Divorcer sans regret

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Nas, Dom3, Sans Prétention

Avatar du membre

Topic author
SousLeChoc
Cornu
Cornu
Messages : 9
Enregistré le : dim. 5 nov. 2017 19:26

Divorcer sans regret

Message par SousLeChoc » jeu. 9 nov. 2017 05:36

Bonjour,

Suite à l'infidélité de ma femme, et malgré tout ses efforts pour que je la pardonne je me vois dans l'obligation de passer à autre chose pour son bien et surtout pour mon bien.

Elle a beau essayé pour me persuader que l'autre ne représente qu'une erreur, elle m'a raconté tous les secrets qui pourraient faire du mal à ce lâche, elle a tout fait honnêtement.. mais impossible de surmonter impossible de faire comme si rien ne s'est passé impossible d'envisager d'avoir des enfants avec une femme qui a osé me tromper.

Donc du moment qu'elle refuse la séparation, mon plan est de continuer la procédure du divorce sans la tenir au courant.

Comment avez vous réussi votre séparation ?



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3516
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Divorcer sans regret

Message par jaguarboy » jeu. 9 nov. 2017 09:44

Je ne peux que le comprendre. Malgré tout, tu t'aventures dans les méandres de l’administration, avec avocats et autres joyeusetés. Bienvenue dans un monde assez glauque, mais inévitable, les divorces sont aux avocats ce que les fuites d'eau sont aux plombiers, juste que c'est nettement moins carré.

Au moins, tu sais où tu vas désormais.

Tout d'abord, oublies l'idée du divorce pour faute, qui, de toutes manières, n'existe plus en première instance. Si vous êtes d'accord, vous pouvez même prendre un seul avocat. C'est nettement moins onéreux. Le mieux étant d'éviter les procédures à rallonge ( appels... ) et de liquider intelligemment la communauté. C'est possible, ma chère et tendre ayant opéré de cette façon. Rapide, bon marché, intelligent...

Ce n'est pas vraiment mon cas puisque j'ai un mal de chien à finir une procédure de liquidation du patrimoine qui s'éternise. pas simple avec une ex qui s'est mise en situation d'insolvabilité volontaire et qui est devenue une femme plus ou moins entretenue par sa copine :? et qui se trouve dans les environs de Nouméa.

En clair, mieux vaut être d'accord pour divorcer. Car si l'un des deux freine des quatre fers, ça peut demander beaucoup de temps, beaucoup de fonds, beaucoup d'emm...

Bon courage. Cela dit, crois en mon expérience, on se sent nettement plus léger après.


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2252
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Divorcer sans regret

Message par Sans Prétention » jeu. 9 nov. 2017 15:24

Si vous n'avez pas d'enfant, c'est une décision rationnelle...

Avec quelle image du couple seraient ils partis dans leurs gènes ?


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

A qui la faute
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 38
Enregistré le : sam. 13 juin 2015 19:27

Re: Divorcer sans regret

Message par A qui la faute » jeu. 9 nov. 2017 19:11

À la fierté... Ce qu'elle ne fait pas faire...
Je veux être moins aigri que ce que l'on peut voir ici et je te souhaite que le jour où tu feras une erreur quelqu'un te tendre la main plutôt je te jette que tu es en train de le faire.
Mais pour répondre à ton interrogation le divorce avec consentement mutuel se fait maintenant avec deux avocats sans passer devant un juge. Tu devras écrire et mettre au point une liquidation de votre communauté si tel est votre régime matrimonial si vous êtes en séparation de bien pas besoin chacun garde ses biens.
Si vous êtes d'accord sur la liquidation vous avez un délai de 15 jours suite à laquelle cette liquidation sera envoyé à un notaire de votre choix et votre divorce sera validée. Si vous êtes propriétaire je t'invite à mettre en place une convention de gestion de l'immobilier.

Je me répète je vais un peu à contre-courant mais et si tu prenais un peu de recul genre un mois un mois et demi juste pour voir si la colère ne diminue pas de manière à ce que la raison puisse prendre le dessus. Et en plus ça te permettra de te rendre compte que peut-être c'était déjà une récidive ou pas.
Voilà je ferme mon côté" avocat du diable"



Avatar du membre

Topic author
SousLeChoc
Cornu
Cornu
Messages : 9
Enregistré le : dim. 5 nov. 2017 19:26

Re: Divorcer sans regret

Message par SousLeChoc » jeu. 9 nov. 2017 20:32

jaguarboy a écrit :
jeu. 9 nov. 2017 09:44

Bon courage. Cela dit, crois en mon expérience, on se sent nettement plus léger après.
C'est vraiment cette légèreté que je cherche moi aussi



Avatar du membre

Topic author
SousLeChoc
Cornu
Cornu
Messages : 9
Enregistré le : dim. 5 nov. 2017 19:26

Re: Divorcer sans regret

Message par SousLeChoc » jeu. 9 nov. 2017 20:36

Sans Prétention a écrit :
jeu. 9 nov. 2017 15:24
Si vous n'avez pas d'enfant, c'est une décision rationnelle...

Avec quelle image du couple seraient ils partis dans leurs gènes ?
C'est depuis quelque mois qu'elle me dis vouloir des enfants.. heureusement que je l'ai écouté, mais maintenant j'ai la nette certitude qu'elle va essayer d'en avoir juste pour me retenir.



Avatar du membre

Topic author
SousLeChoc
Cornu
Cornu
Messages : 9
Enregistré le : dim. 5 nov. 2017 19:26

Re: Divorcer sans regret

Message par SousLeChoc » jeu. 9 nov. 2017 20:48

A qui la faute a écrit :
jeu. 9 nov. 2017 19:11
À la fierté... Ce qu'elle ne fait pas faire...
.
Je vous ments si je vous dis que ce n'est pas la fierté.. pourtant elle me connaît elle sait que je ne tolère jamais le mensonge.. Dieu seul sait à quel point j'aime cette femme et à quel point j'ai peur de la perdre, j'imagine pas ma vie sans ellen c'est la seule femme qui a su me donner confiance en moi et c'est aussi la seule qui me l'a enlevée.
J'ai 30ans mais après ce qui s'est passé j'ai l'impression d'en avoir 70ans.. j'ai peur de regretter j'ai peur de ne plus connaître l'amour mais j'ai aussi peur de rester avec elle et regretter après



Avatar du membre

sophit444
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 188
Enregistré le : mar. 21 juil. 2015 15:19

Re: Divorcer sans regret

Message par sophit444 » ven. 10 nov. 2017 09:32

L Si tu n as pas d enfants avec cette femme ,je penses que tu prends la bonne décision ... Tu as 30 ans ,dans la fleur de l âge ...certes tu es très amoureux de ta femme mais avec le temps ça passera ...tu gardera toujours cette blessure mais petit a petit elle cicatrisera .tu rencontrera une belle femme qui te fera oublier tout ca ,qui te donnera tout l amour que tu attend ,respect ,fidelite et tu auras de merveilleux enfants qui pourront grandir dans un climat serein ou les bases sont solide !!!! Tu pourra évoluer,grandir loin de ces saloperies sordides . Tu verras tu regarderas tes mômes avec fierté ,tu sauras que tu as pris la bonne décision .

Je te parle maintenant de mon expérience . Je venais de me marier ,j étais belle ,pimpante ,follement amoureuse de mon mari ,pleine de vie ,je bossais ,j ai repoussé un paquet d avances ...BRef ...

Nous nous sommes marié au moi de mai ... un matin de juillet ,soit 2 mois après notre mariage...NOus avions fait l amour le matin même ,je prends ma douche ,lui l a prend a son tour .l ordi est allumé ,il m apel ,j y vais ,tiens son facebook est allumé ,je me dit en rigolant tiens je vais zieuter ses messages sans me douter une seconde de ce que j allais trouver .Une multitudes de messages avec une certaine Clotilde ,que je ne connais que je n ai jamais entendu parler .BRef ça faisait des mois que mon mari dragouillait cette fille virtuellement ...il l apellait ma belle ,ma chérie ... Le sol se dérobait sous mes pieds ...CE qui m a le plus choqué ,c est qu il lui avait donné le lien du site du photographe de notre mariage pour je cite " qu elle aille voir comme il était beau ,si elle le trouvait beau ? " ,a aucun moment il ne s etait vu mais dans les derniers messages il en était question ...qu ils aillent se boire un verre sur Marseille ...BRef je pars de la maison ,lui m enfume ,me dit que c était juste virtuel ,qu il avait juste besoin de se faire mousser ,me jure les grands dieu que ça n arrivera plus ,qu il a été con et gamin ,que jamais plus il ne me fera du mal ,que je suis la femme de sa vie ,la mère de ses enfants ,il fond en larmes ...BRef je pardonne ,on continue notre bonhomme de chemin ,je lui fait un enfant merveilleux ...et BIng ,j en découvre encore et encore !!! Lis mon histoire tu sera fixé.

Ce choix de juillet 2010 a engendré beaucoup ,beaucoup de souffrances et continue d en engendrer ...J y repense très souvent .

Je suis persuadé que tu prend la meilleur décision ,même si tu souffres beaucoup aujourd'hui ,tu auras le soleil demain ...



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2252
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Divorcer sans regret

Message par Sans Prétention » ven. 10 nov. 2017 10:36

A qui la faute a écrit :
jeu. 9 nov. 2017 19:11
Voilà je ferme mon côté" avocat du diable"
Il en faut ! :)


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2252
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Divorcer sans regret

Message par Sans Prétention » ven. 10 nov. 2017 10:52

A qui la faute a écrit :
jeu. 9 nov. 2017 19:11
À la fierté... Ce qu'elle ne fait pas faire...
Je veux être moins aigri que ce que l'on peut voir ici
C'est un site où arrivent des gens qui viennent de se prendre un magistral coup de pelle dans la tronche... Cette aigreur est donc naturelle.
Il y en a sans doute moins sur des sites de cocus consentants.

Et moins encore sur certaines pages de doctimachin : j'ai vérifié.

C'est un peu le problème de SOS : les suivis longitudinaux sont rares. Cependant, pour ceux dont on connait un peu les suites, il semblerait bien que, dans la plupart des cas (pas tous bien sûr), il "vaut mieux" avoir une certaine "fierté" (même mal placée) car lorsqu'elle n'existe pas, il y a (dans certains cas, pas tous) une basse estime de soi destructrice (qui est le corollaire inverse de la "fierté"). Et lorsque c'est le cas, les personnes "dépendantes" souffrent bien plus longtemps. Et leurs fragilités internes se renforcent. Elles ont en outre l'ego détruit, se réjouissent de petites victoires insignifiantes ... Et souvent finissent par "accepter" (de force) une vie qui ne leur convient pas. C'est que l'enfer était tellement atroce que le purgatoire aurait presque un goût de Bahamas...

Au niveau des médias, le discours sur la fierté mal placée manque de nuance : certaines victimes de PN, face à des thérapeutes non formés se sont vues accusées d'être folles, paranoïaques, désaxées alors qu'en réalité un manipulateur, au nom de cette "fierté", tirait les ficelles. La société est actuellement sur une structure schizophrène qui glorifie le romantisme tout en dédaignant nauséeusement le "couple". Elle adule une forme de liberté absolue qui est paradoxalement devenue liberticide : on ne peut plus choisir d'être monogame... Parce que être monogame c'est être "jaloux, exclusif, étouffant". Et pendant ce temps les avocats, la presse, les sites de rencontre clandestines se frottent les mains : le juteux marché du sexe sur commande qui ringardise l'amour tel que certains le souhaiteraient envahit de plus en plus d'espace en se faisant des alliés jusque dans l'inconscient de certaines officine idéologiques au combat pourtant juste à l'origine.

Dans le cas de couples non pathologiques, sans récidive et basé, dès le départ, sur la sincérité, le pardon est la solution la meilleure.

Dans le cas d'un couple co-dépendant affectivement, la rupture est l'issue la plus salvatrice.

Lorsqu'il n'y a pas d'enfant, en général (pas toujours) mieux vaut éviter la reconstruction d'un couple : l'enfant en devenir est souvent conçu comme "réparateur" du couple (il est alors peut-être désiré pour lui-même - mais est-ce bien sûr ? - mais aussi pour ce qu'il représente : un objet affectif de type superglue qui va pallier aux carences amoureuses des parents) ce qui provoque le risque de décentrer l'axe de gravité de la cellule familiale vers un petit être qui n'est pas censé porter la structure affective de deux adultes (adultères ?).
Cette mécanique créé des "enfants thérapeutes" : l'une des pires places que l'on réserve à un bébé supposé arriver dans l'amour pré existant entre deux parents (hommes ou femmes). Un enfant doit être accueilli, pas fantasmé.
Et pour finir sur la question, il est aujourd'hui scientifiquement prouvé que le stress ou les blessures psy se transmettent jusque dans les gènes (en plus de la vidéo accessible sur le site dans la partie "adultèmes", une récente émission de "la tête au carré" sur France Inter a été consacrée au sujet. Pas de fatalité, comme toujours, mais de plus grands risques pour la descendance).

Après, on peut être au clair avec ses sentiments et éviter ce piège ... Dans ce cas, continuer avec son partenaire.

Comme quoi rien n'est binaire. Au mieux tout est "algorithmique"...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

sophit444
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 188
Enregistré le : mar. 21 juil. 2015 15:19

Re: Divorcer sans regret

Message par sophit444 » ven. 10 nov. 2017 12:27

D accord avec sp ,rien n est binaire .

Chacuns fait comme il peu ,avec son vécu ,sa sensibilité ,son caractère ,son contexte et tout ca s ajoute encore une autre personne : le conjoint ou encore pour compliquer le tout : le sandwich il y a tellement de parametres ...



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2252
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Divorcer sans regret

Message par Sans Prétention » ven. 10 nov. 2017 16:05

sophit444 a écrit :
ven. 10 nov. 2017 12:27
D accord avec sp ,rien n est binaire .
Rien n'est binaire mais rien n'est relatif non plus...
Il y a des fondamentaux qu'on ne peut éviter...

Au pire, tout est algorithmique...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

hub
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 35
Enregistré le : dim. 18 janv. 2015 14:13

Re: Divorcer sans regret

Message par hub » dim. 12 nov. 2017 13:32

Bonjour,

Quelle chance que tu as, de ne pas avoir eu d'enfant(s) .

Fuit très vite !!!

Elle l'a fait une foie deux foies ... elle le refera dans 5 ans , 10 ans ou plus et c'est là que tu regrettera de ne pas avoir pris la bonne décision la première foie

" un vase cassé ou on a recoller les morceaux reste et restera toujours un vase fragile "

Profite de tes 30 ans on ne vie qu'une foie

Hubert



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2252
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Divorcer sans regret

Message par Sans Prétention » lun. 13 nov. 2017 02:57

Hubert !

Cela fait longtemps... Merci de ta visite. :super:
En espérant que ça va bien :)


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
SousLeChoc
Cornu
Cornu
Messages : 9
Enregistré le : dim. 5 nov. 2017 19:26

Re: Divorcer sans regret

Message par SousLeChoc » lun. 13 nov. 2017 22:13

Honnêtement le soutien que j'ai eu ici je ne l'ai jamais eu nulle part, mes remerciements les plus sincères les amis.
Pour vous tenir au courant, une autre semaine intense pleine de colère et de rage de ma part, d'empathie et de compréhension de sa part, j'ai essayé au maximum de ne pas aborder mais le rancunier qui je suis ne pardonne presque jamais.
Hier, c'était notre 2ème rencontre avec la thérapeute, qui nous a parlé chacun individuellement.. je l'ai informé de mon intention de divorcer.. mais la therapeute m'a demandé de patienter 3 semaines car elle dit qu'après avoir parlé avec ma femme elle pense que les raisons ne sont ni emotionnelles ni sexuelles mais beaucoup plus complexe que ça ! et que j'aurai tout les réponses a mes questions et que je comprendrai pourquoi elle a fait ce qu'elle a fait dans la 3eme rencontre.

Après la rencontre, j'ai déposé ma femme à la maison J'ai pris mes affaires et j'ai pris un appartement pour m'éloigner pendant quelques semaines.



Répondre