Un démon à gueule d'ange

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Auteur du sujet
Bougnat
Cornu
Cornu
Messages : 7
Enregistré le : ven. 7 févr. 2020 21:42

Un démon à gueule d'ange

Message par Bougnat »

Salut les cocus!

Bon ça fait quelques semaines que je zone sur ce forum mais je prends le temps d'écrire mon histoire. Elle me semble terrible, inédite, invraisemblable mais, à la lecture des autres témoignages, finalement assez banale. A vivre, c'est quand même différent.

Tout commence il y a 6 ans, j'arrivais sur la 30aine. Je n'avais jamais eu de succès avec les femmes, aucune relation même d'un soir jusqu'à cet âge. En campagne politique des municipales, je fais la rencontre de celle qui allait devenir tout pour moi. Je vais l'appeler Ivy (référence à Poison Ivy dans Batman, belle mais terriblement dangereuse). C'est le coup de foudre entre Ivy et moi. Nous nous embrassons 9 jours après nous être rencontrés, elle était en couple à l'époque mais ça n'allait pas. Je lui dit "je t'aime" après elle mais quand même 9 jours après 1er baiser, au matin. Elle quitte son mec pour moi et elle emménage chez moi 4 mois plus tard car au chômage, pas de solution rapide de logement etc. C'est pas un problème pour moi, je suis fou amoureux et je gagne bien ma vie donc ça va. Plus tard elle retrouve un travail de caissière qui n'a rien à voir avec sa formation d’infographiste mais bon elle en a marre de tourner en rond. Travail qu'elle devra quitter précipitamment 1 ans après pour cause de harcèlement moral et sexuel. Elle ne m'en a très peu parlé, c'est vraiment quand elle ne supportait plus rien que tout a explosé et j'ai réellement appris 3 mois après sa "démission" ce qui se passait réellement.

Forcément, on se raconte nos vies, elle n'a jamais eu de période de célibat dans sa vie. Elle est plus jeune que moi (5 ans de moins), je suis le 3e sur la liste des relations sérieuses. Notre relation grandit, moi j'obtiens un nouveau poste qui nous permet de vivre confortablement avec un seul salaire. Elle a besoin d'une période de reconstruction. Je la laisse donc reprendre pied sans aucune pression, elle se remet à son activité d'infographiste de manière bénévole au début pour une association de protection animale créée par une amie. Elle adore les chiens, nous en avons 3, ce sont ses enfants, enfin c'est ce qu'elle dit à tout le monde et sur les réseaux.

La suite est logique, fiançailles de rêves, mariage princier, lune de miel fantastique, construction d'une maison dans un chouette quartier... Évidemment, c'est moi qui assume tout financièrement mais je le fais sans rechigner. Quelques détails auraient sans doute dû me tenir en alerte? Elle ne voulait pas de contrat de mariage, elle disait que c'était pas la peine de se marier si on se faisait pas confiance... Madame a tendance à être capricieuse et autoritaire, forcément elle avait ce qu'elle voulait, je lui étais dévouée. Faut imaginer que pour son EVJF, elle a claqué la porte des amis qui la recevait parce qu'un truc lui convenait pas. Détail que j'avais oublié mais ce jour là, il avait fallu que je la rattrape pour la raisonner. (Nous avions fait EVJF et EVG le mm jour et on se retrouvait tous ensemble le soir). Bref, je l'aimais avec ses qualités et ses défauts, je me dis "oui madame est un peu princesse" mais bon j'avais de l'amour en retour, c'était une sorte d'équilibre je me disais. Je la convaincs de lancer son propre business, c'était son rêve depuis longtemps. Je l'aide en beaucoup de choses: compta, juridique, création de site web... Son entreprise n'existerait pas sans moi. Et puis, c'est simple de construire une boite quand t'as pas la pression de la survie. Encore aujourd'hui son chiffre d'affaire tourne autour de 300€/mois...

Nous concevons un enfant, mon fils, un gamin fantastique. Tout s'est bien passé, grossesse accouchement, évidemment je suis encore plus aux petits soins, j’essaie de la combler en tous ses désirs. L'allaitement au sein se passe mal, on doit arrêter au bout de 3 semaines, et faire un mix lait maternel, lait maternisé. Et ensuite, je pense que la relation commence vraiment à se dégrader dans sa tête au fil du temps. Et c'est une personne qui souffre longtemps sans jamais rien montrer. Au mois de novembre de l'an dernier, elle se brouille avec sa mère, elle lui reproche de ne pas être présente dans la vie de son petit fils. Et puis après sa mère, ce sera moi le souci dans sa vie.

On ne fait pas beaucoup de sortie: en même temps 3 chiens, un gosse et pas de relève puisque brouille avec sa mère, elle ne fait pas confiance à nos amis et ma famille habite loin. Mais quand même j'en organise de temps en temps et des chouettes. Elle a toujours l'air satisfaite. Les relations sexuelles n'ont pas changé en quantité et en qualité. Des disputes partent sur de petites choses: ça commence par un reproche de sa part, dit de manière blessante, j'ai le choix entre rien dire et on en reste là, ou répondre et gagner un ticket pour une dispute. Je m'inquiète pas trop de ça, je me dis que notre enfant gagne en autonomie et que donc ces disputes disparaitront avec le temps, je m'en fais pas une montagne en fait.

Début novembre 2019, elle commence à parler avec un type sur instagram. Un musicien, compositeur. Je la vois échanger beaucoup avec lui. Ils s'échangent des messages par texte mais aussi des messages vocaux. J'aurai du réalisé mais elle mettait une oreillette sur son téléphone pour écouter ses messages. Elle me parle de lui, me dit que c'est un nouvel ami passionnant qui lui apporte de l'inspiration professionnelle. Il a l'air aussi de pouvoir lui ouvrir des portes professionnellement. Je me dis que c'est une bonne chose, qu'il lui manque dans sa vie cet accomplissement pro. Je trouve pas ça très sain mais bon je me dis que je lui dois la confiance, qu'elle a droit à son jardin secret... Le 11 novembre, elle doit enfin le rencontrer en vrai pour du coworking. Elle hésite à y aller, je lui dis fonce: c'est une opportunité dans ta vie pro, saisis là! (mon dieu quel con!) le 13 elle va à la dance le soir (pareil, elle avait pas de vie sociale c'est moi qui lui ai dit de s'y mettre et elle trouvait ça bien!) et après elle m'annonce un resto de prévu avec ses copines, elle va rentrer tard, faut pas que je m'inquiète. A 1h30 du matin, toujours rien! je l'appelle, je tombe sur messagerie, je suis très inquiet, je lui laisse un message. Je vais me coucher machinalement mais je dors pas. Finalement, elle rentrera à 3h du matin, se couchera dans le lit comme si de rien était.

Le 16, nous rentrons le soir d'une aprèm chez des amis. Il est tard, je commande des pizzas elle va les chercher. Je me dis tiens, ça fait longtemps qu'on a pas fait une soirée romantique. Musique sensuelle, bouteille de vin, chandelier... Je fais ça comme ça me vient, une envie de se faire plaisir en couple. Et là patatra, à son retour elle voit ça, s'assoit et me dit qu'elle ne m'aime plus! Comment ça? c'est quoi cette histoire! 3 jours plus tard, elle me dit qu'elle veut qu'on se sépare vraiment. Semaine atroce, je dors plus, perds du poids et tombe à 69kg pour 1,82m. Elle me dit qu'elle étouffe avec moi, qu'elle n'est plus elle même et qu'il vaut mieux tout arrêter. Que je suis plus qu'un père et pas un mari, que je l'ai délaissée... Et puis qq jours encore plus tard, elle m'avoue commencer à ressentir des sentiments forts pour ce musicien! Bref il y a un weekend prévu dans le nord avec l'association de protection animale. Je la laisse y aller seule parce qu'elle me le demande. Et puis je me dis, ça me laisse le temps de tenter un coup de poker. Je tente une opération remariage. Je dépense pour 500€ en un weekend; ballons, fleurs, gâteau, déco... j'écris un poème, je remet mon costume de mariage, la maison est transformée, avec beaucoup de poésie et de créativité... Elle avait posé ses bagues avant de partir, je lui lis mon poème a son retour et la redemande en mariage... PERDU! elle a osé me dire: c'est pas toi tout ça!? quoi!!! mais je rêve, ça fait 3j que je me casse le cul comme un barjo et c'est pas de moi!? Elle a un bouquet de fleurs dans les mains, offerts par le musicien à distance... Ok.

Mais le pire reste à venir. Début décembre, je quitte la maison et vais dormir chez une collègue, ras le bol de subir et je fais un silence radio. Je quitte la maison en laissant un frigo plein, et un planning d'organisation pour notre fils. Bien évidemment elle pète un câble et le résultat fut qu'elle décida d'emménager chez son musicien. Je rentre à la maison. Je découvre petit à petit qu'elle me ment. Elle invente des histoires sur mes potes, des histoires de tromperie: ton témoin de mariage je l'ai vu dans les bras d'une autre femme, ton pote il aimerait le faire... Je réalise surtout qu'elle a en fait une ascendance psychologique sur moi. Elle me manipule et utilise ma gentillesse et mes sentiments pour me faire céder sur ses requêtes. Je fouille son compte instagram et je découvre qu'en fait elle est tombée amoureuse de lui juste avec les messages en 10j! Le 11 novembre, elle lui avoue qu'elle aurait aimé le forcer à l'embrasser. Le 13 novembre, elle était chez lui le soir, il lui dit qu'il a le souvenir du poids de son corps, elle le lendemain matin a son odeur sur elle et n'a pas envie de se laver.... (à ce jour, elle tient tjs la version selon laquelle ils n'ont pas baisé ce soir là, je lui ai répondu, c'est toi que ça regarde mais en fait ça change rien) Bref je lui demande une dernière fois si elle m'a tout dit sur la rupture. Elle me réponds que oui et donc je mets tout ce qui lui reste d'affaire à la maison dans des sacs poubelle et la vire de chez moi! J'ai été très dur et je m'en suis voulu un peu mais fallait que ça sorte. Elle a bien chiallé mais elle s'est vite remise sur pieds, 3jours après on se voit chez ses parents à la demande du père. Elle veut qu'on écrive les conditions de garde de notre fils. Moi je lui force à dire ce qu'il s'est passé, son adultère etc. Elle n'avouera rien devant ses parents et lachera rien sur la garde. J'ai échappé de justesse à un piège mortel parce qu'elle voulait que je signe la garde exclusive pour elle. J'ai eu de la chance sur ce coup. Mais je réalise pas encore.

Les vacances de fin d'année sont une trêve. Je pars avec mon fils dans ma famille, elle garde les chiens dans l'appart de monsieur au centre ville et il a aussi un chien. En 2020, je lui dis avant mon retour, garde les chiens avec toi puisqu'ils sont à ton nom à l'ICAD, il me semble impensable de la séparer de ses chiens bien que ça faisait 1 mois que je les gérais seuls (je les aime c'est pas une corvée mais bon...) et là madame me dit: euh non ils sont pas biens ici faut que tu les reprennes. Repétage de câble de ma part: non mais t'es tarée ou quoi? C'est toi qui te barre avec ce type, tu détruis notre famille en 15 jours et faut que je ramasse la merde à ta place? je lui dis non je les reprends pas! Ces méthodes de manipulation fonctionnent encore à ce moment: chantage affectif (si tu les reprends pas, c'est que tu les as jamais aimé!), culpabilisation (si je suis parti c'est à cause de toi), utilisation de l'avis d'une tierce personne (je vais appeler bidule, éleveuse de chien, et elle te dira que c'est mieux qu'il reste dans leur environnement). Bon je les reprends, pas pour lui faire plaisir mais pour éviter à ses pauvres animaux de souffrir de la connerie de leur maitresse.

L'histoire se termine ici: mi janvier je réussis à me libérer complètement de ses méthodes de manipulations. Elles n'ont plus aucun effet sur moi. Je la charge, lui dis que soit elle récupère ses chiens, soit elle me cède officiellement leur propriété (hors de question répond elle). Je lui dis qu'il faut qu'on négocie un divorce équilibré pour rester une équipe pour l'éducation de notre fils. Elle ne veut plus discuter seule avec moi ou alors avec ses parents parce que je lui parle mal ou que je la harcèle (ce qui est faux!) je lui dis que ce devrait être moi qui ne devrait pas discuter seule avec elle. Elle me propose un médiateur, je dis oui, le lendemain elle dit: oublie le médiateur. Voyant que plus rien ne marche sur moi: elle a lancé une procédure judiciaire de divorce devant le jaf, elle demande la garde exclusive, un smic en pension alimentaire et prestation compensatoire, que je paye seul le crédit de la maison (je le faisais déjà mais bon c'est surtout pour la suite), que je lui verse une indemnité d'occupation de la maison, en sachant qu'elle va toucher une somme à 5 chiffres sur la vente de la maison ou le rachat de sa part... et bien évidemment rien sur les chiens que je garde seul et dont elle se soucie peu. C'est pas mal pour l'illustratrice d'une asso de protection animale et qui a fait la com de son business sur la protection animale d'abandonner ses animaux pour un mec rencontré sur internet...

Voilà où j'en suis. J'ai été bien lessivé par tout ça. Je suis bien entouré, famille, amis en or... A chaque fois que je remontais la pente, elle trouvait un truc pour me refaire descendre. Maintenant je pense qu'elle n'a plus de moyen et qu'elle demande juste le max possible. Je vais me défendre, je pense arriver à constituer un bon dossier. Il est clair qu'elle ne veut que du fric et qu'elle se sert de mon fils pour en avoir! Je plains ce pauvre musicien qui est jamais que le prochain pigeon sur sa liste. Je les ai déjà vu fonctionner, elle continue de donner ses ordres et lui s'exécute pour sa princesse... Bref, je sais pas si j'ai les cornes d'or mais pour moi elles sont bien belles. Surtout je réalise que je n'ai rien à me reprocher dans cette histoire. Cette histoire de "tu m'étouffes", ben c'est juste une manière de culpabiliser la victime, et ça monte qu'elle est instable. elle a une mauvaise estime d'elle même pour sentir le besoin de manipuler comme ça. C'est dur parce qu'elle était tout pour moi, et ma 1ere femme; elle va au devant de graves problèmes dans sa vie. J'ai essayé de la prévenir, de la protéger de sa bêtise, de lui expliquer, de recoller les morceaux mais c'était peine perdu. Bref maintenant, je revis, je revois des potes oubliés, je me remets à draguer et c'est rigolo. Je me dis qu'il faut que je sois le plus heureux possible pour être détaché.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2860
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Un démon à gueule d'ange

Message par Sans Prétention »

Bonsoir Bougnat

Je ne reprendrai pas tous les éléments de ton histoire puisque tu as fait tout le chemin tout seul et ce, de brillante manière.
Je vois à quel point tu en as pris plein la gueule mais je te trouve très pertinent dans tes observations : tu réussis à déjouer ses pièges de manipulatrice.

Alors je précise pour les lecteurs que je ne défends pas la thèse du cocu blanc comme neige, que je ne connais pas madame Bougnat et que par conséquent mes "impressions" se basent sur ce qui est écrit avec bien sûr un "jugement" qui peut paraître biaisé. Cependant, même en l'absence du second son de cloche, on reconnaît toutes les techniques de merde qui constituent le triste matériau de rapports de dominations au sein d'un couple "pathologique". Principe de précaution : tu as bien fait de te barrer selon les conditions énoncées ici.

Si je peux me permettre un conseil, un seul, sans devenir agressif ou idiot ou fou de rage ou aveuglé par la colère, ne laisse RIEN passer. Le moindre centime, la moindre tasse, le rouleau de sopalin, TOUT COMPTE.
Froid, distant, tableau excel.

Le problème n'est pas que je pousse à l'inhumanité, le problème est que chez ce type de personne, tout "arrangement" se retourne contre la victime.
La loi, la loi, la loi, rien que la loi. Le reste ce sera des pièges dans lesquels on tombe sans pouvoir en ressortir.

Courage vieux, beaucoup ici savent ce que c'est...

:fleur


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)

Avatar du membre

fg.playing
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 90
Enregistré le : lun. 3 févr. 2020 13:20

Re: Un démon à gueule d'ange

Message par fg.playing »

Bonsoir Bougnat,

Effectivement, tu entres en guerre. J'y suis aussi séparation des biens, pensions, gardes et tout le toutim. Mon ex, même si elle a perdu sa figure d'ange n'est pas la pire et pourtant, c'est déjà très dur. Alors c'est sûr, dans ton cas précisément, il n'y aura pas de quartier, rien ne te sera épargné.

Et donc il va te falloir emprunter la voie du guerrier, réveiller le combattant qui sommeillait peut-être en toi. Stoïcisme, fermeté, factuel seront tes atouts. La loi rien que la loi. Mais elle ne sera pas toujours complètement de ton côté non plus. Garde ton sang froid et blinde toi.

Mille vœux de courage !

FG.
Modifié en dernier par fg.playing le dim. 9 févr. 2020 14:00, modifié 1 fois.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2860
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Un démon à gueule d'ange

Message par Sans Prétention »

fg.playing a écrit :
sam. 8 févr. 2020 18:29
La loi rien que la loi. Mais elle ne sera pas toujours complètement de ton côté non plus. Garde ton sang froid et blinde toi.
Bonne précision.
Effectivement la loi ne donne pas dans la compassion. Elle ignore qui est victime ou bourreau dans la réalité mais s'attarde aux faits qu'on lui présente. Avocat moyen ? Pertes grosses. La loi s'applique rien de plus.

Je voulais dire d'user de tous ce qu'elle propose, y compris dans ses recoins les plus étranges pour nous, simples citoyens habitués aux "cons promis" car le diable se cache dans les détails.
"Monsieur, mais tel jour vous avez dit à vote ex femme que... Comment se fait-il que...? On en vous croit pas quand vous dites que... Pourquoi n'avez vous pas réclamé tel objet ? Comment ? Si vous n'étiez pas d'accord alors pourquoi ...?"
Etc... Et tout le reste ne sera que "lis tes ratures"...


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)

Avatar du membre

Mr Great
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 31
Enregistré le : mer. 5 févr. 2020 14:02

Re: Un démon à gueule d'ange

Message par Mr Great »

Ha la la ! Je retrouve aussi le côté économique dont je n’ai pas encore parlé dans mes posts. C’est certes affligeant, mais pas surprenant. Les contextes sont bien différents, mais les résultats si proches....



Avatar du membre

Auteur du sujet
Bougnat
Cornu
Cornu
Messages : 7
Enregistré le : ven. 7 févr. 2020 21:42

Re: Un démon à gueule d'ange

Message par Bougnat »

Mr Great a écrit :
dim. 9 févr. 2020 12:18
Ha la la ! Je retrouve aussi le côté économique dont je n’ai pas encore parlé dans mes posts. C’est certes affligeant, mais pas surprenant. Les contextes sont bien différents, mais les résultats si proches....
oui j'ai lu ton sujet et je me suis reconnu aussi dans ton histoire ;)



Avatar du membre

Auteur du sujet
Bougnat
Cornu
Cornu
Messages : 7
Enregistré le : ven. 7 févr. 2020 21:42

Re: Un démon à gueule d'ange

Message par Bougnat »

Merci pour vos réponses.

Il y a eu un petit développement récemment. Ivy a vu une de nos amis proches. Amie qu'elle tient en haute estime et qui ne s'était pas encore exprimé car cette amie désapprouve totalement ce qu'Ivy a fait et fait. Elles ont parlé pendant 3h en face à face. Après j'ai reçu un message d'Ivy. Elle me disait regretter la manière dont notre couple s'était fini mais pas sa décision (ok admettons, tfaçon je m'en fous qu'elle regrette je veux plus d'elle) mais surtout qu'elle réalisait que j'avais bcp souffert (sans blague!). Apparemment le courrier de son avocat était là pour me faire réagir parce qu'elle avait eu peur de ne pas pouvoir subvenir aux besoin de notre fils (drôle de manière de saisir la justice pour faire réagir...) qu'elle ne voulait pas de prestation compensatoire... et qu'elle acceptait enfin de discuter avec moi avec cette amie commune comme médiatrice. Je la cite "j'aimerais que nous parlions sérieusement de l'avenir de notre fils avec la compagnie de *****. Que nous parlons de choses concrètes."

Bon c'était enfin la 1ere bonne nouvelle que j'avais d'Ivy depuis 3 mois. Je suis prêt à la guerre mais si on peut l'éviter pour l'enfant c'est mieux. Je réponds que je suis soulagé de voir qu'elle réalise enfin la situation et que je suis d'accord pour discuter comme ça.

Le lendemain, nouvelle série de messages. L'accalmie n'a duré qu'un temps. Elle a du être secoué par l'entretien avec notre amie et a du retrouver son mauvais esprit pendant la nuit où alors monsieur l'influence... D'abord elle répète qu'elle a l'impression que je souhaite son retour et me confirme que ce ne sera pas le cas. (c'est bizarre de toujours dire ça alors que ça fait plusieurs fois par écrit que je dis non. Comme si elle aimerait me garder comme jouet au placard au cas où...) Je lui dis non: toi et moi plus jamais!
Elle dit que les négociations avec notre amie, ça sera une seule fois et 1 heure pour apaiser les tensions (je veux bien mais pour apaiser les tensions on va pas parler d'art contemporain ou de cinéma!). Ivy me fait comprendre qu'elle a besoin d'une pension pour vivre, qu'elle a à peine de quoi payer l'essence pour aller chercher l'enfant à la crèche... Je réponds que la priorité absolue pour moi est la garde de notre fils, son avenir, sa future éducation, sa relation avec ses parents. L'argent vient ensuite. Elle se dit d'accord mais insiste sur la pension et qu'il faut que ça soit réglé rapidement. (Actuellement je lui verse une petite somme d 'argent juste pour la nourriture et je paye le reste en direct avec crèche et prestataires...) Elle veut un accord écrit.
Je lui dis moi aussi j'ai besoin d'un accord écrit, nous rédigerons un accord lors de notre entretien avec notre amie. Elle répond: Non, on ne discute pas de la pension avec notre amie, il faut un accord écrit qui vienne de ton avocat et on arrête la procédure judiciaire...
Bref là j'ai coupé court. Je lui dis que je ne comprenais plus rien: elle disait au départ vouloir discuter de tout avec moi et qu'au final j'ai l'impression qu'elle veut juste bien discuter de comment on applique ce qu'elle a décidé seule. Je lui ai proposé une date de rdv à 3, mais j'y crois déjà plus. Moi j'ai toujours voulu une garde alternée mais si elle réagit comme je le crains, ça veut dire qu'elle est inapte à exercer des responsabilités parentales et je demanderai alors la garde exclusive au juge.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2860
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Un démon à gueule d'ange

Message par Sans Prétention »

:fou: :bonk: :kelkon:

Un beau morceau ton donzelle !


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)

Avatar du membre

Auteur du sujet
Bougnat
Cornu
Cornu
Messages : 7
Enregistré le : ven. 7 févr. 2020 21:42

Re: Un démon à gueule d'ange

Message par Bougnat »

En effet!

Bon elle a déjà refuse l'entrevue à 3. Elle a soit disant peur de Moi ... donc elle ne veut que d'un rdv a 4 nous 2 + les avocats et va prévenir son avocate que je suis repassé en mode divorce à l'amiable. Mais c'est fou cette inversion permanente des rôles.

Moi j'ai tjs demande de l'amiable car c'est dans l'intérêt de l'enfant. Elle lance une procédure et c'est moi qui revient à l'amiable... C'est digne de la psychiatrie pour le coup.



Avatar du membre

Niklaus
Cornu
Cornu
Messages : 4
Enregistré le : sam. 1 févr. 2020 19:27

Re: Un démon à gueule d'ange

Message par Niklaus »

Bonjour à toi.

Ta ivy est clairement inapte à gérer un enfant puisque inapte à gérer sa propre personne. Une succube manipulatrice voilà ce qu elle est. Ne lache rien pour ton enfant. Il en va de sa santé psychologique. Mon Dieu mais quel démon cette Ivy.



Avatar du membre

Auteur du sujet
Bougnat
Cornu
Cornu
Messages : 7
Enregistré le : ven. 7 févr. 2020 21:42

Re: Un démon à gueule d'ange

Message par Bougnat »

Bon je viens de réaliser une chose: Ivy est une femme narcissique. C'est cohérent avec son comportement depuis toujours même depuis l'adolescence.

C'est ainsi, on ne peut rien négocier avec ce genre de personne car la réalité n'a pas de prise sur ce genre de personnes, elle n'a aucune empathie, elle ne parle que d'elle même et ne voit que son propre intérêt, son enfant lui sert sans doute de trophée valorisateur pour accéder au rang de mère et rien de plus. Mon enfant ne peut pas grandir avec cette personne car il va finir par reproduire son comportement et il faut donc bien que je me batte pour lui.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2860
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Un démon à gueule d'ange

Message par Sans Prétention »

Bougnat a écrit :
jeu. 13 févr. 2020 09:34
Bon je viens de réaliser une chose: Ivy est une femme narcissique. C'est cohérent avec son comportement depuis toujours même depuis l'adolescence.
Très très répandu comme profil parmi celles et ceux qui ont ce genre de comportement et oui il y a toujours un passif...


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)

Avatar du membre

Auteur du sujet
Bougnat
Cornu
Cornu
Messages : 7
Enregistré le : ven. 7 févr. 2020 21:42

Re: Un démon à gueule d'ange

Message par Bougnat »

Salut à tous.

La situation vient quelque peu d'évoluer.
J'en étais resté sur ce forum a: guerre totale, elle m'a pris pour un con et me considère juste comme un carnet de chèque et on attent la convoc au tribunal... sauf que confinement... sauf que...

Depuis quelques jours, Ivy me laisse des messages, m'appelle avec des conversations qui n'ont pas tellement de but, et là un matin sur un appel vidéo, alors que la conversation s'éternisait bizarrement elle me demande pardon pour tout le mal qu'elle m'a fait. Sa voix et sa tête montrent que c'est sincère. J'avais vu venir le truc qu'elle ne se sentait pas bien, et la reprise des communications à son initiative alors que c'était le vide sidéral avant ... Mais je m'attendais pas à ça aussi vite. Je lui réponds que c'est bien de demander pardon mais que je ne sais pas quoi répondre... bref on en reste là.

2h plus tard, elle me rappelle, évidemment le nouveau jules est pas là puisqu'elle est allé cherché le pain. Et là elle me claque que ça fait depuis plusisuers semaines qu'elle ne se sent pas bien, qu'elle s'en veut et qu'elle a encore des sentiments pour moi. Elle glisse même un "je t'aime" dit tellement vite qu'il passerait presque inaperçu... Elle me parle de notre vie de couple, elle me parle de notre sexualité... Elle va voir un psy parce qu'elle ne sait plus quoi faire car notre fils s'est habitué à son nv con joint qui effectivement est très bien vis à vis de mon petit bonhomme (enfin les apparences...) d'ailleurs ce mec, elle dit l'aimer aussi... (Je lui ai pas dit ça sur le coup mais maintenant j'y pense, j'aurais aimé qu'elle pense aussi à son fils et à moi quand elle a tout brisé pour ce type)
Maintenant quand je lui envoie des messages, il y a du répondant, je l'ai fait rire...

Vous allez me dire: c'est quoi ta question? Je voulais avoir l'avis des cocus qui ont vécu un retour arrière de leur femme infidèle. Je pense qu'elle a peur de prendre une décision qui de toute façon fera du mal à quelqu'un. La logique voudrait que ce type avec lequel elle a vécu reste une parenthèse dans sa vie. Au fond de moi, je sens mon coeur battre quand elle me dit tout ça, je rêve à nouveau d'elle. C'est con, ma famille mes amis, vous sans doute aussi, tout le monde m'a dit : ne la reprends jamais! et pourtant j'envisage sérieusement de la pardonner avec des conditions bien sur notamment que si elle recommence, mon patrimoine soit intouchable etc. Je suis prêt à faire des efforts aussi pour que le "nouveau" couple fonctionne sur de nouvelles bases car il est certain qu'elle et moi ne sommes plus les mêmes.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2860
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Un démon à gueule d'ange

Message par Sans Prétention »

Bonjour Bougnat
Bougnat a écrit :
ven. 27 mars 2020 21:25
Vous allez me dire: c'est quoi ta question? Je voulais avoir l'avis des cocus qui ont vécu un retour arrière de leur femme infidèle.
Je vais essayer de te donner quelques clés.
Sur le site, il y a des cas de reconstructions réussies. C'est une réalité.
Cependant, les deux protagonistes avaient des profils particuliers (ce sont rarement des couples d'opposés) et la situation avait un fond différent de ce que toi tu as vécu (relation biaisée).

Compte-tenu du profil de ta femme, il y a de fortes chances qu'elle soit une infidèle structurelle.
Sans avoir la science infuse, et sans formation universitaire en voyance (lol), je pense ne pas me tromper de beaucoup quand même en affirmant qu'il est très probable qu'elle retombe dans ses travers.
Je t'invite à lire avec attention ces témoignages : viewtopic.php?p=58004#p58004

Je n'ai pas de boule de cristal, je n'affirme rien, j'informe sur ce que d'autres ont vécu.

Bougnat a écrit :
ven. 27 mars 2020 21:25
il est certain qu'elle et moi ne sommes plus les mêmes.
Saurais-tu dire en quoi ?
A vue de nez, la probabilité d'un "changement", dans ce contexte reste faible pour moi.
Mais peut-être que je me trompe.
Je t'invite pour ma part à ne pas te baser sur les "impressions du moment" qui se révèlent souvent mortifères au final.

Maintenant, si je peux me permettre une digression, il t'est possible de refréquenter madame, pourquoi pas, mais tu ne dois pas oublier ce qu'elle est : par définition un ou une insatisfait.e chronique aime ce qu'il ou elle ne possède pas. Elle ne te possède plus actuellement : de manière réactionnelle elle te désire.
Cependant, je ne sens pas dans ton écrit quelque peu "enchanté" la force de lui dire "non" en cas de récidive.

C'est un peu l'histoire du camion bleu et du camion rouge dans les rayons de supermarché : le gosse qui te soule pour lui acheter un camion bleu alors que t'as dit "non" (et que c'est même pas son anniversaire et qu'il a un bulletin scolaire à faire passer Brice de Nice pour un futur Nobel), tu cèdes. Arrivé à la caisse, il veut le rouge. Tu achète le rouge. Arrivé à la maison, il regrette que ne l'ait pas forcé à prendre le camion bleu parce qu'il était plus beau... (Cétafote) Ca marche aussi avec une poupée. C'est plus grave quand il s'agit de personnes.


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)

Avatar du membre

Auteur du sujet
Bougnat
Cornu
Cornu
Messages : 7
Enregistré le : ven. 7 févr. 2020 21:42

Re: Un démon à gueule d'ange

Message par Bougnat »

Merci Sans prétention. Ta réponse est en effet intéressante
Sans Prétention a écrit :
sam. 28 mars 2020 10:07

Je n'ai pas de boule de cristal, je n'affirme rien, j'informe sur ce que d'autres ont vécu.

Bougnat a écrit :
ven. 27 mars 2020 21:25
il est certain qu'elle et moi ne sommes plus les mêmes.
Saurais-tu dire en quoi ?
A vue de nez, la probabilité d'un "changement", dans ce contexte reste faible pour moi.
Mais peut-être que je me trompe.
Je t'invite pour ma part à ne pas te baser sur les "impressions du moment" qui se révèlent souvent mortifères au final.
C'est exactement ce que je demande: un retour d'expérience ;)

Je sais que moi, j'ai changé. Je ne suis plus crédule et bien plus pragmatique, je n'idéalise plus les choses. Si on se remettait ensemble, je sais déjà que le couple ne serait pas le même qu'avant car je ferai attention à ce que moi je veux et pas me laisser bouffer par elle sans non plus lui marcher dessus ou chercher à me venger. J'ai d'ailleurs bien plus confiance en moi qu'avant, j'ai arrêté de me dévaloriser, défaut que j'avais depuis l'adolescence. Donc voilà déjà pour ma part, je ne suis plus le même, je le sais.

Pour elle, évidemment c'est différent. Le fait qu'elle veuille voir un psy, réalise que l'amour c'est pas juste la passion, qu'on efface pas d'un trait de plume la personne avec laquelle on a construit tellement de choses... ça me laisse penser que ça bouge dans son crane aussi. Toujours est il que c'est à elle de faire le chemin et de choisir. Si elle décide de revenir, ça sera déjà une décision pas une émotion comme ce qu'elle a toujours suivi dans sa vie. Je ne lui cours pas après c'est clair, mais bon de temps en temps j'envoie un petit message léger sans prise de tête pour ré enflammer un peu tout ça.

Je me dis que j'ai pas de risque à la séduire. Au pire elle revient pas mais j'ai une petite emprise sur elle, et peut être que le divorce se passera mieux. Au mieux, elle revient et nous refondons quelque chose, mais c'est clair qu'elle n'aura plus aucun droit à l'erreur, et je prendrai des dispositions pour protéger mon patrimoine.



Répondre