Merci mon pote....

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Auteur du sujet
Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 601
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 »

@TSM,

Je vais essayer ici de t'éclaire sur ton questionnement posé ci-dessus et dans le post de Help.

Je le redis en préambule, pas d'excuses, je n'endosse aucune responsabilité dans son acte et c'est bien cela qu'il faut réparer en tant que cocu, si on a un rôle dans l'état du couple, nous n'en avons aucun actif dans l'acte de tromperie que l'on évalue chacun à son niveau (du message caché au tirage en ligne dans un lupanar de bordel).

Ce qui est certain c'est qu'elle est gazlightée, vampirisée, que ses messages vocaux relèvent de la gamine de 14 ans, plus d'une femme mûre en capacité d'imposer son jugement. Pas d'excuse, elle sait au demeurant ce qu'elle fait, est consciente de ses actes dont elle aurait pu mesurer les conséquences.
De cette état, lors de la découverte, je crois fermement qu'elle ne savait plus quoi faire, qu'elle attendait qu'il soit là pour elle.... Si je n'avais pas était là, peut-être, surement, qu'il en aurait profiter encore pour nous détruire et en faire son jeu.
Comme ces bellâtres sont souvent forts en gueule mais rarement couillus, quand je lui ai proposé de se rencontrer à 4 avec sa femme mais qu'il risquait fortement un pétage de rotule, le Don Juan a préféré la laisser patauger dans la merde.
Un avenir leur étant possible, sûrement que la culpabilité ne se serait pas installée ou elle aurait eu un tout autre goût.
Elle a donc compris avoir eu à faire à un goujat, qu'elle a été manipulée et que rien n'était à attendre de ce type.
Des sentiments elle en a fatalement eu, le frisson et le rêve offert ont ouvert des perspectives qu'il lui aura fallu refreiner par la suite.
La culpabilité prenant tout son sens, en même temps qu'elle perçoit que de sûrement imparfait, et j'espère l'être, je n'étais pas le monstre construit dans la bouche du Sandwich, se devant de SE protéger, elle n'a fatalement que diminuer l'acte en le reposant sur des fautes que j'aurai commises.

Ne pouvant mesurer l'impact de cet acte, l'un et l'autre, il a fallu à chacun rentrer dans un process de protection, de l'autre mais avant tout de soi, savoir si le chemin ensemble méritait d'être tenté.
L'introspection, les échanges ici, m'ont rapidement ouvert l'esprit sur la faute de l'autre, mais l'ambivalence sur les contours de ma responsabilité de l'acte se faisant ressentir sans en percevoir les causes, il me fallait me faire aider.
C'est lors de cette introspection aidée d'une psy que j'ai pu cerner ma dépendance affective, les raisons de celle-ci. Au travers ce drame je me suis découvert, appris et compris.
C'est à travers ce nouveau moi que j'ai pu aborder sereinement ma capacité à vouloir reconstruire un nouveau couple en y apposant, pas imposant, mes valeurs nouvelles, mes orientations, mes envies, de vivre pour moi au travers nous et non pour nous à travers moi.
Elle me dit avoir fait un chemin identique, je lui souhaite....

Ainsi la vision de l'autre n'est plus flouée de ses propres failles, il n'existe plus de filtre entre nous, le choix se fait en connaissance plus profonde de la personne avec qui on souhaite ou non s'engager de nouveau.
Cat c'est un nouvel engagement dont les contours et le contrat sont clairement plus et j'espère mieux définis.

C'est ce qui permet à l'esprit d'être plus vrai, plus serein.
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

tous sauf moi
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 65
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Merci mon pote....

Message par tous sauf moi »

Mitsou78 a écrit : mar. 20 sept. 2022 12:07 @TSM,

Je vais essayer ici de t'éclaire sur ton questionnement posé ci-dessus et dans le post de Help.

Je le redis en préambule, pas d'excuses, je n'endosse aucune responsabilité dans son acte et c'est bien cela qu'il faut réparer en tant que cocu, si on a un rôle dans l'état du couple, nous n'en avons aucun actif dans l'acte de tromperie que l'on évalue chacun à son niveau (du message caché au tirage en ligne dans un lupanar de bordel).

Ce qui est certain c'est qu'elle est gazlightée, vampirisée, que ses messages vocaux relèvent de la gamine de 14 ans, plus d'une femme mûre en capacité d'imposer son jugement. Pas d'excuse, elle sait au demeurant ce qu'elle fait, est consciente de ses actes dont elle aurait pu mesurer les conséquences.
De cette état, lors de la découverte, je crois fermement qu'elle ne savait plus quoi faire, qu'elle attendait qu'il soit là pour elle.... Si je n'avais pas était là, peut-être, surement, qu'il en aurait profiter encore pour nous détruire et en faire son jeu.
Comme ces bellâtres sont souvent forts en gueule mais rarement couillus, quand je lui ai proposé de se rencontrer à 4 avec sa femme mais qu'il risquait fortement un pétage de rotule, le Don Juan a préféré la laisser patauger dans la merde.
Un avenir leur étant possible, sûrement que la culpabilité ne se serait pas installée ou elle aurait eu un tout autre goût.
Elle a donc compris avoir eu à faire à un goujat, qu'elle a été manipulée et que rien n'était à attendre de ce type.
Des sentiments elle en a fatalement eu, le frisson et le rêve offert ont ouvert des perspectives qu'il lui aura fallu refreiner par la suite.
La culpabilité prenant tout son sens, en même temps qu'elle perçoit que de sûrement imparfait, et j'espère l'être, je n'étais pas le monstre construit dans la bouche du Sandwich, se devant de SE protéger, elle n'a fatalement que diminuer l'acte en le reposant sur des fautes que j'aurai commises.

Ne pouvant mesurer l'impact de cet acte, l'un et l'autre, il a fallu à chacun rentrer dans un process de protection, de l'autre mais avant tout de soi, savoir si le chemin ensemble méritait d'être tenté.
L'introspection, les échanges ici, m'ont rapidement ouvert l'esprit sur la faute de l'autre, mais l'ambivalence sur les contours de ma responsabilité de l'acte se faisant ressentir sans en percevoir les causes, il me fallait me faire aider.
C'est lors de cette introspection aidée d'une psy que j'ai pu cerner ma dépendance affective, les raisons de celle-ci. Au travers ce drame je me suis découvert, appris et compris.
C'est à travers ce nouveau moi que j'ai pu aborder sereinement ma capacité à vouloir reconstruire un nouveau couple en y apposant, pas imposant, mes valeurs nouvelles, mes orientations, mes envies, de vivre pour moi au travers nous et non pour nous à travers moi.
Elle me dit avoir fait un chemin identique, je lui souhaite....

Ainsi la vision de l'autre n'est plus flouée de ses propres failles, il n'existe plus de filtre entre nous, le choix se fait en connaissance plus profonde de la personne avec qui on souhaite ou non s'engager de nouveau.
Cat c'est un nouvel engagement dont les contours et le contrat sont clairement plus et j'espère mieux définis.

C'est ce qui permet à l'esprit d'être plus vrai, plus serein.
Bonjour Mitsou,
finalement, quelles étaient les raisons de ta dépendance affective, si ce n'est pas trop indiscret ?
Trouves-tu réellement normal d'être à ce point attaché à une personne jusqu'à accepter que celle-ci te trahisse autant et aussi loin dans l'abject ?
Je constate aussi que tu as choisi comme avatar une image d'une femme blanche prise par un homme noir, avec le mot cuckold...tu pousses le vice jusqu'à défendre l'idée du candaulisme...en es-tu arrivé à apprécier imaginer ton épouse avec d'autres hommes ?

Pour ma part, je n'aurai jamais la certitude qu'ils n'ont pas couché ensemble cette nuit là. Elle me jure que ce n'est pas le cas, mais après tout, elle a su me cacher la vérité pendant plus de vingt ans sur le fait qu'ils avaient passé la nuit ensemble dans le même lit, à juste dormir selon elle, donc elle peut très bien encore me mentir sur leur relation sexuelle.
Malgré cela, elle a admis avoir eu une attirance et un début de sentiments pour lui, et ça, ça me fait mal.
A y réfléchir, je me demande si j'aurais pas préféré qu'elle ait baisé avec lui prise par l'ambiance et l'alcool mais sans sentiments, juste pour le cul. Je ne sais plus quoi penser.
Clairement, si aux sentiments devait se rajouter un rapport sexuel, là, ce serait la goutte d'eau. En une semaine, il aurait eu droit à la totale de ma femme, sans les inconvénients.

Bref, je pensais qu'avec le temps, ça irait mieux, mais c'est le contraire, nous nous éloignons l'un de l'autre.
Avatar du membre

milo91
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 190
Enregistré le : dim. 9 août 2020 16:30

Re: Merci mon pote....

Message par milo91 »

Hello TSM,

Face à l'adultère du conjoint il y a plusieurs réponses :

- Partir => Ceci est inacceptable, fin de l'histoire
- Essayer de Comprendre => Pourquoi (question sans réponse, mais pourtant simple, on est pas parfaits, on en veut toujours plus etc...), Comment, Quand, avec qui.... C'est le processus de ceux qui estiment que leur couple ne se résume pas juste à un engagement mais qu'il est la somme d’expériences de vie et de constructions (famille, amis, enfants, parfois des choses plus matérielles...)
Je compare souvent cela avec être salarié dans une grande entreprise, on à peu de libertés, il y à souvent des choses incohérentes, des injustices professionnelles, mais on y reste car le salaire est correct et on à une certaine forme de sécurité de l'emploi. Pour le dire autrement, on sait ce que l'on a mais on ne sais pas ce que l'on peut avoir après lol
- Rester => Ce n'est jamais le choix qui vient tout de suite,souvent le fruit de la réflexion d'essayer de comprendre, mais il y a aussi une proportion non négligeable de personnes qui acceptent la situation car elles sont dépendantes (affectivement ou matériellement ) de leur CF.

Rajoute la dessus le regard de la société et tu te rends compte que rien n'est simple en fait...

Nombre de couples sont battis sur des fondations peu solides, alors quand on pense que le sien vaut le coup, il peut être intéressant de se battre pour tenter de le sauver.

La question que tu dois te poser, c'est :"si je fais abstraction de l'infidélité, est-ce que je me vois passer le reste de la vie avec elle?"

On à tous souffert ici de l’infidélité, mais en réalité, quand tu discutes avec des intimes, que tu leur montre tes blessures, ils te montrent les leurs.

Pour l'exemple mon meilleur ami à une femme agressive, violente, caractérielle et à la limite de la bi-polarité...
En façade, c'est un beau couple, mais dans la vie privée, c'est super dur pour lui...

Donc, qui est dans la meilleure des situations ?
Moi qui ai été cocu avec une femme agréable à vivre ou lui qui ne l'est pas avec un tyran à la maison ?

Bien sur, je préférais ma vie d'avant, quand elle n'avait pas fauté, mais ce serait renier l'imperfection inhérente à l'être humain.

Bises
La compréhension est une lame à triple tranchant : votre côté, leur côté, et la vérité.
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 124
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39

Re: Merci mon pote....

Message par Help120222 »

Exactement Milo.
Il faut se poser les bonnes questions. Monsieur Help et moi avions le même souhait : finir notre vie ensemble malgré tout.
Je pense TSM qu'avant toute chose il faut que tu atteignes l'acceptation.
Mon mari et moi avons beaucoup discuté durant ces presque 8 mois. Il m'a dit un soir qu'il était concentré maintenant uniquement sur moi et notre couple, que l'autre n'était plus rien pour lui. Nous avons analysé notre couple. Avec le temps, nous nous étions éloignés, je faisais moins attention à moi. De la jeune femme amoureuse, j'étais passée à la maman, l'amante s'était endormie. Aujourd'hui, je me suis reprise en main. Je me sens femme de nouveau (ce qui ne déplaît pas à Monsieur 😊).
Ici, chacune, chacun a vécu des histoires parfois très compliquées. Beaucoup se sont reconstruits.
Fais confiance à ton épouse et arrête de te tourmenter.
Bon dimanche
:A+ :fleur :fleur
Avatar du membre

tous sauf moi
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 65
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Merci mon pote....

Message par tous sauf moi »

Salut Milo !
Ton avatar situe aussi ta classe d'âge...moi, c'était Goldorak...et euuuhhh...Candy... :roll:

Tes propositions face à l'adultère sont exactes.
Partir, je l'aurais fait à l'époque, je n'avais alors aucune contrainte, aucun engagement. Enfin, je dis ça, et en même temps, je tenais tellement à elle, donc qui sait, peut-être que même si elle m'avait avoué avoir couché avec lui 3 fois de suite la même nuit et eu plus de plaisir qu'avec moi en plusieurs années, j'aurais été encore assez con pour persister à la garder...
Essayer de comprendre, non, c'est pas possible. Au début, elle a réussi à me convaincre que j'étais responsable de son infidélité, mais plus j'y pense, plus je me remémore cette période, plus je suis certain que rien ne justifiait ses actes, et qu'elle l'a fait uniquement par égoïsme, pour se faire plaisir avec un mec qui lui plaisait, c'est tout. Rien à comprendre, elle s'est mal comportée, c'est tout.
Par contre, c'est vrai que dans un couple, c'est un peu comme dans la vie professionnelle, quand on a une certaine sécurité, on a peur de tout perdre et de partir dans l'inconnu. D'après des études il semblerait que ce soit une attitude essentiellement masculine, la femme craignant moins la séparation et l'inconnu qui suit.
Rester, ben c'est ce que je fais, car comme tu le dis, je dois être dépendant affectivement, mais aussi pour le confort, les enfants, le chamboulement que cela créerait, l'épuisement rien qu'à l'idée de tout recommencer à zéro, la certitude de ne pas retrouver mieux.

La question que tu dois te poser, c'est :"si je fais abstraction de l'infidélité, est-ce que je me vois passer le reste de la vie avec elle?"
<<<<ça c'est une excellente question que je n'avais pas encore envisager sous cet angle.
La réponse est oui, clairement, puisqu'il y a encore quelques semaines, avant d'apprendre son infidélité, c'était ce que je voulais. Mais comme tu dis, "si je fais abstraction de l'infidélité", et si au début, je m'en sentais capable, maintenant je suis dans une phase où ma colère et ma rancoeur sont extrêmes. Je n'arrive pas à la voir autrement que comme une menteuse et une infidèle, et tout ce qui se rapporte à ce qu'elle a fait hante mon esprit 24h/24 ou presque.

Donc, qui est dans la meilleure des situations ?
Moi qui ai été cocu avec une femme agréable à vivre ou lui qui ne l'est pas avec un tyran à la maison ?
<<<<vu comme ça, on peut toujours se satisfaire de tout. Au Bangladesh, c'est la misère, alors acceptons en France de trimer 10h par jour comme le souhaitaient certains candidats aux présidentielles car y'a pire ailleurs.
La bonne réponse est : avec une femme agréable et fidèle. Nombreux sont dans cette situation, je te le rappelle.

Bon, tu l'auras compris, je ne suis pas dans une période d'optimisme et de joie de vivre.

Help, merci encore pour ton soutien, je suis heureux de savoir que tu vas mieux, et tu as raison pour l'acceptation, mais j'en suis encore loin, je reviens toujours sur le sujet, j'ai envie qu'elle culpabilise à mort, qu'elle se sente six pieds sous terre, qu'elle se rende vraiment compte de ce qu'elle a fait, pas qu'on passe à autre chose comme si de rien n'était.
Lui faire confiance, c'est difficile désormais. Si tu savais à quel point j'avais confiance en elle avant, j'ai découvert que j'ai été pris pour un con pendant plus de 20 ans, ça passe pas bien du tout.

Bonne soirée à vous.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 601
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 »

Bonjour Mitsou,
finalement, quelles étaient les raisons de ta dépendance affective, si ce n'est pas trop indiscret ?
Trouves-tu réellement normal d'être à ce point attaché à une personne jusqu'à accepter que celle-ci te trahisse autant et aussi loin dans l'abject ?
Je constate aussi que tu as choisi comme avatar une image d'une femme blanche prise par un homme noir, avec le mot cuckold...tu pousses le vice jusqu'à défendre l'idée du candaulisme...en es-tu arrivé à apprécier imaginer ton épouse avec d'autres hommes ?


Comme pour beaucoup, insécurité liée à la peur de l'abandon, exacerbé par un manque de confiance en soi lié à des incidents/accidents de l'adolescence, père quasi absent, décès de mon oncle qui agissait comme un grand frère à mon attention, deuil mal traité....
L'attachement n'a rien à voir avec son faux pas, il n'a agi que pour mes actions personnelles, mon positionnement antérieur à celui-ci, il n'interfère pas dans mon acceptation. Encore une fois, j'ai pardonné parce qu'une relation ne repose pas que sur un accident mais bien sur le passé, sur le vécu, ce qui a été construit, sur les sentiments qui restent, même entachés, une personne n'est pas construite que sur ses défauts, les qualités perçues ne s'envolent pas.
Le fait de me recentré sur moi-même, m'a permis de me guérir de cette dépendance, me faire assimiler et admettre que même ELLE, que j'avais placé, à tort, bien au-dessus d'une tromperie, dans l'incapacité de la produire, incapable de me trahir, finalement n'est qu'humaine au même titre que quiconque, que cela pouvait arriver et qu'il ne fallait pas que je cesse d'être moi à cause de ça, un acte sur lequel je n'ai aucun pouvoir, aucune prise.
De tout pour elle, la réalité s'est imposée que nous n'étions pas 1 + 1 = 1, mais bien 1 + 1 = 2 qui marchent dans le même sens...
J'ai grandi, je me suis accepté et j'ai compris qu'il y avait des situations que je ne pouvais pas contrôler, qu'elle ne m'appartenait pas plus que je ne lui appartenais, que quoi que j'espère maîtriser, il y avait des cas de figure ou même toutes mon attention n'éviterait rien.
Dans cette histoire, j'ai été trompé par elle mais également par mon pote, j'étais sûr que jamais ça n'arriverai, parce que je nous croyais en possession l'un de l'autre...
J'ai donc comblé mes failles narcissiques.

L'avatar, qui a déjà fait l'objet d'un débat ici, n'est à relever que pour le titre. Aucun lien avec l'image, aucune orientation autre que le contraste que propose le mélange des couleurs comme signe d'identification au titre.
Après je n'ai pas de problème pour les couples multiraciaux, comme il est dit, c'est parfois très beau et tant que ça convient à l'un et l'autre, qui suis-je pour en juger ?

:A+
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

milo91
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 190
Enregistré le : dim. 9 août 2020 16:30

Re: Merci mon pote....

Message par milo91 »

Hello Mitsou,

Voila ce que j’appelle une bonne définition du concept de sortir grandi ou meilleur.

C'est souvent assez compliqué pour ceux qui arrivent ici de se dire qu'ils en sortiront grandis, la c'est bien expliqué !!!

Force et honneur Chaton

Bises
La compréhension est une lame à triple tranchant : votre côté, leur côté, et la vérité.
Avatar du membre

tous sauf moi
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 65
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Merci mon pote....

Message par tous sauf moi »

Je pense TSM qu'avant toute chose il faut que tu atteignes l'acceptation.
Mon mari et moi avons beaucoup discuté durant ces presque 8 mois.
Fais confiance à ton épouse et arrête de te tourmenter.

...,..........

Salut Help,

quand tu dis que vous avez beaucoup discuté, ça représente quoi ?

Moi, depuis presque 3 mois, c'est tous les jours, pendant des heures, par messages et à l'oral. Je n'arrive pas à ne pas revenir sur le sujet. Il y a toujours d'autres questions qui se rajoutent, quand je ne repose pas les mêmes questions. Elle sature et la tension monte, elle voudrait que je cesse, mais je n'y parviens pas. Souvent, elle est dans l'évitement ou la fuite, elle change de sujet, répond à côté, alors le ton monte, et je reviens sur mes questions, et au lieu d'en finir et de passer à autre chose, ça s'éternise et finit en dispute.

On est à la limite du divorce, je pense qu'elle n'hésitera plus longtemps, et ça me fait peur, mais en même temps, je n'ai pas envie de céder, de garder ça en moi, c'est compliqué, j'y pense constamment.

L'acceptation, je n'y parviendrai jamais. Je ne vois à nouveau que la disparition totale pour ne plus y penser.

Même si je lui fais confiance, ce qui est difficile maintenant que je sais qu'elle peut me mentir, je n'arrive pas à ne pas lui en vouloir, tout en sachant que je perdrai beaucoup en la quittant. Tout en fait.
Avatar du membre

tous sauf moi
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 65
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Merci mon pote....

Message par tous sauf moi »

Mitsou78 a écrit : mar. 27 sept. 2022 00:15 Bonjour Mitsou,
finalement, quelles étaient les raisons de ta dépendance affective, si ce n'est pas trop indiscret ?
Trouves-tu réellement normal d'être à ce point attaché à une personne jusqu'à accepter que celle-ci te trahisse autant et aussi loin dans l'abject ?
Je constate aussi que tu as choisi comme avatar une image d'une femme blanche prise par un homme noir, avec le mot cuckold...tu pousses le vice jusqu'à défendre l'idée du candaulisme...en es-tu arrivé à apprécier imaginer ton épouse avec d'autres hommes ?


Comme pour beaucoup, insécurité liée à la peur de l'abandon, exacerbé par un manque de confiance en soi lié à des incidents/accidents de l'adolescence, père quasi absent, décès de mon oncle qui agissait comme un grand frère à mon attention, deuil mal traité....
L'attachement n'a rien à voir avec son faux pas, il n'a agi que pour mes actions personnelles, mon positionnement antérieur à celui-ci, il n'interfère pas dans mon acceptation. Encore une fois, j'ai pardonné parce qu'une relation ne repose pas que sur un accident mais bien sur le passé, sur le vécu, ce qui a été construit, sur les sentiments qui restent, même entachés, une personne n'est pas construite que sur ses défauts, les qualités perçues ne s'envolent pas.
Le fait de me recentré sur moi-même, m'a permis de me guérir de cette dépendance, me faire assimiler et admettre que même ELLE, que j'avais placé, à tort, bien au-dessus d'une tromperie, dans l'incapacité de la produire, incapable de me trahir, finalement n'est qu'humaine au même titre que quiconque, que cela pouvait arriver et qu'il ne fallait pas que je cesse d'être moi à cause de ça, un acte sur lequel je n'ai aucun pouvoir, aucune prise.
De tout pour elle, la réalité s'est imposée que nous n'étions pas 1 + 1 = 1, mais bien 1 + 1 = 2 qui marchent dans le même sens...
J'ai grandi, je me suis accepté et j'ai compris qu'il y avait des situations que je ne pouvais pas contrôler, qu'elle ne m'appartenait pas plus que je ne lui appartenais, que quoi que j'espère maîtriser, il y avait des cas de figure ou même toutes mon attention n'éviterait rien.
Dans cette histoire, j'ai été trompé par elle mais également par mon pote, j'étais sûr que jamais ça n'arriverai, parce que je nous croyais en possession l'un de l'autre...
J'ai donc comblé mes failles narcissiques.

L'avatar, qui a déjà fait l'objet d'un débat ici, n'est à relever que pour le titre. Aucun lien avec l'image, aucune orientation autre que le contraste que propose le mélange des couleurs comme signe d'identification au titre.
Après je n'ai pas de problème pour les couples multiraciaux, comme il est dit, c'est parfois très beau et tant que ça convient à l'un et l'autre, qui suis-je pour en juger ?

:A+

Salut Mitsou,

on en est donc tous là, à avoir peur de l'abandon, à manquer de confiance en soi, à être traumatisé par certains aspects de son enfance...

J'aime beaucoup ta phrase quand tu dis qu'une relation ne repose pas que sur un accident mais bien sur le passé, le vécu, ce qui a été construit, sur les sentiments qui restent.

Il est évident que si je compare sa faute durant cette semaine sans moi et toutes ces années passées ensemble à créer un cocon et une famille, ça ne devrait pas peser lourd dans la balance, et pourtant, je vis cela comme si ça remettait en question toute notre relation, ce sentiment qu'elle repose sur une trahison, un mensonge, une infidélité, et que donc elle n'est pas sincère.

Tu n'es pas le premier à me dire de me reconcentrer sur moi même, ma psy insiste aussi pour que je retrouve confiance en moi, que je me valorise, mais c'est au dessus de mes forces. Au contraire, je me sens si nul comparé à son amant d'une semaine, j'ai l'impression qu'il était tellement meilleur que moi dans tous les domaines.

Lorsqu'elle m'a expliqué les raisons de son adultère, elle a évoqué une attirance pour lui, certes, mais elle a aussi dit toutes les qualités qu'il avait qu'elle ne retrouvait plus chez moi : il n'avait que tu positif et rien de négatif, c'est un bilan parfait. A côté de cela, elle m'a quitté parce que je la décevais sur certains points, donc que du négatif. Hier, j'ai insisté pour savoir clairement pourquoi elle était finalement revenu très rapidement vers moi au lieu de continuer à le fréquenter, et j'ai dû lui tirer les vers du nez pour entendre des raisons et des qualités que j'aurais qui ont justifié son retour avec moi. Elle avait plus de facilité à lui trouver des qualités qu'à moi, alors forcément, je me compare, et je m'interroge sur la réelle raison de revenir avec moi plutôt que de rester avec son amant.

C'est vrai qu'il y a des situations qu'on ne peut pas contrôler, mais par contre, je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis qu'on ne s'appartient pas l'un à l'autre dans un couple. Seules les personnes célibataires n'appartiennent à personne et peuvent donc butiner d'une fleur à l'autre sans scrupule. A partir du moment où tu te mets en couple avec quelqu'un, implicitement tu t'engages vis-à-vis de lui à être fidèle, sincère, honnête. Quel intérêt sinon d'officialiser une relation si c'est pour faire quand même ce qu'on veut sous prétexte qu'on n'appartient pas à l'autre ? Sauf bien sûr dans les couples libres qui le décident et y consentent ensemble. Donc, non, à partir du moment où tu veux vivre en couple, tu respectes ton conjoint et tu ne le trompes pas, c'est tout. Si t'as le feu au cul, tu le quittes AVANT d'aller trouver bonheur ailleurs.

Concernant l'avatar, ce n'était pas un jugement sur la couleur de peau, c'est pas ça le souci ou le débat. Je suis surpris qu'en tant que cocu tu utilises une image qui prône l'adultère autorisé, le candaulisme. C'est un peu comme une personne qui a été torturée qui choisirait une image de Saw comme avatar, ou un déporté qui choisirait Hitler. Après, je connais quelqu'un qui suite à l'infidélité de sa femme, après avoir d'abord sacrément morflé, a choisi une voie tout à fait différente : l'autoriser à continuer à voir des amants et par la suite, en faire autant lui même. Ils sont devenus un couple libre et sont heureux ainsi.
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 124
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39

Re: Merci mon pote....

Message par Help120222 »

Bonsoir TSM,

Je te réponds au sujet des modalités des discussions.
Mon mari a reconnu son infidélité. Il me laisse poser mes questions et y répond en toute franchise. Mes questions se tarissent. Je crois qu'on a fait le tour de cette histoire glauque.
Quand nous discutions, c'était maxi 15 mn. Si dispute, on s'isolait chacun de notre côté pour se calmer et on se retrouvait ensuite pour partager des instants à deux. Nous avons toujours été d'accord sur deux choses : la première que nous nous aimons plus que tout et la deuxième que nous voulons continuer de vivre ensemble jusqu'à notre dernier souffle. Je guéris, il guérit. Nous n'avons jamais dit que ce serait facile et rapide. Mais nous avançons dans la même direction.

Ton histoire n'est pas simple. Comme nous tous, accepte de te faire aider.

Courage à toi 🙏
Avatar du membre

Auteur du sujet
Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 601
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 »

Re,
Il te faut admettre qu'il (le sandwich) est juste plus que toi à l'instant T parce qu'il ne génère, propose, oppose que les côtés positifs d'une relation non établie. Ça pour draguer, séduire et arriver à ses fins, on en tous capables, montrer le côté prince charmant. Easy.
Facile de se sentir dévaloriser, facile de percevoir également que ces qualités nous les possédons finalement tous, qu'il n'a donc finalement rien de mieux, il a juste était profiteur... Je te confirme que ce n'est pas une qualité !!!
Tout se complique quand la vie s'installe dans le couple et là, les faux semblants tombent, les vrais visages se mettent à jour.
Il lui a sûrement offert une semaine de princesse, hors du contexte du couple, elle s'est laissé bercé et.... Ca n'excuse pas nous sommes d'accords, mais ça explique, et finalement à la portée de tous... un flambeur, elle dû savoir peser que la relation installée ne serait pas utilement mieux que la vôtre.
Où le pardon prend son sens c'est bien lorsqu'il reste des sentiments des deux côtés, lorsque les deux travaillent à reconstruire. Et finalement vous avez passé 20 ans depuis d'une belle vie. Est-ce que ça vaut la peine de l'effacer ?

Ne pas appartenir à l'autre, ne veut pas dire que l'on fait ce que l'on veut, si un contrat est conclu, réellement ou implicitement, il se doit d'être respecté, cela veut juste dire que chaque personne est un individu que l'on doit respecter dans son intégralité ET qui se doit d'avoir les mêmes valeurs sans omettre de respecter les différences et les aspirations de l'autre. Ça ne fait donc pas 1, mais bien deux qui se respectent et grandissent ensemble et que sommes toutes, il est des facteurs émotionnels sur lesquels ni l'un, ni l'autre ont emprises et restent hors contrôles.
Quel intérêt de me faire souffrir pour des éléments qui sont hors d'atteintes ?
Vivre à deux, ce n'est finalement pas vivre la peur au ventre de perdre l'autre, mais de vivre heureux le plus possible l'instant présent, en gardant à l'esprit que l'autre ou même soi, peuvent partir à n'importe quel moment. Au lieu de nous porter crainte, cela doit nous transcender à exalter la relation :wink: .

L'avatar, ce n'est que le mot qui a motivé mon choix, rassures toi :mdr
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

tous sauf moi
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 65
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Merci mon pote....

Message par tous sauf moi »

Mitsou78 a écrit : mer. 28 sept. 2022 18:25 Re,
Il te faut admettre qu'il (le sandwich) est juste plus que toi à l'instant T parce qu'il ne génère, propose, oppose que les côtés positifs d'une relation non établie. Ça pour draguer, séduire et arriver à ses fins, on en tous capables, montrer le côté prince charmant. Easy.
Facile de se sentir dévaloriser, facile de percevoir également que ces qualités nous les possédons finalement tous, qu'il n'a donc finalement rien de mieux, il a juste était profiteur... Je te confirme que ce n'est pas une qualité !!!
Tout se complique quand la vie s'installe dans le couple et là, les faux semblants tombent, les vrais visages se mettent à jour.
Il lui a sûrement offert une semaine de princesse, hors du contexte du couple, elle s'est laissé bercé et.... Ca n'excuse pas nous sommes d'accords, mais ça explique, et finalement à la portée de tous... un flambeur, elle dû savoir peser que la relation installée ne serait pas utilement mieux que la vôtre.
Où le pardon prend son sens c'est bien lorsqu'il reste des sentiments des deux côtés, lorsque les deux travaillent à reconstruire. Et finalement vous avez passé 20 ans depuis d'une belle vie. Est-ce que ça vaut la peine de l'effacer ?

Ne pas appartenir à l'autre, ne veut pas dire que l'on fait ce que l'on veut, si un contrat est conclu, réellement ou implicitement, il se doit d'être respecté, cela veut juste dire que chaque personne est un individu que l'on doit respecter dans son intégralité ET qui se doit d'avoir les mêmes valeurs sans omettre de respecter les différences et les aspirations de l'autre. Ça ne fait donc pas 1, mais bien deux qui se respectent et grandissent ensemble et que sommes toutes, il est des facteurs émotionnels sur lesquels ni l'un, ni l'autre ont emprises et restent hors contrôles.
Quel intérêt de me faire souffrir pour des éléments qui sont hors d'atteintes ?
Vivre à deux, ce n'est finalement pas vivre la peur au ventre de perdre l'autre, mais de vivre heureux le plus possible l'instant présent, en gardant à l'esprit que l'autre ou même soi, peuvent partir à n'importe quel moment. Au lieu de nous porter crainte, cela doit nous transcender à exalter la relation :wink: .

L'avatar, ce n'est que le mot qui a motivé mon choix, rassures toi :mdr
Il te faut admettre qu'il (le sandwich) est juste plus que toi à l'instant T parce qu'il ne génère, propose, oppose que les côtés positifs d'une relation non établie. Ça pour draguer, séduire et arriver à ses fins, on en tous capables, montrer le côté prince charmant. Easy.

<<<exactement, il a le bon rôle, il n’a qu’à montrer les bons côtés et se donner une bonne image pour obtenir ce qu’il veut, mais cela n’excuse pas nos épouses qui montrent alors une véritable faiblesse à tomber si facilement dans le panneau !!!!

Où le pardon prend son sens c'est bien lorsqu'il reste des sentiments des deux côtés, lorsque les deux travaillent à reconstruire. Et finalement vous avez passé 20 ans depuis d'une belle vie. Est-ce que ça vaut la peine de l'effacer ?

<<<<non, tu as raison, et je commence juste petit à petit à le comprendre, mais depuis 3 mois, ces 20 années ne faisaient plus le poids face à son infidélité. Clairement, je n’avais qu’une chose en tête : notre vie, notre mariage, nos enfants, nos réalisations, tout était fondé sur un mensonge et une infidélité, et ça gâchait tout, ça remettait tout en question. Maintenant, petit à petit, je retrouve la raison, mais ça vient tout doucement. Quel dommage que tout ne soit pas parfait.

Ne pas appartenir à l'autre, ne veut pas dire que l'on fait ce que l'on veut, si un contrat est conclu, réellement ou implicitement, il se doit d'être respecté,

<<<<on est d’accord, et l’infidélité est une rupture de ce contrat, la pire des trahisons.

cela veut juste dire que chaque personne est un individu que l'on doit respecter dans son intégralité ET qui se doit d'avoir les mêmes valeurs sans omettre de respecter les différences et les aspirations de l'autre.

<<<<exactement, mais les aspirations de l’autre doivent se limiter à ne pas tromper, sinon, il ne faut pas s’engager dans une relation de couple. Ou alors définir dès le début que la fidélité ne sera pas envisageable car le besoin de varier les plaisirs est trop fort. Ma psy elle même m’a dit qu’avec son actuel mari, elle a définit les limites dès le départ et pour elle, juste embrasser c’est déjà tromper. A l’époque, je ne l’avais pas fait, je pensais que c’était évident, mais je me rends compte maintenant que mon épouse et moi n’avons pas les mêmes limites. Elle, par exemple, ne voit aucun inconvénient à masser le dos d’un autre homme et étant à califourchon sur lui sur son lit. Moi, comme ma psy, on estime que ça relève de l’intimité d’un couple. Je me rends compte aussi que mon épouse est moins jalouse et je ne le suis.

Quel intérêt de me faire souffrir pour des éléments qui sont hors d'atteintes ?
Vivre à deux, ce n'est finalement pas vivre la peur au ventre de perdre l'autre, mais de vivre heureux le plus possible l'instant présent, en gardant à l'esprit que l'autre ou même soi, peuvent partir à n'importe quel moment. Au lieu de nous porter crainte, cela doit nous transcender à exalter la relation :wink: .

<<<<c’est pas faux. D’ailleurs, je suis en train de consulter des livres d’épanouissement du couple, avec des questions à se poser, des jeux à faire à deux, des expériences à essayer, etc...qui sait, ça peut apporter un plus au couple.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 601
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 »

D'une façon générale, dès que c'est caché volontairement, fait dans le dos de l'autre, c'est une tromperie.

L'adultère relève d'autres actes, mais la tromperie est là...
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Répondre