Bonjour

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Nas, Dom3, Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 116
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Bonjour

Message par hugo » mar. 29 nov. 2016 12:17

Bonjour à tous,

A force d'écumer tous les sujets sur le sujet, on finit par tomber sur des choses plus intéressantes que d'autres, et ce forum en fait parti. Pourtant il y a bien longtemps que je ne fréquente plus les forums mais aujourd'hui, au vu de vos nombreux témoignages, il me semblait opportun de déroger à cette habitude ne serait-ce que pour y trouver un semblant de réconfort ou d'écoute, bref un appui moral à défaut d'autre chose.

Comme tout à chacun, me voilà tomber depuis un an de mon petit nuage, un couple fusionnel de 16 ans d'âge, pas de crise, pas d’engueulade, du dialogue, une petite fille de 2 ans et puis patatra : un collègue qui commence à prendre beaucoup de place dans nos conversations, alors on blague la dessus, j'ai l'humour noir et ironique et mon second degré désamorce bien des inquiétudes... mais il est en couple avec une autre collègue de ma nana, et papa d'une petite fille...

Puis il y a un an, un repas entre collègues s'organise chez nous, rien de bien inquiétant en soit, je suis invité à aller voir du pays ailleurs histoire de pas gêner l’ambiance collective... Et croyez le ou non lorsque je suis rentré, j'ai rencontré cette homme, on ne peut plus charmant, mais je ne sais pas pourquoi, une petite alarme s'est mise à clignoter dans ma tête, tout doucement...

La semaine d'après premier mensonge, une sortie entre copines, avec ce fameux collègue en guest star mais absolument pas prévu...

"oups je ne voulais point t’inquiéter" m'a t-elle dit, car tu es un peu jaloux en ce moment avec lui...

Mouais à juste titre, il est omniprésent dans notre vie en ce moment et visiblement pas très heureux en couple et avec un deuxième bébé non désiré de sa part qui pointe son nez dans quelques mois...

J'ai donc pour la première fois en 15 ans espionner ma compagne, ou le vilain... de là, la descente aux enfers à commencé...
Échanges de mails anodins, il se faisaient un peu mousser l'égo, on se raconte nos vies, on se blague un peu à deux, on force le trait... je fais donc le choix d'en parler après une nuit blanche. Crise de larmes, me voilà accuser de paranoïa aiguë, juste un ami avec qui je partage ma vie de jeune maman, rien de plus, si ce n'est un attachement amical qui me fait du bien...

Bien sur j'ai continué d'espionner les mails pendant un temps, histoire de me rassurer, elle ne se doutant de rien, ils continuaient leur petit bonhomme d'amicalité plusieurs fois par jour, rien de sexuel ou d’inquiétant mais un attachement et une complicité certaine....

Rebelote, je repasse aux aveux de ma paranoïa aiguë, elle reste calme et me rassure, quelque chose a changé, je m'enfonçais dans la culpabilité de n'être réduit qu'a cet homme jaloux, perte de poids, de sommeil, on ne compte plus ses nuits blanches, et j’essaie de voir ce qui cloche chez moi... hormis mon comportement casanier, le lave vaisselle est vidé, l'aspirateur est passé, la petite est changée, oui je suis l'homme à tout à faire, plein d'attentions, pas forcément expressif juste ce qu'il faut...

Soyons honnête l'arrivée de notre fille nous a bouffé un temps et une énergie considérable, un éloignement de notre part à tous les deux et une routine malsaine s'était installée confortablement dans le canapé.

Elle sort le samedi et le raccompagne chez lui après un détour, il a bien le permis, et crèche à 20 minutes, mais non elle me rassure, rien de bien méchant, on a pris cette habitude... Là ça devient compliqué pour moi

Madame fait une petite crise existentielle, rien de plus, ça va passer, alors je lui écris beaucoup, je lui parle, mais elle m'échappe, et dans mon déni je culpabilise, elle reste patiente, s'exaspère par moment et puis les mois passent. Monsieur démissionne, pot de départ la veille d'une sortie entre collègues, 3 jours après mon anniversaire, une plaisanterie de plus complètement absente... alors je lui annonce qu'il lui fera certainement une jolie déclaration lors de cette sortie... elle me dit que ce serait très gênant pour elle, mais qu'elle était assez grande pour refouler une passion non avouée... (ils coucheront ensemble ce jour là, moi dans le lit les yeux grands ouverts, à attendre, cadeaux de saint valentin sur le coin de la table attendant son retour)

Pourtant je le savais déjà, elle avait trop changé pour ne pas comprendre, on fait semblant, on se dit que peut-être elle comprendra toute seule, et on laisse faire les choses parce qu'elles doivent être faite, il est trop tard pour y changer quelque chose alors je laisse filer et me réveille au retour d'une semaine de vacances à deux...

Elle avoue, elle est perdue, elle est amoureuse, je tombe de haut, puis s'en vient cette déchéance amoureuse et passionnelle, pas d'insultes, pas d’engueulades, elle s'en va puis revient au bout d'une heure...

On a échangé par mail tout ce qu'il y avait à échanger, essayer de donner du sens à tout ça, pourquoi, comment, oui elle me rassure : je suis un homme parfait, un papa merveilleux, mais voilà on s'est connus très jeunes sans passion, et surtout personne d'autre, alors elle s'est laissée embarquer assumant parfaitement ce nouvel amour, cette passion débordante, impossible d'en parler de vive voix, la douleur est trop forte, la honte, la culpabilité...

Je lui précise qu'elle est libre, que je respecte son histoire, mais que je vomis leur amour, que je jalouse, les images sont terribles et les mails aussi, mais je comprends, et surtout je sais que je ne suis pas jaloux, juste amoureux.

Aujourd’hui ça fait 7 mois pour les aveux, on vie notre vie, on parle, on sort, mais impossible d'échanger sur le sujet, je tente par écris non pas sur l'infidélité mais sur nos sentiments respectifs, mais elle reste bloquée sur sa culpabilité, elle trouve ça encore trop récent et elle n'est pas sereine pour en parler, ne sachant pas quoi me dire... Elle a pleuré récemment dans mes bras (elle est très pudique), m'avouant qu'elle n'avait plus envie de rien, je lui ai demandé si elle voulait partir, "non" m'a t-elle répondu, de temps en temps elle vient me faire un câlin très limité se contentant de me tenir la main, question libido, on s'en tient aux bases de la nullité, histoire de, mais elle n'y est plus...

Il n'y pas de sens à donner à tout ça, elle a rencontré un mec de qui elle est tombée amoureuse, puis s'en vient une remise en question sur sa vie actuelle, un je t'aime bégayé il y a un mois de sa part, pas d’effusions de dingue, de repentie, juste une situation compliquée qui commence à me peser, on cohabite dans la routine comme deux potes un peu gênés qui ne savent plus comment s'y prendre pour se reconstruire...

Elle parle maison, bébé, avenir mais je n'arrive pas à me projeter, bloqué encore dans cette situation qui vous bouffe la joie de vivre, l'égo et la fierté, alors que je suis tout simplement amoureux...

Pas facile d'être cocu.

Bonne journée



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3517
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Bonjour

Message par jaguarboy » mar. 29 nov. 2016 17:23

Salut Hugo, bienvenue à bord.

Que dire ? Trame identiques à bien des histoires ici. Dissimulation, mensonges... Une vie de couple qui part dans le fossé. La découverte fait un mal énorme. Comment s'en relever ? Le futur qui pouvait apparaitre radieux se change en quelque seconde et se pare de sordide. On voit venir, mais on n'ose y croire. Comment cela peut_il arriver ?

Il n'existe pas de recette toute faite pour sortir de ce bourbier. A toi de faire le point et de savoir où tu veux aller, et c'est à toi de prendre la direction des opérations. Poses toi les bonnes questions. Peux-tu vivre ainsi pendant longtemps ? Quelle est sa posture ?

Bon courage à toi.


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Dom3
Modérateur
Modérateur
Messages : 316
Enregistré le : ven. 8 mai 2015 07:15

Re: Bonjour

Message par Dom3 » mer. 30 nov. 2016 08:01

Bonjour Hugo, et bienvenue

Et, oui, tous ces petits signes qui deviennent des signaux qu'on choisit de ne pas voir.

Et pourtant, même la SNCF le dit: un train peut en cacher un autre!
hugo a écrit :Pas facile d'être cocu.
Pas facile d'être soi parfois non plus...


Dans la vie, fais confiance à ceux qui peuvent voir ces trois choses: ta peine derrière ton sourire, ton amour à travers ta colère et la raison de ton silence.

Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 116
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Bonjour

Message par hugo » mer. 30 nov. 2016 08:23

Salut,

Merci pour vos réponses, oui c'est une histoire d'une banalité affligeante et pourtant force est de constater que nos réactions ne sont pas différentes, à quelques détails près...

En survolant les différents témoignages, je me rends compte que discuter de l'adultère est un besoin, mais il s'avère que c'est bien plus compliqué que ça en a l'air aussi adultes que nous puissions être.

Pour ma part j'ai coupé leur idylle en pleine euphorie du début, en pleine passion, et paradoxalement j'ai cessé l'espionnage, après tout ce qui doit être fait sera fait quoi qu'il advienne, partant du principe que si je l'avais frustré et bien ma fois elle serait peut-être bien partie ou pas allez savoir... d'ou mon déni volontaire jusqu'au jour ou ce n'est plus possible...

L'infidélité en elle même ne me choque outre mesure, parfois même elle peut sembler justifier, pardonnable mais la manière quand à elle reste foutrement douloureuse. elle a assumé une fois passé aux aveux, ne regrettant absolument pas, mais en étant incapable de gérer le mal qu'elle avait causé.

De son côté je ne sais pas ou elle en est réellement difficile quand le dialogue s'enlise dans le silence, elle a toujours fonctionné comme ça, d'une pudeur déconcertante quand on a tant besoin d'être rassuré.

Du coup je suis maintenant invité a partager ses soirées entre collègues qui ne sont pas au courant, elle sort très peu toute seule et souvent me rassure indirectement par un message ou une photo. Il ne s'agirait pas d'être naïf au point de s'aveugler la tronche, mais de laisser la chance de repartir sur des bases saines. C'est un choix et un risque mais ce qui m'inquiète c'est mon état à moi, c'est devenu une obsession, comment sortir de cette léthargie amoureuse qui finalement ne s'avère pas bénéfique pour moi, et je me demande à quel moment on a le courage de dire stop ?

Ma vie a repris son cours de normalité avec cette épée de Damocles au dessus de la tête, il me semblerait tellement plus simple de repartir à zéro avec une autre nana ou seul, échapper à cette ambiance plombante de l'après... J'aimerai pouvoir relativiser, dédramatiser un peu le truc, mais non on reste englué dans nos rêves de princesse ou ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. L'amour certainement, parce que bon soyons honnêtes, des histoires d'amour on pourrait tous en vivre quelques unes, seulement aujourd'hui c'est elle et pas une autre mais vivre comme ça n'a aucun sens, il ne reste que le temps....



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3517
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Bonjour

Message par jaguarboy » mer. 30 nov. 2016 09:00

Je me rappelle bien la situation : tu es en plein brouillard. N'ai crainte, ça va se dissiper, mais cette situation est difficile à vivre.

Attention aux messages "rassurants". Pour qui le sont-ils ? Pour toi. Sont-ils fondés ? Car si reconstruction se dessine, il est impératif de jouer cartes sur table d'entrée de jeu. Plus le flou est de mise, plus ça part sur le bas côté. Et c'est à elle de le faire, de prouver son honnêteté.

Sans cela, à court terme, vous allez vous trouver au rayon fruits et légumes à choisir les avocats. :petard: Mwaifff... Je sors.


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

so78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 344
Enregistré le : mer. 22 avr. 2015 15:14

Re: Bonjour

Message par so78 » mer. 30 nov. 2016 09:17

Hello,
Votre situation ne me paraît pas très claire. Où en est-elle aujourd'hui de sa "relation" avec ce type? Est-ce qu'elle le voit toujours, même juste en tant que collègue (probablement pas puisqu'il a demissionné)?

Pour ce qui est de votre couple, tu nous décris des choses qui disfonctionnent comme la quasi absence d'intimité, l'enfermement dans lequel vous êtes chacun...
Ce n'est déjà pas facile de se relever d'une infidélité, mais si en plus l'infidèle n'y met pas du sien... Tu risques d'y laisser des plumes, je suis passée par là.

Il y a des constantes pour tenter de désamorcer des situations comme celle là. Le break (sous conditions précises bien sûr ), la séparation géographique (je la pratique en ce moment, maintenant je sais avec certitude que même seule je peux gérer boulot plus trois enfants et avoir une vie sociale donc je sais que ce côté là ne me fera plus peur), la thérapie de couple (à essayer en priorité à mon avis , le mien n'a jamais voulu).
Dans tous les cas vous n'allez pas bien là et toi non plus. La situation ne doit pas rester figée ou tu vas exploser. Moi qui suis quelqu'un de calme, j'ai fini par me blesser volontairement à plusieurs reprises dans une situation bloquée comme cela...
Tente des choses si tu souhaites reconstruire ton couple, mais surtout reconstruit toi d'abord. Existe heureux sans elle. Quand tu seras mieux tu pourras commencer à être heureux avec elle.
Courage,
So.



Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 116
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Bonjour

Message par hugo » mer. 30 nov. 2016 09:27

On 'est pas marié chouette...

Oh mais on a bien retourné le truc dans tous les sens par mail, elle avait mis fin à leur histoire avec regret le jour des aveux (j'ai zieuté), lui comprenait parfaitement, il n'était point question de s'installer ensemble mais de vivre un truc différent et passionnel...

Après le doute persiste, mais je ne sais pas si elle serait capable d'aller jusque là, ceci étant si c'était le cas au qu'au détour d'un hasard je tombais sur un truc à la con, je ne retomberais pas dans la déchéance, aujourd'hui je suis prêt pour cette éventualité et l'accepterait avec bienveillance... C'est la vie comme on dit, inutile de chercher un sens à ce qui n'en a pas, si l’amour n'est plus et bien tant pis c'est ainsi...

J'avais lu un mail juste après les aveux qui datait d'avant notre voyage et elle parlait de moi avec bienveillance, respect et tendresse mais préférant quand même être avec lui...

En fait je la connais bien, j'ai aussi connu cette période entre deux sans pousser le truc jusqu'à l'infidélité mais presque, le choix n'est pas de se repentir pour ce qu'elle a fait mais de choisir ce qui la rendra heureuse, elle fait ses propres choix, et visiblement elle les a fait tout en sachant que ce sera long et difficile de se remettre de tout ça.

Pour ce qui est de l'intimité, il y en a peu, c'est timide, après je me suis laissé encore quelques mois pour voir comment les choses évoluent, ensuite on verra si c'est gérable à long terme, et je sais que c'est long pour se reconstruire, retrouver un nouvel élan...

Mais je ne serai pas vivre comme ça des années, non elle est au courant de ce que je pense de tout ça... Le fait de s'effondrer dans mes bras était déjà un truc particulier, elle ne l'avait jamais fait...

Récement elle m'a dit :

"je suis incapable de parler de tout ça, c'est trop récent, je triste et coupable d'avoir abimé notre couple si solide et je ne veux pas saborder notre couple... Je t'aime toujours"

"Je ne pense pas qu'on est connu une crise, c'est juste parce que c'était lui, je ne sais pas l'expliquer."

Break avec la petite non, impossible de ne pas voir ma fille, et pour ce qui est de la thérapie de couple, je pourrais l'envisager mais elle ne parlera pas, je la connais, c'est un mur de pudeur elle ne parle de sa vie à personne, c'est de famille, pas de confidences, on garde tout pour soi...



Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 287
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: Bonjour

Message par brassens » mer. 30 nov. 2016 11:28

Salut Hugo,

Bienvenue à toi et bon courage à vous deux.
Les question habituelles (j'espère que ta réponse va me surprendre) : passé familial d'adultère chez l'un de vous deux? Et passé familial compliqué chez madame? Tromperie passée?
Ce qui est "pas beau", c'est que vous vous enfoncez tous les deux or lors d'une crise, des éléments "positifs" émergent souvent et sans eux la reconstruction est impossible.
Penses d'abord à toi : sport, sorties, loisirs, lectures, etc....pour retrouver de la force, regonfler ton ego..

Pour elle, elle me semble être le cas typique de l'insécurité affective évitante ( livre de Marc Pistorio : "dis-moi qui tu aimes, je te dirai qui tu es"....je vais demander des royalties à l'auteur tant je recommande son bouquin ici!). Elle a un gros travail à faire sur elle. Un psychologue qui sait y faire la fera parler, parce qu'elle en a besoin et ne l'a jamais fait ...quand je parle d'éléments positifs...

Pour toi, une grosse erreur (je ne donne pas de leçons, je n'ai pas la vérité) : NON tu ne dois plus rien accepter et surtout pas avec bienveillance! Pendant les mois de doute, tu aurais dû être plus ferme et lui dire que c'était lui ou toi, que tu ne voulais plus qu'elle le voit... Inconsciemment, je pense que tu lui as dit : tu peux y aller, je resterai quand même! C'est elle la coupable, tu as eu le mérité d'évoquer les choses...
Maintenant, tu dois alterner entre douceur et fermeté : "Je t'aime, je veux t'aider (mais c'est ton problème), je suis prêt à écouter tes blessures, tes souffrances, ton passé, tes doutes, mais je n'accepterai plus que tu me manques de respect, plus jamais! Expliques lui le mal qu'elle t'a fait...Organises une soirée, un week-end romantique à deux, parler, faites des choses agréables, nouvelles (un we romantique à Paris, il y a des prix intéressants sur ventes privées!).....

Bon courage Hugo,



Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 116
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Bonjour

Message par hugo » mer. 30 nov. 2016 12:15

Merci Brassens, en fait je n'ai pas tout expliqué en détail...

On est partis en Italie cette été, supers vacances, je reste distant, week-end à Venise 1 mois après les aveux, cadeau de noel de sa part... un souhait venant d'elle... sortis le week end, câlins gentillet le soir, week end en Normandie pour la fête des pères de son propre chef...

Oui j'ai vécu pour ma part une enfance chaotique, sans misérabilisme, une mère cocue, dépressive mais pour sa part : beaucoup d'amour, mais pas de dialogues, de confessions, beaucoup de pudeur...

Non, nous connaissant, parfaitement, ayant quelques notions de psychologie, elle est juste tomber amoureuse, elle a bien insisté sur ce point, rien n'était calculé comme je pouvais l'imaginer et au vu des nombreuses maladresses, je la crois sincère, je savais quand elle mentait, je connais sa mimique...

Je me suis un peu éloigné, elle aussi, absorbés par une routine que je prenais pour acquise, cela n'excuse rien mais peut expliquer son geste malgré tout, même si je n'ai eu aucun reproche, avec le recul oui effectivement malgré les voyages, notre vie devenait monotone à souhait, alors chemin faisant, une rencontre, des affinités et on succombe... bêtement comme elle me l'a dit et puis les sentiments apparaissent, ils ont couché ensemble que deux fois en 3 mois, et au vu des mails que j'ai pu lire après les aveux, effectivement, c'était plus une histoire sentimental, il ne parlait jamais de cul, toujours très réservés, une vraie histoire d'amour en bonne et du forme... donc c'était vraiment un problème de fond qui lui a sauté aux yeux avec ce mec, étant incapable d'exprimer ses doutes et ses sentiments à mon égard à ce moment précis de sa vie, elle a trouvé un moyen de s'épanouir à nouveau au chant des sirènes...

Après une période de serpillère, je suis beaucoup plus distant, et j'ai été très ferme comme tu l'évoques si bien, et très clair, et ce même sur une séparation éventuelle, je parlais de bienveillance si il y avait séparation, inutile de retomber dans la déchéance, par contre j'ai été très clair, on se sépare, pas d'amitié possible... je lui ai laissé le choix encore il y deux semaines, mais non, et c'est pas une manipulatrice, sincèrement, juste une nana qui est tombée amoureuse.

C'est difficile à expliquer, disons qu'il y avait un choix à faire, rester ou partir elle en était là, elle a fait ce choix de rester, par amour, pour ce que l'on a construit, notre fille, moi aussi j'ai fait ce choix avec ce que ça implique, son autre histoire, à moi de trouver les ressources pour réussir à vivre avec.. elle sait le mal qu'elle m'a fait elle n'était sincèrement pas bien, pas fière mais elle l'a fait égoïstement sans penser aux conséquences qu'elle est prête à assumer (c'est elle qui me l'a dit)... elle connaissait mes doutes, j'étais en boucle pendant des mois mais il ne se passait rien de charnelle, et puis un jour, je lui ai dit, maintenant faut que tu me dises ce qui se passe entre vous...(3 mois de relations avant que je craque)

Et les aveux sont tombés

Le plus difficile c'est de ne pas pouvoir en parler, je lui ai dit que je savais écouter mais que mon objectivité avait ses limites quand à notre relation, après je ne suis pas là pour forcer les choses, soit elle réagit, soit je finirais par la quitter n'étant pas capable de vivre dans ces conditions... aujourd'hui je m'y prépare mais c'est difficile d'imaginer ma vie sans elle... pourtant je l'envisage... et elle doit l'envisager aussi je pense.

Après il y du positif, on rigole, on blague de nouveau, pour l'instant je n'arrive pas à reprendre ma vie en main, l'envie n'y est plus pour le moment.



Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 287
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: Bonjour

Message par brassens » mer. 30 nov. 2016 14:56

Salut Hugo,

Qu'elle était amoureuse n'est pas moins "grave" qu'un "plan cul". Elle a laissé la porte ouverte sinon cela n'aurait pas été possible, la relation amoureuse se construit, elle ne nous tombe pas dessus. Le problème ce sont les trahisons, les manques de respect et la confiance détruite. Tu as eu l'occasion, tu n'as pas franchi cette limite symbolique parce que tu la respecte. Avec le recul, je trouve que l'acte sexuel a moins d'importance que les trahisons, mensonges et manques de respect. Au final, c'est peut-être plus elle que toi qui aurait besoin d'être ici!! Non? De toute façon, vous allez tous les deux changer après cette épreuve. Et les règles et relations de couples également. Mais, elle me semble avoir davantage de remises en cause et de blessures à réparer.
Pour ma part, ma relation est aujourd'hui déséquilibrée et cela permet de compenser artificiellement la souffrance de chacun. Je profite de sa forme de "soumission" pour compenser le préjudice et elle a l'impression de payer pour ses fautes car elle se sent coupable. Mais, cela n'est pas épanouissant à long terme....
Effectivement, le trompé est celui qui doit affronter la tempête et supporter les conséquences : la double peine! Tout (ou l'essentiel) repose sur lui...donc sur TOI! Bon courage.



Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 116
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Bonjour

Message par hugo » mer. 30 nov. 2016 15:36

C'est assez fascinant de tomber sur un forum aussi riche de personnes ayant vécu ce traumatisme, mature et riche en conseil divers et variés sans jugement...

Il est clair que je n'ai fait le deuil de ma relation passée, savoir s'adapter demande une énergie et un courage assez impressionnant compte tenu de la situation.

Je minimise pas la différence entre un plan cul et une relation amoureuse, à mon sens l'amour est plus difficile à surmonter puisqu'il remet en cause les fondements même de notre couple, aussi bien pour elle qui fait le choix de rompre avec celui qui la rendait heureuse à un moment précis de sa vie ou elle ne l'était inconsciemment plus, incapable de comprendre elle même ce qui s'est passé pour en arriver à ce stade, et complètement paumée devant l'euphorie que lui a procuré de cette nouvelle passion... Et je suis sure qu'elle serait partis si il avait été libre et sans enfant.

Le truc c'est que j'arrive à me mettre à sa place, et la connaissant assez bien elle souffre d'avoir fait autant de mal, incapable de savoir comment repartir sur des bases solides, découragée par tant de souffrance et de tristesse...
Modifié en dernier par hugo le mer. 30 nov. 2016 18:28, modifié 1 fois.



Avatar du membre

Elemiah

Re: Bonjour

Message par Elemiah » mer. 30 nov. 2016 17:49

ah punaise.
J'ai pleuré en lisant ton histoire;
Pas eu le courage de lire encore les réponses.
Une douleur immense et présente.
On sait.



Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 287
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: Bonjour

Message par brassens » mer. 30 nov. 2016 17:59

Salut,

Je suis un peu gêné, c'est étrange car ici les confidences sont habituelles mais ce sont ses écrits que tu transmets sans son consentement, c'était pour toi...en plus tu dis qu'elle a du mal avec l'intimité...Ne culpabilise pas c'est fait...et d'un autre côté il y a l'anonymat du forum.
Sinon, la culpabilité par rapport à votre fille, pas question d'accepter cela, c'est un élément à prendre en compte mais pas une raison pour rester malgré tout, vous ne pouvez pas lui faire supporter de telles responsabilités. Un peu manipulatrice quand même! Je pense que c'est une reproduction partielle mais cela manque de sentiments profonds, d'expression d'amour...Désolé! Elle semble plus attachée à une situation confortable, à votre fille, au passé, à votre passé, à votre complicité....et elle dit qu'elle pense à lui...cela a le mérite de l'honnêteté.



Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 116
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Bonjour

Message par hugo » mer. 30 nov. 2016 18:34

C'est bon c'est supprimé Brassens, oui l'anonymat me le permettait, mais j'avais hésité, au moins on se fait malgré tout une idée plus concrète de la situation et je suis entièrement d'accord avec ton analyse... d'ou mon état puisque il faut que j'arrive à vivre avec tout ça... Et ça commence à me déranger, je ne suis jamais très loin de lui demander de partir et je pense que ça va arriver...car malgré tout l'amour que le lui porte, je suis incapable de vivre comme ça, quitte à morfler pendant un temps...

Elle était prête à partir mais son confort la retenue, et non son amour. et de plus il lui a bien dit que de son côté il avait un bébé qui arrivait et qu'il ne pouvait pas quitter sa nana dans ces conditions.



Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 287
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: Bonjour

Message par brassens » mer. 30 nov. 2016 22:45

Salut,

Je comprends, tu sembles être le lot de consolation. Mais, peut-être qu'il y a encore de l'amour de sa part, qu'elle n'arrive pas à l'exprimer. Qu'elle se dit inconsciemment qu'on ne peut aimer deux personnes en même temps. Sur ce point, elle te doit et se doit d'être honnête, ne plus aimer est acceptable, c'est un sentiment. Trahir, mentir, tromper, manquer de respect sont des bassesses humaines qui blessent profondément l'autre. Bon courage que tu restes ou partes.



Répondre