Un cauchemar qui est en fait la réalité

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Sans Prétention, Nas, Dom3

Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 32
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » mar. 28 août 2018 00:44

Hello,

Ma femme et mes gosses sont revenus à la maison cet après midi. J'ai joué avec les gosses. J'était content de les retrouver.
Par contre ma femme me fait la tête et m'en veut à mort d'avoir tout raconté à l'autre nana. (qui est une furie)
Du coup elle est en stress et elle flippe grave des conséquences je crois.
Elle refuse quasi toute communication sur le sujet.

Moi je reste zen avec elle. Je me prends sa mauvaise humeur dans la tronche mais je reste zen, je ne lui parle que gentiment. Je lui dis juste en pleurant que je l'ai toujours aimée et que je l'aime encore mais que je ne sais pas si j'arriverai un jour à surmonter les images que j'ai dans la tête (et donc rester avec elle) et que cela me rend triste de penser cela.

Je me sens pas trop mal. Je suis sur des œufs. Je sens que je peux retomber au plus bas d'un moment à l'autre. Je lutte pour tenir bon. C'est chaotique mais ça tient. (Je pleure quand même toujours de temps en temps hein, mais je n'ai plus trop de boule au ventre)

Bref.

Ce soir je lisais ça et là des articles sur l'infidélité, le pardon, s'en sortir, la souffrance, le narcissisme qui était touché, l'enfance,...
D'ailleurs ça m'énerve. La plupart des articles parlent des femmes trompées. Ça me fait encore plus mal. Genre moi bien que je sois un homme, je suis quand même trompé. Je dois vraiment être une grosse mer..., normalement cela n'arrive qu'aux femmes. (Ce qui n'est pas le cas sur ce forum)

Re-bref.

M'est venue une question tout d'un coup. Et je me suis dit que mon vieux pote SP (on commence à se connaître un peu maintenant lol) devait bien avoir des éclaircissements vu qu'il connaît par cœur les archives de ce site. (Je ne me trompe pas c'est bien ça non ?)
Alors voilà ma question:

Y a-t-il des cocus qui se sont séparés définitivement de leur cocufieur puis qui l'ont regretté ?

Ou encore

Y a-t-il des cocus qui se sont séparés de leur cocufieur (1mois, 1 an, 10 ans) puis qui se sont remis avec après réflexion ?

(Je connais une amie de ma mère qui a quitté son mari pour cela (il y a 25 ans environ). Lui, après être devenu plus ou moins clochard a fini par se reconstruire une vie sympa. Cette amie, restée seule depuis, le regrette aujourd'hui je crois)



Avatar du membre

polpolp
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 60
Enregistré le : jeu. 5 déc. 2013 18:57

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par polpolp » mar. 28 août 2018 02:40

Je parcours pas mal de forum sur l infidélité et il y a de nombreux cocu qui quitte leurs conjointeset qui après quelques mois de souffrance se reconstruisent et reprenne goût à la vie et surtout ne regrette absolument pas et le pire c est à que leur ex voyant qu ils vont bien et ont parfois retrouver l amour reviennent la bouche en cœur.

Et il y a aussi certain qui se sépare et se remette ensemble après, d'ailleurs sur un autre forum, il y a en ce moment l histoire d un homme qui a été trompé et qui a choisi de partir et de divorcer et ils ont pu reconstruire en partant sur de nouvelles bases.

En faite il n'y a pas vraiment de schéma établie car même si il y a des similitudes tout le monde reste différents.

Bon courage



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2558
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Sans Prétention » mar. 28 août 2018 05:01

polpolp a écrit :
mar. 28 août 2018 02:40

En faite il n'y a pas vraiment de schéma établie car même si il y a des similitudes tout le monde reste différents.
Je regrette. Il y a bien des schémas. Ou plutôt des "familles" de cocufiage et par conséquent trois ou quatre schémas tout au plus.
Tout le monde reste certes "différent" (aucun problème là dessus) mais mettez un phobique grave de l'engagement, un addict sexuel, un "adulte roi", un Don Juan, un Casanova, un narcissique, un pervers narcissique avec une personne de type monogame et complètement dépendante affectivement par amour, par devoir, par blessure, par peur, par passion, le mélange donne à peu près la même chose dans bien des cas. La raison est simple : deux phobiques ou narcissiques ou je ne sais quoi ne peuvent pas faire un couple : ils se tromperaient mutuellement et leurs chemins se sépareraient assez rapidement.

Ce que je veux dire c'est que les schémas s'appliquent à peu près aux personnes et tout à fait à des dynamiques de couples. Il n'y a de toutes façons pas 56 possibilités. Mais là je parle du "pendant".
L'étendue des virtualités n'est pas si large que cela : l'être humain est limité. Avec l'habitude on sent des les premières lignes des écrits du cocu dans quelle dynamique il se situe. Et plus la situation est caricaturale, plus elle est grave.

Par contre, là où je suis d'accord avec Polpop c'est que l'après est incertain.

Les témoins du forum reviennent peu raconter ce qui leur arrive ensuite...
Certains disent reconstruire (et vivre un amour plus fort) et on se surprend à les voir quitter leurs conjoints des années après, dans une sorte de projet inconscient.
D'autres se quittent et se remettent ensemble mais bon ... Dans quel cas cela arrive-t-il ? En général des "infidélités magazine" de type presse féminine marquée d'un sexisme gerbant qui n'aide pas, contrairement à l'idée voulue, à renforcer les égalités hommes / femmes. Et donc l'égalité et le partage dans le couple.

Mais le pire cas, de mon point de vue, ce sont les faux reconstruits. Je ne souhaite cette issue à personne ...
Toujours ensemble... dans la souffrance, dans une dynamique de couple d'opposés (j'ai écrit "opposés" et pas "complémentaires"...)
Ou alors les Illusionnistes : ceux qui "croient" encore aveuglément dans un bonheur retrouvé avec une personne qui continue à les rouler dans la farine... On les reconnaît ces personnes au fait qu'elles n'ont pas changé d'un pouce avant, pendant, et après, maintenant ainsi un faux semblant de continuité identitaire.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3573
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par jaguarboy » mar. 28 août 2018 09:56

Je ne sais pas si je suis dans un plan, un schéma ou je ne sais quoi d'autre. Mes histoires datent aujourd’hui. J'ai quitté mon épouse, divorce ( pas simple ), je garde mes filles... et je suis bien mieux seul. Il faut composer avec une furie qui n'avale pas de s'être fait lourder ainsi.

Il n'y a pas eu une seconde depuis ce temps où j'ai regretté ma décision. J'ai refait ma vie depuis, mes filles sont grandes aujourd’hui et en voie d'autonomie. Le peu que je sache encore de mon ex, c'est qu'après avoir quasiment tapiné ( au sens véridique du terme ! ), s'être fait violer plusieurs fois, géré d'invraisemblables histoires consécutives à ses travers sexuels, elle est devenue lesbienne à Nouméa.

Tout un programme !!!

Ce qui fait que la probabilité que nous soyons allongé tous les deux côte à côte reste des plus faible, il faudrait que nous soyons renversé par la même bagnole !


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2558
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Sans Prétention » mar. 28 août 2018 13:15

jaguarboy a écrit :
mar. 28 août 2018 09:56
la probabilité que nous soyons allongé tous les deux côte à côte reste des plus faible, il faudrait que nous soyons renversé par la même bagnole !
:mdr


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Pandore
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 95
Enregistré le : ven. 10 mars 2017 11:24
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=3969

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Pandore » ven. 31 août 2018 18:23

Salut Soleilcontinue !

Déjà reçois toute ma compassion car nos histoires sont assez similaires (tu pourras voir dans ma bio).

Tu douilles pour le moment. J'ai une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle.

La bonne : la douleur s'estompe avec le temps
La mauvaise : il faut du temps, beaucoup de temps et voir même lui rendre la pareil pour te rétablir psychologiquement.

Tant que tu es focus sur son histoire, tu n'es pas focus sur toi et c'est ça le problème principal pour te reconstruire et avancer. Et putain que ça tourne en boucle cette histoire dans nos têtes quand on est dedans :bonk: .

Je te souhaite comme moi de finalement rencontrer quelqu'un qui pansera tes plaies, t'aidera à relativiser cette relation extra-conjugale - sans la cautionner moralement, tu comprendras que c'est assez simple de se laisser embarquer dans une relation qui nous fait oublier le quotidien, mais tu atteindras le niveau d'amour qu'a ta femme pour toi et ça c'est moins drôle....mais on ne peut pas forcer les gens à nous aimer comme on les aime.

J'ai tenté plein de trucs et je dois avouer que c'est de jouer avec les mêmes règles du jeu que ma femme qui m'a permis de ne plus hurler "tricheuse !" dans ma tête et dans sa face.

Comme je l'ai expliqué, ma femme ne s'est douté de rien jusqu'à ce que ma maitresse tombe amoureuse de moi et lui balance tout par messages privés sur les réseaux sociaux. J'ai douillé mais d'une autre manière et surtout j'avais une tonne d'arguments aussi nombreux qu'il y a de chinois sur cette Terre car elle m'avait balancé tous les arguments pour "relativiser" son aventure. Quand elle a eu mal au bide de m'imaginer dans les bras d'une autre, elle a compris ce qu'était vraiment la douleur d'être trahi. Avant c'était juste du rationnel mais ça ne touchait pas le cerveau limbique. Son corps ne comprenait pas ma peine car il n'était obsédé que par son amant. Quand ça vous retourne les tripes, on ne réfléchit plus de la même manière car on désire fuir cette émotion aussi puissante que douloureuse.

Evidemment, on a vraiment failli tout arrêter car elle se demandait si elle allait pouvoir me pardonner. Elle l'a fait et aujourd'hui nous sommes toujours ensemble et nous nous déclarons toujours beaucoup d'amour (et on copule encore plus qu'avant ce qui n'est pas plus mal :D ).

Tout va bien dans le meilleur des mondes ? J'aimerai te dire oui c'est génial, parfait. Mais vois-tu j'ai encore la nostalgie du temps où j'avais 100% confiance, comme le temps où tu croyais encore au Père Noel et il y avait cette petite magie dans les yeux. Mais aujourd'hui le Père Noel n'existe plus mais Noël reste toujours un moment attendu et agréable. C'est différent.

Si tu es prêt à changer ta vision du monde, de ton couple, des rapports hommes-femmes dans le couple, alors tu pourras sans doute t'en sortir.
Sinon tu devras la quitter et refaire ta vie avec une autre femme pour pouvoir vivre sereinement le quotidien....jusqu'à la prochaine trahison.
Attends toi à douiller pour tes gosses et là ça te fera mal aussi.

Il faut du courage pour quitter son conjoint quand ce dernier nous a trahi. Il en faut 2 fois plus pour rester avec lui car on se sait vulnérable.

A toi de voir.



Avatar du membre

Mr Pomme
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 32
Enregistré le : dim. 2 juil. 2017 18:51

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Mr Pomme » ven. 31 août 2018 23:31

jaguarboy a écrit :
mar. 28 août 2018 09:56
Ce qui fait que la probabilité que nous soyons allongé tous les deux côte à côte reste des plus faible, il faudrait que nous soyons renversé par la même bagnole !
COLLECTOR :mdr1:
Sinon je mets ca la pour ceux qui ont envie de se marrer un coup




Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 32
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » dim. 2 sept. 2018 18:09

Bonjour les copains (c'est comme cela que ma femme vous appelle !)

Souhaitons lui la bienvenue sur ce forum !

Elle savait que j'y traînais mes savates et je savais qu'elle viendrait un jour le consulter.
A partir de maintenant je ne pourrai plus m'y exprimer avec autant de légèreté et aussi librement.
C'est dommage cela me faisait du bien.

Je me sens pas trop mal en ce moment. Je n'ai plus cette boule au ventre si douloureuse. Je n'ai plus qu'une légère angoisse latente omniprésente.
Je fume toujours autant de cigarettes, ne prends plus aucun médoc depuis 10 jours, et je remange correctement. Je continue à aller chez le psy, ça m'aide.
En revanche je suis toujours d'une grande tristesse et je pleure toujours tous les jours. Je me réveille toujours la nuit suite à des images sordides.

Je commence à accepter qu'une deuxième vie commence. Cela est juste un peu dur de la commencer dans cet état de délabrement psychique et physique. J'ai décidé de ne pas subir mais de réussir ma deuxième vie mieux que la première. J'y crois. De toute façon je n'ai pas le choix.

Voilà, je reviendrai pour vous lire et vous faire état de mon avancement qui sera positif, j'y crois !

Encore merci à tous pour votre soutien et vos messages de sympathie.



Avatar du membre

Zoch
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 327
Enregistré le : sam. 18 juil. 2015 11:31

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Zoch » dim. 2 sept. 2018 20:00

Bonjour soleilcontinue,
Il y a bien longtemps que je ne suis pas venue ici. :wink:
Mais ton témoignage m'à touché.

D'abord, je tiens à te féliciter. Car moins de trois mois pour être là ou tu en es, c'est formidable. Vraiment.
Je ne minimise pas le tsunami que tu vis. Pour l-avoir vécu également.
Je fais un petit coucou à Mme Soleil!!! :mdr
Là aussi, une récurrence. Nous, cocu, parlons de ce forum à nos cons-joints. Les cons en question viennent lire nos aventures. Nous trouvent minables, pathétiques bla bla ....certains prennent même la plume pour nous expliquer à quel point leur cocu à eux est vraiment mechant.

Tu es sur la bonne voie. Celle se la reconstruction personnelle. La seule qui vaille.

J'ai mis un peu plus de 4 mois après la découverte à quitter le père de mes fils. Aucun, mais aucun regret!!!
Mme Soleil a des attitudes qui me déplaisent hautement et qui puent la toxicité même d'ici....

Quelque soit ta décision, prend soin de toi.
:A+



Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 202
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Mitsou78 » lun. 3 sept. 2018 06:48

De la même façon ma femme était venue en douce lire mes témoignages...
Dans le même style, elle ne vous appelait pas mes copains, mais mes psy à deux balles, aigris qui jugent sans savoir (SIC) !!
Pourquoi leur raconter son histoire, tu n'as qu'à leur raconter ta vie, pas la mienne...

Deux ans dans trois jours pour ce qui est déclarée comme leur première et unique sauterie (3h00 dans un appart loué, ça laisse aussi du temps), ce dont je doute toujours, les images de mon "pote" embrassant et se glissant dans ma femme sont toujours présentes. Au passage ce qui change avec le temps car toutes les pièces finissent par s’emboîter c'est bien que ton épouse passe à tes propres yeux de victime à victime consentante, puis plus clairement à l'amoureuse (de l'autre, su put être au masculin mais beaucoup d'écrits positionne l'homme sur une relation beaucoup moins sentimentale) cochonne ou salope (il eut bien été dit sans contournement pour l'homme, salaud).

La vision reste entachée de toute évidence, différente. Pourquoi rester ? Là au moins on connait sans vergogne les termes du contrat. Un nouveau est défini, le joker est joué, chacun joue sa partition en connaissance de cause....C'est différent, les sentiments sont moins juvéniles, moins illusoires, plus réels mais ils existent, heureusement...

:A+


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3573
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par jaguarboy » lun. 3 sept. 2018 10:00

Les aigris qui jugent sans savoir... :lol: Bah si, tout de même, c'est ce qui nous a amené ici.

Quant à l'unique partie de jambes en l'air, là aussi, je sais de quoi il s'agit et la suite de mon histoire donnera raison à mes doutes !


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2558
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Sans Prétention » lun. 3 sept. 2018 16:57

jaguarboy a écrit :
lun. 3 sept. 2018 10:00
Les aigris qui jugent sans savoir... :lol: Bah si, tout de même, c'est ce qui nous a amené ici.

Quant à l'unique partie de jambes en l'air, là aussi, je sais de quoi il s'agit et la suite de mon histoire donnera raison à mes doutes !
Pour ce qui est de "savoir" nous avons des centaines de témoignages, écrits sous le coup de la sidération puis de la colère. Mais c'est la suite qui est intéressante :
Nous disposons de suivis longitudinaux qui font état de l'avancée de l'histoire avec souvent de nouvelles découvertes plus croustillantes les unes que les autres. Et pendant ce temps là on entend toujours la même chanson "ils ne savent rien", "chaque cas est différent". Au final, le dénouement (qui parfois s'étale sur plusieurs années) : ben si en fait on savait et chaque cas n'est pas si différent.

Les trompeurs accidentels ne sont pas légion. C'est la raison pour laquelle on les repère facilement (une rose rouge est visible dans un champ de marguerittes). Par exemple, ils/elles ne méprisent pas la douleur du trompé, mettent à disposition leur téléphone portable et rompent sans attendre avec le sandwich vite devenu avarié. Les gestes forts se multiplient (certains quittent même un emploi pour conserver la probité du couple et sécuriser affectivement le conjoint). Et ce pour une raison simple : la peur de perdre l'être "réellement" aimé ("réellement" est employé dans le sens partagé du terme) l'emporte sur le plaisir fugace procuré par une tierce personne qui reflète l'illusion d'une vie meilleure promise mais toujours remise aux calendes grecques.

Les autres qui se maintiennent dans l'indécision et baladent leurs conjoints avec des "cétafote" "oh tu vas pas t'effondrer pour si peu !!!"... Comment dire ?
Si c'est "si peu", comment expliquer que lorsqu'ils subissent la pareille ils se mettent dans tous leurs états ?
Seraient-ils sous dotés en empathie ?
Seraient-ils à ce point autocentrés ?

Sans compter le fin du fin : une fois trompé le trompeur refuse d'endosser la responsabilité de l'acte du conjoint revanchard... Le "cétafote" est finalement un argument à sens unique ("je t'ai trompé parce-que tu ne m'aimais pas assez" c'est bien une revanche non ?)
Et les "fais ce que tu veux mais ne me dis rien" qui constituent le crépuscule d'une ère de partage en faisant de l'omission le ciment d'un couple qui préfère les apparences de perfection aux Profondeurs imparfaites d'un amour parfois maladroit mais sincère ne valent pas mieux.


Je veux bien considérer deux différences individuelles pourtant (et pas de situations) :
1) le cocu qui change (alors du coup le cf peut beaucoup moins facilement jouer à touche pipi sans qu'il n'y ait de conséquence)
2) le cocufieur : tôt ou tard, avec un cocu plus averti, moins dans l'idéalisation, c'est toutes les cartes qui sont redistribuées. Si le cf ne change pas, il s'expose gravement à l'abandon : pourquoi, une fois qu'on est devenu lucide rester avec quelqu'un dont on ne peut attendre la moindre once de respect ? Et rapidement on passe du concept de la joue droite tendue à la loi du talion.

Quand à l'unique partie de jambes en l'air, les chances sont statistiquement minces : on se fait pincer parce qu'on a été moins vigilant. Les "premières fois" très accidentelles sont en général "avouées" et pas "découvertes"... On sait pourquoi : dans la tête d'un trompeur accidentel, mieux vaut un amour basé sur la confiance au risque de la perte qu'une mascarade aux relents coupables. On préfère l'authentique à l'apparence dans ce cas (encore une fois).

Restent quelques tristes cas de personnes sous emprise, dépendants affectifs et/ou financiers qui "restent" mais on ne parle plus alors d'amour.

Il résulte de tout cela que bien sûr les cocus sont tous des cons aigris et frustrés (c'te blague) mais AUCUN d'entre eux JAMAIS quelque soit le chemin qu'il a entrepris n'a craché sur le site après être passé par ici (sauf problème de personnes mais ça c'est une autre histoire).
Que l'on reste avec un amour plus fort ou que l'on mette fin à la contamination de notre âme gangrenée par un parasite des plus démoniaques, les échanges renforcent la confiance en soi de personnes échouées ici dans un état plus que lamentable avec l'autre qui affirme ses décisions de normand en maintenant le couple en état d'incertitude et donc de souffrance en prétendant que nous sommes des poisons.
Mais il y a une constante : les cf ne peuvent tenir une argumentation cohérente face à des personnes intellectuellement plus armées.

Il y a de rares cas de personnes sincères. Ils existent. Mais on en trouve autant que des lingots dans les boîtes de Kellogg's. Seules les décisions musclées remettent les pendules à l'heure avec des individus dont la somme des aspirations se cantonne à une vie faite de plaisirs éphémères censés contrecarrer une souffrance imaginaire le plus souvent héritée de l'enfance.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

hugo
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 154
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par hugo » lun. 3 sept. 2018 18:18

Sans Prétention a écrit :
lun. 3 sept. 2018 16:57
jaguarboy a écrit :
lun. 3 sept. 2018 10:00
Les aigris qui jugent sans savoir... :lol: Bah si, tout de même, c'est ce qui nous a amené ici.

Quant à l'unique partie de jambes en l'air, là aussi, je sais de quoi il s'agit et la suite de mon histoire donnera raison à mes doutes !
Pour ce qui est de "savoir" nous avons des centaines de témoignages, écrits sous le coup de la sidération puis de la colère. Mais c'est la suite qui est intéressante :
Nous disposons de suivis longitudinaux qui font état de l'avancée de l'histoire avec souvent de nouvelles découvertes plus croustillantes les unes que les autres. Et pendant ce temps là on entend toujours la même chanson "ils ne savent rien", "chaque cas est différent". Au final, le dénouement (qui parfois s'étale sur plusieurs années) : ben si en fait on savait et chaque cas n'est pas si différent.

Les trompeurs accidentels ne sont pas légion. C'est la raison pour laquelle on les repère facilement (une rose rouge est visible dans un champ de marguerittes). Par exemple, ils/elles ne méprisent pas la douleur du trompé, mettent à disposition leur téléphone portable et rompent sans attendre avec le sandwich vite devenu avarié. Les gestes forts se multiplient (certains quittent même un emploi pour conserver la probité du couple et sécuriser affectivement le conjoint). Et ce pour une raison simple : la peur de perdre l'être "réellement" aimé ("réellement" est employé dans le sens partagé du terme) l'emporte sur le plaisir fugace procuré par une tierce personne qui reflète l'illusion d'une vie meilleure promise mais toujours remise aux calendes grecques.

Les autres qui se maintiennent dans l'indécision et baladent leurs conjoints avec des "cétafote" "oh tu vas pas t'effondrer pour si peu !!!"... Comment dire ?
Si c'est "si peu", comment expliquer que lorsqu'ils subissent la pareille ils se mettent dans tous leurs états ?
Seraient-ils sous dotés en empathie ?
Seraient-ils à ce point autocentrés ?

Sans compter le fin du fin : une fois trompé le trompeur refuse d'endosser la responsabilité de l'acte du conjoint revanchard... Le "cétafote" est finalement un argument à sens unique ("je t'ai trompé parce-que tu ne m'aimais pas assez" c'est bien une revanche non ?)
Et les "fais ce que tu veux mais ne me dis rien" qui constituent le crépuscule d'une ère de partage en faisant de l'omission le ciment d'un couple qui préfère les apparences de perfection aux Profondeurs imparfaites d'un amour parfois maladroit mais sincère ne valent pas mieux.


Je veux bien considérer deux différences individuelles pourtant (et pas de situations) :
1) le cocu qui change (alors du coup le cf peut beaucoup moins facilement jouer à touche pipi sans qu'il n'y ait de conséquence)
2) le cocufieur : tôt ou tard, avec un cocu plus averti, moins dans l'idéalisation, c'est toutes les cartes qui sont redistribuées. Si le cf ne change pas, il s'expose gravement à l'abandon : pourquoi, une fois qu'on est devenu lucide rester avec quelqu'un dont on ne peut attendre la moindre once de respect ? Et rapidement on passe du concept de la joue droite tendue à la loi du talion.

Quand à l'unique partie de jambes en l'air, les chances sont statistiquement minces : on se fait pincer parce qu'on a été moins vigilant. Les "premières fois" très accidentelles sont en général "avouées" et pas "découvertes"... On sait pourquoi : dans la tête d'un trompeur accidentel, mieux vaut un amour basé sur la confiance au risque de la perte qu'une mascarade aux relents coupables. On préfère l'authentique à l'apparence dans ce cas (encore une fois).

Restent quelques tristes cas de personnes sous emprise, dépendants affectifs et/ou financiers qui "restent" mais on ne parle plus alors d'amour.

Il résulte de tout cela que bien sûr les cocus sont tous des cons aigris et frustrés (c'te blague) mais AUCUN d'entre eux JAMAIS quelque soit le chemin qu'il a entrepris n'a craché sur le site après être passé par ici (sauf problème de personnes mais ça c'est une autre histoire).
Que l'on reste avec un amour plus fort ou que l'on mette fin à la contamination de notre âme gangrenée par un parasite des plus démoniaques, les échanges renforcent la confiance en soi de personnes échouées ici dans un état plus que lamentable avec l'autre qui affirme ses décisions de normand en maintenant le couple en état d'incertitude et donc de souffrance en prétendant que nous sommes des poisons.
Mais il y a une constante : les cf ne peuvent tenir une argumentation cohérente face à des personnes intellectuellement plus armées.

Il y a de rares cas de personnes sincères. Ils existent. Mais on en trouve autant que des lingots dans les boîtes de Kellogg's. Seules les décisions musclées remettent les pendules à l'heure avec des individus dont la somme des aspirations se cantonne à une vie faite de plaisirs éphémères censés contrecarrer une souffrance imaginaire le plus souvent héritée de l'enfance.
Et tu le prends le temps d'argumenter en plus :D



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3573
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par jaguarboy » mar. 4 sept. 2018 09:47

+ 1. Malgré le fait que nos histoires soient différentes, la trame reste la même... et la conclusion a comme une odeur connue !


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

sophit444
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 260
Enregistré le : mar. 21 juil. 2015 15:19

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par sophit444 » mar. 4 sept. 2018 10:22

Ha ces CF, c'est une grande et merveilleuse histoire de tricheries ou dans le cas où celle si demeure structurel ont tous le même avis sur ce site...

Pour mon mari celui ci est pourvu de je cites :
"gros cons aigris qui jugent sans savoir"
"De gens qui s'ennuient et qui ne trouve rien de mieux à faire que de dire du mal de leurs conjoints et d'emmener dans leurs merde d'autres personnes"
" des menteurs et des menteuses... Comme moi d'ailleurs !"

Bref, on est de la pire espèce !!!

Quand Je l'écoutes j ai l'impression d'être de la pire espèce d'être venu m'épancher ici, de raconter ce que je vivais.
Il commence à me parler de" diffamation "... Un jour qui sait, je vais me retrouver avec une plainte aux fesses pour avoir parler... Juste d avoir parler de ma souffrance à des inconnus.



Répondre