Merci mon pote....

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 358
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: Merci mon pote....

Message par brassens » mer. 30 nov. 2016 10:58

Salut Mitsou,

Madame affronte sa crise du milieu de vie, c'est une période compliquée de remise en cause personnelle. Le seul psy dont je maitrise quelques notions est Carl Jung, Lisbeth Von Benedeth a écrit "la crise du milieu de vie" chez Eyrolles en utilisant les "outils" jungiens, un peu complexe mais on y comprend parfaitement plusieurs mécanismes psychologiques qui agissent à cette période. Peut-être un cadeau de Noël pour ton épouse?
Pour le selfie, lui as-tu expliqué que cela te blesse profondément? Comment réagirait-t-elle si c'était toi qui réalisait un tel selfie? Lui as-tu dit que tu prenais cela comme une marque d'irrespect à ton égard? Une forme d'humiliation publique?
Pour la jolie "nana", l'ego a été attaqué, il a besoin d'être réparé, à toi d'en fixer les limites. Mais, n'est-ce pas également ce que fait madame? Elle a besoin de compliments, d'attentions, d'expression de sentiments profonds, d'être rassurée et aimée...et en même temps, je pense que la fermeté et la dureté doivent être exprimés lorsqu'elle dérive.
Je ne sais pas si tu connais l'Analyse transactionnelle, mais tu t'exprimes beaucoup avec ton Adulte (analyse logique, distance, etc...) parce que tu es peut-être pudique et que ce site même virtuel reste néanmoins publique. Or, la relation amoureuse a sa source dans l'Enfant Libre, source d'expression des sentiments...En d'autres termes, avant d'analyser objectivement(ce pour quoi tu sembles avoir une aisance particulière), peut-être devrais-tu aller lire avec exactitude tes sentiments? Mais là c'est douloureux...
Sans jouer au psy, ou votre couple traverse une crise passagère (crise du milieu de vie par exemple) ou vous êtes tous les deux dans des états d'attachement insécurisant et contraires : Madame est insécurisante anxieuse (besoin d'être rassurée continuellement, cherche le contact physique, les marques d'affection, etc...) et toi insécurisant évitant. Et là le problème est plus profond et très insidieux, et demande un effort réciproque...J'ai déjà recommandé ici cet ouvrage récent de Marc Pistorio : "Dis-moi qui tu aimes, je te dirai qui tu es" dont l'analyse est simple et appuyé de neuropsychologie.
J'espère que ma modeste analyse rapide t'aidera. Plus le temps passe, plus je prends conscience de mes imperfections et plus je les accepte et les aime. Plus le temps passe, plus je prends conscience des imperfections humaines, et plus j'aime les gens. Plus le temps passe, plus je prends conscience des imperfections de la vie, et plus j'aime la vie....Mais, est-ce réellement un choix dans la quête du bonheur?



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3594
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Merci mon pote....

Message par jaguarboy » mer. 30 nov. 2016 11:38

Je confirme : se mettre une nana de 20 ans sa cadette est très valorisant pour un homme. Je l'ai fait. Mais plus qu'une différence d'âge, il y a une différence d'époque et ça ne peut aller bien loin. Mais en ces temps difficiles que tu connais, ça peut être une relation pansement.

Mais à te lire, je doute fort d'une reconstruction.


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Topic author
Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 239
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 » sam. 3 déc. 2016 14:21

Passage éclair, je reviendrai plus tard...
Pour la petite nana, nous nous accordons une entracte platonique qui flatte nos égos respectifs. Nous sommes tous deux clairvoyants...

Pour ce qui est de "nous"...
Toujours pas d'introspection de Mme, un déni toujours plus fort confirmé par une nouvelle routine qui s'installe, enfin je pense.

Un certain détachement de ma part, pas encore traduit, analysé, il semble qu'un truc soit définitivement différent. Hier nous n'avons pas fait l'amour, nous avons baisé..... :kelkon: :kelkon:

A plus tard, il faut beau,vais profiter...

:fleur


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2655
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Merci mon pote....

Message par Sans Prétention » lun. 5 déc. 2016 21:05

Bon... Etrange cet avatar.

Pour l'anecdote :

"Le cuckolding ou cuckold désigne une paraphilie et une forme de domination sexuelle féminine dans laquelle un homme est sexuellement excité par l'idée que son épouse légitime ou sa compagne ait des relations sexuelles avec un autre homme (voire plusieurs) régulièrement ou occasionnellement, alors que l'époux doit rester fidèle à sa femme ou même s'abstenir. Le mari étant souvent très amoureux de sa femme, il accepte qu'elle ait un amant, voire plusieurs. On peut pratiquer le cuckolding à différents degrés. L'homme cuckold ressent souvent une soumission vis-à-vis de sa femme, dû à un petit sexe, une impuissance et une impression générale de ne pas assez satisfaire celle qu'il aime. La femme, cherchant souvent à dominer et humilier son conjoint, dira toujours que ses amants lui donnent beaucoup plus de plaisir que lui lors de la pénétration, qu'ils ont un sexe beaucoup plus gros, plus long et sont plus endurants."

Entre nous, j'aime moyen. Vous comprendrez ma lutte pour l'idée de "contrat" amoureux... :bonk:


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Dom3
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 316
Enregistré le : ven. 8 mai 2015 07:15

Re: Merci mon pote....

Message par Dom3 » mar. 6 déc. 2016 08:07

Après un petit tour sur Gougueul, je suis comme toi SP. Je trouve ça plutôt incompatible cet avatar. :bonk:

Au pire le libertinage, pourquoi pas, mais ça implique alors les deux partenaires et une certaine complicité entres eux. Ce n'est pas trop ce que tu décris dans ton témoignage Mitsou78...

Si tu viens ici pour chercher de l'aide, ok, mais pour ce qui est des phantasmes planqués derrières les fagots, il doit y avoir des sites mieux indiqués, non? :roll:


Dans la vie, fais confiance à ceux qui peuvent voir ces trois choses: ta peine derrière ton sourire, ton amour à travers ta colère et la raison de ton silence.

Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3594
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Merci mon pote....

Message par jaguarboy » mar. 6 déc. 2016 09:14

Sans Prétention a écrit :"Le cuckolding ou cuckold désigne une paraphilie et une forme de domination sexuelle féminine dans laquelle un homme est sexuellement excité par l'idée que son épouse légitime ou sa compagne ait des relations sexuelles avec un autre homme (voire plusieurs) régulièrement ou occasionnellement, alors que l'époux doit rester fidèle à sa femme ou même s'abstenir. Le mari étant souvent très amoureux de sa femme, il accepte qu'elle ait un amant, voire plusieurs. On peut pratiquer le cuckolding à différents degrés. L'homme cuckold ressent souvent une soumission vis-à-vis de sa femme, dû à un petit sexe, une impuissance et une impression générale de ne pas assez satisfaire celle qu'il aime. La femme, cherchant souvent à dominer et humilier son conjoint, dira toujours que ses amants lui donnent beaucoup plus de plaisir que lui lors de la pénétration, qu'ils ont un sexe beaucoup plus gros, plus long et sont plus endurants."
:bonk: :bonk: :bonk: Je me demande si Darwin avait raison... :?


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Topic author
Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 239
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 » mar. 6 déc. 2016 15:25

Cuckold étant juste la traduction litéraire de Cocu, seul lien avec l'affiche...

:wink:


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Lautrec
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 1063
Enregistré le : ven. 19 févr. 2010 18:53

Re: Merci mon pote....

Message par Lautrec » mer. 7 déc. 2016 09:13

:cocu: Vous êtes sérieux les gars ?
Maintenant ça va être l'avatar qui est analysé ? nan mais ça va pas ou quoi ?



Avatar du membre

Dom3
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 316
Enregistré le : ven. 8 mai 2015 07:15

Re: Merci mon pote....

Message par Dom3 » jeu. 8 déc. 2016 08:00

Oui, bon, d'accord.
pour notre défense on voit parfois arriver des olibrius un peu tordus...
Content que tu n'en fasse pas partie Mitsou78. :)

Bon, là, je reconnais, on avait peut-être un petit peu le doigt sur la détente. C'est vrai que c'est un coup pour se niquer un orteil! :mdr1:

Heureusement que c'est un pistolet à bouchons. :D


Dans la vie, fais confiance à ceux qui peuvent voir ces trois choses: ta peine derrière ton sourire, ton amour à travers ta colère et la raison de ton silence.

Avatar du membre

Topic author
Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 239
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 » lun. 12 déc. 2016 06:48

Bonjour à tous,
Après quelques nouvelles recherches, discussion sous formes différentes, Mme a avoué.
Mon pote aura donc bien mis sa b.... dans Mme.

Comme cet homme est d'une grande élégance et d'un grand courage il a demandé à ma femme qu'elle me dise qu'elle se faisait sauter par un autre que lui, vous pensez bien en bonne salope, ce n'était pas grave...

Je ne développerai pas plus pour le moment, je n'arrive pas a statuer sur mon état d'esprit du moment. Le doute n'est plus, la culpabilité potentielle d'accuser ma femme d'une chose qu'elle n'aurait potentiellement pas fait puisque niée, a disparu. Pour le reste des sentiments ou ressentiments, je suis incapable sur l'instant de les sentir et les verbaliser...

Je reviendrai...


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2655
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Merci mon pote....

Message par Sans Prétention » lun. 12 déc. 2016 18:12

Yo !
Mitsou78 a écrit : Après quelques nouvelles recherches, discussion sous formes différentes, Mme a avoué.
Mon pote aura donc bien mis sa b.... dans Mme.
Classique.
Mais rassure-toi, les pires sont tout de même celles qui n'avouent jamais.
Mitsou78 a écrit : Comme cet homme est d'une grande élégance et d'un grand courage il a demandé à ma femme qu'elle me dise qu'elle se faisait sauter par un autre que lui, vous pensez bien en bonne salope, ce n'était pas grave...
Encore un classique...
Mitsou78 a écrit : Je ne développerai pas plus pour le moment, je n'arrive pas a statuer sur mon état d'esprit du moment. Le doute n'est plus, la culpabilité potentielle d'accuser ma femme d'une chose qu'elle n'aurait potentiellement pas fait puisque niée, a disparu. Pour le reste des sentiments ou ressentiments, je suis incapable sur l'instant de les sentir et les verbaliser...
A l'approche des fêtes, on ne peut que comprendre ton état.
La confusion, les idées noires, l'impossibilité de penser le lendemain, la cassure au niveau du coeur...

Autorise-toi des masses de cadeaux, même immatériels.
Prends soin de toi, aie un regard affectueux sur tes enfants.
Si tu peux, fais-toi accompagner.

Nous te souhaitons bon courage dans cette épreuve que l'on a tous connu ici.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 239
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 » mar. 13 déc. 2016 17:51

Bonsoir,
Petit passage pour échanger sur quelques points.
N'ayant aucun contact avec M. X j'en ai eu aujourd'hui avec sa femme.

Cette dernière m'a avoué être au courant depuis une quinzaine de jour, date à laquelle elle m'avait demandé quelques éléments pour confondre son mari, date à laquelle aussi et surtout M.X avait contacté ma femme au domicile pour connaître son état d'esprit.

Ma femme me l'avait dit sur le champ, m'avait expliqué la teneur de leurs propos et c'est à la suite de cette conversation qu'elle m'avait dit par la suite, qu'il lui avait susurré l'idée qu'elle puisse me dire qu'elle avait couché avec qqu'un d'autre que lui (CF post ci-dessus)... C'est lors de cette conversation qu'elle lui avait dit qu'elle ne pourrait porter le secret longtemps et qu'elle cherchait le courage de m'avouer son adultère.
C'est donc bien par crainte et parce que l'étau se resserrait qu'il a avoué à son épouse.
Ma femme se trouve trahit par cet individu qui lui met une pression pour ne pas qu'elle m'avoue, puis avoue ensuite de son coté sans le lui dire, lui permettant ainsi de lever une part de culpabilité à endolorir sa femme, son couple...

Lors de la discussion de ce matin avec son épouse, j'ai pu avoir différents éléments et surtout sa position à lui, son état d'esprit, connaître ses arguments qui sont contraires, bien évidemment à ceux de ma femme.

Se sentant trahit, ne se voulant plus à devoir protéger quoique ce soit de ce personnage, elle s'est offerte à une introspection, à analyser, à comprendre et notre faille, et son comportement et le celui de M.X. A accepter que le comportement de ce dernier a été en tous points, tous les endroits et tout le temps manipulateur et inquisiteur, comme l'avait souligné un intervenant sur ce post en tout début (Zoch parlant de Colonisation).

Sans une recherche du détail je lui ai demandé si elle avait voulu que cette relation cesse à un moment ou à un autre. Elle m'a dit l'avoir manifesté après ce jour fatidique du passage à l'acte.
Elle m'avoue aussi avoir voulu quitter l'appartement après qu'il l'ait embrasser, qu'il avait entamé de nouveau son jeu de séduction, qu'ils s'étaient retrouvés nus sur le lit, qu'elle l'avait repousser après qu'il ait enfilé sa capote, puis qu'il avait réussi à faire qu'elle se laisse faire... Sans avoir à aucun moment manifester un autre refus, en restant passive, l'acte auquel elle n'a pas pris de plaisir, durant lequel elle n'a ressenti d'attirance a eu lieu.

Je lui ai demandé si elle avait manifesté un besoin, une envie, un désir, si elle souhaitait cet acte. Elle m'a dit que non, qu'elle avait dit qu'ils faisaient une "connerie", qu'elle avait apprécié le jeu de séduction mais que là ça allait trop loin. Qu'elle estimait qu'elle avait été passagère de l'acte, qu'elle trouvait qu'il l'avait baisé, pas fait l'amour.

Mon ressenti, avec toutes les réserves d'usage, en connaissance de mon épouse, je me demande où se trouve la limite du viol dans ce comportement, dans ce passage à l'acte voulu par l'un mais pas complètement rejeté par l'autre ?

A vous lire car il est clair que je ne souhaite pas initier une idée fausse mais que cette forme de négation à l'acte me pose fondamentalement problème. Je précise qu'elle ne joue plus, que le repenti et bien présent, que j'ai un ressenti de manipulation mentale et physique dont je ne lui ai pas fait part et que je ne sais en l'état ou se pose la limite de l'acte de viol dans ce schéma ?

Merci.


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2655
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Merci mon pote....

Message par Sans Prétention » mer. 14 déc. 2016 04:08

Limite viol, limite minimisation de son implication à elle...
Dans 80% des cas, c'est la seconde option.
Juste un avis mais son histoire est bourrée de contradictions.
Relis le passage fatidique: j'ai plus voulu (mais j'ai apprécié la séduction) puis j'ai laissé faire (mais je ne voulais pas).
Je rappelle aussi, si la conversation s'est déroulée comme tu l'as racontée, que c'est TOI qui lui demande "tu voulais.... ?" et APRES elle saute sur l'occasion pour dire "NON".

Mets en équation mes questionnements, demande à ta femme et reviens nous voir.

Si toi t'es Mitsou, elle s'est mise dessus

Courage...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 239
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 » mer. 14 déc. 2016 06:52

Bonjour et merci de ton retour,
@ Sansprétention : j'entends parfaitement ton discours, si tu lis bien j'ai également posé mes réserves.
Toutefois si je pose ici la question c'est bien parce qu'il y a bien dans le déroulé du moment des choses qui font que, que ma femme assume entièrement ses erreurs, ses actions, son choix délibéré de jouer à un jeu de séduction.
Ce que je perçois, ce qu'elle me dit, c'est que sur l'instant, dans ce studio, en réalisant qu'ils, qu'elle allai(ent) trop loin, que le jeu de séduction lui avait plu, l'avait valorisé, qu'elle réalise sur le moment qu'il y a un passage de plus dans la destruction du respect, qu'elle prend conscience que jusque là c'était "rattrapable", que si elle franchit ce pas elle détruit tout. A cet instant il n'y a plus envie, il n'y a pas de désir, il y a prise de conscience et dégradation psychologique. Il n'y a plus rien de valorisant, de bon..
Elle voudra quitter les lieux, il recommencera son jeu de séduction, son jeu d'atteinte psychologique, il la déshabillera, elle le repoussera puis se laissera faire. Son emprise, sa colonisation depuis des mois fait qu'il y a une forme de dépendance.
Elle me dit accepter ce qui se passe parce qu'elle en est tout ou partie responsable, que l'estime d'elle tombe au plus bas et que possiblement elle accepte ce qui se passe. Elle accepte, elle ne souhaite pas, plus.
Elle ne manifestera aucune forme de consentement, n'aura aucun geste, elle restera passagère et passive des actes de M.X, elle restera tout le long de ce moment à développer de la culpabilité.
Je ne minimise rien, elle non plus, elle se déclare responsable de ça mais je sais que la dégradation psychologique est réelle, il n'y a plus aucune valorisation, nous ne sommes pas dans le regret, mais bien dans une forme de dégradation de l'estime de soi, de l'état psychologique. Elle ne souhaitait pas ce passage à l'acte parce que cela détruisait définitivement ce que nous étions et bien également parce que le jeu prenait fin, parce que c'était le jeu de séduction qui offrait une estime de soit par la valorisation de l'individu.

Elle ne cherche aucunement à minimiser son implication.

Au de là de l'aspect législatif, légal qui dit que le viol est une atteinte sexuelle avec pénétration commise sans le consentement clair et explicite de la victime. En l'absence de consentement clair et explicite, il peut y avoir viol si la victime n'a pas émis un refus clair et explicite et/ou ne s'est pas défendue, s'il y a entre autre vulnérabilité. Au de là de cet aspect, c'est bien le côté psychologique qui m'interpelle parce que le ressenti ne devient plus le même, si en plus de culpabiliser des actes commis en regard du conjoint, il y a le sentiment profond d'avoir été salie, bafouée, trompée, peut être violée, le travail n'est plus le même du tout.

Ce que je veux dire également c'est qu'elle ne prend pas cela comme une excuse, comme un prétexte au passage à l'acte, qu'elle n'apporte pas cet élément à ses explications, que je connais ma femme que ce n'est pas une étoile de mer dans un lit au moment de l'acte. Je perçois au travers de ses aveux une dégradation psychologique forte et une dévalorisation forte qui n'est pas uniquement lié à la honte, le remord et la culpabilité de ses erreurs mais également liée au fait que ce qui se passait, ce qui arrivait là elle l'avait cherché, que c'était de sa faute.

Je ne sais si je suis clair....


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Usum

Re: Merci mon pote....

Message par Usum » mer. 14 déc. 2016 10:12

Tu es très clair.
On est tous passé par là à chercher des excuses à notre moitié qui était, bien entendu, fragile psychologiquement...
Sinon, comment expliquer cet acte terrible, défigurant à jamais l'image que nous nous faisions de notre couple, et surtout de sa personne ?

Que ta femme se soit sentie "perdue", soit.
Que ta femme n'ait pas ardemment désiré tout du long (encore que) ou bien ait pu être assaillie par qq relents de conscience (avant, pendant, après), soit.

Cela étant, si l'on s'en tient à ta définition du "viol", qui, en vérité, fait froid dans le dos: combien de fois avons-nous eu également des accords clairs et explicites avec notre propre conjoint ?

Non non non... ne te laisse pas piéger par cet argumentaire car elle sait parfaitement ce que tu veux entendre de toutes tes forces et sa conscience rejoue/déforme (à mon humble avis) les faits.

Le mieux pour toi, selon ma petite expérience,c'est d'accepter les faits dans toute leur brutalité.
Ta femme en voulait un autre, depuis longtemps (on ne parle pas d'un accident que je sache), et ça a du swinguer sec (je sais de quoi je parle dans mon cas !).
Dans le cas contraire, tu vas trainer ces questions comme un boulet pendant bien longtemps et ne t'en sortiras jamais (à moins que tu arrives à te convaincre du contraire mais alors là bon courage et toi-même tu n'y crois pas selon mon ressenti).

Au début, ça déchire le coeur.
Et puis dans qq mois, j'espère que tu en rigoleras et verras les bons côtés de tout cela (opportunité de "progresser" pour toi).

En attendant, serre les dents.



Répondre