Double trahison!

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Nas, Dom3, Sans Prétention

Avatar du membre

Topic author
JeuDeLaVie
Cornu
Cornu
Messages : 10
Enregistré le : mar. 27 juin 2017 10:58
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4015
Localisation : Lyon

Double trahison!

Message par JeuDeLaVie » mar. 4 juil. 2017 11:19

Bonjour à toutes et à tous,

Je suis nouveau ici et j'avais à cœur de venir raconter mon histoire.
Elle est longue, complexe mais je vais essayer de synthétiser tout ça.
Ensemble depuis presque 15 ans et marié depuis 6 ans, nous avons 2 enfants de 7 et 9 ans.
J'ai 37 ans et elle en a 36.
Nous nous sommes connus jeunes et nous avons construit durement et longuement tout ce que l'on a aujourd’hui.
Partis de rien, nous sommes arrivé au Graal: villa avec piscine (achetée il y a 2 ans à peine) dans une banlieue chic, mariés, 2 enfants, des boulots plaisants et une joli petite vie.

Ayant toujours eu peur que la routine ne casse notre couple, j'ai fait beaucoup d'efforts pour aider ma femme à se sentir femme en non pas uniquement maman.
Ma femme a beaucoup évolué au fil du temps.
Elle n'avait pas confiance en elle, était renfermée, timide, sensible.
Avec le temps, elle s’est épanouie, est devenue une belle femme, pleine de confiance et de rayonnement.

Lors d'une mission dans son boulot, elle s'est rapprochée d'un collègue.
J'ai toujours été quelqu'un d'assez cool et tolérant, j'ai beaucoup discuté avec elle pour comprendre.
Elle m'a dit avoir besoin d'une expérience de flirt comme ça dans sa vie de femme. Pour se sentir désirée, flattée...
Je l'ai bien compris et, étant ouvert d'esprit, je lui ai même proposé qu'elle ait une aventure avec ce mec.
Elle m'a dit que c'était inenvisageable et qu'elle m'aimait plus que tout et n'avait pas besoin de lui.

Résultat: Elle a couché avec lui.
Et quand je lui demandais, elle me certifiait que non, que c’était juste un petit jeu de séduction anodin.
Imaginez un peu ce que j'ai ressenti, moi qui lui avait pourtant clairement donné carte blanche, sans arrière pensée...

S'en ai suivi une période de flottement, de crise.
Mais l'amour est plus fort que tout, nous avons résisté à ça.
J'ai toléré son amant.
Elle a eu 2 mecs pendant des mois.
Tout ce temps, nous avons vécu un renouveau incroyable. Elle m'aimait, elle me le montrait et je lui rendais bien.
Cette expérience nous avait renforcée et avait fait renaître une passion que nous pensions enterrée...
Elle me disait quand elle le voyait.
La situation était insolite mais claire.

Des mois ont passé.

Puis un jour, la sentant s'éloigner de moi et sentant qu'elle m'en cachait de plus en plus, je lui ai demandé d'arrêter, pour nous, pour nos filles, pour le bien être de notre monde.

Elle a refusé.
Et elle a demandé le divorce.

C'en ai suivi une descente aux enfer...
Une immense détresse et incompréhension.
Elle était sûre d'elle.
J'étais perdu.
Cette nouvelle maison, ce rêve que nous avions et auquel nous aboutissions... Tout ça envolé en fumée pour une histoire d'adolescente amoureuse...

Ai-je vécu ces derniers mois dans l'illusion?
Et comment est-ce possible de mentir à ce point? de prendre l'autre pour un imbécile à ce point là...
Imaginez un peu toutes les questions que je me suis posées.
Avais-je été si stupide de tolérer cette situation pour son bien à elle.
Et si je lui avais refusé, elle se serait sentie prisonnière. Et ça n'aurait pas été forcément mieux.

Je pense qu'il est difficile d'être plus trahi que ça.

J'ai moi aussi connu d'autres femmes. Pour voir ce que ça faisait, pour remonter aussi ma confiance en moi.
C'est dur croyez-moi de se retrouver.
Quand on a voué sa vie à l'autre, il est dur ensuite de s'occuper de soi et son triste sort.
De gérer un divorce, de gérer les doutes et la peine de mes enfants...

Leur maman a tout brisé pour une amourette.
Quelle manque de discernement, quelle immaturité.
Elle qui est pourtant si intelligente, elle s'est laissée emporter par ses émotions et a tout mélangé...

Mon parcours a été douloureux pourtant je suis un rock.
Heureusement d'ailleurs, sinon j'aurais sombré.
Aujourd'hui je me sens fort, en pleine confiance.
Je sais ce que je vaux et cette femme ne m'aura pas détruit.
Au contraire, je renais en tant qu'homme et j'aspire à mieux.
A trouver le vrai amour, à trouver une femme en qui je pourrais avoir confiance.
Vivre pleinement tout simplement!



Avatar du membre

saveur amère
Cornu
Cornu
Messages : 10
Enregistré le : ven. 17 mars 2017 17:10

Re: Double trahison!

Message par saveur amère » mar. 4 juil. 2017 20:19

Hello Jeudelavie, votre histoire illustre bien que ce qui fait mal c'est moins le fait que l'autre voit quelqu'un d'autre que le fait qu'on se joue de vous, qu'on vous ment, qu'on vous manipule... Après c'est vrai qu'il y a plein de détails qu'on aurait dû voir et qu'on a ignoré. Moi aujourd'hui je suis en colère contre moi même de m'être fait berner pendant 6 mois et de ne pas m'en être rendu compte malgré tous ces détails bizarres et ces incohérences. De m'être fait humilier socialement devant des tas de gens qui étaient au courant et que je n'ose toujours pas revoir... Je lui faisais une confiance aveugle c'est le cas de le dire. Le réveil fait mal. Il faut faire le deuil de l'image qu'on avait de la personne, la voir telle qu'elle est et non pas comme on voulait qu'elle soit...



Avatar du membre

hugo
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 116
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Double trahison!

Message par hugo » mar. 4 juil. 2017 21:48

Ou plutôt ce qu'elle a éte, mais ce qu'elle n'est plus...
peut-être cela reviendra ou peut-être pas, la manière est souvent degueulasse lorsque l'un est amoureux et l'autre plus du tout... avec le temps et le recul tu feras la part des choses...

Bon courage et prend soin de toi



Avatar du membre

Topic author
JeuDeLaVie
Cornu
Cornu
Messages : 10
Enregistré le : mar. 27 juin 2017 10:58
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4015
Localisation : Lyon

Re: Double trahison!

Message par JeuDeLaVie » mer. 5 juil. 2017 10:58

Je suis d'accord avec vous 2.

Même si l'on n'aime plus l'autre, on peut tout de même se garder de l'humilier.
Ne serait-ce que par respect. Par l'égard que l'on peut avoir pour le père des ses enfants, non?

Je ne comprends pas comment on peu cracher sur celui que l'on a aimé.
Personnellement, je ne suis pas comme ça et je trouve ça immonde.

Mais certain(e)s, dont le mienne, le font pour diaboliser l'autre. Pour se prouver à elle même que je l'autre a bien mérité ce qui lui arrive et pour se déculpabiliser.
C'est vilain mais c'est humain. La preuve.

SI seulement je pouvais rencontrer une autre bisounours comme moi :)
...mais je doute de plus en plus que ça puisse exister... :/



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2252
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Double trahison!

Message par Sans Prétention » jeu. 6 juil. 2017 08:15

Bonjour JeuDeLaVie

Témoignage intéressant qui permet d'affiner certains points...
JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Partis de rien, nous sommes arrivé au Graal: villa avec piscine (achetée il y a 2 ans à peine) dans une banlieue chic, mariés, 2 enfants, des boulots plaisants et une joli petite vie.
Il est prouvé aujourd'hui que le fait de tromper n'est plus connecté à un malaise qui vient du couple mais à un problème qui vient de l'intérieur d'une personne dans le couple.

http://www.slate.fr/life/85947/aime-tromper-adultere

En pareil cas, il est indigne d'évoquer la "corresponsabilité" ou le "cétafote" qui n'a d'autre but que de déverser sa culpabilité sur l'autre.
Ce mouvement est de plus en plus répandu dans une société où personne n'assume plus rien.

Simone de Beauvoir (qui était en couple "libre" avec Sartres et qui connaissait moult aventures sexuelles) déclarait : "La femme libre est l'exact opposé de la femme légère". A méditer.

JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Ayant toujours eu peur que la routine ne casse notre couple, j'ai fait beaucoup d'efforts pour aider ma femme à se sentir femme en non pas uniquement maman.
Et toi tu te contentais de sa présence ?

JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Ma femme a beaucoup évolué au fil du temps.
Tu es son Pygmalion.

JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Lors d'une mission dans son boulot, elle s'est rapprochée d'un collègue.
J'ai toujours été quelqu'un d'assez cool et tolérant, j'ai beaucoup discuté avec elle pour comprendre.
Elle m'a dit avoir besoin d'une expérience de flirt comme ça dans sa vie de femme. Pour se sentir désirée, flattée...
Je l'ai bien compris et, étant ouvert d'esprit, je lui ai même proposé qu'elle ait une aventure avec ce mec.
Elle m'a dit que c'était inenvisageable et qu'elle m'aimait plus que tout et n'avait pas besoin de lui.
Résultat: Elle a couché avec lui.
Merci de me permettre de préciser ici ce qu'est l'infidélité :
Le manquement à la parole donnée. Le sexe, les sentiments, les fantasmes n'ont rien à voir avec l'élan de trahison.

La trahison n'a besoin que d'un acte qui contredit une parole.

JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Et quand je lui demandais, elle me certifiait que non, que c’était juste un petit jeu de séduction anodin.
Imaginez un peu ce que j'ai ressenti, moi qui lui avait pourtant clairement donné carte blanche, sans arrière pensée...
Le mensonge est à l'origine du secret. Et avec le secret, naît une forme de discordance entre le réel et le déclaratif.
Les deux membres du couple jouent aux cartes. L'un a tous les atouts en main, a un partenaire caché qui le rassure; l'autre s'enlise dans une partie qu'il a perdu d'avance.
La machine est infernale : plus l'autre perd, plus le premier prend de l'ascendant et renforce son jeu souvent machiavélique.
Et l'on compte sur "l'amour" pour régler le problème... Peine perdue : il se distribue entre deux personnes qui jouent sans règle...

JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Mais l'amour est plus fort que tout, nous avons résisté à ça.
Non. Sans soin, sans traitement, "on" ne résiste pas...

viewtopic.php?f=40&t=3728
JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
J'ai toléré son amant.
Par faiblesse ou par conviction (je ne dis pas par amour, puisque l'amour commence par l'amour de soi : faire respecter ses besoins... Autrement, c'est de la dépendance nocive).

JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Elle a eu 2 mecs pendant des mois.
Deux en plus de toi ?

JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Tout ce temps, nous avons vécu un renouveau incroyable. Elle m'aimait, elle me le montrait et je lui rendais bien.
Cette expérience nous avait renforcée et avait fait renaître une passion que nous pensions enterrée...
Elle t'aimait plus que tout... Avec d'autres : cela s'appelle de l'ambivalence. Dans la triangulation, chacun a un rôle déterminé. Cela peut être viable mais tout dépend de ce qu'elle projetait sur toi :

viewtopic.php?f=40&t=3722

JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Elle me disait quand elle le voyait.
La situation était insolite mais claire.
Ou pas.
Visiblement pas.
JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Puis un jour, la sentant s'éloigner de moi et sentant qu'elle m'en cachait de plus en plus, je lui ai demandé d'arrêter, pour nous, pour nos filles, pour le bien être de notre monde.
Pas clair.

JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Elle était sûre d'elle. J'étais perdu.
Pas mal le renversement de situation :
"Elle n'avait pas confiance en elle, était renfermée, timide, sensible.
Avec le temps, elle s’est épanouie, est devenue une belle femme, pleine de confiance et de rayonnement.
(...)
J'ai toujours été quelqu'un d'assez cool et tolérant, j'ai beaucoup discuté avec elle pour comprendre.
"

En biologie, cela s'appelle du parasitisme.

JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Tout ça envolé en fumée pour une histoire d'adolescente amoureuse...
Que tu as encouragée...

JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Avais-je été si stupide de tolérer cette situation pour son bien à elle.
Et si je lui avais refusé, elle se serait sentie prisonnière. Et ça n'aurait pas été forcément mieux.
Donc, dans tous les cas, "cétafote"...
Je vois le profil de madame.
Tu me parles de son passif familial ?
JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Quand on a voué sa vie à l'autre, il est dur ensuite de s'occuper de soi et son triste sort.
C'était donc bien par "peur" de la perdre et pas par "cool attitude" que tu l'as "autorisée"...
JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Quelle manque de discernement, quelle immaturité.
Elle qui est pourtant si intelligente, elle s'est laissée emporter par ses émotions et a tout mélangé...
On a épousé des soeurs jumelles monsieur Cool... :petard:
JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Aujourd'hui je me sens fort, en pleine confiance.
Je sais ce que je vaux et cette femme ne m'aura pas détruit.
Au contraire, je renais en tant qu'homme et j'aspire à mieux.
A trouver le vrai amour, à trouver une femme en qui je pourrais avoir confiance.
Vivre pleinement tout simplement!
Je te le souhaite. Mes reprises de ton témoignage sont adressées à ceux qui pourraient en avoir besoin...

Bonne continuation dans la reconstruction de ton "Je" profond qui arrêtera peut-être le "Jeu" de la vie.

Mieux vaut être libre que léger... :fleur


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
JeuDeLaVie
Cornu
Cornu
Messages : 10
Enregistré le : mar. 27 juin 2017 10:58
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4015
Localisation : Lyon

Re: Double trahison!

Message par JeuDeLaVie » lun. 10 juil. 2017 12:04

Merci pour ton analyse de texte :)

Je suis souvent d'accord avec toi sauf quand tu me dis que je l'ai encouragée.
Tout au plus, je préférais en jouer.
Quand ta femme devient pleinement épanouie, te montre de l'amour (ou affection, appelle ça comme tu veux) comme elle t'en montrait rarement avant, tu te dis que tu as bien fait.
Et ce n'est pas par peur de la perdre que j'ai accepté la situation, mais après des discussions, pour son bien être et donc le nôtre.
Si c'était à refaire, je le referais.
La peur m'a bien évidemment envahi par la suite, voyant la situation se retourner.
Et c'est justement là que je lui ai demandé d'arrêter.

Pour précision quand je dis qu'elle a eu 2 mecs, c'est son amant et moi.

Mes tords je les connais: avoir été naïf, m'être mis en retrait dans le couple et avoir accepté cette situation inacceptable (avec l'appui d'une psy au passage).
Nul n'est infaillible.
Et oui, parfois on peut légitimement se dire que les tords ne sont pas partagés de manière équilibrée.
La faiblesse d'avoir aimé l'autre plus que tout. D'avoir écouté son cœur. D'avoir voulu magnifier et faire s'épanouir l'autre...
Oui... bah désolé pour ça. Et ça me servira de leçon.
Si je devais recommencer avec une autre... je recommencerai. Je suis comme ça. J'appelle ça être cool mais peu importe.
J'espèrerai simplement que cette femme-là soit digne de moi et de l'amour que je lui donnerai.
L'amour à la Florent Pagny (savoir aimer, sans rien attendre en retour) ça nous mène à ça.
Il faut qu'il y ait un retour, qu'on perçoive celui-ci. Notre amour doit être alimenté par l'amour de l'autre sinon c'est le crash.
Voilà ma conclusion.



Avatar du membre

hugo
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 116
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Double trahison!

Message par hugo » lun. 10 juil. 2017 15:51

JeuDeLaVie a écrit :
lun. 10 juil. 2017 12:04

L'amour à la Florent Pagny (savoir aimer, sans rien attendre en retour) ça nous mène à ça.
Euh en fait florent Pagny n'a pas trouvé pas ça tout seul :D : c'est la définition de l'amour, le vrai, celui qui n'attend rien en retour.

Bref "Sans prétention" soulève des points important mais sans certitude, il te donne des pistes, souvent inconsciente parce que nous somme faits de telle façon et pas d'une autre, tu as fais tes choix que tu assumes, et c'est plutôt sain, même si, moi j'ai fais le choix du déni volontaire ce qui revient au même, parce qu'elle serait partie, pour qu'elle puisse cheminer seule, qu'elle trouve les réponses, chacun fait comme il peut, et comme il veut, les "si" viennent après la bataille mais ne changent pas le passé, ils ne ne sèment que l'illusion d'une autre réalité que ne sera pas, c'est un leurre qu'il faut ignorer... Dans la vie il n'y a pas de brouillon, nos décisions ont des conséquences, peu importe lesquelles, le plus important c'est d'assumer.

Moi je te comprends et Sans prétention aussi, je te souhaite plein de courage, et une belle rencontre pour la suite.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2252
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Double trahison!

Message par Sans Prétention » lun. 10 juil. 2017 16:15

Bonjour JeuDeLaVie ! :)

JeuDeLaVie a écrit :
lun. 10 juil. 2017 12:04
Je suis souvent d'accord avec toi sauf quand tu me dis que je l'ai encouragée.
Tout au plus, je préférais en jouer.
La fonction épanouissante du "jeu", dans la libération des esprits, dans la maturation de la personnalité aussi, pas besoin de disserter dessus.

Retrouver son enfant intérieur, quelle joie !
Mais c'est vrai, quand on "joue", on fait pour de faux. "On dirait que je suis l'Indien et toi le cowboy" (ou Dark Vador et moi Luke, selon l'époque). Tout est permis dans le jeu. Mais le "jeu" n'est pas le réel : c'est un espace de fantasme... (Quand on meurt, on revit...)

Drôle d'ailleurs de constater le nombre de fois où, dans les témoignages sur le site de SOS Cocus, les trompeurs, pris en flagrant délit de sextos, ou d'amourtos, affirment "jouer". Comme pour nier le réel de la relation qui s'installe...

Précision au passage : les cas les plus pathologiques des personnalités troubles ne distinguent pas le jeu du réel, ce qui leur permet de commettre des méfaits extrêmes... Sans culpabilité aucune ! Je ne dis pas cela pour toi ou ta compagne, je souligne la frontière où tout bascule...

Inviter l'autre à "jouer" avec soi, c'est lui proposer de partager, au moins les règles, sinon, pas de jeu. Or, tu te positionnes dans un jeu duquel tu es absent. No problemo : elle te marque absent.

Admettons que ton "encouragement" ne soit pas conscient. Mais les effets de cette "proposition" sont en accord total avec ce que tu l'autorisais (dans le cadre du "jeu") à faire. Mais tu étais "hors jeu"... Comment alors "négocier" les règles ?
Une soirée en amoureux dans une boîte échangiste m'aurait moins fait tiquer.


Voici pourquoi :
JeuDeLaVie a écrit :
lun. 10 juil. 2017 12:04
ce n'est pas par peur de la perdre que j'ai accepté la situation, mais après des discussions, pour son bien être et donc le nôtre.
SON bien être et DONC le nôtre. Le bien être du couple passe par le SIEN. Pas par le tiens + le sien.
Tu as beau être "cool", cela ne dément en rien la situation de déséquilibre affectif... Un "jeu", justement, dans lequel il y a un dominant et un dominé (celui qui "joue", réellement, et celui qui ne PEUT pas jouer : il lui manque des cartes).


JeuDeLaVie a écrit :
lun. 10 juil. 2017 12:04
Si c'était à refaire, je le referais.
Je te souhaite de garder cette "cohérence" avec toi-même. Dès lors que tu acceptes les conséquences de CE "je".


JeuDeLaVie a écrit :
lun. 10 juil. 2017 12:04
Quand ta femme devient pleinement épanouie, te montre de l'amour (ou affection, appelle ça comme tu veux) comme elle t'en montrait rarement avant, tu te dis que tu as bien fait.
Là encore, c'est un positionnement qui dépend de chacun.
Etre heureux du bonheur de l'autre... Pourquoi pas ?
Je n'ai, cependant pas beaucoup vu de bonheur qui ne passe pas par elle ("Elle" est heureuse donc moi aussi. Et si toi tu es heureux autrement, le serait-elle également à ta place ? J'appelle cela une relation à sens unique. Après, tu fais comme tu sens...)


JeuDeLaVie a écrit :
lun. 10 juil. 2017 12:04
La peur m'a bien évidemment envahi par la suite, voyant la situation se retourner.
Et c'est justement là que je lui ai demandé d'arrêter.
Je maintiens, la situation ne s'est pas retournée : tu as posé ton absence comme base du jeu. Why not ?
Ce qui est paradoxal c'est également de poser le fait d'être au courant... Donc une certaine présence...
Ca peut fonctionner, mais à condition que ce soit dans les deux sens (ainsi font les polyamoureux, les libertins et... Les candaulistes).


JeuDeLaVie a écrit :
lun. 10 juil. 2017 12:04
Pour précision quand je dis qu'elle a eu 2 mecs, c'est son amant et moi.
Ambivalence.
Quelque part, cela devait te correspondre aussi... Peut-être aurait-il fallu aller plus "loin" dans cette logique. Qui sait ?


JeuDeLaVie a écrit :
lun. 10 juil. 2017 12:04
Mes tords je les connais: avoir été naïf, m'être mis en retrait dans le couple et avoir accepté cette situation inacceptable (avec l'appui d'une psy au passage).
Une psy ou une thérapeute ?
En tout cas, n'importe quel praticien formé aux relation d'emprise aurait tout de suite vu sur quelle binarité fonctionnait votre couple.
Les autres... Ben il ne sauvent que ceux qui ne sont pas malades... (Nan, je plaisante... )

A part ça, voilà, c'est bien que tu aies exprimé tout ceci de façon claire : "Mes tords je les connais: avoir été naïf, m'être mis en retrait dans le couple et avoir accepté cette situation inacceptable" :)


JeuDeLaVie a écrit :
lun. 10 juil. 2017 12:04
Nul n'est infaillible.
Ah non... Personne.
Cependant, je pense que ne pas se positionner soi "encourage" (je sais que le mot te heurte, mais je n'ai pas autre chose dans mon dictionnaire) les déviances. J'ai dû moi-même faire face à ce problème bien qu'étant de nature moins "cool" que toi, je l'admets.
Je ne donnerai plus, pour ma part, le bâton pour me faire battre...


JeuDeLaVie a écrit :
lun. 10 juil. 2017 12:04
La faiblesse d'avoir aimé l'autre plus que tout. D'avoir écouté son cœur. D'avoir voulu magnifier et faire s'épanouir l'autre...
Trois phrases, et une confirmation de ce que je pressentais : tu es où TOI là-dedans ?


JeuDeLaVie a écrit :
lun. 10 juil. 2017 12:04
Et ça me servira de leçon.
Si je devais recommencer avec une autre... je recommencerai. Je suis comme ça.
Visiblement leçon non retenue. Quatre phrases et un paradoxe... :wink:


JeuDeLaVie a écrit :
lun. 10 juil. 2017 12:04
J'espèrerai simplement que cette femme-là soit digne de moi et de l'amour que je lui donnerai.
"Digne" ?


JeuDeLaVie a écrit :
lun. 10 juil. 2017 12:04
L'amour à la Florent Pagny (savoir aimer, sans rien attendre en retour) ça nous mène à ça.
Il faut qu'il y ait un retour, qu'on perçoive celui-ci. Notre amour doit être alimenté par l'amour de l'autre sinon c'est le crash.
Voilà ma conclusion.
Là on est d'accord ! :super:


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2252
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Double trahison!

Message par Sans Prétention » lun. 10 juil. 2017 17:04

hugo a écrit :
lun. 10 juil. 2017 15:51
JeuDeLaVie a écrit :
lun. 10 juil. 2017 12:04
L'amour à la Florent Pagny (savoir aimer, sans rien attendre en retour) ça nous mène à ça.
Euh en fait florent Pagny n'a pas trouvé pas ça tout seul :D : c'est la définition de l'amour, le vrai, celui qui n'attend rien en retour.
Ca se discute Hugo... :cocu:


hugo a écrit :
lun. 10 juil. 2017 15:51
Bref "Sans prétention" soulève des points important mais sans certitude
Sans certitude aucune.
Seulement, après avoir lu plus de cent témoignages, écumé les cabinet de psys en tout genre, et mis en lien mes connaissances professionnelles... Bien obligé d'avouer que ça finit par piquer les yeux.
Je pense qu'il faut également prendre en considération ceux qui s'en sont "sortis" (avec ou sans leur douce moitié), TOUS témoignent de la même chose : pas de renouveau sans travail sur soi pour s'affirmer. Vivre avec le poumon de l'autre... Ouch.

Sinon, une parenthèse : je voulais rebondir sur un de tes précédents posts qui indiquait qu'il était inutile de chercher le pourquoi du comment...
Je me permets de remettre les choses à leur place...



D'accord avec toi à 100% s'il s'agit d'un "accroc" (souvent consenti "ah ouais, si ça se trouve on se trompera, si ça se trouve c'est toi, si ça se trouve c'est moi..."). Sans récidive, avec la transparence qui permet au trompé de récupérer une parcelle de son histoire qui lui a échappée...
OK. Infidélité de type 1 : le couple est "usant" un des partenaires s'échappe...

Pas d'accord, et avec fermeté pour les infidélités de type 2 : un des partenaires (phobique de l'engagement, addict sexuel, pervers narcissique, immature affectif, Don Juan, adulte roi...) est la cause de l'usure permanente du couple et une relation d'emprise s'installe : "si je vais voir ailleurs, c'est parce que TU n'es pas assez ci, pas assez ça... Cétafote !" Mensonge, manipulation, dépression, dépersonnalisation...

En gros, ceux qui se sentent l'âme vagabonde et qui s'assument comme tels choisissent des partenaires auxquels ils n'ont pas à "échapper" : ils souhaitent l'épanouissement de chacun. En mode polyamoureux ou libertin (dans les extrêmes). No problema.
La pathologie commence lorsque certains se cherchent délibérément des partenaires plutôt fidèles, qui n'ont pas les mêmes codes qu'eux, afin d'éviter les "retours de bâton".
Ce sont ceux qui disent "Faites ce que je dis, pas ce que je fais" et qui poussent le vice jusqu'à "Si tu fais ce que je fais, je te détruis". :evil2:


Je suis heureux que, malgré une douleur égale à celle de n'importe quel trompé du site, ta compagne ait "avoué" avoir aimé ailleurs.
Reconnaître que c'est elle qui avait besoin de s'échapper, etc... (Type 1 ?)

Mais on ne soigne pas la peste bubonique avec du sirop pour la toux.
Dans les relations où la destruction de l'un ou des deux partenaires est patente, désolé Hugo, je t'aime bien, mais NON : on ne peut passer à côté du passif de chacun des protagonistes.
Le faire est même dangereux pour les raisons que les cas les plus sévères du site pourraient aisément expliquer ici même.

Je résume : il y a bien des infidélités où la "recherche" des causes profondes est inutile (une fois, dans des conditions particulières, avec plus ou moins de consentement du partenaire - qui peut se manifester par des actes que le couple considère comme "nuisible à leur relation" - , pas de syndrome "cétafote", l'affaire se "règle" dans une temporalité "raisonnable", pas de destruction massive du lien, une reconnaissance de l'autre dans sa vie, relation à peu près équilibrée en terme de "liberté", pas de personnalité double, abandon affectif du trompé...) mais les autres...

Je te rappelle que nous avons actuellement une jeune femme enceinte en dépression grave internée.
Je ne te fais pas la liste de ceux que j'ai lus le coeur déchiré également et qui ne s'en sont sortis que grâce à une reconstruction de leur personne dévastée.
Par respect pour ceux-là... :jap:


hugo a écrit :
lun. 10 juil. 2017 15:51
tu as fais tes choix que tu assumes, et c'est plutôt sain
Peut être un choix comme pas.
Tant qu'il n'y a pas effondrement de la personne...


hugo a écrit :
lun. 10 juil. 2017 15:51
chacun fait comme il peut, et comme il veut, les "si" viennent après la bataille mais ne changent pas le passé, ils ne ne sèment que l'illusion d'une autre réalité que ne sera pas, c'est un leurre qu'il faut ignorer...
Mes messages s'adressent particulièrement à ceux qui ne veulent pas retomber dans des pièges à con.
Les autres qui sont très bien "comme ça", pas de problème.
On ne change pas le passé, entièrement d'accord.
Mais on peut éviter de refaire les mêmes erreurs et ça, pas possible sans retour sur son histoire.

Après, je dis ça, pas parce que je l'ai décrété, mais parce que je ne connais pas d'exception à cette règle sur le site.
Et je précise que je cantonne ma réflexion à ce qui se passe ici.



hugo a écrit :
lun. 10 juil. 2017 15:51
Dans la vie il n'y a pas de brouillon, nos décisions ont des conséquences, peu importe lesquelles, le plus important c'est d'assumer.
Le concept de "décision" est pour moi un peu brouillé par la possibilité de l'existence éventuelle de l'inconscient.
Mais sinon sur le reste, d'accord. On fait ce qu'on peut avec ce qu'on a.


hugo a écrit :
lun. 10 juil. 2017 15:51
Moi je te comprends et Sans prétention aussi, je te souhaite plein de courage, et une belle rencontre pour la suite.
Que chacun trouve sa voie...



Référence biblio pour la distinction entre les cas (et ce n'est qu'un extrait) : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f ... 826#p59753
Sur l'ambivalence (ou le rôle de chacun dans les relations pathologiques triangulaires) : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f ... 722#p57998
Sur les cas de récidive pathologique : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f ... 728#p58004
Sur le poids du passif dans les cas les plus graves : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=40&t=3729

A mettre en relation avec le reste...

Synthèse :

https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f ... oro#p61219

Synthèse (rapide) du psychologue Gérard Vignaux : http://leplus.nouvelobs.com/contributio ... plaie.html

Maintenant tu peux me détester... :D :kelkon:

Sinon, sans blague aucune, outre mes positions, j'espère que ça avance...
Mes amitiés Hugo.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

hugo
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 116
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Double trahison!

Message par hugo » lun. 10 juil. 2017 20:52

Oh mais je suis d'accord avec toi, en fait je ramène toujours mon cas personnel en première ligne :

Moi je moi je moi je... :D

Mais oui suivant les pathologies, il faut creuser, je me fais juste l'avocat du diable, tu dissèques de manière quantique chaque cas d'une manière clinique,
Tu appuis là ou ça fait chier et parfois c'est déroutant, peut être blessant pour les plus fragiles qui n'ont aucune notion de psychologie, mais tu tapes juste, libre à chacun d'admettre, ou de corriger ton point de vue, puis avec du recul mesurer l'importance de tes analyses...

Mais tu es bien trop intéressant pour être détesté...


Oui énorme avancée aujourd'hui pour moi, sans déconner en plus.



Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 287
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: Double trahison!

Message par brassens » lun. 10 juil. 2017 23:46

Bonsoir,

Je partage l'avis de SP, je me permets d'apporter un complément :
JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Nous nous sommes connus jeunes et nous avons construit durement et longuement
Nous ou elle s'est appuyée sur toi?
JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Ayant toujours eu peur que la routine ne casse notre couple, j'ai fait beaucoup d'efforts pour aider ma femme
Je pense avoir la réponse...
JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Elle n'avait pas confiance en elle, était renfermée, timide, sensible.
Avec le temps, elle s’est épanouie, est devenue une belle femme, pleine de confiance et de rayonnement.

Elle a tiré bénéfice de votre relation? Et elle, a-t-elle fait des efforts où s'est-elle surtout appuyée sur toi pour évoluer?
JeuDeLaVie a écrit :
mar. 4 juil. 2017 11:19
Et quand je lui demandais, elle me certifiait que non,
C'est du manque de respect, c'est oublier le fait que tu es une personne, c'est te déposséder de ton droit à être pris en compte dans tes besoins essentiels, tes attentes, tes espoirs....

Je n'ai pas le temps d'aller plus loin, mais il faut distinguer le vrai geste d'amour qui est de donner sans rien attendre en retour, de la relation d'amour qui est un ensemble de gestes d'amours répétés et à double sens. Mais si en retour l'autre cherche uniquement à profiter de la relation et ne respecte pas celui qui donne, nous ne sommes plus dans une relation amoureuse équilibrée.
Elle a profité de toi, a pris ce qu'elle pouvait prendre, telle une sangsue, elle a aspiré l'amour qu'elle ne sait pas donner? ou qu'elle n'a pas eu dans son enfance? ou....
Et pour l'introspection sur toi, pourquoi ce déni? L'orgueil très certainement, tu refuses de te victimiser, d'être le faible, tu as accepté selon toi par bonté, par générosité, par gentillesse, par amour.....plus facile à accepter que de se dire que l'on a été manipulé par celle que l'on considérait comme "sa belle au bois dormant".

Comme le dit SP, dans un tel type de relation, le cocufié a joué un rôle très souvent passif et même inconscient....à 37 ans, la tombée des masques a commencé par celui de madame, à toi d'enlever le tien et d'assumer de regarder ton vrai visage dans la glace. C'est une crise identitaire, on souffre mais on se libère et on grandit humainement....Après, je peux me tromper...



Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 287
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: Double trahison!

Message par brassens » mar. 11 juil. 2017 14:52

Autres pistes peut-être? Y-a-t-il dans ton enfance, dans ta relation avec tes parents, des "messages" intériorisés du genre :

"Sacrifies-toi pour les autres"
"Sois fort"
"tu n'es pas digne d'être aimé"
......



Avatar du membre

djam
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 746
Enregistré le : ven. 21 janv. 2011 16:10

Re: Double trahison!

Message par djam » mar. 11 juil. 2017 21:55

JeuDeLaVie a écrit :
lun. 10 juil. 2017 12:04

Mes tords je les connais: avoir été naïf, m'être mis en retrait dans le couple et avoir accepté cette situation inacceptable (avec l'appui d'une psy au passage).
Nul n'est infaillible.
Et oui, parfois on peut légitimement se dire que les tords ne sont pas partagés de manière équilibrée.
La faiblesse d'avoir aimé l'autre plus que tout. D'avoir écouté son cœur. D'avoir voulu magnifier et faire s'épanouir l'autre...
Oui... bah désolé pour ça. Et ça me servira de leçon.
Si je devais recommencer avec une autre... je recommencerai. Je suis comme ça. J'appelle ça être cool mais peu importe.
J'espèrerai simplement que cette femme-là soit digne de moi et de l'amour que je lui donnerai.
L'amour à la Florent Pagny (savoir aimer, sans rien attendre en retour) ça nous mène à ça.
Il faut qu'il y ait un retour, qu'on perçoive celui-ci. Notre amour doit être alimenté par l'amour de l'autre sinon c'est le crash.
Voilà ma conclusion.
Accordes toi plus de bienveillance, accordes toi le fait d'avoir été TOI à un moment de ta vie...Écartes de tes pensées le fait d'avoir été naïf, tu a simplement fait confiance à quelqu'un, avec un trait de caractère évident de ta personnalité, tu es une personne entière, quand tu donnes tu donnes tout.
Il faudrait à ce propos sur ce site traiter du trait de caractère d'hypersensible, avec l'empathie liée à ce trait de caractère, je te le laisse le soin sans prétention de la faire si t'en as envie.

JeuDeLaVie soit plus tendre avec toi, vraiment, et ne changes pas ta personnalité pour quelqu'un, même pas pour un psy... j'espère que l'avenir te fera accepter ton être tout entier, afin de te connaître.
Tu sais toutes les approches de psy ne se valent pas, en l'état il faut évoluer et pas rester sur ce sentiment d'avoir été naïf, tu as été TOI, accordes TOI cette vérité, et assumes la pleinement et envisage de continuer à en parler à ton psy ou un autre afin de ne pas rester sur ton sentiment actuel.

Courage dans la conquête de ta personnalité... :fleur



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2252
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Double trahison!

Message par Sans Prétention » jeu. 13 juil. 2017 10:36

djam a écrit :
mar. 11 juil. 2017 21:55
Il faudrait à ce propos sur ce site traiter du trait de caractère d'hypersensible, avec l'empathie liée à ce trait de caractère, je te le laisse le soin sans prétention de la faire si t'en as envie.
Bonjour Djam,
Bonjour JeudelaVie.

Il ne s'agit pas toujours "d'envie" ou d'ignorance des requêtes... Le temps, mon pire ennemi du moment, me manque parfois :jap:

En l'état actuel des choses, ce que l'on peut dire sur le sujet c'est que effectivement, être "doué" d'une grande empathie expose à être manipulé, plus que la "moyenne" des gens dits "normaux".

https://www.sereinehypersensibilite.com ... pulateurs/

Il en va de même pour l'intelligence :

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/ ... osees.html

Ces deux points se vérifient à plein au vu des témoignages du site, ce qui d'une part corrobore la littérature spécialisée en la matière et d'autre part, c'est important, dessine un autre visage aux "cocus".

Ils ne sont plus, dans un contexte où les liaisons officielles (concubinage, mariage) sont devenues d'amour (c'était moins le cas par le passé) et ou la société encourage les comportements autrefois considérés comme "déviants" (une nouvelle norme est actuellement en train de se faire), ces gros lourdots incapables de "satisfaire" leur compagnes / compagnons. Ils sont plutôt brillants (c'est pourquoi ils attirent...) et tolérants; et les "hystériques" et autres "paranoïaques" ne font pas nécessairement des "cocus" idéaux, ni le gros de troupes. Malheureusement... :doute:

Je dis malheureusement parce que cette idée d'un siècle passé a toujours cours dans de nombreux cabinets de thérapeutes de couples : "Voyons, s'il vous a trompé, c'est que vous ne lui apportez pas ce qu'il faut..." Parfois vrai, mais le plus souvent, la situation réelle est celle d'un porteur d'eau qui s'épuise à combler un puits sans fond... Ou un seau percé dans les cas les moins graves.
Dans le cas de JeuDeLaVie, je perçois quelque chose de cet ordre : sans son autorisation à aller butiner ailleurs, il avait peur de la perdre, avec son autorisation, il l'a perdue... Puits sans fond.


djam a écrit :
mar. 11 juil. 2017 21:55
Tu sais toutes les approches de psy ne se valent pas, en l'état il faut évoluer et pas rester sur ce sentiment d'avoir été naïf, tu as été TOI, accordes TOI cette vérité, et assumes la pleinement et envisage de continuer à en parler à ton psy ou un autre afin de ne pas rester sur ton sentiment actuel.
Trois éléments :

1) Oui, être bienveillant avec soi. C'est primordial.

Accepter, s'accepter, y compris dans ses faiblesses.


Mais...


2) Sur le fait "d'être soi", je serais plus mesuré. Et ce pour trois raisons :

a - "Etre soi" peut signifier "être en pleine possession de ses moyens" ce qui n'est pas toujours le cas lorsque l'on est manipulé et donc diminué émotionnellement, intellectuellement.
On l'a vérifié lors d'observations de personnes issues d'états totalitaires, on le sait pour les sectes, on l'affirme dans le cas de relations d'emprise.

Le rationnel fuit souvent face à des exigences insurmontables qui en deviennent pathologiques.
Le même "soi", placé dans des contextes de tensions vives ou plus apaisées ne réagira pas de la même façon. On est toujours soi mais "soi -" ou "soi +". Combien sur ce site, après avoir accepté l'inacceptable ont justement eu l'impression de ne plus avoir été "eux-mêmes" ? (Lire ceux qui s'en sont "sortis").

En pareil cas, qu'on le veuille ou non, l'ego en prend un coup. D'où l'idée d'être bienveillant, mais d'où aussi l'idée que l'on pouvait éventuellement être pas tout à fait soi.


b - "Soi" est aussi composé d'un inconscient
(à moins de remettre en cause le principe...) Et celui-là ne nous donne pas toujours les bons tuyaux pour affronter certaines difficultés. Bien au contraire. Avec l'inconscient, on n'est donc pas fondamentalement "soi" mais une partie de soi, la dominante du moment, le plus souvent, son soi enfant. Le but est de reprendre la main sur (presque) tout "soi" pour éviter qu'il ne nous mène à un autre mur... Non ?
Difficile à faire sans introspection véritable, avec ou sans aide extérieure.

L'inconscient met parfois sur de bien étranges voies :
https://www.psychologue.net/articles/co ... partenaire
http://www.happy-life-psy.fr/index.php/ ... e-conjoint

Le rôle du passif n'est pas systématique, c'est à envisager.
Et affirmer avoir été "soi" dans un cas où il y a eu effectivement "auto-manipulation", c'est passer à côté de "soi". Mon avis.

c - Enfin une question : comment être "soi" sans s'affirmer ?
Par exemple, je souhaite la fidélité dans mon couple. Je la demande. Je suis moi.
L'autre ne fait pas cas de ce que je lui demande.
Deux possibilités alors :
- ou je trahis mon "soi", je laisse faire.
- ou je confirme mon "soi" : je romps la relation, fidèle à "moi" (ou je fais pareil puisque le "contrat" avec ma "moitié" est rompu, si j'estime, "moi", que la fidélité est à double sens).

d - Etre soi est un travail de toute une vie, entre le permanent et le mouvant (voilà ça fait 4... :bonk: ) et.... J'évacue la question des biais cognitifs.

Dans le cas de JeuDeLaVie, j'ai lu beaucoup d'actes qui allaient dans le sens du "confort" affectif de sa femme, très peu de chose pour le sien.
Il y a effectivement, tu l'as relevé une forme de dépendance affective à surveiller et une fois encore, ressasser non, comprendre pour ne pas reproduire, oui.

3) La notion de perversion, avant la "mode" des "PN", signifie simplement un détournement de but. Un retournement de situation.
L'empathie ne se soigne pas. Elle ne doit pas l'être.
La recherche d'un partenaire qui ne la mérite pas, si.

L'empathie qui, à la base fait grandir un couple par exemple, est détournée au profit d'un seul dans une relation d'emprise que l'on reproduit à l'infini est à interroger.
Dans un tel contexte, les choses ne sont pas à leur place, et "soi", n'en a aucune.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

djam
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 746
Enregistré le : ven. 21 janv. 2011 16:10

Re: Double trahison!

Message par djam » jeu. 13 juil. 2017 14:21

Sans Prétention a écrit :
jeu. 13 juil. 2017 10:36
djam a écrit :
mar. 11 juil. 2017 21:55
Il faudrait à ce propos sur ce site traiter du trait de caractère d'hypersensible, avec l'empathie liée à ce trait de caractère, je te le laisse le soin sans prétention de la faire si t'en as envie.
Bonjour Djam,
Bonjour JeudelaVie.

Il ne s'agit pas toujours "d'envie" ou d'ignorance des requêtes... Le temps, mon pire ennemi du moment, me manque parfois :jap:
Je n'ai plus envie de te lire, pour ma part, je mets à la trappe ton message, mea culpa :fleur



Répondre