Page 1 sur 3

Non pas toi

Posté : mer. 2 sept. 2020 17:54
par milo91
Ce furent les mots (ou plutôt les hurlements) qui sont sorti de ma bouche ce 24 Janvier 2019...

Bonjour à tous,

Des mois que je vous lit, que vous m'aidez sans le savoir et aujourd’hui je me suis dit que c'était mon tour de témoigner.

Comme beaucoup d'hommes ici, je fais parti de ces gentils garçons, bien élevés, polis, travailleurs et respectueux des femmes.

Je n'ai pas eu une jeunesse dorée, je suis d'un physique que je qualifierais de moyen, un QI très au dessus de la moyenne et je suis tombé dans la technique tout petit. Autant vous dire que pour les filles je n'étais pas très doué :-)

Cependant, un jour j'en ai trouvé une, qui comme moi avait une physique moyen, mais surtout une belle âme. J'en suis tombé amoureux, elle aussi et nous avons bâti ensemble 20 ans d'une vie magnifique malgré de nombreux coups du destin avec la joie de devenir enfin parents en 2009.

Pour notre entourage, nous étions le phare dans la nuit, l'exemple à suivre. La grande majorité de mon temps libre je l'occupais à améliorer notre maison (j'en ai refait 2 et j'attaque la 3éme) afin de donner à ma famille un lieu de vie des plus agréables.

Ma femme occupait un travail d'assistante dans le même secteur d'activité que moi (on s'est d’ailleurs connu comme cela) et quant à moi, j'avais un travail très épanouissant, mêlant phases d'études et de terrain.

Bref, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, sexuellement au top, achat d'une résidence secondaire en cours et aucunes difficultés financières.

En octobre 2019, j'ai accepté de modifier le planning des travaux pour faire plaisir à ma femme qui ne supportait plus notre vielle cuisine.
Je me suis donc mis en ordre de marche pour les travaux durant lesquels je me suis ravivé une blessure aux cotes survenue quelques moi plus tôt dans mon cadre pro.

Donc fin Novembre en voulant soulever la remorque pleine de gravats, je me fais très mal... (bien noter cette date...)

Pour la bagatelle c'était devenu compliqué début décembre.

Ma femme était pourtant insistante mais la douleur était un peu trop vive.

Petit à petit la douleur disparaissait mais je ressentais une forme de ressentiment à l'encontre de ma femme qui me poussait à me refuser à elle malgré ses demandes quotidiennes...(important pour la suite)

Le 13 Janvier 2020, je suis en déplacement à l'autre bout de la France et d'un seul coup mes cameras de surveillance m'envoient une information de perte 230V. (toutes mes cameras en même temps)

J'appelle ma femme, je lui demande ce qu'il se passe, si l y a une coupure de courant et il semblerait que le chat ait fait tomber une des cameras et que l’interrupteur de la 2eme fasse des siennes.(Mes cameras n'étaient activés que lorsque nous partions en vacances...)

Quelquechose dans ses explications ne me convient pas sur le coup, mais je ne me pose pas plus de questions que cela.

Je termine mes déplacements et je rentre le 15 Janvier. Et la tout de suite quelquechose ne va pas dans la maison, c'est trop bien rangé.

Les seules fois ou ma femme procède à un niveau de rangement aussi élevé c'est quand quelqu'un qui ne connait pas la maison y vient pour la première fois...

Et la un doute terrible m'assaille, on à un ami que je sais être volage et très opportuniste et je commence à me faire des films.

J'installe discrètement quelques cameras supplémentaires et je mets mes cameras en mode 24/24... Une semaine se passe et RAS

Je me dis, quel gros con, tu t'est fait des films pour rien...

Le 23 Janvier, je regarde dans les mails de ma femme pour une pièce administrative, je la récupére et comme il s’agit d'un compte google, je vais dans les photos afin de récupérer des photos de mes derniers travaux (c'est ma femme qui les fait et d'habitude je les récupére en blutooth) et la je tombe sur une photo de ma femme en petite tenue... Le choc!!!
Je continue mon exploration et je trouve d'autres photos encore plus explicites et datées de Novembre 2019.

La, mon coeur bat tellement fort que je n'entends plus rien, rien que le bruit de mon coeur sur le point d'exploser.
Il est 16h... Ma femme rentre entre 17 et 19h00 et ce jour la plus tôt dans la journée je l'ai informée d'une hospitalisation dans notre belle famille, je la rappelle donc et je lui dit de laisser notre enfant chez ses parents. Sur le coup elle doit se dire qu'il doit il y avoir qq chose de grave vis à vis de cette hospitalisation et que je ne veux pas que le petit l'entende.

Elle arrive à la maison, je lui ouvre, lui fait le traditionnel bisous, je lui demande de me suivre dans mon bureau à l'étage. Chemin faisant, je lui demande si elle n'à rien à me dire sur un ton assez énervé, elle me réponds non avec un aplomb certain.

On arrive devant mon ordinateur, et je lui affiche ses photos à l'écran sans la prévenir, je lui demande ce que c'est, elle me réponds que c’était pour moi car je ne la regarde plus...

Je lui réponds que c'est des conneries mais elle le jure sur notre fils...

Pour information, je suis marié avec une femme très croyante et pleine de valeurs morales, donc quand elle jure sur notre fils, je sais que pour elle c'est grave donc je me pose des questions.

Je passe une mauvaise nuit et je pars au travail le lendemain matin, tout au long de la matinée je suis obsédé par notre conversation et en fin de matinée je lui envoie un SMS dans lequel je lui demande d'être honnête et que je la suspecte d'être infidèle.

Je rentre à la maison, très perturbé et je commence à installer un logiciel de récupération de messages effacés.

Début d’après midi, ma femme arrive, visiblement secouée par mon sms.

A peine est elle rentrée, que je me saisis de son portable et tout en l'enmenant avec moi dans le bureau je lui redemande d'être honnête avec moi... Elle ne parle pas, se mure dans le silence, alors je banche son portable sur mon ordinateur et je lance le programme, et je la laisse devant l’écran et face à moi afin qu’elle voit la barre de progression lentement avancer. Je lui explique que ce programme est en train de récupérer les messages effacés et que si je pouvais éventuellement croire que les dernières photos étaient à ma destination, celles de Novembre non...
Je la supplie de dire la vérité, que j'y ai droit, que je pense avoir été un bon époux toutes ces années ce qu'elle valide très clairement.
Elle finit par avouer et ce n'est pas tout à fait ce que je pensais, ce n'est pas avec notre ami mais avec l'un de ses clients, cela aurait commencé par une longue drague et il n'y aurait eu des rapports (protégés) qu'à partir de fin décembre dans notre voiture n°1. Que ce n'est qu'une relation sexuelle et qu'elle ne le voyait que comme un ami. Elle me dit aussi qu'elle y à mis fin le matin même suite à notre conversation de la vieille au soir.
Je m’effondre, je hurle NON PAS TOI, pas toi, pas toi, pas ma femme parfaite, pourquoi?

Cette question que l'on connait tous elle va m'obséder et m’obsède encore...

Les réponses qui viendront dans un premier temps, c'est je ne comprends pas, tu n'as rien fait, je suis heureuse avec toi, sexuellement c'est au top... Mais, je me sentais très mal dans ma peau et il à su me réconforter...
Mal dans ta peau ? Mais pourquoi?
Tu ne faisais plus attention à moi, et je pensais que tu avais une liaison avec L (L étant une de mes anciennes collègues de travail dont nous gardions le petit régulièrement quand elle sortait pour se trouver un copain...)
Mais chérie L, tu sais bien que ce n'est pas mon genre (trop maigre, tatouée, faux ongles)
Oui mais bon elle est mince et moi je suis grosse et elle est plus jeune... Et puis tu n'as connu que moi, je me suis dit que tu avais envie de connaitre autre chose...
Heu qui t'a dit que tu étais grosse? Moi ? Je te rappelle qu'en dehors de ma blessure je suis à la limite du harcèlement sexuel avec toi...
Bref, ce n'est que bien plus tard que je comprendrais que ce complexe avait été développé à cause de sa manager et amie (une grande blonde longiligne) qui lui en mettait dans la tête à longueur de journée pour la rabaisser.
Mais sur le coup, je me dis que c'est ma faute, je ne l'ai pas touchée depuis presque 2 mois, elle s'est posée des questions à cause de cela...

Je lui demande alors de faire des test sérologiques qu'elle accepte avec aplomb, sure qu'ils seront négatifs.
Je lui demande plus d'informations sur le sandwich et j'apprends qu'il s'agit d'un Portugais (comme elle) , cela m'étonne car elle ne voulait pas se mettre avec ce type de garçon (trop macho selon elle) et qu'il bosse dans une boite de mon secteur d'activité (enfin moi je le comprends car pour elle ce n'était pas le cas...) que sa boite est à 15 minutes de la maison (la encore elle pensait que c'était ailleurs..., plus loin).
Je prends donc son portable et j'appelle le sandwich qui ne réponds pas. Elle me di normal je lui ai dit plus de contacts se matin donc...
5 minutes plus tard, son portable sonne avec au bout du fil ... Le sandwich
Je décroche et me présente comme le cocu, il nie tout en bloc... Je finis par raccrocher devant tant d'amplomb dans le mensonge mais en restant poli.

Je vous passe les pleurs des 2 cotés mais cela à été violent comme vous le savez tous, elle fait ses test, retour négatif, ouf...

Donc à ce stade, je pense que m’a femme m’a trompé avec un mec pendant 15J-3 semaines après avoir subi une drague de 2-3 mois... Et que les rapports on été protégés.

Malgré ce qu'elle me dit, je me sens responsable de la situation en partie. Et je décide de faire l’effort d'essayer de lui pardonner et je reprends une activité sexuelle avec elle (un peu pour me rassurer, un peu pour éviter qu'elle n'y retourne..)

Dans l'entre 2 les aveux ayants été plus rapides que le logiciel, je charge un ami de me faire un gros hack sur les 2 mobiles et sur tous les comptes du sandwich, je lui demande juste de valider l'histoire de ma femme sans me donner trop de détails. Mon ami me réponds, il y à du lourd, ça dure depuis plus longtemps et il y a des photos encore plus trash que celles que tu as vu... Mais au moins pas un je t'aime ou un tu me manques de la part de ma femme, juste un ou deux de la sienne.

Et quelque chose commence à me chiffonner, bien que très ouverts sexuellement, ma femme n'avalait que très rarement le sperme car elle n'aimait pas cela et soudainement elle le fait presque systématiquement...

On est a J+7 de la découverte et je me dis que la récidive pue et que ce gars qui à trouvé une nana docile à coté de son boulot et qui accepte de se faire culbuter dans sa camionnette, il va pas lâcher l'affaire comme cela.
Dans un premier temps, j'avais envie d'aller me soulager les nerfs sur lui mais ma femme s'y est opposé en utilisant des prétextes lourds, comme il ne le mérite pas, pense à notre fils etc...
Vu que les rares personnes au courant me dissuadaient de le faire autant qu'ils me dissuadaient de mettre fin à mes jours, j'ai pris le téléphone et appelé le sandwich sur son lieu de travail afin qu'il sache bien que je savais ou le trouver et lui ai demandé de ne plus tourner autour de ma femme si il ne voulait pas voir sa gentille vie s’effondrer.(Vous seriez surpris de savoir comment ce type est perçu par son entourage et par ceux qui le connaissent vraiment...)

J'apprendrais bien plus tard que la raison pour laquelle ma femme ne voulait pas que je le confronte est qu'il lui avait fait croire qu'il était un ancien des forces spéciales habitué à tuer et quelle flippait pour moi...


Bref, à force de se prendre les pieds dans les contradiction de ses mensonges ma femme à fini par me raconter la vraie histoire:
Cela à commencé fin octobre 2019 par une approche amicale en tendant une épaule amicale à ma femme qui était harcelée par sa manager.
Rapidement, il lui confia que des 3 filles de l'agence ou elle travaillait c'était elle la plus belle.
Compliments sur compliments, il lui à raconté sa vie de héros (ce passage la a bien fait rire sa femme...) qui avait fait des choses importantes pour le pays, qui partait en missions secrètes... Mais qui à tout arrêté pou prendre un job de merde!!!!???
De fils en aiguilles, il lui à confié être infidèle depuis des années car sa femme qui avait été violée dans sa jeunesse n'était pas très open niveau sexe. (Ca sa femme à moins aimé..)
Très rapidement, une photo en gros plan de son sexe en érection avec le sous-titre "regarde l'effet que tu me fait"
Des questions comme, tu n’a jamais été infidèle en 20 ans? Tu devrais essayer, cela te ferait du bien, tu vas découvrir de nouvelles sensations. Toutes mes maitresses sont heureuses et en redemandent...

Petite parenthèse, le Sandwich est équipé d'un engin d'acteur de film X ... J'ai beau être gâté par dame nature de ce coté la, j'ai pris cher dans l’orgueil...

Donc rapidement elle à cédé, un peu pour se rassurer sur son pouvoir de séduction, un peu par excitation, un peu par jalousie (bien entretenue par la Sandwich qui lui à bien bourré le mou avec mon ancienne collègue L...) et aussi dans une certaine mesure pour combattre la dépression générée par sa manager. (Cela faisait plus de 7 ans que je lui disais de quitter cette boite et que sa manager était toxique, beaucoup de gens de notre entourage l'avaient aussi vu. C'était d'ailleurs le seul sujet qu'elle n'abordait plus avec moi car elle ne supportait plus ma réaction d'agacement face à cela)

Donc, le 13 Novembre 2019, elle accepte de le rejoindre dans une Zone Industrielle proche de notre domicile et il se passe ce qui devait arriver, rapport sexuel... Mais plus grave que cela, elle à commencé à éprouver de l’attachement pour lui suite à cela malgré un rapport sexuel de piètre qualité(d’après ses dires mais la suite m'enjoint de la croire).

Il vont par la suite se revoir ainsi à concurrence d'une a deux fois par semaine.

La semaine du 3 décembre, je pars en déplacement. Demandes insistantes avec argumentation on sera mieux, on va pouvoir passer plus de temps ensemble etc... Ma femme finit par céder et le laisse venir à la maison le 3 décembre 2019...
Ils font leur affaire sur le canapé et en pleins ébats le sandwich demande ou est la chambre, ma femme ne répondant pas, il la prend par la main et avance dans le couloir jusqu'à la porte de notre chambre ou ils rentrent et finissent leur affaire. Ma femme finira par me dire qu'il bandait plus fort et était plus virulent dans la chambre, cela trouvera une explication plus loin...

Le lendemain il demandera à nouveau à ma femme de revenir mais celle-ci prise de remords refusera. Il finira par lui dire que de toute façon il ne pouvait pas car sa femme qui allait fêter ses 40 ans était en pleine dépression et qu'il devait rentrer auprès d'elle...

Heureusement pour moi je ne suis pas mauvais dans mon travail et ma semaine de déplacement se termina en 3 jours.. Donc quand il a encore redemandé le surlendemain, je rentrais et la pas possible... De l'aveu de ma femme elle n'est pas sure qu'elle aurait encore pu dire non (le sandwich est un bon MPN).

Le Lundi suivant, lors de leur traditionnel rapport dans la voiture il est devenu agressif et violent et l'a forcée à faire une fellation de force sans préservatif et à avaler... Par la suite ma femme exécutera d'elle même cela pour ne pas avoir à subir cela à nouveau...
Alors la je sais que quand on le lit on n'y croit pas, mais malheureusement...

Donc tout continua ainsi jusqu'en Janvier 2020 et on se retrouve au début de mon récit...

Suite à cela,
Dans un premier temps et au vu des éléments que j'avais en ma possession, je ne désirais pas infliger la même souffrance à la femme du Sandwich (elle ne m’a rien fait et c'est elle aussi une victime). Et puis coup après coup, révélations après révélations, j'en suis arrivé à la conclusion que ce type était dangereux et nuisible.
Une amie m’a carrément dit : "OK, je te comprends, c'est louable mais ne crois tu pas que sa femme à le droit de savoir avec quel salaud elle vit?"

Donc, un jour, j'ai pris ma plume et je lui ai fait une longue lettre dans laquelle je lui expliquais tout ce que je savais...
Elle prit rapidement contact avec moi et elle me remercia (pour les septiques j'ai les sms et les fichiers audios des conversations téléphoniques) car si elle s'avait être cocue depuis longtemps, elle était horrifiée par les actes de son mari. Elle m'expliqua qu'elle était avec lui depuis longtemps, qu'il l'avait mise enceinte alors qu'elle était mineure (il est plus agé quelle de 10-15 ans) et que ce ne faisait que 10 ans qu'il l'autorisait à travailler, 5 ans qu'elle pouvait aller à la salle de sport, qu'il était extrêmement jaloux et violent et que si elle en parlait autour d'elle personne ne la croirait tant il savait donner le change en public.
Elle m'explique aussi que le coup de la photo ne liu est pas étranger, déjà vécu avec une de ses collègue à elle venue manger à la maison...

Elle m'explique qu'elle va le confronter mais qu'elle à besoins de preuves, je les lui donne et quelques jours plus tard...

Mon portable sonne, le numéro est celui de cette femme, au bout du fil le sandwich qui me dit qu'il à été forcé d'avouer et vu que ma femme à eu la politesse de s'excuser auprès de la sienne il présente ses excuses...
Ca sonne faux, donc je le pousse un peu verbalement et la la gars se lâche, il se fait plaisir à tout raconter dans les plus sombres détails et surtout il m'explique bien ce qu'il à fait dans mon lit... Chose que ma femme ne m'avait pas encore avoué... avec un plaisir sadique.

Pour la première fois de sa vie, ce type à eu l'obligation de dire la vérité c'est déjà une victoire non?
Quand je débriefe cela avec sa femme le lendemain, elle me dit qu'elle ne e quittera pas, pas tout de suite en tout cas mais qu'elle garde tout cela au chaud, moi je garde la liste de tous ses amis au chaud, de sa famille, pour qu'un jour ils connaissent enfin la vérité sur ce super mec...

Dans l'entre deux sur les conseils de son médecin, ma femme est allée d'elle même porter plainte pour viol, c'est en cours donc on verra même si c'est compliqué à démontrer cela laissera une trace pour le jour ou il ira trop loin.

Depuis, je tente de me reconstruire, j'ai tellement pleuré au début que je n'y arrive plus maintenant, j'aime ma femme autant que je la déteste de nous avoir fait cela.
L'amour fort heureusement n’a jamais été le problème, c'est d'ailleurs dommage, j'aurais préféré avoir commis des erreurs à rectifier mais non, ma femme avait des problèmes et ne les à pas énoncés, maintenant on en souffre tous les 2.
Ma femme se fait suivre depuis quelques mois par une psychologue et cela à fait ressortit nombre de problèmes de la petite enfance qu'elle ne suspectait pas. Petit à petit elle avance vers le chemin de le compréhension de ses actes.

Moi j'ai des crises d'angoisses terribles (lors de la dernière j'ai failli me noyer dans la piscine) avec des visions très désagréables et des cauchemars ... J'ai perdu plus de 10 kg (j'ai encore de la marge mais bon...)

Sur conseil de mon médecin je vois depuis 2 mois une hypnothérapeute qui est aussi thérapeute et sexologue et grâce à elle mes crises sont moins violentes et plus espacées.

J'arrive à nouveau à dormir et mes envies de suicide sont moins présentes.

Nous nous sommes débarrassés des 2 voitures, du canapé, du lit, mais je n'arrive toujours pas à retourner dans la salle à manger et dans notre ancienne chambre. Cela déclenche une crise instantanée!...

Heureusement que j'avais entrepris de faire une suite parentale à l'étage sinon nous dormirions encore dans mon bureau.

La prochaine étape c'est sans doute de se débarrasser aussi de la maison.

Voila, je ne sais pas si vous avez eu le cran de tout lire mais désolé de la longueur de mon texte.

Bises

:thx:

Re: NON PAS TOI

Posté : mer. 2 sept. 2020 18:47
par Mitsou78
Hello,

Lu jusqu'au bout :fou: :fou: :fou:

Désolé de te lire ici, je reprendrais ton récit plus calmement, d'autres passeront sûrement aussi.

Courage !!!

:fleur

Re: NON PAS TOI

Posté : mer. 2 sept. 2020 21:07
par Sans Prétention
Bonsoir Milo.

Pas mieux que mon voisin du dessus...
Tout lu aussi.
Tellement à dire. Sans doute trop.
Vraiment trop.

Il y a des fois où les gens, on voudrait pouvoir les avoir connus ailleurs qu'ici. Avec un visage d'abord et leurs tripes seulement longtemps après (sur SOS c'est un peu l'inverse), et une bonne bière à la main sur un fond de soleil qui se couche, sans doute de la musique de chiotte en fond sonore, drôle, peut-être une grillade là, avec un feu qui fait trop de fumée... J'imagine que tu fais partie de ceux là. Même si t'aimes pas la bière. Même si t'aimes pas les grillades.

Quelles perspectives envisages-tu ? Comment vois-tu l'avenir ?

En tous cas, un grand merci pour avoir pris le temps d'écrire ces quelques lignes.
Je ne sais pas trop quoi ajouter en fait.
:jap:

Re: NON PAS TOI

Posté : mer. 2 sept. 2020 21:16
par milo91
Bonsoir à vous 2,

Une bonne grillade et une bonne bière ma foi, je suis preneur (plus de la grillade lol).

La suite... Disons que j’essaye de mettre un pas devant l'autre, de me concentrer sur des projets pro, et sur notre résidence secondaire ou j'ai fort à faire.
Je crois que c'est ça, me surcharger jusqu'à ne plus penser à ces merdes.
Essayer de retrouver confiance en moi, un peu d'ego, une certaine confiance sexuelle.

Après je ne vous cache pas que je suis devenu presque paranoïaque suite à cette histoire... La laisser seule me traumatise, mais c'est presque inévitable, alors avançons encore un peu.

Chaque jour est différent du précédent, il y en à des bons, d'autres moins...

On à pas demandé à vivre cela, mais c'est fait, essayons de ne pas sombrer.

Le pardon est encore très loin et peut être inaccessible, mais sans essayer ...

Bises

Re: NON PAS TOI

Posté : jeu. 3 sept. 2020 09:01
par Mitsou78
Question, quel âge avez-vous l'un et l'autre ?
Cela ressemble à une belle crise de milieu de vie et comme pour beaucoup, dans les bras d'un bon Don Juan, leur croyance, idéologie tournent rapidement autour de la braguette !!!

La reconstruction, c'est à soit même qu'il faut l'accorder et finalement on se découvre autrement personnellement, comme déjà dit ailleurs le coté idéologique du couple charmant (prince et princesse) est logé au fond d'un tiroir d'où finalement dès tout petit il n'aurait jamais du sortir tellement il berce les personnes en construction dans l'illusoire...
De cette reconstruction qui peut durer longtemps surtout sans aide, parce qu'il faut s'apprendre et que la mono vision/sensation n'aide pas à avancer, peut naître un nouveau couple, ça aussi ça a déjà été dit mais, qui réside en fait en l'acceptation que nul n'est parfait, que l'on se connaît mieux personnellement et que l'on accepte l'erreur de l'autre dans certaines conditions et considérations propres qui n'en font plus l'unique, la reine, l'intouchable, l'indétrônable.
Si en son temps j'ai pu dire qu'il fallait lui pardonner, nullement excuser, j'en arrive aujourd'hui à me dire que finalement il n'y a nul autre pardon qu'à soit même, pas d'excuse parce qu'elle (il fonctionne aussi) n'en mérite pas, il n'y en a pas, dans cet espace temps en flottaison, plusieurs autres solutions non égoïstes existent pour faire valoir un droit à l'oubli, à l'abandon, à des doutes.... et que finalement j'ai juste appris de cette histoire que je valais mieux que ça, que lui, qu'elle dans cet instant, que j'ai évalué mes désirs, mes doutes et complexes, en ai tiré des conclusions et ai accepté son erreur qui m'assoie sur un pouvoir décisionnel de lui dire au revoir sans remord s'il y avait retour de "chaleurs" et envie d'un autre... C'est un nouvel équilibre qui naît dans lequel chaque individu retrouve une place personnelle qu'il avait mis dans l'unité couple.

Tout ça pour insister sur le fait que c'est soit même trompé et trompeur qu'il convient de reconstruire, s'il en naît un couple nouveau tant mieux, c'est que quelque part au milieu de tout ça, le postulat de départ sur l'autre n'était pas complétement erroné, si ce n'est pas le cas, ayant grandi et s'étant compris et accepté il est plus facile de se tourner le dos pour avancer et construire ailleurs.
Finalement on accepte et aime une personne et pas sa représentation fantasmagorique, c'est plus terre à terre, plus cartésien et surement plus facile à vivre. Il est toujours compliqué de détruire ses rêves, ses illusions, ce qui certainement fait le plus de mal à l'orgueil, à l'ego !!!

J'étais parti pour deux, trois lignes, l'inspiration m'est venue !!!

En conclusion, fais toi, faites vous aider sinon il en restera des ressentiments, des doutes, des querelles....

Re: NON PAS TOI

Posté : jeu. 3 sept. 2020 09:08
par Mitsou78
PS : si tu sais m'en dire plus sur ton logiciel de recherche de messages effacés suis preneur, j'avais testé, incapable d'en sortir quoique ce soit, finalement le logiciel espion avait parlé bien plus vite !!!
Il faut dire qu'ils échangeaient beaucoup :lol: :lol: :lol:

Re: NON PAS TOI

Posté : jeu. 3 sept. 2020 10:40
par milo91
Dans le mile Mitsou, nous avons respectivement 46 pour moi et 48 pour elle...

Bonne analyse, je suis de ton avis d’où les thérapies entreprises des 2 cotés et peut être conjointement.


Pour ce qui est du logiciel c'est dr phone mais il en existe d'autres.

Après, il ne faut jamais négliger a quel point les GAFAM nous pistent, donc on peut y trouver beaucoup de traces... :wink:

Encore merci

Re: NON PAS TOI

Posté : jeu. 3 sept. 2020 11:45
par Plume64
Bonjour à tous, bonjour Milo,

Je viens de lire ton message et.... je suis bouleversée, en larme, car je vis la même chose que toi en ce moment... des hauts, des bas... comme c'est douloureux de voir son couple idéal se casser la gueule. Malheureusement cela n'arrive pas qu'aux autres... Nous aussi, couple idéal : pour moi, mon mari ( avant ça), nos amis, notre famille... si ils savaient...

Je n'ai pas encore eu le cran de témoigner mais j'ai moi aussi eu confirmation, lors du confinement, que mon mari me trompait après 22 ans de vie commune et 2 grands enfants :-(

Quelle douleur... je n'ai jamais souffert autant de toute ma vie... Comme un lion en cage : envie de hurler, de tout casser, de tout abandonner, de partir... Mais non, je n'ai pas le droit, je ne veux pas faire vivre ça à mes enfants. Je veux les protéger, je ne veux pas qu'ils aient une mauvaise image de leur père... qui je sais malgré tout est quelqu'un de bien et que j'aime. Je sais qu'il m'aime aussi, j'essaie de le comprendre, sans le juger ( pas toujours facile), de voir pourquoi on/il en est arrivé là...

Milo, en vrai, je pense qu'on est pas toujours responsable... je pense qu'ils vivent une crise d'identité, peut être aussi le besoin de se prouver quelque chose... Après, on est plus ou moins loyal...

Je me dis qu'aimer réellement, c'est sans doute aussi être là pour eux, dans cette épreuve qu'ils traversent eux aussi... peut être que cela nous rendra plus fort...

Je suis moi aussi une petite femme plutôt sympa, plutôt jolie, facile à vivre, dans l'écoute et la compréhension. Sexuellement ça se passe bien... mais j'étais la seule et l'unique de mon mari jusque là... je crois que ça a pesé dans la balance... Il a eu envie de faire l'amour avec d'autres femmes...

Je me dis qu'il faut que je me batte pour ma famille, pour notre futur... je sais que mon mari a envie de vieillir avec moi, comme il me l'a dit...

C'est bête mais quand je suis dans "le bad", je me raccroche a un petit bout de papier... J'ai inscrit toutes les phrases positives qu'il m'a dites : " Je ne me verrais pas vivre avec elle", "T'es ma vie", "Tu es merveilleuse", "Je suis heureux avec toi, j'espère que tu le sais", "On s'aime", "Tu es mon binôme de vie", " Quoi qu'il arrive, je t'aimerai jusqu'à la fin de ma vie"....

Je sais aussi qu'il ne dit pas ces choses là, quand il ne les pense pas... il a aussi été capable de me dire des choses pas cool a entendre... je ne suis pas naïve, j'analyse aussi les choses ;-)

Heureusement, j'ai une philosophie de vie qui m'aide... je me dis qu'il y a forcement une belle lumière au bout du chemin... enfin je l'espère. Ma phrase favorite c'est : "On récolte se que l'on sème". J'attends de récolter... Je me dis que je suis contente de ne pas être mauvaise, d'essayer de ne pas le blesser en retour ( même si moi j'ai une blessure énorme de trahison a guérir). Au moins, je peux me regarder devant la glace et être fière de moi.
La solution que j'ai trouvée pour prendre un peu d'air pur, c'est d'aller marcher, méditer. Je pars bientôt faire le Tour du Mont Blanc, un rêve. A partir de maintenant, j'ai décidé que j'allais vivre mes rêves !!!

Je me dis que de partager cette souffrance avec vous me fera sans doute beaucoup de bien. C'est peut être la seule chose qui peut m'aider à me reconstruire... rencontrer des âmes blessées, comme moi, pour trouver du réconfort et de l'entraide :fleur

D'ailleurs moi aussi, je veux bien une petite bière et des grillades !!! :wink:

Bon aller, il faut que j’arrête. Je savais que si je commençais, j'allais me griller ma matinée de boulot... trop tard, c'est fait et ça fait du bien :wink: Heureusement, je suis à mon compte, mon patron et sympa :wink:


A bientôt et merci d'être là dans ces moments où l'on se sent si seul... :thx:

Re: NON PAS TOI

Posté : jeu. 3 sept. 2020 12:17
par milo91
Bonjour Plume,

Il va falloir que Mitsou fasse un très grand barbecue tellement l'idée commence à plaire :-)

Merci de ton témoignage, je suis assez impressionné par ta résilience, et cela m'encourage à aller de l'avant.

A charge de revanche.

:fleur

Re: NON PAS TOI

Posté : jeu. 3 sept. 2020 12:26
par Mitsou78
milo91 a écrit : jeu. 3 sept. 2020 12:17 Bonjour Plume,

Il va falloir que Mitsou fasse un très grand barbecue tellement l'idée commence à plaire :-)

Merci de ton témoignage, je suis assez impressionné par ta résilience, et cela m'encourage à aller de l'avant.

A charge de revanche.

:fleur
Oup là, c'est une idée de SP !!!! :mdr :mdr

Re: NON PAS TOI

Posté : jeu. 3 sept. 2020 12:41
par Mitsou78
Plume64, bon courage également, tu peux ouvrir un post avec ton histoire si tu le souhaites, plus facile pour suivre et te répondre. :wink: :wink:

Re: NON PAS TOI

Posté : jeu. 3 sept. 2020 12:50
par milo91
:mdr

En effet j'ai commis une erreur, c'est bien le jardin de SP qu'il va falloir agrandir.

:mdr

Au pire, je vous ouvre le mien :-)

Re: NON PAS TOI

Posté : jeu. 3 sept. 2020 13:21
par supersymetrie
Bonjour Plume

Je suis toujours admiratif quand je lis ça (sans mauvais esprit)

"Heureusement, j'ai une philosophie de vie qui m'aide... je me dis qu'il y a forcement une belle lumière au bout du chemin... enfin je l'espère. Ma phrase favorite c'est : "On récolte se que l'on sème". J'attends de récolter... Je me dis que je suis contente de ne pas être mauvaise, d'essayer de ne pas le blesser en retour ( même si moi j'ai une blessure énorme de trahison a guérir). Au moins, je peux me regarder devant la glace et être fière de moi.
La solution que j'ai trouvée pour prendre un peu d'air pur, c'est d'aller marcher, méditer. Je pars bientôt faire le Tour du Mont Blanc, un rêve. A partir de maintenant, j'ai décidé que j'allais vivre mes rêves !!! "

J'ai fait tout le contraire mais je n'ai aucun souci pour me regarder dans la glace et malgré tout je suis fier de moi aussi et au final j'ai aussi décidé de vivre mes rêves :wink:
Après chacun gère comme il le peut.
J'ai l'impression que beaucoup ont tout donné pour leur couple, ont été trompés et ce sont dit ... mince ... j'ai tout fait pour être là, présent, m'englober dans ce projet en m'oubliant presque et au final ... l'autre me fait ça !

Re: NON PAS TOI

Posté : jeu. 3 sept. 2020 16:52
par Sans Prétention
Mitsou78 a écrit : jeu. 3 sept. 2020 09:01 La reconstruction, c'est à soit même qu'il faut l'accorder et finalement on se découvre autrement personnellement, comme déjà dit ailleurs le coté idéologique du couple charmant (prince et princesse) est logé au fond d'un tiroir d'où finalement dès tout petit il n'aurait jamais du sortir tellement il berce les personnes en construction dans l'illusoire...
De cette reconstruction qui peut durer longtemps surtout sans aide, parce qu'il faut s'apprendre et que la mono vision/sensation n'aide pas à avancer, peut naître un nouveau couple, ça aussi ça a déjà été dit mais, qui réside en fait en l'acceptation que nul n'est parfait, que l'on se connaît mieux personnellement et que l'on accepte l'erreur de l'autre dans certaines conditions et considérations propres qui n'en font plus l'unique, la reine, l'intouchable, l'indétrônable.
Si en son temps j'ai pu dire qu'il fallait lui pardonner, nullement excuser, j'en arrive aujourd'hui à me dire que finalement il n'y a nul autre pardon qu'à soit même, pas d'excuse parce qu'elle (il fonctionne aussi) n'en mérite pas, il n'y en a pas, dans cet espace temps en flottaison, plusieurs autres solutions non égoïstes existent pour faire valoir un droit à l'oubli, à l'abandon, à des doutes.... et que finalement j'ai juste appris de cette histoire que je valais mieux que ça, que lui, qu'elle dans cet instant, que j'ai évalué mes désirs, mes doutes et complexes, en ai tiré des conclusions et ai accepté son erreur qui m'assoie sur un pouvoir décisionnel de lui dire au revoir sans remord s'il y avait retour de "chaleurs" et envie d'un autre... C'est un nouvel équilibre qui naît dans lequel chaque individu retrouve une place personnelle qu'il avait mis dans l'unité couple.

Tout ça pour insister sur le fait que c'est soit même trompé et trompeur qu'il convient de reconstruire, s'il en naît un couple nouveau tant mieux, c'est que quelque part au milieu de tout ça, le postulat de départ sur l'autre n'était pas complétement erroné, si ce n'est pas le cas, ayant grandi et s'étant compris et accepté il est plus facile de se tourner le dos pour avancer et construire ailleurs.
Finalement on accepte et aime une personne et pas sa représentation fantasmagorique, c'est plus terre à terre, plus cartésien et surement plus facile à vivre. Il est toujours compliqué de détruire ses rêves, ses illusions, ce qui certainement fait le plus de mal à l'orgueil, à l'ego !!!

J'étais parti pour deux, trois lignes, l'inspiration m'est venue !!!
Mais continue donc :jap:

Rien à ajouter 👌

Re: NON PAS TOI

Posté : jeu. 3 sept. 2020 17:17
par Sans Prétention
Hello Plume !
Plume64 a écrit : jeu. 3 sept. 2020 11:45 Milo, en vrai, je pense qu'on est pas toujours responsable... je pense qu'ils vivent une crise d'identité, peut être aussi le besoin de se prouver quelque chose... Après, on est plus ou moins loyal...
Il fut un temps où l'on pensait qu'effectivement, quand on trompe, c'est qu'on n'a pas "ce qu'il faut chez soi" (le ou la cocu.e ne fait jamais ce qu'il faut. Dingue ça. L'infidèle, lui ou elle, est, non pas une victime, mais LA victime. Et il n'y a personne pour interroger ses défauts, ses manques, ce que lui aussi ou elle aussi, par ses absences amoureuses, fait subir à son conjoint, sa femme, son mari, fiancé.e). A vrai dire, il arrive que le cocu soit franchement à l'origine de son malheur. Mais toutes les statistiques montrent (voir notamment les réponses à la question "pourquoi trompez vous votre partenaire ?" sur les sites de rencontres extra conjugales : c'est édifiant. Non les cocus ne sont pas fous... ), et les témoignages du site suivent, qu'en réalité, le problème n'est pas ce qu'on n'a pas "chez soi", mais ce qu'on n'a pas "en soi".
Plume64 a écrit : jeu. 3 sept. 2020 11:45 Je me dis qu'aimer réellement, c'est sans doute aussi être là pour eux, dans cette épreuve qu'ils traversent eux aussi... peut être que cela nous rendra plus fort...
J'aime la formule. Mais c'est parfois vrai, parfois faux.
Lorsqu'on partage sa vie avec un Narcisse par exemple, il ne faut surtout pas être là pour lui / elle : cela renforce son pouvoir. Il faut être là pour soi en fait.

Puisqu'on est dans les formules, j'ai envie de dire :
L'égoïste dit : "moi d'abord". L'âme perdue déclare : "moi jamais". Et la personne capable de partager parce qu'elle s'aime vraiment affirme : "moi aussi".
Je trouve que c'est pas mal comme approche.

Plume64 a écrit : jeu. 3 sept. 2020 11:45 Je suis moi aussi une petite femme plutôt sympa, plutôt jolie, facile à vivre, dans l'écoute et la compréhension. Sexuellement ça se passe bien...
Toujours le genre de phrase qui tue.
Au-delà des témoignages, je me suis mis en tête de rencontrer certaines personnes du site. Ma conclusion : non, le cocu n'est pas le moche con gras et sans intérêt décrit par les conjoints dans les bras de leurs sandwichs.
Ça a sans doute été vrai aux siècles derniers, à l'époque des mariages de raison... Encore que...
Plume64 a écrit : jeu. 3 sept. 2020 11:45 mais j'étais la seule et l'unique de mon mari jusque là... je crois que ça a pesé dans la balance... Il a eu envie de faire l'amour avec d'autres femmes...
Tu pédales et lui conduit.
Plume64 a écrit : jeu. 3 sept. 2020 11:45 Je me dis qu'il faut que je me batte pour ma famille, pour notre futur... je sais que mon mari a envie de vieillir avec moi, comme il me l'a dit...

C'est bête mais quand je suis dans "le bad", je me raccroche a un petit bout de papier... J'ai inscrit toutes les phrases positives qu'il m'a dites : " Je ne me verrais pas vivre avec elle", "T'es ma vie", "Tu es merveilleuse", "Je suis heureux avec toi, j'espère que tu le sais", "On s'aime", "Tu es mon binôme de vie", " Quoi qu'il arrive, je t'aimerai jusqu'à la fin de ma vie"....

Je sais aussi qu'il ne dit pas ces choses là, quand il ne les pense pas... il a aussi été capable de me dire des choses pas cool a entendre... je ne suis pas naïve, j'analyse aussi les choses ;-)
A te lire il semblerait que tu ne sois pas liée au marquis de Sade. Je veux dire ton mari ne paraît pas être un pervers mais si tu voulais bien ouvrir ton post pour que l'on puisse suivre, ce serait bien.
Si tu ne peux, pas de souci. Cet espace te reste ouvert tout de même.
Plume64 a écrit : jeu. 3 sept. 2020 11:45 Heureusement, j'ai une philosophie de vie qui m'aide... je me dis qu'il y a forcement une belle lumière au bout du chemin... enfin je l'espère. Ma phrase favorite c'est : "On récolte se que l'on sème". J'attends de récolter... Je me dis que je suis contente de ne pas être mauvaise, d'essayer de ne pas le blesser en retour ( même si moi j'ai une blessure énorme de trahison a guérir). Au moins, je peux me regarder devant la glace et être fière de moi.
Sans vouloir trop m'avancer sur la question, j'arrière pense que parfois, on suit des chemins inattendus pour pouvoir se regarder dans une glace.
Étrangement, j'ai dû passer par la case infidélité également pour y parvenir. Mon image décrépie et cadavérique me poussait vers les portes de la mort. J'imagine que je ne serais plus là pour écrire sur un site d'entraide sur lequel prime l'humain si...

Ce sont les circonstances, le pourquoi et le comment qui ont fait que j'ai également "fauté".
Bizarrement, j'ai ré appris le respect en passant par là. Celui de ma personne en premier lieu.
J'ai compris un milliard de choses que les livres ne pouvaient me donner. Et beaucoup de questions se sont résolues d'elles-mêmes, simplement parce que je me suis extrait d'un monde qui n'était pas tout à fait la réalité. Ça aurait pu. Mais il faut être deux pour construire ça. J'ai été seul. Longtemps.

Mais je sais que pour d'autres ça a été la descente aux enfers.

Dépend de plein de paramètres. Et je ne dis pas ça pour la formule.

Cela étant posé, je n'encourage pas à la vengeance qui avilit.
Par contre, j'ai appris à ré envisager les choses.
Tout peut être destructeur, comme salvateur.
Il faut juste être attentif à ce qu'on est et ce qu'on veut pour soi en lien avec ses valeurs inaliénables.
Plume64 a écrit : jeu. 3 sept. 2020 11:45 La solution que j'ai trouvée pour prendre un peu d'air pur, c'est d'aller marcher, méditer. Je pars bientôt faire le Tour du Mont Blanc, un rêve. A partir de maintenant, j'ai décidé que j'allais vivre mes rêves !!!
Renoncer à ses rêves est une option que l'on trouve imbécile à la longue... On s'est mis soi de côté pour son couple. L'idée peut paraître noble mais en fait, il n'y a pas de couple sans un soi entier.

Je pense que c'est une manière de se reconstruire, vivre ses rêves : en se re réalisant.
J'admets avoir repris pas mal de choses laissées en friches depuis longtemps et ma foi, ne ne m'en porte pas plus mal.
Plume64 a écrit : jeu. 3 sept. 2020 11:45 Je me dis que de partager cette souffrance avec vous me fera sans doute beaucoup de bien. C'est peut être la seule chose qui peut m'aider à me reconstruire... rencontrer des âmes blessées, comme moi, pour trouver du réconfort et de l'entraide :fleur

D'ailleurs moi aussi, je veux bien une petite bière et des grillades !!! :wink:

Bon aller, il faut que j’arrête. Je savais que si je commençais, j'allais me griller ma matinée de boulot... trop tard, c'est fait et ça fait du bien :wink: Heureusement, je suis à mon compte, mon patron et sympa :wink:


A bientôt et merci d'être là dans ces moments où l'on se sent si seul... :thx:
You're welcome.

:jap: