Tromper sans sexe

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Auteur du sujet
tous sauf moi
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 88
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Tromper sans sexe

Message par tous sauf moi »

Bonjour à tous,

je découvre cette association, « SOS cocu », je n’imaginais même pas qu’elle puisse exister, tellement j’étais déconnecté de la réalité, pensant que cela ne m'arriverait jamais, trop certain de l'amour que me porte ma femme depuis tant d'années.
Je constate à lire certains témoignages que l’adultère a pu aller très loin pour certaines personnes, et je relativise un peu ce qu’il m’est arrivé, je crois que si j’avais connu la situation d’autres participants, je serais déjà pendu à un arbre, je ne m’en serais pas remis.

Ma question est la suivante : est-il possible qu’une femme qui flirte avec un homme, l’embrasse au cours d’un slow, finisse ensuite dans son lit, mais n’ait aucune relation sexuelle avec lui, pas même de caresses ou d'attouchements, d'autant plus qu'ils sont restés habillés tous les deux ?
Ma femme prétend que lors de cet écart qu’elle a eu avec un autre, elle ne recherchait que de la tendresse et de l’écoute, ce que je ne lui apportais plus. Au contraire, elle ne voulait surtout pas de sexe car elle était alors écoeurée par mes demandes pressantes et mon insistance dans ce domaine depuis des années, et elle a apprécié que cet homme n’exige rien de plus.
Ils n'auraient fait que discuter et s'embrasser de temps en temps avant qu'elle s'endorme blottie dans ses bras.
Si elle je la crois difficilement, mais je la crois, car le sexe n'a jamais été sa priorité, j'ai du mal à imaginer que le type avec qui elle a passé la nuit n'avait lui aucune envie, n'a pas tenté sa chance pour aller plus loin, n'a pas essayé de l'exciter pour lui donner envie.

Connaissez-vous d'autres exemples de ce type ?

Et comment faire pour ne plus y penser ? Depuis que je sais cela, rien n'y fait, je n'ai que ça en tête, je n'en dors plus, je ne mange presque plus, je n'ai plus goût à rien, envie de rien, pas même de mes enfants.

Bonne soirée
Avatar du membre

Deg
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 301
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: tromper sans sexe

Message par Deg »

Salut,

J'ai envie de te demander ce qui est important pour toi:
Si c'était vrai, que tu sois sûr à 100% qu'il n'y ai pas eu de coït est-ce que tu le vivrais mieux?

PS: je ne savais pas que ça existait encore les slows
Je veille à ce que mon verre reste à moitié plein.
Avatar du membre

Auteur du sujet
tous sauf moi
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 88
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: tromper sans sexe

Message par tous sauf moi »

Salut,
Je n'accepte pas l'idée qu'elle ait pu dormir avec lui, c'est déjà de l'ordre de l'intime pour moi, mais si c'était habillée ça passerait mieux que nue ou en sous-vêtements contre lui.
Je n'accepte pas l'idée qu'elle ait pu s'amouracher de lui, c'est très douloureux.
Mais tout cela avec le temps, je pourrais le digérer.
Par contre, si elle s'est donnée à lui, ça je ne le supporterais pas, qu'elle se soit comporter comme une fille facile qui couche le premier soir avec un inconnu, juste pour le cul, sans réels sentiments, ce n'est pas la femme que je connais.
J'en mourais, car il me serait impossible de vivre avec ou sans elle en sachant cela.
La femme que j'aime éperdument ne peut pas écarter les cuisses et offrir son intimité à un autre, ou alors elle me quitte avant.
Alors oui, qu'elle puisse avoir eu un coït avec un autre changerait tout.
Et comment croire à son histoire ?

PS : ça s'est passé à la fin des années 1990, il y avait encore des slows, mais je n'ai appris que récemment qu'ils ont dormi ensemble, et depuis, c'est moi qui n'en dors plus, qui ne mange plus, qui n'a plus goût à rien, plus envie de rien.
L'adultère, du simple bisou à l'extrême, est bien là pire chose qui puisse arriver dans un couple, et ça semble tellement banal, c'est triste.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3464
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: tromper sans sexe

Message par Sans Prétention »

Bonsoir TSM.

Malheureusement bienvenue. :oops:

Sans le contexte, difficile de répondre...
Vos âges respectifs, mais surtout les circonstances de la découverte et mon dada à moi : votre passif familial et amoureux... Dans la mesure du possible. Pour avoir une idée plus complète.

Mais avant tout, quelle est son attitude actuelle envers toi ?
Manifeste-t-elle quelque regret ou fait elle l'autruche ?
As-tu droit à des demandes de pardon ou des reproches ?

Bon courage à toi dans ce passage un peu (euphémisme) difficile.
Deg a écrit : jeu. 25 août 2022 22:38 PS: je ne savais pas que ça existait encore les slows
Moi non plus... :doute:
(Du coup ça renforce ma curiosité sur les circonstances...)
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
tous sauf moi
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 88
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: tromper sans sexe

Message par tous sauf moi »

Bonsoir sans prétention.

C'est compliqué.
Elle est partie faire les vendanges fin des années 1990.
Nous étions alors ensemble depuis 6 ans.
A son retour, elle me dit avoir rencontré quelqu'un, vouloir me quitter.

Elle prétend aujourd'hui qu'elle ne supportait plus ce que je lui imposais alors, que c'est la seule raison pour laquelle elle voulait stopper notre relation, qu'elle avait encore des sentiments pour moi malgré cela, que lui n'était pas la cause car il était en couple et amoureux et qu'elle savait qu'elle ne pourrait pas le rejoindre.

Je ne me souviens pas qu'elle m'ait dit tout cela à l'époque, c'est possible, juste qu'il était engagé, ça oui.
Par contre, elle m'assurait qu'il n'y avait eu qu'un baiser.
J'avais donc douloureusement encaissé tout cela mais je l'ai accepté car je l'aimais trop et que je ne voulais pas la perdre pour une amourette et un baiser perdu.

Dans un contexte très particulier, elle m'a annoncé récemment avoir couché avec lui, avant de se rétracter. Elle voulait alors me blesser, comme un électro choc, pour me faire réagir à la tournure que prenait notre couple depuis quelques années, à ce qu'elle subissait, pour que j'ouvre les yeux et change.

Quelques jours après, elle revient sur ses paroles, m'assure qu'il n'y a rien eu.
Bien que ce se soit passé il y a plus de 20 ans, bien que depuis nous nous sommes mariés et avons eu des enfants, bien qu'elle dise m'aimer, le doute était alors si fort que j'ai contacté cet homme pour en avoir le coeur net.

Il a été surpris par mon appel, rien d'étonnant après tout ce temps, se souvenait bien de ma femme, m'a confirmé avoir dormi avec elle à la fin des vendanges, mais ne se souvient de rien, trop fatigué par une semaine de labeur et par la fête alcoolisée.
Elle n'a pas eu le choix d'admettre qu'elle a passé la nuit dans son lit, m'explique qu'elle n'a pas pu me le dire à l'époque car rien que d'apprendre qu'elle avait embrassé ce type, j'étais déjà effondré et qu'elle craignait en rajoutant l'histoire de cette nuit que je me suiciderai, ayant déjà fait une tentative quelques années plus tôt.

Comme elle disait m'aimer encore, elle ne supportait pas l'idée que je mette fin à mes jours.
Alors elle s'est tu et j'ai tout fait pour relancer notre couple, mais je suis retombé dans mes travers.
Aujourd'hui, elle m'assure que leur nuit était platonique, qu'elle ne voulait que de la tendresse, de l'écoute, se sentir respectée et protégée et non pas vue comme un objet sexuel, image qu'elle dit avoir eue d'elle à mes côtés toutes les années avant les vendanges.

Elle est certaine qu'il n'y a rien eu donc, qu'ils sont restés habillés, qu'elle ne la rejoint dans sa chambre que pour s'isoler du reste du groupe qui festoyait et pour pouvoir discuter ensemble avant de se quitter, le lendemain étant le jour du retour, que dans sa tête elle comptait retourner dans sa chambrée à la fin de leur discussion mais que fatiguée par le travail et la fête, elle s'est endormie dans ses bras.

Lui me raconte aujourd'hui qu'il ne se rappelle toujours pas ce qu'il s'est passé cette nuit, mais croit se souvenir qu'à leur réveil ils étaient en sous-vêtements, ce qui ne colle pas avec le fait de rester totalement habillé même si ça n'implique pas pour autant qu'il y a eu rapport.
Il me dit aussi que pendant la semaine, durant des vendanges, les saisonniers travaillent beaucoup et sont très proches les uns des autres, unis dans le labeur et dans la fête chaque soir, et qu'il arrive qu'ils se massent les uns les autres le dos ou les épaules. Que justement il croit se rappeler qu'elle lui a massé deux fois le dos. Elle me rétorque que c'est faux, qu'il doit confondre.

Alors je ne sais plus, je deviens fou, le fait que ça se soit passé il y a plus de 20 ans ne change rien à l'affaire, j'apprends tout cela maintenant, c'est comme si elle l'avait fait hier.

S'il dit vrai, les premiers contacts corporels avec les massages, le baiser pendant le slow, leur envie de passer la nuit ensemble, les sentiments naissants pour lui, tout tend à dire qu'ils ont couché ensemble, même si sur d'autres forums j'ai lu des témoignages similaires d'autres femmes qui ne cherchaient aucunement du sexe mais juste de la tendresse et du réconfort.

Et ma femme n'a jamais été portée sur la chose, elle était vierge quand je l'ai connue, n'avait pas un passif de fille facile, a toujours eu des principes moraux et une pudeur qui ne collent pas avec la possibilité qu'elle se soit donnée si rapidement à lui cette semaine là, elle ne buvait pas au point d'être inconsciente de ses actes, lui même me le confirme.

Il a eu plusieurs aventures avec d'autres femmes lors de vendanges, se peut-il qu'il confonde avec une autre ?
Ma femme m'assure que ça s'est passé comme elle me le dit désormais, qu'elle n'a pas osé me le dire à l'époque et depuis plus de 20 ans car elle se doutait que je ne l'a croirais pas, elle m'en veut maintenant de croire davantage ce type plutôt qu'elle qui m'aime et me l'a prouvé depuis presque 30 ans.

Voilà où j'en suis, et après des semaines de très hauts et de très bas, je me retrouve à l'hôtel ce soir après une dispute de plus.
Je tiens tellement à elle, je l'aime si fort, que je sais que je ne supporterai pas de la perdre, je préfère mettre fin à ma vie, séparés je ne serai plus jamais heureux, je tomberai dans la dépression et l'isolement, mes enfants n'auront aucun plaisir à me voir, je serai un fantôme, un déchet, je n'irai plus bosser, j'en serai incapable. J'en finirai.

Et en même temps, vivre dans le doute de ses explications, ou pire, quoique je ne sais pas ce qui est le pire, savoir où douter, mais apprendre finalement qu'elle s'est donnée à lui, je n'arriverai pas à ne plus y penser, je serais avec elle toujours à la voir comme une fille facile qui m'a trompé et qui a baisé avec un autre, je ne remonterai pas la pente, je ne pourrais pas lui pardonner et reprendre une vie normale.
Dans les deux cas, je ne vois que le suicide comme solution, notre couple et ma famille était tout pour moi, rien d'autre ne comptait et cette trahison, ce mensonge depuis toutes ces années, ça ne passe pas.

Si elle m'avait dit à l'époque toute la vérité, j'aurais pu accepter et même souhaiter la rupture qu'elle me demandait alors, j'aurais refait ma vie où je me serais suicidé, peu importe, j'aurais eu le choix en toutes connaissance de cause, mais là je me sens prisonnier car si je commet l'irréparable, je serai en plus le mauvais père qui abandonne ses enfants et les traumatisé a vie.

Je lui en veux de m'avoir caché ces détails tout ce temps, de prétendre aujourd'hui qu'elle ne se souvient pas de tout, juste d'être certaine de n'avoir rien fait et d'être restée habillée, comme si on peut oublier une nuit, la seule elle me le jure, qu'elle a passé avec un autre homme.
Et si elle dit vrai, je suis en train de détruire mon couple et ma famille pour quelques baisers, une discussion et avoir juste dormi avec un autre homme.

Mais qui croire ?

L'infidélité est une horreur que je souhaite pas même à mes ennemis, surtout quand on aime profondément la personne qui nous a trahi.
Avatar du membre

sophit444
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 319
Enregistré le : mar. 21 juil. 2015 15:19

Re: Tromper sans sexe

Message par sophit444 »

Bonjour tout sauf moi,

Tout d'abord tu m'inquiètes... Dans ton discours le mot "suicide" reviens trop souvent.
Ici le plus sincèrement du monde, je pense que tout le monde y a pensé à un moment donné.
Mais dans ton cas c'est très présent et on ne peut te laisser dans une telle souffrance.

La priorité des priorités, c, 'est que tu te fasse aider ABSOLUMENT, aujourd'hui, tout de suite !

Que Madame ai couche avec son Gus ou pas, la n' est pas ta priorité et ça te changera quoi ? Tu as bien assez mal, il me semble ! Couché ou pas c'est une tromperie, à partir du moment où tu souffre, ou cela t à été caché, organisé derrière ton dos... Peu importe comment ? c'est une tromperie. La souffrance est la même !

Les curseurs de l acceptable c'est toi qui les fixe...

Visiblement ils ont été dépassé...

Ce que tu vas faire maintenant. Tu vas prendre ton téléphone, tu vas appeller tes parents, des amis, de la famille, des personnes en qui tu as particulièrement confiance ! Tu vas leurs raconter ton histoire et tu vas leur dir que tu envisage fortement le suicide, en parallèle tu prends un rendez vous en urgence chez ton médecin traitant pour qu'il mette en place tout les soutiens dont tu aurai besoin... Psychothérapie, éventuellement traitements pour passer ce cap difficil !

Tu ne peux pas rester ainsi une seconde de plus... Tu es en danger...on doit absolument t'aider et prendre soin de toi !

C est difficil de demander de l'aide mais ça demande aussi une force inouï...

Le suicide est une mauvaise alternative, tu n'as pas le droit ! Ma niece a perdu son papa à 5 ans d'un suicide, mon papa a perdu sa maman à 15 ans d'un suicide c'est une blessure profonde d'un vide abyssal ! On a perdu quelqu'un sur ce site...

Je te supplie de penser à tes enfants, à tes proches qui t'aiment pour qui tu laisserai un vide incommensurable !

Vient écrire ici autant de fois que tu le désire ! Nous te répondrons.. Tu es ici chez toi.

L'urgence pour toi la, n est pas de savoir si elle a couché avec ce connard, c'est de prendre soin de toi !
Il faut que tu crache tout ce que tu as sur le cœur et que tu panses tes plaies une par une.

Je te supplie de penser à tes proches, chaques moments où ça Pete dans ton cerveau. Tu n es pas seul, accroche toi fort fort fort.

On y arrive tous... J y suis arrivé et crois moi genre hypersensible, je suis pas mal dans mon genre. Tu vas le faire aussi ! Tu as toute les ressources, tu les a toutes ! Non ta vie ne se résume pas à une femme, qu'importe soit elle... Elle vaut bien plus que ça ta vie, tu es né sans elle, tu as grandi sans elle, tu as une vie sans elle.

Je te supplie de t'accrocher, ça en vaut tellement le cou, aujourd'hui ça te semble impossible mais c est largement faisable !

Un conseil, ne regarde pas trop loin... Journée par journée, il faut que tu soigne ton traumatisme, tes meaux ... C'est urgent !

Prend soin de toi, pense chaques secondes à tes enfants,ils ont besoin de toi, tu ne t imagine pas a quel point. Les enfants comprennent. Ils préfèrent avoir un parents malheureux pendant un temps qu'un parent qui sera absent dans tout les moments qu'ils leur restent à vivre jusqu à la fin de leurs jours...

Accroche toi à la vie tu en sera plus fort !

On est la, tu n es pas seul...

Accroche toi !
Avatar du membre

Auteur du sujet
tous sauf moi
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 88
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Tromper sans sexe

Message par tous sauf moi »

Merci sophit444,
Je n'arrête pas de lire ton message et de pleurer en même temps, j'ai l'impression d'être si seul face à ces révélations qu'il faut cacher, car honteuses pour ma femme comme pour moi.
J'ai envie de rester dans cet hôtel et de ne plus sortir de ce lit, même si je n'ai pas dormi.
Peut-être que lorsque je serai au bout du bout, je ne pourrai que me relever.
Merci pour ton aide, ça me fait du bien, tu n'imagines pas.
Je n'ai pas d'amis, je ne crois pas à l'amitié, ma famille, c'est compliqué.
Je n'ai que mes deux enfants et la femme que j'aime, je n'ai jamais eu besoin de rien d'autre.
Je sais que je ne suis ni un bon mari, ni un bon père, bien qu'à ma façon j'ai toujours essayé de l'être.
Ma femme souffre aussi à cause de moi, nous nous aimons et nous faisons souffrir mutuellement, sans nous en rendre compte souvent.
J'ai supporté de nombreuses douleurs à cause d'elle, mais aucune aussi forte que de découvrir qu'elle m'a menti tout ce temps et qu'elle a vécu, comme elle me l'explique, une bulle de bonheur avec ce type, qu'elle est allée jusqu'à dormir avec lui, voire plus, je ne le saurai jamais.
Je vis ça comme une déchirure totale de tout ce que représentait mon couple, ma femme, je ne vois pas comment m'en remettre, ce qui est dit est dit.
De son côté, elle était déjà malheureuse pour diverses raisons liées à mon comportement et ces dernières semaines n'ont rien arrangé, elle est également en perdition.
Alors je culpabilise pour elle, pour mes enfants, je me dis que je dois être un homme responsable, que je dois assumer mes charges et responsabilités, mais en même temps, je me sens vidé, je n'ai plus envie de strictement rien, sauf d'être avec ma femme, contre elle, l'embrasser, la toucher, comme si je ressentais le besoin de me rassurer, de constater qu'elle est avec moi, pas avec un autre, et je suis mal quand nous ne sommes pas ensemble, je redeviens l'ado qui l'a connue, quand nous ne nous quittions pas, et je sais que la vie c'est pas ça, que ce n'est pas ce qu'elle veut.
C'est mon bourreau, je devrais la détester pour ce qu'elle a fait à l'époque et pour me l'avoir révélé cette année, mais c'est l'inverse, sans elle je dépérit.
Mais avec elle je souffre aussi car forcément je la vois avec lui, et là je lui en veux, je ne l'a reconnais plus, l'impression qu'elle n'est pas la femme qu'elle voulait me montrer.
Je ne comprends pas qu'elle ait pu m'effacer pendant toute cette semaine, et faire comme si rien n'était les rares fois où nous nous appelions. Qu'elle ait pu être attirée et en aimer un autre.
Je suis persuadé que s'il avait été célibataire, elle m'aurait vraiment quitté pour le rejoindre.
Cette sensation horrible que la suite de notre histoire est basée sur un amour par défaut, même si elle me répète qu'elle a tout fait pour me prouver son amour depuis cet événement.
Alors, oui, tu as raison, le suicide est la solution la plus extrême et s'il n'y avait pas les enfants, ce serait déjà fait.
J'ai conscience du mal que je leur ferais, mais dans les moments très sombres la tentation est grande, car j'effacerais ainsi définitivement toutes ces paroles, toutes ces images, toutes ces pensées.
Tu dis que tu es parvenue à surmonter ton envie de suicide, à accepter l'adultère. Comment as tu fait ? Es tu toujours avec ton mari infidèle ? Si oui, comment parviens tu à le regarder sans l'imaginer avec l'autre ?
Là, je ne vois pas de solution, j'ai tellement mal au coeur, ça me paralyse.
Ma femme me conseille de m'occuper pour penser à autre chose, mais d'abord j'ai envie de rien faire, pas même les activités qui me plaisaient avant, pas même jouer avec les enfants, et même si je fais quelque chose, je pense à ça, ça ne part jamais.
Elle ne me comprend pas, considère que c'est dû passé, que c'est vieux, que je dois plutôt penser à tout ce que nous avons construit ensemble depuis, mais ce n'est pas elle qui a été trompée.
C'est dur.
Avatar du membre

Auteur du sujet
tous sauf moi
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 88
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Tromper sans sexe

Message par tous sauf moi »

Les seules personnes que je ferais souffrir sont ma mère, ma femme puisqu'elle dit m'aimer, et mes deux enfants.
Ma mère ne vivra plus longtemps.
Ma femme refera sa vie, j'en doute pas, elle aime la vie et n'aura aucun mal à trouver un homme tant elle est encore belle à son âge.
Mes enfants grandissent et débuteront la leur bientôt. Comme dans This is us, ils penseront à leur père mais ça ne les empêchera pas de vivre.
Moi, si je résiste à cette tentation de mettre un terme définitif à cette douleur qui m'oppresse, je devrai alors jusqu'à la fin de mes jours penser à ce qu'elle m'a fait.
Soit je suis égoïste, soit je me sacrifie pour les autres.

A défaut du suicide, ce que je voudrais, c'est de ne plus voir personne, être seul comme dans cette hôtel, attendre, pleurer. Mais c'est impossible sur le moyen ou long terme.

Comment avez-vous surmonté votre adultère tout en restant avec l'être aimé ?
Comment ne plus penser à ça à longueur de journée ?
Avatar du membre

Auteur du sujet
tous sauf moi
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 88
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Tromper sans sexe

Message par tous sauf moi »

Je n'y crois pas à l'aide d'un psy, nous en voyons un, c'est un plus, certes, mais ça n'effacera jamais ce qu'elle a fait.
Quant aux antidépresseurs, j'en ai peur, des effets secondaires, de l'accoutumance, du sevrage à la fin et surtout de l'effet boomerang quand on les arrête.
J'avais commencé de la paroxetine il y a quelques années, je n'ai pas supporté, j'ai arrêté mais c'était pour une situation moins grave.
Pareil, j'ai des somnifères et de l'amprazolam mais l'effet est limité et provisoire, tout revient démultiplié ensuite.
Avatar du membre

Auteur du sujet
tous sauf moi
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 88
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Tromper sans sexe

Message par tous sauf moi »

En fait, je ne vois que le suicide comme échappatoire mais en vérité je ne veux pas perdre ma femme et mes enfants.
Je voudrais juste revenir comme avant, ne rien savoir.
Et surtout qu'elle n'ait rien fait, qu'elle se soit retenue par amour et respect pour moi.
J'ai si mal, elle est la seule femme que j'ai aimée, la seule femme que j'ai comblée, à qui j'ai fait l'amour, ça comptait tellement pour moi que je le sois aussi de son côté.
Avatar du membre

Fishbone
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 289
Enregistré le : dim. 14 déc. 2014 19:31

Re: tromper sans sexe

Message par Fishbone »

tous sauf moi a écrit : ven. 26 août 2022 13:18 Comment avez-vous surmonté votre adultère tout en restant avec l'être aimé ?
Salut l'ami,

Sois le (bien)venu ici. C'est bateau ce que je vais te suggérer, mais pour répondre à ta question ci-dessus, je dirais qu'environ 100% des personnes qui te lisent, ont commencé par ne pas se suicider. Bordel, je l'avais enjambé cette putain de barrière. Il me suffisait de desserrer mes doigts pour accomplir le dernier vol en wingsuit, sans combi ni parachute.
Dans ta question, j'y lis deux éléments distincts. "Surmonter l'adultère" est une chose. "tout en restant avec l'être aimé" en est une autre.
Et à mon avis, vu la manière dont tu le vis, tu devrais d'abord penser à toi (surmonter), ensuite tu penseras à comment rester avec l'être aimé. Je te rassure, dès à présent, quand tu te poseras une question, dix autres en découleront.
tous sauf moi a écrit : ven. 26 août 2022 13:18 Les seules personnes que je ferais souffrir sont ma mère, ma femme puisqu'elle dit m'aimer, et mes deux enfants.


Du coup, trop tard, car saches que même si on ne te connait pas, hormis que tu vis dans un bled où y'a encore des slows dans les discos :D , rien que le fait d'avoir écrit ici, fait de toi une personne importante. Une personne "humaine". Une personne qui mérite de vivre la suite de son histoire.
tous sauf moi a écrit : ven. 26 août 2022 13:18 Soit je suis égoïste, soit je me sacrifie pour les autres
Ca te dirait pas d'être égoïste en te sacrifiant pour toi-même? Pour ton bonheur? Si t'es pas heureux, comment peux-tu rendre les autres heureux?

C'est con mais respire, chiale, hurle, accroche-toi. T'y crois plus, t'as plus envie, okay. Ton monde s'est écroulé, alors tu ne vois plus que la nuit. Mais s'il-te-plait, ne t'inflige pas ça, les autres ne le méritent pas.

N'hésite pas à venir t'exprimer ici, même pour dire trois conneries... qui n'en seront pas pour ceux qui lisent :wink:

:fleur
« On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une », Confucius.
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 179
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39

Re: Tromper sans sexe

Message par Help120222 »

Salut Tout sauf moi,

Mes petits copines et copains de galère t'ont tout dit.
Tu as deux enfants, une femme visiblement que tu aimes. C'était il y a 20 ans.
Tu l'apprends, ça fait mal, très mal.
Je vois un appel au secours dans tes messages. Alors je rajouterai ma phrase fétiche : La vie ne vaut rien, mais rien de vaut la vie.
Vas aux urgences psy, parle leur ? tu as le 3114, un numéro national. Tu seras pris en charge. Une amie leur a fait appel il y a quelques temps.
Ils gèrent tout : écoute, hospitalisation et ils viennent même te chercher si tu ne peux pas ou si tu n'as pas la force de venir seul.
Pense à tes enfants, un suicide c'est une blessure à vie pour eux et pour les générations à venir.
Ne reste pas seul.
Ici tu as des mains tendues qui vont t'aider à rester à la surface et ne pas couler au fond.
Ecris nous, garde le contact .
Donne nous de tes nouvelles.
Force l'ami, ne lâche rien :A+ :fleur
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Avatar du membre

Old-boy
Cornu
Cornu
Messages : 19
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: Tromper sans sexe

Message par Old-boy »

Bonjour j'ai fait quelques interventions sur un post identique sur un autre forumm

Le psy ne va pas effacer a mèmoire car seul toi peut décider de vivre avec cela, il peut t'aider a vivre avec toutes tes failles. Il peut t'aider a accepter que le passé est immuable, que tirer les leçons de ce passé peut te donner une force de vie. Rien n'est immuable, ta femme, tes enfants peuvent participer a ton bonheur mais seul toi peut être a l'origine de ton bonheur.

Comment crois tu qu'elle a vécu pendant 20ans avec ce secret: elle a souffert en silence.

Je te donnes le contexte des vendanges: c'est un groupe de personnes qui vivent dans un monde clos et hors du temps. Pour en avoir fait durant 3ans, j'ai vu un nombre de flirts qui n'ont durés que le temps des vendanges. Ce n'était pas de l'amour, juste de l'attirance car nous savions tous qu'une fois sortis de ce vase clos nous retournerions a nos vie, sans regrets et pour moi, j'ai toujours retrouvé mes copines du moment avec un bonheur immense.

A toi de décider ce que tu veux pour toi. Par contre le suicide si tu aimes ta femme et tes enfants c'est impossible tu ne ferais que leur transmettreton mal être et pour tous une incompréhension de celui çi et la nécessité d'une thérapie pour tous pour, peut être, comprendre un jour que le suicide n'est que ton choix et qu'il n'y sont pour rien. Le suicide est une réponse que l'on peut considérer comme mauvaise car elle ne résoud paston problème, par ton acte tu le transfère sur un autre. La bonne réponse c'est dese faire aider pour admettre que tu n'es pas fautif, que tu es une victime et qu'en tant qu'HOMME tu as le droit au bonheur.
Avatar du membre

isuldof
Cornu
Cornu
Messages : 12
Enregistré le : sam. 30 juil. 2022 05:35
Mon histoire : viewtopic.php?t=4567

Re: Tromper sans sexe

Message par isuldof »

En effet, je comprends que c'est difficile, mais après tant de temps, je pense qu'il y a prescription, surtout si elle est franche, que ça s'est arrêté à de la tendresse et que depuis il n'y a plus rien et que vous êtes heureux ensemble.
Vu les mots employés, on ressent une profonde détresse émotionnelle, mais malheureusement, pour ton cas à la vue de tes messages, je te conseillerais de faire appel à un professionnel.
Car sans jugement, mais avec un conseille d'orientation, je sais qu'etre cocu peut briser la personne, mais là, aujourd'hui, tu te fais du mal inutilement.
Donc avant de trop te ronger ou de faire une bêtise, je pense que pour toi, un suivi psychologique s'impose.

Bon courage 😉
Avatar du membre

Auteur du sujet
tous sauf moi
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 88
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Tromper sans sexe

Message par tous sauf moi »

Salut Fishbone,

tu es sérieux quand tu dis avoir enjambé la barrière ? C'est la façon dont je pensais procéder, mais comme j'ai le vertige et très peur du vide, je pensais prendre mes deux boites de somnifères et ma boite d'anxiolytiques en une fois, et une fois l'effet amorcé, me jeter en m'endormant pour ne pas sentir la chute.
Finalement, je suis rentré chez moi...
Qu'entends-tu par "penser à moi" ?
C'est vraiment gentil de considérer que je suis une personne importante, il y a de l'empathie dans vos messages de soutien à tous sur ce forum, je ne sais pas par quoi vous êtes passés, mais vous prenez tous le temps de réconforter des inconnus, ça redonne espoir en l'humanité.
Qui sait, peut-être un jour ce sera moi qui consolerai une personne en détresse, mais en général je trouve pas les mots, et je dois avouer que le jour où j'irai mieux, si tant est qu'il arrive, je ne sais pas si je pourrai revenir sur ce forum qui me rappellera trop mon histoire.
J'ai plutôt envie de ne plus rien voir ou entendre qui a rapport à l'adultère, et manque de pot, sans mentir, en ce moment, tout ce que je vois parle de femme qui trompe son mari, c'est juste hallucinant.
Evidemment, il faudrait que je sois à nouveau heureux, pour rendre les autres heureux ensuite, mais là, il n'y a plus rien qui me redonne du bonheur, je suis une coquille vide, c'est un sentiment étrange, cette impression de n'avoir plus besoin d'être dans ce monde.
T'inquiètes, je pleure comme une gamine, c'est pathétique, vraiment pas l'image de l'homme fort. Rien que pour ça ma femme pourrait avoir envie de trouver un vrai bonhomme, pas une chialeuse.
Répondre