Une rentrée des classes très spéciale

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Auteur du sujet
Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 125
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Une rentrée des classes très spéciale

Message par Lactus Bifidus »

Bonjour à toutes et tous,

Sur les conseils d'un ami j'ai voulu venir ici raconter mon histoire. Elle n'a rien de plus original ou de nouveau que celles que j'ai déjà lues ici, mais c'est la mienne. Je m'excuse d'avance, je risque d'être un peu long.

J'ai 43 ans. Cela faisait presque 20 ans que je vivais en couple avec Manon. Nous avons deux adorables petites filles, de 2 et 5 ans.
Nous ne nous sommes jamais mariés, étant pacsés cela ne nous paraissait pas forcément utile non plus.
Comme dans tous les couples je pense, des hauts et des bas, mais les événements de la vie, plusieurs fausses couches, la construction d'une maison, une dépression et quelques procès avec un employeur peu scrupuleux nous ont peu à peu éloignés, et alors que nous étions les meilleurs amis du monde en plus d'être les meilleurs amants, nous avons communiqué de moins en moins.
Mais envers et contre tout, nous continuions à nous aimer, et - du moins je le pensais - à nous être fidèles.

J'avais pris beaucoup de poids, je sortais peu, et je me renfermais sur moi-même. Nous rapports sexuels devenaient anecdotiques (2 ou 3 fois en 2018 de mémoire) et j'en souffrais beaucoup, chose qu'elle refusait d'entendre.

En Mars arrive le confinement. Etant d'un naturel taciturne et peu enclin à sortir, tout cela me va très bien et je suis cependant heureux de passer plus de temps en famille. A ceci près que... je perds mes cheveux par poignées, sans savoir pourquoi ! Ma compagne, elle, est très agitée avec le confinement. Elle tourne en rond, s'énerve pour un rien... Et petit à petit je la vois changer, elle se pomponne, se remet à fumer, se fait faire un tatouage, prend soin d'elle... Je remarque qu'elle se pomponne énormément pour aller juste faire des courses, mais je suis content qu'elle se reprenne un peu en main, elle a l'air d'aller mieux !

Le confinement se termine, et notre couple subit encore plusieurs secousses. En Août, suite à une grosse dispute où elle me fait comprendre qu'elle a besoin de s'éloigner de moi pour réfléchir, qu'elle ne sait plus où elle en est, je pète un plomb et je sors subitement de l'espèce de demi-sommeil dans lequel j'évoluais depuis quelques années. Je me remets à être plus attentionné, à la regarder davantage... et je commence à remarquer des choses qui jusqu'alors m'avaient échappé. Je constate que son téléphone, qu'il y a encore un an à peine elle ne cessait de perdre, ne la quitte plus. Aux WC, sous la douche, à table... Qu'elle passe beaucoup de temps dessus et qu'il est systématiquement face contre la table quand elle est avec moi. Une recherche rapide sur internet donne "ta nana te trompe", mais je choisis d'ignorer ces avis, après tout sur internet tout prend toujours des proportions invraisemblables, non ?
Mais le doute grandit en moi. Les indices s'accumulent, jusqu'au jour de la rentrée, ce fameux premier Septembre, où, sans doute trop sûre d'elle, elle me tend son téléphone pour que je fasse une recherche pour elle. Je fonce sur ses sms et je tombe sur une palanquée de textos d'un certain Etienne, qui se terminent par "tu me manques ma chérie", "on se revoit quand mon rayon de soleil ♥♥♥".

Là mes jambes commencent à faiblir, la pièce tourne et je dois m'assoir sur le canapé. Rien que d'y repenser j'en tremble encore... Pour avoir lu vos messages sur ce forum, je sais que je ne suis pas le seul à avoir ressenti cet effondrement...
Je lui demande en lui rendant son téléphone, en essayant de garder mon sang froid "Et sinon, c'est qui Etienne ?" elle me répond avec une magnifique poker face "C'est un ami, pourquoi ?" Et là je lui récite ce que j'ai lu. Elle s'effondre en pleurs et me dit qu'elle a honte, qu'elle est désolée. Elle a cette réaction de petite fille, elle va se cacher dans son lit et remonte la couverture. J'essaie de lui parler, de comprendre... Qui ? Depuis combien de temps ? Et j'apprends qu'elle me trompe depuis le début du confinement (fin Mars) avec un type rencontré dans le train. Elle me dit presque tout, les (nombreuses) coucheries avec lui notamment. Je suis abasourdi. Je comprends que tous ces après-midi où elle sortait "faire les courses, elle allait baiser avec lui. Elle me dit qu'elle a de la tendresse pour lui mais qu'elle ne l'aimait pas comme moi, et que de toute manière l'histoire se serait finie d'elle-même si je ne l'avais pas découverte. Je lui demande de le quitter sur le champ et elle le fait dès le lendemain.

Son histoire à elle est banale à pleurer : elle a trouvé quelqu'un qui l'écoutait, qui la réconfortait quand elle n'était pas bien, qui lui redonnait confiance en elle dans sa crise de la quarantaine où plus rien chez elle ne semblait plus lui aller... Un type aussi assez malin et manipulateur, je le comprendrai en lisant leurs échanges un peu plus tard.

Je choisis (trop tôt) de lui pardonner, parce que je ne peux pas accepter d'être puni deux fois par la femme de ma vie. Une première fois par sa tromperie, une seconde par son départ (notre thérapeute m'expliquera que j'ai agi par dépendance affective). Alors on essaie d'avancer et de corriger ce que l'on peut corriger, mais quelque chose cloche. Je ne la crois pas quand elle me parle de lui. J'ai un doute. Alors je fais ce que je n'aurais jamais dû faire : je récupère leurs échanges Whatsapp, en me disant qu'elle a probablement tout effacé mais qu'en consultant les derniers messages, je saurai au moins si elle l'aime ou pas.
Malheureusement pour moi, elle n'a rien effacé, et je me retrouve avec TOUS leurs messages depuis 7 mois. 1500 pages A4 de messages, qui me prendront 3 journées complètes (environ 40h) à lire.

Je sais du coup à peu près tout ce qu'ils ont fait (il adorait décrire leurs ébats après coup, donc j'ai eu tous les détails) les endroits (c'était l'été, ils faisaient ça dans les champs, dans la forêt...) les dates (y compris le jour de mon anniversaire, toutes les fois où je m'absentais pour le travail, quand j'emmenais les filles seul chez mes parents...) Beaucoup de détails sordides que je vous épargnerai ici, le plus grave étant le sexe non protégé qui avait l'air de les préoccuper comme leurs premières chaussettes (sachant que madame ne prend plus la pilule)

En avançant dans les messages, je me disais qu'en arrivant à la fin, je les verrai s'éloigner, je verrais leur relation se déliter puisqu'elle m'avait dit que c'était presque terminé. Mais c'est l'inverse que j'ai lu. Plus le temps passait, plus ils se rapprochaient et faisaient des plans tous les deux "tu verras en Septembre j'aurai mon apart et je te laisserai les clefs ma chérie", "on se verra au moins 3 fois par semaine avec le télétravail mon Etienne", etc...
Il était clair non seulement qu'elle était amoureuse de lui, mais qu'elle ne l'aurait jamais quitté si je n'avais rien découvert. Alors je l'ai confrontée, et à force de discussions, elle a fini par m'avouer qu'elle l'aimait, mais pas comme elle m'aimait moi. Ca aussi, je l'ai accepté, par amour pour elle le pensais-je. Après tout, elle l'avait quitté pour moi sans hésiter.

On parle beaucoup, on se rapproche, on redevient complice, mais quelque chose cloche. Elle continue de parler avec lui, de le voir, de boire des verres avec lui "en tant qu'ami". Mais cette amitié est malsaine et je lui dis. Malsaine et cruelle. Elle ne veut rien entendre, son discours c'est "tu n'as pas le droit de m'empêcher de le voir, c'est un ami à présent". Certes, je n'en avais peut-être pas le droit, mais j'aurais dû. S'ensuit un (très long) mois de Septembre où je souffre beaucoup, je fais un énorme travail sur moi, j'essaie de porter notre couple à bout de bras, à la rendre heureuse de nouveau... Mais elle souffle le chaud et le froid. Et puis un beau jour, anecdote idiote, mais notre chatte meurt. Je l'adorais et elle aussi, nous sommes tous les deux très affectés. J'essaie de la consoler mais elle me rejette. Elle attend que ça passe quand je la prends dans mes bras et j'en suis blessé, parce que MOI AUSSI j'aurais aimé qu'elle me réconforte...

Une fois le chat euthanasié nous rentrons à la maison et une heure après elle me sort "ah au fait je vais boire un verre avec Etienne, ça te dérange pas ?" Et là j'explose. Elle me dit "quoi tu veux m'empêcher de le voir maintenant ?" Je lui demande ce qu'elle a dans la tête, pour choisir de voir son ex amant dans un moment pareil, je lui parle du manque de discernement total dont elle fait preuve... Elle me répond qu'elle "avait besoin de se changer les idées et qu'elle pensait que ça l'aiderait". Je lui hurle que c'est MON rôle ça, de la réconforter et de l'aider à surmonter cette épreuve, pas celui de l'autre tocard. Je commence à faire ma valise et je lui dis que je me casse. Elle me retient et s'excuse.

Je cogite toute la nuit, et le lendemain pendant qu'elle prend sa douche, je prends son portable et je regarde son messenger (elle avait cessé d'utiliser Whatsapp depuis ma découverte). Deux messages me suffisent. Le premier, quelques minutes avant notre dispute, envoyé à son ex-amant : "J'ai tellement besoin que tu me prennes dans tes bras et que tu me réconfortes, Etienne", le deuxième "On peut se voir demain pour déjeuner ?" (elle était sensée voir sa meilleure amie).
Je la sors de la salle de bains et je la confonds, encore. Elle n'a plus rien à dire, plus rien à inventer. Je lui dis "regarde moi bien : c'est fini Manon. Je te quitte. J'ai supporté ça beaucoup trop longtemps. Ce soir quand je rentrerai je veux que tu soies partie".

Elle fait enfin ses affaires et part dormir chez son père, qui habite à quelques centaines de mètres de chez nous. Heureusement pour nos filles, qui peuvent du coup la voir sans trop changer leurs habitudes. Elle m'avouera plus tard qu'elle était soulagée que je la mette dehors, qu'elle avait besoin "que je la punisse" pour ce qu'elle avait fait, qu'elle avait besoin de me voir en colère. Ma colère a déclenché chez elle une sorte de réveil que je crois sincère, une "catharsis" comme dirait cet ami qui m'a conseillé dans cette période très difficile. Elle débarqué à 4h du matin en tocant à la porte de ma chambre, elle était désemparée, désespérée d'avoir détruit ce qu'elle avait de plus précieux (notre famille et notre couple). Nous avons beaucoup parlé encore, et je lui ai dit que j'avais besoin de temps. Chose étrange, ma belle-famille m'a beaucoup soutenu, elle désapprouvait vraiment son comportement et m'a affiché tout son soutien... Pendant 3 jours Manon m'a dit combien elle m'aimait, n'a cessé de pleurer, m'a même supplié à genoux (littéralement) de la reprendre... De me dire que c'était l'unique fois où elle m'avait été infidèle et qu'elle en souffrait énormément (chose que ses parents ont confirmé vu son état...) qu'elle ne pourrait se pardonner pour son manque de respect total envers moi, pour le mal qu'elle m'avait fait, pour la gigantesque connerie qu'elle avait faite par égoïsme.

Alors je lui ai offert de revenir. Méfiant parce que je ne peux oublier ce qu'il s'est passé, et particulièrement toutes les horreurs que j'ai lues. Nous sommes allés voir une thérapeute de couple (vraiment tard, me direz-vous... en tout cas c'est ce qu'elle nous a dit) et nous parlons toujours énormément en essayant de réparer les erreurs du passé, non pas celles de la tromperie qui je pense est un symptome, mais celle de notre couple qui était en ruines (nous ne dormions plus ensemble depuis presque 10 ans -à cause de mes ronflements- cela n'a pas aidé. Petit à petit et par sms interposés, un autre a pris cette place)

Aujourd'hui nous essayons de reconstruire. Nous partageons des choses et des projets communs, avec ou sans les enfants, nous sortons, nous prenons soin de nous. Je suis encore très méfiant parce que j'ai le sentiment que de son côté il subsiste encore de mauvais réflexes (notamment je pense, un désir assez absent ou aléatoire, contrairement à ce qu'il se passait avec lui). Je n'envisage pas notre couple sans que cette flamme-là se rallume, mais aujourd'hui c'est moi qui ai repris le contrôle. J'ai décidé que je serai heureux, avec ou sans elle, j'ai décidé que je ne serai plus le petit garçon en recherche de validation ou d'affection que j'ai été, mais que je serai un Homme, capable d'assumer ses besoins et ses désirs. Et c'est ce que je lui dis. Je sais qu'il faut du temps, je sais qu'il y a "la routine" comme elle sait me le dire. Mais je sais aussi que sans désir et sans relation physique, je préfère dire au revoir à la femme que j'aime et retrouver la passion ailleurs.

Merci beaucoup de m'avoir lu jusqu'ici.

Lactus Bifidus
De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 177
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par supersymetrie »

Bonjour Lactus Bifidus,
Tout d'abord merci d'être venu te confier ici. C'est aussi un premier pas que de partager sa souffrance et son histoire ici.
Le déroulé est classique mais ton histoire est importante car c'est la tienne et c'est ta vie et donc ce n'est pas rien.
Visiblement tu sembles avoir compris les rouages et les mécanismes et tu as avancé dans cette histoire. Tu sembles avoir pris les choses en main, repris ta vie en main. Toutes les décisions que tu vas prendre seront les bonnes pour toi et personne ne pourra te juger sur le fait que tu décides faire cela plutôt qu'autre chose.
Je dirais presque que tu gères pas mal la situation et je ne sais même pas quoi te conseiller vraiment donc je préfère t'écouter (ou lire plutôt) et t'affirmer que tu es quelqu'un de bien et de valeur et que tu réagis intelligemment.
Je ne peux que te féliciter de tes réactions matures.
Qu'est ce que ça te procure d'échanger ton histoire avec nous ? et est ce qu'il y a encore une zone d'ombre (de ton ombre à toi) que tu as besoin d'éclaircir ici ?
Modifié en dernier par supersymetrie le lun. 26 oct. 2020 11:12, modifié 1 fois.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 125
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Lactus Bifidus »

Hello Supersymétrie,
Merci beaucoup pour ta réponse et tes remarques encourageantes.
En fait, en dehors du fait que je ressentais le besoin d'en parler, j'avoue que j'ai encore des doutes sur la possibilité de faire renaître la flamme entre nous, après ce qu'il s'est passé. C'est sûr que ça a été un choc pour moi, sans doute pour elle aussi quand je l'ai découvert, mais au delà de ce choc, ma crainte c'est que ce qu'il s'est produit traduise aussi une perte de désir envers moi. Je la connais suffisamment pour savoir que c'est une fille qui s'est menti à elle-même pendant longtemps sur beaucoup de choses (ce qu'elle aimait, ce qu'elle désirait, peut-être même quel genre de personne elle était)
Elle avait énormément de valeurs sur le couple et la famille, et quand elle s'est réveillée suite à ma découverte, qu'elle a réalisé qu'elle avait tout fait voler en éclats, elle s'est retrouvée en contradiction avec elle-même et a eu du mal à l'accepter et le reconnaître.
Aujourd'hui je ne sais plus trop à quel moment elle est sincère avec moi, ou si elle a passé sous silence d'autres choses... Je tente de me reconstruire en revanche, et je sais que sans le désir, je n'ai pas envie de le faire. J'éprouve toujours autant de désir pour elle, d'ailleurs...
De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 177
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par supersymetrie »

Maintenant tout dépend de vos histoires et de ce qui vous permet ou non de passer à autre chose. Car maintenant c'est un nouveau couple.
Tu n'existes plus comme celui que tu étais avant ... idem pour elle.
Maintenant qu'est ce qui résonne en toi suite à cette découverte ? Est ce que ce qui s'est passé est pour toi un déclencheur pour une prise de conscience de l'homme que tu étais ... bien entendu idem pour elle ?
Ton histoire ressemble un peu à la mienne ... on va dire "ressemble" dans les grandes lignes.
La découverte à été le moment qui lui a redonné de l'amour pour moi. C'est à ce moment qu'elle s'est rendu compte qu'elle ne voulait pas me perdre, perdre sa famille et était prête à tout changer pour me garder. Pour moi, mon concept de famille avait explosé.
Moi au contraire ça a développé un sentiment d'abandon et de "foutage de gueule". Pour moi, dans les rapports humains, les mots sont importants. Si je dis à quelqu'un qu'il représente tout pour moi ... les mots sont pesés par rapport à la situation et ce que représente la personne. Une personne que j'ai rencontré il y a une semaine, ne représentera pas TOUT pour moi. Je pourrais avoir plein de sentiments mais je ne pourrais pas écrire cela. Ma conjointe ... oui. Ca fait parti du rêve du fantasme ... on aime quelqu'un alors il représente tout ...
La découverte nous a sur le moment rapproché ... on a discuté ... puis on a vu toutes les différences ... fortes
On peut avoir des différences complémentaires ... nous ce sont des différences qui nous mettent en confrontation.
avant la découverte il y avait elle puis le couple pour moi c'était nous avant moi ... la découverte à changé les positions
Elle est revenu dans le couple ... voulant reconstruire pour nous ... et moi j'ai voulu affirmé le JE ... après tant d'années à trouver des compromis pour le NOUS.
Pour elle faire ce qu'elle veut puis comprendre que ça n'avance à rien et revenir est Acceptable.
Pour moi le moment important c'est quand on bascule. C'est là qu'on prend la "bonne" décision ou non . Si j'avais lu un sms du type "Dommage, la vie est mal faite. On se serait connu avant que je connaisse mon mari j'aurais adoré construire une vie avec toi ! J'ai des sentiments pour toi mais j'ai à mes côtés un homme que j'aime aussi ... ça sera pour une prochaine vie ;) Je t'aime mais il se ne passera rien entre nous" Aujourd"hui elle serait la reine du monde à mes yeux et je ferai tout pour qu'à chaque instant elle soit heureuse ... car elle serait à mes yeux formidable.
Son sms c'était plutôt "Tu représentes tout pour moi ! Je veux plus de toi et t'inquiète ... ma famille je la gère ! Carpe Diem'
C'est pas le même topo :wink:
Avatar du membre

Auteur du sujet
Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 125
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Lactus Bifidus »

Ton histoire me redonne un peu confiance... vous êtes toujours ensemble ? Cela fait combien de temps depuis cette histoire ?
De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 177
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par supersymetrie »

Cette histoire c'était il y a 5 ans et nous sommes en cours de divorce.
Plus de mon fait n'ayant jamais accepté ce qui s'est passé. J'ai essayé de reconstruire pour notre famille et les enfants. Mais pour moi tout cela était inacceptable. Cela fait réellement 2 ans qu'il ne se passe plus rien entre nous, nous sommes des colocataires et avec le temps et le ressentiment je ne la considère même pas comme une amie. C'est la femme que j'ai aimé plus que tout qui m'a trahi quand j'ai eu besoin d'elle alors que moi j'ai toujours été la pour elle ... point barre.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 125
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Lactus Bifidus »

Merde... c'est moche :pleure:
De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 177
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par supersymetrie »

Non c'est la vie ... ce n'est ni moche ni bien.
L'infidelité était quelque chose qu'on avait discuté très tôt dans notre couple. Madame avait été trompé par son ex petit ami avant moi et trouvait ça dégueulasse ainsi que tous les hommes qui faisaient ça (car bien entendu les infidèles étaient des hommes) Très intransigeante sur l'entourage qui faisait ça et aussi totalement dubitative sur les polyamoureux ...
C'était quelqu'un de très joviale et discutait très facilement avec tout le monde ... et souvent les hommes prenaient sa jovialité pour de la proximité. J'ai souvent été obligé de montrer à monsieur que le mari était dans le coin et faisait 2 têtes de plus que lui ;)
Pour elle rien de grave puisqu'il n'y avait aucune arrière pensée de sa part. Mais je lui disais qu'à partir du moment ou l'autre rigole à une blague en posant sa main sur son avant bras ... c'est un test. Bien entendu j'étais parano ;)
Elle a rencontré son amant pendant des vacances avec des amies ... et bien entendu je n'étais pas là. Donc personne pour faire peur à l'autre et arrêter les tests à la con. Pas là pour faire la morale et donc pas là pour stopper les petites confidences qui peuvent rapprocher 2 personnes.
Il a fallu 1 semaine pour qu'elle décide de l'appeler pour le voir et lui expliquer que cette semaine de vacance était formidable grâce à lui qui bien entendu savait écouter. Bon moi j'étais en deuil et en dépression ... donc je n'étais pas à niveau et je n'étais pas sa priorité ... c'est à dire ... m'écouter et me remonter de tout ça.
Quand on arrive à autant d'égoïsme ... et de mensonges par la suite (quand j'ai tout découvert elle a menti sur tout et moi j'ai eu la chance d'avoir eu des sms et des mails super soft ... plus ado romantique que trash).
La vie que j'avais avec elle m'allait ... je l'aimais donc vivre ici ou ailleurs ... aucune importance tant que nous étions ensemble.
A partir du moment où j'ai vu ses rêves de vivre avec quelqu'un d'autre ... de mon côté tout a cassé. Je ne voulais pas perdre mes enfants. Je me suis dit 'Ton couple est mort', tu n'as rien demandé et en plus tu dois perdre tes enfants alors que tu n'as rien fait pour ... j'ai trouvé ça injuste. J'ai tenté ... mais les mensonges conduisent à des vérités. Tout aurait pu être dit en 3 minutes ... il a fallu 1 an pour tout découvrir (nuit blanches à trouver des preuves de mensonges qui ne tenaient pas debout)
Ca a fini d'achever ce que ressentais. Car on a l'impression que plus rien n'est vrai, que tant qu'on n'a pas mis l'autre au pied du mur ... on n'a que des mensonges.
Elle a essayé de s'en sortir avec un "Maintenant tu sais tout ... On repart à 0 ?" MAis elle ne s'est pas rendu compte du stress, de la douleur, de la fatigue de connaitre une vérité qu'on cache "pour ne pas faire mal" De toute manière le mal est fait ... qu'est ce qui est compliqué de dire, j'ai pris un train telle date pour aller le rejoindre ... c'était pas pour un tournoi de scrabble.
Réellement je n'ai pas joué le jeu. Se dire c'est une erreur ... je ferme les yeux et on passe à autre chose ... ce n'est pas moi. Si il avait été un homme bien et qui aurait été au bout des ses propositions (vivre ensemble, trouver une maison et avoir un enfant) elle m'aurait laissé sans aucun remord et elle aurait eu raison. Comme cela ne s'est pas passé comme ça puisque le mec s'est bien dégonflé après bien entendu avoir quand même consommé ... elle s'est rendu compte qu'il ne valait rien, juste bon à fantasmer de temps à autre via texto ... malgré tout le vieux con de mari assuré encore pas mal :wink:
Bien entendu qu'elle est dévastée de tout ce qu'elle a fait. Elle se rend compte qu'elle a perdu une famille qu'elle a construit depuis 20 ans, qu'elle a perdu la sérénité du futur et un mari qui en fait rêver quelques unes :wink: ... tout ça pour un crétin, moche et et pas très intéressant dans l'ensemble ... un mec très banal.
Mais mes parents ne m'ont pas fait pour que je rende heureux quelqu'un d'autre que moi.
Mes enfants je veux qu'ils soient heureux et si ils ne sont pas heureux dans le couple je ne leur dirais pas ... reste ta meuf ou ton mec est sympa malgré tout !
Je veux qu'ils soient heureux.
Au fond de moi, j'ai toujours des sentiments pour elle ... mais je ne sui s pas heureux et je ne veux pas qu'on m'aime comme ça. Je veux être le soleil au milieu de la galaxie, l'air qu'on respire, une étoile dans une vie ... si je suis mal quelques mois et qu'on en profite pour m'abandonner en attendant que ça passe ou pas ... non merci ... elle représentait tout ça pour moi et visiblement ... pas moi pour elle :wink:
En fait tu dois faire avec toi comme tu voudrais que ce soit pour tes enfants !
Ta femme n'est pas ton enfant
Prend soin de toi comme tu prendrais soin de ton enfant !
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3135
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Sans Prétention »

supersymetrie a écrit : lun. 26 oct. 2020 17:14 Ta femme n'est pas ton enfant
Prend soin de toi comme tu prendrais soin de ton enfant !
A méditer, comme on dit sur les réseaux sociaux.
:fleur
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 125
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Lactus Bifidus »

Hello vous,

J'ai répondu ici et là en donnant quelques détails sur la suite de cet épisode douloureux et cruel, mais je voulais prendre quelques instants pour centraliser ici, peut-être que ça pourra servir à ceux qui sont dans le même cas que moi...
Le temps avançant, et tout en restant extrêmement vigilant sur le comportement de Madame, j'ai la conviction que nous nous sommes rapprochés plus que jamais. Elle regrette chaque jour son comportement passé et fait de son mieux pour m'aider dans notre reconstruction. Nous en discutons toujours beaucoup, et elle a très bien compris que nous ne pouvons tourner la page à la même vitesse, que j'ai besoin de plus de temps qu'elle pour oublier cette histoire qui m'a fait beaucoup de mal.

J'ai très certainement vu, lu beaucoup trop de choses qui me polluent encore beaucoup la tête. Il m'arrive de temps en temps en repensant à un souvenir spécifique de sentir monter les larmes, parfois de craquer complètement. Mais j'ai le sentiment que je vais de mieux en mieux, et ma femme m'aide beaucoup dans ce sens. Sexuellement nous n'avons jamais été aussi actifs, et l'intensité, la passion n'a rien à voir avec ce qu'elle était, même au tout début de notre relation il y a 17 ans. A vrai dire, je dirais que c'est même beaucoup mieux !

Mais au delà du sexe, c'est toute notre vie qui change. Nous avons lancé beaucoup de projets communs (et déjà terminé certains), nous nous sommes mis au sport tous les deux et nos corps ont beaucoup changé. Entre le sport et les séances avec les psys, y a des déclics qui se sont produits, autant dans ma tête que dans la sienne, elle se met à conscientiser aujourd'hui des choses qui lui passaient complètement au-dessus de la tête autrefois, et il y a eu plusieurs fois où elle me disait des choses tellement belles que j'en avais les larmes aux yeux (oui, je sais, j'ai la larme facile, c'est comme ça…)

Aujourd'hui j'ai le sentiment d'avoir retrouvé la femme que j'avais oublié d'aimer. Paradoxalement, elle est à présent très jalouse et a peur que j'aille voir ailleurs, peur que je la trompe ou peur que je la quitte. Mais la tromperie n'est pas dans mon ADN, je pense.
Plus on avance, plus je reprends confiance en elle... le plus dur à gérer ce sont mes vieux démons, une réalisation soudaine d'un détail de l'ancienne tromperie, d'un mensonge qui se révèle des mois après en repensant à un moment spécifique que j'ai pu lire et qui me trotte encore en tête... En vrai je crois que notre reconstruction dépend à présent surtout de ma capacité à gérer mes souvenirs toxiques et les sautes d'humeur que je peux encore avoir et qui la mettent dans un état de stress assez intense.

Sans ça, je dirais que jusqu'ici… tout va bien ;)
De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

meihra
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 107
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 15:17

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par meihra »

Hello,

Merci des nouvelles. Je trouve ton message très constructif, globalement positif. ça fait du bien à lire pour toi, mais aussi pour nous les autres qui n'en sommes pas encore là :jap:
Et comme tu dis Jusqu'ici tout va bien, c'est déjà pas mal :fleur
Avatar du membre

Auteur du sujet
Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 125
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Lactus Bifidus »

Merci Meihra ! C'est gentil. J'espère que de ton côté les choses s'arrangent aussi.
De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

Nsh
Cornu
Cornu
Messages : 18
Enregistré le : jeu. 24 déc. 2020 18:51

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Nsh »

Salut.

Voilà un message qui fait plaisir, et qui donnera du courage à ceux qui veulent y croire.

Les conditions ont l’air réunies pour que vous puissiez essayer de surmonter cette épreuve avec un maximum de chances de votre côté.

Il faudra aussi que je prenne le temps d’actualiser mon thread. Malheureusement, mon histoire ne s’est pas aussi bien terminée, puisque nous avons du nous séparer.

Courage à toi !
Avatar du membre

Auteur du sujet
Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 125
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Lactus Bifidus »

Merci beaucoup Nsh ! Navré d'apprendre pour ton histoire. :oops: J'aimerais bien comprendre, parce que sur ton dernier post ça avait pourtant l'air bien parti (mis à part la rancœur chez elle).
De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

Dnj
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 188
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 08:59

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Dnj »

Salut nsh,

Désolé d'apprendre ça.
Toi ça va aller? Tu tiens le coup au moins?
Essaie de tenir le coup. Dis toi qu'il te reste encore de belles années à vivre, et si cet épisode signe la fin de votre histoire il ne signe pas la fin de ton histoire.
Répondre