Tromper sans sexe

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Auteur du sujet
tous sauf moi
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 88
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Tromper sans sexe

Message par tous sauf moi »

Bonjour Mitsou78
J’ai déjà rencontré plusieurs psy dans ma vie, pour des raisons essentiellement professionnelles par le passé, et certains méritaient d’être eux-mêmes internés.
Celle que j’ai maintenant n’est peut-être pas la meilleure, mais elle m’écoute, me donne de bons conseils, ne m’impose pas des médicaments, au contraire, je me sens bien avec elle.

Oui, je suis ultra dépendant affectivement, mais franchement je doute qu’il y ait une origine à cela.
Juste un constat.
Peut-être que si j’avais multiplié les relations avant d’être avec mon épouse actuelle, je relativiserais la notion de couple et d’engagement, mais je n’ai connu qu’elle dans ma vie, je n’ai fait l’amour qu’à elle dans ma vie, et j’aurais tant voulu que notre histoire soit juste parfaite, donc maintenant, à mon âge, je n’arrive même pas à concevoir qu’en cas de rupture ou de décès, je puisse retrouver des sentiments pour une autre femme, ça me paraît inconcevable, pour moi il n’y a qu’un grand Amour dans sa vie.

« Le piédestal offert à ta femme est également un signe de ta dépendance. »
C’est marrant, elle m’a dit elle même que je la mettais sur un piédestal, qu’elle ne le méritait pas.
Pourtant, j’admire ma femme, pour tout ce qu’elle est.
Cette trahison, cette tromperie, ces mensonges, ont terni l’image que j’avais d’elle, et de cela, j’en souffre énormément.
J'aimerais tellement ne plus la regarder en me disant que j'ai en face de moi une femme qui est capable de faire cela, pour moi, elle n'était pas de ces femmes faciles.

Bon we
Avatar du membre

Auteur du sujet
tous sauf moi
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 88
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Tromper sans sexe

Message par tous sauf moi »

Salut Deg
si j’ai bien compris, tu es un homme.
Décidément, je vais finir par croire qu’il y a plus de femmes qui trompent leur conjoint que l’inverse.

Oui, un cauchemar, une irréalité, le monde qui s’arrête, qu’il n’a plus de sens.
On se comprend tous, ici, on a vécu la même chose, à des degrés différents, mais la douleur est la même et tu as entièrement raison : ce forum sauve ! Partager ce que l’on ressent avec des gens qui savent ce que c’est, ça fait toute la différence.

Quelles sont ces phases qu’on t’avait prédites ?
Déprime au début, euphorie ensuite ? Pourquoi euphorie ?

Ouah, tu es le premier à comparer l’adultère au décès d’un proche alors que je pensais être le seul à faire le rapprochement et à penser comme toi.
J’ai perdu un parent il y a quelques années, c’était une peine immense, mais oui, je le dis, rien de comparable avec la trahison de l’être qu’on aime. La mort est inéluctable, dans l’ordre des choses, la vieillesse puis la disparition, on peut l’accepter. Par contre, être trompé, trahi, ce n’est pas dans l’ordre des choses, ce n’est pas ce qui devrait se passer, pas quand on s’aime, et donc ce n’est pas acceptable en soi, c’est un acte sur lequel on ne peut pas revenir, on n’est impuissant, qui ne devrait pas exister normalement. C’est comme perdre un enfant, ce n’est pas pareil que perdre un parent.

Non, fini les médicaments, pas d’AD, j’ai vu mon médecin, j’ai refusé.
Je m’en sortirai sans, de toute façon, je n’ai pas le choix, comme vous tous.

Elle me l’a dit au début de l'été.
Le pire, c’est que la veille, je venais de prendre rendez-vous chez une psy spécialisée couple et sexualité car j’avais enfin décidé de changer mon comportement afin d’améliorer notre couple et d’arrêter les disputes incessantes, choses que nous aurions du faire depuis longtemps.
Et le lendemain, elle m’annonçait ça.
Elle m’a dit que si je l’avais prévenue de ma démarche, elle ne m’aurait rien dit, aurait continué à me le cacher, et j’en serais pas là maintenant, car oui, je pense qu’en cas d’adultère, si on aime son conjoint, on le préserve et on lui cache tout, on garde sa culpabilité pour soi.

J’ai eu une semaine au fond du gouffre, j’ai fini bourré, essayant l’alcool pour voir si j’oubliais, elle a du s’occuper de moi toute la nuit, c’était pathétique, et une autre nuit de la même semaine, je suis allé dormir à l’hôtel, suite à une violente dispute. Je n’ai pas dormi, elle non plus, elle me l’a dit, trop angoissé à ce que je mette fin à mes jours.
Et depuis une semaine, c’est l’inverse, j’ai décidé de remonter la pente, je me force à nouveau à manger, je fais des exercices de respiration et je marche.

Eh ben, si 18 mois après tu t’en es toujours pas remis, ça fait peur. Et pourtant, si j’ai bien compris, tu n’es plus avec elle, donc tu devrais moins y penser. Tu n’as pas cherché à retrouver quelqu’un ?

Bon we
Avatar du membre

Auteur du sujet
tous sauf moi
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 88
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Tromper sans sexe

Message par tous sauf moi »

Salut Sans Prétention,
j’ai commencé à te répondre sur ce que je pense de moi, sur les raisons qui font que je me dévalue et que je culpabilise, mais rien que de l’écrire, je m’écoeurais et j’avais honte, alors j’ai effacé.
Désolé.
Bon rassure toi, je n’ai rien fait d’illégal ou d’immoral, n’imagine pas le pire.

Ce que j’ai fait de bien ? J’ai essayé de donner ce que je pouvais avec mes faibles moyens à mon épouse et à mes enfants, un foyer, des vacances quand c'était possible, mais je considère que ce n’est pas assez. J’ai essayé de leur donner de l’amour, mais parfois j’ai été dur avec eux ou négligent.
Oui, avec les années, je n’offrais à ma femme plus que des relations intimes d’un niveau pitoyable en plus. Le travail, les enfants, tout ce qu’un couple doit gérer, on connaît tous cela, on manque de temps, d’énergie, alors forcément, quand on en trouvait, j’allais droit au but, à l’essentiel pour moi, mais ce n’était pas la bonne chose à faire.

« mais j'en connais beaucoup qui en plus de pas s'occuper de leurs gosses, de maltraiter affectivement leurs femmes, trouvent encore le moyen de se dégager du temps pour coucher ailleurs et faire la gueule parce que la soupe de bobonne n'est pas assez salée » … effectivement, je n’en suis pas à ce stade...c’est déjà ça. 

« Donc pour te dire que tu as mis un point d'honneur à t'occuper de tes enfants, d'avoir investi certainement dans ton travail pour leur assurer un avenir. Ce n'est pas rien. » … oui, on peut voir ça comme ça, hélas au détriment de mon épouse, mais je vais changer la donne désormais.

Je n’ai pas d’amis car j’ai été déçu par le passé de gens que je pensais en être, donc je ne crois plus à l’amitié. J’ai eu des partenaires dans le sport, mais ça s’arrêtait là.
Par contre, je crois au cercle fermé de la famille (épouse, enfants), et j’ai tout misé la dessus, peut-être trop, car je souffre maintenant de la trahison de mon épouse, et je sais déjà que lorsque mes enfants partiront de la maison, ce sera un cataclysme pour moi, bien que l’adolescence aide pas mal les parents à se faire à l’idée que les enfants grandissent et que leur départ ne serait pas forcément un mal ! :lol:

J’ai l’impression à vous écouter tous, que je suis le seul à être aussi dur avec moi même.
Vous ne vous remettez jamais en question ? Vous ne vous trouvez pas de multiples raisons de vous en vouloir ? Moi, j’aurais tellement de choses à changer dans ma vie, tellement d’actes manqués, de gâchis, que je me déteste pour ce que j'ai pu être et ce que j'aurais pu être.

« Je crois que ta femme, malgré vos souffrances, t'as montré pendant 20 ans (20 ans, pas 1, pas 2. 20 !) qu'elle tenait à toi. » … c’est tellement vrai ce que tu me dis, et d’ailleurs, c’est un argument qu’elle m’a donné pour me rassurer. Oui, elle ne m’aurait pas marié, elle ne m’aurait pas fait deux enfants si elle ne m’aimait pas vraiment, ou alors c’est du masochisme. C’est à cette idée, à ce que tu as écrit, que je me rattache le plus.

Je pense connaître ma femme, même si désormais son mensonge fait que je doute un peu, et je ne peux pas l’imaginer comme une manipulatrice, pour moi, elle est tout sauf ça, elle est trop « pure » pour être machiavélique, donc oui, j’ai envie de croire à mon couple et même à ce qu’il devienne meilleur, ou alors inconsciemment, j’essaie juste de m’auto-convaincre...

Bon we
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 179
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39

Re: Tromper sans sexe

Message par Help120222 »

Bonjour Tous sauf moi.

Mon mari est l'homme de ma vie. Nous guérissons ensemble. C'est un choix. Moi de ma blessure de trahison, lui de sa culpabilité d'avoir blessé et trahi la femme de sa vie.
Oui nous nous embrassons, oui nous nous câlinons et oui nous faisons l'amour.
C'est plus beau. Une renaissance.
Je lui ai pardonné hier soir. A un moment, il faut arrêter de creuser et ressasser si on veut avancer.
Ce groupe de parole et ma sophrologue m'aident beaucoup à panser mes blessures. Je suis en cours de cicatrisation. En phase dépressive pour le deuil. Deuil du couple d'avant. Le nouveau qui est en train de naître sera plus beau, plus fort, plus unis et plus respectueux de l'autre. J'ai encore du chemin à faire. Mais il n'y a plus de colère et je regarde mon mari avec bienveillance. Chacune, chacun d'entre nous vit différemment la tromperie. Ça dépend de nos bagages émotionnels et de notre résilience. :fleur
Bon week-end à toi
J'espère que ma réponse va t'aider à rebondir
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Avatar du membre

Auteur du sujet
tous sauf moi
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 88
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Tromper sans sexe

Message par tous sauf moi »

Coucou Help120222,

et bravo pour ton courage et ta décision de surmonter ton épreuve et de sauver ton couple.
En plus, tu lui as apparemment complètement pardonné hier soir, c'est tout récent.
Ce deuil du couple d'avant, je ne veux pas l'accepter, car ça signifierait effacer nos bons moments, tout ce qui nous a unis ces presque 30 dernières années. Et en même temps, maintenant, quand je pense à nos débuts, aux années 1990, je vois immédiatement ce qu'elle m'a fait, alors que je ne devrais me rappeler que la beauté de notre jeunesse.
J'espère un jour aussi ne plus avoir ce regard sur ma femme, empli à la fois d'amour et de déception.

J'ai lu ton post, dans lequel tu expliques ce que tu as vécu, c'est bien pire que ce que j'ai subi, en tout cas, bien différent.
J'en ai ouvert beaucoup d'autres, et j'ai l'impression qu'il y a plus de maris cocus que de femmes trompées sur ce forum.
J'insiste sur cette différence, car je pense que vous les femmes avez un avantage : votre mari vous trompera sûrement que pour du sexe, rien de plus. Il le fera parce qu'il n'obtient rien de vous de ce point de vue là, ou alors pour varier les plaisirs et obtenir ce que vous lui refusez (sodomie, fellation, etc) ou encore pour se rassurer sur ses performances, mais je suis presque persuadé qu'il n'y ajoutera jamais de sentiment.
Une femme, à l'inverse, sauf à être une nympho assumée, trouvera chez son amant avant tout du réconfort, de la tendresse, des sentiments retrouvés comme au début d'une relation, de l'attention, et ensuite viendra le sexe, ensuite elle se donnera à lui...et peut-être même plus qu'à son propre mari.

Cela fait toute la différence.
Je suis certain que ton mari n’avait aucun sentiment ni attirance particulière pour sa maitresse, qu’elle ne lui servait que de trou à fourrer.
Tu dis être écoeurée qu’elle ait pu lui faire une fellation complète et avaler son sperme.
Tu dis que de ton côté, c’est quelque chose qui te répugne (comme à ma femme, et pourtant, ça a toujours été un fantasme, et n’ayant connu qu’elle, je n’aurai jamais le plaisir de voir une partenaire avaler avec le sourire), il n’a donc réalisé là qu’une envie que tu lui refusais.
Mais quand tu y penses, c’est elle qui est souillée.
Imagine maintenant l’inverse : un mari qui apprend que sa femme l’a trompé, a sucé un autre gars et a pris son sperme en bouche puis l’a avalé ! C’est bien pire : le mari verra toujours sa femme avec le sperme d’un autre dans sa bouche, c’est écoeurant. Il l’a peut-être même embrassée sans le savoir juste après.
L’homme pénètre et se déverse dans sa maitresse, il en ressort presque propre, la femme accueille en elle et est remplie par son amant, elle en ressort « souillée ». Je sais, j’exagère un peu, mais c’est un peu ça, non ?
L’impact sur le mari cocu est à mon avis bien plus puissant.
Surtout si tu ajoutes le fait que la plupart des femmes ont besoin d’un minimum de sentiments pour se donner.
Je sais que ça ne te rassure pas, mais j’ai bien l’impression que ton mari ne voyait en elle rien d’autre qu’une poupée gonflable vivante.

Après, je suis d’accord, penser à ce que l’autre a fait est traumatisant.
Dans mon cas, selon ses dires, elle ne l’a apparemment qu’embrasser, d’abord lors d’un slow, ensuite, dans son lit, sans rien de plus.
Mais je suis d’accord avec toi, rien que ça m’insupporte, imaginer que leurs langues, leur salive, se soient mélangées, me donne envie de vomir, et pourtant, quand je la vois, je n’ai qu’une envie, en faire autant, alors qu'elle devrait me répugner.

J’ai appris aussi qu’elle l’aurait massé au cours de la semaine. Il n’y avait rien entre eux selon elle à ce moment là, c’était juste que les saisonniers se massaient entre eux après la journée de travail pour se détendre, juste le dos ou la nuque, rien de sensuel. Néanmoins, ça ne passe pas quand même, car pour moi, il y a déjà une part d’intimité dans le massage, le contact de la main sur la peau, les mouvements, le fait qu’elle était peut-être sur lui pour le masser, bref, si elle n’y voit pas d’inconvénient, moi ça me dérange, d’autant plus qu’elle m’a toujours fait comprendre qu’elle n’aimait pas me masser, mais dans cette situation, elle se défend en m’expliquant que le contexte était différent, que c’était juste pour « raisons de santé ».
En gros, l’idée, et j’ai vu ça dans d’autres témoignages, c’est qu’on n’admet pas que son conjoint fasse avec d’autres ce qu’il ou elle refuse avec soi-même.
Dans un témoignage, le mari cocu expliquait que sa femme était réservée avec lui, mais qu’il a vu des photos (quelle horreur) de sa femme avec son amant dans des positions qu’elle lui refusait, à pratiques des actes qu’elle n’accordait pas à son mari. Je trouve ça pire que tout. Je ne comprends même pas qu’on puisse aller aussi loin dans la tromperie.
Ce qu’on refuse à son conjoint, on ne le fait pas avec d’autres, c’est inhumain, c’est le comble de l’adultère, et faut arrêter avec ces excuses de « j’te vois trop comme une épouse et une mère ou comme un époux et un père, je ne peux pas faire ça avec toi ».

Ensuite, dans l’adultère, il y l’acte, il y a le mensonge, la trahison, la déception, la perte de confiance, et il y a la comparaison.
Un participant racontait ici qu’il ne supportait pas que sa femme ait choisi un amant plus petit et moche que lui, mais finalement, est-ce pire que l’inverse ?
Moi, elle a choisi un type bien plus grand et baraqué que moi.
Elle me répétait sans cesse ne pas être attirée par les blonds et ne pas supporter de sortir avec un fumeur, il combinait les deux !
Là oui, on se remet en question, on se dit que vraiment, c’était presque le coup de foudre pour accepter si facilement deux choses qui nous rebutent.
Et toujours pour le mari cocu, il y a la possibilité que l'amant soit bien mieux doté, comme dans le cas de Milo91 je crois, et ça, c'est hyper dur à encaisser pour un homme. La femme n'a pas trop ce souci là.

Enfin, je constate que dans les témoignages que j’ai lus, les cocu(e)s souhaitaient toujours savoir toute la vérité et les détails, ne serait-ce que pour ne pas imaginer pire que la réalité.
Pour ma part, elle m’a caché une partie des actes lorsqu’elle est rentrée des vendanges, ne me laissant pas alors le droit de décider pleinement de la suite de notre relation, en toutes connaissances des faits. Aujourd’hui, elle a l’excuse de prétendre que plus de 20 ans après, elle ne se souvient plus de ce qu’il s’est passé. Je dois juste accepter d’avoir été trompé sans savoir s’il y a eu ou non rapport sexuel, je dois croire son histoire de nuit platonique, sans sexe, juste de la tendresse, et si je pose des questions, j’ai en retour « Je ne sais plus, c’était il y a si longtemps », comme si on peut oublier une nuit d’adultère ! Et bien sûr, lui prétend aussi ne pas se souvenir et quand il me donne un détail, comme sur leur tenue la nuit là, c’est bien différent de ce que me clame ma femme, mais qui croire ? Aujourd’hui, elle semble tellement convaincante quand elle me donne sa version.

Putain d’infidélité.
Parfois, je regrette de m’être engagé dans une relation longue.
A refaire, pas plus de 18 mois avec le même nana, et ensuite, je change.
Modifié en dernier par tous sauf moi le sam. 3 sept. 2022 19:02, modifié 1 fois.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3464
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Tromper sans sexe

Message par Sans Prétention »

Bonjour TSM
tous sauf moi a écrit : sam. 3 sept. 2022 07:17 j’ai commencé à te répondre sur ce que je pense de moi, sur les raisons qui font que je me dévalue et que je culpabilise, mais rien que de l’écrire, je m’écoeurais et j’avais honte, alors j’ai effacé.
Désolé.
Bon rassure toi, je n’ai rien fait d’illégal ou d’immoral, n’imagine pas le pire.
Je n'imagine rien.
Mais ta réponse est extrêmement intéressante.

tous sauf moi a écrit : sam. 3 sept. 2022 07:17 Je n’ai pas d’amis car j’ai été déçu par le passé de gens que je pensais en être, donc je ne crois plus à l’amitié. J’ai eu des partenaires dans le sport, mais ça s’arrêtait là.
Par contre, je crois au cercle fermé de la famille (épouse, enfants)
Il n'y a pas à croire ou ne pas croire.
C'est juste une question d'équilibre social et psychologique.
Il ne faut pas que ça sente le "renfermé" c'est tout.
Aère tes horizons. Pour toi, ta femme et tes enfants aussi.
Sans cette aération, la situation que tu décris de votre passif de couple finit fatalement par arriver. Ce n'est donc qu'une demi-surprise.

tous sauf moi a écrit : sam. 3 sept. 2022 07:17 J’ai l’impression à vous écouter tous, que je suis le seul à être aussi dur avec moi même.
Vous ne vous remettez jamais en question ? Vous ne vous trouvez pas de multiples raisons de vous en vouloir ? Moi, j’aurais tellement de choses à changer dans ma vie, tellement d’actes manqués, de gâchis, que je me déteste pour ce que j'ai pu être et ce que j'aurais pu être.
Je pense que tu devrais lire le site plus attentivement.
Il n'y a ici pratiquement que des malades de la culpabilité.
Ca se soigne. :)

tous sauf moi a écrit : sam. 3 sept. 2022 05:05 Tu n’es pas la seule à considérer qu’un homme peut pleurer, et puisque tu es une femme, ça me rassure encore plus, ayant toujours cru que vous n’appréciez pas ce type de faiblesse chez un homme, supposé représenté la force et le courage, celui qui au contraire est là pour réconforter sa belle, pas pour sangloter comme un enfant.
Lis le site attentivement, sans parler de trouver ça bien ou mal, constate juste que les hommes souffrent.
Et ça peut être assez tragique.
Si la nature a doté les hommes de glandes lacrymales, c'est pour une raison.
Donc libère-toi.

tous sauf moi a écrit : sam. 3 sept. 2022 18:50 Imagine maintenant l’inverse : un mari qui apprend que sa femme l’a trompé, a sucé un autre gars et a pris son sperme en bouche puis l’a avalé ! C’est bien pire : le mari verra toujours sa femme avec le sperme d’un autre dans sa bouche, c’est écoeurant. Il l’a peut-être même embrassée sans le savoir juste après.
L’homme pénètre et se déverse dans sa maitresse, il en ressort presque propre, la femme accueille en elle et est remplie par son amant, elle en ressort « souillée ». Je sais, j’exagère un peu, mais c’est un peu ça, non ?
Vaste et âpre débat.
Les hommes pensent que c'est pire pour eux, les femmes pensent la même chose.
D'ailleurs, si tu étais une femme, tu aurais sans doute un autre point de vue sur la question.
Celui qui vit un cocufiage avec sentiments trouve que ce serait plus facile sans.
L'autre qui a connu un cf sans trouve que ce serait moins déshonorant avec.
Celle qui a comme concurrente un boudin se sent salie, l'autre dont le mari a couché avec une femme magnifique se sent dévalorisée.

Débat stérile de mon point de vue d'autant que la vraie question n'est pas axée sur la "concurrence" avec le sandwich mais de ses propres dévalorisations (voilà voilà...) :deal:
Et de la manière dont on percevait son/sa partenaire.
tous sauf moi a écrit : sam. 3 sept. 2022 05:05 Bon, s’il faut 6 mois pour que ça passe, je suis prêt à patienter…mais je ne vois pas comment je pourrais oublier ce qu'elle a fait, ça reviendra forcément régulièrement.
Tu fais deux erreurs :
1) Je ne sais pas qui a parlé de 6 mois pour ne plus avoir mal. Chacun a son rythme.
Sur site (ailleurs je ne suis pas au courant), je constate plutôt un timing de deux ans avant d'avoir une insensibilisation à la douleur.
2) Non, on n'oublie pas. On vit avec, on le gère. Et c'est ce travail qui doit être amorcé au plus tôt.

tous sauf moi a écrit : sam. 3 sept. 2022 05:05 Je pense connaître ma femme, même si désormais son mensonge fait que je doute un peu, et je ne peux pas l’imaginer comme une manipulatrice, pour moi, elle est tout sauf ça, elle est trop « pure » pour être machiavélique, donc oui, j’ai envie de croire à mon couple et même à ce qu’il devienne meilleur, ou alors inconsciemment, j’essaie juste de m’auto-convaincre...
Non, elle ne semble pas avoir le profil de la manipulatrice (d'après tes écrits).
Dont acte.

:fleur

End of messages.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
tous sauf moi
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 88
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Tromper sans sexe

Message par tous sauf moi »

Bonjour Sans Prétention,

tu as entièrement raison, il faut aérer notre famille, sinon c'est l'enfermement et pour cela, je n'empêche pas ma femme d'avoir des sorties avec ses amies ou collègues. De mon côté, je n'en éprouve pas le besoin, et parfois je l'accompagne. Jusqu'à maintenant, je ne craignais rien. Dorénavant, je serai de toutes les sorties.

Oui, j'ai commencé à lire d'autres témoignages, c'est effrayant à quel point certaines situations vont loin, je ne m'en remettrais pas à leur place.
C'est fou aussi le nombre de cas où la personne trompée souhaite rester avec la personne infidèle, par amour, quitte à supporter toute cette souffrance.
Que souvent le cocu est en plus rendu responsable de la tromperie de son conjoint, et finit par culpabilisé alors qu'il n'a rien demandé !
Un peu ma situation, sauf que je pensais être un des rares à vouloir sauver mon couple, je m'imaginais que les autres, hommes ou femmes, choisissaient immédiatement la rupture quand ils ou elles apprennent leur cocufiage.

Elle n'a pas le profil de manipulatrice, par contre, elle sait très bien mentir...
J'ai l'impression que les femmes y parviennent bien mieux que les hommes.

Bonne soirée à toi, ici, c'est nouveau tendu, alors que ce matin, elle est venue et nous avons fait l'amour, comme quoi...
Je commençais à me remotiver, et là, patatra. Usant.
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 179
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39

Re: Tromper sans sexe

Message par Help120222 »

Help120222 a écrit : lun. 29 août 2022 09:50 Bonjour tous sauf moi,

Les vrais hommes pleurent aussi. Ce n'est pas une faiblesse.

Heureuse t'avoir pu t'apporter mon aide.

Le passé ne peut être changé mais tu peux écrire ton avenir.
Au début, ça fait très mal et on aimerait que ça s'arrête à tout prix. Un de mes petits copains sur ce forum m'avait dit que la douleur allait s'atténuer avec les semaines (après 6 mois), ça s'est vérifié pour moi. L'avenir s'éclaircit, j'ai encore des coups de blues mais rien à voir avec les premières semaines qui ont suivi la découverte.
Bon courage à toi. Ne lâche rien.
Bises de réconfort 😘
Salut SP,
J'ai écris ceci. Que la douleur allait s'atténuer avec les semaines mais pas que j'étais guérie. Pour ça il faudra encore beaucoup de temps.

Bonne soirée 🙏
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Avatar du membre

Auteur du sujet
tous sauf moi
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 88
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Tromper sans sexe

Message par tous sauf moi »

Tu y arriveras Help120222, et je suivrai ton exemple.
Bonne soirée et bon courage.
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 179
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39

Re: Tromper sans sexe

Message par Help120222 »

Merci TSM.
Tu vas y arriver aussi.
C'est normal les deux pas en avant trois pas en arrière.
Le temps est ton meilleur allié. Peu à peu, les pas en avant seront plus nombreux que les pas en arrière.
Crois moi, jamais je n'aurais pu imaginer que c'était si difficile. Certainement l'événement le plus traumatisant de ma vie de femme
Courage à toi, Bonne soirée
Ne lâche rien 💪😘
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Avatar du membre

Asturias
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 36
Enregistré le : mer. 22 déc. 2021 08:17

Re: Tromper sans sexe

Message par Asturias »

tous sauf moi a écrit : sam. 3 sept. 2022 19:11
Elle n'a pas le profil de manipulatrice, par contre, elle sait très bien mentir...
J'ai l'impression que les femmes y parviennent bien mieux que les hommes.
Je confirme. Point d'égalité entre les sexes en ce qui concerne les poker faces. C'est un talent dans lequel elles excellent !
Avatar du membre

Auteur du sujet
tous sauf moi
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 88
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Tromper sans sexe

Message par tous sauf moi »

Asturias a écrit : dim. 4 sept. 2022 08:57
tous sauf moi a écrit : sam. 3 sept. 2022 19:11
Elle n'a pas le profil de manipulatrice, par contre, elle sait très bien mentir...
J'ai l'impression que les femmes y parviennent bien mieux que les hommes.
Je confirme. Point d'égalité entre les sexes en ce qui concerne les poker faces. C'est un talent dans lequel elles excellent !
Alors comment avoir toute confiance en son épouse dans ce cas ?
C'est terrible !
Avatar du membre

milo91
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 199
Enregistré le : dim. 9 août 2020 16:30

Re: Tromper sans sexe

Message par milo91 »

u as donc essayé l’hypnose ? En quoi ça consiste concrètement ?

Ma femme, mon bourreau, est là pour moi malgré tout, on a eu des moments de tensions, mais elle me soutient le plus qu’elle peut et m’écoute.
Je parle aussi à ma psy, mais c’est tout.
Je ne me vois pas en discuter avec un membre de ma famille, des amis (mais j’en ai pas, donc), ou des collègues. Le sujet est trop tabou et gênant, qui a envie de raconter qu’il est cocu ?
L'hypnose thérapeutique (pas mesmer lol) consiste en séances ou l'on commence par une partie dialogue afin que l'hypno puisse savoir ce qui se passe dans notre tête et aussi (je pense) à prendre des infos nécessaires au travail. Avec mon hynpo cela dure presque une heure et ensuite on passe à l'hypnose qui est un état entre sommeil et éveil, quand on est un peu comateux, ou ces rêves que l'on fait en semi-conscience.
Cela permet des suggestions d’apaisement...

Tout comme toi, je n'ai pas beaucoup d'amis, trop entier, trop différent... Mais j'en ai quand même quelques uns et je n'ai pas hésité à leur en parler car il fallait que cela sorte, que l'on entende ma souffrance.
Un jour ou je pense que j'allais faire une connerie, ma collègue du sud avec qui j'étais au téléphone à senti mon désarroi et m'à fait cracher le morceau, heureusement qu'elle l'a fait, je crois que ce jour la aurait été le dernier.
Quand ton entourage est au courant, rare sont ceux qui rigolent, car quand ton couple est vu par tout le monde comme idéal et sans histoires, tout le monde se demande si c'est safe pour eux aussi...

C'est tabou et gênant pour le CF par pour nous, on à rien fait de mal...

Bises
La compréhension est une lame à triple tranchant : votre côté, leur côté, et la vérité.
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 179
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39

Re: Tromper sans sexe

Message par Help120222 »

Salut Milo

Et j'ajouterai que la honte a changé de camp. Avant le cocufié était moqué, aujourd'hui il est soutenu et le cocufieur hué.
Et c'est exact que les couples se posent alors la question de savoir si le leur est safe. Ma meilleure amie, dans les bras de laquelle je me suis effondrée, le soir même interrogeait son mari..
Mes deux enfants, adultes, sont au courant. Voir leur mère mal les inquietaient. Ils ne jugent pas leur père mais ne l'excusent pas.

Bonne fin d'après midi 🙏😘
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Avatar du membre

Auteur du sujet
tous sauf moi
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 88
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Tromper sans sexe

Message par tous sauf moi »

Et voilà.
Encore une nuit de plus à imaginer le pire pendant qu'elle dort tranquillement à côté de moi.
À me réveiller en sueur, avec des palpitations cardiaques et le souffle coupé.
Si au moins je pouvais claquer pour de bon une fois, ça s'arrêterait et on ne pourrait pas me reprocher quoi que ce soit.

Mon avis, c'est que la honte n'a pas encore complètement changé de camp : le cocu reste le cocu, celui ou celle qui a été trompé (e), qu'on a pris pour un con.
En plus, l'image de son conjoint est dégradée aussi, et je n'ai ni envie de l'un ni de l'autre.
Répondre