Un cauchemar qui est en fait la réalité

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Dom3, Sans Prétention, Nas

Répondre
Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 30
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » lun. 30 juil. 2018 11:49

Bonjour,

Après avoir lu plusieurs posts de ce forum je le trouve très intéressant. Il n'y a pas de jugement hâtif porté mais toujours des reflexions justes et remplies de sagesse et appropriées. Je me retrouve dans beaucoup de ces situations qui dépeignent exactement mes sentiments et souffrances extrêmes. Cela me donne l'impression de ne pas être seul, d'être enfin compris et cela me fait du bien. Je remercie donc vivement les personnes qui y sont à l'origine et celles qui y interviennent pour leur soutien.

J'écris ces lignes pour me pour obtenir de l'aide pour réfléchir, pour me sentir moins seul et pour soulager ma douleur.

Voilà donc mon histoire:

J'ai 36 ans, je suis en couple depuis 12 ans avec ma femme et nous avons 2 enfants de 9 ans et 5 ans qui sont merveilleux. J'ai rencontré ma femme au travail, elle avait quitté son ex (7 ans de vie commune) pour moi. Cela m'a toujours posé problème qu'elle ne l'ait pas quitté avant alors qu'elle me disait qu'elle ne l'aimait plus et que cela n'avait jamais été l'amour fou. Je me suis toujours imaginé qu'elle en ferait de même avec moi quand elle aura trouvé mieux. Je n'avais pas eu de relation sérieuse avant elle pour ma part. Nous sommes tombés follement et profondément amoureux, cela me faisait sentir fort et cela me donnait une confiance absolue en elle. Je pensais que nous étions rares les personnes sur Terre à éprouver cela, que c'était exceptionnel. Je pensais que c'était évident que c'était pour la vie. Notre complicité et notre amour étaient inexplicables.

Ma femme étant par éducation maternelle un peu féministe (style années 70) et moi plutôt garçon égalité homme / femme (années 90 -2000), un an après la naissance de notre premier enfant j'ai quitté mon travail pour travailler dans l'Education Nationale et ne plus le laisser de 7h30 à 19h30 chez la nounou. J'ai donc continué jusqu'à aujourd'hui à me consacrer à mes 2 enfants pour leur écourter leurs journées d'école (en début de maternelle, il pleuraient le matin, et le soir quand je m'empressait d'aller les chercher ils me disaient que la journée était longue). Aujourd'hui qu'ils ont grandi, ils aiment l'école et j'ai pris la décision dans l'année de reprendre un travail dans l'industrie (ce que je suis en train de faire au moment ou j'écris ces mots).
Ces dernières années étaient difficiles, ma femme, working girl, profitant largement du fait que je m'occupais du foyer, a pris de plus en plus de temps pour son travail (soi-disant prenant) et sa musique (elle joue dans un groupe) me laissant toujours plus seul. Elle était en demande que je m'occupe plus d'elle mais cela m'était impossible à la vue du peu de temps qu'elle accordait à notre foyer. Ce n'était plus trop l'amour fou mais je mettais cela sur le compte de la vie avec de jeunes enfants, la dureté de son travail et du mien. Je pensais qu'il fallait serrer les dents. Tenant plus que tout à elle et à notre relation, j'ai toujours esquivé toute approche d'autres femmes, en ne voulant surtout pas jouer avec le feu. Ma femme m'était trop précieuse pour tout gâcher.

Le 26 Juin dernier alors que, seul, j'avais passé le week end à réfléchir à mon mal-être qui était très grand depuis 6 mois (je pensais à son ex tout le temps et je rêvais d'elle faisant l'amour avec un ami commun), j'ai cherché en moi quelles en étaient les causes. Au coucher je lui dis "tu sais je suis au fond du trou mais j'ai réfléchi ce week-end et je vais me relever. Cela ne doit pas être agréable pour toi, je ne dois pas t'être agréable." Et puis "tu aimes quelqu'un d'autre ?". Sa réponse a été "je suis tiraillée".

A ces mots mon coeur s'est emballé, je me suis relevé assis. Mon monde venait de s'écrouler. J'ai pleuré, tremblé, ressenti des coups de poignards dans le ventre toute la nuit et la matinée jusqu'à ce que le medecin me donne des anxiolitiques. J'ai ressenti des douleurs physiques extrêmes, j'étais dans l'impossibilité de me projeter à plus de une heure de temps, ma vie était anéantie, un champ de ruine fumant avec moi au milieu. Je me sentais à terre, en lambeaux. La douleur était si intense que j'imaginais que la seule solution était de me couper la tête pour en finir (Mais je ne ferai jamais ce coup là à mes 2 enfants, c'est ce qui m'a retenu ce matin là et quand j'y ai repensé 2 ou 3 autres fois). Cette nuit là elle m'a répondu qu'il s'appelait Guillaume qu'il travaillait dans un autre service qu'il l'avait flattée depuis des mois, qu'il l'avait embrassée et qu'elle l'avait repoussé. Mais qu'ils n'avaient pas couché ensemble.

Le lendemain, elle m'a dit "j'ai rompu avec lui" (c'est très dur d'entendre ces mots) et je la crois sur ce point. Pendant la semaine qui a suivi elle disait m'aimer plus que lui mais qu'elle l'aimait aussi. Elle refusait de répondre davantage à mes questions et me faisait comprendre que tout cela venait de moi (ce que j'ai immédiatement reconnu pour une grande partie). Sentant qu'elle me mentait encore, j'étais déterminé, je me suis surpassé et j'ai donc enquêté sans arrêt pour tout comprendre. Et j'ai compris qui il était vraiment, un collègue de bureau qui s'appelle Jean-Baptiste, qui joue dans le même groupe de musique qu'elle, que la basse qui était à la maison depuis 6 mois était la sienne et une multitude de détails qui ont correspondu.

Elle m'a alors tout avoué. Ils étaient ensemble depuis Mars, qu'ils couchaient ensemble le midi et/ou le soir dans les bois dans notre voiture (sans protection évidemment, mais il ne faut pas que je m'inquiète pour cela, il lui a dit qu'il n'y avait pas de problème !). Bizarrement sur le coup cela m'a soulagé de connaître enfin la vérité. Les coups de poignards ont tout de même redoublé puis s'estompent maintenant avec le temps. Je prends des anxiolitiques, me suis remis à fumer deux paquets par jour et me prends pas mal d'apéros. Je pense remonter la pente petit à petit, surtout quand je me compare dans l'état dans lequel j'ai été au début. Mais je suis toujours meurtri.

Ses explications sont: "J'avais l'impression que tu ne m'aimais plus, que tu ne m'accordais plus d'intérêt."

Un mois a maintenant passé. Je fais toujours les montagnes russes, de rares fois je m'élève au-dessus de tout cela, je me sens sage et plus fort qu'elle et tout le monde, et je me rappelle que c'est la femme de ma vie, qu'elle a ses défauts et que je l'aime profondément et que je vais me battre pour la garder. Dans ces moments là nous sommes très proches comme aux débuts. Et puis j'ai très souvent des piqûres de rappel, je vois notre voiture, son téléphone si souvent usité à la maison (pour son travail soi-disant), je me remémore tous ces détails évidents aujourd'hui qui auraient dû m'ouvir les yeux, ces moments où elle me repoussait, ces moments où elle rentrait tard, bref toute sa trahison qui a duré 3-4 mois et qui a continué une semaine après la révélation du 26 Juin. Elle me dit en plus qu'elle aime toujours l'autre. (de moins en moins quand cela va bien entre nous)

Je l'aime toujours profondément, mais je la vois différente, c'est à dire "capable de me trahir" et en plus d'en aimer un autre. Je souffre encore terriblement. Cela ne correspond pas à mes valeurs profondes.

En plus je trouve cette situation si injuste, moi à la maison après le travail à faire les lessives, m'occuper des gamins, du ménage et ne pouvant la voir que 30 minutes par jour à son retour. Et de l'autre côté, l'autre bougre ayant toute la journée à loisir pour la flatter, discuter et se rapprocher.

Aussi j'étais tellement fier de lui accorder en toute confiance la liberté de temps dont elle avait besoin pour sa musique pour son épanouissement me disait-elle. Je la trouvais belle et épanouie, et je me disais que c'était parceque moi je me défonçais matériellement pour cela.

Je n'arrive pas à la croire quand elle dit qu'elle m'aime alors qu'elle m'a trahi et s'est servi de moi à ce point. En plus elle ne semble même pas s'en vouloir plus que ça. Elle pleure des fois, mais c'est rare et elle ne semble pas se rendre compte de l'intensité insupportable de ma souffrance et de ma douleur. Ses copines et sa mère lui ont dit "c'est démesuré de réagir comme cela". Sous entendu,"ton mec il a vraiment un problème à résoudre, toi tu n'y es pour rien."

Je ne sais pas quelle décision prendre. Soit lui pardonner, soit la quitter, soit attendre. D'un côté je souffre en restant avec elle parcequ'elle m'a trahi et qu'elle en aime encore un autre, de l'autre je souffrirai d'être sans elle parceque je l'aime. Alors pour le moment j'attends.
Je commence même à admettre que je me suis voilé la face, qu'elle est toxique pour moi et que l'univers est peuplé d'autres personnes avec lesquelles je m'entendrais peut-être mieux. Cela me donne même de l'espoir.

Voilà pour mon histoire, j'ai souffert terriblement, comme jamais dans ma vie, le temps estompe un peu cela, je reste dans l'incertitude, je suis angoissé. Je ne sais pas quoi faire. Pour le moment j'ai juste pris la décision de trouver un travail n'importe où en France ou dans le monde pour m'éloigner, pour rencontrer des gens, me vider la tête et oublier le plus possible ma souffrance qui est toujours présente.

Je suis paumé !

Merci à ceux qui auront pris le temps de lire mon message. Cela m'a fait du bien de le partager avec vous.

Le soleil a continué à se lever ce matin-là, même sur mon champ de ruines.



Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 194
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Mitsou78 » lun. 30 juil. 2018 13:55

Bonjour à toi soleilcontinue, comme je, nous nous retrouvons certainement dans ton récit..
Il n'y a que ce que l'on vit, ressent, endure ou souffre pour dicter les choix à faire, aucun d'entre nous n'a le droit, le devoir, la possibilité de le faire pour toi.
Ce que je peux te dire avec certitudes après presque deux ans, c'est bien que l'on aime plus de la même façon,de toute manière moins aveuglement, moins exceptionnellement, plus comme tout le monde. Vivre avec ou sans ne change finalement pas grand chose du vécu, c'est au quotidien qu'il faut arriver à mesurer l'envie, le désir et les souhaits partagés.
Deux ans après certaines questions deviennent des évidences, des certitudes qui restent possiblement dans le couple, plus ou moins fortement, plus ou moins régulièrement. Plusieurs fois dans l'année des situations, des lieux, des dates te ramènent à la naïveté honnête dont tu as été l'acteur inconscient...
Bref je ne te souhaite pas bienvenue ici pour les raisons évidentes qui t'y amènent, nous serions tous tellement plus libérés, insouciants de ne pas y être... Maintenant tout ce que l'on y lis, tout ce que l'on y écrit semble parfois tellement libérateur, dans la situation, qu'il est bon de s'y retrouver plutôt que s'isoler...

A te lire à ton souhait..


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 348
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par brassens » lun. 30 juil. 2018 14:13

Bonjour soleil continue,


Je te souhaite beaucoup de force pour les moments à venir.
Il y a des personnes qui trahissent par "accident" parce qu'une rencontre imprévue les dépasse.
Il y a des personnes qui ont trahissent parce que leur personnalité les "encourage" à le faire, cela me semble être le cas de Madame.

À ta place, je reequilibrais déjà le couple, tu as assuré à la maison, tu as sacrifie ton temps pour elle, c'est terminé. Elle doit prendre sa part de travail.

Son amant, c'est terminé avec ou c'est terminé.

Tu resteras peut-être si ces changements s'opèrent rapidement sinon, tes enfants méritent un autre cadre familial.
Tu peux être fier de toi, tu as été le mari dont plusieurs femmes rêvent, ta femme n'en semble pas convaincu...

Sinon, un beau coktail :
Cetafote
Non protection donc objetisation de l'autre...
MensongeS
Attenuation de ta douleur mais pas de sa frustration...

Toi, j'ai compris comment tu contribuais à son épanouissement mais elle, vu son absence d'empathie....

Rebelles toi, c'est son changement à elle qui te donnera la réponse...où elle partira....



Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 194
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Mitsou78 » lun. 30 juil. 2018 14:58

C'est ça, rééquilibré le couple, la prise de conscience te ramène à des évidences qu'il ne faut plus nier, qu'il faut utiliser pour s'établir à un niveau de partage équilibré, sain, constructif pour les deux...

A elle seule est ce que la nouvelle vision (la réelle vision) de l'autre suffit à ce ré-équilibrage, je serai tenté d'y répondre par l'affirmative.
D'un coup d'un seul, si tu en prends conscience, tu t'accordes le droit à l'individualité, à être deux sans idéalisme de l'autre dans un ensemble à deux. D'un seul coup de prince ou princesse charmant(e) l'autre devient individu dans l'esprit, dans le sens individualiste capable d'empathie et d'amour mais sachant de surcroît penser à lui avec réciprocité...

Nous sortons du conte de fée... pour accepter d'aimer et être aimer dans la vraie vie..

:fleur


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

sophit444
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 258
Enregistré le : mar. 21 juil. 2015 15:19

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par sophit444 » mar. 31 juil. 2018 08:36

Cequi est très dur dans ton histoire ,c' est qu' elle a quitté son ex pour toi ... Et dans ton cerveau ca fait ding ding ding ...le shemas se repete mais il peut en etre autrement personne ne connait vraiment l avenir ... Sait tu si il y avait eu tromperie Anvers cet homme ? Quels antécédents amoureux chez ta dame ? Ça peut t aider a y voir plus clair ... Au moins si c est structurel ou conjoncturel ? Si c' est structurel ,tu peux déculpabiliser tout de suite !!! Ça serait arrivé avec le plus fantastique des hommes ! Et franchement elle n' a pas l' air très a plaindre vu ton investissement au foyer ...PUtain c' est dégueulasse ,moi j' en rêve !

Tu remarqueras sur ce site et ailleurs que les cocus sont toujours les plus investis ,les moins libre dans le foyer ( gardes des enfants ,contraintes logistiques ...) EUx en ont beaucoup et ne se gêne pas a l utiliser a mauvais escient ...

Qoiqu' on en dise ce temps utilisés pour leurs gâteries ,leurs cachoteries est du temps qu ' il ne passe pas pour leurs famille ,a épauler leurs conjoints et nous on tire sur la corde car ils ont tels ou tels activités ,trop de boulot mais on s' épuise , on fatigue !!!! Merde que nous apporte t il eux aussi concrètement ? Je suis désolé mais pour ma part c' est de la merde en boite ( excuse ma vulgarité par moment mais la colère est une vieille compagne ...)

Donc en effet ,il faut rééquilibrer les choses ...plus d investissements de Mme dans votre foyer ! Toi prend toi du temps pour toi ,quelque chose que tu n as jamais le temps de faire car tu t' occupes de tout ! Un week end entre potes , une journée spa , du sports ...que sais je ? Un truc pour toi ...a elle de gérer les enfants et le reste ...qu elle utilise son temps constructive ment pour une fois .

La reconstruction est possible si il y a un réel et sincere investissement de sa part ! Seulement dans ce cas !
En espérant que toi tu arrives a passer au delà ...car derrière je ne te caches pas que c est chaud patate !!!

Bon l' avantage c est qu elle t as avoué ,c' est déjà pas mal ...par contre les détails ,c est elle qui te les a fourni? ( la baise dans la voiture entre midi et deux ...)

Petite question : dans quel milieu familiale a t elle évolué ? Quelques petites récurrences pourraient encore emerge ... Quel type d éducation ?

Pleins de courage a toi ... On sait qu' il en faut énormément !



Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 194
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Mitsou78 » mar. 31 juil. 2018 09:36

Pour rebondir sur le message de sophit444, chez nous Mme était, est redevenue, très investie pour la famille, la maison, le quotidien. Elle est très louve.
Du coup son certain détachement lors de leur conquête respective a été un des signaux à mon questionnement sur son désir. C'est arrivé dans un moment, où personnellement investi professionnellement, "associativement", j'avais pris du recul pour m'investir plus et calmement auprès de la famille.
Comme quoi le schéma n'est pas toujours identique, il peut être inverse...

Le MPN avait parfaitement senti, le sentiment d'abandon que ma chère vivait, elle s'en ait parfaitement livré à son endroit, pour qu'il devienne à ses yeux lui aussi abandonné par sa famille et faire de son ressentiment, le plus grand point commun de leur nouvelle complicité. Pour mémoire, ce dernier quitte le foyer à 6h00, rentre au mieux à 21h00, s'octroie des soirées et nuits avec potes et suceuses, week-end de travail imaginaire...
Tout ceci, comme moi, ma femme le savait, ça ne l'a pas empêché de croire qu'il était le mari et père idéal, en plus de lui proposer des we et semaines au soleil... pendant que nous les vilains (sa femme et moi) aurions la lourde et ingrate tâche de s'occuper du foyer...


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 30
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » mar. 31 juil. 2018 12:04

Bonjour et merci pour vos messages de sympathie, il me font du bien.

Pour vous répondre:
Les parents de Mme vivent ensemble mais ne s'entendent plus. La mère a eu plusieurs amants et dès le début de leur relation. Le père subit depuis le début.
Pour sa mère les hommes sont à abattre parce qu’ils exploitent les femmes. (vécu des ses propres parents)
Voilà pour son éducation.

Pour les détails, après la semaine d'enquête j'a tout compris. Je lui ai dit que je savais tout (et c'était vrai). Elle a alors vidé son sac sans que je lui demande plus. Les détails qu'elle m'a livrés étaient conformes à ce que mon cerveau avait compris. Je n'ai donc pas été plus étonné que ça. Ce qui m'a fait le plus mal dans tous ses mots c'est le "je suis tiraillée" qu'elle m'a dit au tout début de cette histoire. Ce sont à ces trois mots là que le socle sur lequel je m'appuyais s'est effondré et que ma vie a été anéantie. Après bien sûr les détails m'ont fait aussi extrêmement mal. Mais en y ayant réfléchi, ce sont effectivement des détails. Les imaginer se tenir amoureusement par la main, avoir une complicité forte, savoir que l'âme de Monsieur ait eu accès à l'âme de ma chérie au même niveau que moi (peut-être davantage d'ailleurs je n'en sais rien) me fait bien plus mal.

De mon côté mes parents sont fusionnels. Mon père est allé voir ailleurs une fois il y a 24 ans. Ça a été la m..... à la maison, j'étais ado. Ils sont restés ensemble et me semblent heureux aujourd'hui. Je pense qu'ils en ont discuté, partagé les torts et qu'elle lui a pardonné. Depuis ce jour ma mère tourne aux grosses doses d’anxiolytiques et d'antidépresseurs, elle est défoncée tout le temps. Ce n'en est pas la seule raison non plus.

Ne voulant pas me précipiter et analyser la situation pour en tirer ma part de responsabilités, je n'en ai parlé qu'à un des mes frère qui m'est proche et à deux bons amis. Ils sont intelligents et ne jugent pas ma femme. Je ne voulais pas le crier sur tous les toits pour que les gens la jugent.
Je n'ai rien dit de ce qui s'est passé à ma mère, mais vu mon état depuis un mois, la vie que je mène depuis 7 ans sans aucune aide au foyer, et les enfants qu'elle garde depuis un mois qui lui ont dit papa maman ils se disputent, elle a très bien compris je pense.
Il y a 3 jours, elle m'a donné un conseil que je n'ai pas compris sur le coup.
Elle m'a dit "prends la bonne décision, tu souffriras quoiqu'il arrive, fais le dos rond, assume, mais ne reviens surtout pas en arrière. Ne reste pas dans l'entre-deux c'est le pire". J'imagine qu'elle pensait à elle aussi, à ce qui lui était arrivé avec mon père.

Enfin:
Hier soir à son retour du boulot, on a parlé. Elle ne semble toujours pas comprendre ma douleur dans son entièreté. Elle me prend toujours plus ou moins de haut. Genre: " oui, on en a déjà parlé, qu'est-ce que tu veux que je te dise ? que je suis une s......., oui, je suis une s......., je m'excuse, ça te va ?" Sans plus d'émotion de sa part.
Alors j'ai craqué. Je lui ai redis que je trouvais ça dégueu ce qu'elle m'avait fait, que c'était abjecte et immonde. Elle a alors commencé à quitter le lit pour aller dormir dans la chambre d'un gosse. Sur ce, je l'ai aidée en la poussant du lit en la traitant de conna....., puis je l'ai rejoint dans la chambre du gosse et je lui ai dit: "Je n'en ai plus rien à f...... de toi, vas te faire sauter par l'autre c.., par qui tu veux, vas te faire f......" et puis "sors de ma vie, tu entends, SORS DE MA VIE !, je ne veux plus te revoir". Elle m'a regardé avec des yeux exorbités.
Ce matin je me suis barré de la maison avant qu'elle ne se lève. Je me sens mieux je crois. Je ne veux plus la voir. Sa personnalité me dégoûte. J'ai pris la décision de ne plus avoir de relation avec elle excepté pour le bien-être de nos enfants communs. Je vais essayer par tous les moyens de me l'enlever de l'esprit et de la considérer comme ce qu'elle est, c'est à dire une personne avec laquelle nous n'avons pas les valeurs profondes en commun. Ce soir si elle revient, je me barrerai dormir ailleurs (hôtel, camping, voiture, ...), je ne veux plus la voir ni plus rien avoir à faire avec elle (à part traiter des gamins bien sûr).

Voilà ! Vous êtes tenus au courant au jour le jour ! Hier soir c'était craquage ! Et ce matin, assumage !



Avatar du membre

sophit444
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 258
Enregistré le : mar. 21 juil. 2015 15:19

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par sophit444 » mar. 31 juil. 2018 15:01

Oulala ça chauffe chez toi !!! Son manque d' empathie fait froid dans le dos ... C' est vraiment cruel de réagir ainsi Anvers la personne qui partage ta vie depuis 12 ans !!! Avec qui tu as fait des enfants , construit ta vie ... Tu as droit a un peu plus de respect et tu as montré les limites .
Elle minimise pour ne pas a avoir a répondre et faire comme bon lui semble mais elle a un contrat morale envers toi .

La réaction normal face a ta douleur serait d' essayer de te consoler ,de te rassurer ,de tout faire pour te reconquérir ...

Pour l' heritage familiale de Mme,ça me rappelle quelqu un ici ... A Croire qu il y a un moule a cf !!!! Était elle plutôt enfant gâtée , un peu enfant roi ?a t elle des frères et soeurs ? Ont ils également des problemes de couple?

Plus ça va ,plus je pense que ça dépasse ton bon vouloir,ça serait arrivé inevitablement avec un autre que toi ...
Pour ton modele a toi c' est logique aussi ,tu as choisi ton camp inconsciemment biensure ...celui de ta maman ...moi j ai choisi celui de mon papa ...ON a rejoué une partie que l on ne voulait surtout pas vivre !!!! Ça fout bien les boules mais c' est comme ça .

Poses toi ,penses a toi ...réfléchis a ou tu veux diriger ta vie .
Tu n' y est pour rien ,ne culpabilise pas ,peut être que tu as eu des loupé comme tout le monde mais avec une personne saine ,on repense le couple ,on en parle ,on restructure les choses mais on va pas niquer ailleurs ,c est un mauvais choix ,loin d être une solution ,a part une solution d' égoïste ,d enfants irrespectueux ...

Garde espoir tu es une belle personne ! Garde espoir d un avenir meilleur ...ta maman t as donné les bons conseilles ,elle est très clairvoyante cette dame . bon courage de tout coeur avec toi



Avatar du membre

sophit444
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 258
Enregistré le : mar. 21 juil. 2015 15:19

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par sophit444 » mar. 31 juil. 2018 15:03

Oulala ça chauffe chez toi !!! Son manque d' empathie fait froid dans le dos ... C' est vraiment cruel de réagir ainsi Anvers la personne qui partage ta vie depuis 12 ans !!! Avec qui tu as fait des enfants , construit ta vie ... Tu as droit a un peu plus de respect et tu as montré les limites .
Elle minimise pour ne pas a avoir a répondre et faire comme bon lui semble mais elle a un contrat morale envers toi .

La réaction normal face a ta douleur serait d' essayer de te consoler ,de te rassurer ,de tout faire pour te reconquérir ...

Pour l' heritage familiale de Mme,ça me rappelle quelqu un ici ... A Croire qu il y a un moule a cf !!!! Était elle plutôt enfant gâtée , un peu enfant roi ?a t elle des frères et soeurs ? Ont ils également des problemes de couple?

Plus ça va ,plus je pense que ça dépasse ton bon vouloir,ça serait arrivé inevitablement avec un autre que toi ...
Pour ton modele a toi c' est logique aussi ,tu as choisi ton camp inconsciemment biensure ...celui de ta maman ...moi j ai choisi celui de mon papa ...ON a rejoué une partie que l on ne voulait surtout pas vivre !!!! Ça fout bien les boules mais c' est comme ça .

Poses toi ,penses a toi ...réfléchis a ou tu veux diriger ta vie .
Tu n' y est pour rien ,ne culpabilise pas ,peut être que tu as eu des loupé comme tout le monde mais avec une personne saine ,on repense le couple ,on en parle ,on restructure les choses mais on va pas niquer ailleurs ,c est un mauvais choix ,loin d être une solution ,a part une solution d' égoïste ,d enfants irrespectueux ...

Garde espoir tu es une belle personne ! Garde espoir d un avenir meilleur ...ta maman t as donné les bons conseilles ,elle est très clairvoyante cette dame . bon courage de tout coeur avec toi



Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 194
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Mitsou78 » mar. 31 juil. 2018 15:33

La réaction est connue, pris ou prise la main dans le pot de confiture (ici la culotte ou le caleçon d'un(e) tiers(ce), alors que l'on croit vivre secrètement et en toute sécurité un second souffle de sa vie endormie, fait mal à l'ego. Soudainement ramené à la lâcheté et la bassesse de son geste notre cher(e) CF s'en retrouve puni(e), fâché(e), blessé(e) et ramené(e) à l'état le plus vil de ses actes...

S'il entend dire qu'il a compris, que c'est pas joli joli, pas bien, il n'entend pas se le reprendre pleine tronche trop longtemps au risque de plaquer la reconstruction, je dirais plutôt la construction nouvelle tant les acteurs en deviennent différents.... Bien souvent issu d'un schéma parental désavoué autant que décrié parce que hors du droit chemin ayant blessé à minima une seule fois l'autre parent, il est plus blessant à ses yeux d'être ramené(e) à l'image du parent infidèle jeté au feu, que d'être cocu... Ce n'est qu'un coup de b...e, dans un sens ou dans l'autre, pas de quoi en faire un drame...

Par contre ça le devient si les rôles sont inversés. Marrant la force du corps et de l'esprit lorsque mise en danger il y a....

En résumé, il n'y a pas de mal à se faire du bien, surtout si c'est soi-même qui en profite et que cela reste enterré...

:mdr :mdr


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 30
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » mer. 1 août 2018 10:23

Alors voilà, après 1 jour et 2 nuits sans la voir j'ai craqué. Je l'ai rappelée ce matin pour lui dire que je l'aimais.
Le con !

Je n'arrive pas à m'en défaire. Un coup je prends la décision de ne plus jamais la voir et 2 jours après je ne peux pas vivre sans elle. C'est les montagnes russes. C'est horrible, ce matin j'étais au fond du trou comme au premier jour. Cela n'a duré que 1 h, le temps que les anxiolytiques fassent effet et là ça va mieux.

J'ai peur qu'elle ne m'aime plus, qu'elle aille se consoler avec son amant même si elle m'a dit que non elle ne le verrai plus sauf pour le travail uniquement mais c'est tout, je n'ai plus confiance en ce qu'elle me dit même si elle dit m'aimer. Du coup elle me dit que c'est dur pour elle aussi les montagnes russes (Ce que je comprends si elle me dit la vérité sur son amour à mon égard, et quand on est très proches (ça arrive !), elle crois que je lui ai pardonné comme ça en quelques jours).
J'ai d'autant plus peur que ma raison me dit qu'elle me dit tout et sans me mentir mais mon cœur blessé et trahi me dit l'inverse.
En plus elle me dit que ce fdp d'amant ne lâche pas l'affaire et la sollicite tous les jours.

Et le cauchemar continue, des fois je n'y crois toujours pas à ce qu'il m'arrive, je me dis qu'il y a encore une chance que je me réveille !

Toujours aussi paumé je suis !



Avatar du membre

empoisonnée
Cornu
Cornu
Messages : 17
Enregistré le : jeu. 1 mars 2018 11:25

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par empoisonnée » mer. 1 août 2018 10:41

réaction classique
un jour on le déteste
l'autre jour, on se dit qu'il existe une chance et que son absence n'est que douleur

Cela peut durer longtemps désolé de te le dire et puis après cela revient par flash .... même quand tu penses avoir gérer

mais pour te rassurer, on arrive à un moment à trouver un point d'équilibre et faire un choix ; après c'est de la reconstruction et c'est le merdier pendant longtemps avec des hauts et des bas

puis tu arrives ici et tu piges que tu es normal :super:

bon je suis pas la meilleure conseillère j'avoue :mdr mais avec le temps la douleur diminue et l'on peut avoir des bons moments

il faut que tu choisisses ce que tu veux faire : rester ou casser ; c'est le choix qui est difficile mais il s'imposera à toi



Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 194
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Mitsou78 » mer. 1 août 2018 12:13

J’aurai tendance à dire normal.

De toute façon fait toi aidé, si vous tentez une construction nouvelle faites vous aider...

Le bonbon, sandwich, comme tu veux, contacte le, "gentiment" en premier lieu pour lui demander de ne plus intervenir et rester gentiment à distance. Si ça ne marche pas, passe au niveau supérieur à son encontre.

C'est bien lui et elle qui sont dans la transgression, dans l'ignominie, pas toi...


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 30
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » mer. 1 août 2018 13:32

En fait, dans un premier temps (2 ou 3 semaines), j'ai pensé vengeance: Cassage de g......, aller voir sa femme (et oui il est marié avec 2 enfants aussi!). J'ai enquêté (ne me demandez pas comment) et donc j'ai tous les éléments de sa vie, TOUS !

Cela m'a rassuré de faire cela. Je n'avais plus qu'à appuyer sur la gâchette pour me venger de toutes les manières possibles et inimaginables. D'un cela m'a redonné confiance en moi de réussir mon enquête si poussée et de deux cela a atténué mon envie de vengeance.

Je n'y pense quasiment plus du tout aujourd'hui. Je me dis que cela me concerne moi et ma femme seulement.

Je lui ai quand même écrit un email pour lui dire la douleur abjecte qu'il m'a fait subir, qu'il avait violé mon intimité, ma vie de famille, failli détruire une famille souvent heureuse de 2 jeunes enfants merveilleux, que la relation que j'avais établie avec ma femme était profonde, que je tenais à elle, et que je savais qui il était et qu'il était miséreux. Qu'il avait profité de nos moments familiaux difficiles, qu'il passait ses journées avec elle alors je n'en n'avais que 30 min par jour.
Bref je voulais lui faire comprendre que c'était moi l'âme sœur de ma femme, que l'on se servira de cette épreuve pour renforcer encore plus notre complicité. Je voulais aussi lui faire comprendre que je savais TOUT de lui. (ce qu'il n'a pas capté je crois)

Il ne m'a pas répondu (la grande classe quand même !), mais il a dit à ma femme (qui était en copie du mail) "ok, dis à ton homme que j'ai compris et que je ne tenterai plus rien avec toi". Puis il a demandé à ma femme si je voulais lui casser la g..... Elle a répondu que j'y pensais. Et alors là, la classe ultime du mec, un type formidable, il répond: "bah alors je porterai plainte". Quand ma femme m'a dit cela je n'ai pas pu m'empêcher d'exploser de rire. Et j'ai dit à ma femme: "franchement je ne voulais plus le faire, mais tu lui diras que je suis prêt à lui payer 4 jours de vacances (ITT) et 2000 € de dommage" (je me suis renseigné sur le net, en gros ça tourne autour de cela).

Ma femme me dit que bien qu'elle ait décidé de ne même pas lui dire bonjour et seulement de lui parler quand elle est obligée pour le boulot, il la regarde avec son air de chien battu, lui demande de venir prendre des cafés (et sûrement d'autres approches que ma femme me cache).

Alors Mitsou78, ma question est la suivante, c'est quoi le niveau supérieur ?

Le dire à sa femme ? C'est vache, elle et ses enfants n'y sont pour rien, c'est leur vie pas la mienne. En plus ce c.. a dit à ma femme quand elle a rompu (c'est toujours difficile à écrire, ta femme qui rompt avec quelqu'un !) "Et si je quitte ma femme ? on reste ensemble ?". J'en conclue que si je dis tout à sa femme et qu'ils se séparent, il sera encore plus à fond sur la mienne.

Lui casser la g..... ? J'y pense encore. Serais-je plus grand vis-à-vis de ma femme en faisant cela ? 2 hommes qui se battent pour elle, c'est animal, elle aimerait peut-être cela ? (Elle me dit que non, mais comme c'est une menteuse je n'en sais rien) Ou alors je passerai juste pour quelqu'un de violent.

Lui pourrir sa réputation au boulot en envoyant des mails au service (j'ai des adresses) ?, C'est petit je trouve.

Lui faire peur, mais comment ?

(Un jour mon grand père paternel apprenant la liaison de mon père avec sa maîtresse nous avait dit à mon frère et moi: "il faut attaquer le mal à la racine", ça voulait dire "allez vous occuper de la maîtresse de votre père c'est sur elle qu'il faut agir". Mon grand père était vieux et je repense à son conseil, mais je ne sais pas s'il le faut ni comment l'appliquer)

Et puis je me dis aussi, si ma femme succombe à nouveau à ses approches c'est qu'elle ne m'aime plus. Je ne peux pas la forcer à m'aimer. L'amour c'est gratuit et pas forcé. Donc je me dis que c'est à elle seule de gérer.

En fait je n'en sais trop rien. Je me rends compte avec cette histoire que je n'ai jamais rien compris à l'art d'aimer et d'être aimé.



Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 194
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Mitsou78 » mer. 1 août 2018 15:03

Si tu as compris, lui ne comprends visiblement puisqu'il insiste...

Pas aussi sûr que toi qu'il veuille quitter sa femme, encore moins si la tienne n'est pas dispo, il y a fort à parier que le gus ne supporterai pas de vivre seul, encore moins avec les tracasseries d'une séparation et les gosses à gérer..

Juste déjà bien lui faire comprendre que s'il s'est glissé dans ta femme, il ne se glissera plus dans ta vie sans conséquence. Cela incluant ses avances à ta femme.

Ensuite avertir sa femme et de la conscience de chacun, peut être a-telle également le droit de savoir qui elle a épousé et que les termes du contrat ont évolué...!!!

A plus.


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Répondre