Mon histoire

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Nas, Dom3, Sans Prétention

Avatar du membre

Topic author
franck57
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 33
Enregistré le : mar. 22 août 2017 09:01
Localisation : moselle

Mon histoire

Message par franck57 » mar. 22 août 2017 13:47

Bonjour,

Et oui, j’ai encore beaucoup de mal à y croire, mais me voilà cocu….

Comme il est de coutume de le faire, voici mon histoire (Attention, ça va être très très long…)

L’histoire débute il y a 21 ans. A l’époque j’ai 18 ans, et je rencontre une jeune fille formidable. Elle est belle, intelligente, gentille, drôle espiègle et surtout elle a le même gout pour l’aventure que moi. Rapidement on devient ce que tout le monde qualifiera par la suite de couple fusionnel. C’est à un point ou nos amis sont très étonnés de nous voir l’un sans l’autre.
On partage tout, la montagne, la plongée, l’équitation…. Sur le plan sexuel aussi on s’entend a merveille, même si dès le début, j’ai su que sur ce point particulier, rien ne serait facile avec elle. En effet étant enfant elle a subi un viol de la part de son beau-père et celui-ci a laissé des séquelles très importantes. Mais ce n’est pas grave pour moi car je sais être patient et que son être compte beaucoup plus à mes yeux que ses capacités à faires des prouesses sexuelles.

Rapidement on emménage ensemble et on commence une longue belle et tumultueuse vie commune. En 15 ans de vie commune, on va vivre sur 3 continents, déménager 15 fois, vivre des tremblements de terres, des typhons, des galères, des drames… mais surtout beaucoup beaucoup de joie et de bonheur….

En 2009 Alors que nous habitons en Asie, nous allons vivre en même temps notre plus grand bonheur et le plus affreux des drames. LE 25 septembre ma femme donne naissance à nos deux premiers enfants, malheureusement au bout de quelques minutes (qui m’ont semblées des heures, nous perdons notre fils Enzo). Ce jour la restera gravé dans ma mémoire a tout jamais car en quelques minutes j’ai bien failli tout perdre. La situation a dégénérée au point qu’en quelques minutes, ma fille, mon fils et ma femme se sont retrouvés en danger de mort imminente. C’est là que j’ai dû faire le choix le plus difficile de ma vie celui de suivre soit ma femme, soit ma fille, soit mon fils et donc de n’être présent qu’au chevet d’une seule personne « abandonnant » par la même les deux autres… Mon choix bien que difficile fut vite fait, et c’est ma femme que j’ai choisie…

En 2011, alors que nous nous sommes réinstallées en France et ce de manière « sédentaire » (nous n’avons pas déménagé depuis…) voyant que notre couple s’essoufflait un peu, nous avons commencés à nous intéresser au libertinage, d’abord timidement puis assidument. Je précise que quoi qu’il en soit on a toujours préservé un équilibre entre notre vie de couple, notre vie de famille et notre vie libertine.
Le libertinage va nous apporter énormément, et en particulier a elle car c’est par ce biais, qu’elle va faire tomber les dernières barrières liées à son viol. Je découvre à ce moment-là, une femme sure d’elle, affirmée sexuellement, épanouie et joueuse.

En 2014, suite à un changement de situation professionnelle, je me retrouve à vivre à Paris la semaine et ne rentrer que les weekends. Notre équilibre de couple et familial est très ébranlé par cette situation. C’est aussi à cette époque que nos pratique libertines s’orientent en partie vers les hommes seuls, alors que jusque-là elles se bornaient au partage de nos ébats avec des couples.

En 2015, alors que je suis toujours sur Paris la semaine, ma femme commence a vouloir des expérience libertines en Solo (s’entend sortir avec des couples ou des hommes seuls sans moi…) bien qu’excité par l’idée, je la redoute aussi. Mais faisant confiance a ma belle, je donne mon accord avec toutefois 2 conditions : 1- toujours être au courant avant, 2 -pouvoir à tout moment dire non, sans avoir a me justifier. Et…. Ça marche… aussi surprenant que cela puisse paraitre, cela a très bien fonctionné. Parce que : il n’y a pas eu beaucoup de sortie de ce genre, parce que cela n’a pas nui à notre vie de couple, bien au contraire, et parce que cela n’a pas nui à notre vie libertine non plus….

Arrive fin 2015 et les moments probablement les plus pénible de ma vie entre septembre 2015 et févier 2016, je vais subir 3 très lourdes interventions chirurgicale et un licenciement économique. Il est vrai qu’à ce moment-là ma belle s’est sentie un peu seule….

En mars 2016, je reprends le travail chez un nouvel employeur et je me retrouve à bosser a quelques kilomètres seulement de la maison… ouf…. Ça fait du bien à tout le monde et notre petite vie reprend lentement ses droits et ses habitudes.
Tout se passe bien jusque Aout 2016, ou j’ai de nouveau des soucis de santé…. Du jour au lendemain j’arrête brusque de dormir…. Et rien a faire, même les somnifères les plus puissant à leur dosage maximum ne font dormir qu’une ou deux heures maximum… Très rapidement mon état se dégrade et je suis hospitalisé. A nouveau ma belle se retrouve seule….

Cette fois c’est différent, je vais être hospitalisé durant toute la période des fêtes, et en plus on a lancé des travaux dans l’appartement qui doivent se faire entre Noel et le jour de l’an. De plus, la personne qui doit venir faire les travaux n’est autre qu’un ami libertin avec qui mon amour sort régulièrement.

Elle commence quelques jours avant le début des travaux à me parler éventuellement de faire l’amour avec lui. Je m’y oppose fermement sachant que vu mon état je ne supporterai pas de tout cela, je lui explique calmement et m’y oppose clairement.

Les travaux passent et je sors de l’hôpital le 15 janvier. Je reprends le boulot, et a nouveau on reprend notre petite vie tranquille. Les travaux n’étant pas fini, le copain repasse environ 1 fois par mois, pour terminer le travail tranquillement à son rythme.

Début Mai, ma belle me demande si elle peut s’autoriser une sortie en Solo pour aller faire un Therma et un resto avec son libertin préféré (en l’occurrence M. Travaux). Je ne m’oppose pas a cette sortie, mais mon instinct me picote…. Je lui fais préciser ses intention (car souvent ces sorties étaient platoniques, parfois sexuelles…) elle me reprécise bien qu’il n’y a rien de sexuel au programme. Bref la sortie est fixée pour le 12 mai.

Le 5 Mai, j’apprends par la banque que la belle a fait une réservation pour une chambre d’hôtel…. Pris d’un doute, sans lui dire que je suis au courant pour l’hôtel, lors d’une conversation, je lui fais repréciser le but de sa sortie…. Elle me réaffirme que c’est juste une sortie Therma Macdo, rien de sexuel….
La les plombs me saute, et je lui déballe le coup de l’hôtel…. La elle avoue que oui, elle avait prévu d’aller à l’Hôtel avec lui. Que lui pense que je suis au courant et d’accord. Je la questionne sur de possible relations précédentes et elle m’affirme qu’il n’y a jamais rien eu entre eux dont je ne sois pas déjà au courant. Je suis en rage. En rage parce qu’elle avait essayé de me cacher un truc, qu’elle aurait largement pu faire sans avoir à le cacher… pour la première fois en 20 ans, j’ai de sérieux soucis de confiance envers elle, et ça me fait très mal.

Bien évidement la sortie est annulée, l’hôtel aussi, et j’en profite pour mettre un terme définitif a ses sorties en solo. AU passage j’interdit aussi tout échange quel qu’il soit, avec nos contacts libertins en dehors des sites libertins, de notre profil Facebook libertin ou de notre boite mail libertine… histoire de garder un œil sur tout ça…..

Le weekend passe et le lundi à ma pause déjeuné je suis quand même pris d’un énorme doute… je trouve que tout ça est passé bien trop facilement. N’étant pas un manche en informatique, j’entreprends de fouiller dans ses différentes boites mail, Facebook et les différents sites qu’elle fréquente. Je m’apprêtais a laisser tomber lorsque je suis tombé sur un message envoyé a une des ses amies sur un site internet.

Dans ce message, elle raconte a son amie que cela fait plusieurs mois qu’elle me trompe, et pire, qu’elle n’a ni remords ni regrets… elle va même pousser le vice jusqu’à conseiller a son amie (alors dans une passe difficile dans son couple) de tromper son mari….
La je suis a la fois anéanti et en rage. Je lui envoie un message en lui disant que j’ai tout découvert et qu’elle a jusqu’au soir pour disparaitre de ma vie.

Nous avons discuté un peu et je suis revenu sur ma décision de me séparer d’elle, ne serais ce que pour ma fille…

J’ai exigé qu’elle coupe tout contact avec son amant et qu’elle aille voir une psy.

Depuis nous essayons de reconstruire notre couple, mais a mes yeux quelques chose est cassé. Je n’ai plus confiance en elle. Même si elle me jure que c’était la première fois, je doute. Je doute aussi du fait qu’elle ne recommencera pas. Je doute aussi du fait qu’elle ait bien coupés les liens avec son amant (même si ma surveillance ne m’en apporte aucune preuve…)

J’ai perdu ce qu’on avait de plus précieux, la confiance aveugle que je pouvais avoir en elle et je ne sais pas si je saurais faire fonctionner notre couple sans.

Bref, je crois que malgré tous nos effort notre couple est définitivement mort.

J’ai envisagé de lui rendre la monnaie de sa pièce en la trompant à mon tour, mais je ne peux pas, j’ai bien trop d’amour et bien trop de respect pour elle. Elle de son côté ne marque toujours aucuns regrets, aucun remords…. Visiblement le respect et l’amour dont je fais preuve à son égard n’est pas très réciproque.

De mon côté, je réalise que quoi qu’il en soit, je suis condamné a souffrir, que ce soit en la quittant ou en restant avec elle… Et elle ne semble pas bien se rendre compte de ça. C’est pourtant bien elle qui m’a imposé ça, je ne lui ai rien demandé.
Je pense qu’elle croit dur comme fer qu’on est sortis de ce mauvais pas, mais je pense que je vais finir par la quitter.

Voila ma longue histoire….



Avatar du membre

Pandore
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 71
Enregistré le : ven. 10 mars 2017 11:24
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=3969

Re: Mon histoire

Message par Pandore » mar. 22 août 2017 15:30

Salut franck57 et bienvenue

On retrouvera des similarités avec les témoignages d'autres membres. Ton témoignage est interessant car vous êtes passés au libertinage il y a 6 ans, puis vous avez rajouté le couple libre. Malgré cela, la tromperie émotionnelle est quand même arrivée. Comme si le fait de goûter à d'autres corps ne suffisait pas à ta femme et que le cocufiage était inéluctable ?

Ma femme et moi ayant connu qu'un seul partenaire chacun avant notre couple, le manque et la frustration son bien présentes. J'ai voulu et pensé que le libertinage résoudrait ou comblerait cette frustration mais ma femme s'est opposée. Elle a refusé le couple libre (que j'ai proposé surtout pour la garder et prévenir la récidive de la tromperie) et elle a refusé puis accepté mais dans le seul but de continuer avec son amant. Si cela n'avait été que ça, cela aurait pu marcher mais l'honnêteté devait primer. Or, elle a continué à vouloir me mentir et je l'ai pris la main dans le sac. A ce moment là j'ai compris que son plaisir était aussi bien dans le plaisir émotionnel d'aimer (et se faire aimer) d'un autre homme que dans le mensonge. Peu importe ton histoire, la quantité d’événements vécus ensemble, ça ne suffit pas.

Cela fait mal. Que ce soit après 2 ans, 12 ans ou 22 ans de vie commune. Quand on se coupe un doigt, que ce soit avec un cutter ou une feuille de papier la douleur est identique. Donc, ta douleur est pleinement compréhensible.

Quand à la confiance, elle est comme une feuille de papier qu'on a froissé. Elle ne sera plus jamais comme avant. Jamais.

Sacha Guitry disait : "Une femme ne quitte en général un homme que pour un autre homme, tandis qu'un homme peut très bien quitter sa femme à cause d'elle."

Le côté positif c'est qu'elle ne t'a pas quitté. Le côté négatif, c'est qu'un couple sans confiance c'est compliqué à vivre. :doute:



Avatar du membre

Topic author
franck57
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 33
Enregistré le : mar. 22 août 2017 09:01
Localisation : moselle

Re: Mon histoire

Message par franck57 » mar. 22 août 2017 15:43

Pandore a écrit :
mar. 22 août 2017 15:30
Salut franck57 et bienvenue

On retrouvera des similarités avec les témoignages d'autres membres. Ton témoignage est interessant car vous êtes passés au libertinage il y a 6 ans, puis vous avez rajouté le couple libre. Malgré cela, la tromperie émotionnelle est quand même arrivée. Comme si le fait de goûter à d'autres corps ne suffisait pas à ta femme et que le cocufiage était inéluctable ?
Alors, concernant le libertinage, il faut quant même préciser 2-3 choses....
- Nous sommes passé au libertinage en partie suite a sa découverte tardive de sa bisexualité. Le libertinage est aussi pour elle une façon de vivre ce coté la e sa sexualité (que je ne peut naturellement pas assouvir...)
- Tout les couples ne sont pas fait pour être libertins, ça demande de la confiance en soit, en l'autre... mais aussi d'avoir su faire une distinction claire entre le sexe et l'amour...
- Il y a autant de facon de libertiner qu'il y a de libertins, mais pour ce qui nous concerne, on est pas dans la tendance Hard du truc ;)
Pandore a écrit :
mar. 22 août 2017 15:30
Ma femme et moi ayant connu qu'un seul partenaire chacun avant notre couple, le manque et la frustration son bien présentes. J'ai voulu et pensé que le libertinage résoudrait ou comblerait cette frustration mais ma femme s'est opposée. Elle a refusé le couple libre (que j'ai proposé surtout pour la garder et prévenir la récidive de la tromperie) et elle a refusé puis accepté mais dans le seul but de continuer avec son amant. Si cela n'avait été que ça, cela aurait pu marcher mais l'honnêteté devait primer. Or, elle a continué à vouloir me mentir et je l'ai pris la main dans le sac. A ce moment là j'ai compris que son plaisir était aussi bien dans le plaisir émotionnel d'aimer (et se faire aimer) d'un autre homme que dans le mensonge. Peu importe ton histoire, la quantité d’événements vécus ensemble, ça ne suffit pas.
Avec ma femme on a connu très peu de partenaire avant de se connaitre... a vrai dire j'etait son premier (du moins dans le sens du désiré..) et elle a été ma 3eme ou 4eme partenaire... Après, avec le libertinage on a multiplié nos nombre de partenaire, mais me concernant, le sexe avec d'autre femme, n'a jamais eu la saveur si particulière de celui avec ma femme....
Pandore a écrit :
mar. 22 août 2017 15:30
Cela fait mal. Que ce soit après 2 ans, 12 ans ou 22 ans de vie commune. Quand on se coupe un doigt, que ce soit avec un cutter ou une feuille de papier la douleur est identique. Donc, ta douleur est pleinement compréhensible.

Quand à la confiance, elle est comme une feuille de papier qu'on a froissé. Elle ne sera plus jamais comme avant. Jamais.

Sacha Guitry disait : "Une femme ne quitte en général un homme que pour un autre homme, tandis qu'un homme peut très bien quitter sa femme à cause d'elle."

Le côté positif c'est qu'elle ne t'a pas quitté. Le côté négatif, c'est qu'un couple sans confiance c'est compliqué à vivre. :doute:
Je me doute que le temps passé en couple ne change rien a la douleur ressentie, moi ce qui me tue c'est qu'après tout ce qu'on a vécu ensemble (j'ai omis certain épisode, mais je pense que je suis une des rare personne a pouvoir dire que j'ai réellement donné ma vie pour sauver celle de ma femme, le fait d’être la aujourd'hui pour en parler tenant du miracle pur et simple...) , tout ce qu'on a fait, toute ces aventure (bonne ou mauvaise...) je ne m'attendait surement pas a ça de sa part.... et c'est certainement ce qui me fait le plus mal....

La confiance aveugle c’était l’âme même de notre couple... comment pourrait il survivre a sa disparition ?



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2253
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Mon histoire

Message par Sans Prétention » mar. 22 août 2017 18:27

franck57 a écrit :
mar. 22 août 2017 13:47
J’ai envisagé de lui rendre la monnaie de sa pièce en la trompant à mon tour, mais je ne peux pas, j’ai bien trop d’amour et bien trop de respect pour elle. Elle de son côté ne marque toujours aucuns regrets, aucun remords…. Visiblement le respect et l’amour dont je fais preuve à son égard n’est pas très réciproque.
Bonsoir Franck et bienvenue à bord même si nous n'avons pas l'habitude de recevoir des cas comme le tiens par ici étant majoritairement des monogames "classiques".

En tous cas, ton témoignage vivant me permets de donner corps à ce que j'affirme depuis belle lurette, à savoir la question foireuse autour du "qu'est-ce que l'infidélité" qui est pour moi une lubie de psy de bas étage...

viewtopic.php?f=38&t=4028#p64782

Quelque soit son penchant ou son choix de vie sexuel en effet, l'infidélité est d'abord et avant tout un infidélité aux principes posés par le couple.
Toute cachoterie, et ton témoignage le prouve est un coup de poignard au duo amoureux : lorsque le mensonge, la dissimulation, l'accusation de l'autre supposé être "parano" ou autre sont des manoeuvres qui blessent l'ego et réduisent la confiance, moteur essentiel du couple à peau de chagrin.

Je te conseille de nous lire car tu traverseras sans doute les mêmes périodes que nous.
Et ton chemin, malgré une forme "particulière", ne sera pas dissemblable (oui, chaque cas est différent.. Pfffff...).

Cela peut paraître étonnant pour un mono "classique" d'entendre de la part d'un libertin qui a connu moult corps qu'il est "incapable de tromper" sa dulcinée.
C'est bien la preuve que le problème se situe ailleurs que dans la simple sexualité.

En tous cas, le passif de madame, à mon avis n'aide pas à faire en sorte qu'elle se stabilise sans consulter un psy.
Même "autorisée", la voilà partie dans d'autres draps histoire de "vivre quelque chose", ce qui prouve bien sûr son insatisfaction chronique et le gouffre qui est en elle...

La question de l'alpha bien souvent posée est pour moi ici réduite à néant. Il s'agit bien d'autre chose : le syndrome du tonneau des Danaïdes.
Madame Libertine n'a pas guéri de son trauma et elle n'en peut plus de combler son manque en s'exposant à la destruction...

Bien que mono "normal", je me sens plus d'affinités avec toi Franck qu'avec n'importe quel abruti qui tourne autour d'une femme "prise".
Je crois que beaucoup de cocufieurs (et de cocus) ont des progrès à faire sur leur vision de l'amour et tu me donnes ici l'occasion de renforcer mes intuitions...

Je te souhaite bien du courage dans cette épreuve que nous savons difficile parce que ce que personne ne dit, c'est qu'elle redéfinit en profondeur notre identité et celle de notre cf (cocufieur/se) : "Qui est-elle finalement cette femme que j'ai cru avoir aimée ?"


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
franck57
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 33
Enregistré le : mar. 22 août 2017 09:01
Localisation : moselle

Re: Mon histoire

Message par franck57 » mar. 22 août 2017 20:13

Sans Prétention a écrit :
mar. 22 août 2017 18:27
Bonsoir Franck et bienvenue à bord même si nous n'avons pas l'habitude de recevoir des cas comme le tiens par ici étant majoritairement des monogames "classiques".

En tous cas, ton témoignage vivant me permets de donner corps à ce que j'affirme depuis belle lurette, à savoir la question foireuse autour du "qu'est-ce que l'infidélité" qui est pour moi une lubie de psy de bas étage...

viewtopic.php?f=38&t=4028#p64782

Quelque soit son penchant ou son choix de vie sexuel en effet, l'infidélité est d'abord et avant tout un infidélité aux principes posés par le couple.
Toute cachoterie, et ton témoignage le prouve est un coup de poignard au duo amoureux : lorsque le mensonge, la dissimulation, l'accusation de l'autre supposé être "parano" ou autre sont des manoeuvres qui blessent l'ego et réduisent la confiance, moteur essentiel du couple à peau de chagrin.

Je te conseille de nous lire car tu traverseras sans doute les mêmes périodes que nous.
Et ton chemin, malgré une forme "particulière", ne sera pas dissemblable (oui, chaque cas est différent.. Pfffff...).
Bonsoir, et merci pour l’accueil, çà fait du bien de pouvoir vider son sac.

J'avoue que j'avais un peu peur en venant raconter mon histoire ici de m'entendre dire que vu qu'on était libertin il ne pouvais pas y avoir d’adultère... et pourtant...
Sans Prétention a écrit :
mar. 22 août 2017 18:27
Cela peut paraître étonnant pour un mono "classique" d'entendre de la part d'un libertin qui a connu moult corps qu'il est "incapable de tromper" sa dulcinée.
C'est bien la preuve que le problème se situe ailleurs que dans la simple sexualité.
Alors la dessus je pourrait débattre des heures.... il y a trop de fausses idée qui circulent sur le libertinage, et on pourrait presque en faire un post a part entière... mais en gros:
- le libertinage ne peut pas être une couverture pour une infidélité chronique.... çà ne marche pas comme çà et heureusement.
- le libertinage n'est pas non plus un remède pour les couples en difficulté, bien au contraire il faut être un couple solide pour libertiner
- le libertinage n'est qu'une histoire de sexe et de liberté sexuelle.
- le libertinage ne remplace jamais le sexe dans un couple, il le complete

dans tous les cas contraire, les couple explose littéralement... et quant je dit exploser, ce n'est pas qu'une image, n en a vu en club renter en couple et sortir divorcé...
Sans Prétention a écrit :
mar. 22 août 2017 18:27
En tous cas, le passif de madame, à mon avis n'aide pas à faire en sorte qu'elle se stabilise sans consulter un psy.
Même "autorisée", la voilà partie dans d'autres draps histoire de "vivre quelque chose", ce qui prouve bien sûr son insatisfaction chronique et le gouffre qui est en elle...

La question de l'alpha bien souvent posée est pour moi ici réduite à néant. Il s'agit bien d'autre chose : le syndrome du tonneau des Danaïdes.
Madame Libertine n'a pas guéri de son trauma et elle n'en peut plus de combler son manque en s'exposant à la destruction...
Effectivement, je pense que son truamatisme passé, n'est pas innocent a la situation actuelle. Je pense aussi que je me sent trompé non pas par le fait qu'elle ai couché avec ce type (apres tout elle a couché avec des dizaine de type, en ma présence ou non), mais surtout par le fait qu'elle l'ai fait dans mon dos et a un moment ou j'aurai voulu qu'elle ai la force de dire non.
Sans Prétention a écrit :
mar. 22 août 2017 18:27
Bien que mono "normal", je me sens plus d'affinités avec toi Franck qu'avec n'importe quel abruti qui tourne autour d'une femme "prise".
Je crois que beaucoup de cocufieurs (et de cocus) ont des progrès à faire sur leur vision de l'amour et tu me donnes ici l'occasion de renforcer mes intuitions...
Comme je l'ai dit dans un poste précédent, il y a autan de manière de libertiner qu'il y a de libertins, je pense aussi qu'il y a autant de manière d'aimer qu'il y a d'amoureux....
Sans Prétention a écrit :
mar. 22 août 2017 18:27
Je te souhaite bien du courage dans cette épreuve que nous savons difficile parce que ce que personne ne dit, c'est qu'elle redéfinit en profondeur notre identité et celle de notre cf (cocufieur/se) : "Qui est-elle finalement cette femme que j'ai cru avoir aimée ?"
Merci, mais malheureusement ce n'est pas aussi simple, car si il y a bien une certitude que j'ai, c'est de l'aimer... même si je pense la quitter, car ce qu'elle a cassé dans notre couple, n'est a mon avis pas réparable.



Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 125
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Mon histoire

Message par Mitsou78 » mer. 23 août 2017 08:22

Bonjour et bon courage.
Effectivement intéressant d'avoir le ressenti de ce coté de la barrière qui pourrait parfois sembler être une solution au couple... Mais non.


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Topic author
franck57
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 33
Enregistré le : mar. 22 août 2017 09:01
Localisation : moselle

Re: Mon histoire

Message par franck57 » mer. 23 août 2017 19:43

Bonsoir tout le monde....

J'ai lu pas mal de choses sur le forum aujourd'hui... Et notamment sur la vengeance...

Alors sur ce point la je doit avouer que je me suis fait un petit plaisir malsain.

Je ne me suis pas vengé de ma femme, mais de son amant.

Il se trouve que ce dernier a perdu son boulot (licenciement économique) juste après que j'ai découvert son aventure avec ma femme.

Et bien figurez vous que je l'ai embauché.... du coup j'ai la très plaisante sensation de le tenir par les coui***)... en plus, j'ai une sacrée bonne vision sur son emploi de temps...

Bon ok, lui pense avoir fait une bonne affaire, mais moi je doit avouer que je trouve un petit coté jouissif a la situation...

demain, j'essaie de vous faire un portrait du bonhomme, c'et assez intéressant et révélateur aussi ;)



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2253
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Mon histoire

Message par Sans Prétention » mer. 23 août 2017 20:59

Oh !


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
franck57
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 33
Enregistré le : mar. 22 août 2017 09:01
Localisation : moselle

Re: Mon histoire

Message par franck57 » mer. 23 août 2017 21:07

Sans Prétention a écrit :
mer. 23 août 2017 20:59
Oh !
euh oui... mais encore ???



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2253
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Mon histoire

Message par Sans Prétention » jeu. 24 août 2017 02:45

Tu nous diras les suites...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Pandore
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 71
Enregistré le : ven. 10 mars 2017 11:24
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=3969

Re: Mon histoire

Message par Pandore » jeu. 24 août 2017 14:20

Sans Pretention a écrit :La question de l'alpha bien souvent posée est pour moi ici réduite à néant. Il s'agit bien d'autre chose : le syndrome du tonneau des Danaïdes.
franck57 a écrit :Et bien figurez vous que je l'ai embauché.... du coup j'ai la très plaisante sensation de le tenir par les coui***)...
La démonstration pure et simple que la male Alpha l'est avant tout par rapport aux autres hommes. Comme pour les Loups, il y a un male alpha et quand un jeune male tente de piquer la femelle du male dominant celui-ci va ou se laisser faire ou rappeler qui est le boss.



Avatar du membre

Topic author
franck57
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 33
Enregistré le : mar. 22 août 2017 09:01
Localisation : moselle

Re: Mon histoire

Message par franck57 » jeu. 24 août 2017 14:24

Pandore a écrit :
jeu. 24 août 2017 14:20
Sans Pretention a écrit :La question de l'alpha bien souvent posée est pour moi ici réduite à néant. Il s'agit bien d'autre chose : le syndrome du tonneau des Danaïdes.
franck57 a écrit :Et bien figurez vous que je l'ai embauché.... du coup j'ai la très plaisante sensation de le tenir par les coui***)...
La démonstration pure et simple que la male Alpha l'est avant tout par rapport aux autres hommes. Comme pour les Loups, il y a un male alpha et quand un jeune male tente de piquer la femelle du male dominant celui-ci va ou se laisser faire ou rappeler qui est le boss.
Sauf que je n'ai rien du Male Alpha... ni le tempérament, ni le comportement.... autant sur le plan social, que sexuel ;)

au contraire même, je suis largement plus dans le clan des dominés que des dominateurs... ;)



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2253
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Mon histoire

Message par Sans Prétention » jeu. 24 août 2017 16:57

Pandore a écrit :
jeu. 24 août 2017 14:20
quand un jeune male tente de piquer la femelle du male dominant celui-ci va ou se laisser faire ou rappeler qui est le boss.
https://youtu.be/4kJ4ojtHJ4M


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2253
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Mon histoire

Message par Sans Prétention » jeu. 24 août 2017 17:03



Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
franck57
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 33
Enregistré le : mar. 22 août 2017 09:01
Localisation : moselle

Re: Mon histoire

Message par franck57 » lun. 28 août 2017 14:15

Bon aller… j’avais promis un portrait de l’amant, je m’y colle…. (En plus j’entends le zig en train de se faire chier à l’étage en dessous, je dois avouer que ça me motive… 😊 )

Alors, d’abord, la rencontre, On a fait connaissance avec lui via les sites de rencontres libertines. A l’époque je bossais à Paris la semaine, et on avait pris l’habitude avec madame de chasser ensemble sur les sites. Comme à notre habitude, c’est moi qui est pris le premier contact avec lui, et une fois qu’il a eu réussi un certain nombre de test (ben oui, on est sélectifs, et autant un couple qu’un homme seul ou qu’une femme seule doit avoir un peu d’esprit en plus du physique pour avoir une chance de coucher avec nous…), c’est madame qui prend le relais et entame la discussion avec lui.

Assez rapidement un rendez-vous est fixé en club, et force est d’avouer qu’on a passé un très bon moment avec lui. Le mec est doux, attentionné et très bon amant….

Rapidement, on décide que ce serait bien de le revoir. A l’époque nos disponibilités en semaine sont inexistantes, et visiblement de son côté c’est très difficile pour lui de rencontrer le weekend (sans qu’on sache pourquoi à l’époque…)

A force de discussion, on finit par savoir pourquoi… Monsieur a une copine (qui de surcroit est cocue, vu qu’elle n’est absolument pas au courant de son activité libertine…). Ils vivent séparés et il ne la voit que le weekend (d’où ses disponibilités inexistantes…). A priori elle serait dépressive depuis des années et inactive sexuellement depuis au moins aussi longtemps… (j’utilise le subjonctif, parce que maintenant, ce qu’il dit ou a pu dire, je le prends avec beaucoup de recul et de méfiance…).

Un peu refroidi, par le truc, je dis à madame de limiter ses contacts avec lui aux sites libertins, de ne plus échanger de photos avec lui, et de limiter au maximum ses interaction entre notre compte Facebook libertin et le compte Facebook du mec (à savoir qu’il a sa copine dans ses contact Facebook.).

Toutefois le lien n’est pas rompu (aujourd’hui je le regrette, car je pense que la supercherie a commencé la...) et madame continue de discuter avec lui via les sites libertins. Je garde un œil distant sur les conversations, mais rien ne me choque… Avec le temps madame deviens un peu sa confidente…

Au bout d’un certain temps, madame me demande si elle peut se faire une sortie « platonique » avec lui. Confiant je n’y vois pas d’inconvégnants et je la laisse faire. Les premières sorties se passe bien, ils passent des heures à discuter de tout et de rien et de leurs vies respectives, mais j’avoue que le récit de ces conversations me laisse un peu songeur… Le type aurait eu un enfance difficile, coincé dans sa cité, un père militaire très dur (c’est marrant, les militaires en général ne vivent pas en cité, mais plutôt dans des logements qui leurs sont dédiés…) bref… Il aurait élevé un loup (en cité ça doit être simple…)

Plus leur discussion avance, plus le truc semble gros… viens le passage du terrible accident de moto, qui lui laisse une jambe a moitié paralysée… Le passage dans une écurie de course moto allemande en tant que préparateur mécanique. Le passage en prison (pour quel motif…. Mystère…) la boite de rénovation de vielle voiture classique qui a fait faillite bref…. Plus le temps passe plus je me dis que le mec est un beau parleur qui cherche à se rendre intéressant, mais ma chère et tendre ne semble pas vouloir s’en rendre compte. Sachant qu’on avait pas revu le mec pour coucher depuis, et que je n’estimais pas qu’il y ai de risque j’ai laissé faire. (Grosse erreur).

En 2016, on décide de faire quelques travaux chez nous, et n’étant pas un super bricoleur, on décide de faire appel à lui pour nous aider (il fait du black depuis longtemps, et sur ce point il a bonne réputation…). Il vient plusieurs fois à la maison pour estimer les travaux à faire, et on se décide à tous poser une semaine de congés entre noël et le jour de l’an pour faire les travaux.

Courant de l’année, madame me demande à faire 2 ou 3 sortie avec lui, mais là clairement pour coucher avec lui. Je lui donne mon accord, sur ce point.

La suite vous la connaissez, je me retrouve hospitalisé pour cette semaine-là, et les travaux (et pas que…) se feront sans moi.

C’est au moment où je vais découvrir l’adultère et embaucher le gars que les masques vont tomber.

D’abord le jour où j’ai découvert mon statut de cocu, comme j’avais dans un premier temps mi la dame a la porte, j’ai balancé un SMS a l’amant, en lui disant que je savais tout et que si il avait un minimum de respect pour elle, il assumerait ses connerie et il ferait en sorte qu’elle ne dorme pas dans la rue…. La, le grand caïd s’est dégonflé comme une merde… J’ai eu droit a tout, :
- Il ne s’est rien passé,
- Je pensais que tu étais au courant,
- Vous êtes libertin, donc libre, je n’ai pas à me mêler de ça.
- Et puis quoi encore, tu ne veux pas que je récupère aussi le chat et la gamine
Bref, on sent que le type a des coucougnettes…. Ça devait être sympa la taule….

Ensuite au moment de l’embaucher, j’ai eu son CV entre les mains, et la bien évidement, le masque est tombé, pas de place de préparateur mécanique, pas de boite de rénovation de voiture classique, pas de passage en prison non plus. L’accident de moto qui lui a paralysé une jambe est en fait un accident de travail….

Bref, le mec est bidon, il a raconté à ma femme ce qu’elle voulait entendre pour coucher avec, il s’est inventé une vie de bad boy….

J’ai essayé d’expliquer tout ça a madame, mais elle n’a pas voulu y croire, elle lui a cherché des excuses :
- Son passage en taule est pas sur son CV, ce genre de truc on ne s’en vante pas…
- Sa boite qui a coulé, il ne l’a pas mise pour ne pas mentionner un échec sur son CV
- Son poste de préparateur mécanique il ne l’a pas mis non plus, ça remonte à trop loin…
- Pour son accident, ben il a dû avoir un accident de moto et un accident du travail... ça arrive…
Bref, j’ai un peu l’impression qu’elle a idéalisé le type et que rien ne le fera descendre de son piédestal.



Répondre