Bonjour

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Nas, Dom3, Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2262
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Bonjour

Message par Sans Prétention » ven. 27 janv. 2017 15:23

hugo a écrit :J'aurais du dire "Oh queue oui" t'aurais moins joué les romantiques... :D

:fleur OO===D
Tout à fait Hugo ! :D
Où t'ha bites ?


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 116
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Bonjour

Message par hugo » ven. 27 janv. 2017 15:30

Dans ton cul me semble approprié, mais comme mon père m'a bien éduqué en région parisienne



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2262
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Bonjour

Message par Sans Prétention » sam. 28 janv. 2017 06:57

hugo a écrit :Dans ton cul me semble approprié, mais comme mon père m'a bien éduqué en région parisienne
On s'est ratés de peu...
En RP s'entend...

Bien ton papa ! Comment va ?
T'en es où là ?


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 116
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Bonjour

Message par hugo » lun. 30 janv. 2017 10:35

Sans Prétention a écrit :
hugo a écrit :Dans ton cul me semble approprié, mais comme mon père m'a bien éduqué en région parisienne
On s'est ratés de peu...
En RP s'entend...

Bien ton papa ! Comment va ?
T'en es où là ?
Ça va merci, on avance au jour le jour, avec maison en projet... gardant à l'esprit tout ce qu'il vient de se passer... rien n'est écrit mais on ne se voit pas vivre l'un sans l'autre, sans pour autant tomber dans la fausse euphorie d'un renouveau amoureux qui prendra du temps. Ce qui vient de se produire n'est pas anodin, il ne suffira pas de se réchauffer les pieds sous le lit deux trois fois pour faire comme ci... Il faut réapprendre à se parler avec sincérité, et je vais insister la dessus.

Après faut voir, c'est un risque, et j'en suis conscient, j'arrive à imaginer que cela ne puisse ne pas marcher, mais je voudrais quand même aller jusqu'au bout du truc pour ne vraiment rien regretter si toutefois l'issue était la séparation...

"J'ai cette chance" de n'avoir été cocu qu'une seule fois, que cela n'est duré que très peu de temps, que je ne suis pas tombé sur des échanges à la con ou des photos, qu'elle aie été très clair sur ses sentiments à son égard, pas de fausse excuse, aucun reproche à mon encontre, pas d'engueulade, pas d'insulte, juste une nana paumée entre deux, qui ne sait pas gérer une situation qu'elle a généré, se laissant emporter par ses sentiments, abimant notre histoire, sans vraiment comprendre pourquoi elle a pu aller aussi loin...



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2262
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Bonjour

Message par Sans Prétention » lun. 30 janv. 2017 11:26

Très clair Hugo, et pas "malsain" comme on le lit ici bien trop souvent... Ouf.

Un point qui me paraît important toutefois: il lui FAUT savoir POURQUOI (je sais, c'est pas simple...). Parfois cela passe par le COMMENT c'est arrivé.
Sans ce travail, plusieurs le disent, mais j'ai tendance à croire que c'est vrai, la récidive n'est pas loin. Mieux vaut se séparer parce qu'on ne s'aime plus qu'à cause d'un deuxième connard qui aura encore réussi à se foutre au milieu du couple avec l'autre qui sort "c'est arrivé comme ça".

Ton positionnement aussi est important...
Vrai que "on peut retomber amoureux d'un(e) autre"... Mais on a le droit à un tirage d'alarme en règle non ? Ce point là est pour moi aussi crucial.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 116
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Bonjour

Message par hugo » lun. 30 janv. 2017 14:00

Sans Prétention a écrit :Très clair Hugo, et pas "malsain" comme on le lit ici bien trop souvent... Ouf.

Un point qui me paraît important toutefois: il lui FAUT savoir POURQUOI (je sais, c'est pas simple...). Parfois cela passe par le COMMENT c'est arrivé.
Sans ce travail, plusieurs le disent, mais j'ai tendance à croire que c'est vrai, la récidive n'est pas loin. Mieux vaut se séparer parce qu'on ne s'aime plus qu'à cause d'un deuxième connard qui aura encore réussi à se foutre au milieu du couple avec l'autre qui sort "c'est arrivé comme ça".

Ton positionnement aussi est important...
Vrai que "on peut retomber amoureux d'un(e) autre"... Mais on a le droit à un tirage d'alarme en règle non ? Ce point là est pour moi aussi crucial.

Carrément, le pourquoi c'est la lassitude d'un côté comme de l'autre, on le sait tous les deux, et certainement moins d'amour ou un amour différent dont nous n'avions pas conscience... Et puis l'arrivée d'un enfant qui bouscule pas mal de trucs, on s'est éloignés elle et moi, malheureusement on se prenait pour acquis, comme-ci rien ne pouvait nous arriver jusqu'au jour ou tu rencontres quelqu’un qui te fait prendre conscience que cette vie t'emmerde finalement...L'alarme elle l'avait tiré à quelques reprises, mais pas assez franchement pour que je percute et quand j'ai percuté, il était trop tard, après je conçois qu'il soit difficile de dire à son mec :

"Ah oui tiens tu as complètement raison, je le kiffe et je vais te tromper, désolé hein..."

Il y a ce côté malsain de se laisser emporter par l'euphorie du truc et d'aimer ça...Pourtant ça arrive, après il faut savoir s'arrêter.
Elle n'a pas menti sur lui, sur les dates, elle n'a pas fait semblant de me supplier de rester, non, elle m'a dit : "si tu veux que l'on se sépare, je comprendrais, on va essayer de réparer, ça va être long et difficile...Mais je veux que l'on essaie."

sans garantie, sans fausses promesses, sans faux regrets...

c'est une histoire de 16 piges sincères et belle qui s'est ternie au fil des années enfermés dans une routine à deux nous transformant bon potes, reste à savoir si il est possible de recommencer à zéro, peut-être ou pas, impossible de savoir, c'est un risque que je prends parce que de mon côté je ne lui ai jamais parlé de mes doutes, ou des mes tentations.

Après si il y a récidive, pas de pardon, on se sépare, inutile d'insister...



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2262
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Bonjour

Message par Sans Prétention » ven. 10 févr. 2017 19:59

Joyeux anniversaire Hugo, frère de maux et de mots...
Que les bougies que tu souffles soient celles de l'espoir.

Dans un sens ou un autre...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 116
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Bonjour

Message par hugo » lun. 13 févr. 2017 09:41

Sans Prétention a écrit :Joyeux anniversaire Hugo, frère de maux et de mots...
Que les bougies que tu souffles soient celles de l'espoir.

Dans un sens ou un autre...
Oh merci

Tiens un petit bouquin très intéressant sur la nature humaine :

http://www.babelio.com/livres/Wright-LA ... ues/803427



Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 116
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Bonjour

Message par hugo » lun. 29 mai 2017 10:28

Quelques nouvelles, pourquoi pas, tous les jours je suis de très près les histoires de chacun et je m'y retrouve, on s'y retrouve tous finalement.

Nous avions décidé de nous séparer, histoire de faire le point, pour sortir de ce malaise lattant, et puis un problème de santé de ma compagne, un petit rebond, quelques projets qui ont capoté, et la voilà repartie dans une tristesse, une mélancolie, un deuil compliqué.

Nous échangeons toujours de la même façon sur le sujet, toujours par mails, à la maison on en parle pas, nous cohabitons avec respect, on continue à faire des trucs ensemble, mais l'ambiance est pesante, étouffante... et puis un bouquin de Christophe Fauré : "est ce que tu m'aimes encore" m'a beaucoup aidé, il m'a conforté dans ma vision des choses, moi qui prenais mon envie de pardonner comme une grande faiblesse...

Je n'ai jamais condamné le fait qu'elle soit tombée amoureuse, je lui ai laissé l'opportunité d'aller vivre avec lui... je lui ai donc fait lire ce bouquin, et elle s'est retrouvée dans ce bouquin, une vraie histoire d'amour, une vie ordinaire ou la passion s'est atténuée, on s'est connu jeune, on est pas tombé amoureux, on a appris à s'aimer au fil des années, et puis la vie suit son cours... puis un collègue qui prend de plus en plus de place, on se laisse séduire, on aime ça on s'étonne de s'épanouir avec passion dans les bras d'un autre malgré la souffrance de son conjoint.


Elle est restée fidèle à elle même, n'a jamais fait semblant, elle a pleinement conscience de l'atrocité de la situation, me dire qu'ils sont tombés amoureux, que leurs sentiments étaient sincères et forts, qu'elle vivait quelque chose de différent, qu'ils ne voulaient pas mettre un terme à leur relation reste très compliqué à m'avouer... mais leurs contextes étaient défavorables, les enfants, leurs compagnons respectifs en pleine souffrance, une situation compliquée, ils ne s'étaient rien promis, mais ils ont été trop loin dans leurs sentiments, dans les projections...

Elle est consciente qu'elle avait une vie parfaite, un compagnon génial, une petite fille merveilleuse, mais voilà, des fois la vie à deux ne fait plus autant bander malgré une parfaite complicité, une vraie entente, on aime sans être amoureux, elle souffre d'avoir gâché notre belle histoire, d'avoir été infidèle, d'avoir du rompre avec lui, alors que ce n'était pas un souhait... elle n'arrive pas pas à se rapprocher de moi intimement sans avoir le sentiment de fausser les choses, car il est toujours dans sa tête, les sentiments s'estompent mais le deuil est compliqué et impossible à ce jour, elle comprend ma souffrance, et elle n'arrive pas à tirer un trait sur notre histoire, il y a ce que l'on a construit et ce que l'on a vécu, même si je ne fais pas le poids émotionnellement parlant, me quitter semble être une décision compliquée, car elle ressent chez moi une envie définitive de rompre, et elle n'est pas prête...

Elle est en pleine ambivalence, partir, rester, je l'aime encore ou pas ? elle a été sincère : "il n' a rien de plus que toi, complexé torturé, malheureux dans sa vie, rien de bien attirant en soit, tu n'as rien à te reprocher, absolument rien, tu es parfait, c'est moi qui ai fait mon choix à un moment donné ou notre relation s'enlisait doucement, sans être capable de me raisonner, de t'en parler, les choses se sont faites, on se laisse embarquer, après il est trop tard"

Pourtant elle est tombée amoureuse malgré tout, il ne sait pas l'expliquer, sa vie semblait lui convenir, jusqu'au jour ou les doutes s'immiscent, ou l'on fait une rencontre exaltante, j'ai fait le choix de rester, j'en paie le prix, mais j'aime cette nana, elle fait partie de moi, je veux aller jusqu'au bout du truc, aujourd'hui, elle ne l'a pas oublié, par contre c'est bien fini, c'est parfois pesant, timide, dérangeant, il n'y a rien de sexy à se reconstruire quand les sentiments se perdent dans l’ambivalence des choix, difficile de se surprendre quand on se connait par cœur, difficile de se séduire de nouveau, il faut apprendre a vivre avec les choix de chacun dans la mesure ou ces choix sont sincères et raisonnables, il n'y a pas de brouillon dans nos vies... même si je suis en colère contre tout cette merde, je ne suis pas en mesure de condamner, même si la manière est dérangeante, on fait ce que l'on peut sans pour autant être pathologiquement instable émotionnellement parlant, ce que je veux dire c'est que même si c'est difficile d'accepter les mensonges, la trahison, quand on a l'intime conviction que sa nana ne voulait pas nous faire souffrir, qu'elle souffre de ça, sans pour autant regretter car elle a suivi ses émotions, ses envies à un instant T ou elle n'était plus sur de rien, on ne peut pas condamner bêtement.

Aujourd'hui, le chemin est encore long, des projets se dessinent gentiment, l'intime reste timide et maladroit mais il existe, il faut que l'on apprenne à s'aimer de nouveau plus sereinement, avec maturité et lucidité, que l'on retrouve cette légèreté d'antan ou nous étions si complices, si heureux, reste à savoir si nous en sommes capables, alors même si ce n'est pas l'euphorie, on avance, on chemine ensemble avec les efforts et les faiblesses de chacun.



Avatar du membre

naive28
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 68
Enregistré le : mer. 21 sept. 2016 18:09

Re: Bonjour

Message par naive28 » ven. 2 juin 2017 10:21

passant part là
j'ai lu ton dernier message Hugo, je trouve que tu es qqu'un de bien, la manière dont tu analyses, donc tu parles d'elle, donc tu acceptes l'inacceptable
j'espère qu'elle en vaut la peine (cad qu'elle saura saisir cette chance que tu lui offres de nouveau)
je ne sais pas si vous pourrez redevenir complices comme avant, je ne pense pas. IL y aura toujours cette ombre entre vous, celle de "'l'autre" ("les" autres pour ma part)
mais vous pourrez retrouver de la complicité certainement, si la sincérité est là de part et d'autre
moi aussi j'ai acheté les bouquins de Christophe Fauré, et celui-là nous a aidé, on l'a lu séparément puis ensemble
je te conseille aussi "jamais seuls ensemble" qui m'a aidé a comprendre comment on s'était éloignés
bonne chance à toi



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2262
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Bonjour

Message par Sans Prétention » lun. 5 juin 2017 07:16

Naïve, dans ton cas je ne pense pas que vous vous soyez "éloignés"... Vous vous êtes, au contraire, "trouvés" (c'est écrit dès le début de votre Histoire).

Ton profil et celui de ton homme sort des cadres "normaux" (et de l'infidélité banale) car des blessures plus profondes couvent. Vous êtes beaucoup plus dans une relation de couple d'opposés avec tout ce que cela comporte de souffrance mais aussi de "bénéfices secondaires".

Ce n'est, évidemment qu'un avis.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

naive28
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 68
Enregistré le : mer. 21 sept. 2016 18:09

Re: Bonjour

Message par naive28 » lun. 5 juin 2017 20:37

mmm intéressant mais peux tu développer, SP (sans polluer le poste d'Hugo)
ce que tu entends pas "couple d'opposés"
d'autre part je pensais que l'infidélité dans notre cas était aussi banale que celle des autres (meme si chaque cas est de fait particulier)



Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 116
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Bonjour

Message par hugo » jeu. 13 juil. 2017 15:04

Pour aller jusqu'au bout des choses et pour faire profiter à chacun de nos expériences persos, voici un peu la suite des événements qui ont bougé de manière significative ces deniers temps :

Petit rappel des faits, cocu au bout de 16 ans, une petite fille de 3 ans, une vie paisible, une bonne complicité, un amour sincère, une routine banale... Parfois ça sonne faux lorsque l'on est trompé ce genre de comte de fée, pourtant non, par contre je ne dis pas qu’inconsciemment nous n'étions pas arrivés au bout de quelque chose qui végétait, mais très sincèrement l'histoire était plutôt belle.

Je me réveille un matin, en me disant : "tiens je vais être cocu, je le sens bien" un premier mensonge avoué très anodin et c'est l'engrenage : descente aux enfers, une jalousie plus excessive, une paranoïa dérangeante, je suis en boucle sur le sujet, je fais part des mes doutes, j'espionne, je questionne, je perds du poids, je ne dors plus.

Je suis certain à 100% n'avoir jamais été trompé auparavant, tout était transparent, moi de mon côté, j’avais ressenti cet étouffement, rien de grave, alors je me suis posé des questions, j'ai remis en cause certaines choses, mais sans jamais franchir la ligne blanche, mais presque... J'ai gardé mes doutes pour moi, mes questionnements, j'ai trouvé mes réponses parce que je lis beaucoup, parce que j'avais beaucoup à perdre, parce que ma vie me convenait, et finalement le coup de bistouquette n'en valait pas le gâchis, alors parfois j'ai menti, manipulé, mais sans jamais faire souffrir ma compagne, sans jamais lui faire ressentir mes doutes, qui finalement se sont estompés.

Mais ce jour là il était trop tard, nous nous étions éloignés l'un et l'autre, c'était à peine perceptible, on se parlait sans se parler, on s'aimait sans se passionner, on ne se surprenait plus, on s'était acquis au fil du temps, la routine s'était installée.

Ma compagne bossait avec un mec depuis 5 ans, de son âge, compétent, beau mec, cultivé, bref monsieur tout le monde, il était en couple, avait un enfant de 2 ans, sa compagne bossait avec lui et par conséquent avec la mienne. Elle me parlait souvent de lui, de manière détaché, il était en couple, ils ne se parlaient pas beaucoup, s'appréciaient, je plaisantais avec ça, parce que je me doutais qu'il pouvait y avoir une certaine attirance... et puis un jour, au bout de 4 ans ils se rapprochent, l’ambiance au taf se détend, les collègues deviennent des amis, on s'invite à la maison, on sort le week-end, on boit des verres, on partage, on se parle de plus en plus et les affinités se dessinent, se fantasment...

Comme je ne suis pas trop con, je devine, j'en parle, elle niera son attirance et le jeu de séduction, elle s'enfermera dans le mensonge sans gravité puisque la ligne n'est pas encore franchie, jusqu'à tomber amoureuse, mais pas d’engueulade, j'essaie de me convaincre que je suis parano, jaloux, et de mon côté je m'enferme dans le déni, je deviens collant, trop amoureux, ça ne me ressemble plus, je perds mon cynisme, mon ironie, et ma joie de vivre...

Au bout de quelques mois, je la met au pied du mur, j'ai quelques certitudes, mais pas l'essentiel, elle n'est pas bien, elle finira par craquer m'avouant une relation avec lui et surtout le fait qu'elle est tombée amoureuse, complètement paumée entre deux...

A ce moment là je ne réalise pas à quel point elle est amoureuse, à quel point je ne fais plus le poids face à lui, notre vie était remise en cause par cette histoire parallèle qui a semé les doutes, cette routine inconsciente, ce manque de nouveauté, de surprises, de passion, c'était parfait jusqu’au jour ou tu gouttes à quelque chose de différent, de nouveau, d'exaltant euphorisé par l'interdit, tu te projettes et tu fantasmes d'une vie différente...

Le lendemain des aveux je suis tombé sur un de leur échange qui disait qu'elle était prête à me quitter,que sa vie n'était peut-être pas si parfaite, il y avait beaucoup de pudeur dans leurs échanges, et un certain respect pour moi, même si j’étais cocu, ils parlaient de moi avec bienveillance, même si ça peut paraitre paradoxal, j’existais en tant que personne, jamais ils ne disaient de mal de moi, au contraire. Lui de son côté n'était pas prêt, prétextant les enfants, et seulement les enfants.

Colère, dépression, douleur, j'essaie de prendre du recul, de comprendre, pendant de nombreux mois, je me dis que c'est un mec bien, et j'écume un tas d'articles sur le sujet, je lis des bouquins, j'essaie de savoir qui il est, et j'essaie de comprendre qui je suis, quelles sont mes limites, ? suis-je quelqu'un intéressant, de cultivé, de marrant ou ennuyeux à crever ? ce forum m'a aidé à ouvrir les yeux et puis j'ai moi-même rencontré une nana super qui m'aidera beaucoup.

A l'époque des faits sa nana était enceinte de 8 mois en congés mat, un enfant qu'il ne voulait pas, il a attendu de démissionner, il a attendu les congés de sa nana qui bossait dans la même boite qu'eux, pour embrasser la mienne et plus si affinités. (deux fois en 3 mois, j'ai les dates)

Bref je dresse son portrait psy, c'est un mec qui a des problèmes dans sa vie, il est malheureux, il a très peu de caractère, enfance à la con, bref je me fais une idée de gars, je rassemble tout ce que je sais de lui, par conséquent j'en déduis que ma nana n'est que le plaisir éphémère d'un manque de reconnaissance, d'un manque affectif qu'il n'arrive pas à combler, que l'infidélité lui procure ce dont il a besoin, de l'amour pur et sincère sans les contraintes de la vie quotidienne, car il a certainement peur d'un nouvel échec, pas sur de lui, complexé, bref je garde tout ça pour moi, aux yeux de ma nana, c'est encore le prince charmant, et je commence à me dire qu'il va le rester finalement, en revendiquant son attachement au bien être de ses enfants et de sa compagne qu'il n'aime plus, mais comme il est un homme bon, il se sacrifie.


On ne se parlait plus trop avec ma nana, impossible de communiquer sur ce sujet hormis par mail, mais on a continué à vivre ensemble, mes conditions étaient posées, tu peux continuer et vivre ton histoire, belle je n'en doutais pas, mais sans moi.

J'ai joué le jeu, elle était malheureuse, parfois indifférente à ma peine, distante, maladroite, elle le savait, bref pendant plus d'un an ce fut un véritable calvaire, très peu d'intimité, de gestes d'amour, d'envie, mais je tenais bon, je me doutais qu'il devait se revoir, non plus le soir, mais le midi pour déjeuner, échanger par Mail, bref, j'ai joué le jeu, je l'aimais sincèrement, elle est plus qu'une compagne, elle est ma meilleure amie, et ma famille, et au delà de l'infidélité et des mensonges, elle a toujours été très clair dans ses messages :

"Pas de problème entre nous, rien à te reprocher, t'es un mec génial, un père formidable, mais je suis tombée amoureuse d'un autre, sincèrement, avec passion, je sais que c'est horrible à entendre et maladroit à écrire mais, je n'arrive pas à l’oublier, je n'avais pas envie de le quitter, j'étais bien, épanouie, aujourd'hui je suis devenu triste, et je n'ai plus envie de rien." (pour résumer les nombreux échanges)

On a failli se quitter, impossible de nous retrouver, nous étions d'accord pour essayer, mais un souci de santé et elle n'imaginais pas vivre sans moi, non par amour fou, mais parce que sa vie lui plaisait, qu'elle n'avait jamais eu de doute, qu'elle était heureuse avant tout ça...

Alors on refait des projets, qui capotent les uns après les autres, elle s'enfonce de nouveau dans une mélancolie, on est encore trop timide tous les deux, on n'ose plus, on ne sait plus, elle n'arrive pas à faire son deuil. Elle est en pleine ambivalence, un amour qui ne mène à rien, et dont elle souffre et un compagnon qu'elle a blessé, alors comment réparer ?


Donc elle m'explique de façon honnête, ses sentiments, son mal être, comprend le mien, alors elle envisage de nouveau la séparation mais sans certitude... Mais moi je suis fatigué, ma peine est devenue différente, j'ai compris son histoire, j'ai accepté, mais je ne peux plus vivre comme ça, et donc je luis fait part de mon envie de la quitter, mais pas provisoirement de manière définitive, sans relation amicale....

Changement radical, elle se projette de nouveau, redevient naturelle, avec cette joie de vivre, moi je prends les choses comme elle viennent, mais il me manque la conclusion, alors j’insiste, je ne veux pas rester le contexte défavorable, le bourreau d'une histoire d'amour, je veux être celui qu'elle a choisit parce que c'est moi, alors je creuse j’insiste, elle m'avoue l'avoir revu près les aveux... J'ai du mal avec ça, car je ne serai pas resté dans ces conditions à l'époque, aujourd'hui je m'en fou car c'est bel et bien fini depuis novembre, mais ça m'énerve un chouilla quand même, et ce même si mon choix de rester ne s'est jamais basé sur une manipulation de sa part, depuis 1 an elle a toujours été très clair : je suis amoureuse de lui, tu es mon meilleur ami, ma famille, mais mes sentiments ont changé, je suis resté parce que j'étais heureuse avant tout ça et je doute que partir soit la solution mais j'ai fait tellement de mal qu'il est difficile d'imaginer une nouvelle complicité, une nouvelle vie à deux.

Il y a trois jours, je pensais que l'on avait fait le tour, les vacances sont réservés, on a acheté une maison, bref je me contentais de ce que j’avais.
Pourtant j'ai reçu un long message :

Pour résumé, à l'époque ils se revoyaient le midi, ils parlaient de leur vie, de leur doute de leur amour, il ne voulait pas quitter sa femme, il était malheureux, il lui parlait de ma peine à moi, de sa culpabilité vis à vis de moi, qu'il admirait l'amour que je portais à ma compagne, avouant qu'il n'avait jamais aimé quelqu'un de cette façon, pourtant il dira à ma nana : "Je t'aime." (Je lui avait écris un long mail après les aveux, pour lui dire qui si il voulait continuer avec elle alors que ce soit clair tout de suite et plein d'autre trucs donc bon je ne l'ai pas menacé, alors c'était très con de se servir de ce prétexte)

A l'époque après les aveux ma nana était très amoureuse, mais elle s’essoufflait, elle en avait marre de me faire souffrir, et elle souffrait de cette situation pour le moins bancale,de ses mensonges, et lui se disait malheureux constamment,dénigrant sa compagne qui était à l'époque en dépression, se doutant aussi de quelque chose...Ma nana a donc mis fin à leurs rencontres à contre cœur, mais elle ne comprenait pas son raisonnement, d'un côté il est malheureux mais il ne voulait pas quitter sa meuf, de l'autre il aimait ma nana et il ne voulait pas arrêter...

Puis ils continuaient par message, sa vie de couple à lui prenait l'eau, toujours malheureux, ma nana lui manquait, les sentiments étaient toujours présents, ma nana n'arrivait plus à gérer ses mensonges, alors que j'étais là, présent pour elle, toujours, patient, elle a donc mis fin aux messages, elle n'arrivait pas à avancer avec moi dans ces conditions de manière sincère et sereine...

Je précise, je voyais que ma nana était malheureuse, nous étions dans une impasse à cette époque, elle n'a pas fait semblant de, j'ai accepté mais mes propres sentiments s’atténuaient aussi, je ne trouvais pas de solution, j'étais impuissant...

Et puis en mai, lors d'un échange pro, il lui enverra un mail avec toujours le même discours :

"je suis malheureux, j'ai fait ça pour mes enfants, j'ai fait trop de peine à Hugo"

Bref pour ma nana c'était trop tard, ce qui l’avait séduite chez lui est devenu son plus grand défaut, sa fragilité, sa sensibilité elle a ouvert les yeux sur la lâcheté, son manque de coucougnettes, incapable d'assumer, de prendre des décisions, sans cesse malheureux (dixit ma nana), ma nana est pleine de vie, heureuse, bref elle était son opposé, mais sincèrement amoureuse de lui malgré tout, elle se sent idiote d'être tombée amoureuse de lui, et regrette de m'avoir fait souffrir à cause d'eux, bref ce mail à mis fin de manière définitive à ce qu'elle a pu ressentir pour lui, ma nana ne s'excuse jamais, d'une fierté démesurée, ce message raisonne comme une conclusion... car elle s'est excusée.

Elle apprendra la semaine dernière qu'il s'est marié fin mai soit deux semaines après leur dernier échange ou il pleurait sur sa vie de merde, elle lui écrira un mail (la semaine dernière en gros) pour lui faire part de son humiliation, et qu'elle est blessée qu'il n'ait pas eu la décence de la prévenir lors de leur dernier échange, apparemment ce mail était très virulent, leur relation a détruit notre vie, m'a fait souffrir, l'a fait souffrir, a fait souffrir la compagne du gars, lui n'a jamais rien assumé, elle m'enverra sa réponse de caliméro toujours aussi malheureux mais sans aucune ambiguïté.

Elle est enfin prête à tourner la page, et si elle restée avec moi c'est parce que depuis 17 ans, je lui prouve mon amour chaque jour, malgré ce qu'elle m'a fait, sans insulte, ni violence, ni vengeance, la laissant cheminer seule, avec mon soutien, ma compréhension, mon empathie, elle ne m'a rien promis, je ne luis ai rien promis, mon amour a changé, le sien aussi, elle a compris que la compagne de son amant devait être normale, que le problème c’était lui (d'ailleurs il voit un psy depuis quelques années), elle n'a certainement pas compris qu'elle a été une condition à son bien être et non la solution, il s'est servi de ma peine pour se victimiser, me reléguant au rang de prétexte pour rester avec sa femme, puis de ses enfants, lui donnant ce rôle de prince charmant avec des principes, sensible, sincère, de ce fait me voilà le bourreau de leur histoire, alors que je leur ai laissé ce choix de vivre leur vie ensemble.

Alors c'était long, ma nana était perdue dans l’ambiguïté de ses sentiments, elle n'a jamais vraiment espéré, elle n'est pas restée avec moi par dépit, puisqu’il n'y avait plus d’ambiguïté depuis l'année dernière, elle souffrait de leur séparation, de de sa lâcheté, et elle souffrait de ce qu'elle m'avait fait, alors qu'elle était sincère avec lui, bref autant de souffrance pour un mec comme ça, pour finalement se prendre une réalité moins angélique dans la gueule, il a fallu du temps pour qu'elle percute, je ne dis que c'est c'est un connard, juste que c'est un pauvre mec paumé dans sa vie, avec des problèmes liés à son enfance mal guérie.

Ma nana assume parfaitement ce qu'elle fait et ressentie pour lui, nous nous sommes laissés le choix de la séparation, le jour ou j'étais prêt, elle a percuté, nous étions tellement enfermés dans une impasse que l'issue semblait inéluctable, nous n'avions pas trouvé de solutions pour sortir de cette situation, à force de compréhension, je me perdais moi, pourtant par amour, attachement, j'ai tenu bon, j'ai pris cher, elle aussi finalement, elle est heureuse d'être restée et je la sens de nouveau épanouie, même si elle est blessée, humiliée et détruite, elle ne s'est jamais plein, ou victimisée, elle a pleinement conscience de ce qu'elle a fait, aujourd’hui nous sommes ensemble, par je ne sais quel miracle, ou malentendu, mais plus lucide et plus mature certainement, il n'y a plus d'acquis, ils faut s'apprivoiser de nouveau, apprendre à s’aimer de nouveau, apprendre à être sincère, complice, amant, apprendre à nous pardonner.

Je sais "SP" que tu aurais mille paradoxes à démontrer, mais ils ne viendraient que des maladresses de mon récit.



Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 287
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: Bonjour

Message par brassens » jeu. 13 juil. 2017 16:20

:thx: :jap:



Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 116
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Bonjour

Message par hugo » jeu. 13 juil. 2017 16:30

Pourquoi merci ? :)



Répondre