Je me sens bizarre...

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Nas, Dom3, Sans Prétention

Avatar du membre

lili223
Cornu
Cornu
Messages : 18
Enregistré le : dim. 18 juin 2017 16:35

Re: Je me sens bizarre...

Message par lili223 » mer. 19 juil. 2017 09:09

"Je vous prie de m'excuser, il est d'usage de se tutoyer sur le forum; mais usage ne vaut pas règle.  "

..... alors pourquoi vous me vuvoyez .. ☺ ?



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2252
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Je me sens bizarre...

Message par Sans Prétention » mer. 19 juil. 2017 13:46

lili223 a écrit :
mer. 19 juil. 2017 09:09
..... alors pourquoi vous me vuvoyez .. ☺ ?
Re,

Episode 1 : l'usage. On se tutoie ici, en général.
Episode 2 : je rebondis sur un post en employant "tu" (usant de l'usage).
Episode 3 : on me répond "vous" (sentiment que mon usage est usé).
Episode 4 : je me dis "mince, boulette" (plus sage de ne plus user de l'usage).
Episode 5 : je raconte tous les épisodes pour justifier ce que je pense être une "boulette" et je réponds avec "vous" (car je n'aime pas vraiment les écarts en communication)
Episode 6 : question "pourquoi vous..."
Episode 7 : je te dis "tu" et tu me dis "vous" ?

D'un point de vue tout à fait personnel, je préfère vouvoiement mutuel ou tutoiement réciproque, les rapports asymétriques ne me conviennent guère :cocu:

Très bonne journée Lili.

Quant à Mr Pomme (c'est son fil), il semble très amoureux... :fleur


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

hugo
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 116
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Je me sens bizarre...

Message par hugo » mer. 19 juil. 2017 14:00

Tu nous fais du BUKOWSKI M.Pomme... Il y a comme un truc qu’il faut que tu règles avec ton passé, tu aimes te reflexionner la tronche, mais juste après avoir tout péter dans la baraque, essaie de calmer un peu tes émotions, fais le tri dans toute cette merde qui vient de te tomber sur la gueule, assume ton côté princesse, faussement caché derrière le cynisme et la dérision... t'es comme tout le monde, fou amoureux, trahit, et complètement paumé dans ce conte de fée dont tu n'es plus le héros... quoi que... visiblement si, à confirmer.

Le truc c'est que la traiter comme une merde n’enlèvera pas le gout de sa "bitee" dans sa bouche, les images vont squatter un moment dans ta tête, alors du dégout tu vas en cracher quelques bières, et puis ça passe finalement, il y a eu un avant toi, les adultes baisent, prennent du plaisir, nous ne sommes pas nés dans des choux et papa maman pratiquent la levrette... bref tu vas finir par relativiser, prendre le recul, et te poser les bonnes questions qui tournent en rond sans trouver les bonnes réponses perdues quelque part au milieu d'une colère d'égo mal branlée... l'ego, la fierté, faut les dompter, leur apprendre la sagesse, la maturité, ne serait-ce que pour toi, pour t'apporter la sérénité, et tu verras que tout coule de source après, avec ou sans elle, mais un jour viendra ou tu sauras...

Continu à nous régaler avec ta prose BUKOWSKILIENNE, balance tout ce que tu as dire, il y aura toujours une oreille bienveillante pour te câliner la tristesse.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2252
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Je me sens bizarre...

Message par Sans Prétention » mer. 19 juil. 2017 14:37

hugo a écrit :
mer. 19 juil. 2017 14:00
Tu nous fais du BUKOWSKI M.Pomme...
Je me disais...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

lili223
Cornu
Cornu
Messages : 18
Enregistré le : dim. 18 juin 2017 16:35

Re: Je me sens bizarre...

Message par lili223 » mer. 19 juil. 2017 16:47

J'ai rien compris à votre usage Sans Prétention.
Et dans le jeu de pomme et fils de pomme, j'ai rien compris non plus.☺😐.
Tu veux pas Tout me Re expliquer stp ?

Excellente fin d'après midi. 😊



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2252
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Je me sens bizarre...

Message par Sans Prétention » mer. 19 juil. 2017 19:35

On se tutoie ?


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

lili223
Cornu
Cornu
Messages : 18
Enregistré le : dim. 18 juin 2017 16:35

Re: Je me sens bizarre...

Message par lili223 » mer. 19 juil. 2017 20:55

Je tente le tutoiement .. oui



Avatar du membre

Topic author
Mr Pomme
Cornu
Cornu
Messages : 18
Enregistré le : dim. 2 juil. 2017 18:51

Re: Je me sens bizarre...

Message par Mr Pomme » sam. 29 juil. 2017 21:24

Journée du 29

Suite et fin

• Dr Pomme votre diagnostic ?
• Bof, je dirais chiasse. Voyage au Pakistan, consommation de fruits souillés. Un classique
• Hum…presque ! Cancer du côlon

Voilà comment je me sens depuis ces derniers jours.
On a eu une discussion le week-end dernier chez elle. Pas d’entrée, pas de caviar. Juste du mercure en intraveinesue.
Elle me dit qu’elle a des sentiments pour lui. Cette baffe que je me prends, putain !

Une larme rebelle s’échappe de mes sinus inondés, rouges et fatigués. Sur le coup, je me rappelle une fois avec elle, d’un petit moment de tendresse au chaud en février, où elle m’avait montré une photo d’un de ces nombreux amis. Comme un gamin méfiant je lui demandais qui était ce type, d’où il vient et tout. Elle me rassurait d’entrée que je n’avais rien à craindre qu’il était en friendzone un point c’est tout. Je ris en repensant à la réponse que je lui donnais dès lors en imitant un gamin avec un cheveu que dis-je, une perruque sur la langue : m’en fous f’il t’approffe ve lui pète les dents.

Il n’y a rien à faire, d’autant plus que je me suis renseigné sur le type, bon gros fils à papa, conduis une Porsche, un parcours bien plus brillant que moi, un très beau parti comme on dit. Bien mieux que moi avec des sentiments.

Dans l’os. C’est dedans, ça métastase, ça pue la mort et pisse le sang de partout. Même à grands coup d’Endoxan et gavé de Zophren cela ne sert désormais plus à rien. Il a pris ma place dans son lit, et maintenant dans son cœur. Un combat de mâles s’achève par la victoire de l’un et parfois la mort de l’autre. Cela me rappelle Pouchkine, qui est mort de la même manière, d’une balle lors d’un duel, pour l’honneur de sa femme.

J’ai perdu. Je ne l’ai pas vu venir et elle non plus. Ce n’était pas qu’un coup de queue qu’elle s’est pris mais un coup de foudre… Tu as raison Hugo…tôt ou tard, on finit bien par relativiser… Je me casse de chez elle les rides marquées par cette grimace que l’on fait quand on a quelque chose d’atrocement amer dans la bouche.

Ce soir, il y avait un barbecue chez une de mes connaissances. J’y vais la tête dans le cul, les idées complètement en vrac. A peine arrivé, je vois le nouveau mec de mon ex. Le gars m’accoste tout penaud en me disant qu’il est désolé de tout ce bordel. Je lui réponds sobrement, sous une pulsion de testostérone, que certes, mieux vaut tard que jamais pour s’excuser mais qu’en l’état actuel des choses, valait mieux pas qu’il se la ramène mère Theresa : le type a beau avoir tout pour lui, c’est un gringalet et en une patate on aurait pu lui faire péter le sternum , j’en aurais fait qu’une bouchée. Il a flippé, et les deux trois cons autour aussi. En quelques années, avec de saignantes humiliations et trahisons comme puissant moteur, le sport m’a fait devenir un monstre comme me le disait mes camarades de faculté qui m’ont connu aussi épais qu’un mec sortant d’Auschwitz. Un monstre, c’est ce même sobriquet de merde que m’ont donné les copines de mademoiselle quand elles ont appris en quels termes j’avais décrit ma demoiselle l’autre jour. Je choppe des toilettes pour m’y enfermer.

J’ai toujours de quoi écrire sur moi au cas où. Ce que j’écris pue le cyanure
Je sors des toilettes, et je la croise au loin dans les bras de son nouvel homme. Elle me voit. Je me mets à sourire, tellement fort que j’m’en creuse quelques sales rides sous les zygomats. Je vois son regard gêné. Elle s’approche de moi et me dit qu’elle n’aime pas quand je les vois tous les deux, que ca lui fait mal. Je lui demande pourquoi, et ajoute qu'ils sont beaux tous les deux. Au loin, je le vois, son nouveau gars, il a le regard perdu qui fixe le sol. Merde, cet enculé de fils de pute à l’air tellement sincère en fait. Pour un peu je le sentirais capable de me lâcher une larme ou deux pour ma face. Quel petit monde de merde cette réunion. Je suis pour me barrer qu’elle me demande où je vais. Je lui réponds, sobrement que je m’en vais, que je me sens de trop, et que j’ai deux trois mails à voir pour le boulot. Elle me demande si on se reverra avec une voix peinée. Je lui réponds alors, que oui pourquoi pas. Puis je suis parti. Ecouteurs dans les oreilles, une ou deux chansons et on se fait dessouder les larmes aux yeux.

Je m’arrête chez elle. J’y glisse le bout de papier que j’avais griffoné sur le trône.

Deux heures plus tard, à pas loin de 200 bornes de là, je me retrouve dans un village de montagne que je ne connais que trop bien. Le soleil se couche vers les collines cela me rappelle un amour de lycée avorté mais tout aussi puissant et noir, qui me rend nostalgique. Je vois les vagues du temps emporter des souvenirs, ou en raviver quelques un, en écoutant certaines musiques, canette de Burn dans les pattes, que j’écoutais à l’époque. Des souvenirs d’été et de jeunesse…

A présent, je me sens vide et je me demande quand est ce qu’elle va lire ce petit mot, quand est-ce qu’elle va percuter que ce qui s’est passé nous a fait passer du stade de couple fusionnel à celui de deux individus qui n’auront plus rien à se dire incessamment sous peu. Pour le coup, mon premier instinct de survie ne m’aura pas trompé : la première chose que j’ai fait après lui avoir téléphoné le lendemain où elle a fait la con, c’était d’appeler mon bailleur pour lui dire que je rendais les clés fin du mois : c’est chose faite depuis cet aprèm. Sur le coup, j’avais pensé que c’était une décision à la con, mal pensée, beaucoup trop nerveuse mais au final, la première intuition est toujours la bonne. Je suis parti bien loin de tout cela et personne n’est au courant de cela. Quand est-ce qu’elle va réaliser que le seul et unique mensonge que je lui aurais fait gober deux heures avant voudra en réalité dire qu’elle ne me reverra probablement plus jamais et que, le temps que mon changement de numéro de téléphone se fasse, plus personne de ce petit monde de merde dans lequel elle semble s’y complaire, ne saura où je suis.

Fais chier. C’est bien le seul point positif de cette histoire.

Merci d’être passé



Avatar du membre

lili223
Cornu
Cornu
Messages : 18
Enregistré le : dim. 18 juin 2017 16:35

Re: Je me sens bizarre...

Message par lili223 » dim. 30 juil. 2017 17:08

Ton message m'a bouleversée.
Tu écris avec tant de vérités, sans tricherie, juste la spontanéité de l'instant et cette si magnifique sensibilité. Avec cet humour, ponctuant d'énergie de survie. même les moments les plus noirs de ton histoire. ..
Elle t'a foudroyé de ces mots, ces images de son nouvel amour, cette "deguelasserie", qui va te suivre quelques temps comme un fantôme tenaillant douloureux et mortifère.
MAIS tu peux et j'en suis convaincue sauras transformer ce profond déchirement en tremplin de fortune pour ... mieux rebondir.
Certaines personnes n'ont aucune explication et s'entretiennent avec des souvenirs en une spirale destructrice.
Toi, tu auras ces mots qui résonneront et feront face à cette désillusion. cette profonde tristesse et ce deuil.
Tu n'auras pas de questions. .. mais déjà les réponses et te restera à les assimiler, les intégrer.
On sent déjà une grande maturité dans ta vision de l'autre quelque soit ton rôle et déjà ta façon d'aimer. ... comme une noble et belle personne.
Tu as déjà un vrai charisme, tant dans les mots que dans la personnalité.
N'assimiles pas cet échec à un échec. .. général de ton futur.
On peut vivre tellement d'expériences différentes, et cela n'engage aucunement ton futur ... amoureux.
Tu auras cependant, cette jolie cicatrice, qui te rendra encore plus puissant, solide et courageux.
Cette enrichissement de l'expérience, qui t'amenera à toi, à savoir être à nouveau heureux apres l'anéantissement.
A savoir que si tu survies à cela, tu survivras toujours, avec ton bagage qui au fil des ans deviendra différent, mais toujours plus fort des différents niveaux que tu affronteras.
Oui tu avais pris la bonne décision. .. les heures pénibles t'enveloppent, mais plus la montagne est haute, plus le bonheur du sommet est jouissif.
Changes toi les idées. .. fais du sport. .. occupes toi, détents toi .. fais tout ce que tu aimes faire et tentes de te concentrer sur l'instant et tes sens reliés sur Ton plaisir à être toi.
Apprends le bonheur d'être heureux juste avec toi.
Tu vas y arriver.
Tu es prêt.
Bon courage.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2252
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Je me sens bizarre...

Message par Sans Prétention » lun. 31 juil. 2017 08:38

Bonjour.

Témoignage bouleversant de notre ami...

L'occasion pour moi de revenir sur des idées "reçues" et souvent limitées (laminées ?) dans leur fougue par la barrière du réel...

Propos liminaire : tout d'abord, Lili, il ne s'agit pas ici d'une attaque contre ta vision des choses, mais d'un apport complémentaire nourri en premier lieu des témoignages (souvent difficiles, parfois atroces) des personnes du site venues nous conter leurs mésaventures...
Ensuite, pardon si je suis un peu technique et si les liens hyper-texte fusent de toutes parts, mais il me semble qu'il y a une certaine doxa insupportable représentée par certains courants de pensée (je ne parle pas de Lili mais de certains "thérapeutes" et autres "développeur personnels") qui ne font que renforcer les inégalités au sein des couples et ringardisent le couple "construit" au profit d'un "soi" magnifié qui, paradoxe des paradoxes, ignore, voire méprise un "soi" qui se voudrait romantique : avantage au plus volage des deux.

La société s'offusque en public mais se délecte en privé des "écarts con jugaux" dans une imposture qui ne dit pas son nom (ce qui est au final très cohérent).

On considère la "fidélité" comme une valeur à préserver et dans le même temps, sous l'effet d'une schizophrénie de masse, on se "libère" du "carcan" de la monogamie... Dixit madame Gleeden.

Rien qu'un exemple de piège à con : "IL vous a trompé ? Interrogez-vous sur ce que vous ne lui apportez plus..."
Super : on essaie avec un pervers narcissique et on voit ce que la victime n'apporte plus à son bourreau. De même avec un addict sexuel (à quelque exception près) et autre Don Juan... :beurk:


Bernard Weber écrivait "Ne t'attaque pas au système, démode-le !" Il semblerait qu'aujourd'hui, malgré une bienséance de surface, l'Amour "romantique" (de type monogame et se construisant sur la durée) ne soit plus vraiment "à la mode"...
Société de consommation amoureuse oblige.


lili223 a écrit :
mer. 19 juil. 2017 01:37
La fidélité est un concept différent pour chacun.
Il y a effectivement des jaloux pathologiques pour qui un simple regard, une pensée, peut-être une tromperie... :kelkon:

Il est aussi des "définitions" de ce que peut être l'infidélité qui varient d'une personne à l'autre, et, par conséquent d'un couple à l'autre. Pensons notamment aux polyamoureux qui contractualisent la multiplicité d'abord sentimentale puis sexuelle, comme conséquence l'une de l'autre, puis aux échangistes qui n'autorisent (et sous "contrôle affectif") que les débords sexuels et enfin (mais le tableau est loin d'être complet ici) à certains libertins qui s'ordonnent de s'hors donner hors la vue de l'autre...


De ce constat ne doit pas naître de relativisme qui perd la pensée dans des fils romantiques sans attache avec le réel : dans tous les cas de figure, tous, est tromperie ce qui est d'abord caché comme l'explique Christophe Fauré dans son livre "Est-ce que tu m'aimes encore ?".
(NB : Je dirais moi non pas ce qui est "caché" mais "dissimulé" - nuance comprise par moi seul sans doute... :? )

Cela invalide la théorie de manque de communication sur le sujet dans le couple : en effet, lorsqu'un cf dissimule une relation avec une tierce personne, il SAIT qu'il trompe (sinon, il ne cacherait rien).


Dans ce cas précis, la question de savoir ce qu'est une tromperie est un errement conceptuel qui ne sert qu'à camoufler la réalité, atténuer artificiellement l'erreur du trompeur :
Le couple formé par Mr Pomme et sa "belle bête" n'est ni polyamoureux, ni libertin, ni échangiste (du moins il ne se définit pas ainsi à l'origine de sa création).

Dire alors que la fidélité est "différente pour chacun" n'a de sens que lors de la rencontre. Ensuite, le "contrat initial" peut se renégocier.
Tout ce qui échappe à la mythologie du couple est donc tromperie.

J'irai même plus loin au vu des témoignages qui s'accumulent sur le site : est tromperie tout ce que l'autre ne supporterait pas qu'on lui fasse !


lili223 a écrit :
mer. 19 juil. 2017 01:37
L'empathie doit être un outil de réflexions qui permet à chacun de partager son expérience et ses émotions pour trouver une solution afin de restaurer une relation saine et épanouie.
C'est un partage dans la bienveillance et la volonté d'aider les deux parties, pas un sens unique de compréhension de l'autre, ou on revient à s'oublier, relation sens unique . .. et toxique.
Tout à fait. Il n'y a pas d'empathie dans les échappées belles.
Le trompeur ne pense qu'à lui et pas au couple.
L'occasion pour moi de dire que les infidélités pour cause d'usure du couple sont de plus en plus rares (type 1) et que celles pour cause d'une personne qui use le couple (type 2) se multiplient dans un contexte de libéralisation des moeurs et des désirs que l'on confond de plus en plus avec des besoins dans une société de l'adulte tyran, objet d'une forme de "capitalisme amoureux" comme l'exprime si bien la sociologue Eva Illouz .
Les statistiques sont éloquentes à ce sujet : on ne trompe plus parce qu'on est malheureux en couple...


lili223 a écrit :
mer. 19 juil. 2017 01:37
Vivre cette expérience de trahison en début d'histoire est plus traumatisant, parce qu'on est dans la cristallisation, l'idéalisation de l'autre, l'illusion de la fusion.(...) Et je maintiens, que même si l'amour ne fait pas tout, il peut survivre, tel un jeune rameau brisé, qui se ramifiera plus solide et vigoureux de multiples nouvelles pousses, parfois bien mieux qu'un vieux couple, dont le compagnonnage et l'ennui ont flétri de lassitude, leur dernière floraison.
Je maintiens pour ma part que les sorties de route en début de parcours n'augurent rien de bon pour la suite et ce pour au moins trois raisons. La première est bio logique. La seconde psychologique. La troisième "statistique" (et basée sur le cumul d'expériences):



1) Au début d'une histoire, le couple est dans une période d'enchantement, de recherche de l'autre, de "fusion". C'est ce que le spécialiste des couples Yvon Dallaire nomme la période de "lune de miel" (qui, dans les représentations communes et littéraires "dure" trois ans... :bonk: ).

Pendant cette période toute intrusion est vécue comme une menace. Or, si une tierce personne parvient à se mettre en l'arbre et l'écorce, c'est que les sentiments sont factices.
Je vais même prendre un extrême : une personne libertine, lorsqu'elle souhaite installer une relation longue avec une autre personne, se déclare libertine, tente de l'amener à ces plaisirs de la chair qu'elle aime tant afin... De les partager !!! (Les "polys" considèrent par ailleurs les "monogames" comme des hypocrites... :roll: )

Comme le dit l'adage populaire, qui peut le plus peut le moins. Et lorsqu'on n'est même pas capable du moins (se dire OU rechercher la "fusion" des débuts, dans un cadre monogame) cela indique une funeste suite pour la solidité de l'édifice amoureux. Puisque la base n'est pas là.



2) Construire sur un traumatisme sape sérieusement la "confiance". Or, si en plus de devoir gérer le virage du passage de la passion à l'amour stable, il faut gérer la peur des glissements de l'autre, cela donne un couple inquiet, peut-être vivant mais terré dans les questionnements qui paralysent, tétanisé, sans foi...
Le mot même de fidélité d'ailleurs vient étymologiquement du mot "foi"... (et accepte dans son champ sémantique "constance", "exactitude", "vérité", "sincérité"...)


Or, pour réussir le pari monogame, il faut y croire... Mais comment "croire" en ayant eu la preuve irréfutable qui contredit ce à quoi l'on aspire ?

Des débuts ravageurs, qu'on le veuille ou non, orientent de toutes les manières, la façon "d'aimer", fut-elle biaisée et sans consistance romantique : la survie, ainsi fonctionne le cerveau, prend le pas sur les "raisons" du coeur, comme souvent...



3) Statistiquement, "chien qui a mordu mordra".
Lorsque l'infidélité se produit en début de relation, elle s'accompagne souvent (pas toujours, mais trop souvent) d'une récidive.
Parce que la personne qui trompe trouve l'autre toujours insuffisant, parce que la personne qui trompe est enfermée dans un carcan affectif dont elle ne peut sortir, parce que la personne qui trompe n'assume pas sa "polygamie", parce que...

Et là je quitte la théorie pour embrasser la "pratique", l'expérience dans tout ce qu'elle a de plus violent ... témoignages :

viewtopic.php?f=40&t=3728#p58004

Attention : je ne dis pas que la "reconstruction" en début de parcours est impossible. Je dis juste : oui, mais savez-vous à quoi vous vous exposez ?
Comme me le disais justement un ami de ma cf de femme "j'ai toujours pensé qu'il FALLAIT que l'un des deux change pour la survie du couple, j'espérais que ce serait elle".
Mais pas de changement sans "thérapie" (peu importe le sens que l'on donne à ce mot tant qu'il respecte la notion de parcours au centre de soi : qu'est-ce que je VEUX, qu'est-ce que j'accepte ou pas, qui est-il/elle ?).
Les démons de l'inconscient sont plus forts non pas que l'amour, mais que l'amour d'un seul.

Comme l'a exprimé quelqu'un de sage :
lili223 a écrit :
mer. 19 juil. 2017 01:37
Si une relation amoureuse n'amène plus que cela, c'est qu'elle est insécure, si elle est insécure, c'est qu'il y a manque de confiance et peut-être manipulation ou pas assez d'efforts ou de persuasion pour la restaurer.
La souffrance chronique relationnelle traduit une relation toxique ... ou autre pathologie.
:)


lili223 a écrit :
mer. 19 juil. 2017 01:37
L'état amoureux est un enfant ... un désir fou et indomptable, l'amour est un adulte. .. il devient mature et responsable. .. il devient sentiments.
Tout à fait.
Il n'y avait pas ici d'amour puisqu'il n'y avait pas d'authenticité...

Au mieux, il y avait un mal amour.
Au pire, une passade inconsistante.

lili223 a écrit :
mer. 19 juil. 2017 01:37
Quelques soient nos amours, ils doivent rester bienveillants.
Mais surtout partagés et épanouissants.
Je plussoie. C'est ainsi, en creux, que l'on reconnaît les rapports pervertis dans les écrits des "cocus" venus s'échouer ici.


lili223 a écrit :
mer. 19 juil. 2017 01:37
Mais tu sembles si amoureux de ta Belle, aimes là, écoutes là. .. laisses toi le temps de lui refaire confiance, regardes les actes et non les mots.
Les actes ont parlé. Ils parlent dès le début.

lili223 a écrit :
mer. 19 juil. 2017 01:37
L'erreur est humaine et ne pas apprendre d'elle est la vraie erreur.
Pour ma part j'ai appris de la vie des autres sur le site.
Ils m'ont corrigé, éprouvé, je les en remercie.


lili223 a écrit :
mer. 19 juil. 2017 01:37
N'oublies pas que la personne la plus importante à chérir c'est toi, et la frontière du respect de l'autre, c'est l'oubli de soi.
:jap:

Merci Lili pour ces échanges.
Il n'y a pas, je pense, désaccord de fond... :)


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Mr Pomme
Cornu
Cornu
Messages : 18
Enregistré le : dim. 2 juil. 2017 18:51

Re: Je me sens bizarre...

Message par Mr Pomme » lun. 31 juil. 2017 22:38

Journée du 31

Apparament mon départ a été remarqué. Une vingtaine d'appels et des sms à la con. Tous d'elle. Par principe je ne le les lis pas. Mais l'aperçu de l'un d'eux m'a permis de lire un "j'aimerais qu'on reste amis".

C'est le ponpon
Qu'elle aille s'acheter un caniche
Putain cette impression de me faire castrer ...

Plus de cigarettes
Demain je trace voir des amis d'enfance
Ca va me changer. Et avec le réseau de merde dans le bled je peux espérer pas me faire emmerder



Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 287
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: Je me sens bizarre...

Message par brassens » mer. 2 août 2017 10:15

Bonjour Mr Pomme,

Tout d'abord, je partage l'avis de lili223, tu n'as que 25 ans et une capacité surprenante à prendre du recul sur ce qui t'arrive avec humour et dérision, bien que j'y sens, sans être sûr, des notes d'"automutilation"...presque d'"autosatisfaction" à te dire "ben voilà j'ai raison, j'ai pas de chance, j'en ai jamais eu et cela sera toujours comme cela"...
Tu n'as que 25 ans, il faudra regarder d'ici quelques temps cette histoire avec la satisfaction d'avoir vécu une belle histoire pendant 3 ans. Votre histoire et cette fille t'ont apportés des choses positives, ne serait-ce qu'une plus grande confiance en toi dans la sphère amoureuse, dans l'intimité sentimentale que tes débuts dans la vie n'ont pas favorisé?

Dans quelques jours l'introspection commencera. Une question : te sens-tu digne d'être aimé? Voilà pourquoi cette question :
Mr Pomme a écrit :
lun. 31 juil. 2017 22:38
Bien mieux que moi avec des sentiments
Selon quels critères? Un mec qui couche avec une fille déjà en couple, qui a tout obtenu de papa-maman sans "le mériter"( il peut être très bien néanmoins!)...pour moi, loin d'être le type que j'admire ou estime..
Pourquoi un tel commentaire? Ne serait-ce pas cette croyance limitante installée au fond de ton âme qui te répète inlassablement ? : "tu n'es pas digne d'être aimé, ta mère t'a abandonné, tes frères et soeurs sont bien mieux que toi!"....tes frères, tes soeurs donc les autres maintenant...
Mr Pomme a écrit :
dim. 2 juil. 2017 19:29
abandonné par ma mère alors que je portais encore des couches, garçon rejeté des autres garçons, des filles, et pas le préféré de la fratrie, j'estime avoir fait un exploit.
J'ai l'impression que ça va être comme ça, des arrangements des compromis à la con jusqu'au cercueil
Généralement dans les moments de crise, nous pouvons nous apitoyer sur nous-même, pleurer sur notre sort ou profiter que notre âme soit entrouverte pour jeter à coup d'oeil bienveillant à nos entrailles...Ce moment opportun ne durera pas ; et si le travail n'est pas fait maintenant une nouvelle blessure viendra de plus en plus grave, de plus en plus profonde....
Tu as réussi à te construire avec succès et proactivité dans la plupart des autres piliers de la vie, reste le plus difficile pour toi, la sphère amoureuse...
Je t'avais parlé de ton orgueil au début de ton post, je pense que cette histoire devrait te permettre de faire une avancée sur ce point, si en plus tu convaincs ton inconscient que tu mérites d'être aimé...cette histoire aura été ton escalier vers un épanouissement personnel bien mérité. J'espère que que mes paroles résonneront et raisonneront en toi. Plein de belles choses pour la suite Mr Pomme et respect pour ta maturité à ton âge, j'en suis presque jaloux....

Enfin, je finis juste par un petit merci à lili223, tes post respirent la bienveillance, la douceur et la tendresse. Ils font du bien à être lus comme les baisers d'une maman à son enfant après une chute à vélo...Merci d'être venue te perdre ici, ou te retrouver....a bientôt.



Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 287
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: Je me sens bizarre...

Message par brassens » mer. 2 août 2017 12:56

Je rajoute juste un truc, même si un peu hors sujet et que je ne devrai pas, mais ta princesse capricieuse me lasse. Elle te trompe revient te chercher, puis te dit qu'elle est amoureuse d'un autre, mais veut rester ton amie. A priori, la petite princesse qui veut être aimée et désirée par tout le monde, qui donne plus d'importance aux apparences qu'aux profondeurs des choses et surtout des personnes...Elle me semble avoir la robe, les paillettes, la couronne mais pas le coeur, nous sommes loin de Lady Di...
Le "je veux que l'on reste amis" est une nouvelle exigence capricieuse, le "je suis désolé de t'avoir fait du mal, je pense que je suis la dernière personne à qui tu as envie de parler mais n'hésites pas si tu as besoin de parler je serai là pour toi, tu es une personne formidable"aurait été plus appréciable.
A part ses courbes, je pense que le reste tu l'oublieras vite Mr Pomme.



Avatar du membre

Topic author
Mr Pomme
Cornu
Cornu
Messages : 18
Enregistré le : dim. 2 juil. 2017 18:51

Re: Je me sens bizarre...

Message par Mr Pomme » mar. 8 août 2017 19:48

brassens a écrit :
mer. 2 août 2017 10:15
Bonjour Mr Pomme,

Tout d'abord, je partage l'avis de lili223, tu n'as que 25 ans et une capacité surprenante à prendre du recul sur ce qui t'arrive avec humour et dérision, bien que j'y sens, sans être sûr, des notes d'"automutilation"...presque d'"autosatisfaction" à te dire "ben voilà j'ai raison, j'ai pas de chance, j'en ai jamais eu et cela sera toujours comme cela"...
Pas exactement
Rien, absoluement rien ne dure dans la vie
Quand quelque chose tient, la question que je me pose dans la seconde c'est quand ? Quand ça va péter ?
Et quand ca arrive ben je suis déjà presque prêt
brassens a écrit :
mer. 2 août 2017 10:15
Dans quelques jours l'introspection commencera. Une question : te sens-tu digne d'être aimé? Voilà pourquoi cette question :
Tout est chimique dans la vie.
Ca réagit quand il y a de l'affinité entre deux individus.
Puis au bout d'un moment ben il y en a plus
Chacun reprend son électron et s'en va



Journée du 8

De retour de congés.
C'était bien la cambrousse
Pas de réseau, donc personne pour venir me casser les bonbons
Des bons amis,
De la bonne bouffe,
Des parties de tarot toute la journée,
Pétanque le soir jusqu'à perpet' moins le quart.

De retour au taff
Des SMS à la con de la demoiselle et des appels de merde
Je changerai de numéro plus tard
Je la laisse se crever le cul sur un bloc d'osmium
Elle finira pas foutre le camp d'elle même

Quel gâchis :roll:



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2252
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Je me sens bizarre...

Message par Sans Prétention » mar. 8 août 2017 20:11

Je rejoins Brassens Pomme...

Tu sembles victime de croyances limitantes.
:doute:

http://www.love-intelligence.fr/Les-cro ... tions.html

(Pas fan de ce site mais c'est assez bien expliqué).


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Répondre