Vos dons permettent de faire vivre l'association Faire un don

10, 5, 1... C'est mon tour

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Auteur du sujet
Goku
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 29
Enregistré le : jeu. 10 août 2023 09:38

10, 5, 1... C'est mon tour

Message par Goku »

Bonjour à tous,

10 ans de ma vie, 5 ans de mariage et 1 enfant.

Je(M34) ne sais même pas par quoi commencer, même si après avoir lu quelques témoignages ici, je semble être un cas typique, c'est tellement difficile...

J'ai rencontré ma femme(32) il y a 10ans, nous nous sommes mariés il y a 5 ans en grandes pompes église robe blanche et tout le tralala alors que je ne suis pas croyant du tout (certains diront que ça partait mal déjà je sens :D), acheté une maison y'a 3 ans (c'est moi qui voulait, mais c'est elle qui a dit oui après la visite de plusieurs) et un enfant il y a un an et demi (pareil j'étais partant avant elle mais c'est elle qui a donné le go).

Dans les faits récents, 6-8 mois après la naissance de ma fille elle a fait une dépression depuis je me suis occupé de ma fille tout seul, alors que j'avais déjà pris en charge l'ensemble des tâches domestiques lors de la grossesse et que je bosse.
Cela fait donc en gros 1 an que je tenais à bout de bras notre couple, sans vraiment grand-chose en retour, ni gratitude ni affection rien... (A si peut être un peu les fois où elle buvait trop...)
Mais en y réfléchissant ce déséquilibre était déjà là avant, même si moins marqué il était bien là et je n'ai pas voulu le voir, je me suis convaincu que je faisais ce qu'il fallait, soutenir sa femme qui va mal sans rien attendre en retour c'est mon rôle... Quel con...

Voilà 2 semaines que j'ai entendu ce que je pensais ne jamais entendre.
Elle m'a demandé si je voulais aller voir un psy de couple, j'ai dit oui en espérant qu'elle avait l'intention de changer et au lieu de penser qu'à son taf, s'occuper plus de sa fille et peut-être de moi.
Le rdv était un peu lunaire, j'avais l'impression de revoir les discussions que j'avais avec elle. La psy lui disait exactement ce que je lui dit depuis un moment.
On en debrief le soir, je lui dit que j'ai rien appris de nouveau et que elle non plus on dirait. Elle fini par me dire qu'elle n'a plus de sentiments pour moi... Là c'est le choc, je me dis qu'avec tout ce que j'ai fait, tout ce que j'ai enduré pour que ça marche alors qu'elle foutait presque rien pour nous (et pour ma fille non plus et là aucun rapport avec le fait qu'elle ne m'aime plus), elle me sort ça !! Je lui demande deux fois si y'a un autre mec, la réponse est non.

On devait passer quelques jours chez ses parents le lendemain, je lui dit d'y aller toute seule avec la petite.
On devait se voir à sa demande, en terrain neutre (Airbnb) après ces quelques jours pour en discuter.
J'ai pris le temps de réfléchir, marcher et plus j'y pensais plus je savais qu'un truc n'allait pas.
J'ai fini par l'appeler pour la faire avouer, après beaucoup d'insistance elle fini par m'avouer qu'elle a presque embrassé un collègue y'a quelques temps, mais qu'elle n'est pas comme ça et que ça c'est arrêté là.
Je n'y crois pas et insiste encore, elle finit par jurer sur la tête de ma fille qu'il n'y a rien eu d'autre. Là le doute s'installe, je me calme quelques secondes et finalement non j'insiste à mort elle avoue l'avoir embrassé, je raccroche direct... J'ai compris sur le coup, que ce n'était pas que ça.
Elle me rappel 20min après et avoue avoir couché avec un collègue marié avec des enfants pendant un déplacement deux semaines avant, et moi je gardait notre fille malade, j'avais pris un jour de congé puisque pour elle c'est impossible le travail est trop important...
Je suis tellement écoeuré, abattu, déchiré, j'ai envie de vomir.

Elle a passé les quelques jours restants chez ses parents, au retour j'ai pris ma fille et je suis partie chez mes parents direct sans discuter.
Pendant ces quelques jours j'ai réalisé pas mal de choses (que je me suis vachement isolé et fermé à beaucoup de monde et que je suis bien seul maintenant par exemple), mais je suis toujours dans la sidération, comment a-t-elle pu faire ça...
Elle n'amait peut-être pas notre vie, mariage, maison, gosse c'est trop "banal" ? Mais je ne l'ai jamais forcé à quoi que ce soit. Je sais que pour la tromperie c'est 100% sa faute et je pense l'avoir intégré, mais ne pas comprendre rend la chose encore plus insupportable j'ai l'impression...

J'arrive à relativiser sur la rupture, celle qui a pu faire ça ce n'est pas celle que j'ai aimé, marié et avec qui j'ai eu un enfant, ma femme je l'ai perdu je ne sais quand dans le passé, si je l'ai jamais vraiment eu. Celle qui reste, elle me fait du mal c'est certain, mais je ne sais pas qui c'est, elle me donne juste la gerbe.
Par contre reste ma fille, du haut de ses 18mois qui va devoir vivre avec les répercussions et ça me déchire le cœur... Je ne sais pas comment la protéger...
Sans parler de la maison que je voudrais garder mais avec un prêt à peine remboursé ça va être compliqué...

Je pensais être un bon mari et un bon père, mais je me faisais juste marcher dessus...
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 784
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: 10, 5, 1... C'est mon tour

Message par Mitsou78 »

Comme d'autres te diront, désolé de te lire ici....
Maintenant cet espace est le tiens d'autres viendront pour étayer, complémenter....

Il serait bien de nous parler de votre passif respectif et commun, de votre situation au début, milieu jusqu'à la découverte de votre couple.

Il semblerait que Madame n'était pas prête à tant d'engagements, possible faille(s) à éluder.
Possible que l'érosion du couple soit passée par là, même si un poil précoce la crise de milieu de vie s'annonce, les atouts de la dame commencent à s'envoler sous l'effet du temps, il faut tester si le charme opère encore un peu, beaucoup, pas du tout...
Puis le Don Juan de passage s'émoustille à jouer du violon à une autre belle que la sienne, ras le bol de la madone à la maison, vive un petit ébat avec la putain... (Je n'insulte pas ton épouse, c'est l'effet madone et putain, de son coté à elle, il y avait à la maison la madone au masculin, il lui fallait le salaud, la bad boy qui réveille les papillons du bas ventre)....

Tout ça pour situer votre état...

Reste un petit bout de 18 mois qui aura besoin d'un père et d'une mère, des deux en bonne santé psychologique. Alors sûrement très utile que tu te fasses aider parce qu'il va falloir être fort pour vous deux (Père et fille)....

Il semblerait que le choix de la séparation soit acté.

Un bon mari tu sembles l'avoir été, bon père tu seras, son mal amour fait que tu penses en être partiellement responsable. C'est celui qui faute qui cultive une faille, pas l'inverse, les solutions à un mal être son multiple autres que de se vautrer ailleurs....

Bon courage... :fleur
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 286
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: 10, 5, 1... C'est mon tour

Message par Old-boy »

C'est sur que tu viens de te prendre un TGV dans la tête.
Comme tu l'as écrit: tu es dans la sideration et tu es incapable de comprendre, d'analyser, de prendre une décision.
Sur ce qui a amenè ce cataclysme tu as certainement une part de responsabilité, Sur le cataclysme, tu n'as aucune responsabilité, c'est tout pour sa pomme.
Quelque soit la suite de votre histoire, il va falloir que tu affrontes le problème.
N'oublis pas que ce qu'elle va te balancer c'est son ressenti, ce n'est pas ton ressenti et ce n'est que partiellement la réalité.
Tu as fait une bonne chose de t"éloigner déelle mais malgrè tout, ne prends aucune décision, a moins qu'elle ait déjà décidé de la suite.
Comment justifie t elle ses actes. Il y a des chances pour que tu en prennes plein la tête mais comme le dise beaucoup ici: Pourquoi ne t'a t elle pas quitté?
Avatar du membre

Auteur du sujet
Goku
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 29
Enregistré le : jeu. 10 août 2023 09:38

Re: 10, 5, 1... C'est mon tour

Message par Goku »

Bonsoir à tous les deux et un grand merci pour vos réponses.

Pour notre passif je ne sais pas ce qui est intéressant ou pas mais en gros j'étais a l'étranger après mes études parti pour ne jamais revenir, mais je l'ai rencontré là bas où elle n'était que de passage pour un stage et amoureux je suis revenu en France pour la retrouver.
Là où ça se complique c'est qu'elle était en couple, elle disait qu'elle était dans une relation toxique où il ne se passait plus rien et qu'elle allait partir.
Elle l'avait donc trompé pour moi (oui je sais...), et pour être franc, c'était resté dans ma tête pendant des années.

Au fil des années de voyages, de déménagements et d'engagement j'ai "oublié" ce début d'histoire et j'étais convaincu qu'avec un mariage, une maison et un enfant, je pouvais avoir confiance...

Pour l'érosion du couple j'ai du mal à savoir, globalement avant la naissance de la petite, c'est moi qui faisait le plus gros des petites attentions du quotidien, mais ça lui arrivait aussi de temps en temps. Après sa naissance je n'avais carrément plus la motivation ou le temps d'en faire autant en m'occupant de tout et il n'y avait donc plus tellement de petites attentions. Niveau sexe c'est toujours moi qui était moteur, après la naissance forcément il ne se passait plus grand chose au début, mais après j'ai proposé plusieurs fois des choses nouvelles pour relancer la machine, sans grand succès j'étais donc assez frustré, mais elle trouvait que ça allait.

Je vais devoir rentrer dans quelques jours, j'appréhende pas mal...

Je sais qu'elle a probablement ses raisons, mais j'ai tout donné pendant 1 an pour être un soutien. Je gardais la petite pour qu'elle puisse sortir avec sa famille quand elle en avait besoin, je n'ai pas changé de taf qui me saoulait pour qu'elle puisse s'épanouir dans son nouveau travail, j'ai accepté trop de choses... Même si sur la fin ses contraintes de taf je faisais clairement comprendre que ça ne pouvait plus durer.
Alors j'arrive à intégrer le concept du gars qui est toujours là bien gentil et qui fait tout, donc pas intéressant vs un gars qui fait Bad boy en trompant sa femme avec les collègues.
Mais quand on fait un enfant avec quelqu'un c'est qu'on est certain que c'est la bonne personne non ? Écarter les cuisses après 18mois sans même avoir essayer d'arranger les choses c'est incompréhensible pour moi...
Avatar du membre

Darou8859
Cornu
Cornu
Messages : 20
Enregistré le : dim. 16 juil. 2023 17:50

Re: 10, 5, 1... C'est mon tour

Message par Darou8859 »

C'est jamais la nouvelle que l'on attend lorsque nous sommes en couple mais la vie est faite de choses belles et de grands séismes !

En vous lisant, le malaise s'est installé quand le bébé était sur le chemin de la vie. Bien des femmes désirent être maman mais quelque chose se désintégre à l'intérieur de la tête. Vos parlez de dépression - celle-ci trouve une porte de sortie par l'infidélité !

Est-ce qu'il faut la "jeter" maintenant sans tenter une réparation par la thérapie..... déjà mettre un diagnostique sur une possible dépression post-partum. Une dépression destructive pour la maman et pour le couple si celle-ci n'est pas soignée ?

Posez-vous, tout les deux, la question : et si son infidélité ne cacherait pas cette sale maladie ? Si cela ne vaut pas le coup de reconstruir en étant aidé par des professionnels ?
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 286
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: 10, 5, 1... C'est mon tour

Message par Old-boy »

Tu n'as eu qu'un t"tord", si l'on peut dire cela: c'est de t'être "oublié" et d'être devenumièvre sans relief a ses yeux. Elle ne t'admire plus. Pour toi, redevient l'"homme" que tu as été Pour rendre heureux un couple , il faut des partenaires heureux et en t'oubliant tu n'étais plusheureux a ses yeux.
Redevient cet homme pour toi. Soit égoïste. L'amour est égoïste.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3921
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: 10, 5, 1... C'est mon tour

Message par Sans Prétention »

Goku a écrit : jeu. 10 août 2023 22:43 Pour l'érosion du couple j'ai du mal à savoir, globalement avant la naissance de la petite, c'est moi qui faisait le plus gros des petites attentions du quotidien, mais ça lui arrivait aussi de temps en temps. Après sa naissance je n'avais carrément plus la motivation ou le temps d'en faire autant en m'occupant de tout et il n'y avait donc plus tellement de petites attentions. Niveau sexe c'est toujours moi qui était moteur, après la naissance forcément il ne se passait plus grand chose au début, mais après j'ai proposé plusieurs fois des choses nouvelles pour relancer la machine, sans grand succès j'étais donc assez frustré, mais elle trouvait que ça allait.
Bonjour frère jumeau :)

Ça c'est un peu l'histoire de mon premier cocufiage.

Goku a écrit : jeu. 10 août 2023 22:43 Je sais qu'elle a probablement ses raisons, mais j'ai tout donné pendant 1 an pour être un soutien. Je gardais la petite pour qu'elle puisse sortir avec sa famille quand elle en avait besoin, je n'ai pas changé de taf qui me saoulait pour qu'elle puisse s'épanouir dans son nouveau travail, j'ai accepté trop de choses... Même si sur la fin ses contraintes de taf je faisais clairement comprendre que ça ne pouvait plus durer.
Ça c'est presque l'histoire de mon second.
Presque parce que je ne me suis pas oublié à ce niveau, sautant sur l'occasion pour évoluer professionnellement. La "meilleure version" de moi car un emploi qui m'attirait une forme de prestige mais surtout qui correspondait à mes capacités et aspirations profondes.

Et c'est là que le bat a blessé : madame s'est sentie "écrasée". Lol. :bonk:
Donc tu vas comprendre la suite de mon raisonnement.

Goku a écrit : jeu. 10 août 2023 22:43 Alors j'arrive à intégrer le concept du gars qui est toujours là bien gentil et qui fait tout, donc pas intéressant vs un gars qui fait Bad boy en trompant sa femme avec les collègues.
Ça a longtemps été une énigme pour moi.
8 ans que je suis sur ce forum + pas mal de lectures en psychologie, sociologie avec recoupements abondants nourris de témoignages ici-même donc un recul assez sûr je pense sur ce phénomène. Et je ne partage pas la réponse commune qu'on balance ici et là sur cette problématique.

Non seulement éprouvé en théorie de manière solide, mais expérimenté crassement dans la pratique. C'est pas juste une question de bad boy ou de gentil garçon. C'est beaucoup un problème d'insatisfaction chronique, une énigme pathologique posée par la personne qui partage ta vie avec comme unique réponse pour toutes tes actions : "tu as tort parce que je n'arrive pas à m'en sortir de ma vie".

On entend souvent, ce que je réfute absolument, les relais de la dictature de la "meilleure version de soi" (dont je parlais plus haut).
Eh bien en étant ce gentil garçon attentionné que j'étais, blessé et assez mal en point je dois dire, mais disponible suite au cocufiage de madame SP, une première femme s'est intéressée à moi parce que son homme lui avait fait du mal (elle aimait quand il faisait comme toi, comme moi, mais il était égoïste, dans son référentiel elle se contentait donc de peu et s'en était rendue compte suite à une trahison de sa part), puis une autre parce qu'il s'occupait trop de lui et pas assez d'elle, parce que son homme n'était pas assez paternel et quand elle me voyait faire avec mes enfants, ça lui faisait envie. Conclusion : elle aimait ce que m'a femme haïssait. Puis une autre en instance de divorce alors que son mari était l'archétype de l'alpha : bonne paye, 1m90, mâchoire carrée, tablettes de chocolat, drôle, qui prend soin de sa personne. Pas trop moi.

Bref.

J'ai essayé de recouper en compilant des centaines de témoignages : même constat. L'autre n'est pas forcément mieux, il est différent. Son rôle est de compléter de façon illusoire les 20% manquants à une impossible complétude (quand le cocu a fait 80% du taf : enfants, famille, besoins matériels et continuité du désir pour la personne aimée). En d'autres termes, certaines personnes mal câblées ne gèrent pas la chance qu'ils ont d'être avec des personnes de valeur. :lol:

Je caricature. Mais à voir la tronche des sandwichs... Et surtout ce que les cf disent de leurs partenaires... :oops:

L'ennui dans le couple, encore une fois, sauf manquement avéré et grave, c'est un problème d'immaturité affective. Voir mon histoire du camion bleu et de la voiture rouge sur un autre post (utilise le moteur de recherche).

Donc à un moment faut arrêter d'aller chercher midi à 14 heures et stopper l'auto flagellation sauf pour des manquements réels et pathologiques.
Parfois, étrangement, l'état de délabrement du couple est provoqué par l'un avec la complicité inconsciente de l'autre. Car qui veut noyer son chien l'accuse de la rage.

J'étais un fervent partisan des tares du cocu pour expliquer l'infidélité du cocufieur. J'en suis revenu. Et ce sont les cocufieurs eux-mêmes qui m'ont convaincu. Faut juste écouter attentivement leurs griefs :deal:

Parce que l'inconscient est une machine redoutable qui va trouver mille excuses pour pallier des failles narcissiques internes pas soignées. Et dans les deux sens avec le cocu, très souvent dépendant affectif.

Une fois j'ai discuté IRL avec une cf que dis "structurelle". Une pure cumulant tous les poncifs possibles et imaginables à la caricature (passif familial, failles narcissiques, tonneau des Danaides sexuelle, à un, deux, pratiques hard, bref la totale). Je lui avais raconté sa propre vie sans vraiment la connaître en ayant repéré des réflexions bizarres chez elle. Elle était sciée. Elle m'a confié : "J'aimerais que mon mari me batte ou qu'il soit lui-même un cocufieur. Ça me permettrait de moins culpabiliser. Et en plus il serait moins malheureux." Alors qu'il ne savait pas qu'il portait peut-être trente ans de cornes et des plus crasses.

Je précise toutefois qu'il y a bien des cas où le conjoint est tout à fait défaillant. Mais ceux-là on les repère assez rapidement...

Pour en revenir donc au côté pro, tu aurais choisi d'évoluer, ça aurait été la cause de son écart (comme dans mon cas), tu as choisi la famille (ce que me permettait mon job par ailleurs étant plus libre), c'est aussi la cause (entre autres) de son écart :? :lol: :bonk:

Dans mon histoire, si je dois revenir à moi, je n'ai réussi à bien appréhender les choses que lorsque j'ai ouvert les yeux sur le rôle de chacun dans l'équation avec des places bien définies permettant de faire jouer une comédie humaine qui tourne sur les mêmes ressorts depuis des milliers d'années entre le cocu, le cocufieur et le ou les sandwichs.

Tu es empathique ? Te voilà trop empathique, elle cherchera quelqu'un de plus détaché en interprétant ce trait de caractère méprisable comme étant de "l'assurance". Tu es détaché ? Elle cherchera quelqu'un d'empathique parce que au quotidien, ça devient difficile. Tu es sensible ? Forcément trop. Elle trouvera quelqu'un de "fort". Tu es fort ? Elle voudra quelqu'un de plus sensible. Et ça marche au féminin comme au masculin.

Intégrons une donnée simple et irréfutable : nous sommes TOUS imparfaits.
Mais l'histoire qu'on se raconte sur cette imperfection va varier en fonction de ses aspirations démesurées ou réalistes.

Lis les adultemes, tu verras le profil des sandwichs. On ouvre les yeux en lisant et ça pique.

Mieux : traîne sur des forums d'infidèles. Ils parlent très librement de leurs couple. La plupart du temps ils n'ont pas de reproche direct à faire à leur conjoint. Juste un malaise intérieur diffus. Les reproches viennent après coups. Pour justifier l'écart. :deal:

A toutes fins utiles, et pour essayer de rester juste, il faut avouer que le cocu également prend la mesure de ce qu'il a mis sous le tapis depuis des années au moment de la révélation. Un truc diffus. Les reproches viennent après mais cette fois dans un but libérateur.
Et on est vraiment libre quand on comprend à quel jeu de dupe on participe avec toujours le même perdant.

Goku a écrit : jeu. 10 août 2023 22:43 Mais quand on fait un enfant avec quelqu'un c'est qu'on est certain que c'est la bonne personne non ?
Précisément.
Elle t'a choisi toi parce qu'elle connaît ta valeur.

Goku a écrit : jeu. 10 août 2023 22:43 Écarter les cuisses après 18mois sans même avoir essayer d'arranger les choses c'est incompréhensible pour moi...


Précisément il a été choisi parce qu'il est pris. Il est son fantasme mais elle ne souhaite pas être avec de façon définitive. Le syndrome de la madone et la putain.

J'espère que tu comprendras mieux en lisant les adultemes qui sont une compilation des traits marquants dans les témoignages dont on sait la robustesse.

La question que je me pose moi c'est si c'est passager ou intrinsèque. Plusieurs indices concourent à me faire penser que ta dame a un souci un peu plus profond que ce qu'elle laisse paraître.

Ces deux affirmations sont totalement vraies : les contraires s'attirent et qui se ressemble s'assemble.
Reste donc à savoir si tu es son contraire ou son miroir.


Courage à toi.

A lire : viewtopic.php?p=72934#p72934
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 462
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39
Mon histoire : viewtopic.php?t=4563
Localisation : Nord ouest

Re: 10, 5, 1... C'est mon tour

Message par Help120222 »

Salut Goku,
SP a tout dit.
Désolée de te compter parmi nous.

"Je caricature. Mais à voir la tronche des sandwichs... Et surtout ce que les cf disent de leurs partenaires."

Le sandwich de monsieur Help était vilaine et disgracieuse et surtout très bête (en admiration devant Monsieur Help😂😂😂). Ça a flatté son égo, ça a détruit le mien.
Je suis sa "Madone" , elle a été sa putain.
Cette société est pourrie jusqu'à la moelle.

Bon courage à toi.
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Avatar du membre

Asturias
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 195
Enregistré le : mer. 22 déc. 2021 08:17

Re: 10, 5, 1... C'est mon tour

Message par Asturias »

Hello Goku, désolé de te retrouver ici.

Je pense que Sans Prétention a dit l'essentiel, je ne ferai donc qu'insister sur les points qu'il a relevés...
Tout d'abord sur la raison du cocufiage : effectivement, le plus souvent cette raison n'existe que dans la tête des cocufieurs. Tu peux être alternativement trop jaloux, pas assez jaloux, trop présent, pas assez présent, trop viril, pas assez viril, trop sexuel, pas assez sexuel... toutes les raisons coexistent et se valent dans ce multivers imbécile qu'est le cerveau d'un cf...

Le cocu ? Dans le pire des cas il a peut-être négligé son couple. Ce qui aurait été une raison de rompre, en aucun cas de tromper. La tromperie est injustifiable, et c'est d'ailleurs pour cela qu'il n'existe pas de réponse précise à la question du : "pourquoi ?" que tout cocu va se poser. Mais la seule explication tient à l'infidèle, pas au cocu !

SP parle de la règle du 80/20, c'est tout à fait ça : on va chercher ailleurs ce petit truc en plus que l'on sent nécessaire, pour deux raisons.
  • La première, c'est que l'on n'a jamais vraiment soigné ses failles narcissiques profondes : on recherche une validation (de son physique, de son intellect...) par tous les moyens, parce qu'au fond de soi il y a un vide, le plus souvent né pendant l'enfance (merci papa / merci maman), qui est comme un puits sans fond.
  • La seconde, parce que l'infidèle arrive à transgresser l'interdit, trahir ce qui faisait la base de la relation. Un acte d'égocentrisme suprême, qui va considérer que la recherche de son propre plaisir dépasse tout, et va conduire au manque de respect le plus crasse pour celui ou celle qui partageait sa vie jusque là, en toute confiance.
Très souvent chez ces personnes, qui ont en commun d'être incapables de communiquer correctement leurs besoins ou leurs envies, au moment où la phrase sort : "il faut qu'on parle", au moment où toute personne sensée répondrait "ok parlons, je sens bien qu'il y a un problème", c'est déjà largement trop tard, parce qu'elles ont consommé, elles sont déjà passées à l'acte. C'est ton cas, c'était bien évidemment mon cas (depuis au moins 4 mois...) et c'est le cas de beaucoup de cocus.
Je sais qu'elle a probablement ses raisons, mais j'ai tout donné pendant 1 an pour être un soutien. Je gardais la petite pour qu'elle puisse sortir avec sa famille quand elle en avait besoin, je n'ai pas changé de taf qui me saoulait pour qu'elle puisse s'épanouir dans son nouveau travail, j'ai accepté trop de choses... Même si sur la fin ses contraintes de taf je faisais clairement comprendre que ça ne pouvait plus durer.
Crois-le ou pas mais quand l'infidèle a acté que son désir de validation était sa priorité N°1, dans son intoxication mentale plus rien n'a d'importance. Tu pourrais être Superman, avoir résolu la faim dans le monde, ou avoir trouvé l'énergie gratuite et illimitée, ça ne changerait strictement rien.

Ce n'est pas toi, c'est ELLE. Ce sont SES failles, SES problèmes, SES tares. ELLE est une mauvaise partenaire, pas toi. ELLE a démontré qu'elle n'avait aucune valeur morale, aucun respect pour toi et votre couple. Son égoïsme fait d'elle une mauvaise épouse, une mauvaise femme, et une mauvaise mère puisque c'est elle qui place désormais ton enfant dans cette situation.

Elle a échoué sur tous les points, pas TOI. Ses raisons on s'en moque, il n'y en a qu'une : parce que c'est devenu une mauvaise personne.

Alors j'arrive à intégrer le concept du gars qui est toujours là bien gentil et qui fait tout, donc pas intéressant vs un gars qui fait Bad boy en trompant sa femme avec les collègues.

Voir plus haut, et la réponse de SP : cela n'a rien a voir. D'ailleurs ma femme est allée chercher un gars timide, très loin du bad boy pour ses sexcapades. Petit, chauve, voûté, bedonnant, avec 5 ans de plus qu'elle et une vieille Xsara picasso bonne pour la casse. Vla le tableau du bad boy.

Mais quand on fait un enfant avec quelqu'un c'est qu'on est certain que c'est la bonne personne non ? Écarter les cuisses après 18mois sans même avoir essayer d'arranger les choses c'est incompréhensible pour moi...

La tromperie ne commence pas à l'acte sexuel, elle t'a probablement trompé dans sa tête bien avant. Cela ne change rien, tu ne peux rechercher de la logique dans un acte qui n'est basé que sur une pensée primitive, presque reptilienne, un besoin d'auto-préservation, de satisfaction de ce besoin primaire d'être validé, reconnue en tant que femme / amante / personne / intellectuelle / artiste / working girl (rayez la mention inutile)...
Loin de nous tout à la fois et la crainte de l’avenir, et les retours sur un passé désagréable : celui-ci ne m’est plus rien, l’autre ne me touche pas encore.
— Sénèque
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 784
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: 10, 5, 1... C'est mon tour

Message par Mitsou78 »

Hello SP,

Je te rejoins complètement sur le fait que le passage à la transgression, tromperie, passage à l'acte ou non, est de l'action du partenaire, le sandwich n'étant que l'objet (précurseur ou non).
Ainsi ce besoin d'édulcorer sa vie relève de failles narcissiques majoritairement non ou mal identifiées, qui raisonnent à certaines périodes de l'existence du CF, d'où le besoin d'opposés à son propre quotidien. Comme tu l'as parfaitement dit. D'où également régulièrement la stupeur de la découverte du sandwich dans sa forme et son fond, rarement un Appolon ou une Déesses au QI de 150, mais ça fait le job, il seraient autrement, parfaits en tous points, le couple serait déjà mort avant la découverte. Aussi pour ça que les passages à l'acte sont plus souvent bien plus sexué, graveleux et parfois carrément gras, encore le besoin d'édulcorer, ne pas replonger ou se retrouver dans la situation familiale, le Graal à trouver pour se sentir Prince ou Princesse, le point central de l'histoire, objet de tous les désirs, toutes les aspirations.
Je ne tiens pas les statistiques comme tu le fais :jap:, mais je pense que la madone et la putain (au féminin comme au masculin) sont majoritairement le reflet du manque ressenti par le CF à ce moment là.... Aidé de l'érosion du couple dans lequel ce dilue le dialogue, la complicité, l'envie, le partage...
Nous lisons et entendons, n'oublions pas nos propres histoires, l'ennui, la plante verte, je croyais que ceci ou cela, je n'existait plus... Sur ces points, les conditions de vie, je pense que la pendule biologique des femmes est bien plus prégnante que chez l'homme et sujette à réveiller des besoins factuels ou fantasmés d'autres choses.
Tout comme pour la Madone et la Putain, le Bad boy ou la Garce sont des termes à mentionner la différence à ce fameux quotidien mal vécu ou manquant de..... (à compléter selon les cas).
Mais nous sommes bien d'accord que majoritairement encore, la tromperie relève d'insécurité de différents types végétant dans chaque CF en puissance que nous sommes, sauf à les avoir identifié et soigné... :wink:

Alors oui le cocu a fatalement un rôle dans l'équitation mais majoritairement insidieux parce qu'au demeurant, même si les antennes sont chatouillées, on ne connaît pas cette sensation intrinsèquement, perte d'instinct (?), parce qu'il ne sait pas qu'il ou elle joue un jeu et n'en connaît surtout ni les joueurs, ni les règles.... Par la suite effectivement l'instinct est plus prégnant et réactif :wink: .

Pour ce qui est de Mme Goku, j'y perçois également quelque chose de plus ancré...

Edit : en phase également avec Asturias :wink:
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 286
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: 10, 5, 1... C'est mon tour

Message par Old-boy »

Salut Gek, a t elle envie de éintégrer votre logement?

Pourquoi vous voir dans unAirBnB?

A t elle cherché a t'avoir au moins au tel , juste poursavoir si sa fille est encore vivante?
Avatar du membre

Auteur du sujet
Goku
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 29
Enregistré le : jeu. 10 août 2023 09:38

Re: 10, 5, 1... C'est mon tour

Message par Goku »

Bonsoir à tous !

Une immense merci pour vos messages, ça fait chaud au cœur de savoir que d'autres sont passés par là et d'avoir si ce n'est des réponses à tout, des pistes de réflexion :jap:

Vous semblez plusieurs à penser qu'acter un divorce maintenant serait précipité.
Mais franchement, même avec l'hypothèse que j'arrive à passer au dessus, pour ne serait-ce qu'essayer de voir ce que ça donne, et déjà on est pas sur de la petite hypothèse là !
Il reste qu'elle a dit ne plus avoir de sentiments (même si elle me demandait ensuite je pensais que ça pouvait revenir), que son taf passe avant tout (son amant y est), que j'ai déjà avancé au téléphone la question de la garde alternée, vente de maison etc sans que ça ne lui fasse grand chose et qu'elle a l'air bien contente à l'idée de partir avec son nouveau mec.
A force de réfléchir sur le déséquilibre de la relation qui est présent depuis... toujours/longtemps je ne suis pas certain là dessus, je fini par moi aussi me dire que changer de vie serait peut-être pas si mal même si ça me fait peur pour moi et pour ma fille (d'ailleurs les retours dans les Adultemes sur ceux qui sont restés me font plus peur que ce qui partent...)
Donc avec tout ça je ne vois franchement pas beaucoup d'options, même si parfois je me surprends à penser que tout ça n'est qu'un cauchemar et que vais me réveiller, mais faut bien se rendre compte de la dure réalité...

Le concept des 80/20 fait un sacré écho en moi ! Peut être que c'est plus simple que de se dire qu'on a merdé, mais avec tout ce que j'ai donné cette dernière année, ça me semble tellement plus logique.
Bon par contre reste le fait que si la maison, le mariage et la petite c'était trop de contraintes et de pression, sortir avec un mec marié dans son taf c'est pas la meilleure option pour rêver d'une vie sans soucis :doute:

Pour le psy j'ai déjà fait une mini séance de 20 min sur le net le lendemain de la découverte, elle m'avait parlé de narcissisme à la fin donc elle est peut être pas mal, mais faudrait que j'en trouve un qui soit calé dans le domaine à côté de chez moi je pense.

Le Airbnb c'était parce qu'elle voulait un "terrain neutre" ce qui me pousse dans la théorie de maison mariage bébé, ça faisait trop.

Depuis elle me demande comment va la petite presque tous les jours par SMS je réponds très succinctement.
Du coup j'ai aucune idée de ce qu'elle compte faire après pour l'instant, je rentre lundi on aura sûrement une discussion, mais je sais vraiment pas où ça va aller. Le lendemain elle part avec la petite une semaine pour la fin des vacances.

En attendant je vais voir ce que je peux faire niveau avocat / notaire et également réfléchir pour la période de cohabitation que je vois déjà venir comme un enfer...
“Le mariage c'est résoudre à deux les problèmes qu'on n'aurait pas eus tout seul.”
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 286
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: 10, 5, 1... C'est mon tour

Message par Old-boy »

Il faut que tu te prépares à son retour, laisse là parler et expose lui ta vision de l'avenir avec divorce, vente de la maison, prévenir les familles. Tu sais ce qui est bien c'est de mettre envente les affaires de ta fille sur "le boncoin" en y metttant les photos, mettre tout ceque vous avez en vente, fais venir les agences pour l'estimation de vos biens, laisse trainer les coordonées du notaire et de l'avocat. Sorts les documents pour la garde alternée. Tu arrives avec tout cela et tu lui dit que elle a le droit de ne plus t'aimer et que toi, tu as ledroit de faire exploser votre famille le plus rapidement possible. Pour retrouver quelquu'un qui te convient.
Certains te disent de ne pas prendre de décision trop rapide mais elle a l'air d'avoir pris sa décision autant la mettre devant les procédures et tout cela.
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 286
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: 10, 5, 1... C'est mon tour

Message par Old-boy »

J'ai l'impression que vos problèmes de couple ont été exacerbès par l'arrivée de l'enfant. Ne serait ce pas un "enfant pansement"?

N'étiez vous pas tombés vous pas tomber dans une certaine routine, sans rêves, désirs, projets individuels et de couples. Un couple sans rêves, désirs est un couple qui se meurt.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Goku
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 29
Enregistré le : jeu. 10 août 2023 09:38

Re: 10, 5, 1... C'est mon tour

Message par Goku »

Hello Old-boy,

Je doute de tout en ce moment, mais franchement pour moi je pense pas que ça soit le cas, pour ma femme je sais pas.

Elle m'a dit qu'elle était prête pour avoir un enfant à la fin d'un grand voyage qui franchement à été super, j'avais visité l'Inde tout seul et elle voulait le faire ensemble depuis longtemps.
On communiquait beaucoup, on passait tout notre temps ensemble, avec plein de délires en commun, on avait changé de region pour se rapprocher de sa famille, on venait d'acheter une maison et on a fait (surtout moi) des travaux pendant le confinement.
Pour moi tout allait dans le bon sens et y'avait encore beaucoup à faire, je vais pas dire que c'était parfait (niveau sexe c'était pas ce que je voulais mais je m'en satisfaisait en espérant mieux dans l'avenir, et pareil pour le soutien dans les coups durs ou je me sentais souvent seul) mais globalement j'étais... heureux je pense.
Ensuite on a eu un peu de mal à avoir la petite ça semblait l'atteindre, mais on a fini par l'avoir et après ça dépression je m'occupe de tout, elle semble aller mieux mais je fais toujours presque tout tout seul service minimum sauf pour son taf et paf je suis cocu....
Honnêtement l'envie de projets à court terme était certainement moins présent depuis sa dépression, mais j'avais l'impression d'être le seul à tenir à notre couple, notre famille, faire des sacrifices pour que ça marche, donc bon ça n'aide pas à se projeter dans un avenir radieux.

Globalement c'est comme ça que je le vois, mais si ça se trouve tout ce qui a fait que je me sentais seul à certains moments importants, le déséquilibre dans les attentions de l'un envers l'autre de façon générale ça voulait déjà dire qu'elle ne m'aimait pas ou pas vraiment... je sais pas je sais plus...

Mais ce dont je suis certain c'est que pour moi ma fille est née d'un amour sincère.
Répondre