Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Nas, Dom3, Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Topic author
moimeme
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 40
Enregistré le : jeu. 21 sept. 2017 18:58

Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par moimeme » jeu. 21 sept. 2017 19:43

Bonsoir,

Je ne pensais pas un jour m'inscrire sur ce genre de forum, voire même sur n'importe quel forum d'ailleurs. Je cherche du soutien car je n'en peu plus. Je suis mariée depuis plus de 22 ans avec 3 enfants de 16 à 22 ans. Mon mari a 52 ans et est inscrit dans un club de tir depuis plusieurs année. J'ai appris qu'il y avait une fille qui s'est inscrite à ce club au début de cette année qui a 20 ans de moins que lui. Ils se sont rapprochés au fil des mois. Mon mari avait précisé à cette intrigante qu'il était marié et père de 3 enfants mais ça n'a pas eu l'air de lui faire peur. Ils étaient tous les deux inscrits sur le FB du tir donc pas mal d'échanges, mais je n'ai rien vu à ce moment là, j'avais confiance en mon mari. Mais au fil des semaines j'étais angoissée. A chaque fois que mon mari allait au tir le vendredi soir, et le we je n'étais pas tranquille. Je lui demandais si cette fille était tjs aussi collante.

Début août mon mari me dit qu'on vit plus en colocataires que mari et femme. Je ne comprends pas. C'est sur qu'en 22 ans de mariage, la routine s'était un peu installée mais bon. Mais de là à parler de colocation !! J'ai su quelques temps après qu'il avait une liaison avec cette pouffe depuis 4 mois. Ca m'a fait très mal. Bref,j'ai su qu'ils ont couché ensemble la première fois courant mars le jour de notre anniversaire de mariage (dur d'apprendre ça). Petite précision, à ce moment là, j'étais alitée car on venait de me poser une prothèse totale de hanche fin janvier (j'ai 48 ans). Mon mari m'a dit qu'il prenait la décision de la quitter et de rester avec moi. Ok. Seulement, cette nana ne l'a pas entendu de cette oreille. Elle est allée le harceler à son boulot, venait le voir en bas de notre maison, le contactait sur Messenger, enfin une vraie folle. Trouvait tous les moyens pour se faire prendre en pitié (son père à l’hôpital, suicidaire, etc..) Elle a menacé de se jeter d'une falaise mais bon sachant qu'elle a une arme à la maison, si elle avait voulu en finir, elle n'aurait pas fait toute cette comédie. Mon mari me disait qu'il était amoureux de nous deux mais qu'il avait fait son choix : moi. Elle est même allée jusqu'à proposer un roulement : on se partagerait mon mari. Après plusieurs semaines de cogitation de ma part et de harcèlement de la part d'eux deux, on a mis en place un roulement. Une semaine chez l'une, une semaine chez l'autre. Oui je sais vous allez dire que je suis folle, mais par amour j'aurai fait n'importe quoi.

Quand il est parti chez elle, le 26 aout au soir pour passer sa première semaine chez elle, j'ai dû partir une semaine chez ma belle soeur quelques jours avec 2 de mes enfants car j'étais en dépression. Mon mari était donc avec elle toute la semaine. Il pleurait quand je suis partie, il me disait qu'il m'aimait, que la situation était ubuesque mais qu'il ne voyait pas comment faire autrement. Pendant cette semaine j'ai bien senti au téléphone que ses sentiments pour moi disparaissaient, ça me faisais peur. Je ne sais pas ce que l'autre lui a raconté, elle a dû lui remplir le cerveau de je ne sais quoi. Début septembre j'ai su qu'il allait vivre définitivement avec sa pouffe. Nouveau coup de poignard. Il nous dit qu'il ne nous abandonne pas, que lorsqu'on aura besoin de lui on pourra l'appeler, il est à 15 mn de la maison.

Depuis je suis seule avec mes 2 plus jeunes enfants, je me morfonds, je déprime. Ma belle-soeur, ma soeur et des amies me disent que ça ne peut pas durer entre eux deux car la fille est une vraie hystérique (c'est vrai). Il y a des jours avec et des jours sans pour moi, et je ne sais pas comment remonter la pente. Je suis assistante maternelle. Je ne gagne pas beaucoup d'argent. J'aimerai déménager mais je ne peux pas. Je ne veux pas divorcer non plus ni me séparer. Ca serait trop dur pour moi. J'ai vécu la trahison, le mensonge, la honte, je n'ai pas envie en plus de subir ce divorce. A savoir, que j'ai dû être opérée d'une nouvelle fracture le 11 septembre dernier, sortie de l'hôpital vendredi dernier, il y a une semaine. Mon mari venait me voir à' l'hôpital, était très attentionné. Dimanche soir, mon mari est parti de la maison pour vivre définitivement avec sa pouffe. il vient régulièrement me donner un coup de main pour la toilette. Encore heureux, c'est lui qui a dit qu'il ne nous abandonnerai pas. Je maintiens ce lien et je m'imagine la jalousie de l'autre nous sachant ensemble. J'ai fait court car il y a pleins de trucs qui vous ferai hérisser les cheveux sur la tête. Je pense que cette fille est une perverses narcissique, elle est possessive et jalouse. Mon mari l'a reconnu.

Merci de m'avoir lu, ça me fait déjà du bien.

Mimosas



Avatar du membre

Topic author
moimeme
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 40
Enregistré le : jeu. 21 sept. 2017 18:58

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par moimeme » ven. 22 sept. 2017 11:57

Beaucoup de monde lit mon histoire mais pas de réponses. Il n'y a personne pour m'aider, pour me dire ce qu'il pense de tout ça ?? Je me sens tellement seule. HELP !!



Avatar du membre

Pandore
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 71
Enregistré le : ven. 10 mars 2017 11:24
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=3969

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par Pandore » ven. 22 sept. 2017 12:53

Bonjour moimeme

Bienvenue sur ce forum où tu pourras t'exprimer autant que tu veux. La parole est libre même si nos opinions divergent parfois. Par contre, nous sommes peu nombreux à utiliser encore des forums à l'ère de facebook et autre whatsapp et les délais de réponse sont parfois un peu plus long.

Ta situation est particulière car tu as accepté de partager ton homme faute de choix et aussi parce-que tu l'aimes encore profondément. Vu ton message, ton homme ne t'aime plus dans le sens "eros" mais il reste attaché à toi après autant d'années de vie ensemble.

Dis moi, ce serait quoi exactement de pire que ça que de divorcer ? Comment vois-tu les choses ?
A te lire, vous êtes déjà divorcé car il a abandonné le domicile conjugal et tu pourrais obtenir gain de cause à ce sujet.
Le mariage comme le divorce est un statut juridique et ne défini pas l'amour présent ou pas. Une nouvelle fois, selon ton message, vous êtes déjà séparé mais vous rester un couple de parents et des "amis".

Sache que si les revenus de ton mari sont plus élevés et que tu as la charge des enfants, tu percevras une pension alimentaire pour chacun de tes enfants selon un barème qui est établi. http://droit-finances.commentcamarche.n ... de-calcul Le savoir devrait te libérer un minimum l'esprit sur la question financière.

Dans tous les cas, tu dois te protéger et il m'apparait très clairement que tu as besoin d'un soutien psychologique si tu ne veux pas basculer définitivement dans la dépression. As-tu un psy ?



Avatar du membre

Topic author
moimeme
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 40
Enregistré le : jeu. 21 sept. 2017 18:58

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par moimeme » ven. 22 sept. 2017 14:29

Bonjour Pandore,

Merci pour ta réponse. Pour ce qui est du partage de mon homme, une fois que l idée a fait son chemin, que j ai finalement accepté, qu un roulement ait été mis en place, sa pouffe à dit que ce n était pas la bonne solution, ça ne s est donc jamais fait. Car qd elle demande qq chose mon mari obéit et ça n a jamais été son genre de se faire diriger par quelqu un mais elle sait faire avec lui. Manipulatrice ds l âme.

Le divorce pour moi signifierait l abandon de mon mari aux bras de cette perverse narcissique. Elle a un mauvais fond, lui raconte monts et merveilles et j espère qu un jour mon mari se reveille et voit le vrai visage de cette intrigante. Et puis en quelques semaines j ai vecu l abandon, l hypocrisie, la honte, le mensonge, etc et parler divorce ds la foulee seraiit trop dur poir moi pour l insrant. Peut etre un jour... J y ai pensé malgré tout hier soir car je suis en colère. Notre fils de 22 ans vient me voir de loin (3h de route) et mon mari m a dit hier soir, du moins sa pouffe lui a dit de venir uniquement le dimanche matin, alors que notre fils part en début d après midi. Il ne le verra que 3 ou 4 h peut être moins. Elle veut détruire notre famille, elle souhaite qu il ns abandonne et ça me fait mal. Je me demande s'il mérite que je me batte pour lui des fois, tellement il est distant et aveugle. Je lui ait déjà dit que je me faisais du souci pour lui parce qu elle voulait diriger sa vie, qu elle voulait lui interdire de voir ses enfants, mais lui ne voit rien.

Oui j ai un psy mais je ne peux pas conduire actuellement suite à ma fracture à la jambe. Je suis donc souvent alitée (la position assise prolongée est douloureuse) donc j ai tout le temps pour cogiter. Et ça va durer qq temps encore malheureusement. Les infirmières et mon kiné viennent chez moi car je ne peux pas me déplacer (voiture interdite pour l instant).

Je te remercie pour le lien. Je vais le consulter prochainement.

Mimosas.



Avatar du membre

sudsudsud
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 51
Enregistré le : jeu. 13 mai 2010 20:08

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par sudsudsud » ven. 22 sept. 2017 18:41

je viens de remonter mon post "" après 39 ans de mariage "" si cela peut t'aider un peu , car ton histoire a certaines similitudes avec la mienne

il faut absolument que tu te détaches complétement de ton mari , après tu y verras beaucoup plus clair , regarde j'y suis très bien arrivée ...
les hommes aiment les femmes fortes de caractère , relève la tete , soit fière de toi et de tes enfants , ignore le .....

bon courage pour la suite
Modifié en dernier par sudsudsud le ven. 22 sept. 2017 20:19, modifié 1 fois.



Avatar du membre

Topic author
moimeme
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 40
Enregistré le : jeu. 21 sept. 2017 18:58

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par moimeme » ven. 22 sept. 2017 19:26

Merci beaucoup sudsudsud pour ta réponse.

Il y a des jours où j'y arrive et d'autres c'est plus difficile. Aujourd'hui par exemple, ça va, mais demain ..... Mais c'est grâce à vos messages de soutien que je pense y arriver plus facilement.

Merci encore.

Mimosas



Avatar du membre

Simone
Cornu
Cornu
Messages : 7
Enregistré le : mer. 11 nov. 2015 12:11

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par Simone » sam. 23 sept. 2017 00:59

Bonsoir Mimosas,
Ca fait longtemps que je ne suis pas intervenue sur le forum même s'il m' a beaucoup aidée, mon histoire étant "atypique". Cependant ton récit me touche beaucoup, je te sens sur le fil du rasoir, j'ai envie de t'envoyer un peu de chaleur et de compréhension ...
Pour ton mari je comprends que tu aies du mal à envisager de briser le lien qui vous unit encore, mais il s'agit d'un adulte de 50 ans, il a son libre arbitre, j'ai du mal à croire qu'il se laisse complètement manipuler sans son consentement ...
Tu es dans un état d'extrême fragilité compte tenu de tes problèmes de santé, je trouve son attitude totalement irresponsable et injuste. Comme l'a souligné Pandore, il doit assumer ses responsabilités vis à vis de toi et de vos enfants.
Mais ça ne doit pas être facile pour toi de faire valoir tes droits dans la situation où tu te trouves ...
Et pas facile non plus de te détacher de lui après toutes ces années.
Tes enfants sont grands, ils sauront bien lui renvoyer directement ses manques et incapacités en tant que père.
Quant à toi, il faut te préserver et économiser tes forces. Ne perds pas ton temps et ton énergie à essayer de le convaincre qu'il fait fausse route avec cette harpie ... S'il s'en rend compte tout seul c'est bien, il reviendra te manger dans la main. Sinon ... tant pis pour lui !
Courage tous ces événements traumatisants sont très récents, il va te falloir du temps pour digérer tout ça, mais tu y parviendras !



Avatar du membre

Topic author
moimeme
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 40
Enregistré le : jeu. 21 sept. 2017 18:58

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par moimeme » sam. 23 sept. 2017 12:09

Merci Simone pour ton message.

C est vrai que mon mari est totalement différent de ce que je l ai connu. Il a du caractère, n aime pas avoir tord mais là il se fait totalement manipuler par cette morue. Qd mon mari etait indecis elle lui a fait le coup du chantage affectif, lui a dit qu il se trompait s il revenait vers moi, elle lui envoyait des photos d elle soit disant en train de pleurer pour l amadouer. Il y croyait, il courait vers elle des qu il sentait qu elle allait faire une bêtise mais elle ne l a jamais fait bien sûr car comédienne et manipulatrice ++. Qd je devais parler a cette harpie comme tu dis il fallait que je la ménage pour ne pas qu elle se supprime, je n y croyais pas. Je pensais a ce moment là que mon mari allait rester avec moi comme il me l avait dit. Je regrette maintenant de ne pas lui avoir balancer mon fiel à la figure. Elle a tt fait pour qu il aille vers elle au détriment de mes enfants.

Je lui avait même donné l adresse d un psy, elle a fait croire qu elle irait le voir mais non, elle dit que ce sont ts des cons. Je pense plutôt qu elle a peur de se retrouver devant l un d eux et qu il découvre sa pathologie.

Mes amis, ma soeur, ma belle soeur pensent ts que cette folle avait un plan dès le début. Aller s inscrire ds un club de tir pour commencer. C est sûr que si elle s était inscrite ds un club de tricot elle aurait moins trouvé de mecs !!

En plus c est vrai que vu ma situation actuelle je ne peux pas faire grand chose. C est difficile. Mes enfants sont formidables avec moi mais ce n est pas leur rôle de jouer les garde malade, de me consoler qd je suis au plus mal. Ils souffrent également de cette situation mais je languis le jour où ils balanceront leur fiel à leur père et à sa pouffe, ils ne méritent que ça.

Pour l instant j essaie de faire comme l a dit Sudsudsud, je vais l ignorer et faire la femme forte, on verra bien.

Merci encore de me soutenir ça me fait un bien fou.



Avatar du membre

Lautrec
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 1063
Enregistré le : ven. 19 févr. 2010 18:53

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par Lautrec » dim. 24 sept. 2017 09:05

Bonjour Mimosas,

Il y a un moment que je ne suis pas intervenue sur le forum mais je viens de lire ton histoire et elle m'a donné envie de réagir.
J'ai connu une situation qui ressemble à la tienne.

La notion de couple, vous concernant, a changé de nature.

S'il ne t'abandonne pas en totalité, disons que, si j'ai bien compris, il continue à contribuer financièrement et à t'aider dans certains domaines, il vit et couche néanmoins avec quelqu'un d'autre.

Ce faisant, il se comporte davantage comme un fils qui a quitté le nid depuis peu et qui vient s'occuper de sa mère.
Et ta peur de "l'abandonner à une perverse...", confirme ce statut de grand enfant que tu voudrais protéger.

Si on lit l'histoire en sens inverse, elle prend tout son sens.

Je te souhaite beaucoup de courage pour surmonter cette période difficile de ta vie. Le forum te sera d'un grand soutien sans aucun doute.

Je reviendrai te lire. Prends soin de toi.



Avatar du membre

Topic author
moimeme
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 40
Enregistré le : jeu. 21 sept. 2017 18:58

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par moimeme » dim. 24 sept. 2017 11:47

Bonjour Lautrec et merci pour ton message.

Oui comme tu dis, le comportement de mon mari est plus celui d un fils envers sa mère. Il se sent obliger pour se donner bonne conscience. Il doit qd même se sentir merdeux je pense et tant mieux.

Sa façon de m accabler au début pour justifier leurs actes à lui et sa morue m a fait beaucoup de mal. J ai même pensé qu ils avaient raison, j ai beaucoup culpabilisé mais avec le temps je me rends compte que rien ne justifie leurs actes et que je n y suis absolument pour rien. Eux seuls sont responsables.

J ai eu une grande discussion avec mes enfants hier soir. J ai pu constater leur soutien envers moi et m ont fait comprendre que je n étais absolument pas responsable et que la connerie venait de leur père. Ça M a fait beaucoup de bien.

Hier soir mon mari m a téléphoné et m a posé des questions sur une recette qu il souhaitait refaire chez sa pouffe. Je lui ait dit "si elle a internet et si elle sait lire, elle pourra la faire". Il m a dit " c est pas elle qui demande c est moi". Je lui ait répondu : "Ah parce qu en plus elle ne sait pas cuisiner ? T as encore choisi le bon numéro !!".

J en ai marre de pleurer du matin au soir, ça devait leur faire plaisir de me voir ds cet état donc maintenant STOP.

Je vis au jour le jour. Je ne prendrais pas de nouvelles de mon mari maintenant, il a fait son choix. Je vais penser à moi et à mes enfants. Je verrais ds les semaines à venir comment ça évolue.

Merci encore pour tous vos messages. N hesitez pas a m en envoyer d autres, ca me fait un bien fou. C est grâce à vous que je remonte un peu la pente et à mes enfants aussi bien sûr.



Avatar du membre

Lautrec
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 1063
Enregistré le : ven. 19 févr. 2010 18:53

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par Lautrec » dim. 24 sept. 2017 12:01

Le soutien de tes enfants, ça n'a pas de prix. Je n'en ai pas reçu autant. Les miens m'ont dit de "lâcher l'affaire".
Avec le recul, c'est eux qui avaient raison.

Je suis admirative de ta réaction ; c'est juste ce qu'il faut faire. Mais bien sûr c'est plus facile à dire et tu payes le prix fort.
Je suis de tout cœur avec toi. Je n'ai pas oublié ce désespoir mêlé de dégoût, cette culpabilité sourde et insidieuse bien qu'on sache qu'elle n'a pas lieu d'être.
Ne lâche pas, on est là si tu as des coups de blues.



Avatar du membre

sudsudsud
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 51
Enregistré le : jeu. 13 mai 2010 20:08

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par sudsudsud » dim. 24 sept. 2017 19:08

[Hier soir mon mari m a téléphoné et m a posé des questions sur une recette qu il souhaitait refaire chez sa pouffe. Je lui ait dit "si elle a internet et si elle sait lire, elle pourra la faire". Il m a dit " c est pas elle qui demande c est moi". Je lui ait répondu : "Ah parce qu en plus elle ne sait pas cuisiner ? T as encore choisi le bon numéro !!".*]

quand mon mari m'appelait je ne décrochais pas le téléphone , là tu entres complétement dans son jeu ,
la preuve il t'a répondu "" c'est pas elle qui demande c'est moi ""

je me rappelle que j'avais eu quelques problèmes d'ordres ménagers (machine a laver en panne , arrosage automatique qui ne démarrait plus et j'en passe , JAMAIS je ne l'ai appelé , je me suis débrouillée TOUTE SEULE

courage tu vas y arriver , C'est TOI d'abord :fleur



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2252
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par Sans Prétention » dim. 24 sept. 2017 20:29

Bonjour moi-même...

Le temps me manque actuellement mais je préfère tout de même t'écrire pour te dire que tu as le soutien des personnes nombreuses qui, comme toi, ont connu cette période affreuse qu'est celle de l'infidélité.

Et ce que tu vis là, nous l'avons pour la plupart éprouvé, cela s'appelle un manque manifeste de respect.

Je pense que Lautrec a particulièrement bien fait le tour de la question. Ton abruti (désolé) est un gosse mal élevé qui ne maîtrise pas ses pulsions et qui est pétri d'angoisses de mort au point que c'est bien la grande faucheuse qui dirige sa vie à présent. Il veut l'éviter à tout prix et se faisant, marche comme un débile dans son sillon. Reste loin pour ne pas être happée !!!

Tu passeras en second voire en troisième derrière ses psychoses mal soignées... Je te le dis, sans parvenir à ne pas être brut de décoffrage. Tous les ingrédients sont là, difficile de ne pas nommer le gâteau : trou noir affectif.

D'habitude je bombarde de questions et je reste d'une certaine manière sur la réserve : je n'ai pas l'habitude de "tuer" des couples, mais ta situation m'interpelle.

Pour toi je n'ai qu'une interrogation : passif familial à tous les deux ?

Sinon pour le reste, je préfère être très prudent dès que l'on parle de PN... Le cas clinique est connu et sa grande médiatisation a tendance à rendre la lecture d'événements complexes difficiles. À voir des PN partout, on finit par ne plus pouvoir nommer ce qui se joue dans l'ici et maintenant en procédant au remplacement de termes comme "failles narcissiques", "manque d'estime de soi" ou simplement "connard" par "célafotedupéhaine"...

En revanche, si je reste prudent sur le profil de madame "Standetir", je peux te dire que ton bonhomme :
- t'accuse de ses propres faiblesses et souhaite donc que tu les portes à sa place
- place son intérêt personnel au dessus de l'intérêt familial
- préfère accourir face à des menaces de suicide théâtralisées plutôt que de prendre des responsabilités dans une situation où il y a une personne réellement malade
- souhaite avoir le beurre et l'argent du beurre...

Je ne suis jamais aussi virulent, et j'espère sincèrement ne pas te faire de mal en le disant, mais ton "mari" ne mérite pas ton amour. Ne sois pas forte "pour l'emm..." Mais vraiment pour TOI.

Dorénavant, tu es TA priorité ABSOLUE.

Tu n'aurais pas par hasard "sacrifié" ta carrière et tes ambitions pour lui quand vous étiez plus jeunes ?

Soigne toi, de ton mal, mais aussi de lui car il est ton mal (mâle)...

Avec tous nos encouragements.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
moimeme
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 40
Enregistré le : jeu. 21 sept. 2017 18:58

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par moimeme » dim. 24 sept. 2017 21:56

Bonsoir à tous et merci pour vos messages.

Pour réponse à sudsudsud, je préfère lui répondre au téléphone pour ne pas que l on m accuse d irrespect ou d impolitesse, mais je ne l appelle pas pour donner des nouvelles ni qd il y a un souci à la maison. Je préfère être "clean" pour qu on ai rien à me reprocher.

Pour répondre à sans prétention, je confirme que j ai trouvé ici le soutien de personnes que je ne connais pas, qui ne me jugent pas, et c est juste formidable. Merci beaucoup.

Pour ce qui est de notre passif familial, je dirais que d un commun accord (enfin c est ce que je pensais) on avait décidé que je m occuperai de nos enfants et serait donc mère au foyer. Dernièrement il m a accusé que je n avais jamais voulu travailler !! Ensuite pour sa carrière professionnelle on déménageait en moyenne tous les 5-6 ans. Je l ai suivi à chaque fois (Isère, Drôme, Aveyron, Haute Loire). Comment trouver un boulot qd on déménage régulièrement ? C est pour ça que j ai décidé il y a qq années d être assistant maternelle, pour être la pour mes enfants tt en travaillant. Il m a dit dernièrement que ce n était pas assez payé et que je devais trouver un autre boulot, qu il fallait penser à ma retraite. A l epoque je ne me disais pas que je sacrifiais ma carriere pour lui car ça me faisait plaisir de déménager, de le suivre, de le voir évoluer, mais maintenant ... J ai eu mon 1er enfant à 25 ans et depuis je n ai jamais retravaillé.

Pour le profil de mon bonhomme comme tu dis tu as visé
juste et tu ne me fais pas de mal en le disant je te rassure.

J essaie d avancer jour après jour avec l appui de mes enfants. Je vais beaucoup mieux maintenant qu il y a qq semaines qd j avais des idées noires. Ça me faisait peur. Je ne dors pas encore très bien, je me réveille vers 2-3h du mat mais bon, il faut laisser le temps au temps.

Merci encore de prendre le temps de me répondre, votre soutien et vos témoignages me font du bien.



Avatar du membre

Topic author
moimeme
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 40
Enregistré le : jeu. 21 sept. 2017 18:58

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par moimeme » dim. 24 sept. 2017 22:50

Re,

Je voulais vs raconter ma journée. Donc mon mari est venu en milieu de matinée pour voir notre fils qui habite à 3h de route de chez nous et qui repartait en début d après midi (il était arrivé vendredi soir). Dur pour mon fils. Il m a dit "la prochaine fois tu ne lui dit pas à l avance que je viens, je lui dirais moi même au dernier moment, pour voir sa réaction et sa motivation à venir me voir".

On a mangé ts ensemble.

Mon mari ns dit que la veille a cuisiné des pavés de saumon. Je lui : "Ben dis donc ca doit te faire drôle de cuisiner, toi qui avait l habitude de te faire servir". J en rajoute un couche et je lui dit :"De tte façon je n ai rien à me reprocher." Il me dit :"Ah bon ?" Je lui dit ben non c est toi qui a fait la connerie, pas moi.

Notre fils est parti après le repas, et après je suis partie me promener avec mes béquilles pour profiter du soleil. Mon mari me demande si je veux qu il vienne avec moi. Je réponds non. Il me dit :"Ah bon ?". Je lui réponds :" Écoute, je ne t impose rien, tu veux venir tu viens sinon tant pis. Tu as fait ton choix, tu fais ta vie je fais la mienne". Et la dessus je descends l allée. En cours de promenade je remarque qu il arrive derrière. Je continue ma marche et arrivé à mon niveau il me parle de tg et dd rien. Je ne réponds pas. Il me dit :" Tu n as pas envie de parler ?" Je lui réponds non, je préfère me taire sinon je dirais des méchancetés. La dessus il accélère le pas et je rentre seule à la maison.

A un moment ds l apres midi il me parle qu il est allé au lac du B... et que c est bien, il y a une cafétéria, une terrasse, etc. Ça me fait un mal de chien car qd je pensais qu il avait fait son choix de rester avec moi, c est moi qui avait proposé d aller là bas faire un pique nique avec les enfants. Mais on y était pas allés, le temps étant incertain il avait propose de pique niquer ds le champs au dessus de la maison, où il n avait pas manqué de me montrer ce jour là la falaise ou l autre folle avait faillit se jeter. Enfin du moins avait fait son cinéma de bonne femme hystérique. Et là il va là bas avec sa morue ?? Dur dur. Parce que ce que je n ai pas dit c est que qd il m avait dit qu il restait avec moi, on se tenait par la main ++, ds les bras l un de l autre ++, on allait manger des glaces ds le centre ville, et il m a avoué qq jours plus tard qu il avait découvert ce glacier avec sa morue. Qd on est allés acheté son blouson de cuir, j ai su qu il y était allé avec sa sal.... qq temps avant, avait choisi le blouson ensemble, donc il savait très bien lequel prendre qd on y est allés !! L histoire du lac c est de trop.

Je lui dit que je ne veux pas savoir ce qu il fait avec sa morue. Entre l histoire du glacier, du blouson et maintenant le lac, ça fait trop. Je l accuse de ne pas me ménager. Je lui dit : "J essaie de sortir la tête de l eau et toi tu m enfonces un coup de poignard ds le dos ?" La dessus je vais ds ma chambre pour pleurer pdt 1 h. Trop dur.

En fin de journee, il m accuse de ne pas donner de nouvelles pdt la semaine. Mais je lui dit que ce n est pas à moi d en donner, c est à lui d appeler pour savoir si tt va bien suite à mon opération. Que je ne vais pas l appeler pour lui dire que ma jambe est gonflée, que la cicatrice est sensible ++. Je ne suis pas là pour me plaindre. Que j ai l impression qu il veut couper les ponts, qu il a choisi l insouciance aux responsabilités et sa famille. Il me dit que non et je lui réponds qu il n y a rien qui me prouve le contraire.

Voilà donc on s est pris la tête. Moi ça m a fait du bien de lui dire ce que j avais sur le coeur et de lui avoir montré que j avais un peu remonté la pente.

Merci de m avoir lu. Ça me fait un bien fou de me défouler à écrire ce que je vis.



Répondre