Vos dons permettent de faire vivre l'association Faire un don

Me dit-elle toute la vérité ?

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Pasodobla
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 84
Enregistré le : mer. 24 juil. 2019 22:46

Re: Me dit-elle toute la vérité ?

Message par Pasodobla »

Bonjour,

C'est un signal d'alerte, qui n'est pas le premier.
Tu as la chance que ta femme t'ai prévenu avant de son mal être dans votre couple et tu n'as pas réagi.
Tu t'es dit que ça passerait.
Mais ce ne sont pas des paroles en l'air : réagit !
Je ne sais pas si le baiser avec l'autre homme est réel ou si c'est pour te faire réagir encore une fois.
Mais si tu tiens à elle, elle te laisse une chance de le lui montrer.
Alors montre lui 😊
Avatar du membre

tous sauf moi
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 188
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Me dit-elle toute la vérité ?

Message par tous sauf moi »

Bonjour tout le monde.

Old-boy : tu n'as pas tort. Au final, on s'emmerde pour pas grand chose, et on devrait profiter de chaque journée qui nous reste avant le grand voyage. Carpe diem, vivre au jour le jour. J'essaie de m'appliquer ce raisonnement, pour moi, pour mon couple, mais c'est dur, très dur, et suivant les périodes, ma motivation fluctue, la douleur reprenant le dessus sur la raison.

SP : toujours intéressantes tes interventions. Je persiste et je signe : parfois, ne pas savoir, quand c'est possible, est la solution la moins douloureuse. Je veux que ma théorie soit claire : s'il s'agit d'une infidélité chronique, sur la durée, avec un ou plusieurs partenaires susceptibles d'êtres démasqués (voisins, amis, collègues, ou situés géographiquement proches), là c'est clair que le risque d'être découvert est important et lorsque ce sera le cas, le conjoint qui aura été trompé voudra naturellement tout savoir, c'est humain. Par contre, si, comme dans mon cas, l'adultère a été commis une seule fois, lors d'une séparation géographique importante, avec peu de risque de dévoiler l'affaire, bref si la cocufieuse peut garder son acte secret, et ne compte plus revoir son amant, alors oui, elle peut épargner de la douleur à son conjoint en ne révélant rien.
Le mari trompé ne le saura jamais, pensera sa femme fidèle, cette dernière aura fauté une fois, devra vivre avec sa culpabilité si tant est qu'elle en ait une, mais si elle tient à sauver son couple, ne rien dire sera la meilleure alternative. Dans mon cas, j'aurais préféré ne jamais savoir qu'ils ont dormi ensemble, je ne serais pas dans cet état désormais, franchement. Et je ne l'aurais jamais découvert, impossible. Seule sa révélation fait que je le sais maintenant, et si elle l'a fait, c'était non pas pour se soulager la conscience 25 ans après, mais pour me faire réagir ou me pousser au divorce, mais au final, elle se bat maintenant pour me garder sauf que je souffre continuellement.
Bref, quand c'est possible, bien cacher une infidélité évite beaucoup de souffrance inutile.

Robert : comme les autres, je te conseille de sauver ton couple, mais cela ne t'empêche pas de creuser un peu en discutant avec ta femme sur ce qu'elle a fait exactement, et lui dire que t'as besoin de savoir, même si ça peut te faire mal, car vivre dans le doute est une douleur tout aussi importante.
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 285
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: Me dit-elle toute la vérité ?

Message par Old-boy »

Tsm je ramène toujours à mon vécu mais je suis partie pendant 1 an. A une époque où le seul moyen de communication c'était le courrier. Je suis revenu, le jour où je suis revenu on a recommencé comme si on c'était quitté là veille. On a parlé de ce que l'on avait fait et vu pendant cette année sauf au niveau sexe. Cela n'avait aucune importance ce qui était important c'est ce que nous vivions et vivons encore.Elle m'a parlé, 20ans après, d'un étudiant,je n'ai rien voulu savoir ce qui était important c'est ce que nous vivons. Je crois qu'il faut vivre à fond le présent, le passé est immuable et le futur incertain.
Vous ne changerez pas le passé mais vous pouvez vivre votre present et votre futur à fond
Avatar du membre

Asturias
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 192
Enregistré le : mer. 22 déc. 2021 08:17

Re: Me dit-elle toute la vérité ?

Message par Asturias »

SP, tu peux me rajouter à ta liste des mensonges, bien entendu. Tous les types de mensonges, les mensonges par omission (je ne me souviens pas, c’est bête), les inexactitudes comptables (non mais je t’assure, c’est juste arrivé 4 ou 5 fois), ou encore les gigantesques couleuvres (sur la tête des enfants, j’allais le quitter si tu n’avais rien découvert)…

Dans ton cas Robert, même si j’ai un biais cognitif comme beaucoup de gens ici, je suis convaincu qu’elle ment. Part du principe qu’elle ment sur le nombre de fois, sur la chronologie , et sur ce qui est arrivé. Son comportement actuel, c’est à dire te reprocher à toi son comportement -minable-, mais aussi sa façon d’être « agacée » que tu en parles, de vouloir mettre la poussière sous le tapis après avoir balancé cette énorme coucougnette dans le potage, me laisse à penser que tu es loin d’avoir la vérité.

Tu ne l’écoutais pas, tu ne la flattais pas assez ? Elle n’avait qu’à te quitter. Une tromperie n’est pas une façon de sauver un couple, c’est l’acte égoïste et minable d’une personne qui a besoin de se faire soigner.

Ma recommandation si tu cherches vraiment la vérité : opérer le 180 degrés, c’est à dire ne pas tolérer que ta femme mène la danse, prendre acte de la tromperie et de ses conséquences, et prendre le large. Tant qu’elle sait que son acte n’a aucune conséquence pour elle, tu n’auras pas la vérité.
Loin de nous tout à la fois et la crainte de l’avenir, et les retours sur un passé désagréable : celui-ci ne m’est plus rien, l’autre ne me touche pas encore.
— Sénèque
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 461
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39
Mon histoire : viewtopic.php?t=4563
Localisation : Nord ouest

Re: Me dit-elle toute la vérité ?

Message par Help120222 »

Bonjour Robert,

Je rejoins Asturies dans son raisonnement.
Un cocufieur reste un menteur.
Tu as deux solutions.
Soit tu te contentes de ce qu'elle t'a dit, tu lui fais confiance et vous tournez la page. Soit tu creuses et là, tu verras bien ce que tu découvres. souvent des histoires très glauques et c'est pour cela que la honte les étouffe.
15 mois après la découverte de l'infidélité de mon mari, je me doute qu'il n'a pas entièrement dit la vérité, qu'il y a encore des mensonges, probablement pour me protéger, car il regrette sa faute. Il restera du ressentiment. Surtout j'apprends sur moi. Que j'ai de la valeur, que jamais en 31 ans de relation je n'ai désiré un autre homme que lui. Il le sait, je lui ai dit. A lui de se débrouiller avec sa culpabilité et sa honte.
Il n'existe pas de "adultère pour les nuls" qui expliquerait le comportement des cocufieurs car chaque histoire est différente et chaque cocufié réagit avec ses outils, ses blessures et ses failles.

Bon courage et bon dimanche :fleur
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3916
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Me dit-elle toute la vérité ?

Message par Sans Prétention »

tous sauf moi a écrit : sam. 20 mai 2023 10:30 Je persiste et je signe : parfois, ne pas savoir, quand c'est possible, est la solution la moins douloureuse. Je veux que ma théorie soit claire : s'il s'agit d'une infidélité chronique, sur la durée, avec un ou plusieurs partenaires susceptibles d'êtres démasqués (voisins, amis, collègues, ou situés géographiquement proches), là c'est clair que le risque d'être découvert est important et lorsque ce sera le cas, le conjoint qui aura été trompé voudra naturellement tout savoir, c'est humain. Par contre, si, comme dans mon cas, l'adultère a été commis une seule fois, lors d'une séparation géographique importante, avec peu de risque de dévoiler l'affaire, bref si la cocufieuse peut garder son acte secret, et ne compte plus revoir son amant, alors oui, elle peut épargner de la douleur à son conjoint en ne révélant rien.
Je suis content de ne pas avoir trahi ta parole en disant :
Sans Prétention a écrit : mer. 17 mai 2023 08:17 En arrivant sur le site TSM disait "tous les cocus ne veulent pas savoir". J'ai corrigé la phrase en disant que lui préférait ne pas savoir mais que je ne connais que peu de cocus (statistiquement) qui préféraient ne pas savoir. Les internautes sont venus lui confirmer le fait malgré la douleur et le désespoir. TSM avait donc raison pour lui mais pas pour la majorité (statistique). D'ailleurs j'imagine qu'il aurait préféré ne pas savoir compte tenu de son profil, qu'il persiste et signe. Mais alors ça fait la troisième personne que je vois dans son cas. Par rapport à l'écrasante majorité, il ne constitue donc pas la règle, mais l'exception.
Par contre, toujours en faisant référence à son témoignage, TSM ne sait actuellement toujours pas exactement ce qui s'est passé (il confirmera). Mais il pourra te dire que ce que sa femme lui a annoncé en premier lieu était plus léger que ce qu'elle a annoncé en dernier ressort.

Je suis également content de ne pas avoir trahi les faits en citant notamment les internautes qui écrivent ici :
tous sauf moi a écrit : lun. 15 mai 2023 19:07 Il y a plus de 20 ans, ma femme, au retour d'une semaine de vendanges, a voulu me quitter et m'a avoué avoir embrassé un gars lors de la soirée de fin de séjour.

L'année dernière, plus de 20 ans après donc, elle m'avoue qu'elle l'a rejoint dans son lit mais qu'ils n'auraient que discuté tout en s'embrassant de temps en temps jusqu'à s'endormir dans les bras l'un de l'autre. Rien de plus et tout habillé.
Asturias a écrit : dim. 21 mai 2023 09:11 SP, tu peux me rajouter à ta liste des mensonges, bien entendu. Tous les types de mensonges, les mensonges par omission (je ne me souviens pas, c’est bête), les inexactitudes comptables (non mais je t’assure, c’est juste arrivé 4 ou 5 fois), ou encore les gigantesques couleuvres (sur la tête des enfants, j’allais le quitter si tu n’avais rien découvert)…
Help120222 a écrit : dim. 21 mai 2023 09:31 Je rejoins Asturies dans son raisonnement.
Un cocufieur reste un menteur.
(...)
15 mois après la découverte de l'infidélité de mon mari, je me doute qu'il n'a pas entièrement dit la vérité, qu'il y a encore des mensonges, probablement pour me protéger, car il regrette sa faute. Il restera du ressentiment.

En revanche :
Old-boy a écrit : dim. 9 avr. 2023 22:11 Dans ma longue vie de couple au tout début de ma relation avec ma femme je sus parti 1 an a l'autre bout du monde. Quand je suis rentré nous avons continué notre histoire et ce qui c'était passé pendant cette année n'a jamais eu d'importance ni pour ma femme, ni pour moi. Peut être 20ans après elle m'a parlé d'un étudiant et moi je lui ais parléde jeunes néozélandaises qui venaient en séjour linguistique. Cela n'a jamais eu aucune importance
Old boy, tu confonds deux concepts pourtant éloignés.
Le premier concept est celui d'honnêteté et le second est celui de tolérance.

Sans Prétention a écrit : mar. 16 mai 2023 08:19 C'est ta vision personnelle des choses et elle est tout à fait juste pour ton couple et toi.
Maintenant, lis les témoignages. Moins de 1 cf 10 a dit la "vérité" post découverte. Ce qui range ton optique dans la catégorie "exceptions" et c'est tout à ton honneur.

Tu peux être étonné du fait, je le suis moi-même mais c'est la réalité. Les motivations humaines ne sont pas, contrairement à une idée reçue, lisses. Et les réactions rationnelles ne le sont que dans certains cadres.
En d'autres termes, l'infidélité peut être factuellement grave mais tu peux ne pas trop mal le prendre parce tu as toi-même un peu pris le large.

On peut avoir des limites personnelles très amples et donc ne pas donner trop d'importance à un mensonge en choisissant de focaliser sur le présent (d'autant que si vous étiez d'accord sur le principe, même de manière tacite, il n'y a pas à proprement parler de mensonge :doute: ).
Mais c'est plus compliqué pour certaines personnes parce qu'elles placent le respect à un autre endroit. :deal:
Sans Prétention a écrit : lun. 14 mars 2016 16:06 "Le respect (du latin respicere signifiant « regarder en arrière ») évoque l'aptitude à considérer ce qui a été énoncé et admis dans le passé, et d'en tirer les conséquences dans le présent. Il peut ainsi être question du respect d'une promesse, du respect d'un contrat ou du respect des règles d'un jeu. Dans ces exemples, le respect évoque l'aptitude à se remémorer le moment dans lequel un être humain s'est engagé, respectivement, à tenir sa promesse, à satisfaire aux conditions du contrat, ou à se conformer aux règles du jeu.
Le respect appliqué à un être humain prend un sens plus proche de l'estime, et s'appuie sur l'aptitude à se remémorer les actes auparavant accomplis par un être humain, lorsque ceux-ci sont dignes d'être reconnus. Le respect ne doit pas être confondu avec la tolérance, car celle-ci n'a pas les mêmes motifs, et contrairement au respect, elle n'est pas incompatible avec le mépris."
:doute:


Au final, tu peux donc affirmer que dans le cas de Robert précisément, comme le dit aussi Pasodobla (et TSM), que ce n'est pas si important ou grave. C'est un point de vue, je ne te reprendrai pas là-dessus. :jap:

A l'inverse, tu ne peux pas dire contre les faits et l'ensemble des témoignages écrits que les cf disent la vérité parce que... c'est logique. Cette partie là de ton raisonnement est fausse. C'est pourquoi je suis intervenu. :)


Pour plus de transparence, je vais écrire en vert (feu vert) ce qui est exact, en rouge ce qui est faux et en bleu mon avis perso.

Les cf disent toujours la vérité : faux.
Les cf ne disent jamais la vérité : faux.
En général, les cf disent la vérité : faux.

En général, les cf cachent la vérité : vrai.

La femme de Robert dit la vérité : on ne peut pas le savoir.
La femme de Robert ment : on ne peut pas le savoir.
La femme de Robert dit probablement la vérité : c'est possible, mais compte-tenu des "statistiques", les "chances" pour qu'elle dise la vérité sont minces. Ce qui fera pencher la balance dans un sens ou dans l'autre, solidifiera le raisonnement, c'est le contexte (son attitude) et le passif. Pencher la balance, pas donner un poids précis.
La femme de Robert ment probablement : compte-tenu de l'attitude des cf, c'est un scenario à envisager sérieusement histoire de ne pas penser qu'on est fou ou con alors qu'on trouve des preuves et que l'autre essaie de nous la faire à l'envers.

Le mensonge permet de manipuler les cocus pour les culpabiliser : ça dépend. Il y a de très graves cas de manipulation et d'autres cas où le cf ne fait que se protéger les fesses.
Lorsque le cf a un trouble narcissique, le mensonge sert à manipuler et culpabiliser le cocu : très très souvent oui. D'où la nécessité d'interroger le passif.


C'est obligé de savoir toute la vérité dans les moindres détails pour reconstruire : faux.
Ce n'est pas important de savoir toute la vérité pour reconstruire : faux.


Ce qui est important c'est d'être fidèle à ses valeurs.


Je suis d'accord avec le fait que ce n'est pas tant la tromperie en tant que telle qui est importante. Mais j'invite à la prudence car parfois (et il faut le savoir) l'infidélité est un signe d'expression de narcissisme destructeur.
De plus, même en cas de mensonge "léger" et sans arrière pensée destructrice, en fonction de ses aspirations profondes, de son histoire, parfois il n'est pas possible de passer par-dessus.
tous sauf moi a écrit : sam. 20 mai 2023 10:30 Old-boy : tu n'as pas tort. Au final, on s'emmerde pour pas grand chose, et on devrait profiter de chaque journée qui nous reste avant le grand voyage. Carpe diem, vivre au jour le jour. J'essaie de m'appliquer ce raisonnement, pour moi, pour mon couple, mais c'est dur, très dur, et suivant les périodes, ma motivation fluctue, la douleur reprenant le dessus sur la raison.
Autre élément :
Buster83 a écrit : ven. 19 mai 2023 08:11 Selon elle ça ne change rien de savoir où non , moi j estime que le nombre de fois a toute son importance pour faire la différence entre un dérapage et une vrai relation.

D'où mes questions à Robert. :doute:
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Asturias
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 192
Enregistré le : mer. 22 déc. 2021 08:17

Re: Me dit-elle toute la vérité ?

Message par Asturias »

Tout à fait d'accord avec Sans Prétention sur l'ensemble de ces points. J'ajouterais, par souci de concision : la femme de Robert a déjà menti, peu importe qu'elle ait avoué d'elle-même ou non. Restituer l'objet volé n'annule pas le vol, rétablir la vérité n'enlève pas le mensonge. Elle a attendu au minimum (selon ses dires) trois semaines pour avouer la tromperie. Et ce ne sont que des hypothèses, dans la mesure où c'est elle qui maîtrise à la fois la chronologie et la narration.

Pourquoi lui accorder un quelconque "bénéfice du doute", dans la mesure où la confiance la plus élémentaire est rompue, dans la mesure où elle admet qu'elle est capable de mentir, et qu'en plus elle refuse d'en reparler ? La seule présomption valable ici, c'est une présomption de culpabilité : si elle est si certaine de sa version des faits, elle doit être capable d'en parler, de donner tous les détails dont Robert peut avoir besoin pour se rassurer et envisager de rester. Si elle évacue le sujet, c'est probablement qu'elle sait que plus elle va parler, plus elle risque de se trahir.

Un vrai truc de cf, ça, "on a le droit de trahir tout le monde mais attention, on ne se trahit pas soi-même"... :roll:

Pour ceux qui ne connaissent pas ces méthodes, aux Etat-Unis le passage au détecteur de mensonges est autorisé et souvent reconnu comme preuve légale : vous n'imaginez pas la quantité d'aveux des cf qui n'interviennent qu'une fois que le rendez-vous est pris ! :)
Loin de nous tout à la fois et la crainte de l’avenir, et les retours sur un passé désagréable : celui-ci ne m’est plus rien, l’autre ne me touche pas encore.
— Sénèque
Avatar du membre

tous sauf moi
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 188
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Me dit-elle toute la vérité ?

Message par tous sauf moi »

Bonjour la compagnie.

Old-Boy : tu as fait le bon choix en demandant à ne rien savoir de ce qu'elle a pu faire avec cet étudiant. Moi, je suis trop curieux et trop jaloux pour faire comme si de rien n'était, j'ai besoin, maintenant qu'elle a lâché cette bombe, de tout savoir dans les moindres détails. (Mais SP, j'aurais préféré rester dans l'ignorance totale, qu'elle ne m'ait rien dit l'année dernière, et que je continue à croire que leur histoire s'est limitée à un baiser échangé sans rien de plus)

Asturias : je pense aussi que sa femme ment. On le saura peut-être bientôt...
Je suis aussi d'accord sur le fait que tromper n'est pas la solution à un manque d'attention, de flatteries, d'écoute : trop facile comme excuse, et toujours utilisée par les femmes.
J'aime aussi ta métaphore avec le vol !
Dans mon couple, je pensais que nous ne nous étions jamais menti, en tout cas pas sur des choses aussi graves (je ne parle pas du cadeau de Noël, de la sortie qui doit rester une surprise, etc).
Désormais, son mensonge a changé ma vie, ma philosophie du couple, mon regard sur elle.
C'est un séisme pour moi.
Ca remet tout en question
Et je te rejoins aussi entièrement sur le fait qu'elle doit désormais être capable d'en parler e de donner tous les détails, sinon c'est la porte ouverte au doute et à la suspicion.
Hélas, la mienne profite de l'ancienneté des faits pour prétendre ne plus se rappeler des détails.
Un peu facile de sortir une bombe atomique 25 ans après et ensuite de se cacher derrière le temps passé pour ne plus pouvoir apporter les réponses souhaitées.
J'aimerais bien pouvoir profiter du détecteur de mensonge.
Il parait qu'il y a une société qui offre ces services à Lyon...un peu loin de chez moi.
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 780
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: Me dit-elle toute la vérité ?

Message par Mitsou78 »

Bonjour,
De passage rapide (mais j'ai 'presque tout lu), un ressenti con bête et méchant, je crois simplement que Mem Robert appuie de son aveu ses alertes près Robert...
Aucune preuve dans un sen ou dans l'autre, un pu....n de ressenti.
Que ce soit le cas ou non, Mme semble être présente et vouloir cultiver le couple.
Sans plus d'éléments je le vois comme ça.

Pour ce qui est de minimiser, c'est simplement naturel, n'importe qui pour les motifs précisés par SP réagit de cette façon. Pas vu, pas pris...

Pour ma part, un simple baiser n'est pas forcément anodin, il révèle finalement pas mal de chose.
Un smack en passant relève d'un jeu, de l'instant, d'une situation. On peut s'en sentir trahi, c'est sûrement plus par estime personnelle.
Un baiser relève à mon sens d'une toute autre intimité, d'une profondeur de sentiments différente, répond souvent d'un jeu de séduction antérieur.
C'est un cap supplémentaire dans la transgression, mais je crois que la bouche et la langue restent des organes hautement intimes.
Le cap supplémentaire est bien l'acte sexuel, qui empile les actes de transgression, la dernière barrière au respect.

Pour ce qui est des statistiques, nous en sommes passés de rien, à jeu, rencontres, puis acte sexuel...
Entre temps le baiser volé avait eu lieu (il répond déjà d'une intimité nouvelle, preuve il reste caché longtemps), puis le second auquel elle répond, intimiste, avec la langue qui marque pour elle l'instant de cocufiage.
A la question, de quand elle date la transgression, premier cap quand il lui vole un baiser, second quand elle y répond.... Avant n'était finalement qu'un jeu.

Au demeurant donc, les histoires, charme que j'ai pu déployer, charmant on l'est ou pas, selon sa définition, ne relève pas de la transgression mais du jeu... Toutefois, c'est l'argumentation à sa vengeance qu'elle utilise.
Preuve que le transfert de responsabilité et la culpabilité restent à angles variables...

C'est dernier éléments datent de quelques mois, comme quoi, des secrets peuvent persister toujours autour de ces relations.

Si je m'en réfère donc à son barème, je ne l'ai jamais trompé.
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3916
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Me dit-elle toute la vérité ?

Message par Sans Prétention »

Asturias a écrit : dim. 21 mai 2023 12:20 Un vrai truc de cf, ça, "on a le droit de trahir tout le monde mais attention, on ne se trahit pas soi-même"... :roll:
Lol.

On se demande alors pourquoi, dans bien des cas, le cf revient la queue entre les jambes en affirmant "je n'aime que toi, j'ai fait une erreur", après un "cétafote" très marqué et insistant.
(Est-ce que "cetafote" est compatible avec "être fidèle à soi" ? Est-ce que "j'ai fait une erreur je réalise maintenant que c'est toi que j'aime" est l'expression d'une fidélité à soi ou à un démon de midi passager ?)

Conclusion : ils se sont bien trahis eux-mêmes entre le moment A où ils promettent fidélité, le moment B où ils rompent la promesse... sans en parler à l'autre ! Et le moment C où ils se rendent compte que le moment B était une erreur. Et si ça ne l'était pas, fidèles à eux-mêmes, ils devraient partir... Ce qu'ils ne font que très rarement.

Je développe pas plus mais c'est complètement con comme défense déjà parce que les libertins, oui, ne se trahissent pas eux-mêmes, pas les cf (souvent moqués par le milieu qui les voit comme des hypocrites qui n'assument pas leurs désirs :lol: ).
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Répondre