En miettes, mais j’essaye d’avancer

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
meihra
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 47
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 15:17

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par meihra »

Un bonjour ensoleillé par ici, chez moi c’est vraiment le printemps et ça fait du bien.

Avant tout, déjà merci de ces messages ces dernières semaines et derniers jours. Ça m’a fait beaucoup de bien, remuer les tripes aussi, mais ça m’a permis de beaucoup réfléchir et de me préparer à cette possibilité dans laquelle je suis aujourd’hui.

Mon couple est fini. Un mélange de désespoir et en même temps presque de sérénité, de savoir où je vais.
Trouvez moi bien naïve peut-être (tout simplement bêtement amoureuse) , mais je suis faite comme ça. Je ne résumerai pas mon homme, mon amoureux, mon mari (qui ne l’est plus vraiment ) à ces 4 derniers mois. Bien sûr, cela a créé chez moi une blessure plus qu’immense, cette trahison et cet abandon par deux fois, à un moment de ma vie où jamais je n’aurais voulu vivre ça. Mais c’est vrai je crois qu’il y a des choses que l’on ne contrôle pas, les sentiments en font partie. Les actes, oui c’est différent, mais oui on est humain, il est humain. Et c’est crasseux, et je sais qu’il s’en veut de m’avoir fait subir ça, et moi aussi je lui en veux que cela se finisse comme ça. Ça aurait pu être moins violent. J’aurais aimé que cela soit différent. Qu’il ressente l’envie de nous donner ce temps d’essayer de nous reconstruire mais c’est ainsi.
Je vais déjà travailler moi à avancer, m’aimer, me reconstruire, et à pardonner plus tard si je le souhaite.

Sans cet épisode, on aurait pu peut être se reconstruire, ou peut être juste que la fin était inéluctable et que tout ceci a précipité ce qui était couru d’avance. On ne saura jamais.
Mais on a partagé nos vies pendant 12 ans et je sais tout ce qu’il est d’autre et qui fait que je l’ai aimé tout ce temps. Malgré nos hauts et nos bas. C’était pour ça que j’étais prête à me battre pour nous. Parce que ça en valait la peine. Mais je ne peux pas le faire seule, et lui a ses sentiments pour elle. Peut-être une chimère ou pas. On en a discuté et il a totalement conscience que cela peut capoter, mais comme il dit ça lui avant tout montré qu’entre nous, pour lui ce n’était plus possible. Je l’ai vu malheureux toutes ces semaines, et ça me fait aussi mal que ma propre souffrance (et oui je dois travailler à penser à moi avant les autres ). Je ne pense pas, qu’il reviendrait même si ça échouait entre eux. Je ne peux pas dire que je le reprendrais ou pas si c’était le cas. Car en vrai je ne le sais pas. Mais je n’attends pas en espérant que cela arrive en tout cas.

Moi j’ai décidé, non sans heurts et sans larmes, de suivre ce chemin que je n’ai pas choisi mais qui est là devant moi et qui mènera forcément quelque part. Ça prendra du temps, et je ne sais pas si je serai un jour de nouveau heureuse (je sais que vous allez dire alors je vais essayer d’y croire) mais je vais avancer. Je ne vais sûrement pas tenir compte de vos (et je le sais bons) conseils, mais pardonnez moi je suis enceinte. Et j’ai encore besoin de sa main pour quelques temps, même si j’ai conscience que ma souffrance vient de lui, je sais aussi qu’il est là pour moi en tant que père de mes enfants. Et ça je ne le lui retirerai jamais. Et même si c’est sa décision de quitter femme et bébé, c’est ma décision à moi de vouloir lui laisser créer ce lien avec son enfant. Et puis je ne veux pas être seule à élever ce bébé pour le moment. Alors je ne sais pas vraiment comment cela va se passer, les concessions et sacrifices qu’il va y avoir à faire. Mais comme je l’ai déjà dit, je veux essayer encore (parce que je suis comme ça et que je ne changerai pas je pense). Mais je me réserve le droit de stopper si c’est trop dur et il le sait très bien et il l’acceptera. Je vais apprendre à me détacher à petit pas. Pour l’instant c’est trop vif. Et je vais surtout me concentrer sur cette naissance qui arrive.

Ma psychologue m’a dit que c’était la fin d’une histoire mais pas de mon histoire. Je trouve cette phrase très vrai même si bien sûr elle me fait tout aussi mal que le reste.

Merci d’avoir lu mon pavé et d’être présent ici. Ne vous inquiétez pas trop, je suis entourée par une amie, et j’ai prévenu ma sœur. Ça acte dans mon coeur un peu plus la séparation mais ça fait du bien de pouvoir en parler.


Avatar du membre

Localtechnique
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 45
Enregistré le : ven. 24 juil. 2020 11:53

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Localtechnique »

effectivement c'est plus facile dû à notre position de te donner ce genre de conseil, car nous nous sommes déjà passé dans l'étape d'après. Donc rassure toi pour ma part je comprend ta position et je pense que les autres aussi. Et surtout les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Du coup il faut surtout faire en sorte de faire ce que toi tu sens le mieux pour toi, tout en pensant à nos conseilles si les problèmes arrivent.

Si tu as besoin de parler n'hésite pas, bon courage à toi. Actuellement tu es au sol , mais c'est là ou on rebondit le mieux plutôt que le stade entre 2 ou on se trouve dans le doute à ne plus savoir quoi faire. Maintenant tu sais à peu prés de quoi repartir avec ou sans nos conseilles.


Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3006
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Sans Prétention »

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Un bonjour ensoleillé par ici, chez moi c’est vraiment le printemps et ça fait du bien.
Chouette !

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Avant tout, déjà merci de ces messages ces dernières semaines et derniers jours. Ça m’a fait beaucoup de bien, remuer les tripes aussi, mais ça m’a permis de beaucoup réfléchir et de me préparer à cette possibilité dans laquelle je suis aujourd’hui.
L'important : devenir lucide et que la chute soit moins rude...

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Mon couple est fini. Un mélange de désespoir et en même temps presque de sérénité, de savoir où je vais.
Je pense aussi que l'incertitude est ce qu'il y a de plus mortifère.
Ca et le fait de s'en vouloir à soi-même, de se punir plus que l'autre...

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Trouvez moi bien naïve peut-être (tout simplement bêtement amoureuse) , mais je suis faite comme ça. Je ne résumerai pas mon homme, mon amoureux, mon mari (qui ne l’est plus vraiment ) à ces 4 derniers mois.
Je ne l'ai pas fait non plus.
Honnêtement, j'y ai cru.
Techniquement c'était viable.
Maintenant, s'il n'y a plus d'amour...
J'ai envie de dire qu'on n'est pas cocu quand il n'y a plus d'amour.
Ce n'est pas une tromperie, c'est une rupture.

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Bien sûr, cela a créé chez moi une blessure plus qu’immense, cette trahison et cet abandon par deux fois, à un moment de ma vie où jamais je n’aurais voulu vivre ça.
N'empêche on m'enlèvera pas de l'idée que là il a pas géré (je dis ça pour être poli et éviter de me bannir moi-même du site pour cause d'insultes et de propos déplacés).

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Mais c’est vrai je crois qu’il y a des choses que l’on ne contrôle pas, les sentiments en font partie. Les actes, oui c’est différent, mais oui on est humain, il est humain.
Je comprends la nuance.
Après quand tu sais comment marche un peu le cerveau, le circuit de la récompense tout ça... Tu te dis bah... Heu...
Mais globalement, je saisis bien ce que tu dis.

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Et c’est crasseux, et je sais qu’il s’en veut de m’avoir fait subir ça
Encore heureux.

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 et moi aussi je lui en veux que cela se finisse comme ça.
Encore heureux (bis).

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Ça aurait pu être moins violent. J’aurais aimé que cela soit différent. Qu’il ressente l’envie de nous donner ce temps d’essayer de nous reconstruire mais c’est ainsi.
Oui, voilà.

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Je vais déjà travailler moi à avancer, m’aimer, me reconstruire, et à pardonner plus tard si je le souhaite.
Parfait.

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Sans cet épisode, on aurait pu peut être se reconstruire, ou peut être juste que la fin était inéluctable et que tout ceci a précipité ce qui était couru d’avance. On ne saura jamais.
Bah heu... On n'est pas des êtres tout à fait libres, non.
Mais on a des marges, oui.

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Mais on a partagé nos vies pendant 12 ans et je sais tout ce qu’il est d’autre et qui fait que je l’ai aimé tout ce temps. Malgré nos hauts et nos bas. C’était pour ça que j’étais prête à me battre pour nous. Parce que ça en valait la peine. Mais je ne peux pas le faire seule
C'est ça qu'on apprend aussi en venant ici.
Un couple c'est deux, pas un, même si l'amour de ce "un" est extraordinairement fort.

Malgré mon optimisme sur ta situation, on a été plusieurs à s'offusquer tout de même du fait que la psy devait interroger les motivations profondes de Monsieur Meihra. Force est de constater qu'on avait raison : un couple c'est 2.
Sans Prétention a écrit : lun. 8 mars 2021 20:33
meihra a écrit : lun. 8 mars 2021 16:34 J'ai quand même l'impression que je m'en suis prise plus dans la tête, sur le fait qu'après lui avoir dit que je lui avais demandé de choisir entre nous deux mais que je ne voulais pas être un choix par défaut, par obligation. Elle m'a sorti qu'à la rigueur ça ne me regardait pas ses raisons, que s'il était avec moi par "obligation" ce serait aussi son droit. Que moi même je fais des choses par obligation sans que cela me paraîsse anormal, ne serait-ce qu'avec nos enfants.
Elle est mignonne.
Les enfants, c'est un amour inconditionnel. Tu les choisis pas, tu les accueilles dans ta vie. C'est ta chair. Et même si tu les abandonnes, aucun papier ne peut annuler le lien biologique. On les aime pour qu'ils partent un jour et volent de leurs propres ailes.
L'amour entre adultes est conditionné par la réciprocité sinon c'est un lien pathologique (ou fonctionnel). Ton mec a pas eu besoin de toi pour commencer à respirer, il te doit rien, tu lui dois rien non plus sinon ce que vous vous êtes promis. Tout tient là dessus, contrairement aux enfants. Et le contrat est renégociable. On les aime pour qu'ils restent et volent à nos côtés.
Faut pas tout mélanger...

Bah sinon oui, c'est son droit. Mais c'est ton droit de savoir à quelle sauce tu es mangée. Ton droit aussi d'agir en conséquence. Sinon c'est une prise d'otage affective.
Tu peux rester en sachant qu'il t'aime de manière "fonctionnelle". Pas de souci si t'es d'accord.
Sinon bah tu peux aussi raconter des cracks à ta thérapeute, c'est ton droit. Elle te rétorquera alors que ça ne réglera pas le problème. Tu lui diras qu'elle a raison : si on n'a pas des éléments de vérité, on construit une illusion.
meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 et lui a ses sentiments pour elle. Peut-être une chimère ou pas. On en a discuté et il a totalement conscience que cela peut capoter, mais comme il dit ça lui avant tout montré qu’entre nous, pour lui ce n’était plus possible.
C'est pas souvent qu'un homme quitte une femme...
30% des cas...

Par contre j'ai déjà vu des agents sortir avec des profs / CPE... Ouille... Sont pas du même monde ça va être compliqué.
meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Je l’ai vu malheureux toutes ces semaines, et ça me fait aussi mal que ma propre souffrance (et oui je dois travailler à penser à moi avant les autres ).
Egoïste (psychotique) = "moi d'abord !"
Personne soumise (névrotique) = "les autres d'abord !"
Personne équilibrée = "moi aussi !"

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Je ne pense pas, qu’il reviendrait même si ça échouait entre eux. Je ne peux pas dire que je le reprendrais ou pas si c’était le cas. Car en vrai je ne le sais pas. Mais je n’attends pas en espérant que cela arrive en tout cas.
Sage parole.

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Moi j’ai décidé, non sans heurts et sans larmes, de suivre ce chemin que je n’ai pas choisi mais qui est là devant moi et qui mènera forcément quelque part. Ça prendra du temps, et je ne sais pas si je serai un jour de nouveau heureuse (je sais que vous allez dire alors je vais essayer d’y croire) mais je vais avancer. Je ne vais sûrement pas tenir compte de vos (et je le sais bons) conseils, mais pardonnez moi je suis enceinte.
Je crois que nos "bons" conseils disent : "suivre ce chemin que tu n’as pas choisi mais qui est là devant toi et qui mènera forcément quelque part".
Ne pas l'attendre, ne pas t'oublier.
Donc tu suis les bons conseils en fait :cocu:

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Et j’ai encore besoin de sa main pour quelques temps, même si j’ai conscience que ma souffrance vient de lui, je sais aussi qu’il est là pour moi en tant que père de mes enfants.
Il y a le couple parental. Séparé ou pas.
Et le couple amoureux.
C'est pas la même chose.
L'idéal c'est que ce soit la même chose, mais c'est pas le cas.
Dont acte.

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Et ça je ne le lui retirerai jamais.
C'est pas un PN non plus donc il est évident que le père a sa place dans cette "unité familiale".

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Et même si c’est sa décision de quitter femme et bébé, c’est ma décision à moi de vouloir lui laisser créer ce lien avec son enfant.
Je ne sais pas qui serait contre... Sauf si c'est un PN.
Auquel cas, tu le vires de l'unité familiale.

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Et puis je ne veux pas être seule à élever ce bébé pour le moment. Alors je ne sais pas vraiment comment cela va se passer, les concessions et sacrifices qu’il va y avoir à faire. Mais comme je l’ai déjà dit, je veux essayer encore (parce que je suis comme ça et que je ne changerai pas je pense).
Tu as déjà changé et tu ne l'as pas encore remarqué.
Tu vas voir... Tu sauras prendre les bonnes décisions en temps voulu.

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Mais je me réserve le droit de stopper si c’est trop dur et il le sait très bien et il l’acceptera.
Encore heureux (ter)

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Je vais apprendre à me détacher à petit pas. Pour l’instant c’est trop vif. Et je vais surtout me concentrer sur cette naissance qui arrive.
Je suis pour.
Chacun a sa vitesse. Chacun a une situation particulière à gérer.
Ce serait un sac à foutre, je te dirais de le balancer.
C'est juste un mec qui gère pas et qui n'aime plus.
Prends ton temps mais détache-toi.

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Ma psychologue m’a dit que c’était la fin d’une histoire mais pas de mon histoire.
On a la même sur le site : "C'est la fin d'un monde, mais pas la fin du monde".
Sais plus qui est le cocu qui a ça comme signature...

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Je trouve cette phrase très vrai même si bien sûr elle me fait tout aussi mal que le reste.
Dans ces moments là tout fait mal.
Du coup, faut prendre tout ce qui est bon autour.
Amis, famille, enfants... Soi !
Chérir, aimer, prendre soin.

meihra a écrit : mer. 24 mars 2021 16:46 Merci d’avoir lu mon pavé et d’être présent ici. Ne vous inquiétez pas trop, je suis entourée par une amie, et j’ai prévenu ma sœur. Ça acte dans mon coeur un peu plus la séparation mais ça fait du bien de pouvoir en parler.
Comme mon voisin du dessus, je t'invite à nous tenir au courant quand tu veux même pour dire des bêtises.
We're here !
:fleur


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Fleurdelys2
Cornu
Cornu
Messages : 16
Enregistré le : sam. 12 sept. 2020 18:09

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Fleurdelys2 »

Bonjour Meihra,

Je te lis depuis le début.. assez présente sur le site mais en mode "anonyme " car je sais pas quoi répondre...
J'ai de la peine pour toi.
J'aimerai te dire en toute bienveillance lorsque tu accoucheras, lorsque tu auras ton bébé de ne pas tomber en dépression post partum. Si ton bébé ne fait que de pleurer et ne dort pas... les bébés sont des éponges à émotions donc je souhaite te dire " au cas où ".... qu' il existe des unités parent- bébé pour t'aider, te soutenir..
Ils ne te séparent pas de ton bébé ni de tes autres enfants..
J ai failli sombrer et heureusement qu' ils étaient là...
Prends soins de toi


Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3006
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Sans Prétention »

Fleurdelys2 a écrit : jeu. 25 mars 2021 15:24 J ai failli sombrer et heureusement qu' ils étaient là...
Prends soins de toi
S'en remettre aux personnes qualifiées est toujours positif.
Et toi où en es-tu ?


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Fleurdelys2
Cornu
Cornu
Messages : 16
Enregistré le : sam. 12 sept. 2020 18:09

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Fleurdelys2 »

Je suis perdue... j ai la chance que mon mari regrette, il s en veut et consulte un psy.
Au fil de ma vie je me suis fabriquée une carapace pour "me protéger et rayer" de ma vie les personnes qui m'ont fait du mal .
Là je n'arrive pas à la briser.
On ne se dispute plus, la colère est retombée mais aucun contact physique n est possible... je peux pas.. j'ai plus de désir
Est ce une protection ou un signe de la fin de notre couple...


Avatar du membre

Auteur du sujet
meihra
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 47
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 15:17

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par meihra »

Juste encore merci pour vos messages.

Et SP pour tes analyses toujours d’une justesse. J’aurais aimé moi aussi que tu aies raison. Mais en vrai on n’avait pas nos chances, elle était toujours là, impossible à oublier, et je sais que notre enfant a joué dans la balance. Dans cette fuite en avant . Maintenant c’est comme ça il a fait son choix. Leur histoire ira où elle ira, le temps qu’elle durera. Après côté CPE/agent, elle fait un remplacement depuis le début de l’année. Mais de base formation architecte, puis passer diplôme d’ambulancière, ensuite là elle avait commencé comme surveillante, et fait tatoueuse en parallèle.
Bientôt 37 ans, suivi psy (me quitte pas pour une jeunette et moi j’étais déjà plus âgée que lui) pas stable au final, alors que vu que c’est toujours ce qu’il a cherché ma foi, j’espère qu’il a travaillé assez en lui avec son psy pour trouver cette stabilité en lui même. Sinon oui il va déchanter. Pas mon problème
Sans Prétention a écrit : mer. 24 mars 2021 18:44 Comme mon voisin du dessus, je t'invite à nous tenir au courant quand tu veux même pour dire des bêtises.
We're here !
:fleur
Pas de soucis, je compte repasser ici dès que le besoin s’en fera ressentir. :fleur
Fleurdelys2 a écrit : jeu. 25 mars 2021 15:24 Bonjour Meihra,

Je te lis depuis le début.. assez présente sur le site mais en mode "anonyme " car je sais pas quoi répondre...
J'ai de la peine pour toi.
J'aimerai te dire en toute bienveillance lorsque tu accoucheras, lorsque tu auras ton bébé de ne pas tomber en dépression post partum. Si ton bébé ne fait que de pleurer et ne dort pas... les bébés sont des éponges à émotions donc je souhaite te dire " au cas où ".... qu' il existe des unités parent- bébé pour t'aider, te soutenir..
Ils ne te séparent pas de ton bébé ni de tes autres enfants..
J ai failli sombrer et heureusement qu' ils étaient là...
Prends soins de toi
C’est très gentil de t’inquiéter pour moi. La DPP c’est un peu ma crainte car ça ne se contrôle pas. C’est aussi pour ça que je ne me précipite pas en claquant la porte de chez moi car je sais que vu le contexte je suis bien incapable de gérer ça toute seule (cette fin grossesse, naissance, et 1er mois de bébé). Je connais bien ces structures et n’hésiterai pas à me faire aider. C’est aussi pour ça que je n’ai pas hésité à aller voir quelqu’un pour discuter quand ça m’est tombé dessus en janvier. Et j’ai choisi exprès une psychologue spécialisée en périnatalité pour qu’elle puisse m’accompagner au mieux.

J’espère que tu trouveras les clefs toi aussi pour avancer sur ton chemin quelqu’il soit.


Avatar du membre

Auteur du sujet
meihra
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 47
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 15:17

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par meihra »

Finalement sur un coup de tête, j’ai pris des billets de train vendredi après-midi pour voir mes parents. Besoin de changer d’environnement même si c’est juste pour quelques jours, je devenais folle depuis le début de la semaine à avoir besoin de lui et en même temps souffrir de sa présence. Même si on en avait parlé il a été étonnée que je prenne une décision du jour au lendemain, c’est pas mon genre.

Bref j’ai coché la case motif familial impérieux et j’ai pris mon train. Et clairement je comprends le principe d’éloignement dont vous me parliez, ça fait du bien déjà d’être entourée par ses proches, de me remettre les idées en place (stop de lui chercher des excuses, pense à toi avant tout, laisse le se casser la figure avec son coup de folie, toi t’as d’autres chats à fouetter). Bref même moi, je m’y suis mise à avoir un bout de colère et de rancoeur pour lui. Et surtout arriver à imaginer un après sans lui sans plonger dans le désespoir et me dire que ça peut le faire.

Bon c’est que quelques jours, je rentre mercredi (echo jeudi et puis j’ai envie de voir mes filles) mais ça me remet du baume au cœur. Ça va peut être pas durer mais déjà ça fait du bien.

Et principe d’éloignement j’ai pas cherché le contact (je lui ai dit que je partais pour être avec mes proches et que j’avais besoin de m’éloigner de lui ). Au final ç est lui qui m’a envoyé des messages. Moi j’ai pas répondu de suite et surtout de manière factuelle. J’avance un peu aujourd’hui


Avatar du membre

Localtechnique
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 45
Enregistré le : ven. 24 juil. 2020 11:53

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Localtechnique »

si ca peut te rassurer, c'est tout à fait normal.
moi j'ai vecu les 3 premiers jours de la separations qu'elle veuille me prendre dans ses bras malgré notre rupture.
puis au 3eme jours, j'ai dis stop c'est n'importe quoi, j'ai une personne qui me trompe et qui en plus veut me reconforter, en fait ce qu'elle voulait c'est juste s'appaiser l'esprit avant de partir. Histoire se dire, j'ai fais les choses propres. Ben moi au 3eme jours, je me suis dis c'est juste pas possible qu'elle puisse se dire ou penser ca, elle a fait n'imp depuis le depart et en plus elle veut partir mode j'ai tout fait proprement.
Bref tu as eu raison. De toute de facon, ca viendra de toi tout ca. Suit ton instinct, et prendre pour une fois dans ta vie ce que toi tu veux prendre. Car la suite pour toi, c'est simple ta plus de compte à rendre à personne. Donc si tu le sens comme ca, fait comme ca.

bon courage !


Avatar du membre

Dnj
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 89
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 08:59

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Dnj »

Salut Meihra,

Voilà le début de ta reconstruction :) Il est très simple finalement : réaliser qu'il y a des gens fiables qui tiennent à toi qui sont là pour toi et que leur appui va t'aider. C'est un début. Peut être as tu des proches qui ont du temps et peuvent faire le déplacement vers chez toi?
Ton ex, il faut que tu fasses une bascule franche dans ta tête sinon cette situation va te faire mal longtemps (c'est le principe du sparadrap, si tu l'arraches tout doucement tu te fais vachement plus mal que si tu l'arraches d'un coup) : ton ex c'est ton ex. Tu n'as plus à te contraindre pour lui répondre rapidement, tu peux le laisser seul avec sa conscience et passer à autre chose plutôt que de te demander comment t'adapter à lui ou faire qu'il vive moins mal ce qu'il a fait, de toute façon sa nouvelle sera là pour ça.


Avatar du membre

Localtechnique
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 45
Enregistré le : ven. 24 juil. 2020 11:53

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Localtechnique »

je plussoie DNJ , principe du sparadrap !
ca veut pas dire qu'il faille le detester absolument et lui chercher la merde etc ca c'est toi qui voit. Mais ca veut dire remettre la barriere a avant le couple. Moi perso j'applique le juste milieux, elle me prend pas la tête je lui prend pas la tête. J'ai rapidement appliqué le principe du tu me bloques pas et je bloquerais pas car j'ai pas de temps à perdre en futilité. Bon au depart pour un homme tu va rire ou non, mais c'est pas simple quand il faut savoir comment on se sert d'un fer à repassé lol donc mine de rien il faut vite retrouver des contacts pour re avancer dans la vie lol
Au debut ca fait bizarre de plus rendre de compte car mine de rien on a l'impression de perdre notre raison de vivre...mais après je te promet qu'on se sent libéré avec le temps(moi perso ayant eu adultere, probleme de sous, probleme d'alcool, problème d'engueulade, pas toujours d'accord sur comment elever notre enfant etc la vie est devenu comme des vacances car je lui dois plus rien à part le respect dû que c'est la mère de mon fils que je le veuille ou non)

Le seul risque, c'est quand ta personne a qui parler ou te confier car c'est surtout ce lien là qu'on aime pas casser. Auquel cas il y a du monde ici. Sur le topic ou même en privé pour ma part ca me derange pas perso.

bon courage


Avatar du membre

Auteur du sujet
meihra
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 47
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 15:17

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par meihra »

Oui c’est la direction que je vais prendre.
Merci :fleur

Ma sœur va sûrement venir un peu, ça fera du bien.

Ça reste difficile car oui c’est aussi mon confident, mon ami. J’avance mais quel gâchis.


Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 419
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Mitsou78 »

Coucou,

Longtemps que je ne suis pas passé, que je n'ai pas écrit, que je lis parfois en travers et sûrement de travers... Toutefois je ne voyais pas d'issue à votre histoire avec une proximité aussi flagrante, son besoin à lui de "revivre" et je craignais que tu t'y enfonces, t'y perde fortement.
Finalement, d'autres sont venus, d'autres ont écrits et fort bien, SP à disséqué pour qu'en finalité toi seule ouvre ta nouvelle histoire.

Cet éloignement ne peut que t'être salutaire parce qu'il te recentre et te concentre sur toi.
C'est également je crois également ce qui m'impose un peu d'éloignement à venir ici, parce que ça nous ramène finalement à une histoire passée que l'on tente plus ou moins bien de classer derrières nous.

Alors, parce que ici j'y ai également découvert de belles âmes, voir certains avec qui j'aime à échanger en off, j'ai le sentiment d'une appartenance et d'une redevabilité qui ne s'effaceront pas non plus et qui me maintiennent à venir, parfois, parce que le temps, l'urgence, le besoin, l'envie se font sentir, d'offrir quelques lignes à ceux qui en ont besoin...

C'est aussi un "nouveau monde" qui s'est ouvert et comme tous, dispense une nouvelle histoire avec de nouveaux gens.

Je te souhaite de trouver un équilibre parfait sur ce nouveau chemin, de conserver cette lucidité que peut être ta grossesse t'impose, à être toi, pour vivre également pour toi.

Au plaisir :fleur :fleur :fleur


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Auteur du sujet
meihra
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 47
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 15:17

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par meihra »

Mitsou78 a écrit : mer. 31 mars 2021 19:25 Coucou,.

Cet éloignement ne peut que t'être salutaire parce qu'il te recentre et te concentre sur toi.
C'est également je crois également ce qui m'impose un peu d'éloignement à venir ici, parce que ça nous ramène finalement à une histoire passée que l'on tente plus ou moins bien de classer derrières nous.

Alors, parce que ici j'y ai également découvert de belles âmes, voir certains avec qui j'aime à échanger en off, j'ai le sentiment d'une appartenance et d'une redevabilité qui ne s'effaceront pas non plus et qui me maintiennent à venir, parfois, parce que le temps, l'urgence, le besoin, l'envie se font sentir, d'offrir quelques lignes à ceux qui en ont besoin...
Bonjour Mitsou,
Merci d’avoir écrit et pas de soucis pour l’éloignement. Ça fait du bien à tout le monde quand le besoin se fait ressentir. Ton message m’a beaucoup touché en tout cas. Prend soin de toi et je vais le faire pour moi aussi.
Localtechnique a écrit : mar. 23 mars 2021 14:55 Maintenatn pour la suite, je te cache pas il va il y avoir des attitudes de sa part que tu ne reconnaitras pas car lui est déjà allégé d'un poids(en l'occurence de t'avouer que c'est fini) et donc va commencé à affronter optimistement la suite de sa vie. Vous n'etes donc pas au même stade du decrochement entre vous 2, lui est déjà détaché reellement et pense à son avenir.
En réalité c'est malheureusement logique puique lui s'y prépare depuis des mois aux conséquences quand toi tu n'étais pas encore au courant. Donc attend toi à un peu de phrase et attitude déplacés de sa part, du genre qu'il retrouve le sourire ou se permet d'être leger sur des sujets serieux ca fait partie du package.
Donc blinde toi mentalement,
Effectivement, j’ai été en plein dedans au retour de chez mes parents. Une bonne baffe dans la tronche à me demander qui j’avais en face de moi. Il s’est excusé (comme toujours 🙄) après coup mais voilà quoi. Mais c’est vrai, ça m’a énervé et surtout je ne me suis pas laissée faire. Pourquoi arrondir les angles, je ne lui dois plus rien et en vrai ça fait du bien. Il était pas content que je ne réponde pas assez vite à ses messages quand j’étais chez mes parents. Je lui ai rappelé qu’un je faisais ce que je voulais, que j’étais partie là bas essentiellement pour ne pas l’avoir devant les yeux et que si y’avait pas eu les enfants, il n’y aurait eu aucun contact entre nous pendant ce laps de temps. Ça et d’autres trucs où j’ai mis les points sur les I. A partir du moment où l’on est plus un couple (et il me l’a bien rappelé en plus 🙄) qu’il s’attende pas à ce que je me comporte comme tel. Ma priorité c’est mes filles et moi. A l’heure actuelle dans ma vie il y est encore parce que je le veux bien mais c’est moi qui lui fait cette faveur donc à mes conditions et plus l’inverse comme avant. L’étape de la colère est arrivée chez moi (bon je reste qui je suis c’est loin d’être violent 😂) et oui ça me donne l’envie et la force d’avancer et m’éloigner et me dire que plus tard ce sera peut être pas si mal ma vie. Déjà certainement plus calme.

J’ai vu ma psy, elle m’a dit que j’avais fait un grand pas en avant et qu’elle voyait le changement qui s’opérait en moi.
Et qu’en gros elle était contente que je me sois recentrée sur moi, que je me fasse passer enfin en premier. Et de continuer comme ça.

Et j’ai rdv à la banque la semaine prochaine, pour faire le point sur la situation et mettre les choses en règle. Ça je crois qu’il ne s’y attend pas même si je lui ai parlé du fait qu’il allait falloir régler notre budget.
Je vois mon frère aujourd’hui, seule personne que je n’ai pas encore prévenue et après comme je lui ai dit. Je ne jouerai plus à la famille parfaite. Il a fait ses choix, il assumera les conséquences. (Parce qu’en attendant Mr j’assume il a prévenu personne et fait comme si dehors)


Avatar du membre

Dnj
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 89
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 08:59

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Dnj »

Wopitain, que j'aime ce que je lis :ala:

Ton nouveau toi est en train de s'affirmer, et il y a une vraie force qui se sent de tes propos.
C'est juste excellent. J'espère que tu sens ça et que tu te sens revivre !


Répondre