elle me trompe avec un de ces collègues de bureau, qui plus est un pote à moi !!!
j'ai l'impression que le monde s'écroule et que je suis revenu 3 ans en arrière
grabuge a écrit :
jeu. 14 mai 2015 17:30
Il y a 6 ans j'ai découvert qu'il fréquentait une prostituée (salon de massage très hot) pour des sommes hallucinantes. (...) Sur le coup gros gros choc, mais devant ses pleurs, regrets, promesses, et tentatives de guérison de ce qu'il appelle une "addiction",je lui laisse une seconde chance. Nous restons ensemble, il voit un psy un an et s'estime guéri. (...) Hier soir après discussion suite à gros doutes de ma part , alors qu'il est en "difficulté financière "et que je dois lui avancer de l'argent (une somme pour un voyage ensemble !) je lui dis en rigolant : ah d'accord mais avant je veux voir tes comptes pour être sûr que tu es clean car çà m’embêterait de te prêter pour autre chose ...". Il ne dort pas de la nuit, je le trouve tout chose le lendemain et quand je lui demande ses comptes il me dit "il y a qqe chose qui ne va pas te plaire".
bouqueniaux a écrit :
ven. 10 août 2007 16:15
ce matin j ai recu un texto de sa part pour me souhaiter ma fete et dans l intervalle il envoyait aussi des textos a son ancienne maitresse de 8 ans
Tu ne saisis pas bien que l'argument temps est une misère compte tenu de ce que l'on voit sur SOS. Ton logiciel est formaté d'après TON histoire.
Je pense que tu manques de subjectivité en effet : tu n'es pas encore parvenu à comprendre comment fonctionne quelqu'un d'autre que toi qui n'est pas toi.

Très certainement, ce concept de vengeance à retardement dans le couple devient un problème pour moi.

Encore que, à l'inverse, la souffrance, tu pourrais peut-être mieux comprendre :
Sans Prétention a écrit :
dim. 3 avr. 2016 16:53
Aidez-moi a écrit : Il y a 3 mois, sans qu’aucun évènement particulier ne se produise et sans que je sache pourquoi, je me suis mis à me poser plein de questions sur la relation de ma femme avait avec son amant, alors que cela faisait 35 ans que cela avait eu lieu !!!
Douleur aigue a écrit :
sam. 27 août 2016 10:17
j'ai croisé une femme plus âgée qui a été trompée par son conjoint, l'a quitté. Séparés ils ont formé un couple parental acceptable et apaisé pour les enfants mais c'est quand il est mort qu'elle a soudain digéré ce qui c'était passé 40 ans plus tôt.
fleur a écrit :
jeu. 29 janv. 2009 19:08
ma 1ère "expérience" remonte à 10 ans mais je fais souvent des efforts pour ne plus y penser autrement, on retombe irrémédiablement dans le contexte de l'époque et on n'avance plus ....
Gros a écrit :
dim. 10 sept. 2006 01:02
Pour ma part, près de 8 ans plus tard, je porte encore et toujours les stigmates de ce que je considère comme un traumatisme dans ma vie, au même titre qu'un accident de voiture par exemple.
tech60 a écrit :
jeu. 19 mars 2015 16:49
Cela remonte à plus de 12 ans.
Ainsi, tu serais capable d'admettre que la souffrance peut ne jamais passer, quitte à ce que les personnes qui la vivent explosent... Mais pas la vengeance... Pourquoi ?

Il y a quelque chose dans ton logiciel qui t'empêche de voir qu'en miroir du temps qui passe dans la douleur, il peut aussi passer dans le ressentiment.

Je n'affirme pas que ta femme a ruminé tout ce temps.
J'affirme que c'est POSSIBLE alors que toi tu penses la chose comme une chimère.
Open your eyes, you willl see.

Dans ce cas, je suis inquiet pour mon propre avenir, si je dois ruminer des années durant ce n'est pas vivable, peut-être selon mon logiciel, mais impensable...
Mitsou78 a écrit :
mer. 23 août 2017 08:14
Selon SP (je crois), ma chère aurait agi par vengeance, mais je pense que celle-ci devient un alibi déculpabilisant,
Ben pour moi c'et une confirmation.
Un alibi c'est quoi sinon une RAISON de faire quelque chose ?

Ca peut être comme ça, pour rien, ou pour se venger. Peut-être même pas de toi d'ailleurs, mais d'elle-même ou d'autre chose.

Je confirme.
Mitsou78 a écrit :
mer. 23 août 2017 08:14
J'écris d'ailleurs que si il y a coup de foudre, forte attirance, cette barrière là n'en est plus une.
Parfois même pas.



Erreur 3 : les MNP c'est à la mode.
Mitsou78 a écrit :
mer. 23 août 2017 08:14
qui aide par exemple au passage à l'acte, potentiellement bien utilisé par le MPN en face.
C'est aussi en pensant à toi que j'ai fait ce post.
Ce type n'a rien d'un MNP...

Dans ton descriptif, tout au mieux ce con est un mélange de Casanova et d'adulte roi.
Le pervers narcissique avant de faire les gros titres des magasines dans le vent est un concept clinique décrit en premier lieu par Racamier.
Les spécialistes (connus) de la question sont Marie-France Hirigoyen et Jean-Charles Bouchoux.
Plus dans le coaching, tu peux également faire référence à Isabelle Nazare-Haga.
Il y a un descriptif précis de ce genre d'individus même si je crois qu'il en existe une palette, un peu comme les couleurs de l'arc en ciel, mais sur un camaïeu de gris et de rouge sang.

Je te confirme que s'en est un, pas par effet de mode, je fais références aux personnalités que tu nommes, nous les connaissons intimement, en couple et tout concorde à hauteur de 25/27 critères selon les barèmes établis par ces sommités.

Si le sandwich avait été un PN, alors :
Ta femme serait détruite par lui. Je te confirme que si je n'avais pas perçu et découvert si tôt, à un mois prêt tout chavirait et c'est bien ce qu'elle serait aujourd'hui, ce que nous serions.
Or il ne semble pas lui avoir fait particulièrement du mal. Il l'a utilisée, comme un kleenex jetable, tout au mieux. Pas eu le temps
La relation d'emprise ne suffit pas en effet à déterminer le profil d'un PN, il faut qu'il y ait violence psychologique, et parfois même physique. C'est le cas dans son couple, ses relations personnelles et professionnelles.
(Cela dit on n'exclue pas qu'il fait subir à sa femme des choses).
Le PN dépossède l'autre de sa personnalité, le vide. Rien qu'à entendre les enregistrements en ma possession, c'est le cas, ça ne c'est juste pas inscrit dans un temps assez long
Ta femme a plutôt un discours d'affirmation de ses actes : elle ne dit pas "je ne me reconnaissais plus" Si, c'en est un mais "cétafote si je suis allé voir ailleurs".
Ca colle pas.
D'après ce que j'ai compris, elle semble l'avoir mis "à distance" actuellement.
Le PN ne lâche pas ses proies. A moins qu'il ait trouvé un autre joujou mais je trouve qu'il est parti assez aisément de vos vies (pas de sa tête, mais elle semble d'accord, pleine, sans doute de "bons souvenirs"). Je pense qu'il en avait d'autres proies, il sait aussi d'où je viens et que quand je lui ai promis de lui couper les coui...., ce ne sont pas des mots en l'air
Les victimes de PN développent un discours de culpabilisation envers elles-mêmes : se sont des proies PARCE QU'ELLES pensent être RESPONSABLES du malheur d'autrui, en l'occurence, du sandwich. Rien de tout cela chez elle. cela commencait
En revanche, elle traverse un épisode pervers dans son attitude avec toi. C'est ce que je crains et qui ne me convient pas.


Au final :
1) Tu poses comme IMPOSSIBLE la vengeance.
Mais beaucoup d'infidélités en sont pétries, et le "Cétafote" est une expression de cette vengeance.
2) Tu pense qu'avec le temps va tout s'en va...
Pas pour les personnes dont le ressentiment est plus fort que la raison. Ta femme semble influençable... Elle peut tout à fait être ce genre de personne qui rumine.
3) Le sandwich ne me semble pas être un PN. Je peux t'assurer que vous seriez tous les deux dans une situation autre aujourd'hui avec pareil individu à vos trousses.
Ce con est vraisemblablement un charmeur de pacotille qui s'attaque à des femmes globalement insatisfaites et qui ont des comptes à régler avec leur passé.
Le victimes de PN sont plutôt dans le don (infini) de soi, ça colle pas. Si, si ça colle, elle est de nature comme ça...


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2252
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Merci mon pote....

Message par Sans Prétention » jeu. 24 août 2017 02:53

La bonne nouvelle, c'est que plus on est lucide mieux on s'en sort...

Tu m'as convaincu sur certains points.
:super:

Tu n'es pas obligé de ruminer as vitam eternam.
Pas obligé de suivre certains schémas dès lors que tu auras changé d'attitude et pris conscience de certaines choses ...

Courage Mitsou, je ne te sens pas du genre à te laisser bouffer par ces conneries. M'est avis je tu vas gérer ça au mieux.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Mitsou78
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 125
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 » jeu. 24 août 2017 07:53

Merci,
Plusieurs choses sont en phase d'acceptation, de compréhension.

Question, est ce que chaque adultère, d'une façon générale, relève de l'inconscient ?

:A+


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 287
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: Merci mon pote....

Message par brassens » jeu. 24 août 2017 10:45

Salut Mitsou,
Mitsou78 a écrit :
jeu. 24 août 2017 07:53
Question, est ce que chaque adultère, d'une façon générale, relève de l'inconscient ?
S'il n'y avait que l'adultère!
La conscience n'est finalement que la partie immergée de nos pensées, de la motivation de nos actes.

J'ai appris avec le temps à observer, comprendre et essayer de lire les personnes avec plus ou moins de réussite. A l'époque où j'ai connu ma femme, je n'avais pas les connaissances et les prédispositions pour cela. Je ne l'observais pas vraiment, je lui ai fait aveuglément confiance toutes ces années. Ses mots ont suffi et d'ailleurs souvent elle se mentait à elle-même. Cette sécurité me convenait et me satisfaisait, il s'agissait surtout de ne pas briser mon comte de fée. Depuis que j'ai appris mon cocufiage, je l'observe, j'essaie de comprendre comment elle fonctionne. Elle avait un masque depuis des années, elle était dans le déni de ce qu'elle était. Je confirme le poids du passé, de l'enfance, de la relation à sa mère, d'avoir été trompée par son premier petit ami. Elle a joué à être une autre, et cette autre m'arrangeait bien et me convenait bien. Pas besoin de chercher l'amour ailleurs, j'ai pu me concentrer sur d'autres activités et me construire. C'est finalement la crise du milieu de vie décrite par Jung et la tombée des masques.
Il est plus facile, moins douloureux psychologiquement, de rejeter la faute sur le sandwich. Pour ma part, elle n'a pas eu besoin de lui pour mentir, me manquer de respect. Certes, il exerçait une forme d'emprise, puisque plus de 10 ans après elle avait encore peur de lui, une crainte ; mais se focaliser sur le sandwich est une erreur, la source de l'infidélité n'est pas là, il en est que l'instrument...le sandwich qu'il soit PN ou non est rentré parce que la porte était ouverte.... la question est là et la réponse aussi : pourquoi la porte de ton épouse n'était pas fermée à double tour? Peut-elle ou a-t-elle aujourd'hui régler son problème? Est-ce que je me sens encore chez moi malgré le désordre engendré?



Avatar du membre

franck57
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 33
Enregistré le : mar. 22 août 2017 09:01
Localisation : moselle

Re: Merci mon pote....

Message par franck57 » jeu. 24 août 2017 11:09

Mitsou78 a écrit :
jeu. 24 août 2017 07:53
Merci,
Plusieurs choses sont en phase d'acceptation, de compréhension.

Question, est ce que chaque adultère, d'une façon générale, relève de l'inconscient ?

:A+
Ah l'inconscient.... c'est un vaste sujet....

Personnellement, a travers le libertinage, j'ai découvert un certain nombre de choses chez ma femme, l'une d'elle est qu'elle ne se comporte pas du tout avec les hommes libertins que l'on rencontre qu'avec moi... Je m'explique:
avec les autres hommes, c'est un démon, elle est en permanence dans la séduction, le provocation, et au lit, c'est une véritable tigresse... (au point que quelque fois, j'en plaindrai presque ce pauvre homme...), par contre avec moi, elle est surtout dans la retenue, sage, presque passive....

je lui ai souvent fait le reproche de ne pas être avec moi, comme elle est avec les autres... j'ai souvent même été blessé par cet écart e comportement... la seule réponse que j'ai pu obtenir de sa part, c'est que ce n’était pas vrai, qu'elle n’était pas différente avec moi que d'avec les autres, et pourtant, si j'avais pu la filmer dans les 2 situation, ça lui aurai surement sauté a la figure.

Après la découverte de son adultère, on a reparlé et beaucoup travaillé la dessus, avec elle, mais aussi avec une psy. Il en est ressorti que ses différences de comportement était totalement inconsciente. Qu'elle pouvais probablement s'expliquer par une peur de décevoir l'homme e sa vie (qu'elle n'a forcément pas avec les autres, vu la nature de nos relations...) et aussi par peur de donner d'elle une image dégradée et dégradante d'elle au personne qui lui sont proche. (a titre d'information, elle a par exemple une trouille bleue d’être considéré comme une "salope", ce mot a pour elle un sens terriblement dégradant...)

donc oui, l'inconscient peut jouer assez fortement sur les action des quelqu'un, et donc avoir un rôle assez important dans un adultère.

pour aller plus loin et illustrer mes propos, prenons un exemple:
Vous êtes au bureau, et votre femme vous appel, pour vous dire qu'elle fait un malaise.
Vous sauter dans votre voiture, montez sur l'autoroute et roulez a 200 km/h pour renter.
Vous vous faites flasher.

(vous allez voir, l'exemple n'est pas choisi au hasard, et il explique plein de choses.... ;) )

quelque jours plus tard votre femme reçoit le PV a la maison, et vous engueule.... ;)

premier réflexe, vous lui annoncez que c'est de sa faute si vous avez eu un PV, mais....

est ce vraiment le cas ? après tout, qui roulais a 200... -> Vous

a ce moment précis ou vous avez décidé de rentrer a la maison a 200, n'y avait il pas d'autres alternatives (bonne ou mauvaises....) ? -> Si bien-sur, il y en avait même beaucoup (appeler les pompier, rentrer sans rouler a 200, renter a pied, parce que après tout vous êtes tellement bouleversé que prendre la voiture c'est pas prudent...)

Alors ? Pourquoi vous avez choisi de rouler a 200 ??? Vous ne le savez pas hein ???? ben moi non plus.... c'est la que l'inconscient s'est mis en route et vous a dicté une conduite. et la ou la relation de cause a effet semble évidente, ben en réfléchissant un peu... elle ne l'est plus du tout...

En plus cet saloperie d'inconscient, n'est pas toujours de bon conseil.... Et pire encore, il change de fonctionnement en fonction de votre expérience, en clair, l'option je rentre en roulant a 200, ben Sébastien LOEB, il va l'avoir systématiquement parce que roulera 200, chez lui c'est une habitude, c'est ancré et c'est sans danger, au contraire, le polytraumatisé de la route qui s'est mangé un mur avec sa caisse a 200, ben lui, il ne choisira jamais cette option.

maintenant, transposez l'exemple dans une situation d'adultère... ;) ça cause hein ?



Avatar du membre

Topic author
Mitsou78
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 125
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 » mar. 5 sept. 2017 16:57

Un an demain pour leur passage à l'acte, tout remonte au taquet, à cette heure-ci les deux comparses devait être en plein préparatifs de leur sauterie et pauvre con, j'y croyais....

Allé, rdv à dans un an.


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Topic author
Mitsou78
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 125
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 » ven. 27 oct. 2017 18:11

Il y a un an, le 26 au soir je découvrais l'impensable.
Il y a un an ce soir ils auraient baiser encore...

Bon anniversaire chérie.


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2252
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Merci mon pote....

Message par Sans Prétention » ven. 27 oct. 2017 19:10

:(


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Répondre