En miettes, mais j’essaye d’avancer

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Auteur du sujet
meihra
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 48
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 15:17

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par meihra »

Bonjour tout le monde,

Fin de cette première semaine de rentrée scolaire. Le temps passe toujours quoiqu’on fasse, je trouve toujours ça assez fou.

Cette semaine a été en dents de scie comme c’est le cas depuis le début mais on a moins joué les montagnes russes quand même niveau émotionnel. Je me suis sentie bien fragile par contre, ou fatiguée, sûrement un peu des deux. Et lui aussi. Ses coups de mou, ses sentiments où il se sent perdu quand je lui pose la question sur son état. Dur de trouver de la force comme ça. Je lui ai dit ok pour son état émotionnel mais que je n’accepterai pas non plus que ça dure 10 ans, hier j’ai vu qu’il écouter mon dieu d’Edith Piaf, il m’a dit qu’il aimait bien de temps en temps, mais les paroles de cette chanson... Bref dur de ne pas se faire de film, y’a juste à encaisser.

Il m’a redit que son objectif c’était nous. Mais c’est vrai que j’ai besoin de plus de concret je crois. Je suis là à me dire que j’aimerais bien un cadeau, une petite attention mais est-ce que je le prendrais bien en vrai? De la tendresse et du réconfort aussi. Alors en vrai j’en ai, il me rejette pas si je viens vers lui mais j’aimerais qu’il vienne plus vers moi ou plus d’efforts concret. Là pour l’instant j’ai la sensation que son effort c’est d’être avec moi et plus avec elle. Alors ok c’est le deal principal, mais j’aimerais aussi plus de lien entre nous.
Le truc tout bête mais qui me fait mal (et je lui ai dit) c’est mon petit nom, il ne l’utilise plus du tout, à l’écrit comme à l’oral. Il me dit que ça bloque. Moi j’ai juste l’impression d’être personne ou tout le monde. Et pourtant à la base je trouve ça gnangnan, et moi même je ne l’utilisais pas à foison le sien (autant que son prénom en vrai) mais là plus du tout ça me fout un coup. Bref émotionnellement on a vu mieux. Mais pas envie de conflit cette fin de semaine, pas la forme. J’ai pris les câlins en soirée. Pas de sexe, il m’a dit pas très envie avec la fatigue, et en vrai moi non plus.

Le rdv avec le thérapeute de couple va avoir lieu demain. J’avoue je ne sais pas trop comment me positionner, quoi en attendre. Je sais que ça va remuer la boue mais si ça peut faire bouger les choses, on verra bien.
Là je mets par écrit juste pour moi ce que j’en attends, les soucis que je pense que l’on doit régler. Pense pas forcément m’en servir mais au moins j’y vais les idées claires.

Y’a aussi l’anniversaire de mon frère que l’on fête tranquillement à la maison (il garde les filles après pendant qu’on a un rdv grossesse). Ça va faire du bien aussi. Et je regarde pour partir le week-end prochain tous les 4, à la campagne pas loin de la maison. Changer d’environnement et se recentrer un peu sur notre famille


Avatar du membre

Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Lactus Bifidus »

Hello Meihra,

Merci de donner des nouvelles.
Amusant à quel point je me retrouve dans tes attentes. Qui a dit que les attentes des hommes et des femmes étaient différentes ? :p
Il te dit qu'il veut reconstruire et qu'il croit en vous, mais comme tu le dis tu as besoin d'actes concrets, de "congruence" comme dirait DNJ.
C'est ce besoin de congruence qui te pousse à rechercher des marques d'affection "non provoquées", des gestes spontanés de sa part que tu aimerais et qui ne viennent pas, ou en tout cas pas autant que tu le voudrais...

Ce qu'il faut je le crois, c'est du temps, et beaucoup de discussion entre vous. La thérapeute vous aidera sans doute dans ce sens. Moi aussi, pendant des mois je n'ai cessé d'être en attente de marques d'affection, de tendresse, mais aussi de désir, toutes ces choses qui ne venaient pas et que LUI avait eu pendant tout ce temps. Car c'est aussi ça le référentiel : pourquoi est-ce que l'AUTRE a eu droit à tout ça, et pourquoi MOI aujourd'hui je n'y ai pas droit ? Et surtout : pourquoi je devrais tolérer d'avoir MOINS que ce qu'a eu l'AUTRE, dans cette relation adultérine ?

J'ai longtemps cherché ces gestes, et ils ont fini par revenir peu à peu, non sans de longues explications et disputes à ce sujet. Notre thérapeute nous a aidé. Mais aujourd'hui encore, je sais que l'AUTRE a eu droit à des gestes, des mots, des messages, que moi je n'ai pas eus. Parfois je m'en moque, parfois ça me rend dingue. En revanche, pour les mots doux qu'elle nous disait autant à lui qu'à moi… aujourd'hui je lui demande de ne plus les utiliser.

Bon courage pour la suite.

L


De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

Localtechnique
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 45
Enregistré le : ven. 24 juil. 2020 11:53

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Localtechnique »

peut etre que un break serait une solution non ? parfois c'est dans le silence qu'on s'apercoit de ce qu'on perd et pour vous je pense que le problème c'est que vous lui demandez de forcer vous aimez alors qu'il aime encore ailleurs et qu'ils sont comme dans la perte d'une personne emotionnellement.. techniquement c'est compliqué. C'est pour ca que je disais que dans le silence le temps du break ils peuvent se rendre compte de ce qu'ils perdent ou en profiter pour retourner voir leur amant mais bon là on s'en sort plus si c'est le cas...
En tout cas je vois que la reconstruction, c'est pas si simple que ca emotionnellement, prenez bien compte que vous etes courageux


Avatar du membre

Dnj
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 89
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 08:59

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Dnj »

Salut Meihra,
meihra a écrit : ven. 5 mars 2021 10:04 Il m’a redit que son objectif c’était nous.
Tu l'intuites déjà, mais l'important est moins ce qui est dit que ce qui est fait. Parfois les deux sont cohérents mais souvent dans ces cas là il y a un monde entre les deux. Et tu le sens (la chanson qu'il écoute, le surnom qu'il n'utilise pas, etc.). Ça c'est des trucs qu'il ne te dit pas mais c'est ce qu'il fait de lui même.
Ça sonne un peu comme si elle lui manquait et qu'il se forçait à t'aimer toi, mais c'est un choix de tête et non le choix vers lequel son cœur le guide. Et crois moi tu ne veux pas être juste un choix de tête.

meihra a écrit : ven. 5 mars 2021 10:04 Et je regarde pour partir le week-end prochain tous les 4, à la campagne pas loin de la maison. Changer d’environnement et se recentrer un peu sur notre famille


Je sais pas si c'est une très bonne idée... Là encore c'est toi qui fait le boulot, pas lui. C'est toi qui porte le couple, qui organise les changements d'environnement, etc. Toi tu prépares l'entrevue avec le psy en écrivant des choses alors que lui y ira la fleur au fusil. Je parie même que c'est toi qui a réservé le créneau pour le psy non? Tout ça se sont des signes pendant que lui est dans son bad mood et écoute du Edith Piaf. Je ne sais pas si le fait que toi tu portes la chose va le rapprocher de toi : au contraire ça peut même être un repoussoir non?
Un truc qu'on m'a dit plus jeune : sais tu pourquoi les gens admirent les étoiles? C'est parce qu'elles sont inaccessibles. Et inversement si toi tu deviens trop accessible, que c'est toi qui organise tout, qui te plaint de ne plus avoir ton surnom etc. alors tu ne deviens pas cette étoile qu'on admire. Et aujourd'hui tu ne représentes pas ça à ses yeux, tu es celle qui est là tous les jours, en période de fragilité en plus, qui se bat pour vous deux, qui jalouse l'attention qu'a eu cette fille, qui essaie d'organiser des week end etc. Tu n'es pas cette étoile vers laquelle il va spontanément.

Du coup.. Un peu comme les collègues au dessus : c'est contre intuitif pour toi mais mettre de la distance plutôt que d'essayer de forcer son amour serait une piste. Le break pourquoi pas mais même sans ça commence à le repousser gentiment, ne dors pas avec lui, commence à te détacher. Peut être est ce ça qui le fera revenir.
Et dans tous les cas, si c'est vers elle qu'il revient, c'est que c'est déjà mort. Sans le dire il semble un peu en prendre le chemin là... Lorsqu'il l'a elle en tête il ne t'a pas toi en tête.


Avatar du membre

Auteur du sujet
meihra
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 48
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 15:17

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par meihra »

Dnj a écrit : ven. 5 mars 2021 13:43
Ça sonne un peu comme si elle lui manquait et qu'il se forçait à t'aimer toi, mais c'est un choix de tête et non le choix vers lequel son cœur le guide. Et crois moi tu ne veux pas être juste un choix de tête.

Du coup.. Un peu comme les collègues au dessus : c'est contre intuitif pour toi mais mettre de la distance plutôt que d'essayer de forcer son amour serait une piste. Le break pourquoi pas mais même sans ça commence à le repousser gentiment, ne dors pas avec lui, commence à te détacher. Peut être est ce ça qui le fera revenir.
Et dans tous les cas, si c'est vers elle qu'il revient, c'est que c'est déjà mort. Sans le dire il semble un peu en prendre le chemin là... Lorsqu'il l'a elle en tête il ne t'a pas toi en tête.
Localtechnique a écrit : ven. 5 mars 2021 13:14 peut etre que un break serait une solution non ? parfois c'est dans le silence qu'on s'aperçoit de ce qu'on perd et pour vous je pense que le problème c'est que vous lui demandez de forcer vous aimez alors qu'il aime encore ailleurs et qu'ils sont comme dans la perte d'une personne emotionnellement.. techniquement c'est compliqué.
J'avoue je suis perdue. Clairement un break dans mon état, j'en suis pas capable. Ma famille est tout sauf à côté et il ne serait pas d'une grande aide.
M'éloigner, le principe de la douche froide, j'entends aussi le principe. Mais d'1 c'est aussi notre éloignement qui nous a fait arriver ici et de 2 j'ai pas l'impression de forcer son amour. Je veux dire par là, clairement je ne veux pas être juste un choix de tête, je veux être son choix tout court. Mais s'il l'a dans son coeur et que j'y suis toujours aussi comment choisir pour lui? Et moi je n'impose rien en vrai, je discute avec lui, je lui dis ce que je ressens parce que ça me paraît important. Je ne suis pas là à le supplier de l'aimer. Là, à la pause de midi, on a encore un peu parlé par rapport à la séance de demain. Je lui ai dit que le plus important pour moi c'était l'honnêteté , plus de mensonges, mais avant tout d'être honnête envers nous et soi même. Je ne veux pas un couple d'apparence, qui fait semblant. Et lui aussi. Il m'a dit qu'on allait demander chez la thérapeute, pour dire que ça fait plusieurs années qu'on a des soucis qu'on ne règle pas vraiment (vrai), qu'on rajoute à ça sa relation qui a fait exploser ce qui rester de nous. et qu'on aimerait sauver notre couple (et si on y arrive pas, se quitter comme il faut même si ce n'est pas ce qu'il veut). Il s'est excusé d'être comme ça cette semaine, qu'il se sentait fatigué physiquement et emotionnellement et que cela ne devrait pas m'impacter, qu'il sait qu'il en fait pas assez pour moi alors que c'est à lui de réparer. Qu'il devrait sûrement se faire violence plutôt que de rester embourbé comme ça en gros. Mais que non je n'étais pas n'importe qui ou madame tout le monde pour lui. J'étais bien plus que ça.

Donc j'entends vraiment les mots ne sont que des mots, seuls les actes comptent. Je suis d'ailleurs totalement d'accord. Mais j'ai aussi lu (ouais j'ai lu toute la soupe psy qui traîne sur le net) que dans relation extra-conjuguale il y a relation. Et si sentiments, ça ne s'oublie pas comme ça, il a vraiment coupé y'a deux semaines en gros (et il l'a voit au boulot, oui on en revient à cette merde de proximité). Les sentiments ça ne part pas comme ça, en tout cas moi je ne l'oublierai pas en deux semaines c'est certain. Comme dit Lactus, il faut du temps, même si j'aimerais bien sûr que ce soit tout de suite. J'aurais vraiment l'impression de précipiter notre fin, à rejeter ce qu'on partage encore ensemble, même si ça ne fait pas de moi, l'étoile dont il rêve actuellement :/ . Injuste au passage, j'en conviens. Bon je l'ai dit je me sens moi aussi totalement perdue en ce moment.
Dnj a écrit : ven. 5 mars 2021 13:43
Je sais pas si c'est une très bonne idée... Là encore c'est toi qui fait le boulot, pas lui. C'est toi qui porte le couple, qui organise les changements d'environnement, etc. Toi tu prépares l'entrevue avec le psy en écrivant des choses alors que lui y ira la fleur au fusil. Je parie même que c'est toi qui a réservé le créneau pour le psy non? Tout ça se sont des signes pendant que lui est dans son bad mood et écoute du Edith Piaf. Je ne sais pas si le fait que toi tu portes la chose va le rapprocher de toi : au contraire ça peut même être un repoussoir non?
Ouais j'avoue j'ai réservé le créneau psy, mais on l'a choisit ensemble. Et pour le weekend j'avoue j'ai proposé, mais avant tout pour nos enfants, un moment à 4. Et j'ai toujours organisé ce type de trucs donc réflexe peut-être. Après pendant les vacances, il a proposé de lui même plusieurs excursions à la journée tous ensemble.
Pour la séance avec la thérapeute, je prépare pour moi ce que j'ai à dire parce que c'est mon fonctionnement en vrai, ça m'aide à y voir plus clair. Lui il dira ce qu'il a à dire je pense. Et comme j'ai dit plus haut, il m'en a parlé ce midi de ce qu'il en attendait. J'attends surtout de voir ce que ça va donner demain. Et peut-être que pour le weekend effectivement je peux le laisser faire et voir ce qu'il se passe déjà.
Lactus Bifidus a écrit : ven. 5 mars 2021 11:46 Hello Meihra,

Merci de donner des nouvelles.
Amusant à quel point je me retrouve dans tes attentes. Qui a dit que les attentes des hommes et des femmes étaient différentes ? :p


En revanche, pour les mots doux qu'elle nous disait autant à lui qu'à moi… aujourd'hui je lui demande de ne plus les utiliser.
Ah ça je pense vraiment plus qu'un sexe, un genre, c'est une question de personnalité, de sensibilité :)
Par contre je croyais déjà pas vraiment en l'amitié homme/femme (ou en tout cas amitié entre deux personnes qui peuvent potentiellement être attirées entre elles). ça me le confirme de manière cash...

Pour les mots doux en commun je comprends, j'avoue n'avoir quasi rien lu de leur echange vu qu'il effaçait au fur et à mesure (et que j'ai pas cherché à récupérer même si j'en avais la possibilité) et le peu m'a déjà tellement bléssé. Donc j'imagine bien dans ton cas, j'aurais la même réaction je pense.


Avatar du membre

Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Lactus Bifidus »

meihra a écrit : ven. 5 mars 2021 14:36 Ah ça je pense vraiment plus qu'un sexe, un genre, c'est une question de personnalité, de sensibilité :)
Par contre je croyais déjà pas vraiment en l'amitié homme/femme (ou en tout cas amitié entre deux personnes qui peuvent potentiellement être attirées entre elles). ça me le confirme de manière cash...

Pour les mots doux en commun je comprends, j'avoue n'avoir quasi rien lu de leur echange vu qu'il effaçait au fur et à mesure (et que j'ai pas cherché à récupérer même si j'en avais la possibilité) et le peu m'a déjà tellement bléssé. Donc j'imagine bien dans ton cas, j'aurais la même réaction je pense.
Haha ! Oui, c'est vrai... Mais si ça peut te rassurer, non seulement je ne crois plus aux amitiés homme/femme, mais j'ajouterais que le coup de l'attraction "potentielle", c'est totalement illusoire. Je t'invite à lire ce fil, si tu ne l'as pas déjà fait. viewtopic.php?f=40&t=3750

Dans mon cas comme pour beaucoup d'autres, environ 2 mois avant que leur relation ne change et qu'ils deviennent plus que des amis, elle me parlait souvent de son ex amant dans des termes pas franchement flatteurs : "il est chauve, un peu gros, tout vouté, il a toujours l'air triste, il fait un peu de la peine". Du coup on ne voit pas venir. Sans être parano, qu'il soient grands et beaux, petits et laids, peu importe, la beauté est dans l'œil de celui qui regarde et quand ce regard change soudainement… on se retrouve comme un con ^^

Mais oui pour leurs mots doux, je te confirme que ça m'a fait beaucoup de mal. Mais au moins : elle n'avait plus la possibilité de me mentir, il lui a fallu jouer franc jeu !


De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Lactus Bifidus »

meihra a écrit : ven. 5 mars 2021 14:36 Je veux dire par là, clairement je ne veux pas être juste un choix de tête, je veux être son choix tout court. Mais s'il l'a dans son cœur et que j'y suis toujours aussi comment choisir pour lui?
Il n'y a qu'une seule solution pour ça… le forcer à prendre une décision et à mettre les choses au clair dans sa tête. Oui, cela passe par un break, cela semble inévitable, le mot n'est pas inapproprié ici : il est nécessaire d'être seul pour faire le point sur sa vie. On ne peut pas réfléchir objectivement à son couple quand on est dans le quotidien, c'est trop difficile. Et encore une fois, tant qu'il ne sera pas au pied du mur, rien ne l'obligera à se sortir cette fille de la tête. Il peut très bien continuer à la sublimer éternellement, continuer à garder ce spleen pour elle, mais je ne crois pas que ce soit une solution qui te plaise.

Tu dis que c'est récent leur rupture (2 semaines), je ne sais pas si tu as lu mon histoire (cf sous mon pseudo) mais voilà : pour ma part pendant 1 mois complet après la rupture d'avec son amant, il n'a cessé d'occuper ses pensées. Bien sûr elle me disait qu'elle avait fait son choix, elle me disait qu'elle m'aimait et voulait reconstruire avec moi… Mais c'était bancal et j'en ai souffert énormément… J'ai perdu 13 kgs sur cette seule période.
Et puis un beau jour la coupe était pleine, un élément déclencheur m'a fait ouvrir les yeux, m'a fait comprendre que tant qu'il serait dans sa tête je passerai ma vie à souffrir. Alors j'ai agi et j'ai fait ce que j'aurais dû faire bien avant : je lui ai dit de faire ses valises et de sortir de ma vie. Pas simple de dire ça à la mère de ses enfants, à la femme avec qui tu as partagé 17 ans de ta vie, crois moi.

Un ami m'a dit un jour qu'il fallait que je m'assure que j'avais bien "extirpé le Goa'uld" (expression de Stargate) de ma compagne, en quelque sorte que je m'assure qu'il n'occupait ni n'intoxiquait plus ses pensées car cela serait un frein à notre reconstruction. Je m'en suis assuré et reste vigilant au quotidien. Je veux être le seul homme à occuper les pensées de la femme que j'aime. Contrairement à son ex-amant, je ne partage pas !

Le break c'est un coup de poker, il faut être prête à le perdre. Mais comme l'a dit DNJ, si tu le perds avec ce break, c'est qu'il serait parti de toute façons, probablement plus tard, probablement de façon encore plus douloureuse pour toi… Tu sembles jeune, tu as tout le temps de reconstruire avec une personne qui ne pensera qu'à toi !!


De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

Auteur du sujet
meihra
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 48
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 15:17

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par meihra »

Lactus Bifidus a écrit : ven. 5 mars 2021 15:37
meihra a écrit : ven. 5 mars 2021 14:36 Je veux dire par là, clairement je ne veux pas être juste un choix de tête, je veux être son choix tout court. Mais s'il l'a dans son cœur et que j'y suis toujours aussi comment choisir pour lui?
Il n'y a qu'une seule solution pour ça… le forcer à prendre une décision et à mettre les choses au clair dans sa tête. Oui, cela passe par un break, cela semble inévitable, le mot n'est pas inapproprié ici : il est nécessaire d'être seul pour faire le point sur sa vie. On ne peut pas réfléchir objectivement à son couple quand on est dans le quotidien, c'est trop difficile. Et encore une fois, tant qu'il ne sera pas au pied du mur, rien ne l'obligera à se sortir cette fille de la tête. Il peut très bien continuer à la sublimer éternellement, continuer à garder ce spleen pour elle, mais je ne crois pas que ce soit une solution qui te plaise.

Un ami m'a dit un jour qu'il fallait que je m'assure que j'avais bien "extirpé le Goa'uld" (expression de Stargate) de ma compagne, en quelque sorte que je m'assure qu'il n'occupait ni n'intoxiquait plus ses pensées car cela serait un frein à notre reconstruction. Je m'en suis assuré et reste vigilant au quotidien. Je veux être le seul homme à occuper les pensées de la femme que j'aime. Contrairement à son ex-amant, je ne partage pas !

Le break c'est un coup de poker, il faut être prête à le perdre. Mais comme l'a dit DNJ, si tu le perds avec ce break, c'est qu'il serait parti de toute façons, probablement plus tard, probablement de façon encore plus douloureuse pour toi… Tu sembles jeune, tu as tout le temps de reconstruire avec une personne qui ne pensera qu'à toi !!
J'aime bien la ref à Stargate, sacré parasite dans la tête. Non en vrai je suis d'accord sur le principe. Je ne partage pas non plus. Mais pas aujourd'hui, tout de suite. Car là j'en suis pas capable. Une deadline, les fameuses lignes rouges avec une date butoir, ça me parle plus. Et j'attends demain aussi même si on ne résout rien à la première séance. Un marathon plutôt qu'un sprint, je suis prête à ça.
Et non même si mon aînée le pense, j'ai 33 ans je suis pas finie :D . Même si je pense, que si je dois partir, je ne ferai plus rentrer d'homme dans ma maison (j'ai pas dit ma vie).
Lactus Bifidus a écrit : ven. 5 mars 2021 15:23

Haha ! Oui, c'est vrai... Mais si ça peut te rassurer, non seulement je ne crois plus aux amitiés homme/femme, mais j'ajouterais que le coup de l'attraction "potentielle", c'est totalement illusoire. Je t'invite à lire ce fil, si tu ne l'as pas déjà fait. viewtopic.php?f=40&t=3750


Mais oui pour leurs mots doux, je te confirme que ça m'a fait beaucoup de mal. Mais au moins : elle n'avait plus la possibilité de me mentir, il lui a fallu jouer franc jeu !
Oui j'avais lu le post. Très parlant, même si ici elle est rentrée dans nos vie qu'il y a peu de temps, il n'avait pas de vue sur elle jusque là. Et non c'est pas que le physique. Je dirais qu'elle n'est ni plus belle, ni plus moche que moi. Normal.

Pour le reste j'ai aussi eu "la chance" qu'il était franc jeu direct dès que je l'ai découvert, il a assumé ce qu'il avait fait. Et clairement les deux messages m'ont suffi, surtout le je t'aime (enfin leur ILY/ILY2 je trouve ça tellement gamin) qui est gravé sur ma rétine.


Avatar du membre

Auteur du sujet
meihra
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 48
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 15:17

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par meihra »

Lactus Bifidus a écrit : ven. 5 mars 2021 15:37
meihra a écrit : ven. 5 mars 2021 14:36 Je veux dire par là, clairement je ne veux pas être juste un choix de tête, je veux être son choix tout court. Mais s'il l'a dans son cœur et que j'y suis toujours aussi comment choisir pour lui?
Tu dis que c'est récent leur rupture (2 semaines), je ne sais pas si tu as lu mon histoire (cf sous mon pseudo) mais voilà : pour ma part pendant 1 mois complet après la rupture d'avec son amant, il n'a cessé d'occuper ses pensées. Bien sûr elle me disait qu'elle avait fait son choix, elle me disait qu'elle m'aimait et voulait reconstruire avec moi… Mais c'était bancal et j'en ai souffert énormément… J'ai perdu 13 kgs sur cette seule période.
Et puis un beau jour la coupe était pleine, un élément déclencheur m'a fait ouvrir les yeux, m'a fait comprendre que tant qu'il serait dans sa tête je passerai ma vie à souffrir. Alors j'ai agi et j'ai fait ce que j'aurais dû faire bien avant : je lui ai dit de faire ses valises et de sortir de ma vie. Pas simple de dire ça à la mère de ses enfants, à la femme avec qui tu as partagé 17 ans de ta vie, crois moi.
J'ai lu ton post aujourd'hui et effectivement je m'y retrouve. Ils ont rompu fin janvier quand j'ai découvert. Mais il avait continué à gardé un lien avec elle (qu'il ne considérait pas comme un lien alors que moi si). Lui demander si elle allait quand il l'a croisé... Et Mi février en gros, la rechute émotionnelle car ils se sont croisées, ont discuté, et se sont écrit (le fameux ILY/ILY2). Et c'est là que j'ai pêté une pile et que je lui ai dit stop. Soit c'est moi, soit c'est elle mais de ça je n'en veux pas.
Je te crois quand tu dis que ce n'est pas simple de dire ça à la personne avec qui on partage depuis tant de temps...
Après ça, elle a été comment avec toi? Plus de blues, ni rien?
Car là je sais que c'est lié à la rentrée, quand il a dit stop c'était les vacances, là elle est de nouveau là, présente, ça aide pas. D'où j'imagine le gros coup de mou. Je déteste, mais je comprends en vrai. Mais pas Ad vitam


Avatar du membre

Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Lactus Bifidus »

meihra a écrit : ven. 5 mars 2021 16:01 J'ai lu ton post aujourd'hui et effectivement je m'y retrouve.
Merci de m'avoir lu :)
meihra a écrit : ven. 5 mars 2021 16:01 Ils ont rompu fin janvier quand j'ai découvert. Mais il avait continué à gardé un lien avec elle (qu'il ne considérait pas comme un lien alors que moi si).
Pareil. Quand ils ont rompu, elle me disait "j'ai besoin de lui comme ami, c'est une "bulle de lumière" dont j'ai besoin dans ma vie"... (Les couleuvres que l'autre peut te faire avaler quand tu es amoureux !) J'avais beau lui dire "mais ouvre les yeux, c'est malsain, ça reste trouble et ambigu cette situation bon sang" rien n'imprimait chez elle. A force de lui tirer les vers du nez, et malgré ses réticences, j'ai réussi, après ce long mois, à lui faire admettre "oui, je l'aime". C'était violent à entendre, mais il le fallait.
meihra a écrit : ven. 5 mars 2021 16:01 Lui demander si elle allait quand il l'a croisé... Et Mi février en gros, la rechute émotionnelle car ils se sont croisées, ont discuté, et se sont écrit (le fameux ILY/ILY2). Et c'est là que j'ai pêté une pile et que je lui ai dit stop. Soit c'est moi, soit c'est elle mais de ça je n'en veux pas.
Et tu as eu raison !!! Bravo pour ta réaction... La seule conduite à tenir, on ne partage pas ! La tromperie c'est un manque de respect, en sortir par le haut c'est commencer à dire "je me respecte moi-même, et si tu ne me respectes pas tu peux t'en aller"
meihra a écrit : ven. 5 mars 2021 16:01 Je te crois quand tu dis que ce n'est pas simple de dire ça à la personne avec qui on partage depuis tant de temps...
Après ça, elle a été comment avec toi? Plus de blues, ni rien?
C'est une très bonne question. A partir du moment où elle est revenue en pleurs, j'ai choisi de nous redonner une chance… mais je l'ai tenue à l'œil, de très très près. Il y a eu deux ou trois entorses au règlement que j'avais imposé (plus aucun contact avec lui d'aucune sorte) qui nous ont valu une nouvelle séparation, plus longue, en Décembre. Depuis il y a toujours des disputes de temps à autre, mais rien d'aussi violent que ce que nous avions pu avoir. Récemment je lui ai demandé s'il lui arrivait de repenser à lui, et elle m'a répondu "oui, mais je ne pense pas à ce que nous avons vécu, je pense à ce qu'il devient, et j'espère qu'il a tourné la page et qu'il s'est trouvé une autre nana". Je ne sais pas si c'est sincère, mais je fais le choix de la croire. Je n'ai pas peur qu'ils se recroisent (car il habite près de chez moi et ça va forcément arriver) mon but c'est que le jour où il se recroiseront ça ne lui fasse ni chaud, ni froid. Et j'espère que nous y sommes ! En revanche ma règle tient toujours, et s'ils entrent en contact même par hasard, elle doit me le dire. La confiance ça se mérite ! :)
meihra a écrit : ven. 5 mars 2021 16:01 Car là je sais que c'est lié à la rentrée, quand il a dit stop c'était les vacances, là elle est de nouveau là, présente, ça aide pas. D'où j'imagine le gros coup de mou. Je déteste, mais je comprends en vrai. Mais pas Ad vitam
Comme je viens de le dire, tu n'as pas forcément la possibilité de l'éloigner physiquement. Et tu ne pourras jamais l'empêcher d'être dans les parages. En revanche, tu peux être suffisamment en confiance avec ton homme pour SAVOIR que s'il est en sa présence, il ne se passera rien. Et ça il n'y a que lui qui peut t'en assurer, il doit faire suffisamment de travail dans sa tête. Je te souhaite qu'il y arrive, et je pense qu'il te faudra le pousser un peu !


De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

Deg
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 71
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Deg »

Salut,

Je n'ai pas encore beaucoup d'expérience en qualité de cocu, mais je pense aussi qu'un break est souvent utile. Quand le trompeur hésite...
Moins utile s'il a fauté une fois et reviens en suppliant et en s’excusant, quand il n'y a eu pas de sentiments.
Je ne dis pas que je te le conseille pour autant, c'est juste mon avis.

Perso quand j'ai découvert la liaison de mon ex, j'aurai pu lui mettre un ultimatum ou la supplier de rester. Elle aurait pu revenir je suppose.
Je ne l'ai pas fait, déjà parce qu'elle ne me donnait pas de signes dans ce sens, et parce que je n'étais pas sûr de pardonner juste à cause du choc, sans raisons valables.

Je me suis dis: elle m'a trompé, ok je la laisse se casser, on verra bien (si je m'étais écouté je l'aurai supplié...)

Le temps passant, assez rapidement finalement, j'ai vu qu'elle avait de moins en moins envie de revenir (peut-être aussi parce qu'elle sentait que la porte était ouverte...) et moi de remettre avec elle. Ça permet aux deux de prendre du recul.

Je ne sais pas si mon ex reviendra, vu son mec du moment y a des chances qu'elle déchante mais je m'en fous. Moi je ne veux plus de cette relation qui a durée 16 ans pour laquelle j'ai tant donné, et reçu ça comme remerciement. J'ai réalisé ça.
En ce qui me concerne je n'ai pas de raisons de sauver mon couple, mais plutôt des bonnes raisons de me sauver...

Je sais que c'est hyper dur à envisager un break, ne serait-ce que de ne plus se voir et de prendre le risque de rompre, surtout au début.
Lui et toi prendrez une décision réfléchie. Toi aussi ton choix compte, tu comptes. j'avais oublié ça perso...

Avec le beurre et l'argent du beurre il n'a pas de choix à faire en réalité.

Même si ton souhait est qu'il revienne, un bon coup de pied au cul ça peut lui faire réaliser ce qu'il risque de perdre.

Encore une fois c'est juste mon avis...




Prends soin de toi.


Avatar du membre

Auteur du sujet
meihra
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 48
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 15:17

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par meihra »

Merci à tous pour vos messages que je lis avec attention.
Comme j’ai dit je ne sens pas de faire un break actuellement. J’avoue déjà que je ne me sens pas forte actuellement pour ça, me retrouver seule enceinte je serai juste bonne à m’écrouler. Et puis je suis sûrement naïve, amoureuse ou tout ce que vous voulez 😅 mais je le pense sincère quand il dit qu’il a choisi, mais que oui dans son cœur on oublie pas en 2 jours . C’est des mots, j’attends les actes, voir comment ça se passe.

En attendant, je peux effectivement prendre une plus juste distance entre nous pour me protéger aussi. Voir de plus près ces fameuses lignes rouges et voir ce que donne déjà la thérapie. Je refuse pas le break, si on doit en arriver là. Je n’hésiterai pas. Si je dois me retrouver seule, aussi.

Mais merci d’être là, ça fait du bien de poser ses maux/mots et d’avoir tous ses différents points de vue. Ça pousse à réfléchir (même quand je ne voudrais pas, mais on avance comme ça aussi 🙂).

Bonne soirée et bon week-end à tous si je ne repasse pas


Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3006
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Sans Prétention »

Bah, vu la configuration (enceinte et surtout monsieur Concombre- désolé- qui reconnaît ses écarts et porte la responsabilité de la chose), le break est à envisager, certes, mais y a pas le feu non plus ...

Une recette, pour être bonne, doit aussi être adaptée : le meilleur gâteau au chocolat du monde ne fera jamais une bonne entrée.

Maintenant, oui, les lignes rouges. Sans problème.
Moi je crois (mais je ne suis pas devin, je le dis sur la base des éléments fournis) qu'il morfle aussi. Sa décision est pas très ancrée mais c'est pas le roi des normands non plus (c'est pour ceux là que le break fonctionne le mieux).
Par contre, ne nous faisons pas d'illusion : son cœur est "déchiré" (ça rend bête et ralentit l'action)
Ben en même temps, il s'est mis dans cette merde tout seul comme un grand et il en chiale comme un petit. Qu'il se dépatouille avec ça. Sans pour autant céder sur ses obligations.

Maintenant, au moindre signe d'alerte, ne pas hésiter. Il peut bien sûr replonger à la faveur d'un évènement quelconque.

C'est quoi tes lignes rouges (tenables j'entends)?


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Lactus Bifidus »

Sans Prétention a écrit : sam. 6 mars 2021 07:48 Bah, vu la configuration (enceinte et surtout monsieur Concombre- désolé- qui reconnaît ses écarts et porte la responsabilité de la chose), le break est à envisager, certes, mais y a pas le feu non plus ...
Une recette, pour être bonne, doit aussi être adaptée : le meilleur gâteau au chocolat du monde ne fera jamais une bonne entrée.
C'est vrai. Il faut sans doute tempérer les propos, mais comme tu le dis aussi, ça n'empêche pas de fixer des limites.


De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3006
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Sans Prétention »

Lactus Bifidus a écrit : sam. 6 mars 2021 10:53 C'est vrai. Il faut sans doute tempérer les propos, mais comme tu le dis aussi, ça n'empêche pas de fixer des limites.
Exactement. :super:


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Répondre