Vos dons permettent de faire vivre l'association Faire un don

Descente aux enfers comme vous tous

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Auteur du sujet
Xena
Cornu
Cornu
Messages : 13
Enregistré le : mer. 19 juin 2024 15:28

Descente aux enfers comme vous tous

Message par Xena »

Bonjour,

Nouvelle arrivée dans le cercle...
Voici mon histoire:
J'ai 39 ans, 40 dans quelques mois.

Il y a 8 mois, j'ai découvert que mon conjoint, père de mes 2 filles, avec qui je suis depuis 14 ans, avait une relation extra-conjugale de 2 ans et demi (combo photo, je t'aime, mots de désir, courbatures d'amour, prochains rdv car une semaine de congés ché vachement long). Une collègue de travail mariée. Je savais depuis longtemps qu'elle voulait se taper mon conjoint...

Ça faisait 4 ans qu'on avait des difficultés mais je ne pensais pas qu'il pourrait faire cela.
Pour comprendre pourquoi on en est arrivés là, il faut que je remonte aux erreurs que j'ai faites:

Fin 2018, j'ai flirté avec un collègue de travail. J'ai été attirée par un homme, le jour où je sens l'attirance je me demande pourquoi, je me trouve dégueulasse... Mais malgré tout j'ai continué à vouloir discuter avec lui. On s'est dit notre attirance, mais moi j'ai affirmé que cela n'irait pas plus loin car trop amoureuse de mon homme et lui avait déjà brisé un couple par le passé. Au bout de 3 mois il quitte l'entreprise. Je me rends compte que je n'éprouve rien pour lui, que j'aimais juste la façon dont il me faisait sentir. Ça avait éveillé quelques doutes sur mon couple mais je les ai balayés.

Novembre 2019, soit presque un an après, il passe à mon travail. On échange nos numéros de téléphone parce qu'il vend des cartouches de cigarettes. Les messages restent la plupart du temps amicaux, quelques fois ça a tourné à des messages à caractère sexuel, plus de sa part que de la mienne, car je ne dévoilais rien de mes envies sexuelles mais j'étais un peu grisée par ses messages. Je suis restée consciente que ce que j'aimais est ce qu'il me faisait ressentir et ce n'est pas allé plus loin.

Arrive Mars 2020, juste avant le confinement en France, mon conjoint tombe sur des messages de cet homme. Rien de compromettant dedans mais il me questionne le soir même.

A partir de ce moment là je m'enfonce dans les mensonges car je pense que ce que j'ai fait est impardonnable et que je ne pense pas qu'il me croira qu'il y a de la fumée mais pas le feu.

Les discussions s'étirent sur des mois, la distance s'est installée. Je ne sais plus comment me faire pardonner, mes actes et mes paroles ne valant plus rien.

Je porte le poids de la culpabilité, je pense mériter mon sort. J'ai tout détruit. Mais j'essaie d'avancer pour mes filles, je me recentre sur ma vie de famille. Je n'arrive pas à lui parler, lui rabâche la même question sans cesse, pourquoi?

A force, je me ferme, lui de même et il finit par ne plus aborder le sujet. Et je me dis que s'il est resté, il y a espoir que ca aille mieux un jour. Mais on ne parle plus de nous.

Jusqu'à la découverte que je vis comme un traumatisme il y a 8 mois: je ne dors plus, je ne mange plus, j'ai des crises d'angoisse, j'essaie de le cacher le plus possible. Je perds 20kg en 4 mois alors la carapace craque petit à petit... J'essaie de reconstruire, c'est de ma faute, mais je n'y arrive pas. C'est trop douloureux...

Je le vis comme un traumatisme et lui me dit:"Ca n'aurait pas dû être une surprise vu que je t'avais prévenue!"... Tout ça parce qu'il y a quelques années il m'a dit qu'il le ferait sous la colère...

Je comprends alors toute la rancœur des dernières années, à quel point on était déconnectés.
Les mois après la découverte, je suis devenue obsessionnelle et j'ai fouillé partout où j'ai pu. Sur l'ordinateur familial était lié la géo-localisation de son téléphone et j'ai refait sa vie jour par jour sur les 4 dernières années... Un cauchemar!

J'ai pu voir tous les jours de rtt à l'hôtel, tous les rdvs de fin de journée, quand ça a commencé, les mensonges en face...
J'ai aussi appelé la maîtresse et déjeuné avec le mari de la maîtresse. C'est la que je suis allée au bout de ma recherche de réponses.
Et force est de constater que ma vie était une mascarade et j'ai l'impression d'avoir tenu pour rien.

J'ai essayé de continuer avec le père de mes filles pendant quelques mois mais il y a 3 mois, je lui ai annoncé la rupture. J'étais détruite et je ne voulais plus subir la situation et je souhaitais également sortir de mon obsession car je n'aimais pas la femme que j'étais devenue. Mais ça reste très douloureux car il y a beaucoup d'amour.

La culpabilité que je vivais depuis 3 ans et demi a décuplé depuis la découverte. Je le vis comme un karma×1000, un effet papillon cauchemardesque.
Je vais en plus devoir détruire ma famille...

Mais j'ai l'impression qu'il faut que je sauve ma peau sinon je vais en mourir.

J'ai pris la décision mais je ne suis toujours pas alignée intérieurement. Je veux rester avec lui mais je ne peux pas... Trop de choses sont détruites...
J'essaie de m'occuper de moi, psy, formation à venir, les sorties avec les copines. Car hormis cela, je me meurs, plus envie de vivre.

Chez moi, je reste la plupart du temps sur ma terrasse, qu'il fasse froid ou non, il n'y a plus de famille, plus de foyer... Je subviens aux besoins primaires de mes filles mais rien d'autre, je n'y arrive pas. Je sais que je les aime mais je ne le ressens plus.

Avec leur père, on ne se parle plus. Les dernières discussions étaient tellement douloureuses que le silence est préférable...

Je pense qu'il la voit toujours. Et moi je suis la, toujours mon cerveau en ébullition, à voir tout ce que j'ai mal fait, toutes mes failles qui m'ont conduit à provoquer tout ça. Et j'ai beau vouloir de toutes mes forces me relever, travailler sur moi, j'ai l'impression que je ne trouverai jamais le salut. Est ce qu'on retrouve un jour la paix intérieure?
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3936
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Descente aux enfers comme vous tous

Message par Sans Prétention »

Bonjour Xena.

Témoignage puissant et je pense que ça remue quelque chose chez celles et ceux qui te lisent.

Je reviens vers toi bientôt...

Merci aux collègues de ne pas lui tomber dessus comme l'orage pourrait s'abattre sur un arbre déjà ouvert.
Posez vos questions en toute bienveillance. Elle est là pour demander de l'aide...

Déjà premiers soins : même recommandation qu'à tous. Reconstruis toi avant de penser à ton couple.

🙏

Tu es ici chez toi.
:fleur
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 255
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Descente aux enfers comme vous tous

Message par supersymetrie »

Hello Xena,
Désolé de trouver ici !
Karma fois X !

Non ! En fait tu n'es pas dans la tête de l'autre et l'autre n'est pas dans la tienne. Donc quand tu ments sur des questions qui sont essentiels pour l'autre ... ça se sent ... et l'autre echaffaude des plans ... pour s'en sortir tout comme toi tu essayes de t'en sortir maintenant.
Il a utilisé la vengeance, d'autres choisissent le sport, l'alcool, la drogue, ou tout autre chose.

Il n'y a rien plus rien a éclaircir sur le passé ... ça ne changera rien du présent. Il a compris que tu as menti et il a decidé d'agir à sa manière.

Maintenant, tu dois penser à toi ! Tu peux te rendre extrêment malade. Ne plus dormir, retrouver des lieux, remonter le temps jour après jour ... quand tu auras 90% de l'histoire, les 10% tu te diras qu'ils sont pires que les 90% que tu as trouvé ...
Donc franchement tu sais ce qu'il en est ... arrête de chercher pour ton propre bien. En savoir plusne sert à rien à part se zigouiller encore plus la santé physique et mentale.

Car oui tu peux en mourir directment ou indirectement
Donc s'il teplait, reprend tes esprits et arrête de fouiller. Tu le fais parce que tu ne sais pas comment agir, donc connaitre la vérité ça fait croire qu'on agit !
Mais non, tu connais la vérité ... arrête pour toi !

Sophrologie, méditation, relaxation .... recentre tes energies et calme ton corops et ton esprit.

Reprends tes esprits et tu pourras penser à la suite ... en toute conscience
Modifié en dernier par supersymetrie le mer. 19 juin 2024 17:27, modifié 1 fois.
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 255
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Descente aux enfers comme vous tous

Message par supersymetrie »

Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 16:18 ... Je subviens aux besoins primaires de mes filles mais rien d'autre, je n'y arrive pas. Je sais que je les aime mais je ne le ressens plus.
LE couple est entre parenthèse (on va dire ça comme ça) en revanche tes filles elles ont rien demandé.
Elle n'ont pas pris pour parent d'infidélité les voisins qui ont l'air peut être plus cool que vous ! :mdr

Tu es une mère (et pour moi c'est le même discour pour le père) et tu dois compartimenter les choses. elle n'ont rien fait et elles ne méritent pas qu'on ne s'occupe pas d'elles.
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 802
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: Descente aux enfers comme vous tous

Message par Mitsou78 »

Bonjour,

Pas grand chose à dire, besoin de recul, sauf que peut être l'infidélité de vengeance est peut être la pire parce qu'elle emmène des ressentiments forts...
Pas de jugement de ma part, ce n'est ni ma place, ni mon rôle, ici est un lieu où la primauté doit être l'écoute, l'échange, l'entraide...

Alors oui, recentre toi, apprends toi, comprends toi, attache toi à te recréer un environnement de partage avec tes filles, tes amis, ta famille...

Si je lis quelque chose qui me percute, je ne manquerai pas d'écrire.

Prends soin de toi, fais toi aider :fleur
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 255
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Descente aux enfers comme vous tous

Message par supersymetrie »

Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 16:18
Et force est de constater que ma vie était une mascarade et j'ai l'impression d'avoir tenu pour rien.
Désolé de morceler !
Ton mari au surement pensé que sa vie était une mascarade et que pendant qu'il allait au boulot toi tu t'amusais avec ton collègue.
Situation vraie ou non ... par rapport a ce qu'il découvre, les réponses et ses doutes, il a dû penser à la même chose que toi
Ma vie est une mascarade !
Dans ses colères, la "menace" de te tromper a son tour, n'était en fait pas une menace. C'était sa sanction
Il n'a donc pas du tout cru en toi et en tes réponses.

Tu penses avoir tenu pour rien ... lui a surement pensé qu'il a été un "bon mari" pour rien.
Le problème c'est que lorsqu'il y a doute et que les réponses sont evasives ... ça devient un argument contre.

Pour mon histoire: Un jour je découvre un sms d'un client qui lui souhaite une bonne année et en remontant des invitaitons à déjeuner.
Après discussion, rien de "grave", un mec lourd. Je lui demande de retirer son numéro de son téléphone et de lui dire que son mari ne veut plus qu'il la contacte; Elle le fait.
Je ne suis pas du tout convaicu de ses réponses.
Je reste sur mes gardes.
Quelques années plus tard ... une notification de facebook/messenger. Idem un mec que je ne connais pas ... on remonte les conversations ... desmensonges, des mensonges jusqu'à que je découvre le bon message et la vérité.
Je lui dis que je vais la tromper et qu'ensuite je divorcerai. elle a pris ça pour des menaces.
Je l'ai trompé et je l'ai quitté.

ton mari ne t'a pas cru un seul instant. Il a juste apaisé la situation pour mieux se venger.

Donc s'il est heureux avec elle ... c'est super chouette pour lui car lui aussi à morflé et tu n'as peut être pas vu a quel point.

Vous ne vous parlez plus ... super ! pas de dépendance affective !
Vous allez pouvoir mieux passer à la suite !
Avatar du membre

Asturias
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 201
Enregistré le : mer. 22 déc. 2021 08:17

Re: Descente aux enfers comme vous tous

Message par Asturias »

Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 16:18 Bonjour,
Nouvelle arrivée dans le cercle...
Voici mon histoire:
J'ai 39 ans, 40 dans quelques mois.
Il y a 8 mois, j'ai découvert que mon conjoint, père de mes 2 filles, avec qui je suis depuis 14 ans, avait une relation extra-conjugale de 2 ans et demi (combo photo, je t'aime, mots de désir, courbatures d'amour, prochains rdv car une semaine de congés ché vachement long). Une collègue de travail mariée. Je savais depuis longtemps qu'elle voulait se taper mon conjoint...
Ça faisait 4 ans qu'on avait des difficultés mais je ne pensais pas qu'il pourrait faire cela.
Hello Xena, désolé de te retrouver ici. C'est effectivement très dur ce que tu décris. 2 ans, cela a été vécu aussi par plusieurs personnes du forum, on sait à quel point cela peut chambouler. Sache qu'ici tu trouveras beaucoup de bienveillance et de compréhension, et de très bons conseils. Je te souhaite que cela t'aide comme cela m'a (nous) a aidé dans ces moments...
Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 16:18 Pour comprendre pourquoi on en est arrivés là, il faut que je remonte aux erreurs que j'ai faites:
Merci pour le contexte. Je dis contexte parce que cela n'explique pas la tromperie de ton homme, pas plus que cela ne l'excuse. Je pense que c'est important de le préciser. Tu sembles effectivement être allée trop loin par messages, ça justifie une dispute, et une rupture ou une réconciliation.
Au lieu de ça, ta faute a été mise sous le tapis (autant de ton fait que du sien) :
Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 16:18 A force, je me ferme, lui de même et il finit par ne plus aborder le sujet. Et je me dis que s'il est resté, il y a espoir que ca aille mieux un jour. Mais on ne parle plus de nous.
Vous avez commencé à parler, mais devant l'impossibilité de communiquer vous avez mis un couvercle, là où il aurait été bon de voir un spécialiste.
Ne pouvant vous réconcilier dans ces conditions, il restait la rupture. Mais ton ex n'a pas rompu, il a entamé une relation adultérine qui a duré des mois, pendant que toi tu culpabilisais. Alors je le répète : il n'a aucune excuse, et tu n'as pas à te sentir coupable.
Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 16:18 Jusqu'à la découverte que je vis comme un traumatisme il y a 8 mois: je ne dors plus, je ne mange plus, j'ai des crises d'angoisse, j'essaie de le cacher le plus possible. Je perds 20kg en 4 mois alors la carapace craque petit à petit... J'essaie de reconstruire, c'est de ma faute, mais je n'y arrive pas. C'est trop douloureux...
Je le vis comme un traumatisme et lui me dit:"Ca n'aurait pas dû être une surprise vu que je t'avais prévenue!"... Tout ça parce qu'il y a quelques années il m'a dit qu'il le ferait sous la colère...
Ce qui démontre chez lui à la fois une grande immaturité affective, et un grand manque d'empathie. Où sont ses remords ??
Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 16:18 Je comprends alors toute la rancœur des dernières années, à quel point on était déconnectés.
C'est malheureusement le cas de beaucoup de personnes ici. Mais ça ne justifie rien.
Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 16:18 Les mois après la découverte, je suis devenue obsessionnelle et j'ai fouillé partout où j'ai pu. Sur l'ordinateur familial était lié la géo-localisation de son téléphone et j'ai refait sa vie jour par jour sur les 4 dernières années... Un cauchemar!
J'ai pu voir tous les jours de rtt à l'hôtel, tous les rdvs de fin de journée, quand ça a commencé, les mensonges en face...
J'ai aussi appelé la maîtresse et déjeuné avec le mari de la maîtresse. C'est la que je suis allée au bout de ma recherche de réponses.
Et force est de constater que ma vie était une mascarade et j'ai l'impression d'avoir tenu pour rien.
C'est très dur ce que tu décris là… Je t'envoie toutes mes pensées. Je sais ce que c'est que d'avoir le détail, ce fut mon cas, et parfois j'aurais préféré ne rien lire. Envie de vomir…
Ta réaction de surveillance et d'analyse est en revanche parfaitement normale, et j'espère que tu ne culpabilises pas de l'avoir fait : en te trompant pendant 2 ans comme il l'a fait, ton ex a renoncé à sa vie privée, point. Il n'y a aucune raison de continuer à respecter les règles quand l'autre planque les cartes dans ses manches…
Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 16:18 J'ai essayé de continuer avec le père de mes filles pendant quelques mois mais il y a 3 mois, je lui ai annoncé la rupture. J'étais détruite et je ne voulais plus subir la situation et je souhaitais également sortir de mon obsession car je n'aimais pas la femme que j'étais devenue. Mais ça reste très douloureux car il y a beaucoup d'amour.
La culpabilité que je vivais depuis 3 ans et demi a décuplé depuis la découverte. Je le vis comme un karma×1000, un effet papillon cauchemardesque.
Bravo pour ton courage. Le karma ce n'est pas pour toi, c'est lui qui se le prend en pleine face et c'est très bien comme ça.
Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 16:18 Je vais en plus devoir détruire ma famille...
IL a détruit votre famille. Énorme nuance !
Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 16:18 Mais j'ai l'impression qu'il faut que je sauve ma peau sinon je vais en mourir.
J'ai pris la décision mais je ne suis toujours pas alignée intérieurement. Je veux rester avec lui mais je ne peux pas... Trop de choses sont détruites...
J'essaie de m'occuper de moi, psy, formation à venir, les sorties avec les copines. Car hormis cela, je me meurs, plus envie de vivre.
Il est indispensable de prendre soin de toi. C'est une bonne chose que tu sois suivie, car dans ce genre de situations c'est très compliqué (sinon impossible) de s'en sortir toute seule.
Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 16:18 Et j'ai beau vouloir de toutes mes forces me relever, travailler sur moi, j'ai l'impression que je ne trouverai jamais le salut. Est ce qu'on retrouve un jour la paix intérieure?
Je te réponds avec un recul de bientôt 4 ans, sur un adultère de 6 mois : oui, on peut retrouver la paix intérieure. Et je t'assure que c'est beaucoup, beaucoup plus facile quand on choisit la rupture. J'ai assez d'expérience ici et sur d'autres forums pour dire sans hésitation que choisir la réconciliation c'est le chemin le plus long, le plus douloureux et le plus compliqué pour guérir, parce qu'on reste avec la personne responsable de son malheur. Qui parfois fait le travail qu'il faut, et qui parfois n'en a rien a cirer. Ou encore parfois n'a juste pas la capacité intellectuelle de comprendre l'étendue du désastre dont elle est à l'origine.

Tu as fait le bon choix, celui de te sauver. Personne ne sait de quoi demain sera fait, mais ce qui est sûr c'est que tu te relèveras. Le temps fait des miracles, tout le monde ici le sait et tu le vérifieras par toi-même.

Courage,

A.
Modifié en dernier par Asturias le mer. 19 juin 2024 20:37, modifié 1 fois.
Loin de nous tout à la fois et la crainte de l’avenir, et les retours sur un passé désagréable : celui-ci ne m’est plus rien, l’autre ne me touche pas encore.
— Sénèque
Avatar du membre

Auteur du sujet
Xena
Cornu
Cornu
Messages : 13
Enregistré le : mer. 19 juin 2024 15:28

Re: Descente aux enfers comme vous tous

Message par Xena »

Merci pour vos messages.
@Sans Prétention,
Pour avoir lu des réponses à des cocufieurs sur le forum, je m'attendais à recevoir les foudres... Mais je n'ai le choix que d'assumer mes actes.
@supersymetrie,
J'ai rompu pour m'éloigner de cette obsession qui ronge, le jour où j'ai déjeuné avec le mari de la maîtresse, je me suis dit que j'étais allée au bout et qu'il fallait que ça cesse.

Quant à mes filles, j'ai l'impression d'être du poison, donc je garde mes distances quand il n'y a rien de bien qui va sortir de moi...

Même si on n'arrive plus à se parler, la dépendance affective est là. J'essaie tant bien que mal de tuer l'infime espoir qui me reste. Lui dit qu'il veut continuer alors qu'il n'a plus d'espoir, qu'il sera malheureux avec ou sans moi, qu'il ne peut plus rien me donner... J'aimerais pouvoir mieux passer à la suite. Je voulais des vacances séparées mais vu la douleur que ça a provoqué en lui j'ai fait machine arrière. Mais ça me coûte... Donc annonce aux filles après les vacances d'été... J'ai l'impression d'avoir repoussé la douleur et de faire durer la période de souffrance. Il n'a pas l'air de voit les choses comme ça.

@Asturias,
Merci pour ton soutien.
Il refuse de voir un spécialiste, il refuse toute aide extérieure, et sur les 4 dernières années, il ne s'est confié qu'à sa maîtresse. C'est d'ailleurs ce qui les lie.

J'ai l'impression que je n'ai pas le droit de souffrir. Je suis l'origine de tout ça malgré tout.
J'ai commencé le travail sur moi, et ce que je vois me fait horreur: attachement évitant, blessure de l'abandon en 1er, rejet en 2e, un papa très intrusif et contrôlant qui en fait a eu plus de conséquences sur ma vie amoureuse que ce que je pensais.

Tu me redonnes espoir sur l'avenir, que je pourrai retrouver la paix...
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 290
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: Descente aux enfers comme vous tous

Message par Old-boy »

Je pensequesi tu veux retrouver un semblant de stabilité, tu vas être obligée de faire un énorme travailet de remonter la bobine afin da comprendre la situation avant 2018 qui a amené ce premier flirt car c'est lui qui est à l'origine de tout ce marasme. Pour toi, pour comprendre cette attirance.

Lui comme toi, vous avez choisi une mauvaise solution pour un réel problème. Peut être ub manque de communication, une certaine routine dans le couple?

Autre chose: tu ne peux pas répondre pour ton mari, ce n'est que ton resseti et à priori il n'a pas le même ressenti que toi.

Pareil pour tes filles: laisses les juger par elle même de leur resseti vis à visde toi.

Recentre toi sur laseule personne que tu maitrise totalement: TOI.

Comment allait votre couple avant 2018?
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3936
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Descente aux enfers comme vous tous

Message par Sans Prétention »

supersymetrie a écrit : mer. 19 juin 2024 17:16 quand tu auras 90% de l'histoire, les 10% tu te diras qu'ils sont pires que les 90% que tu as trouvé ...
:jap:
supersymetrie a écrit : mer. 19 juin 2024 17:23 LE couple est entre parenthèse (on va dire ça comme ça) en revanche tes filles elles ont rien demandé.
Elle n'ont pas pris pour parent d'infidélité les voisins qui ont l'air peut être plus cool que vous ! :mdr

Tu es une mère (et pour moi c'est le même discour pour le père) et tu dois compartimenter les choses. elle n'ont rien fait et elles ne méritent pas qu'on ne s'occupe pas d'elles.
:jap:

Petit bémol toutefois : pour l'avoir vécu, parfois on n'y arrive physiquement plus.
"Maman, pourquoi papa il joue plus avec nous ? Pourquoi il est tout le temps enfermé dans la chambre ?"
Et croyez-moi (ou non, c'est pareil) : je ne faisais pas exprès.
:jap:

Dépression : à soigner.

Asturias a écrit : mer. 19 juin 2024 18:12 Je te réponds avec un recul de bientôt 4 ans, sur un adultère de 6 mois : oui, on peut retrouver la paix intérieure. Et je t'assure que c'est beaucoup, beaucoup plus facile quand on choisit la rupture. J'ai assez d'expérience ici et sur d'autres forums pour dire sans hésitation que choisir la réconciliation c'est le chemin le plus long, le plus douloureux et le plus compliqué pour guérir, parce qu'on reste avec la personne responsable de son malheur. Qui parfois fait le travail qu'il faut, et qui parfois n'en a rien a cirer. Ou encore parfois n'a juste pas la capacité intellectuelle de comprendre l'étendue du désastre dont elle est à l'origine.
Nous ne sommes pas là pour faire plaisir comme les coachs Tik Tok qui gagnent des thunes sur le dos des gens ou les magazines bon marché qui font rêver les princes et princesses de l'enfance endormies en nous.
C'est un constat froid et statistique.
Sur le fait que certains s'en sortent "plus fort" est vrai et magnifique.
Dire que c'est la majorité, il y a là un pas que je ne franchirai pas.

Ensuite, on accepte la situation ou pas.

Asturias a écrit : mer. 19 juin 2024 18:12 Ce qui démontre chez lui à la fois une grande immaturité affective, et un grand manque d'empathie. Où sont ses remords ??
Il ne peut en avoir. Il a été fidèle à sa parole, cela faisait partie du contrat entre eux : "tu me trompes, je te trompe".
On ne peut pas en dire autant de la majorité des cornus : "tu me trompes, je te quitte".
Lequel est le plus proche de ses principes ?

Je fais l'avocat du diable exprès bien sûr.







Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 19:30 @Sans Prétention,
Pour avoir lu des réponses à des cocufieurs sur le forum, je m'attendais à recevoir les foudres...
Alors j'ai été mal compris.
Peux-tu citer un exemple ?

Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 19:30 Mais je n'ai le choix que d'assumer mes actes.
Tu sembles confondre trois termes : réparation, punition et destruction.
Je t'invite à réfléchir à cela.
A mon avis, c'est la grosse clé qui va t'aider à ouvrir la grosse porte.

Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 19:30 Quant à mes filles, j'ai l'impression d'être du poison, donc je garde mes distances quand il n'y a rien de bien qui va sortir de moi...
Je te fais une confidence.
Ton témoignage m'a bouleversé.
Tu n'es pas une mauvaise personne.


Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 19:30 Même si on n'arrive plus à se parler, la dépendance affective est là. J'essaie tant bien que mal de tuer l'infime espoir qui me reste. Lui dit qu'il veut continuer alors qu'il n'a plus d'espoir, qu'il sera malheureux avec ou sans moi, qu'il ne peut plus rien me donner... J'aimerais pouvoir mieux passer à la suite. Je voulais des vacances séparées mais vu la douleur que ça a provoqué en lui j'ai fait machine arrière. Mais ça me coûte... Donc annonce aux filles après les vacances d'été... J'ai l'impression d'avoir repoussé la douleur et de faire durer la période de souffrance. Il n'a pas l'air de voit les choses comme ça.
Contrairement à ce qu'annonçait Super, je vais aller dans ton sens : il y a bien une co-dépendance affective (la dépendance affective à sens unique c'est rare).

Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 19:30 Il refuse de voir un spécialiste, il refuse toute aide extérieure, et sur les 4 dernières années, il ne s'est confié qu'à sa maîtresse. C'est d'ailleurs ce qui les lie.
D'où le refus de voir le spécialiste.

Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 19:30 J'ai l'impression que je n'ai pas le droit de souffrir.
Ton mental prend ce droit que tu le veuilles ou non.
A ton stade, c'est une dépression (tu en as en tous cas tous les signes) et donc il faut d'entrée de jeu disqualifier les idiots qui ne comprennent rien à cette maladie, car oui, c'en est une.
"Il faut, y a qu'à..." ne marchera pas.
Soin en premier lieu.

Xena a écrit : mer. 19 juin 2024 19:30 J'ai commencé le travail sur moi, et ce que je vois me fait horreur: attachement évitant, blessure de l'abandon en 1er, rejet en 2e, un papa très intrusif et contrôlant qui en fait a eu plus de conséquences sur ma vie amoureuse que ce que je pensais.
Ah je demande toujours le passif...
:jap:

Je vois que tu ne t'aimes pas beaucoup en ce moment.
Ça c'est tous les cornus.
Ce qui va te différencier, c'est la certitude absolue que tu as de mériter ce qui t'arrive alors que les cocus, en s'inscrivant ici, le pensent aussi mais quelque part la colère les fait douter. Le doute permet de raisonner par la suite. C'est une porte ouverte vers un autre possible.
Leurs certitudes sur leur couple s'effrite et l'identité est touchée mais quelque chose les raccroche à la lumière.

Dans ton cas, le travail va être plus long et profond avec un spécialiste parce qu'il y a un effondrement assez extrême de ta personne qui est très perceptible.

As-tu au moins un / une amie proche en plus du psy ?
As-tu moyen de t'échapper de temps en temps de cet enfer ?

Sinon pour être bien compris, je ne juge pas (plus) les personnes, je m'intéresse aux relations.
La tienne est en train de vous détruire tous les deux dans une triangulation assez malsaine.
Je ne mise pas sur le méchant et la gentille (ou inversement) dans votre histoire.
Je crois à un cyclone dévastateur qui vous a entraîné au fond d'un gouffre dont il est heureusement possible de sortir mais il va falloir faire de grands sacrifices...

Pour le coup tu as tout mon soutien bien sûr.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Xena
Cornu
Cornu
Messages : 13
Enregistré le : mer. 19 juin 2024 15:28

Re: Descente aux enfers comme vous tous

Message par Xena »

@ Old Boy,
J'ai déjà compris beaucoup de choses ces 8 derniers mois:
-En 2018, ma plus jeune a 18 mois, se réveille toutes les nuits, c'est surtout Papa qui gère, moi je l'entends qu'en début et fin de nuit, ai proposé pleins de fois qu'il me réveille, mais ne veut pas et il finit par ne plus venir se coucher, depuis lors, il dort sur le canapé...
-A l'époque, il s'engage dans pleins de choses pour aider les autres (ce que je ne critique absolument pas) et comme il est fatigué avec le manque de sommeil, je me fais toute petite, lui en demandant le moins possible, essayant de lui faire un quotidien agréable mais je ne suis pas consciente que je crée de la distance. Je tais mes attentes, mes insécurités...

-J'ai toujours eu une estime de moi assez basse, et depuis que je suis avec lui, j'ai toujours pensé que je ne le méritais pas, qu'un jour il se rendrait compte que je ne méritais pas un amour si grand. J'ai du mal à exprimer ce que je ressens et à l'époque je ne comprenais pas tout ce qui ne devait rien arranger.
-J'ai aussi un papa qui n'a pas aidé avec ma confiance en soi, à s'immiscer dans tous mes choix de vie de manière trop importante, qui n'hésite pas à envoyer des mails si je dévie. J'ai notamment ressorti récemment un mail de sa part qui s'appelle "Histoire d'un échec", qui date de plus de 15 ans. Mon papa a toujours fait déborder ses émotions et je crois avoir fait tout l'inverse, car c'est très difficile à vivre pour les proches, en tout cas ça l'est pour ma mère, ma sœur et moi.

-Depuis le début de notre histoire j'avais un cauchemar récurrent de lui avec une femme.
Je crois qu'il y a du sabotage dans tout ça et c'est dur de s'en rendre compte après coup...
J'aurais préféré faire ces erreurs avec un autre que lui mais avant lui, je n'ai pas pris de risque: je choisissais des hommes indisponibles émotionnellement (attention jamais d'hommes mariés, certains en couple mais je l'ai su plus tard et j'arrêtais la relation) comme ça je n'avais pas à m'engager émotionnellement, donc pas de souffrance. Mais pas d'amour non plus. Le flirt en question était le prototype de ces anciennes relations. J'ai compris cela en partie à l'époque, c'est pour cela que je ne suis pas allée plus loin. Mais je n'avais malgré tout pas tout compris, car je n'ai pas su l'expliquer entièrement. De peur d'être abandonnée/rejetée, j'ai eu tendance à fuir l'intimité émotionnelle...
-Depuis le début de notre relation jusqu'à 2020 (découverte des messages dans mon téléphone), on ne se disputait pas souvent mais quand ça arrivait, ça prenait des proportions démesurées. J'avais l'impression d'être seule à amener les problèmes sur la table (sûrement de la mauvaise manière), il prenait cela très mal, c'était 3 jours de silence et de disputes.
Je me suis dit que j'allais devenir meilleure, que j'étais trop exigeante, donc je n'allais plus en parler. On finit par ne plus se sentir en sécurité pour partager émotions, frustrations... Et comme en face j'ai quelqu'un d'altruiste qui n'exprime jamais ses besoins, voilà comment le lien se distend de mon côté...
-Je comprends très bien que lui n'ait rien vu venir, qu'il tombe d'encore plus haut. De mon côté, pleins de choses étaient inconscientes et si j'avais réglé cela avant, j'aurais fait moins de mal... Si moi je ne comprenais pas tout, comment lui le pourrait?
Moi j'essayais juste de ne pas écouter cette voix dans ma tête qui me disait "Ca va merder à un moment, c'est trop de bonheur" mais je n'ai rien fait d'autre pour mieux me comprendre...

Désolée pour le pavé, je pense avoir répondu à ta question @Old Boy! Je crois que c'est aussi thérapeutique, je vois que malgré tout, je suis allée creuser pas mal ces derniers mois.

@Sans Prétention
Merci beaucoup. Tu m'as dit beaucoup de choses qui m'ont touchée, et il y a aussi matière à réflexion.

Je me suis mal exprimée sur mon message précédent, j'aurais dû te dire merci pour ton soutien mais en écrivant ici, j'étais préparée à recevoir des foudres donc je vais encaisser si ça arrive :)

"Tu sembles confondre trois termes : réparation, punition et destruction.
Je t'invite à réfléchir à cela."
=> J'ai pleuré en te lisant. En effet, il y a quelque chose à creuser.

J'ai une psy+ le psy du travail. Les mois passant, je l'ai dit à plusieurs copines. Donc je suis entourée. La carapace ne faisait que craqueler, mes 22kgs de moins n'ont pas aidé à cacher. J'essaie de sortir de temps en temps mais oui j'ai l'impression d'être dans une prison. Pour couronner le tout je me suis fait une entorse à la cheville il y a 15 jours (je me suis intéressée au sens que ça pouvait avoir, j'ai découvert le décodage biologique, la cheville gauche c'est souvent lié à un problème de relation avec le père ou le conjoint, la cheville droite, mère/femme, devinez quelle cheville je me suis foulée? ;) )

Je crois que tu as réussi à capter le côté destructeur de notre situation actuelle. Je presse pour en finir, lui freine des 4 fers, il a une peur bleue de ce qui nous attend, moi aussi mais la lumière au bout du tunnel m'appelle sur le chemin de la séparation...
Avatar du membre

Babou
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 100
Enregistré le : jeu. 1 juin 2023 19:16

Re: Descente aux enfers comme vous tous

Message par Babou »

Salut Xena,

Je trouve ton témoignage très intéressant de mon côté, tu sembles avoir pris un recul sur ta propre situation et sur ce que tu as pu faire par le passé, même si à mon sens tu te trompes sur quelques points, notamment même si tu as ta part tu prends trop de faute sur tes épaules.
A partir de ce moment là je m'enfonce dans les mensonges car je pense que ce que j'ai fait est impardonnable et que je ne pense pas qu'il me croira qu'il y a de la fumée mais pas le feu.
Sur ce point là tu te trompes, du feu il y en avait. Techniquement une liaison n'a pas besoin d'être "consommée" pour en être une; et dans ton cas il s'agissait d'une liaison émotionnelle à l'époque. Tu étais dans un rapport de séduction avec cet homme là.
2020 .... Je porte le poids de la culpabilité, je pense mériter mon sort.
A ce moment là de votre relation, je dirais que oui. Si ton mari était venu sur ce forum en 2018 je lui aurais conseillé de se séparer parce que c'est ce que l'on doit faire lorsque quelqu'un nous est déloyal.

En revanche pour moi la bascule se situe ici :
Je le vis comme un traumatisme et lui me dit:"Ca n'aurait pas dû être une surprise vu que je t'avais prévenue!"... Tout ça parce qu'il y a quelques années il m'a dit qu'il le ferait sous la colère...
Et là je dis que tu vis avec quelqu'un de toxique.
Pour grossir le trait, imaginons qu'un homme te dise un jour la chose suivante : "si jamais tu me fais ceci ou cela, je te cognerai". Qu'est ce que cela dirait d'autre que "je suis un connard, et je n'attend qu'un prétexte pour pouvoir le démontrer"?
Un homme bien t'aurait dit "si jamais tu me fais cela, il n y a plus de nous". Mais "si jamais tu me fais ceci, je te le ferai en retour" c'est a minima puéril, en tout cas pas la preuve d'un comportement de valeur. Que penses tu qu'il va apprendre de sain à tes enfants? "Si jamais on te la fait à l'envers, alors tu peux la faire à l'envers aussi, c'est OK d'être roublard et toxique dans la vie vis à vis de quelqu'un qui l'est"?
Et en te lisant, et en lisant la réaction de ton mari, ma conviction profonde est que ton mari t'aurait dans tous les cas trompé. Que tu l'aies fait avant ou non. Le fait que tu l'aies fait avant lui a juste servi de prétexte mais il en aurait trouvé un autre si tu ne l'avais pas fait. Je ne serais d'ailleurs même pas surpris si tu apprenais dans les mois prochain qu'en fait il t'avait même déjà trompé avant 2018, puisque tout ce qu'il lui fallait était un prétexte. C'est ça que tu ne vois pas, tu vois l'état actuel comme la seule conséquence de ce que tu as fait il y a 6 ans.
La culpabilité que je vivais depuis 3 ans et demi a décuplé depuis la découverte. Je le vis comme un karma×1000, un effet papillon cauchemardesque.
Je vais en plus devoir détruire ma famille...
Voilà ton erreur. Tu penses que le comportement de ton mari est causé par le tien. Or, tu n'es comptable que de tes propres actes. Tu t'estimes en cause pour des actes que tu n'as pas fait.
En 2018, si ton mari avait découvert ta liaison et t'avait quitté, cela aurait été une forme de karma, oui.
Faire la même en pire quelques années après montre juste qu'il n'est pas plus un mec bien que tu ne l'étais en 2018 (et à ta décharge, toi au moins tu as culpabilisé et arrêté), en tout cas tu n'as pas à accepter la responsabilité de ce que lui a fait.
Chez moi, je reste la plupart du temps sur ma terrasse, qu'il fasse froid ou non, il n'y a plus de famille, plus de foyer... Je subviens aux besoins primaires de mes filles mais rien d'autre, je n'y arrive pas. Je sais que je les aime mais je ne le ressens plus.
Tu es en dépression, fais toi suivre par un psy pour guérir celà et met tout sur la table.
Je t'invite, au lieu de passer du temps sur ta terrasse, à simplement aller marcher. Marcher aère la tête et l'esprit, ça t'a l'air de rien mais ça fait réellement du bien. Bien souvent les meilleures idées qu'on a, on les a en allant marcher. Un podcast, de la musique, et sors marcher une heure une fois par jour et tu commenceras à voir une différence dès la première semaine. Manger sainement et aller marcher, c'est le meilleur début que tu puisses prendre pour te sortir de ça.

Ce que je trouve positif dans ton discours c'est que tu acceptes l'idée que ce que tu as fait en 2018 est mauvais et tu ne te trouves pas d'excuse. Contrairement à ton mari et son "tu me l'as fait alors je te le fais aussi".
Pour moi cela montre que ta boussole de valeur n'est pas cassée et c'est quelque chose de sain sur lequel tu peux t'appuyer.
Je pense qu'il la voit toujours.
Lui dit qu'il veut continuer alors qu'il n'a plus d'espoir
Lui est un tocard. Il voit le mal qu'il fait, pour autant son petit confort lui importe plus. C'est d'ailleurs ce qui t'a différencié de lui, toi tu as culpabilisé en 2018 en voyant le mal que tu avais fait. Lui il préfère son petit confort (la femme à la maison, la maitresse à côté) en se foutant du mal qu'il fait à toi ou à ses enfants, et après lui le déluge. Est ce vraiment la marque d'un homme bien? Peut être devrais tu commencer à le voir pour ce qu'il est. Un homme bien ne laisse pas sa femme déprimer seule sur la terrasse en continuant à aller voir sa maitresse.
J'ai l'impression que je n'ai pas le droit de souffrir. Je suis l'origine de tout ça malgré tout.
Non, vraiment.
Un père te dirait que tu n'as pas à te considérer comptable d'actes que tu n'as pas commis. Assume tes actes, mais n'assume pas ceux des autres à leur place.
un papa très intrusif et contrôlant qui en fait a eu plus de conséquences sur ma vie amoureuse que ce que je pensais
Pas seulement sur ta vie amoureuse. La vie amoureuse c'est juste un aspect.
Mais dans tes écrits je lis surtout un manque assez flagrant de confiance en toi (travaille ça, ta capacité à être heureuse par toi même sans avoir besoin de quelqu'un d'autre pour l'être)

Peut être, apprends avec l'aide d'un psy à boucher les trous que ton père n'a pas rempli :
- apprendre à être contente de toi même
- apprendre à prioriser ce qui est important. Etre loyale vis à vis de tes enfants, être loyale vis à vis de ceux qui le sont pour toi. Et sors de ta vie ceux qui ne te sont pas loyaux.
- apprendre à être comptable de tes actes, pas à être comptable de ceux des autres

Je pense malgré tout que tu peux être une bonne mère pour tes enfants car quelque part, même si tu as fauté par le passé, tu as aujourd'hui la capacité de leur apprendre que tu n'avais pas fait quelque chose de correct et que ce n'est pas quelque chose qu'ils devraient faire à l'avenir. Penses tu que c'est leur père qui leur apprendra ça?
Quelque part un bon parent c'est quelqu'un qui apprend à ses enfants à être satisfaits d'eux même et à avoir une boussole de valeur interne saine. Tu as conscience de ça aujourd'hui, il ne te reste qu'à réparer cette dépression pour te remettre en selle vis à vis de ta vie et celle de tes enfants. Et que ton ex mari finisse sa vie avec sa maitresse; peu importe, c'est lui qui aura à s'en justifier auprès de ses enfants plus tard et aucune justification de type "c'est la faute de votre mère" ne sera recevable.

En tout cas, un peu comme les autres, vraiment je t'aime bien et je te souhaite d'arriver à ça. Je trouve dans ton discours une sorte de sincérité et de volonté de faire bien.
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 255
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Descente aux enfers comme vous tous

Message par supersymetrie »

Babou a écrit : jeu. 20 juin 2024 09:23
Faire la même en pire quelques années après montre juste qu'il n'est pas plus un mec bien que tu ne l'étais en 2018 (et à ta décharge, toi au moins tu as culpabilisé et arrêté), en tout cas tu n'as pas à accepter la responsabilité de ce que lui a fait.
- Salut Chérie ! J'ai aperçu des messages sur ton téléphone portable et c'est bizarre tu parles d"un collègue tout le temps et tu sors souvent ... j'ai l'impression que tu me trompes ?
- Mais non chéri ! C'est juste un collègue ! On discute ! Tu te fais de ces films !!!
- Ouf ! Heureusement qu'on se dit tout et qu'entre nous on ne se dit que la vérité !
- Bin oui chéri ! Vraiment ! Tu me crois capable de te faire croire que je sors avec des copines et qu'en fait je vais chez mon collègue lui sucer la bistouquette et me faire défoncer la chatte ! J'ai trop de choses à faire ! Le linge, la maison, le travail, les enfants !!!
- Tu as raison ! J'ai honte d'avoir pensé ça de toi ! Surtout avec toutes ces nouvelles parures que tu n'as jamais mis en ma présence ... c'était pour Noêl prochain ! Mais quelle cruche je suis ma chérie !
- Bin oui ! Regarde moi dans le syeux ! Tu penses vraiment que MOI je pourrais te faire ça à TOI ???

Faire la même en pire ... ça voudrait dire qu'il aurait cru aux explications.
Visiblement il n'a pas cru comme très souvent nous même nous ne l'avons pas cru du tout.
Chacun réagit comme il le peut.
Souvent on dit ... si j'ai des vues sur un autre ou une autre, alors ça veut dire que je ne t'aime plus donc je te quitterai !!!
MAis oui ... et la marmotte elle plie le chocolat dans la feuille d'aluminium !

Je me fais l'avocat du diable. Le mari à agit par rapport à ce qu'il a ressenti. Visiblement il n'a pas cru du tout donc il n'y a aucune raison qu'il fasse aussi des choses rationnelles.
Il s'est senti trahi, trompé, humilié tout autant que Xena maintenant et il a fait comme il a pu pour ne pas s'effondrer.
Xena à vu ce que son mari lui a montré ... elle ne l'a peut être pas vu pleurer sur un parking, dans la chambre ou le jardin de cette tromperie emotionnelle et surement charnelle car malheureusmeent il n'est pas obligé de croire les explications (surtout quand on tergiverse encore et encore)
Avatar du membre

Asturias
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 201
Enregistré le : mer. 22 déc. 2021 08:17

Re: Descente aux enfers comme vous tous

Message par Asturias »

supersymetrie a écrit : jeu. 20 juin 2024 12:08 Je me fais l'avocat du diable. Le mari à agit par rapport à ce qu'il a ressenti. Visiblement il n'a pas cru du tout donc il n'y a aucune raison qu'il fasse aussi des choses rationnelles.
Il s'est senti trahi, trompé, humilié tout autant que Xena maintenant et il a fait comme il a pu pour ne pas s'effondrer.
Xena à vu ce que son mari lui a montré ... elle ne l'a peut être pas vu pleurer sur un parking, dans la chambre ou le jardin de cette tromperie emotionnelle et surement charnelle car malheureusmeent il n'est pas obligé de croire les explications (surtout quand on tergiverse encore et encore)
Absolument pas d'accord avec ça. Trop facile. En admettant qu'il ait "pleuré sur un parking" (ce dont on peut douter), il avait d'autres options non ?
"Il a fait comme il a pu pour ne pas s'effondrer", désolé mais c'est complètement un discours de cf.
Loin de nous tout à la fois et la crainte de l’avenir, et les retours sur un passé désagréable : celui-ci ne m’est plus rien, l’autre ne me touche pas encore.
— Sénèque
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 255
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Descente aux enfers comme vous tous

Message par supersymetrie »

Asturias a écrit : jeu. 20 juin 2024 14:53 Absolument pas d'accord avec ça. Trop facile. En admettant qu'il ait "pleuré sur un parking" (ce dont on peut douter), il avait d'autres options non ?
"Il a fait comme il a pu pour ne pas s'effondrer", désolé mais c'est complètement un discours de cf.
J'ai jamais dit que c'était moral.
donc: (ce dont on peut douter) - Personne n'était là avec lui donc il a peut etre pleuré même dans plein d'autres endroits ... ou pas

il avait d'autres options non ? Oui comme l'option de dire au collègue tu ne m'écris plus, je suis mariée ! Ou de discuter avec son mari parce que quelque chose de différent arrive dans sa vie ... oui plein d'options dont celle là

mais c'est complètement un discours de cf: Si on retire les personnes qui cocufient structurellement, ceux qui cocufient ou draguent ou flirt conjoncturellement font comme ils peuvent pour se sentir vivant ou vivante, désirable, respecté(e), et plein d'autres choses encore
Et je ne dis pas que c'est bien: C'est souvent une solution pour combler un vide, un mal-être. Etre lâhe et ne pas choisir la discussion et donc de tirer sur la pelotte des problèmes.
Certains en profitent, 'amusent car ils savent que rien ne sera changé après cette aventure
Répondre