Je suis dépité et honteux

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Sanji
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 50
Enregistré le : mer. 27 déc. 2023 13:39

Re: Je suis dépité et honteux

Message par Sanji »

Bonsoir Tous sauf moi,

Je n'ai qu'un exemple pour illustrer les propos de Sans Prétention, le mien, mais il va dans son sens.
Avant de se mettre en couple avec moi, mon ex avait intimement connu neuf hommes. J'étais le mieux membré de tous.
Par la suite, elle m'a trompé avec trois autres. J'ai vu les photos de leur anatomie pour deux d'entre eux. Idem.
Je n'ai pas vu (heureusement) ce dont était doté son dernier amant de 20 ans de plus qu'elle, mais je doute qu'un homme mesurant 20 cm de moins que moi me dépassait sur ce plan. C'est physiologiquement peu probable. Bref.
Par ailleurs, j'étais passé maître dans l'art de lui donner du plaisir par le sexe oral, étant loin devant n'importe quel autre homme qu'elle avait connu (selon ses dires et sans avoir discuté du dernier, mais j'ai passé beaucoup de temps à m'améliorer et les résultats étaient là donc je pense son témoignage fiable).
Tout cela pour dire que j'étais en mesure de lui apporter plaisir et sensations. Cela ne l'a pas empêchée d'aller voir ailleurs.
Ce n'était pas cela qu'il lui manquait.
Avatar du membre

tous sauf moi
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 181
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Je suis dépité et honteux

Message par tous sauf moi »

Salut SP.

Tu es celui qui connait le plus mon histoire. Je suis rassuré de savoir que tu ne mets rien en doute.

Ce n'est pas une théorie lorsque je parle de longueur, c'est une douleur profonde liée à de multiples facteurs dont je t'ai parlés et qui sont vraiment propres à MA situation.

Je n'ai jamais dit que toutes les femmes cherchent spécialement à tromper leur mari uniquement pour baiser avec un amant bien mieux membré.

Je pense même que ce n'est pas la priorité pour une femme.

Après, c'est tout à fait possible qu'une femme, lorsqu'elle trompe son époux, si par hasard son amant est très bien membré, découvre de nouveaux plaisirs, jouit plus intensément et se rend compte alors qu'effectivement la taille compte. Mais à la base, je doute qu'elle ait choisi son amant pour ce critère, c'est juste un bonus.

Ensuite, je ne dis pas que lorsque c'est petit, c'est foutu pour l'homme, qu'il ne parviendra jamais à donner du plaisir à sa partenaire.

La plupart des femmes prétendront qu'il n'y a pas que la pénétration, qu'il y a tout le reste pour satisfaire une femme. C'est donc une chance pour les hommes peu membrés. Mais ça veut dire aussi clairement que la pénétration ne sera alors qu'un leurre pour l'homme, la femme simulant un plaisir qu'elle ne peut fondamentalement pas avoir si le sexe de l'homme ne lui correspond pas.

Ce que je dis par contre, c'est que toutes les femmes ne sont elles-mêmes pas faites pareil : certaines femmes auront un vagin peu profond et étroit, d'autre complètement l'opposé.

C'est là que la taille du sexe masculin intervient. Il faut une forme de compatibilité.

Dans le Kamasutra, la taille compte ! Selon la dimension de son organe génital (évaluée entre six et douze doigts), l’homme est appelé lièvre, taureau ou cheval. La femme, elle, est définie comme une biche, une jument ou une éléphante en fonction de la profondeur et de la circonférence de son vagin. Pour un épanouissement maximal, le traité encourage à miser sur un sexe compatible au sien. Il déconseille ainsi au lièvre de courir une femme « éléphante » et invite l’homme cheval à beaucoup de délicatesse avec la femme « biche ».

« Dans les cas intermédiaires, il est préférable pour l’homme d’être plus large que la femme », mentionne le texte. Reste ensuite à opter pour les positions les plus adaptées car celles-ci ont toutes été étudiées en fonction de ce critère de taille !

Donc, je résume, rare sont les épouses qui sélectionnent un amant et trompent leur mari uniquement pour se faire pénétrer par un bien plus gros sexe que celui de leur époux, mais par contre, je suis certain que nombreuses sont celles qui au moment de coucher avec leur amant, découvrent alors des dimensions bien supérieures à celles de leur époux et se rendent compte ensuite qu'au final, ça change la donne.

Enfin, mon idée de candaulisme s'explique pour les raisons suivantes :

- si je ne parviens pas à satisfaire ma femme, je n'ai pas le droit de la priver de plaisir sexuel, donc si elle peut en obtenir avec un autre, cela la rendra heureuse et au final moi aussi,

- si je la vois coucher avec d'autres hommes, je finirai par désacraliser le sexe et le relativiser, et je noierai ses infidélités passées dans la multitudes des relations sexuelles présentes...je ne verrai plus ses actes passés comme des images douloureuses mais comme ce que je verrai à partir de maintenant avec ses amants dans le cadre du candaulisme, le sexe sera banalisé, enfin, je ne sais pas si je m'exprime clairement.
Avatar du membre

tous sauf moi
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 181
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Je suis dépité et honteux

Message par tous sauf moi »

Salut Sanji,

tu es l'exemple qui prouve que pour TA femme, la taille n'était pas le critère dans la recherche de ses amants et qu'elle t'a trompé pour d'autres raisons, peut-être même pas sexuelles.

Toutes les situations ne sont pas identiques d'un couple à l'autre.

Mon cas est particulier.

Mais je te remercie pour ton témoignage qui cherchait à me rassurer sur le peu d'importance des dimensions de nos attributs.

Hélas, cette douleur est tellement ancrée en moi que je pense désormais que plus rien ne réussira à me rassurer.
Avatar du membre

Babou
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 91
Enregistré le : jeu. 1 juin 2023 19:16

Re: Je suis dépité et honteux

Message par Babou »

Salut TSM

Je pense que tu te fourvoies complètement sur cette idée là.
Donc, je résume, rare sont les épouses qui sélectionnent un amant et trompent leur mari uniquement pour se faire pénétrer par un bien plus gros sexe que celui de leur époux, mais par contre, je suis certain que nombreuses sont celles qui au moment de coucher avec leur amant, découvrent alors des dimensions bien supérieures à celles de leur époux et se rendent compte ensuite qu'au final, ça change la donne.
Pas vraiment.
Quand tu lis les histoires tu vois souvent que "l'amant" au final est un mec lambda. Bien souvent même, plutôt "lambda moins" car le choix de la facilité n'est jamais vraiment ce qui définit les grands hommes. Bien membré ou pas bien membré, ben statistiquement des fois ça sera dans un sens et des fois dans l'autre. Pourtant dans les deux cas au lit elle se donne et ça se passe bien, qu'en déduis tu? En fait, la nana qui veut coucher avec un amant éprouvera du plaisir et se donnera, que le mec en ait une petite ou une grosse. C'est pas vraiment la taille qui change ça, c'est la façon dont elle est émotionnellement à cet instant là.

Enfin, mon idée de candaulisme s'explique pour les raisons suivantes :

- si je ne parviens pas à satisfaire ma femme, je n'ai pas le droit de la priver de plaisir sexuel, donc si elle peut en obtenir avec un autre, cela la rendra heureuse et au final moi aussi,
Tu ne la prives de rien du tout, elle fait son choix. Toi tu dis juste les conséquences de ce choix sur ce que tu vas faire.
"Tu as le droit de vouloir cela si c'est ce que tu veux, cependant ça ne sera pas en tant que ma femme", ça c'est ma ligne personnellement. Parce que j'estime faire suffisamment de boulot sur moi même pour être avec une nana qui est incapable de voir au delà de ces quelques % d'imperfection de mon côté. Et j'accepte évidemment que ma femme tienne la même ligne réciproquement.

Tu vois, pour être totalement honnête j'ai longtemps eu les mêmes doutes que toi. Comme finalement une bonne partie des mecs, faut croire qu'on est nombreux à passer par là.
Pourtant on pourrait te mettre avec 10 femmes différentes, et tu verrais qu'au lit ça se passerait bien la majorité du temps pour la seule raison que ce qui compte à ce moment là c'est d'être bien et faire attention à l'autre.
Ces doutes là j'ai appris à les vaincre. Après tout, ce qui me définit ce n'est pas "ça". ça, c'est une caractéristique parmi d'autres de mon corps, mais dans le fond je suis un tout. Je suis une personne pleine et entière, avec un caractère, des qualités, des forces, et un physique qui a ses attributs et ses défauts. Et la femme qui partage ma vie fait le choix de prendre cette personne là dans sa totalité, de la même façon que je choisis ma femme dans sa totalité avec ses qualités et ses imperfections.
Est ce que je vais lui demander d'aller coucher avec d'autres nanas sous prétexte que comme elle a des seins qui ne rentrent pas totalement dans ma main je ne peux pas atteindre le plein orgasme? Qu'est ce que ça révèlerait une telle demande? Est ce que ça révèlerait que j'ai raison parce qu'elle n'a pas le droit de me priver de mon souhait d'avoir une poitrine qui remplit complètement ma main, ou est ce que ça révèlerait que je suis un tocard parce que je suis incapable de voir au delà de ça la personne qu'elle est et me comporter en adulte sain vis à vis de ça? Tu vois le truc?
Plaque d'entrée de jeu et sans ménagement la nana qui te fait comprendre que tu ne lui suffit pas. Si tu fais en sorte d'être un partenaire de qualité, alors n'accepte pas qu'on te fasse passer pour un semi homme.
- si je la vois coucher avec d'autres hommes, je finirai par désacraliser le sexe et le relativiser, et je noierai ses infidélités passées dans la multitudes des relations sexuelles présentes...je ne verrai plus ses actes passés comme des images douloureuses mais comme ce que je verrai à partir de maintenant avec ses amants dans le cadre du candaulisme, le sexe sera banalisé, enfin, je ne sais pas si je m'exprime clairement.
D'autres noient leur mal être dans l'alcool après tout. Toi si tu veux noyer le tien dans le fait que ta femme couche avec des tas d'hommes en te rappelant combien tu es insuffisant dans ce domaine et te dire qu'après un certain nombre d'hommes tu finiras par désacraliser ça et accepter ton statut de semi homme, c'est ton choix. Est ce le bon choix?
Avatar du membre

Asturias
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 176
Enregistré le : mer. 22 déc. 2021 08:17

Re: Je suis dépité et honteux

Message par Asturias »

tous sauf moi a écrit : dim. 24 mars 2024 18:53 - si je la vois coucher avec d'autres hommes, je finirai par désacraliser le sexe et le relativiser, et je noierai ses infidélités passées dans la multitudes des relations sexuelles présentes...je ne verrai plus ses actes passés comme des images douloureuses mais comme ce que je verrai à partir de maintenant avec ses amants dans le cadre du candaulisme, le sexe sera banalisé, enfin, je ne sais pas si je m'exprime clairement.
Je rejoins totalement Babou sur ce qui a été dit. Je pense que tu te mens à toi-même. Cela revient à dire à une victime de viol : "le mieux c'est que tu te refasses violer, de façon régulière, comme ça les autres viols seront banalisés pour toi, ce sera moins douloureux".
Les partouzes ou le candaulisme n'effaceront pas ce qu'elle a fait. Tu choisis de récompenser celle qui t'a trahi, en lui envoyant le signal qu'en fin de compte ce qu'elle a fait était acceptable, et que tu la pousses à aller dans ce sens, avec ta bénédiction.

Le candaulisme ou l'échangisme sont possibles quand il y a une vraie relation de confiance avec sa partenaire. Et même dans ce cas, il y a de nombreux exemples où ça se finit mal, où l'échangisme se termine avec l'épouse qui échange, mais toujours avec la même personne, et sans que son mari soit au courant. Alors le candaulisme, après une trahison qui a détruit la confiance, c'est totalement utopiste et dangereux.

Il ne faut pas prendre les infidèles pour des lapins de six semaines : dans sa tête, ta compagne aura parfaitement intégré qu'au lieu d'être punie pour son comportement, elle est récompensée. Récompense un chien qui pisse sur ta moquette et observe ce qu'il va se passer...
Loin de nous tout à la fois et la crainte de l’avenir, et les retours sur un passé désagréable : celui-ci ne m’est plus rien, l’autre ne me touche pas encore.
— Sénèque
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 247
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Je suis dépité et honteux

Message par supersymetrie »

Bon c'est une vision très "film porno" cette notion de taille du sexe.
Alors,surement certaines femmes ne cherchent que cela. C'est un peu comme les hommes qui ne veulent que des femmes à forte poitrine. C'est un choix
J'ai connu des femmes où en effet la taille compte ! Mais la taille du garçon. Quand la femme fait 1m80 et que son kiff c'est de se faire prendre contre un mur il vaut mieux être grand et assez fort. T'as beau avoir un sexe de 20cm si tu fais 1m65, 55kg, ton sexe ne sera pas d'une grande utilité !
Son critère c'était minimum 1m87 et au moins 95kg pour la soulever comme une plume.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3884
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Je suis dépité et honteux

Message par Sans Prétention »

tous sauf moi a écrit : dim. 24 mars 2024 18:53 Tu es celui qui connait le plus mon histoire. Je suis rassuré de savoir que tu ne mets rien en doute.

Ce n'est pas une théorie lorsque je parle de longueur, c'est une douleur profonde liée à de multiples facteurs dont je t'ai parlés et qui sont vraiment propres à MA situation.
Tu progresses : avant tu disais que TOUT était question de taille.
Je valide donc tes ressentis personnels mais il ne faut pas en déduire des théories sur les relations hommes / femmes à partir de ton cas que tu reconnais par ailleurs comme étant "particulier".

Il faut en déduire un témoignage sur le ressenti de certains hommes. C'est bien ce que je dis depuis le début.
:jap:

S'il y avait 100 témoignages comme le tiens, je validerais ta thèse.


tous sauf moi a écrit : dim. 24 mars 2024 18:53 La plupart des femmes prétendront qu'il n'y a pas que la pénétration, qu'il y a tout le reste pour satisfaire une femme. C'est donc une chance pour les hommes peu membrés. Mais ça veut dire aussi clairement que la pénétration ne sera alors qu'un leurre pour l'homme, la femme simulant un plaisir qu'elle ne peut fondamentalement pas avoir si le sexe de l'homme ne lui correspond pas.
Taux d'orgasme des femmes hétérosexuelles : environ 60%
Taux d'orgasme des femmes homosexuelles : environ 75%. Et elles n'ont pas de zizi.
Intéressant : les femmes bi (en moyenne) : 58%.
:deal:


tous sauf moi a écrit : dim. 24 mars 2024 18:53 Ce que je dis par contre, c'est que toutes les femmes ne sont elles-mêmes pas faites pareil : certaines femmes auront un vagin peu profond et étroit, d'autre complètement l'opposé.
Pas de problème. Par contre n'invente pas non plus des impossibilités biologiques.
Taille du vagin humain : entre 7 et 14 cm. Sinon y a plus de place pour les autres organes.
:doute:

tous sauf moi a écrit : dim. 24 mars 2024 18:53 C'est là que la taille du sexe masculin intervient. Il faut une forme de compatibilité.
La compatibilité n'est pas uniquement liée à l'anatomie.

tous sauf moi a écrit : dim. 24 mars 2024 18:53 Dans le Kamasutra, la taille compte !
Le Kamasutra est un traité littéraire, philosophique destiné à une élite.
Essaye la position de l'artilleur : tour de rein assuré et possibilité d'avoir un orgasme proche de zéro tellement c'est pété.
Même dans les pornos où on aime bien faire sentir au commun des mortels qu'ils sont de misérables vermines sexuelles, on n'ose pas.
Dans le Kama, il est aussi question de partouzes et de sado-masochisme. Pourquoi tu essayes pas les partouzes ou le SM puisque le Kamasutra en parle ?

C'est comme si tu lisais la Bible et au lieu de comprendre les symboles à l'intérieur, les règles de vie, tu voulais à tout prix marcher sur l'eau et séparer la mer en deux sous prétexte que se sont des preuves de l'existence de Dieu. :bonk:

tous sauf moi a écrit : dim. 24 mars 2024 18:53 - si je ne parviens pas à satisfaire ma femme, je n'ai pas le droit de la priver de plaisir sexuel, donc si elle peut en obtenir avec un autre, cela la rendra heureuse et au final moi aussi,

- si je la vois coucher avec d'autres hommes, je finirai par désacraliser le sexe et le relativiser, et je noierai ses infidélités passées dans la multitudes des relations sexuelles présentes...je ne verrai plus ses actes passés comme des images douloureuses mais comme ce que je verrai à partir de maintenant avec ses amants dans le cadre du candaulisme, le sexe sera banalisé, enfin, je ne sais pas si je m'exprime clairement.
La plupart des vrais candaulistes ne souffrent pas d'avoir un membre pas dans la norme.
On a eu des cas sur le site, leur but c'était l'éclate et non vouloir combler des centimètres manquants.

Pour en être certain, va voir sur "candaulisme.com" (on ne peut pas faire plus alléchant pour cette pratique : mieux vaut écouter ceux qui maîtrisent le sujet).

Selon eux, le candau est :
- Guidé par ses désirs et non ses peurs (tu voudrais compenser)
- Fiable et complice (tu es en souffrance et vous n'êtes pas complices)
- Déterminé et convaincu (c'est pas ton cas)
- Généreux et assertif (encore raté)

Bref : va lire et dis-moi si tu te retrouves là-dedans :
https://www.candaulisme.com/decouvrir-l ... naires-des

Résumé : "Le candaulisme est une pratique très cérébrale et ne peut être pleinement pratiqué qu’en couple pleinement consentant, complice, à la recherche permanente de l’épanouissement de l’un et de l’autre et donc extrêmement amoureux."

Nulle part j'ai vu qu'un candau essayait de combler une longueur par l'intermédiaire d'un autre.
Le cas peut exister mais c'est pas ce qui amène les gens à sauter le pas.
Au final, quand tu parles de candaulisme tente d'éviter la caricature et observe les autres cas aussi.

On a le même problème avec des mascus bornés à la vision courte et probablement aussi avec des personnes qui se disent féministes mais qui ne font en fait que défendre un point de vue ne représentant ni la majorité ni l'idée défendue.

Babou a écrit : lun. 25 mars 2024 09:27 Quand tu lis les histoires tu vois souvent que "l'amant" au final est un mec lambda. Bien souvent même, plutôt "lambda moins" car le choix de la facilité n'est jamais vraiment ce qui définit les grands hommes. Bien membré ou pas bien membré, ben statistiquement des fois ça sera dans un sens et des fois dans l'autre. Pourtant dans les deux cas au lit elle se donne et ça se passe bien, qu'en déduis tu? En fait, la nana qui veut coucher avec un amant éprouvera du plaisir et se donnera, que le mec en ait une petite ou une grosse. C'est pas vraiment la taille qui change ça, c'est la façon dont elle est émotionnellement à cet instant là.
Circuit de la récompense. :super:

supersymetrie a écrit : lun. 25 mars 2024 15:54 Bon c'est une vision très "film porno" cette notion de taille du sexe.
:jap:

Un peu comme si tu regardais Mission Impossible en te disant que tu n'es pas capable de sauter d'un immeuble de 18 étages sans te latter.

:A+
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

tous sauf moi
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 181
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Je suis dépité et honteux

Message par tous sauf moi »

Salut Babou,

je suis d'accord avec toi, si déjà l'épouse qui trompe son mari le fait intentionnellement, pour la recherche du plaisir, elle sera de facto émotionnellement disposée à accueillir ce plaisir et donc cet amant, quel que soit la taille de son sexe, mais ne crois-tu pas, comme une cerise sur le gâteau, que si l'amant peut lui offrir plus long et surtout plus gros que son mari, elle en jouira d'autant plus ?

S'agissant de son choix, à savoir voir d'autres hommes pour du plaisir sexuel plutôt que se contenter de son mari qui l'aime, oui et non : un époux comblé par sa femme aimante sur tous les aspect sauf sur le sexe devra-t-il se résoudre à se masturber seul jusqu'à la fin de ses jours ? N'est-il pas envisageable qu'il aille voir ailleurs juste pour cela ? Ce serait la meilleure solution pour le couple qui s'aime. Pourquoi le sexe devrait-il être traité différemment des autres activités ? Par exemple, si le mari souhaite pratiquer du tennis avec sa femme mais qu'elle n'y tient pas, elle ne verra aucun inconvénient à ce qu'il aille s'amuser avec un ou une autre partenaire. Pour moi, les deux seules choses que les membres d'un couple ne peuvent strictement pas faire avec une tierce personne, ce sont avoir des sentiments (l'Amour sincère est unique) et évidemment avoir des enfants.

Ok, pour l'idée de totalité, je comprends. Mais suppose que tu es en phase avec ta femme, et qu'elle t'avoue un jour qu'elle n'a aucun plaisir avec toi alors qu'avec ses ex, elle grimpait au rideau ? Continuerais-tu à être serein ? Qui plus est si tous ses ex avaient de très gros sexe ? Elle te prendrait pour ton tout, mais avec un petit truc qui l'empêche d'être complètement épanouie, elle en souffrirait et toi aussi, mais vous vous aimez tellement que vous essayer de supporter la chose, chacun malheureux dans son coin mais le cachant.

Pas d'accord pour l'exemple des seins, il n'a aucun effet sur l'orgasme masculin.
Bien que les femmes avouent quasiment toutes être d'abord clitoridiennes, certaines savent tout de même prendre du plaisir lors de la pénétration vaginale, et si elles devaient se donner du plaisir d'abord avec un stylo Bic (tout le monde visualise la taille ?) et ensuite avec un gode de 18 cm de long pour 5 cm de large, je pense qu'elle admettront toutes qu'elles ressentent, logiquement, plus le gode, et donc en retirent plus de plaisir. C'est physiologique, avant de sentir du plaisir, il faut déjà sentir la pénétration.
Il n'y a rien réellement de comparable chez la femme : certes des vagins plus ou moins serrés, mais franchement qui a connu des femmes dans lesquelles il ne sentait rien car son vagin serait vraiment trop large et distendu ?

Il y a des micro-trottoirs et autres sondages qui montrent la chose suivante la plupart du temps : les femmes ne font pas une fixation sur la taille, considérant que le plaisir peut être atteint autrement, par les caresses, le cunnilingus, qu'au pire on peut utiliser des jouets pour compenser le partenaire mal équipé, et que la taille du pénis ne sera quasiment jamais et sauf cas extrême (micro pénis) une cause de rupture, car dans une relation sérieuse, sentimentale, pouvant même déboucher sur un mariage et des enfants, le plus important n'est pas le sexe...par contre, la quasi totalité de ces femmes admettent aussi que pour des coups d'un soir, elles espéreront tomber sur un mec bien membré pour se faire plaisir...conclusion, elles aiment cela, elles préfèrent cela, mais sont prêtes à se sacrifier si la relation s'avère sincère et durable. Ca s'appelle un peu de la malhonnêteté, car il y a de fortes chances qu'elles simuleront une bonne partie de leur vie, voire se forceront pour satisfaire à leurs devoirs conjugaux, voire encore finiront pas tromper leur mari qu'elles ont beau aimer, ils ne les satisfont pas.

En cherchant à désacraliser le sexe, mon objectif n'était pas de me réduire à l'état de sous-homme, bien que forcément, je saurai alors où est ma place dans l'échelle des mâles capables de satisfaire une femme, mais surtout de me rendre compte à terme que baiser avec d'autres, c'est rien de plus que deux corps qui se frottent, et je cesserai peut-être de ruminer cette jalousie, ces pensées qui m'obsèdent, ramenant le sexe au niveau...d'une partie de tennis.
Avatar du membre

tous sauf moi
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 181
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Je suis dépité et honteux

Message par tous sauf moi »

Salut Asturias,

ouh là, la comparaison avec le viol est terrible, mais je l'avoue extrêmement parlante, je comprends tout à fait où tu veux en venir. Dans un sens, tu n'as pas tort. Je réponds déjà sur ce sujet à Babou juste avant, si tu veux lire, la fin de mon message.

Après, ce ne serait pas une récompense pour ma femme : je pense qu'elle n'a aucune attirance particulière pour le sexe, et je crois bien qu'elle vivrait très bien sans, ou alors juste à se donner elle même du plaisir une ou deux fois par mois en se masturbant...du coup, elle n'a aucune velléité de candaulisme ou de partouze, elle n'en a jamais exprimé la moindre envie, et je pense que ça restera lettre morte.
Ce serait vraiment plus pour moi, pour que je constate certaines choses, que j'en vérifie d'autres, et pour cette histoire de banalisation de l'acte.

Encore une fois, trop fort l'exemple du chien :mdr
Avatar du membre

tous sauf moi
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 181
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Je suis dépité et honteux

Message par tous sauf moi »

Salut supersymetrie (pourquoi ce pseudo d'ailleurs ?)

oui, ça je veux bien le croire, qu'une femme grande ne voudra que rarement couché ou faire sa vie avec un plus petit qu'elle.
Je suppose que ta femme fait 1m80...
Et que ses amants étaient battis comme tu le décris...
Et pas toi...
Si j'ai juste, comment tu le vis, qu'elle se donnait à des carrures d'athlètes, des mecs avec qui elle se sentait petite et englobée, des types que tu te risquerais probablement même pas à frapper pour exprimer ce que tu penses d'eux ? Etait-ce une humiliation supplémentaire ?
Je ne te demande pas cela pour appuyer là où ça fait mal ? Je te le dis car justement le type avec qui elle a passé la nuit faisait 2m01... :+
Ensuite, ne crois-tu pas que, sauf exception, la taille du sexe est quand même à minima en relation avec la taille de l'homme ?
Avatar du membre

tous sauf moi
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 181
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Je suis dépité et honteux

Message par tous sauf moi »

Salut SP !

Non, tu as raison, tout dépend de l'histoire et du vécu de chacun et mon cas est plutôt particulier je pense.

Où vas-tu chercher des taux pareils ? :mdr

Taille du vagin, ok, mais alors comment t'expliques que plus grand, ça rentre ?
Et c'est l'une des choses que je veux voir avec ma femme. Ca me rend fou.

C'est vrai pour la compatibilité, et c'est vrai dans tous les domaines.
Rien que dans la danse, on s'en rend compte.

Franchement, qui ne fantasme pas de participer un jour à une partouze composée de beaux hommes et de belles femmes, où tous les corps se mélangent dans une harmonie et et une bestialité presque artistique, ou alors dans un style plus classe, en mode Eyes wide shut ?

Ok, j'irai voir le site de candaulisme dont tu parles, mais forcément les pratiquants vanteront logiquement cette pratique et te diront qu'ils sont en phase dans leur couple. Les candaulistes pour lesquels ça a été une catastrophe ne communiquent pas ensuite.
Après, ma vision des femmes et de la sexualité me laisse à penser que dans la quasi totalité des couples candaulistes, l'épouse n'y consent que dans un seul but, satisfaire le fantasme de son mari. Elle le fait par amour, plus pour rendre heureux et combler le désir de son époux que pour elle même, et je crois même que la majorité d'entre elles se forcent et n'en retirent aucun plaisir, et simulent pour donner l'illusion au mari que c'est l'extase alors qu'en fait, ne dissociant pas sexe et sentiment, elles n'éprouvent rien.
Une minorité à la limite de la nymphomanie ou vraiment car le mari a un micro pénis ou pâtit d'une précocité excessive, finira par en retirer du plaisir et à accepter ce nouveau mode de vie dans leur couple. Et je demande à savoir le nombre de couples candaulistes qui le sont devenus à la demande de l'épouse...
Donc, je ne suis pas dupe sur le candaulisme.
Alors, je suis guidé par mes désirs ET par mes peurs, je l'avoue.
Certes, mon couple est loin d'être complice mais uniquement sur le plan sexuel.
J'avoue que je ne sais pas si je suis convaincu...
Par contre, j'ai honte, mais même en cherchant la définition d'assertif, j'ai du mal à la comprendre et encore plus à l'appliquer au cas présent...si tu voulais m'éclairer...

:fleur
Répondre