Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Auteur du sujet
Deg
Cornu
Cornu
Messages : 21
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Deg »

Je vous rejoins malgré moi....

Je suis un homme et viens d'avoir 40 ans, mon ex 38.

On s'est connu pendant nos études, j'en avais 24 elle 22 donc. Ma première chérie, ma première expérience sexuelle. Oui oui à 24 ans, elle à 21. Donc on s'y mis sur le tard, elle a eu plusieurs expériences avant moi mais pas bien avant finalement, un peu plus jeune.

Je n'étais pas moche pourtant, je suis sorti qu'avec de très belles filles, celles que tous les mecs badent au lycée. Bref, je suis pas spécialement beau je trouve mais j'avais quand même un peu de succès. Comme je suis très timide et une peur bleue du "rateau", j'avais développé une technique où j'arrivais à inciter les filles à faire le premier pas (oui j'ai toujours été très courageux...).

Mais je ne m'étais jamais impliqué vraiment dans une vraie relation, trop peur de me faire larguer. Donc j'ai eu une vie sentimentale très riche comme on peut s'en douter....

Et voilà que je tombe dans la classe de cette fille, qui ne me plaisait pas du tout au début. Mais de fils en aiguille à force de m'inviter chez elle et de s'intéresser à moi, j'ai bien compris qu'elle voulait plus qu'être son pote.

Je vais précisé quelque chose qui a son importance et qui nous a suivi durant toute notre relation: se défoncer, se droguer, picoler.
Sex drogue et rock'n'roll ( sauf que j'aime pas le rock).

Donc on se retrouvait pour fumer des joints, boire des bières, écouter de la musique et discuter. J'adorai discuter avec elle, elle s'intéressait à moi, mais ce n'était pas désintéressé mais elle ne m'intéressait pas. Je le lui avais dis plusieurs fois.

Un soir on avait encore fumé et bu, et je l'ai rejoins sur le tapis du salon et on a fait l'amour (donc ma première fois). Je m'en suis voulu de ne pas avoir essayé plus tôt.
Mais je ne pensai pas que ça irait plus loin, donc je lui ai dis que je ne voudrai pas rester avec elle. La grande classe quoi. Elle a été malheureuse, mais à force de rester avec elle je me suis attaché, son âme me plaisais.

Pour la première, je me suis impliqué dans une relation, j'ai pris mon courage à deux mains et un risque, m'attacher. Je tenais à elle, et je savais que si je ne sortais pas avec elle, elle finirait par sortir avec quelqu'un d'autre. Et je ne voulais pas ne plus pouvoir passer du temps avec elle.

Donc on a continué, on allait plus en cours, on faisait la fête tous les nuits, on dormait et faisait l'amour toute la journée.

Je précise le contexte de notre rencontre et débuts parce que ça a son importance.

Elle était accro à moi, et moi je commençais à être amoureux, enfin je crois.

Donc on s'est installé ensembles pour continuer nos études, elle m'a même suivis dans un coin paumé pour finir les miennes. Pour vous dire à qu'elle point elle m'aimait.

Niveau sexe, j'ai mis du temps à lui avoué qu'elle m'avait dépucelé, j'assumais pas au début, je faisais le coq (quel con...).

Donc j'avais l'ascendant clairement,elle me mettait sur un piédestal, je reconnais que j'étais hyper égoïste niveau sexe.

On essayé de créer une entreprise ensembles 10 ans après, un fiasco total. On était endetté et au RSA. J'avais pas l'habitude de galérer, je suis issu de classe moyenne supérieure on va dire. Enfin, j'ai connu une enfance modeste mais mes parents on réussi petit à petit. A l'age où j'ai rencontré mon ex j'étais à l'aise grâce à mes parents, et je dealais du shit en plus donc ça allait bien.

Donc pour sauver notre fond de commerce on s'est démené, on se disputait au taff à cause de la pression, donc la gueule à la maison, bref l'enfer. On a trouvé un repreneur pour notre "affaire", et mon ex à fait un burn out (moi aussi mais elle était vraiment incapable de faire quoique soit, grosse dépression, antidépresseurs, anxiolytiques pour 2 ans...J'ai du rester debout pour nous sauver). Ah oui, elle est dépressive: enfance de merde, vagues souvenirs d'abus sexuels dans son enfance...

Après ça elle n'avait plus envie de rien, à part regarder la télé, boire de la bière et fumer des joints. Moi j'avais trouvé un taff minable (si si y a des sous métiers).
Oui on a toujours bu des bières et fumer du cannabis tous les soirs. 2-3 1664 tous les soirs, et du vin en plus le week-end. Perso je trouvais ça excessif, j'ai toujours essayé de lui faire faire des pauses mais elle n'a jamais vraiment eu envie de calmer le jeu, ne serait-ce qu'une courte période. Moi j'y arrivais de temps en temps, quand je voyais que je dépassai les bornes.

Je tombe sur un concours de la fonction publique qui correspond à ses compétences,je lui propose de l'y inscrire car elle ne voulait plus travailler dans le privé pour un patron (ce pourquoi on avait lancé notre affaire).
Donc je fais des pieds et des mains pour réunir les pièces administrative, je lui fais une lettre de motiv...Elle est accepté à concourir et fini major(e?) de promo.
J'avoue je lui ai mis la pression pour qu'elle réussisse. J'ai toujours été hyperactif (dû à mes parents), et elle ne faisait pas grand chose, pas de passion (du à ses parents). Bourdieu sort de ce corps.

Donc dans le couple j'étais le moteur, elle suivait, ou essayait, ou pas. Quand on allait au ski, elle restait dans l'appart à fumer du shit par exemple.

Ca me gonflait mais je l'aimais, c'était ma chérie et voilà.

Que les choses soient claires, je ne crachais pas dans la soupe de la défonce, mais j''essayais de garder un équilibre entre me défoncer le soir uniquement et menait une vie normale. Pour moi c'était la récompense d'une journée bien remplie, le moment de détente bien mérité, un loisir quoi.

Donc elle avait trouvé un taff où elle était respectée, et aimait son taff. En plus elle avait la sécurité de l'emploi maintenant. Gros besoin de sécurité pour elle.

Moi non, à force de la "coacher", je m'étais oublié professionnellement et financièrement. J'avais même pas de tenue correct pour me présenter à un entretien d'embauche, pas les moyens, jy allais comme si j'étais habillé par Emaus (vraiment, quand j'y pense..)

On a toujours galéré financièrement, jusqu'en 2019 en fait. Là elle a été titularisé, moi j'ai trouvé un taff qui ne m'intéressait pas, mais en fin de droits de chômage j'ai pris le dernier qui voulait de moi.
Un taff au smic + commissions. Sauf que grand timide que je suis je me suis bien débrouillé, et je fais de salaires de 4000€/ mois actuellement. Pour un mec qui touchais 400€ de RSA/ mois, ça change. Sauf mes habitudes, je m'habille toujours à Kiabi quand je trouve rien d'occaz. Je suis pas un radin, au contraire, mais la vie m'a marqué on va dire donc je fais gaffe...

Bref, marre du même appart insalubre dans lequel on vécu 12 ans, on décide de chercher une maison à acter.
La quarantaine, en CDI tous les 2 c'est le moment. Entre temps mon ex a tellement tout donné pour être titularisée que rebelote, burn-out, antidépresseurs, anxiolytiques..

Un maison à retaper, mais parfaite pour nous, 1 seule chambre (on n'a jamais voulu d'enfants), un jardin (on voulait un chien par contre), à 100 mêtres de son nouveau taff. Bref, on a toujours été dans la merde et là on avait tout, même plus que ce qu'on aurait rêvé.

Sauf qu'elle n'a jamais été impliqué dans nos projets, dans la recherche de maison, dans l'aménagement. Je lui montrai des cuisines sur Internet ça l'intéressait pas. Donc je me suis tout tapé solo, démarches, notaires, courtier, banque, travaux, déballage de cartons. Comme elle est casanière, je voulais lui faire la maison idéale pour elle.

Ah oui, oups, entre temps on s'est mis à prendre de la cocaïne, le week-end. On avait testé chacun de notre côté à la vingtaine mais c'était pas dans nos moyens, donc c'était plus une expérience de plus diront nous.

Maintenant on avait les moyens, donc ça a duré depuis 1.5 an. tous les week-end: on pouvait prolonger la fête du week-end, et faire l'amour de façon débridée, alors que depuis quelques temps c'était une fois par mois. On avait plus envie, surtout moi. On s'encroutait quoi, je savais que ça ne pourrait pas durer. On était devenu des potes de défonces, amoureux mais quasi platoniques. Sauf avec la coke, s'était bestial et s'était bon.

Mais pour avoir connu plusieurs amis qui ont ruiné leur vie (couple, finances, familles) à cause d'excès avec ce produit je savais qu'il fallait garder de la prudence, et ne pas tomber dans une consommation irraisonnée comme avec l'alcool (les parents de mon ex sont alcooliques, les miens n'ont jamais étaient bourrés mais boivent du vin, très peu mais régulièrement). C'est traitre la coke...

Je voyais que mon ex avait de plus en plus envie de coke, elle en voulait tous les week-end, et même à consommer en semaine. Moi je n'étais pas d'accord, je savais la ligne rouge à ne pas franchir. Donc elle a commencé à en acheter à un pote à moi, en cachette.

Je l'ai découvert rapidement, elle ne ment pas bien, je la connais trop je croi(yai)s.

Donc on s'est pris la tête, elle m'a promis de ne plus me mentir, de me dire si elle devait en prendre en semaine. Sauf qu'elle n'a pas tenu parole, et j'avais interdit à mon pote de lui en vendre (il a coopéré c'est pas un dealer).

Ca commence à parler beaucoup de drogues, il est où le cocu me direz-vous? Ca arrive, ça arrive, vous devez même le voir venir je le sais.

SPOILER: LE COCU COMMENCE A PARTIR DE LA

A son taff, ils sont nombreux à prendre moultes produits stupéfiants, et elle ne crache pas dans la soupe comme vous l'avez deviné (moi non plus mais j'essaie de gérer.
Pour vous dire à mon taff ils sont persuadé que je n'ai jamais ne serait-ce qu'essayé un joint dans ma vie, alors qu'il y a peu de drogues que je n'ai pas essayé. Simplement comme je ne suis pas dans l'excès ça ne soit pas sur mon visage, je ne suis pas marqué, on croit que j'ai 30 ans quand on ne me connait pas, alors que j'en ai 40. Donc les à priori sur les drogués...).

Mon ex s'est rapproché d'un type assez défavorisé, handicapé, enfance de merde (plus qu'elle quand même, quoique...). Qui s'est fait muté dans le même service qu'elle volontairement, il était amoureux je pense. Il lui a fournit de la coke, j'ai compris qu'elle en prenait de plus en plus. Coke et mensonges sont inséparables quand on perd le contrôle. On assume pas, on est dans le déni.

Pendant les dernières vacances de fin d'année, on se disputait à cause de ses conso de coke et de ses mensonges à ce sujet. A noel, je vois un sms avec des coeurs sur son tel, quasi sous mon nez. Elle me dit que c'est une copine, sourire en coin. Mouais, je lui demande de me montrer, et là pas de sms (je pense maintenant que c'était sur whatsapp ou autre).
Je zappe, ou je dénie plutôt.

On se redispute et je lui dis que je ne veux plus être avec elle (elle me sortait par les yeux à force avec ses mensonges sur la coke). Elle part de la maison, une première en 16 ans.
Je pense qu'elle est chez une copine, sauf qu'elle a pris son peignoir pas son pyjama. Je cogite, c'est louche. Je regarde sur Internet "savoir si femme vous trompe". Bingo, j'ai tout bon, ou tout faux selon.

Mais avec qui? re-Internet; un mec dont elle parlait ces derniers temps. Ah ouais? Le cassos qui n'est presque aveugle au point de pas avoir le droit de conduire?
Bon, soit. Elle m'avait décrit ou il habitait car elle lui achetait du shit (et de la coke) chez ce type. Donc je tourne et trouve sa voiture sur le parking d une résidence ressemblante. C'était le matin. Donc pour éviter qu'elle nie, je dis rien, je ne voulais pas qu'elle prétexte d'avoir été là-bas pour acheter du shit et être partie après chez une copine. Donc j'attends le soir, si sa voiture y est c'est qu'elle passera la nuit chez lui.
Et oui, à 20h, couvre feu, la voiture n'a pas bougé. Donc voila, gros choc: chui cocu ayé.

J'entre dans sa voiture, j'avais un double de clé. Je klaxonne pour qu'elle sorte vu que je ne connaissais pas dans quel appart elle se trouvait. Elle m'appelle au tel et me demande ce que je fous. Lol.
Je lui demande de rentrer je veux lui parler, elle me prend de haut. Donc je reste calme, je rentre et je picole comme un con.
Le lendemain elle se pointe, et me dit d'un ton hautain "alors tu veux parler maintenant?" relol. J'hallucine, je la débusque chez son amant, elle ne se démonte pas. Championne du monde de culot.

Je lui demande chez qui elle était, elle bafouille. Je la coupe et je lui dis que je sais tout. Je bluffe bien sûr, enfin je me doute surtout. Mais comme j'ai débarqué chez son amant sans savoir ou c'était elle a du pensé que j'avais trouvé grâce à Internet, un historique un truc comme ça.
Donc elle avoue, elle me dit que ce type s'est fait muter dans son service exprès pour elle, depuis 2 mois.
Elle ne m'a rien dit pour ne pas que je sois jaloux. lolilol c'est trop gentil.

J'en rigole aujourd'hui demain je vais pleurer j'ai le rythme maintenant. J'avais pas pleuré depuis l'age de 10 ans, je savais même plus.

Donc le choc quoi, instantanément je l'engueule pas, et envisage de suite de pardonner. (j'aurai jamais pu envisager ça avant) Elle m'explique que c'est la première fois en 16 ans, qu'elle a couché avec lui la première fois la semaine précédente. Comme elle pensait que j'avais tout appris en trackant ses réseaux sociaux, je la crois. Elle pense que je sais tout alors que non, je bluffe.

Et là, re-coup de genoux dans la mâchoire; elle a des sentiments pour lui.
Quoi? Des sentiments pour un autre, un autre que moi son soleil (j'en rajoute un peu j'avoue)? Moi qui te fait jouir une fois par mois (oui je me doutais que ça devait arriver).

Elle repart chez lui avant le couvre feu. Je reste seul, ébeté, dans un maison où la peinture n'est pas encore sèche (véridique).

Là je perds pieds, je crois que je vais me réveillé, et elle aussi.

Mais non, le lendemain elle repasse pour discuter, je la mets plus bas que terre. Elle pleur, je me sens bien. Pas longtemps, à peine repartie, je lui envoie un sms pour m'excuser, je m'en voulais de l'avoir agressée verbalement, et qu'on pas pu discuter. Si elle m'a dit qu'elle pensait que je ne l'aimais plus, pas de considération, toujours sur son dos...

C'est vrai elle ne mentait jamais, et depuis qu'elle prenait de la coke en cachette elle était obligée de me mentir. Donc je sais que coke, mensonges et problème d'argent c'est le trio.
Moi je flippai parce qu'on venait à peine de s'engager sur un emprunt sur 25 ans (4 mois avant). Donc avec l'expérience de mes connaissances qui ont tout perdu avec les excès de cette drogue j'avais peur.
Je ne lui faisais plus confiance, je crois que je n'avais plus envie d'être avec elle, je me méfiais, j'étais déçu.

Ca fait presque 2 mois qu'elle est chez lui, on se voit de temps en temps mais je n'ai pas senti chez elle d'envie franche de se remettre ensemble de sa part. A chaque fois on ne parle pas vraiment, des banalités comme si on se racontait notre journée.

Comme on a un compte commun j'ai accès à son compte, je vois qu'elle retire beaucoup d'espèces. (1000€/ mois sur 1500..), à découvert le 1er du mois. Elle ne peut assumer le crédit, je paie seul du coup. J'ai largement les moyens donc je lui demande de ne pas payer, qu'elle garde son argent.
On est solidaire sur l'emprunt, je ne veux pas qu'elle me mette dans la merde donc j'ai demandé à la banque de reprendre le crédit à moi seul et la maison aussi. Elle semble ok, on a rdv la semaine prochaine chez le notaire.

Elle a parlé de faire une thérapie de couple, mais je ne la sens pas motivé. Au téléphone elle est incohérente, elle me dit regretter de ne pas m'avoir dit ne plus avoir de sentiments pour moi, être amoureuse de lui (en même temps elle appelle de chez lui, il doit être pas loin) . J'hallucine.

Ca me parait si soudain, je réalise pas et j'ai vraiment du mal à admettre.

Je ne bois plus une goutte depuis un mois (un soir elle m'a envoyé un sms à 4h00 du mat en disant qu'elle repensait à nous, j'étais bourré, elle défoncée surement, j'étais pas bien, après son sms c'était pire).

J'ai réalisé que l’alcool aggravait ma tristesse, donc plus d'alcool, je fume juste du shit. Le médecin m'a prescrit du valium, trop fort pour moi j'en prends uniquement quand je suis au plus bas, 1 à 2 fois par semaine.

Je mes suis remis au sport tous les soirs, profité de la perte de poids pour conserver la ligne. J'apprend à danser le hiphop (rêve d'enfant) sur Youtube, vu que je m'emmerde, à 18h séquestré, tout seul à la maison...

J'ai envie d'aller la chercher, pas forcément pour qu'elle revienne tout de suite avec moi mais j'ai peur pour elle, qu'elle ne sombre encore plus dans la drogue. Je culpabilise de la laisser là bas mais on ne peut aider quelqu'un contre gré, je le sais.

Pourtant elle me dit allé mieux depuis, qu'elle se drogue moins (son compte en banque dit l'inverse mais je ne lui dit pas que j'ai vu son train de vie..), bois moins, plus d'eczema. Si c'est pas vrai, ce que je suppose, pourquoi me mettre plus mal que je ne le suis? Pour dire que j'étais la cause de son mal être? Peut-être en fait.

D'un côté je suis soulagé d'être sorti de cette relation, mais d'un autre elle me manque terriblement. On s'est connu gamin, maintenant j'ai 40 ans. On était inséparables, ça fait un vide immense.
Surtout pour se couper les ongles des pieds. Je déconne mais c'est vrai, je ne m'étais plus coupé les ongles depuis qu'on est ensemble, elle serait devenu folle si je l'avais fait seul à l'époque. Délire de couple quoi.

En toute franchise, je reconnais ma part de responsabilité dans notre échec, je la pensais acquise, elle s'occupait plus de moi que l'inverse, j'étais égoïste sexuellement sauf sur la fin.).
Son manque d'envie de faire des trucs ensemble autre que se défoncer me gonflait, je lui ai proposé plein de fois de faire une activité qui lui plairait: boxe, danse, n'importe. Je me passionne vite, j'aurai fais ce qu'elle aurait eu envie. Mais non envie de rien. Elle ne m'intéressait plus.

On avait beaucoup de mal à communiquer, en cas de désaccord elle s'emportait, cherchait le clash pour éviter les reproches ou une discussion (héritage éducatif), donc on ne réglait rien.

Maintenant qu'elle m'a quitté, je réalise que j'ai fais le con. Même si je ne l'ai jamais trompé alors que j'ai eu pleins d’occasion je n'ai jamais pu, je ne voulais pas le perdre. Elle n'a pas confiance en elle, et jalouse.

Je regrette mon attitude, je voudrais me rattraper, je culpabilise. Mais j'avoue que les jours où ça va j'apprécie vraiment le célibat. Je fais ce que je veux, alors qu'avant comme elle ne voulait pas faire grand chose, à part sortir aux restos c'était notre passion.

Elle regardait des vieilles séries en boucle, moi pendant ce temps je faisais mes loisirs (j'ai appris toute la mécanique moto par exemple sur des tutos Internet, je dois avoir le niveau CAP maintenant pour vous dire..), ou je passais du temps sur Internet, j'ai du lire Wikipédia en entier je pense (humour mais pas loin).

Je pense qu'on était trop différent, que c'est comme ça. Mais elle me manque maintenant.J'aurais envie de réessayer mais j'ai pas l'impression que ce soit réciproque. Et je ne sais pas comment je vivrai avec elle après sa trahison.

Elle m'a écrit un mot (trop court pour appeler ça une lettre), pour me dire qu'elle regrettait de m'avoir fait souffrir, que je serai mieux sans ce boulet ou pied, qu'elle n'est pas bien sa tête, qu'elle n'a jamais aimé un homme autant.
Mais qu'elle ne veut pas refaire les mêmes erreurs. Elle veut qu'on puisse avoir des rapports sans tensions, qu'on continue à se parler car je compte dans sa vie.
Moi aussi j'ai envie de lui parler, de passer du temps avec elle, je n'imagine pas ne plus lui parler. Mas à chaque fois ça me fait du mal quand elle repart.

Samedi dernier on s'est vu, elle a parlé de thérapie de couple mais sans conviction, je lui ai dis pourquoi pas mais j'ai pas l'impression qu'elle ai envie. Je ne suis pas dans sa tête en même temps.
Je m'attendais à ce qu'elle me supplie de la pardonner, mais non. L'impression qu'elle s'en fout, qu'elle est passer à autre chose. En même temps elle me dit que ma présence lui manque.

Je ne sais pas quoi en penser, j'ai l'impression que c'est une opportunité pour moi de changer de vie, en ce moment j'ai le mode de vie que j'aurai aimé avoir elle. Plus raisonnable.

Elle a horreur du changement, elle est très routinière (ou est devenue comme ça?). Par exemple quand on a déménagé, elle a continué à aller à l’Intermarché de notre ancien quartier, alors, qu'il y a un Intermarché à côté de notre nouveau domicile.

C'est pour ça que je me dis que si elle a eu le courage de tout plaquer du jour au lendemain c'est pas anodin, pas un acte unique, comme une infidélité un soir de fiesta (qui n'est jamais arrivé cela dit).
Oui je trouve qu'elle a eu du courage, c'est con.

Quand on se voit le samedi après-midi c'est une torture pour moi, elle repart avant le couvre feu chez son amant, (enfin son mec on peut dire maintenant)...et je suis malheureux, ça me gache le week-end.

Je lui ai proposé de rester passer la nuit, pas pour coucher, je serai aller sur la canapé. Mais juste pour passer plus de temps avec elle. Elle m'a dit qu'elle ne peut pas, doit voir une copine. Je sais que c'est faux, je ne sais pas si elle veut retrouver son mec, aller prendre de la coke sans mes reproches..
Je suis paumé, je l'aime encore, elle aussi d'après ce qu'elle me dit. J'ai même envie de lui dire si c'est pour te droguer fait le chez nous, on s'en sortira on a connu pire. Mais d'un autre côté j'en peux plus de la porter à bout de bras.

Je me demande si elle voudrait que je me batte pour elle (au sens figuré) pour lui prouver mon amour, je ne sais pas quoi faire.
Je me dis que c'est à elle de savoir ce qu'elle veut. Je veux pas m'opposer à son libre choix. Donc ça fait presque 2 mois, je voulais lui laisser du temps pour faire le point, mais j'ai peur de la perdre définitivement là.

J'ai besoin d'aide, j'ai l'impression d'être en "déréalisation", que je vais devenir fou. Pourtant je suis sobre pour une fois depuis longtemps. Et ça me plait, avec elle j'avais du mal à arrêter. Elle ne m'a jamais incité, toujours soutenu dans mes pauses. Mais être la tentation tous les jours avec elle c'est dur de ne pas craquer...

J'arrive pas admettre que c'est fini, je vais devenir seul propriétaire d'une maison qu'on acheté à 2 il y a 4 mois, que j'ai conçu pour elle et qui n'a jamais eu le temps d'habiter., de connaitre C'est irréel.
Elle vit dans un appart minable, elle m'a demander un oreiller il en a même pas...

J'ai pris un anxiolytique ce soir, ça fait du bien.

Je voudrais bien vos avis svp, masculins et féminins.

Voilà, merci de m'avoir lu

PS: pour tout ceux qui ne connaissent pas bien les produits psychotropes je vous remercie de ne pas juger, et de ne pas faire de commentaires sur la drogue sans connaissances du sujet (ce qui ne nécessite pas forcément d'avoir essayé), donc pas de préjugés svp.
Modifié en dernier par Deg le mer. 17 févr. 2021 18:26, modifié 2 fois.


Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 124
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par supersymetrie »

Bonjour Deg

Merci pour le courage que tu as eu d'écrire tout cela et de d'expliquer clairement ta situation.
Déjà si elle te dit tout ça, qu'elle va mieux, boit moins et se drogue moins c'est pour que justement tu ne t'inquiètes pas et pour te faire comprendre que là maintenant ... ça va mieux
Prends ce message (même s'il n'est pas vrai physiquement) là, elle va mieux dans sa tête. Vu le zigoto, oui elle le regrettera mais il lui a fait passé le cap qu'elle avait besoin malheureusement.
Alors bonne nouvelle, vous n'êtes pas liés l'un à l'autre et chacun fait ce qu'il veut de sa vie, même de la détruire. Elle a des choses à régler avec elle et peut être qu'il y a un décalage maintenant entre vous ... une vie mieux installée et qu'elle, elle a besoin de cette vie de "débauche" pour vivre. Le portrait que tu fais de cet homme est éloquent ... c'est pas pour se beaux yeux qu'elle est avec lui ... mais plutot sa capacité de partir encore plus loin dans la drogue et se cacher des craintes et peurs.
LA seule personne à qui tu dois penser c'est toi:
Tu refais du sport, tu ne bois plus ... c'est déjà une bonne chose.
Je pense que tu dois continuer sur cette voie et même te faire aider par quelqu'un, un professionnel qui pourra mieux te guider pour cette d"marche avec tes antécédents.
On en part pas dans la drogue et l'alcool pour rien.
Tu as eu beaucoup de dépendance ... retire aussi la dépendance affective que tu as pour elle. Désolé de te le dire, elle est grande et majeure ...
Aide là si elle te demande de l'aide pour s'en sortir ... sinon c'est sa vie. Elle a décidé de s'éloigner de toi et elle a ses motivations.
Maintenant l'argent ... elle veut reprendre sa vie en main ... soit elle paie sa part de crédit ... soit elle part et elle se désolidarise.
Tu lui donnes sa part si elle a le droit à quelque chose mais tu dois la mettre devant le fait accompli.
Elle a trouvé un autre mec ... elle part ... vous séparez tout
Fais le sinon tu ne t'en sortiras pas .Et regarderas les comptes, tu voudras l'aider ... ou pas et ça te rongera .... réellement c'est son problème plus le tien.
On ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et le cul du crémier.
Donc continue dans ce sevrage et redeviens lucide dans ta vie de tous les jours; Elle t'offre peut être une chance de passer un cap qu'elle ne veut pas passer.
Je pense qu'elle a vu ta capacité à passer ce cap et qu'elle était un poids pour toi. Un poids car quand tu arrêtes elle continue etça te donne envie de recommencer.
Elle, elle veut de l'argent et continuer à se droguer ... c'est le seul but de ce mec.
LA maison, ça a dû lui faire peur ou tout simplement ... ce n'est pas la vie qu'elle veut. Un oreiller lui suffit avec le mec qui la suit dans ses délirs.
Et visiblement pour elle ce n'est plus toi ... un jour tu devras surement la remercier :wink:


Avatar du membre

Auteur du sujet
Deg
Cornu
Cornu
Messages : 21
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Deg »

Salut,

Merci d avoir pris le temps de lire et de répondre. Oui c est bien résumé.

Les jours où j ai le moral Je me sens libéré, mais les joirs sans elle me manque terriblement.
J ai vraiment la sensation d etre en dépendance affective.
Limite j ai plus envie d être en couple a des moments avec elle, mais de continuer de la voir pour faire la fête de temps en temps.
Comme avec un pote quoi...comme au début de notre rencontre, avant qu on sortent ensemble.

Je suis en manque, d'elle c est tout a fait ça..

Oui pour le credit on va se désolidarisé. J ai l impression que ca a lui fait peur, c est bizarre.

Elle m a quitté, trompé...mais j ai l impression de lui être infidèle quand je drague c est délirant ...

Putain d amour, ça peut procurer un plaisir immense Et un désarroi aussi grand...

Chienne de vie.


Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 124
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par supersymetrie »

Alors ce n'est pas qu'une impression mais elle seule peut le dire.
Tu dois t'occuper de toi et déjà quand on a une vie "stable" ce que tu viens de vivre est difficile.
Attention je ne juge pas, je dis juste que tes antécédents méritent d'être attentif avec ça.
Je pense qu'elle t'a fait un cadeau alors prend le comme tel et fais toi suivre par un professionnel qui pourra mieux cibler tes besoins par rapport à tes dépendances.
C'est normal que tu te trouves un peu salaud en draguant d'autres filles. Tu n'as pas fait le choix de cette situation donc tu as l'impression d'aller outre ton couple ... mais ton couple n'existe plus et elle n'a pas l'attention de revenir et je pense que ce serait la pire des choses pour elle et pour toi qu'elle revienne.
Tu vois facilement tout ce qu'elle t'a apporté et qui te manque ... maintenant fait aussi le côté débiteur de votre relation et tu verras que les comptes ne sont pas si egaux que ça ;)
Je pense que tu dois réellement faire le bilan de votre relation ... en adulte
Redéssine ton avenir par rapport à tes envies et choix de l'homme que tu es auhourd'hui pas celui d'hier.
Souvent la tromperie met aussi en exergue une personne du couple qui recherche les émotions d'avant. Ils ou elles ont l"impression que leur couple n'est plus et que la personne qui partage leur vie à perdu de sa saveur.
MAis les 2 personnes ont changé ... soit elles évoluent ensemble soit ça craque. En allant chercher ce qui a fait son couple avant ... c'est mort ... ppur l'ancien couple et le nouveau couple. On va chercher quelque chose alors qu'on n'est plus cette personne non plus.
Mon ex femme est tombée amoureuse d'un garçon qui écoutait la même musique que moi. Qui était libre car il faisait des concerts et buvait des bieres en regardant des matchs du PSG !
C'était juste un gros beauf .Elle pensait que c'était la liberté ! Et elle ... en fait ... elle kiffait boire du champagne sur un roof top
Tu vois le décalage. Elle courrait après sa jeunesse alors qu'elle n'était plus ça.
Elle à juste tout perdu. Elle m'a ensuite proposé une vie qui ne correspondait pas à l'homme que j'étais devenu.
Quand j'ai appris la tromperie ... j'ai souffert ... mais j'ai fait le bilan.
Qui étais je devenu et ce qu'est ce que je voulais vraiment ? Je lui avais proposé une vie qu'elle avait refusé catégoriquement pour vivre son idylle.
Elle est revenu toute penaud en disant qu'en fait elle acceptait ... quand elle s'est rend compte que la connerie du mec.
J'avais fait le bilan. J'ai aussi rencontré quelqu'un et je me suis rendu compte que c'était ce genre de personne qui me convenait. dans sa manière d'être et de penser et que de revenir dans mon ancien couple aurait été une torture.
Come toi quand je pense au passé je ressens des sentiments ... c'est normal ... mais dans un couple adulte on ne gère pas ses problèmes comme ça. On discute, on cherche des solutions avec l'autre ... on avance ensemble ... pas tout seul dans son coin et trahissant la confiance de celui qui a toujours été là.
Donc .... Avance !
Tu as changé ... mets ta vie en conformité


Avatar du membre

Dnj
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 43
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 08:59

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Dnj »

Salut Deg,

Je crois que de très loin tu as écrit le témoignage que j'ai trouvé le plus émouvant, sans savoir pourquoi.
@supersymétrie : je te kiffe toujours autant décidément, t'es d'une pertinence rare. J'espère que toi aussi tu trouveras (ou a déjà trouvé) ton chemin dans tout ça

Deg, il y a plusieurs choses qui me viennent en tête mais comme c'est un peu le bazar dedans je te les livre sans forcément d'ordre logique

- Il semble que vos chemins se soient séparés car ce que vous attendiez de la vie devenait divergent. Jeunes vous étiez OK pour faire la fête, vous shooter, etc. Et votre vie comme ça vous convenait. Le temps passant toi tu t'es assagi. Madame semble aller dans une voie ou elle s'enfonce là dedans (drogues de plus en plus dures si je comprend bien, fréquence plus du tout maitrisée, etc) et est allée vers un mec qui est dans cet état d'esprit. Toi tu sembles être allé vers de moins en moins de drogue/alcool (sauf parfois à l'occasion de fêtes), vers une consommation plus réduite et maitrisée, vers la maison avec un salaire plus confortable et des activités saines ou tu t'y retrouves (tu parlais de sport, etc.). Quelque part au delà de cette tromperie, c'est votre chemin de couple qui divergeait. Si madame ne t'avait pas trompé elle t'aurait quitté à terme. La rencontre avec ce mec a "juste" précipité les choses mais dans ton discours j'ai l'impression que dans tous les cas vous preniez le chemin vers une séparation. Et c'est pour ça que comme supersymétrie je pense que dans ton cas, tenter de reconstruire serait une erreur. Une reconstruction c'est d'abord une convergence vers un projet de vie commun auquel on est fier de participer. Or, vous n'attendez pas/plus les mêmes choses de la vie. Cette convergence là est donc une illusion. Et lorsque tu dis qu'elle te manque, ce qui te manque c'est un peu cette légèreté que vous aviez quand vous faisiez la fête, sauf que dans ton esprit ça doit être modéré et à côté de ça de moins en moins de choses collaient. Cette légèreté c'est 10% de ta vie mais comme tu le dis en journée tu te sens libéré..

- Ce n'est que de l'intuition, mais j'ai l'impression que la plupart des choix dimensionnant auxquels tu as consenti étaient plus pour elle que des choix pour toi. Par exemple tu parles de l'absence de gamin. Or le chemin que tu prends (la maison, le travail stable etc) y mène sauf quelques exceptions. Alors que le sien ne l'y mène pas du tout. Est ce que quelque part ce choix de ne pas vouloir d'enfant était vraiment le tien, ou est ce que c'était plutôt un choix de sa part auquel tu as adhéré parce que tu te sentais bien avec elle?
Maintenant projette toi : mettons que d'ici quelques semaines tu trouves une personne avec qui tu te sens bien et que ce chemin là t'amène à lui faire une famille, un enfant, etc. Est ce que tu ne t'y retrouverais pas? Ne serais tu pas plus heureux ainsi? Est ce que ce n'est pas vers ce chemin là que tu essayais de l'amener toi? Peut être que tu t'interdis de penser à ça parce que tu n'as connu qu'elle, mais fondamentalement ne serais tu pas plus heureux avec une nana plus "rangée" et une famille que tu construirais? Si oui, voilà un autre argument pour mesurer cette divergence évoquée plus haut.

- Bonne nouvelle pour toi, les choix que tu fais aujourd'hui (moins de drogue, activité sportive, etc.) sont sains. A terme tu vas le ressentir. Evite juste de rester dans l'ambiguïté : si vous êtes séparés vous êtes séparés. L'argent en commun, tout ça, vous devez le séparer proprement. Elle fait sa vie et tu fais la tienne, mais tu ne dois pas continuer à la porter malgré elle. Et surtout.. ça t'empêcherait de construire quoique ce soit d'autre avec une autre personne (tu en connais beaucoup qui accepteraient le principe de continuer à porter un ex?). Il faut que tu sois sans ambiguïté. Ne te comporte pas comme si tu étais encore en couple avec elle, à lui demander de passer la soirée, etc. Elle est avec ce type : laisse là avec lui. Et gagne un peu confiance en toi : tu es sur un chemin qui peut t'amener vers un bonheur énorme.


Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 124
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par supersymetrie »

Dnj a écrit : mer. 17 févr. 2021 13:17
@supersymétrie : je te kiffe toujours autant décidément, t'es d'une pertinence rare. J'espère que toi aussi tu trouveras (ou a déjà trouvé) ton chemin dans tout ça
Merci :wink:
En effet je pense que c'est plus facile de pardonner si on a déjà fauté avant. Et c'est donnant/donnant ... les deux ont perdu leurs histoires et espoires et peuvent reconstruire.
Dans bien des cas ... il y a un sentiment de trahison et en même temps ... on est perdu car on a oeuvré à rien pour arriver à cette situation. Oui il y une part de responsabilité mais c'est pas le cocufié qui a dit à l'autre "Vas-y, va t'amuser moi je sui spas bien en ce moment ! Tu reviendras après ... bonne bourre !"
Donc c'est normal qu'il "reste" des sentiments. C'est un peu quand on perd un bras et qu'on ressent encore des douleurs ... des douleurs fantomes.
Donc c'est normal mais ils faut les prendre pour ce qu'ils sont ... de la nostalgie et bien entendu vachement les boules d'avoir tout perdu et de n'avoir rien fait pour.
Mais il faut utiliser cette situation et faire le bilan.
Qu'est ce qui était OK
Qu'est ce qui était pas OK
Qu'est qu'on a supporté et qu'on ne supporte plus
Qu'est ce qu'on a fait et qu'on ne refera plus
Qu'est ce qu'on aurait dû faire
Qu'est ce qui chez nous provoque des situation qu'on aime pas etc etc ...
Mais ce travail permet d'avoir le plan. Bien entendu la ou les personnes qui croiseront ta route n'auront pas toutes les cases cochés ... mais s'ils se rapprochent beaucoup c'est génial ;)
Alors non je n'ai pas encore trouvé mon chemin ... j'y travaille *
J'ai un chemin qui me plairait plus que les autres mais bien entendu c'est le plus difficile ... pourquoi faire simple :wink:
J'ai plusieurs directions mais c'est maintenant à moi de faire les choix et de ne plus subir une situation.


Avatar du membre

Auteur du sujet
Deg
Cornu
Cornu
Messages : 21
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Deg »

Supersymétrie:

Oui j ai l impression que vais connaître le même destin, sauf que lui c est l'OM... :mdr

Quand je me regarde maintenant (et au sens propre dans le miroir) et par rapport à avant, je ne me reconnais pas.

J ai l impression de voir le passé quand je suis avec elle.

En étant honnête avec moi-même, je me suis rappelé qu il y 3 mois pendant les travaux, en rentrant du travail à 18h, je me suis garé, et au lieu de rentrer je suis resté dans la voiture pendant 1h a chercher un meuble sur mon smartphone....

DJN:

Ça couvait c est clair. J ai l impression qu elle a eu le courage que je n aurai pas eu, rompre.

Effectivement on faisais surtout ce qu elle voulait, pour lui faire plaisir.

Au début elle suivait, plus après.

Quand j ai appris qu elle me trompait, je me suis "mais quelle pute", normal quoi.

Après j ai réalisé que non, j etais pas resté 16 ans avec une pute.
Elle m a accompagné dans toutes nos galères, et il y en a eu. Vu le épreuves qu on a traversées j ai toujours été impressionné par sa fidélité, son abnégation.
Elle a toujours préféré galérer avec moi, par amour.

J ai toujours pensé que la plupart des femmes seraient parties plutôt que d assumer les problèmes financiers, comme elle l a fait, notamment pendant les 4 ans où on a eu notre entreprise.

Elle m a dit ne pas se reconnaître, qu elle est partie en coucougnettes (elle n a pas l air de vouloir en revenir...). Elle voit un psychologue maintenant (son psychiatre est là juste pour lui faire des ordonnances, il n a aucune écoute).

Elle me dit ne pas comprendre son attitude.

Sur les enfants on était d accord tous les deux, j ai jamais eu envie, je me suis jamais senti capable.
J appréhenderais même de rencontrer une femme qui en voudrait.
Effectivement, tu as raison, il faut que je me comporte en tant que séparé. Mais j ai encore du mal a me faire à l idée.

J ai du mal a couper le cordon.

En plus je négocie la reprise de la maison, on a commencé a payer le credit en janvier seulement, et j ai tout payé jusqu'à présent.
Elle est a sec, donc je lui ai proposé un peu d argent pour l aider, elle en fera ce qu'elle voudra.

Au début par vengeance je comptais la laisser dans la merde, mais je suis qqun de droit.
J ai réalisé que tout ce qu'il y avait dans la maison nous appartenait à tout les deux. Bah oui, j ai un lit, des meubles, du matos..., qu on a payé à deux avant. Il n y a pas de raison que je garde tout. Faut être juste aussi.


Comme ça elle ne me fera pas d histoire pour la maison, j espère. Elle n est pas comme ça non plus, enfin je crois.

C est pas une mauvaise bougre, pour mes 40 ans en octobre elle m a offert une montre à 1500€, toute sa paie quoi...

Je ne compte pas "la porter" infiniment c est clair

On doit se voir samedi, je vais lui dire ce que j ai à dire, je n aurai pas de regrets au moins. Je lui dirai que je vais couper le contact après le notaire pour un moment. Ca me fera du bien. J en ai besoin en vérité.

En tout cas ça fait du bien d en parler et d avoir vos avis, merci.


Avatar du membre

Dnj
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 43
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 08:59

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Dnj »

@supersymetrie quel est ce fameux chemin qui te plairait plus que les autres ?

@deg : personnellement je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle a fait preuve de courage. Le courage ca aurait été de rompre directement parce que vos chemins ne convergeaient plus. Rompre ce n'est pas manquer de respect. C'est différent de te tromper puis de te quitter après t'avoir trompé. Ça n'a rien de courageux ça, c'est même une forme de lâcheté je pense parce qu'à la douleur de la rupture on ajoute l'injure de la trahison. Il n y a rien de courageux à ne pas respecter celui avec qui on est officiellement en couple. Peut être..descend la de son piédestal la dessus. Comment peut tu qualifier de courageux le fait de te tromper ? C'est comme si tu pensais mériter qu'on te fasse ça, c'est le cas ?
Et ça, le fait qu'il n y a aucun courage là dedans elle le sait, et sa conscience va la dérouiller pendant un bon moment. Parce que les gens au fond d'eux aimeraient qu'on dise d'eux qu'ils sont fiables et réglo. Franchement quel plus beau compliment que "ah ça c'est une personne digne de confiance, on peut compter sur sa parole"? Alors forcément quand ils ne le sont pas (fiables) à ce point là ça les pique fortement. Ton ex en fait l'expérience. Sa conscience lui dit "on ne peut même pas dire de toi que tu es une personne fiable". Elle mettra longtemps à l'encaisser, même si tu lui pardonnes.

Sur les enfants tu as tes raisons. J'ai l'impression que tu as peu confiance en toi (et ça ressort pas mal dans tes écrits, comme cette fois où tu décris ta première relation sexuelle avec elle).
Tu dis "je ne m'en sentirais pas capable". Et pourtant je n'ai pas l'impression de lire une personne complètement immature et incapable. Au contraire.. Peut être que tu as eu un mode de vie pas sain autrefois, mais le toi d'aujourd'hui semble avoir bien la tête sur les épaules. Tu tends vers un style de vie sain, tu es indépendant, financièrement ça va, tu bosses, tu as l'air d'avoir la tête sur les épaules, ou est le problème ?
Note que je ne te dis pas ça pour te convaincre de faire des enfants. Ça n'a pas l'air mais c'est plus l'illustration d'un propos. C'est sur la cause profonde derrière ça que je tique, ce "je ne suis pas capable". Comme si en général tu manquais de confiance en toi alors que c'est loin d'être justifié. Il y a peut être quelque chose à gratter derrière ça non ?

Bonne résolution de dire que tu vas moins la voir. C'est assez bizarre que vous ayez votre rituel du samedi alors qu'elle retourne chez son mec derrière. Mets toi dans la peau d'un mec séparé. En plus, il n y a rien qui vous relie hormi du matériel.


Avatar du membre

Auteur du sujet
Deg
Cornu
Cornu
Messages : 21
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Deg »

Pas du courage de m'avoir trompé et quitté, mais quitté oui.

En tout cas elle a en eu plus que moi. Elle a toujours eu plus de courage de moi.

Je ne l'a mets pas sur un piédestal, enfin je crois.

Je m'explique: depuis un moment elle m'intéressait beaucoup moins, de par son manque de motivation à faire autre chose que de se droguer.
Notre passion commune c'était d'aller au resto. Le seul truc où vraiment on dépensait sans compter, que ce soit elle ou moi qui règle.
Donc avec le covid plus de sorties, plus de soirée chez les potes. On restait à la maison a faire la fête, à danser. Tous les deux.

Elle m'a dit qu'elle avait l'impression que je ne l'aimais plus, et c'est pas complétement faux.

J'en viens même à me demander pourquoi on a acheté une maison ensemble, en fait. Mais ça a vraiment dégénéré depuis qu'on a eu la maison, en septembre.

Si on avait pu communiquer comme des gens normaux, sans qu'elle ne s'emporte j'aurai pu lui dire ce qui me gonflait vraiment, sauf que j'avais plus envie de me battre.
Son père était un tyran, qui ne savait que gueuler, pour lui impossible de supporter la contradiction, les reproches, bien sûr aucun remise en question.
Elle n'aimait pas son père et n'aimait pas non plus quand je lui faisais remarquer qu'elle se comportait comme lui.

Donc dialogue compliqué entre elle et moi.

Je ne l'écoutais plus, quand je rentrai le soir et qu'elle me parlait même sa voix me gonflait. C'est dur de dire ça mais c'est vrai. Je me demandai ce que je foutais avec elle.
Je refusai de voir la réalité, j'aurai du essayer de lui parler, ou de lui lancer un ultimatum. Et de la quitter le cas échéant.

Avant, quand on se disputait ça lui arrivait de m'insulter, à l'Italienne. A plusieurs reprises. Je lui ai dis que ce n'était pas acceptable, s'il elle recommençait une seule fois je la quitterai.
Elle ne m'a plus jamais insulté. Mais est-ce qu'on est obligé de préciser qu'insulter n'est pas acceptable?

Je me dis que si je l'avais recadré elle aurait peut-être changé, mais j'en avais plus envie je crois. Ses problèmes psy c'est épuisant à force...

Donc une fois la maison achetée je me suis remis en question, je me demandais vraiment si c'était une bonne idée.

J'ai l'impression d'avoir voulu la dégouter de moi par mon désintérêt. Je ne l'ai as quitté car j'avais peur de me retrouver seul je pense. C'est illogique quand j'y pense.
J'ai un gros besoin d'affection. Pourtant je n'en ai pas manqué dans mon enfance, peut-être même trop j'en sais rien. Et avec elle je ne m'en manquais pas.

Il y a un an je l'ai demandé en mariage (pour l'anecdote au mariage de ma cousine lors du lancer de bouquet elle n'est pas allé avec les autres filles pour l'attraper. Je lui ai demandé pourquoi. Elle m'a répondu qu'elle savait que je ne marierai pas avec elle. Je lui ai répondu que si elle l’attrapait je l'épouserai. Elle est partie comme une balle au milieu de la meute filles et elle a poussé tout le monde au moment du lancer, même au rugby c'est interdit. Quand je l'ai vu partir vers le groupe de filles j'ai su qu'elle allait l'attraper. Ca a pas loupé, y a des filles qui ont valdinguées mais elle a l'a eu, c'était obligé).

sa réponse: "t'es sûr? Tu sais que je suis folle..."
Bien sûr elle a dit oui.
Et pour la première fois depuis longtemps je l'ai vu investie, motivée, gérer le truc. Elle regardait des robes, cherchait des traiteurs, faisait des listes d'invités avec la terre entière.
Ca m'a vraiment surpris, je m'étais préparé à devoir organiser le mariage tout seul. Mais non, elle prenait les devants, était à fond.
Ca a reboosté mon amour pour elle. J'étais fier.

Bon Covid, mariage reporté, à une date jamais fixée.

On aurait pu discuter, pour arranger les choses, mais j'avais plus envie. Le fait qu'elle m'ai menti pour la coke en cachette je ne l'ai pas accepté, elle ne mentait jamais avant. Quand elle essayait de mentir c'était pour des surprises mais je la démasquai tout de suite, sans rien dire.

Là c'était différent, ma confiance à pris un coup.

J'étais déçu, vraiment. Et j'avais peur de la tournure que prendrait son addiction à cause des potes que j'avais vu tout perdre. Je voulais pas que ça nous arrive. Elle me répondait qu'elle n'avait pas envie de finir comme eux, je lui répondais qu'eux non plus ne voulaient pas finir comme ça...

Je crois que j'ai vraiment cherché à ce qu'elle rompe, j'en avais pas le courage.

Maintenant que c'est arrivé je suis triste, c'est débile.

Je ne lui souhaite pas non plus de "dérouiller", elle se fait assez de mal toute seule.

C'est clair que tromper c'est irrespectueux , je suis d'accord.
Ca a failli m'arriver cet été pour la première fois lors d'une soirée avec ma boite, mais j'ai repris mes esprits à temps, j'ai même pas échangé un bisou. J'étais soul mais c'est pas une excuse.
Le lendemain je culpabilisais. Même si techniquement il ne s'est rien pas passé, je m'en voulais. Rien que d'y avoir pensé j'étais pas bien.

Bien sûr les adultes discutent, essaient de résoudre les problèmes. Mais ça ne se passe pas toujours comme ça malheureusement.

Surtout quand on est défoncé, quoi qu'on en dise on est pas en pleine conscience, surtout avec des antidépresseurs et autres produits.
Je ne lui cherche pas des excuses, si je l'avais trompé bourré je n'aurai pas mis la faute sur l'alcool.
Elle ne m'a jamais dis qu'elle m'avait trompé défoncée d'ailleurs. Au moins ça.

Oui c'est bizarre ce rituel des samedis, d'ailleurs je vais lui dire que c'est la dernière fois. Mais je veux être honnête avec elle et profiter lui dire que je n'avais plus autant de sentiments depuis quelques temps.Qu'elle n'a pas halluciné. Mais je vais lui dire aussi que si je n'en pas en parlé c'est parce que j'avais baissé les bras. Plus la force.

Pour les enfants, je me sens capable d'en assumer, mais pas capable d'assumer d'en faire. Question de choix.

Je ne sais pas si je n'ai pas confiance en moi, possible. Je suis assez réservé, mais je sais que je peux être meilleur que les autres quand je veux. Je me lui suis prouvé souvent. Mon taff c'est un bon exemple, je suis plus timide mais je mets une raclée à tous les autres commerciaux. Je fais juste ce qu'il faut pour. Je bosse. Quand ils me demandent comment je fais, je leur dis que j'ai un secret. (Je bosse).
Je m'en fous du fric, c'est pas une valeur à mes yeux. Surtout après connu la dèche. Je ne suis pas plus heureux maintenant que quand j'étais au RSA, je regarde moins les prix au supermarché c'est tout. Ça ne change rien. Si je veux être le meilleur au taff c'est juste une question d'égo. J'ai un taff ou quand on est devant on gagne plus que les autres c'est tout. Si je ramassai les poubelles je voudrai les ramasser plus vite et mieux que les autres. C'est con je sais, j'ai des trucs à me prouver je crois.

Je peux paraitre vantard en disant ça alors qu'en vrai je ne suis pas comme ça, quand je vois quelqu'un d'arrogant, je ricane dans ma tête et je me dis que j'ai hâte de lui prouver que je vais lui mettre la piquette.

Bref.

J'ai deux potes que leur femme ont trompés, pas comme j'aurais pu le faire à la soirée fin bourré sans préméditation, mais plutôt comme mon ex.

Ils se sont remis ensemble, les deux couples, et ils paraissent heureux comme jamais.
Avant je me demandais vraiment ce qu'ils faisaient ensembles, ils n'avaient pas l'air de s'aimer, ni d'être complices. Ils sont transformés. Incroyable.
J'avais jamais pu comprendre comment ils avaient pu pardonner, jusqu'à ce que ça m'arrive.

Nous c'était l'inverse, on était inséparables. Trop je crois en fait, surtout elle. Il n'y avait rien dans sa vie à part moi avant. Ça a fait un choc à mes potes quand ils ont su.

Je ne sais pas si on connaitra le même avenir que eux, ni si on en aura envie.

Chienne de vie quand même :cocu:


Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 124
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par supersymetrie »

Deg
Tu es sur la bonne voie. Et je pense que tu as raison elle a eu un courage que tu n'as pas eu dans toute cette histoire pleine de lacheté de toute part.
Tu sais même sans la drogue c'est difficile de dire à celui ou celle qui est dans sa vie depuis X années ... je crois que je ne t'aime plus ... discutons-en.
Car souvent ... on croit que ce qu'on pense ou ressent est la vérité vraie. C'est un sentiment de mal être et il faut bien distribué de ce mal être en soit sur quelqu'un pour l'incarner.
Je disais à mon ex-femme ... Tu t'es posés les bonnes questions mais tu as trouvé les mauvaises réponses ... toute seule ! Je pensais qu'on était un couple et je subis tes questionnements et tes choix alors qu'on est deux et on devait trouver ou non les solutions à deux.
Tromper l'autre c'est aussi un acte qui permet de mettre un acte destructeur ... un bon point final sans à avoir à discuter pendant des heures.
Souvent des couples essayent de se remettre pour les factures, les enfants, les amis, la famille, les vacances ...
Il y a souvent un regain d'amour. Le cocufié veut montrer qu'en fait le cocufieur s'est trompé ... la personne formidable c'est elle ou lui , le ou la plus doux(ce), intelligent(e) ... le ou la meilleur(e) amant(e) de l'univers.
Mais il faut être costaud car un mot, une discussion, une scène d'un film, un coup de téléphone, un changement de code de téléphone etc etc ... et le doute s'installe.
Il y a un gros travail à faire. Certain se remettent en façade. Oui ils s'aiment mais ... les sites de rencontres extra conjugales sont remplis d'hommes et de femmes qui ont été trompés qui se rendu compte qu'ils ont été floué et que eux aussi ils vont s'occuper d'eux ... sans détruire leur famille ... ils connaissent les doutes que peut avoir le conjoint ... ils l'ont vécu ... alors ils sont plus vigilent que leur conjoint cocufieur.
Il y a des couples agés ou la femme ou l'homme est aigri et quand on gratte un peu ... il y a souvent une histoire avec la secrétaire de découverte ou des vacances entre amis qui ont dérapés ... et vers la fin ... ça trotte encore dans la tête.
C'est pas facile de trouver quelqu'un qui explique tout ... qui joue franc jeu après la tromperie ... pour rétablir la confiance. On se contente d'un "Je ne sais pas ce qui m'est arrivé, c'est toi que j'aime, je ne le referai plus !"
"Heu mais en fait tu m'avais juré avant que tu ne le ferais jamais ? Alors tout est de la connerie dans ce que tu dis ?"
"Non mais là c'était différent ce n'était pas moi !"
Bien entendu quand tu commences à réfléchir tu te dis ... ça je l'ai découvert ... mais qu'est ce que je n'ai pas découvert. Et tu sais que toi aussi tu aurais eu des occasion si tu l'avais voulu mais tu n'as rien fait ... l'autre a eu les mêms occaz.
Souvent les couples qui s'en tirent bien .... c'est quand le conjoint qui découvre l'infidelité à lui aussi mis un coup de canif dans le contrat. Soit il dit tout aussi et ils repartent sur de nouvelles bases, soit il fait l'homme ou la femme idéale ... Chéri(e) je te pardonne ! Tu es l'homme ou la femme de ma vie avant tout ... on ne recommencera plus ... heu ... tu ne recommenceras plus :)
Donc tu es sur la bonne route ;)

@Dnj On a toujours un chemin préféré ... mais souvent tout n'est pas entre nos mains


Avatar du membre

Auteur du sujet
Deg
Cornu
Cornu
Messages : 21
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Deg »

Oui je suis bien d accord. Perso je crois que quand la douleur sera vraiment passée je me demanderais comment j ai pu rester autant de temps avec elle, avec ça comme final en plus.

Quand j ai découvert qu elle m a trompé je me suis dit que je ne trouverais personne d aussi bien.

Maintenant les femmes que je drague sur les applis me paraissent toutes mieux qu elle, même physiquement. Pourtant elle est mignonne.

Je vais m amuser un moment je pense :D


Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 124
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par supersymetrie »

Ca peut faire parti de la thérapie.
Peut être que tu rencontreras quelqu'un qui te verra différemment de ta femme et qui aura des attentions qui te bouleverseront ... et qui te détachera de ton passé ;)
Tu verras à quel point on peut s'habituer à des situations anormales ... et que lorsqu'on reçoit de l'affection et un regard nouveau sur toi, ça peut être déstabilisant
Je te le souhaite de tout coeur ... mais tu me feras plaisir d'une chose ... ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse :wink:
Après ... je ne suis pas ton père :D


Avatar du membre

Auteur du sujet
Deg
Cornu
Cornu
Messages : 21
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Deg »

Oh non je vais pas faire du mal. Je veux profiter de mon célibat avec des femmes qui en auront envie.

Depuis que je suis célibataire la secrétaire qui est vraiment jolie et 10 ans de moins me fait du rentre dedans.

"Ah bon, ton ex aimait pas la moto, moi j aimerais trop faire une balade blablabla..."

Mais elle est mariée c est hors de question...


Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 413
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Mitsou78 »

Bonjour à tous,

@ supersymétrie : j'ai envie de dire que de chemin parcouru, enfin il me semble, de sages analyses partagées bien senties et placées :wink: .

@ Deg : la découverte d'une tromperie reste tellement soudaine et violente qu'il faut un temps certain pour encaisser l'uppercut et découvrir finalement que l'on s'apprend et se comprend soi-même alors que l'on s'était immergé, pour ne pas dire submergé, par la relation, par l'autre, par la vie à deux au point de s'oublier, ne plus se connaître.
C'est un apprentissage nouveau, une renaissance de soi et comme pour toute évolution il faut du temps, mais finalement et d'une perception personnelle, et ce même si je suis resté avec la même, une libération. Etant resté, nous vivons à deux fatalement une vie de couple, une fois pour l'un, une fois pour l'autre, souvent pour les deux, mais ou j'avais oublié mes envies, aujourd'hui je les vis, les propose, les impose. Il y a fatalement des concessions, il ne peut en être autrement, mais l'équilibre est plus égocentré.
Juste pour dire que cette re découverte de soi prend du temps à être assimilée, acceptée mais qu'elle s'impose finalement comme une finalité même dans un couple reconstruit.
ce qui en fait au passage un couple nouveau comme souvent explicité par les sachants dès que tu poses tes valises ici.
Pour toi c'est un autre chemin, mais la redécouverte de ton toi fait que tu en passes par des périodes de flou, de doutes, parfois même de culpabilité.
Finalement vous viviez un couple qui ne vous correspondait plus, elle aura éventuellement eu la lâcheté de son courage en allant se vautrer avec un autre plutôt que d'affronter la réalité qui s'imposait à elle et assumer son constat. En parallèle tu as le courage d'affronter une situation que tu n'avais pas encore pressentie, en même temps que tu te découvres de nouveau....


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Auteur du sujet
Deg
Cornu
Cornu
Messages : 21
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Deg »

Salut, c est intéressant tout ce que tu dis, sur la redécouverte de soi notamment...je suis content que ta situation se soit arrangée et j espère que tu vis bien.

Et effectivement un Uppercut c est bien imagé.

J ai jamais souffert autant et aussi longtemps, même pour les décès je pleurais pas.

On s est vu aujourd'hui, on a mangé ensemble.
Elle m a dit qu elle buvait moins, qu elle ne prenait plus de coke, qu elle s était inscrite a un concours pour évoluer...bref tout ce que je lui conseillais, ca sentait un peu je te dis ce que tu voudrais entendre...


Donc je lui ai répondu que j 'etais content qu elle aille mieux et se prenne en main. Qu elle avait pris la bonne décision en me quittant visiblement.

Elle m a dit que j avais bonne mine. Oui 2 mois de cure, alimentation équilibrée et sport, je suis méconnaissable. Abos pecs, je suis bien taillé. Ça aura eu du bon, comme quoi...

Je lui ai dit que moi aussi je vivais la vie que j aurais voulu avec elle en ce moment. Malaise. .

Je lui ai dis que j avais pas envie de remettre avec elle pour l instant et que de ne pas la voir pendant 2 mois m avait aidé a y voir plus clair. Que si je on l avait fait avant je l aurai peut-être regretté.
Elle s est fissurée, elle s 'attendait pas a ça.

Elle m a dit que son mec était pas au courant qu elle était la, et a commencé a le dénigrer. Je lui ai dit que c était pas bien, qu elle avait pas de face car elle était bien contente qu il l héberge. Surprise que je prenne sa défense au gus. Re-fissure..

D un coup elle avait moins de choses a me reprocher, finalement elle a déconné, qu elle s en voulait de m avoir fait souffrir, que c était impardonnable, blablabla...

En partant elle m a dit "a bientôt": je lui a dis non, on.va attendre..."tu m appelle quand tu veux":Non je t appellerai pas. "Ok je t appellerai alors": c est toi qui vois.
J ai trouvé ça un peu pathétique, j assistais a la scène avec de la hauteur pour la première fois depuis qu elle s est barrée. (Bon on a mangé ensemble et j ai bu du vin, ca faisait 1,5 mois que j avais rien bu j'etais pompette lol. Elle est partie à 18h je me suis couché direct! Ouille ca m avait pas manqué...)

Elle me plaît encore mais je suis plus dans l.optique de la récupérer en ce moment.

Imaginer une relation après tout ça c'est pas gagné...

Qui vivra verra ...

PS. Grosse pensée à mon ami qui s est fait larguer comme une merde il y a 5 ans après 1 gosse et 10 ans de relation..il a sombré dans l alcool et commence à peine à remonter la pente. Quand ça m est arrivé j ai de suite pensé à lui. Je me suis dit que j arrivais à une intersection: soit je me "soignais" comme lui, soit je restais sobre et je prennais tout dans la gueule, sans filtre. C est dur mais j ai choisi la bonne voie je crois.


Répondre