Un cauchemar qui est en fait la réalité

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Dom3, Sans Prétention, Nas

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2526
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Sans Prétention » lun. 20 août 2018 21:03

:jap:


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 194
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Mitsou78 » mer. 22 août 2018 10:19

Bonjour à vous,

On peut te parler de la souffrance d'après qui se transforme au fil du temps en un souvenir blessant ou occultant du conte de fée ou prince charmant... La vision du couple, non de l'autre surtout n'est plus la même, ta dépendance n'en est plus une, tu t'attaches plus à profiter de ce que le couple, je dis bien le couple offre, tu t'attaches plus au plaisir qu'il te donne sans, parfois, faire plus attention à ce que le cocufieur(se) y perçoit, tu ne peux plus y accorder de toute façon une confiance aveugle, tu y as perdu l'innocence de la relation... Il ou elle a modifié la relation, le contrat en profondeur, finalement tu vis le couple plus à ton avantage, tu sais aujourd'hui que quelque soit les attentions que tu as ou aurais porté, quelque soit les orientations que tu aurais offertes, les concessions faites, la crise de midi, l'érosion du couple, il ou elle aurait de toute façon succombé au chant du coucou, qui de toute façon à l'apparence du prince ou de la princesse...

Les motifs ou raisons sont "entendables" et compréhensibles, il nous faut tous plus ou moins de temps pour l'accepter... Ce qui reste de toute façon si ce n'est dans le cœur mais à l'esprit, c'est bien la transgression de tous les codes de respect car si même beaucoup, peut être y compris nous pouvons tomber sous le charme du coucou, nous aurons, il me semble, le respect de ne pas passer à l'acte, bafouer l'intimité.
C'est bien l'irrespect le plus total, l'inexistence d'amour ou d'un futur à l'instant T qui leur permet de jouir à souhait de cet égoïsme suprême.

Cet état est surement lié à la valeur investissement que mettra le cocufieur à réparer, je constate que ta femme, pas plus que la mienne ne culpabilise plus que cela de l'acte d'ignominie qu'elles ont accompli, la mienne avec un "ami" personnel devenu proche. Plus le temps passe, plus tu découvres ou prends conscience de certains éléments, événements qui te laissent transcrire le dédain profond dans lequel elle avait placé notre relation.
Cela laisse inéluctablement des traces, à plus fortes raisons quand le sujet est savamment rejeté ou éludé à chaque évocation d'un point. Ceux-ci tu les gardes quelque part et ils t'acheminent gentiment ver l'acceptation que ton, le couple n'est pas unique, exceptionnel, différent dans le fond que tous les autres..

Un jour peut être suite à ça tu peux avoir envie de devenir jouisseur à ton tour.... Qui sait ?

Bon courage.

:fleur


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 30
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » ven. 24 août 2018 23:29

Bonjour à tous,

Un petit point sur la situation...

************************************************************************
Déjà un florilège d'échanges avec ma femme qui vous fera bien marrer je pense:

Moi: " Amandine j'ai mal j'ai toujours cette boule au ventre j'ai vraiment mal "
Elle: " Non mais t'as pas l'impression que c'est à force de dire que tu as mal que t'as mal ? " (Tiens, prends ça dans ta pomme le cocu ! :Q: )

Moi: " Mince mais ce soir là je viens de capter, mais vous étiez ensemble en fait à faire vos saloperies ! "
Elle: " Mais tu étais en train de dormir ! " (Oui en semaine seul à la maison après avoir géré les mômes des fois je me couche à 22h30 vu que ma femme n'est pas là, donc ça ne compte pas, ça excuse, je suis bête aussi :fou: )

Moi: " Mais pourquoi quand on discute de ça tu me parles toujours mal ? "
Elle: " Parce que je suis en colère après toi. Tu n'as toujours pas compris pourquoi j'ai fais ça. Tu ne m'aimais plus. En plus j'ai l'impression que tu te fous de moi quand tu te mets dans un état pareil alors qu'en fait tu ne m'aimais plus " (Ah oui c'est vrai quand on est cocu, qu'on a mal et qu'on est à terre pendant 2 mois, on simule et en plus on se fait engueuler, normal :petard: )

Elle, sur un ton autoritaire et blessant : " T'as pas l'impression d'avoir abandonné les mômes depuis 2 mois ?! "
Moi: " Bah si, c'est aussi ça qui me fait mal, c'est d'être dans l'incapacité de m'en occuper. Quand je vois des photos d'eux en vacances sans moi, ça me fait pleurer à chaque fois, j'en souffre " (Mince attaque loupée, j'abonde dans son sens !)

Moi: " Et toi ça ne te ferai rien d'être trompée "
Elle: " Bah non si je ne le sais pas et que toi ça te permet d'être heureux et que nous aussi du coup " (Logique ! :bonk: )

Moi: " Mais t'as pensé à moi, à notre famille, à nos mômes ? "
Elle: " Bien sûr, mais je pensais que ça ne serait pas découvert " (c'est limpide comme raisonnement :jap: )

Elle: " En fait ce n'est pas parce que tu m'aimes que tu es dans ton état, c'est juste ton égo qui est touché " (Effectivement, c'est juste mon égo qui est touché. Or l'égo on s'en fout de celui là, ce n'est pas important surtout si c'est le mien. Et non, avoir retourné la Terre entière et Internet pendant des jours pour trouver la vérité, m'être excusé mille fois de mon comportement qui a contribué à ce qu'elle en arrive là, lui avoir écrit mille choses jolies sur elle, avoir les boules de m'imaginer l'avoir perdue, non ce n'est pas de l'amour)

Des fois je me demande si elle n'est pas dingo en fait ?
Comment j'ai pu vivre 11 ans avec sans m'en apercevoir. Je suis vraiment stupide. Sur ce dernier point effectivement mon égo souffre, je confirme.

************************************************************************
Reprise en main de la situation:

Comme j'en ai marre qu'elle nie à ce point ma souffrance, j'ai décidé qu'ils allaient elle et lui assumer leur responsabilités maintenant.

Je lui ai dit STOP. "Maintenant ma petite tu vas assumer ce que tu as fait et tu vas te regarder dans une glace."

D'une, on dit la vérité aux mômes. Papa n'est pas malade depuis 2 mois. Il est triste parce que maman lui a menti pendant des mois. A propos de choses de grandes personnes. Donc papa a du mal à aimer maman maintenant." Résultats: pleurs des enfants et des parents puis ensuite apaisement des enfants qui étaient stressés. Bizarre, quand on dit la vérité aux gens finalement ils vont mieux après. Étrange ce principe de dire la vérité.

De deux, ton père à qui tu ne voulais pas lui en parler pour ne pas le décevoir, eh bien je m'en suis occupé. Non je ne suis pas en burn out à cause de mon boulot. C'est votre fille Monsieur, il faut qu'elle assume ce qu'elle a fait maintenant.

De trois, et là c'est le moment émouvant (réellement).
J'ai réfléchi longtemps, regardé sur ce forum et ailleurs, j'ai tourné en rond pendant longtemps. J'ai pesé le pour et le contre. Et j'ai pris une décision lourde de conséquences dont je ne connais pas les effets. J'ai pensé à moi d'abord. A chercher du soutien. A ne plus être seul à porter ce si lourd fardeau. A obtenir des réponses aux questions que je me pose. Je me suis dit "on est 4 dans cette histoire et les 2 acrobates vont assumer maintenant":
Je suis allé voir la femme de l'amant de ma femme et je lui ai annoncé la terrible nouvelle (pas les détails mais le résumé). Elle ne m'a pas cru au début. Elle pensait cela impossible. Puis elle s'est effondrée. Elle l'a appelé. il a confirmé. (pour l'anecdote, elle l'insulte au téléphone et lui dit " je divorce " et lui, il lui répond " on dort quand même ensemble ce soir ? " (quand on est con on est con :bonk: ))
J'étais très mal à l'aise. Elle était sous le choc émotionnel. Elle m'a donné son numéro de téléphone (qu'elle avait oublié chez elle). Je lui ai dit qu'elle pouvait m'appeler si elle souhaitait mais que je ne la joindrai pas de moi même. Je lui ai proposé de la ramener chez elle mais elle a refusé. J'ai eu peur qu'elle prenne sa voiture dans cet état. Je lui ai expliqué que je suis venu la voir pour obtenir des informations sur son mari que je ne connaissais pas mais que je comprenais que ce n'était pas le moment. Je lui ai dit que je comprenais qu'elle me déteste, elle m'a dit non et m'a remercié. Je lui ai dit de trouver du soutien, un ami, un collègue pour la ramener chez elle. En partant elle est allé à son secrétariat puis je pense qu'elle y a trouvé une bonne âme.
En rentrant chez moi je lui ai écrit un sms (pour qu'elle ait mon numéro) en lui disant être désolé que l'on est été amenés à nous rencontrer et qu'elle avait mon soutien. Elle m'a répondu 1 heure après (ouf ! elle était bien rentrée chez elle) "Merci de m'avoir dit la vérité". Ça me fait mal de la savoir malheureuse. Je sais la souffrance intense et longue par laquelle elle va passer. Je crois qu'elle fait partie des gens qui veulent savoir. Je n'en pouvais plus d'être seul à assumer et qu'en plus on minimise ma souffrance. Ce n'est pas moi qui ai créé cela. Je le subis. Ma femme et son amant nous ont oublié nous les conjoints dans leurs raisonnements. Eh bien non, on est là, on existe, on a des valeurs. Ce n'est pas à nous d'assumer leurs déviances. Je savais les souffrances que ça allait déclencher chez elle (et ses 2 enfants) et j'ai pourtant pris la décision de le faire. Dans mon intérêt surtout (et le sien de mon point de vue), pour faire bouger les lignes, pour que les choses soient claires. Maintenant je ne connais pas les conséquences à venir, c'est à dire qui va se remettre avec qui, et je m'en bats l’œuf. Mais je suis serein je pense avoir pris la bonne décision. Je n'ai pas de boule au ventre ce soir.



Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 194
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Mitsou78 » sam. 25 août 2018 07:57

Bien oui, maintenant tu n'es plus seul à savoir, plus seul à porter, plus a culpabiliser éventuellement de ne pas lui avoir dit la vérité à elle aussi...
D'un seul coup le transfert de responsabilité prend un autre chemin, le cétafote a trouvé une autre résonance...

Vu sa réaction, je crois que tu lui as rendu service, que tu lui as apporté une confirmation à un état préparatoire qu'elle avait entamé vers la séparation... Je crois.

Bon courage.


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2526
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Sans Prétention » sam. 25 août 2018 13:17

Mitsou78 a écrit :
sam. 25 août 2018 07:57
Vu sa réaction, je crois que tu lui as rendu service, que tu lui as apporté une confirmation à un état préparatoire
L'intuition, encore, et peut-être son ultime preuve à elle. Une libération en somme.
Pour la séparation, c'est une autre paire de manches.

Cependant, vive la vérité.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 30
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » dim. 26 août 2018 09:20

Bonjour à tous,

Je me sens mieux ces derniers jours (quelques rechutes tout de même de temps en temps, genre quand je tombe sur d'anciennes photos de nous heureux) mais ça va mieux.

Hier on a échangé longuement par sms avec le femme de l'amant de ma femme. (de la fin de l'après midi jusqu'à minuit)

Elle ne m'en veut pas d'être allé la voir et me remercie.
Elle a beaucoup de questions à me poser.
On s'est défoulé et on a affublé conjointement nos 2 salopa... de partenaires de noms d'oiseaux. Ça nous a fait un bien fou.
J'ai l'impression de ne plus être seul. Elle et moi vivons la même chose et partageons les mêmes sentiments à l'égard des ces 2 fils de .....
Elle de son côté allume son mari à tout va et "veut le faire morfler" (Elle est en mode vengeance pour le moment)
Moi ça me permet de mieux comprendre la situation, de mieux connaître les personnages qui jouent dans la mauvaise pièce que je vis depuis plusieurs mois.

Par contre elle est mal. Elle me dit qu'elle pleure, qu'elle crie, qu'elle a la rage. Forcément la dégringolade vient d'arriver. Et moi de mon côté j'essaie de ne pas trop lui livrer tous les éléments d'un coup. Elle a du mal a encaisser quand même, on a 2 mois de décalage, il faut que j'y aille molo. Ce qui me rassure c'est qu'elle a prévenu tout le monde autour d'elle (familles et amis) et qu'elle est allée se réfugier chez des amis. Elle n'est pas seule. Elle a du soutien.

Voilà, je ne regrette pas d'être allé la voir. J'ai l'impression de ne plus être seul au centre manipulé par 2 salopa... mais que c'est l'inverse maintenant.
Bien que ça génère tout de même du stress (parce que je la sens malheureuse), ça m'apaise, ma boule au ventre n'est pas revenue depuis plusieurs jours, ou alors que très ponctuellement (genre 30 min).
C'est terrible de dire cela mais ça y est j'ai l'impression d'avoir remis les choses à leur place. Ce que je considérais par erreur comme mon problème est maintenant l'affaire de tous (nous 4 et nos 2 familles). Et en plus, peut-être je pense cela pour me déculpabiliser, mais je me dis que ce n'est pas moi qui ait la plus grosse part à assumer.



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3566
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par jaguarboy » lun. 27 août 2018 10:04

Oui, c'est terrible pour elle de l'apprendre, mais la vérité est apparue et monsieur le cocufieur doit désormais assumer ses actes. Tu n'es plus seul à porter tout le fardeau. Sur le moment, ça peut apparaitre infâme, mais je ne vois pas pourquoi les choses ne seraient pas étalées au grand jour, que tout le monde sache à qui ils ont affaire.

Comme en BTP, il faut répartir la charge !

Crois moi, ça permet de se soulager... et de remonter la pente. Plus serein, tu pourras prendre des décisions appropriées.

Courage à toi.


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 30
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » lun. 27 août 2018 12:41

Salut,

Ces derniers épisodes m'ont fait aller mieux ces 3 derniers jours. Plus de boule au ventre.

Et puis hier soir alors que je n'avais rien demandé et que je n'étais pas si mal que ça, vers 1h30 je rêve de ma femme avec l'autre en train de ... vous voyez quoi...

Douleur foudroyante dans le ventre, je crie de douleur, je me réveille. Je tape sur le lit (j'étais seul, ma femme et mes mômes rentrent aujourd'hui de chez les grand parents). Je pleure pendant 30 minutes. Je me lève, regarde la TV puis arrive à me recoucher vers 2h30 en me concentrant sur autre chose.

C'est affreux, alors que j'allais mieux, cette put... de boule au ventre est revenue. Elle est là aujourd'hui. Je lutte pour me changer les idées et l'enlever. Le combat a repris. J'espère qu'il sera moins dur et long que les fois précédentes.

J'ai encore atrocement mal aujourd'hui, je pleure toute les heures. C'est affreux. Je suis, je crois, moins au fond du trou que les fois précédentes. Puis je me suis rengaillardi avec ces 3 jours durant lesquels j'allais mieux. Mais ça reprend, ça me fait un peu peur. Je connais ce combat pour l'avoir mené plusieurs fois ces 2 derniers mois et je sais que je vais m'en sortir et revivre sans cette boule au ventre. Mais là en ce moment où j'écris ces lignes, c'est dur.

J'espère revenir très vite sur ce forum pour vous annoncer que c'est passé. J'y crois.



Avatar du membre

polpolp
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 59
Enregistré le : jeu. 5 déc. 2013 18:57

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par polpolp » lun. 27 août 2018 13:24

Comment a réagis ta femme à tes 3 actions de reprise en main de la situation ?
A t elle enfin compris ta souffrance et accepté ses responsabilités ?

En tout cas bon courage et je trouve cela bien d'avoir réagis et d avoir repris la sutuation en main



Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 30
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » lun. 27 août 2018 13:56

Salut polpolp,

Suite au deux premières actions, Madame est redevenue amoureuse de moi !
Et que je t'aime, et que tu me manques et que j'ai eu envie de de prendre dans les bras toute la journée. Quand j'ai reçu ces messages par téléphone, je lui ai dit que je ne la comprenais pas. On s'est engueulés. Ça m'énervait qu'elle souffle le chaud et le froid. Je n'aurais pas dû, c'était une erreur. J'aurais dû être plus fort et prendre son amour sur l'instant c'est tout. Ça l'aurait peut-être débloquée pour la suite.

Suite au fait que j'ai averti la femme de l'autre fdp, ma femme m'a dit "la classe !" sur un ton ironique ! En fait je commence à comprendre comment elle fonctionne. Elle m'agresse quand je la mets face à ses responsabilités et me remet tout sur le dos. Elle est incapable d'assumer. Je me demande si elle n'attend pas de moi que je fasse en sorte qu'elle assume justement. Surtout que là, la femme de l'autre toujours sous le choc, c'est une vraie furie. Elle a commencé à bombarder la page facebook de leur groupe de musique, le modérateur (chef du groupe de musique et de ma femme au passage a appelé ma femme pour lui dire qu'il avait effacé des messages injurieux à son égard lol). A mon avis, vu la furie que c'est, je pense que toute l'usine ne va pas tarder à être au courant. Je ne suis pas sûr non plus qu'elle ne se déplace pas pour lui coller une grosse tarte (ce que je laisserais faire je pense, j'en ai eu tellement envie moi aussi). Je ne revois ma femme qu'aujourd'hui après ce dernier événement. Je pense qu'elle va déguster au boulot (railleries...) (jeudi elle y retourne) et qu'elle va bien être obligée d'assumer. Et je ne sais pas pourquoi mais j'ai l'impression qu'elle se comportera mieux à mon égard. Je te dirai le moment venu.

Ma femme est tordue ! Et moi j'épousais ses travers ! Je crois que le secret est là. Il faut que moi je sois droit et que je la laisse se détordre seule. Avec ou sans moi.
Ce qui est dur c'est que l'on a 2 jeunes enfants et que je l'aime malgré tout.
Sans les mômes, je pense que la situation serait différente. Nous ne serions plus obligés de nous voir. Et plus ça va, mieux je me sens sans elle.

Dur dur ces situations sans solutions...



Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 30
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » lun. 27 août 2018 14:10

Et non elle ne comprend toujours pas ma souffrance. Ni l'actuelle, ni celle d'avant que ça dérape.

Elle reste dans le déni.

En fait elle s'est convaincue que je ne l'aimais plus. Cela l'a déculpabilisée. Maintenant elle s'est mise dans une situation extrême. Elle ne peut plus revenir en arrière. Je lui ai bien montré que je l'aimais et que c'était une fausse excuse de sa part. Mais si elle accepte cela, tout va s’effondrer pour elle, il faudra qu'elle admette qu'elle s'est trompée elle-même et qu'il faut qu'elle se regarde dans une glace maintenant. Cela fait des mois que c'est sont credo. Donc vu sa force de caractère elle ne l'admettra pas tout de suite, peut-être même jamais. En tout cas pour le moment c'est vital pour elle. Si elle l'admet, elle tombera dans une trop profonde dépression. Et puis plus elle persévère et moins elle l'admettra.

D'ailleurs cela m'inquiète un peu pour elle. Parce que je sais très bien qu'au fond d'elle, elle se cache la vérité. Et quand elle l'aura enfin reconnue, ça va faire mal. Et si elle ne le reconnais jamais, elle restera tordue et malheureuse toute sa vie.

Je crois qu'il y a une chance qu'elle le comprenne le jour où j'irai mieux et que j'arrêterai de lui imputer mes souffrances. C'est paradoxal.
Et ça c'est dur parce que de mon point de vue, c'est quand même son comportement qui en est la source.

Maintenant ce jour là, je ne sais pas si on aura continué à deux ou si je me serai envolé.



Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 30
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » lun. 27 août 2018 14:28

Et en fait pour étayer mes propos, et après des éléments que j'ai obtenus en discutant avec la femme de l'autre fdp, la vérité qu'il va falloir qu'elle admette c'est pas du joli joli. C'est juste "oui je suis une grosse salo.. et oui je me suis laissée emmener par mes hormones parce que j'avais envie de bais.. Et que mon homme à la maison quand je rentre à 20h30 - 21h00 voire 22h00 à la maison après le boulot ou ma musique, il est crevé et il ne me bais. pas. Et que oui parce que je suis une grosse salo.. j'ai brisé 2 familles de 2 jeunes enfants parce que je n'ai pensé qu'à ma gueule et à ma cha..."

C'est effectivement plus aisé de se dire, mon homme ne m'aimait plus, en plus il n'arrêtait pas de me reprocher que je rentrais tard, et il était toujours fatigué et pas sympa à mon retour du boulot. Alors j'ai eu besoin d'amour et je suis tombée amoureuse. Je suis un pauvre petite femme qui avait besoin d'amour. Et oui je l'aimais mon amant. Et non ce n'était pas que du cul. Ce n'est pas parce que il me prenait dans la camionnette du groupe ou sur la bagnole entre midi et deux que ce n'était que du cul. C'était de l'amour fou et passionnel.

C'est beaucoup moins dégradant.

Le problème est que ce n'est pas la vérité.

Et cela je l'ai compris en parlant avec le femme de l'autre fdp. (Sans rentrer dans les détails, situation de couple similaire à la notre d'ailleurs)



Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 30
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » lun. 27 août 2018 14:33

Au fait merci le forum !

Je me suis un peu défoulé dans ces derniers messages.

Et ma boule au ventre disparaît. C'est cool. J'espère que ça va tenir...



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3566
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par jaguarboy » lun. 27 août 2018 16:37

soleilcontinue a écrit :
lun. 27 août 2018 14:28
Et en fait pour étayer mes propos, et après des éléments que j'ai obtenus en discutant avec la femme de l'autre fdp, la vérité qu'il va falloir qu'elle admette c'est pas du joli joli. C'est juste "oui je suis une grosse salo.. et oui je me suis laissée emmener par mes hormones parce que j'avais envie de bais.. Et que mon homme à la maison quand je rentre à 20h30 - 21h00 voire 22h00 à la maison après le boulot ou ma musique, il est crevé et il ne me bais. pas. Et que oui parce que je suis une grosse salo.. j'ai brisé 2 familles de 2 jeunes enfants parce que je n'ai pensé qu'à ma gueule et à ma cha..."

C'est effectivement plus aisé de se dire, mon homme ne m'aimait plus, en plus il n'arrêtait pas de me reprocher que je rentrais tard, et il était toujours fatigué et pas sympa à mon retour du boulot. Alors j'ai eu besoin d'amour et je suis tombée amoureuse. Je suis un pauvre petite femme qui avait besoin d'amour. Et oui je l'aimais mon amant. Et non ce n'était pas que du cul. Ce n'est pas parce que il me prenait dans la camionnette du groupe ou sur la bagnole entre midi et deux que ce n'était que du cul. C'était de l'amour fou et passionnel.

C'est beaucoup moins dégradant.

Le problème est que ce n'est pas la vérité.

Et cela je l'ai compris en parlant avec le femme de l'autre fdp. (Sans rentrer dans les détails, situation de couple similaire à la notre d'ailleurs)
C'est du classique ! C'est bien évidement à cause des autres, je ne suis que la victime ! Tout est fait pour se dédouaner. Je pense que nous sommes nombreux ici à avoir entendu ce genre de propos.

Je reste pourtant persuadé que personne n'arrive sous la couette d'une personne mariée en l'étant aussi sans griller un nombres conséquents de feux au rouge !


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2526
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Sans Prétention » lun. 27 août 2018 17:30

jaguarboy a écrit :
lun. 27 août 2018 16:37
C'est du classique ! C'est bien évidement à cause des autres, je ne suis que la victime ! Tout est fait pour se dédouaner. Je pense que nous sommes nombreux ici à avoir entendu ce genre de propos.

Je reste pourtant persuadé que personne n'arrive sous la couette d'une personne mariée en l'étant aussi sans griller un nombres conséquents de feux au rouge !
Un réflexe de gosse pas fini. "C'est lui qu'a commencé !".

Le manque d'amour est une chose (et il y a même des cas pathologiques : les narcissiques. Besoin d'être admirés à en crever et ils appellent ça... Besoin d'amour ... Tout un programme...)
La gestion de ce manque une autre. Et c'est ici qu'il faut arrêter les confusions. D'autant que dans la grande majorité des cas, le trompeur est celui qui a le plus d'échappatoires pendant que le trompé s'engouffre dans ses sacrifices au nom de la famille ou de je ne sais quel principe qu'il est en général seul à porter...

D'accord avec Jag. Un grand classique.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Répondre