Arrêter de penser à l'autre femme / l'autre homme

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Auteur du sujet
Asturias
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 74
Enregistré le : mer. 22 déc. 2021 08:17

Arrêter de penser à l'autre femme / l'autre homme

Message par Asturias »

Bonjour à tout le monde,

Pour moi la découverte date de fin 2020 donc un peu plus de deux ans. J'ai choisi la voie de la réconciliation et nous sommes un bien meilleur couple qu'avant, sur beaucoup de plans. Néanmoins il se passe encore rarement une journée complète sans que je n'y pense au moins une fois, sans que je pense à la vermine qui s'est invitée (pour ne pas dire introduite...) dans notre intimité pendant des mois.

Est-ce que vous pensez encore à votre sandwich ? Selon les témoignages, j'ai lu qu'il peut se passer entre 2 et 8 ans avant de ne plus y penser du tout, en fonction de nombreux paramètres (le fait qu'il habite à proximité rend les choses plus difficiles je pense...) C'est long !

Merci
Loin de nous tout à la fois et la crainte de l’avenir, et les retours sur un passé désagréable : celui-ci ne m’est plus rien, l’autre ne me touche pas encore.
— Sénèque
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3528
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Arrêter de penser à l'autre femme / l'autre homme

Message par Sans Prétention »

Asturias a écrit : sam. 14 janv. 2023 12:28 Bonjour à tout le monde,

Pour moi la découverte date de fin 2020 donc un peu plus de deux ans. J'ai choisi la voie de la réconciliation et nous sommes un bien meilleur couple qu'avant, sur beaucoup de plans. Néanmoins il se passe encore rarement une journée complète sans que je n'y pense au moins une fois, sans que je pense à la vermine qui s'est invitée (pour ne pas dire introduite...) dans notre intimité pendant des mois.

Est-ce que vous pensez encore à votre sandwich ? Selon les témoignages, j'ai lu qu'il peut se passer entre 2 et 8 ans avant de ne plus y penser du tout, en fonction de nombreux paramètres (le fait qu'il habite à proximité rend les choses plus difficiles je pense...) C'est long !

Merci
Pour une fois, je vais parler de moi.
Ce n'est pas que je n'y pense plus.
C'est que j'y pense différemment.
Avant avec angoisse, colère, désillusion...
Maintenant avec détachement, encore avec de la colère (plus dirigée vers ma femme qu'eux parce que eux comment dire... Des ragondins quoi) mais aussi avec une certaine forme de hauteur.

Par contre zéro trauma devant un livre, film, histoire.

Je n'attribue pas cet état de fait à ma force mentale que je n'ai pas. Mais à la certitude de ma valeur intrinsèque que m'a révélé une autre femme (j'ai pas dit que c'était bien :deal: ) que je n'aurai pas trouvée hors expérience personnelle.

Je ne crois pas qu'on n'y pense plus de manière radicale.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 222
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39

Re: Arrêter de penser à l'autre femme / l'autre homme

Message par Help120222 »

Bonjour,
Mon histoire est trop jeune pour donner un avis tranché.
Un an et j'y pense tous les jours. Je creuse.
Le trauma est toujours aussi vivace. La colère aussi vive également.
Un envie de vengeance, pas question de pardon pour le moment ni de confiance.
Cette souillure de notre intimité me ronge. L'amour est là, mais ma santé décline. L'impression de tourner parfois en rond, d'être face à un mur d'incompréhension que je n'arrive pas à franchir.
Tous les jours, cette boule au ventre qui m'handicape et m'empêche d'être moi.
On en reparle dans deux ou trois ans, peut être plus.
Elle est là dans ma tête.
:A+
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Avatar du membre

milo91
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 211
Enregistré le : dim. 9 août 2020 16:30

Re: Arrêter de penser à l'autre femme / l'autre homme

Message par milo91 »

Hello,

Paradoxalement, je crois que je pense plus souvent a la femme du Sandwich qu'à lui-même...

Les conversations que j'ai eu avec elle m'ont laissé le sentiment désagréable de laisser quelqu'un dans la détresse...

Le Sandwich, disons que j'ai inversé les roles, je crois que c'est lui qui pense à moi tout les jours maintenant .... :mdr

Effectivement on prend de la hauteur mais il reste une cicatrice...

Bises
La compréhension est une lame à triple tranchant : votre côté, leur côté, et la vérité.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Asturias
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 74
Enregistré le : mer. 22 déc. 2021 08:17

Re: Arrêter de penser à l'autre femme / l'autre homme

Message par Asturias »

Sans Prétention a écrit : sam. 14 janv. 2023 13:16Maintenant avec détachement, encore avec de la colère (plus dirigée vers ma femme qu'eux parce que eux comment dire... Des ragondins quoi) mais aussi
Merci SP. Pareil, j'ai du mal à me défaire de la colère, elle est principalement dirigée vers Madame également. A un moment on réalise que l'autre n'est qu'un bouffon sans intelligence, envergure ou épaisseur (sauf sur la ceinture abdominale), qu'il a juste eu beaucoup de chance à un moment dans sa vie et qu'il a pris ça pour du talent.
Sans Prétention a écrit : sam. 14 janv. 2023 13:16 Par contre zéro trauma devant un livre, film, histoire.
Je n'attribue pas cet état de fait à ma force mentale que je n'ai pas. Mais à la certitude de ma valeur intrinsèque que m'a révélé une autre femme (j'ai pas dit que c'était bien :deal: ) que je n'aurai pas trouvée hors expérience personnelle.

Je ne crois pas qu'on n'y pense plus de manière radicale.
Pour ce qui est de ta "valeur intrinsèque", penses-tu que tu aurais pu la réaliser autrement ? De mon côté, je n'ai aucun doute sur la mienne, et ce n'est pas une autre femme qui m'y a aidé. Sans doute parce qu'aucune femme hors de la famille n'est au courant de ce qui est arrivé, ensuite parce que je n'ai jamais ressenti le besoin de tomber aussi bas que ma femme pour me venger ou "remettre les pendules à zéro". Ma belle-mère m'a beaucoup soutenu, ceci dit, avec des mots très durs pour sa fille. J'avoue que cela m'a aidé...

J'ai parfois le sentiment que je continuerai d'y penser longtemps encore. Mais tu as raison, le trauma n'est plus là avec les récits. Pas un trauma mais un inconfort tout de même. Pour ma femme aussi d'ailleurs...
Loin de nous tout à la fois et la crainte de l’avenir, et les retours sur un passé désagréable : celui-ci ne m’est plus rien, l’autre ne me touche pas encore.
— Sénèque
Avatar du membre

2lespoir
Cornu
Cornu
Messages : 10
Enregistré le : lun. 17 oct. 2022 14:06

Re: Arrêter de penser à l'autre femme / l'autre homme

Message par 2lespoir »

Bonjour,

17 mois .... Nous avons décidé de reconstruire et nous avançons.

Mais oui je pense souvent, tous les jours à celle qui a violé l'intimité de notre couple.
Une personne que je connais et que j'estimais, qui vit dans le village voisin et avec qui je peux avoir des contacts pour le boulot (obligation).

La colère s'estompe un peu, laissant place au dégoût et au mépris.
On prend de la hauteur, j'ai d'ailleurs dit à mon mari que je n'avais aucun mal à me regarder dans le miroir, moi !
Mais j'en bave et le reflet du miroir est parfois bien triste à voir. 😥

Très peu de personnes sont au courant de ce que je vis et mon mari ne veut plus en parler et tourner la page ..... facile, hein !!!!!
Alors le chemin risque d'être encore un peu long !

Courage à tous,
Bon dimanche
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 222
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39

Re: Arrêter de penser à l'autre femme / l'autre homme

Message par Help120222 »

Bonjour 2lespoir,

J'ai le même à la maison.
Elle, je l'aperçois quand je passe devant la boutique où elle travaille. Sa tête de défraîchie, 43 ans, tu lui en donnes 60.
La colère est là moins forte, mais parfois ça pète. J'ai un tempérament de feu. Je n'aime pas qu'on se moque de moi.
J'assume le fait que Monsieur Help m'a trompée et j'en ai parlé à mes proches, mes amies. L'idée qu'on puisse continuer à le voir comme l'homme parfait m'exaspère. Non il n'est ni le mari parfait, ni le gendre idéal, ni le père parfait (mes enfants sont au courant).
Je me suis reprise en main. Esthéticienne coiffeur tous les mois et nouvelle garde robe. Bon ceci dit vu ma perte de poids, je n'avais pas le choix.
Mon mari aimerait qu'on n'en parle plus mais avoue qu'en effet c'est beaucoup plus facile pour lui.
Bientôt un an.
Tout comme toi, le chemin est encore long et tortueux.

Bon dimanche :fleur
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3528
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Arrêter de penser à l'autre femme / l'autre homme

Message par Sans Prétention »

Asturias a écrit : dim. 15 janv. 2023 09:01 A un moment on réalise que l'autre n'est qu'un bouffon sans intelligence, envergure ou épaisseur (sauf sur la ceinture abdominale), qu'il a juste eu beaucoup de chance à un moment dans sa vie et qu'il a pris ça pour du talent.
Je ne serai pas aussi radical.
Mais je partage sans réserve l'idée que le sandwich n'a rien de plus de manière générale (ça peut arriver mais le cas est tellement rare que c'est plutôt une exception qu'une règle).

Il a peut-être un atout pseudo-indépassable : c'est (faussement) du "neuf".
Tu ajoutes à ça une sorte d'incompréhensible fascination pour "l'interdit"... Ça donne un Casanova. :lol:


Et, sans réserve aucune non plus, en termes de valeurs partagées, on n'est pas dans le grandiose.
Mais il ne faut jamais oublier que le cf participe activement au renforcement de l'ego de personnes peu valeureuses.

Dernier point : ce n'est pas de la "chance". C'est un positionnement stratégique dont j'ai déjà expliqué les mécanismes. "Nous" (les "fidèles" par conviction), on voit ça comme un truc magique et complexe; c'est assez basique en fait.

Asturias a écrit : dim. 15 janv. 2023 09:01 Pour ce qui est de ta "valeur intrinsèque", penses-tu que tu aurais pu la réaliser autrement ?
Tu ne vas pas intégrer cette information, ton cerveau va la rejeter mais mon but n'est pas de convaincre. Je le dis parce qu'on visite le forum et que des gens lisent : non.

Mais ça doit être de ma faute : je me suis très mal exprimé. Ce n'est pas ma valeur intrinsèque générale que je suis allé checker. Ça, je n'en n'avais pas besoin.
Je suis allé vérifier si la destruction lente (quinze ans) et l'annihilation totale de mon estime de soi en matière affective (qui datait d'avant le cocufiage) était de mon fait ou du fait que ma femme me rabaissait en permanence sans en avoir l'air (fait violemment contredit par ma vie sociale et familiale). A toujours vous sentir boulet, vous finissez par le devenir.

Je ne suis pas allé chercher l'infidélité mais voir si mon problème était médical.
Et quand (ce que vous connaissez tous très bien) votre monde s'effondre et que vous êtes proches de la mort, le "ne vous inquiétez pas monsieur, c'est passager" d'un médecin convainc peu. Aucun livre n'en parle. Il faut donc s'arracher à ses valeurs pour ne pas subir ce que pendant trente ans (autre temporalité) l'exemple parental a montré de plus inhumain et catastrophique est termes de destruction.

Je laisse ce texte volontairement ésotérique là et le décoderai le jour où ton approche sera plus nuancée.

Asturias a écrit : dim. 15 janv. 2023 09:01 De mon côté, je n'ai aucun doute sur la mienne,
Cette phrase résulte de la mauvaise formulation de la mienne. Je vais tenter un rectificatif.
Je suis solide sur ma valeur intrinsèque mais je n'ai pas la "prétention" de ne pas douter.
J'avais pourtant, comme tout le monde, un talon d'Achille.
Ma femme a tapé dedans à plusieurs reprises. Par bêtise et sans doute aussi méchanceté.
Il m'a fallu amputer pour ne pas crever.

Asturias a écrit : dim. 15 janv. 2023 09:01 et ce n'est pas une autre femme qui m'y a aidé.
Tant mieux.
Mais je crois savoir que tu n'avais pas toi mon problème.

Asturias a écrit : dim. 15 janv. 2023 09:01 Sans doute parce qu'aucune femme hors de la famille n'est au courant de ce qui est arrivé,
Là c'est chacun qui voit.
J'ai demandé avis à ma meilleure amie à l'époque : elle avait fait pareil à son mari.
Les deux ou trois conseils qu'elle m'a donnés (vu de l'autre côté c'est-à-dire du côté du cf) ont servi de fondement à tous mes conseils donnés ici. Comme quoi c'est utile d'écouter.
Précision : cette femme a eu l'élégance de quitter son mari.
Son mari a finalement réussi à la "reconquérir".
Officiellement c'est parce qu'elle voulait arrêter d'être malheureuse. Officieusement c'est "aussi" parce que son amant l'a lourdée, l'un n'étant pas contradictoire avec l'autre.
:deal:

Autre précision : c'est quelqu'un qui n'avait jamais trompé son mari auparavant et qui ne le retrompera pas.

Asturias a écrit : dim. 15 janv. 2023 09:01 ensuite parce que je n'ai jamais ressenti le besoin de tomber aussi bas que ma femme
Il y a plus bas : mourir.

Asturias a écrit : dim. 15 janv. 2023 09:01 pour me venger ou "remettre les pendules à zéro".
Je ne sais pas les autres mais j'ai fait un adultème dessus. A lire : viewtopic.php?p=58034#p58034

Je n'ai jamais eu l'intention de me venger ni de remettre les pendules à zéro.
Précision : j'ai eu "l'autorisation" de madame.
"Tu t'en tapes deux et on est quittes".

Je sais que cette information aussi tu ne la comprendras pas, mais j'ai une obligation morale de l'écrire.
Je n'ai pas choisi de tromper, ni de me venger, ni de remettre les pendules à zéro (bis). Si ça avait été le cas, je ne m'en serai pas remis et, déjà fort dégoûté de ce que j'étais devenu, je me serais trouvé encore plus minable.
Maintenant tu fais ce que tu veux avec ça, je n'attends même pas le soulèvement d'un sourcil. :)


Asturias a écrit : dim. 15 janv. 2023 09:01 Ma belle-mère m'a beaucoup soutenu, ceci dit, avec des mots très durs pour sa fille. J'avoue que cela m'a aidé...
Ma belle-mère : "Tu as eu raison de le tromper. C'est pour la fois où lui le fera. Il est comme tous les hommes, il pense avec sa braguette".
:lol: :beurk: :lol:

Précision : ce n'était pas la première fois pour ma femme et belle-maman le savait.
:deal:

Asturias a écrit : dim. 15 janv. 2023 09:01 J'ai parfois le sentiment que je continuerai d'y penser longtemps encore.
Autre information que toi tu comprends mais que d'autres ne comprennent pas encore : on y pense mais pas forcément en souffrant. La souffrance se transforme en autre chose.
Je le dis parce que la majorité des messages dans les deux premières années post découverte c'est, à 80%, je n'arriverai jamais à surmonter ça, je suis vide, ça ne partira pas. Statistiquement, c'est une contre-vérité.

Asturias a écrit : dim. 15 janv. 2023 09:01 Mais tu as raison, le trauma n'est plus là avec les récits.
Moi zéro en effet.
Mais je ne l'attribue pas à ma force de caractère.
Je l'ai dans mille domaines mais pas dans tous. Par élimination, je dirai qu'on m'a fait comprendre des choses que je ne savais pas sur moi-même et sur le monde.
Globalement je me décrirais comme une machine à apprendre. Cette femme précise dans ce contexte précis m'a apporté ce que j'aurais mis dix ans à saisir. Je n'avais probablement pas dix ans devant moi.

Asturias a écrit : dim. 15 janv. 2023 09:01 Pas un trauma mais un inconfort tout de même. Pour ma femme aussi d'ailleurs...
C'est peut-être l'une des meilleures descriptions.
Le tout maintenant, c'est d'être existentialiste (pour cette question, peut-être pas pour les autres).

"L'important n'est pas ce qu'ils ont fait de moi, l'important c'est ce que je fais de ce qu'ils ont fait de moi". (Sartre)
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3528
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Arrêter de penser à l'autre femme / l'autre homme

Message par Sans Prétention »

Help120222 a écrit : dim. 15 janv. 2023 11:03 L'idée qu'on puisse continuer à le voir comme l'homme parfait m'exaspère.
Ça pourrait être pire.
Non seulement il serait le mari exemplaire, mais toi tu serais le boulet, l'idiote, celle qui ne "mérite pas" cette merveille.
C'est à peu près ce que j'ai vécu pendant pas loin de 15 ans.

Help120222 a écrit : dim. 15 janv. 2023 11:03 Non il n'est ni le mari parfait, ni le gendre idéal, ni le père parfait (mes enfants sont au courant).
Ma femme est une mère exemplaire mais une épouse exécrable.
"Nous" lions le couple parental au couple amoureux.
"Ils" n'ont pas la même approche (d'où le syndrome de la Madone et la putain).
Donc c'est peut-être un bon père.
Je n'y suis pas, je ne sais pas.

Est-ce un au moins un bon père ?

2lespoir a écrit : dim. 15 janv. 2023 10:35 j'ai d'ailleurs dit à mon mari que je n'avais aucun mal à me regarder dans le miroir, moi !
Mais j'en bave et le reflet du miroir est parfois bien triste à voir. 😥
Donc tu ne te regardes pas avec suffisamment d'amour propre (expression on ne peut plus indiquée ici...).
:fleur
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 222
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39

Re: Arrêter de penser à l'autre femme / l'autre homme

Message par Help120222 »

Oui il a été un bon père, il l'est toujours et c'est un super Papi.
:fleur :A+
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Avatar du membre

tous sauf moi
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 119
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Arrêter de penser à l'autre femme / l'autre homme

Message par tous sauf moi »

SP : en te lisant, j'ai très envie de deux choses :
- ne jamais rencontrer ta belle mère qui, si j'ai bien compris, excuse moi du terme, est une vraie salope prête à pardonner toutes les fautes de sa fifille chérie et à t'enfoncer en même temps, :evil:
- rencontrer ta maîtresse qui t'a tant appris sur toi et sur le couple en général, et qui a su te rassurer...si en plus elle est jolie et sexy, je veux bien être sans amant et bénéficier de son savoir. :D

Alors ? Prêt à partager ? (Ta maîtresse, hein, pas ta belle mère :mdr )
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3528
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Arrêter de penser à l'autre femme / l'autre homme

Message par Sans Prétention »

tous sauf moi a écrit : dim. 15 janv. 2023 14:41 SP : en te lisant, j'ai très envie de deux choses :
- ne jamais rencontrer ta belle mère qui, si j'ai bien compris, excuse moi du terme, est une vraie salope prête à pardonner toutes les fautes de sa fifille chérie et à t'enfoncer en même temps, :evil:
Tu as mal compris : elle l'encourageait, ce qui n'est pas la même chose.

tous sauf moi a écrit : dim. 15 janv. 2023 14:41 - rencontrer ta maîtresse qui t'a tant appris sur toi et sur le couple en général, et qui a su te rassurer...si en plus elle est jolie et sexy, je veux bien être sans amant et bénéficier de son savoir. :D
:fou:

tous sauf moi a écrit : dim. 15 janv. 2023 14:41 Alors ? Prêt à partager ? (Ta maîtresse, hein, pas ta belle mère :mdr )
Les âmes ne se partagent pas.
Elles fusionnent ou elles continuent leurs routes.

:)
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

tous sauf moi
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 119
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Arrêter de penser à l'autre femme / l'autre homme

Message par tous sauf moi »

A SP :

elle l'encourageait carrément ! Quelle salope. Tu lui as fait quoi pour qu'elle te déteste à ce point ?

Eh ben, tu parles de partage d'âme avec ta maitresse, on a l'impression que tu es plus proche d'elle que de ton épouse...
Avatar du membre

milo91
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 211
Enregistré le : dim. 9 août 2020 16:30

Re: Arrêter de penser à l'autre femme / l'autre homme

Message par milo91 »

C'est assez complexe cette histoire de vraie valeur etc...

Savoir ce que l'on vaut en termes d'être humain, de valeurs, de compétences, etc... C'est finalement assez différent de savoir ce que l'on vaut "sur le marché".

L'adultère nous met un tel coup dans la tronche que pendant un temps, on à une image de soi dégradée...

On peut la reconstruire de beaucoup de façons différentes mais la plus sure est de sentir le désir que l'on peut engendrer sur le sexe opposé (ou le même selon sa recherche)...

La je vous suis a fond les copains, je survalide.

Par contre, il ne faut pas non plus tomber dans l’angélisme, on est pas tous des canons de beauté avec des atouts de séduction terribles et tout ne se joue pas dans la tête (le fameux, Gainsbourg, il était moche et pourtant....)

Quand on se met sur le marché (et je crois que beaucoup s'y sont frottés....) on s’aperçoit vite qu'il est très concurrentiel.

Et la vous pouvez vous faire encore plus mal... (essayez les sites de rencontre avec un physique moyen et regardez le faible taux de contact, refaites l'essai avec un fiche cheatée ... Surprise...)

Bon tout cela pour ne rien dire en fait lol si ce n'est que retrouver une image de soi correcte est en soi bien moins une garantie que de se faire draguer...

En fait avec leurs conneries, ils nous renvoient presque à leurs démons, on finit par avoir nous aussi besoin de séduire pour se rassurer...

La haine quoi...

Bises
La compréhension est une lame à triple tranchant : votre côté, leur côté, et la vérité.
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 222
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39

Re: Arrêter de penser à l'autre femme / l'autre homme

Message par Help120222 »

En fait avec leurs conneries, ils nous renvoient presque à leurs démons, on finit par avoir nous aussi besoin de séduire pour se rassurer...

Je valide à 100 % Milo.
Notre ego prend un sacré coup de pelle et nous recherchons notre identité. Perso, cela a modifié ma façon de me regarder. Je recherche le regard des autres hommes pour me rassurer sur mon apparence. Ma confiance en moi a été éparpillée façon puzzle.

Bises :A+
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Répondre