L’adultère consolide le couple ?

Quel comportement adopter face à l’adultère, comment réagir? Beaucoup de questions, quelques débuts de réponses. Ne pas poster de témoignage dans cette rubrique.

Modérateurs : Dom3, Eugene

Règles du forum
Forum ouvert aux invités. il est possible d'envoyer un nouveau sujet ou de répondre sans être inscrit. Votre message sera posté, mais requierera l’approbation d’un modérateur avant d’être rendu visible publiquement. Merci de votre compréhension.
Répondre
Avatar du membre

Topic author
Eugene
Cocu de garde
Cocu de garde
Messages : 620
Enregistré le : mer. 10 mai 2006 13:47

L’adultère consolide le couple ?

Message par Eugene » mar. 25 oct. 2016 08:48

Même si la Tunisie est classée parmi les premiers pays du monde dans les cas du divorce, l’adultère n’a jamais été une cause principale autant que la cause financière ou autre par exemple. L’adultére est malgré tout en hausse constante. Mais ce dernier ne marque pas toujours pas l’échec d’un couple. Il interroge désormais la monogamie et les valeurs qui forgent la relation amoureuse dans notre société. Un dossier intéressant écrit par Juliana Bruno journaliste dans la revue Madame Figaro et puisé d’une sérieuse enquête américaine s’est penchée sur le sujet nous a interpellé.

Dans une conférence menée par Helen Fischer, anthropologue à l’université de Rutgers, les chiffres mis en valeur sont alarmants. En effet, son enquête est surprenante : 56% des hommes et 34% des femmes mariés qui ont fait face à l’infidélité de leur conjoint estiment être heureux dans leur union.

Alors qu’ils pourraient divorcer, beaucoup ne l’envisagent pas. Car, au fond, la tromperie n’est pas le fruit d’une mésentente. Elle serait même, à l’inverse, le signe d’une relation « trop » fusionnelle. C’est du moins l’hypothèse que défend Esther Perel, psychothérapeute belgo-américaine. Dans son cabinet, elle voit défiler « des gens qui s’aiment et qui pourtant ont des liaisons ». La spécialiste constate que les partenaires infidèles sont souvent des individus fondamentalement monogames au départ et heureux avec leur compagnon. Un jour, ils décident de transgresser l’interdit. Pourquoi et comment le couple moderne se met ainsi en péril ?

Le mensonge crée un jardin secret

L’idée actuelle du couple est celle d’une complémentarité parfaite où le partenaire devient aussi le meilleur ami. Une illusion qui encourage la fusion et néglige le goût pour la nouveauté. Dans le même temps, le principe de la transparence vient réorganiser l’intimité du couple. “Parce que nous vivons dans une société où la technologie rend presque impossible le secret – 99% des cas d’adultère sont révélés par mail ou téléphone “, le jardin intime de chacun, est directement menacé. « J’ai l’impression de devoir tout dire à mon compagnon, de peur qu’il découvre un échange qui pourrait lui déplaire », avait confié une jeune femme, mariée depuis trois ans. Pourtant, quoi de plus sain que de préserver un espace d’intimité ? « Étrangement, c’est cette obligation de partage total qui m’a poussée à avoir une liaison avec quelqu’un d’autre », ajoute la jeune femme. La liaison fournit alors une occasion de se « libérer » de l’emprise d’un couple trop fusionnel. Et la jeune femme de conclure : « J’avais besoin d’inconnu, d’aventure pour être plus heureuse ».

C’est peut-être dans cette quête du bonheur que réside la problématique sous-jacente à l’infidélité.

Source


Those who talk behind my back, my ass contemplates

Avatar du membre

Papillon
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 98
Enregistré le : sam. 5 mars 2016 14:40

Re: L’adultère consolide le couple ?

Message par Papillon » ven. 28 oct. 2016 07:13

une lobotomie pour tout le monde serait bcp plus simple à gérer !

c'est comme légaliser les drogues .....est ce que ça fait moins de dégât sur la santé ?

une société digne de ce nom est basée sur des valeurs sures dont le respect est le ciment.....sinon à quoi bon !

depuis que l'adultère n'est plus une faute grave , administrativement parlant, c'est devenu , malheureusement, la règle.

avant les cf se cachaient , maintenant ils en ont fait leur étendard.

des couples épanouis ?????? les couples adultères ???? je veux des pourcentages !

je renonce


Les gens ne pleurent pas parce qu'ils sont faibles mais parce qu' ils ont été courageux trop longtemps. :heart:

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2276
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: L’adultère consolide le couple ?

Message par Sans Prétention » ven. 28 oct. 2016 08:06

Même si la Tunisie est classée parmi les premiers pays du monde dans les cas du divorce, l’adultère n’a jamais été une cause principale autant que la cause financière ou autre par exemple.
Sexe et argent ont toujours fait bon ménage: le dénominateur commun étant la prise de pouvoir sur l'autre dès lors que l'un et l'autre sont détournés de leurs buts.
L’adultére est malgré tout en hausse constante. Mais ce dernier ne marque pas toujours pas l’échec d’un couple.
Le détournements de fond public également, la violence, d'une certaine manière... Et "on" accompagne le mouvement de façon résignée à plus en plus grande échelle, malgré des "zones franches" de résistance.
La société oblige-t-elle les gens à se contenter du médiocre tout en proposant des modèles éculés comme grandioses ?
Il interroge désormais la monogamie et les valeurs qui forgent la relation amoureuse dans notre société.
Tout comme la monogamie a interrogé en son temps la polygamie.
La polygamie masculine (pléonasme) est une tare ? Inventons la monogamie.
La monogamie aliène les femmes ? Inventons "l'amour libre"...
Années 70... Retour vers la domination masculine...
A lire d'urgence : http://www.sens-public.org/article638.html
56% des hommes et 34% des femmes mariés qui ont fait face à l’infidélité de leur conjoint estiment être heureux dans leur union.
Ce qui signifie mathématiquement que 44% des hommes ne le sont pas et que 66% des femmes non plus.
Et pour rester rationnel et précis, l'enquête ne dit pas si parmi les 56/34 il y a des cf cachés et heureux de l'être.
Alors qu’ils pourraient divorcer, beaucoup ne l’envisagent pas. Car, au fond, la tromperie n’est pas le fruit d’une mésentente.
On se demande alors pourquoi "Cétafote"...
Les cf accusateurs seraient-ils des culpabilisateurs en puissance ?
Elle serait même, à l’inverse, le signe d’une relation « trop » fusionnelle.
On se demande alors pourquoi le cf cherche "une oreille" ailleurs.
Comment peut-on être "fusionnel" et pas assez attentionné ?

Deuxième point :
Les témoignages font remonter que c'est souvent le partenaire le plus "libre", celui qui a le plus de "loisirs" à l'extérieur qui se permet de fauter.
Comment résoudre ce paradoxe ?
La notion de "fusion" amoureuse est tout simplement relative.

"L’infidélité est quelquefois profondément enracinée dans les problèmes de l’un des deux partenaires, (...) Les projections, les blessures, ou les injonctions inconscientes parentales ou familiales viennent faire écran au développement continu et serein pour l’un des conjoints au sein de son couple. Il projette au sein de son couple les problématiques non résolues de ses relations avec sa propre famille d’origine, voire avec certains adultes rencontrés dans son enfance ou son adolescence. Il s’agit souvent d’une mère trop fusionnelle et castratrice, ou d’un pères dévalorisant ou absent, du « cordon non coupé », et d’une difficulté à devenir adulte. Les répétitions transgénérationnelles sont aussi très prégnantes. (...) Le triangle amoureux maîtresse-femme-mari fait penser au triangle affectif intense papa-maman et l’enfant. Ainsi, il peut y avoir une recherche d’une situation émotionnelle de l’enfance où l’on rejoint cette ambivalence et cette rivalité"
http://www.cabinet-interfaces.fr/les-ca ... nfidelite/

Beaucoup de cas démontrés ici.

A lire également : http://www.psychologies.com/Couple/Vie- ... ne-du-male
les partenaires infidèles sont souvent des individus fondamentalement monogames au départ et heureux avec leur compagnon.
Les polys structurels sont plus nombreux.
Les quelques "c" qui dérapent sont l'arbre qui cachent la forêt...
Le mensonge crée un jardin secret
Confusion "jardin secret" et "terrain de chasse".
Confusion "bordel inconscient en action" et "conquête de ses territoires intérieurs"
L’idée actuelle du couple est celle d’une complémentarité parfaite où le partenaire devient aussi le meilleur ami. Une illusion qui encourage la fusion et néglige le goût pour la nouveauté.
La nouveauté dans l'humanitaire, le développement personnel dans le travail, l'aide aux personnes âgées, la lecture... Que nouveautés négligées au bénéfice de... quoi exactement ?
Dans le même temps, le principe de la transparence vient réorganiser l’intimité du couple. “Parce que nous vivons dans une société où la technologie rend presque impossible le secret – 99% des cas d’adultère sont révélés par mail ou téléphone “, le jardin intime de chacun, est directement menacé.
C'est bête hein !
« J’ai l’impression de devoir tout dire à mon compagnon, de peur qu’il découvre un échange qui pourrait lui déplaire », avait confié une jeune femme, mariée depuis trois ans. Pourtant, quoi de plus sain que de préserver un espace d’intimité ? « Étrangement, c’est cette obligation de partage total qui m’a poussée à avoir une liaison avec quelqu’un d’autre », ajoute la jeune femme. La liaison fournit alors une occasion de se « libérer » de l’emprise d’un couple trop fusionnel. Et la jeune femme de conclure : « J’avais besoin d’inconnu, d’aventure pour être plus heureuse ».
Un seul témoignage ne renversera pas la réalité statistique : la majorité des trompeurs ont été "libres" de le faire parce que le conjoint assure les arrières du couple. La sensation d'étouffement qui devrait tomber sur la tête du trompé est pathologique chez de nombreux trompeurs...
Alors qu'il est prouvé, par la bouche même de ceux qui les défendent que "cépatafote" !


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Papillon
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 98
Enregistré le : sam. 5 mars 2016 14:40

Re: L’adultère consolide le couple ?

Message par Papillon » ven. 28 oct. 2016 14:02

SP , c'est ce que je voulais dire ! :mdr1:

choupi


Les gens ne pleurent pas parce qu'ils sont faibles mais parce qu' ils ont été courageux trop longtemps. :heart:

Avatar du membre

cecile82
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 363
Enregistré le : sam. 31 oct. 2015 18:41

Re: L’adultère consolide le couple ?

Message par cecile82 » ven. 28 oct. 2016 20:41

Sans Prétention a écrit :A lire également : http://www.psychologies.com/Couple/Vie- ... ne-du-male
J'avais déjà lu cet article et j'avoue qu'avec ce qui m'est arrivé je me pose souvent cette question: quelle mère suis-je ou vais-je être pour mes enfants?
Je fais de mon mieux mais pourvu qu'ils ne soient pas comme leur père...
:A+


J'ai éclaté en sanglots. On n'éclate jamais de faim ou de froid. En revanche on éclate de rire ou en sanglots. Il est des sentiments qui justifient qu'on vole en éclats...

Avatar du membre

so78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 344
Enregistré le : mer. 22 avr. 2015 15:14

Re: L’adultère consolide le couple ?

Message par so78 » mer. 2 nov. 2016 00:44

Est ce que ça consolide le couple?
Tout dépend du point de vue. Le sexe est mieux, ça nous a réveillés ( trop pour monsieur qui en est devenu presque accro lui qui n'avait connu que moi s'est découvert). L'identité de chacun s'est affirmée, il ne domine plus, nous jouons à armes égales. Aux yeux de tous nous sommes devenus un couple hyper tout (enfants, boulots, complicité, épanouissement).

Mais pour être solide il faut 4 piliers à un édifice. Un de mes deux pilliers est définitivement brisé.
Alors consolidé mon couple? Sur certains aspects oui sur d'autres bancal. Donc ma réponse est NON.



Avatar du membre

Usum

Re: L’adultère consolide le couple ?

Message par Usum » lun. 8 mai 2017 14:32

Pour Anglophones (sous-titres auto activables sans "Paramètres")

Ce n'est plus jamais pareil.
https://www.youtube.com/watch?v=zHsMWuQR-Z8
Les 12 premières minutes

Tromper son mari avec son âme soeur
https://www.youtube.com/watch?v=PKFXF4eZ2_k

Bonne écoute !



Avatar du membre

jacques TURCHET

Re: L’adultère consolide le couple ?

Message par jacques TURCHET » mar. 6 juin 2017 13:53

Bonjour,

Non l'adultère ne consolide pas le couple sauf chez les pratiquants de l'échangisme mais ça c'est une autre histoire restons dans le standard si on peut encore utiliser ce qualificatif.

Quand la confiance disparaît elle ne revient pas, j'en parle en connaissance car j'ai eu à subir l'adultère que j'ai pardonné plusieurs fois car j'avais deux enfants en bas âge que je ne voulais pas séparer en croyant que les choses allaient s'arranger, grosse erreur de ma part, la vie est devenue impossible pour moi et les enfants.

Personnellement avec ce que j'ai vécu et que d'autres ont vécu et vivent encore, j'affirme que l'adultère ne doit pas être pardonné au premier faux pas le divorce ou la séparation s'impose. L'expérience prouve que les personnes qui commettent l'adultère le feront toute leur vie car c'est plus fort que leur volonté, ils ne peuvent pas s'en passer et ils ont besoin de ça pour leur équilibre. Malheureusement on découvre ce problème quand il est trop tard.

Les personnes qui sont accroc à ce besoin devraient rester célibataires tout simplement et vivre leur vie sans faire souffrir les autres. Je sais que ce n'est pas toujours facile de prendre une décision ferme surtout quand on tient à quelqu'un mais dans certains cas la raison doit passer avant les sentiments, mais quand il y a des enfants c'est dramatiques car c'est enfants qui payent la facture et ils en souffriront beaucoup, dans certains cas c'est dramatique.

Jacques TURCHET



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2276
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: L’adultère consolide le couple ?

Message par Sans Prétention » mer. 7 juin 2017 12:33

Je souhaiterais modérer en disant qu'on ne peut jeter le bébé avec l'eau du bain et que beaucoup de pathologies se soignent.

Les reconstructions véritables, sans récidive, même si elles sont peu nombreuses, ou encore si les critères de réussite sont encore mal appréhendés (quoique... On a des éléments) existent bel et bien. Ce qui pondère la sévérité du jugement précédent.

Les cas d'infidélité les plus graves se multiplient, certes, mais ils ne constituent pas une obligation statistique intangible.

Je précise que l'état "poly" (échangiste, polyamoureux, libertin...) n'est pas à soigner en tant que tel (pas plus qu'il ne faudrait soigner la "fidélité"). Le fait de ne pas s'assumer, au point de cacher ce que l'on est, si. Car il signifie le développement d'une personnalité fausse avec le / la partenaire légitime qui aboutit à un clivage identitaire. C'est alors qu'apparaît l'état pathologique.

A la fin d'une thérapie (qui peut être une thérapie sauvage issue d'un questionnement profond sur ce qu'on veut ou ce qu'on est), on peut, au final, se décider poly ou mono. Et continuer son couple d'un commun accord avec cette nouvelle donne. Ou rompre.

Les déterminismes sont forts, l'esprit des gens paresseux, mais les évolutions existent. Elles sont consubstantielles de la nature humaine. Sauf pour les psychotiques (qui pensent que le monde entier est malade à part leur propre personne...)

Pour ces "Imposteurs" (pervers narcissiques, adultes rois ou tyrans...), il faut que "l'autre" se plie à son univers pulsionnel. Dans l'irrespect le plus total.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

YOP

Re: L’adultère consolide le couple ?

Message par YOP » mer. 7 juin 2017 17:43

Et pourtant, Monsieur TURCHET est dans le vrai, car, au mieux, le couple aura échappé à la mort, mais pas à la tétraplégie qui s'ensuivra, tout au moins sur le plan des sentiments pour la victime.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2276
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: L’adultère consolide le couple ?

Message par Sans Prétention » jeu. 8 juin 2017 09:08

Le "nouveau" couple n'est en effet plus le même.
L'"acceptation" du coup de canif dans le contrat, en cas de reconstruction véritable, n'est réalisable qu'au prix du sacrifice de ses illusions ...

Je maintiens l'idée du grand risque statistique des récidives (surtout lorsqu'il n'y a aucune thérapie accompagnant la "sortie de crise") : "chien qui a mordu mordra" est un adage très souvent vérifié.
Je ne cautionne pas en revanche la systématicité du phénomène, par respect pour les quelques (rares) reconstruits véritables : cela reviendrait à décréter sur un ton définitif et péremptoire l'impossibilité d'évolution de quiconque.

J'accepte également le fait que la reconstruction ne signifie pas un retour à l'état de grâce amoureux : les cadavres sont dans le jardin et il faut vivre avec (ou, plus précisément, au-dessus) !

Je réfute en revanche la théorie de la page blanche forcément salvatrice : même en changeant de partenaire, beaucoup retombent dans des schémas anciens (ce qui contribue de toutes façons à ruiner l'ego par répétition de scénarios catastrophe).
Les cas d'auto sabotage amoureux dûs au traumatisme de l'infidélité sont légion également. Aucune garantie donc de sortir du cercle vicieux avec ou sans le trompeur à ses côtés.

Les variables efficaces restent un questionnement sur soi, une reconstruction de soi, une affirmation de son être non pas pour ne plus être trompé (il n'y aucune garantie fabriquant sur la fidélité) mais pour :

1) éviter d'être attiré par des candidats plus susceptibles de tromper que d'autres en espérant naïvement un "changement de mentalité" spontané (tout ce qui brille n'est pas de l'or, certes, mais certains objets non brillants ont tendance à faussement briller selon des mécanismes qu'il est important de découvrir en soi).
2) avoir les comportements adéquats en couple (bannir la soumission)
3) avoir la certitude qu'on est soi-même son meilleur compagnon (être capable de quitter directement après un premier écart ou être suffisamment ferme pour montrer sa stabilité émotionnelle et sa détermination au partenaire de vie qui aura tendance à réfléchir davantage a un éventuel écart de conduite devant un risque de rupture clair - la plupart du temps le futur cocu reste dans le déclaratif plus que dans les faits : il a tendance à se renier pour cause de dépendance affective en signant un chèque en blanc au partenaire volage).


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 287
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: L’adultère consolide le couple ?

Message par brassens » jeu. 8 juin 2017 21:58

jacques TURCHET a écrit :
mar. 6 juin 2017 13:53
L'expérience prouve que les personnes qui commettent l'adultère le feront toute leur vie car c'est plus fort que leur volonté,
L'expérience ou la vôtre? La réalité constate que la très grande majorité des infidèles récidivent....comme les violeurs, les alcooliques, mais d'autres en sortent...
YOP a écrit :
mer. 7 juin 2017 17:43
Monsieur TURCHET est dans le vrai, car, au mieux, le couple aura échappé à la mort, mais pas à la tétraplégie qui s'ensuivra, tout au moins sur le plan des sentiments pour la victime.
Monsieur TRUCHET est dans votre vérité, car dans la réalité il y a des couples pour lesquels l'infidélité est la conséquence d'un dysfonctionnement profond du couple...et où cette infidélité en est la fin ou elle permet une prise de conscience.

L'infidélité en elle-même (l'acte sexuel) est un problème d'orgueil ( que les libertins, échangistes arrivent à dépasser, pas moi), mais le réel problème c'est l'irrespect et la trahison de la confiance, deux des piliers du couple.
Plus les marques d'irrespect et de trahison seront importantes, plus la reconstruction sera compliquée. Une erreur d'un soir après avoir trop bu et qui donne droit à des aveux spontanés ne donne-t-elle pas droit à une seconde chance à condition d'être prise au sérieux?

Enfin pour en revenir à la question, non l'adultère ne consolide pas le couple, il le fait exploser en mille morceaux et le cocufié avec. Après tout reste à reconstruire avec priorité au cocufié...pour cela selon les cas certains devront partir, d'autres rester temporairement ou durablement.....car si on ne se reconstruit pas de manière équilibrée, on risque fortement de retomber....



Avatar du membre

Encasdemalheur
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 256
Enregistré le : lun. 16 mars 2015 14:07
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=3372&p=53212#p53212
Localisation : BOURGOGNE

Re: L’adultère consolide le couple ?

Message par Encasdemalheur » ven. 9 juin 2017 13:11

Sans Prétention a écrit :
jeu. 8 juin 2017 09:08
Le "nouveau" couple n'est en effet plus le même.
L'"acceptation" du coup de canif dans le contrat, en cas de reconstruction véritable, n'est réalisable qu'au prix du sacrifice de ses illusions ...
C'est effectivement un abus de langage de parler "DU COUPLE" vu que bien évidemment ce n'est plus le même donc on ne peut consolider que de l'existant et non quelque chose qui n'existe plus.
La grosse rature de correction du contrat initial quand elle ne fait pas un énorme" pâté" enlève toute crédibilité au document modifié!
CQFD.


« Les Batailles de la vie , ne sont pas gagnées par les plus forts , ni par les plus rapides , mais par ceux qui n’abandonnent jamais. »

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2276
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: L’adultère consolide le couple ?

Message par Sans Prétention » sam. 10 juin 2017 08:18

brassens a écrit :
jeu. 8 juin 2017 21:58
jacques TURCHET a écrit :
mar. 6 juin 2017 13:53
L'expérience prouve que les personnes qui commettent l'adultère le feront toute leur vie car c'est plus fort que leur volonté,
L'expérience ou la vôtre? La réalité constate que la très grande majorité des infidèles récidivent....comme les violeurs, les alcooliques, mais d'autres en sortent...
YOP a écrit :
mer. 7 juin 2017 17:43
Monsieur TURCHET est dans le vrai, car, au mieux, le couple aura échappé à la mort, mais pas à la tétraplégie qui s'ensuivra, tout au moins sur le plan des sentiments pour la victime.
Monsieur TRUCHET est dans votre vérité, car dans la réalité il y a des couples pour lesquels l'infidélité est la conséquence d'un dysfonctionnement profond du couple...et où cette infidélité en est la fin ou elle permet une prise de conscience.

L'infidélité en elle-même (l'acte sexuel) est un problème d'orgueil ( que les libertins, échangistes arrivent à dépasser, pas moi), mais le réel problème c'est l'irrespect et la trahison de la confiance, deux des piliers du couple.
Plus les marques d'irrespect et de trahison seront importantes, plus la reconstruction sera compliquée. Une erreur d'un soir après avoir trop bu et qui donne droit à des aveux spontanés ne donne-t-elle pas droit à une seconde chance à condition d'être prise au sérieux?

Enfin pour en revenir à la question, non l'adultère ne consolide pas le couple, il le fait exploser en mille morceaux et le cocufié avec. Après tout reste à reconstruire avec priorité au cocufié...pour cela selon les cas certains devront partir, d'autres rester temporairement ou durablement.....car si on ne se reconstruit pas de manière équilibrée, on risque fortement de retomber....
Je souscris complètement... Mais alors complètement...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2276
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: L’adultère consolide le couple ?

Message par Sans Prétention » sam. 10 juin 2017 08:20

Encasdemalheur a écrit :
ven. 9 juin 2017 13:11
Sans Prétention a écrit :
jeu. 8 juin 2017 09:08
Le "nouveau" couple n'est en effet plus le même.
L'"acceptation" du coup de canif dans le contrat, en cas de reconstruction véritable, n'est réalisable qu'au prix du sacrifice de ses illusions ...
C'est effectivement un abus de langage de parler "DU COUPLE" vu que bien évidemment ce n'est plus le même donc on ne peut consolider que de l'existant et non quelque chose qui n'existe plus.
La grosse rature de correction du contrat initial quand elle ne fait pas un énorme" pâté" enlève toute crédibilité au document modifié!
CQFD.
Ah effectivement... À méditer...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Répondre