Les étapes d’un couple

Quel comportement adopter face à l’adultère, comment réagir? Beaucoup de questions, quelques débuts de réponses. Ne pas poster de témoignage dans cette rubrique.

Modérateurs : Dom3, Eugene

Règles du forum
Forum ouvert aux invités. il est possible d'envoyer un nouveau sujet ou de répondre sans être inscrit. Votre message sera posté, mais requierera l’approbation d’un modérateur avant d’être rendu visible publiquement. Merci de votre compréhension.
Répondre
Avatar du membre

Topic author
Eugene
Cocu de garde
Cocu de garde
Messages : 642
Enregistré le : mer. 10 mai 2006 13:47

Les étapes d’un couple

Message par Eugene » lun. 1 févr. 2016 10:37

Il existe différentes étapes qui surviennent tout au long de la relation amoureuse. Il est normal de passer par des phases d’euphorie, puis de redescendre sur terre, de se poser des questions, de devenir un peu plus indépendant l’un de l’autre, de vivre des moments difficiles où l’un se sent rejeté alors que l’autre demande plus de liberté, où l’un a la sensation d’aimer plus que l’autre et vice et versa… Tous ces ressentis, ces stades sont connus de tous les couples. Voyons ensemble les trois principales étapes qui interviennent dans une relation.

La passion

Au sens populaire, comme on l’entend de prime abord, la passion serait synonyme d’une vive affection voire d’admiration, mais aussi synonyme « d’amour intense ». La passion serait « une émotion très forte qui (irait) à l’encontre de la raison« . La philosophie s’est également intéressée à ce concept. Elle va au-delà des connotations répandues associées comme nous venons de le voir à l’amour, à la romance et qui se lie automatiquement à un sentiment de joie. « La notion philosophique, en contraste, est identifié par des états émotionnels biologiquement perçus comme la colère, la luxure ou autres des sept péchés capitaux. Au sens moderne, la passion est une inclination exclusive vers un objet, un état affectif durable et violent dans lequel se produit un déséquilibre psychologique (l’objet de la passion occupe excessivement l’esprit). » Finalement, tout est lié.

La phase passionnelle (ou fusionnelle) correspond au début, elle se situe entre la phase de séduction et la phase d’opposition.

Un sentiment de bien-être envahit les deux amoureux et tout semble embelli, les problèmes quotidiens perdent de leur importance, leur amour est suffisant. Vous connaissez bien cette période où l’on peut rester allongés dans un lit tout un weekend à se regarder de façon mielleuse, à se sourire bêtement, à regarder des films débiles que nous n’écoutons même pas. Oui, je parle de cette période où l’on peut faire l’amour cinq fois par jour sans jamais se lasser du corps de l’autre, en en redemandant toujours plus. Cette période où l’on se réveille avec des étincelles dans les yeux en découvrant l’autre encore endormi. Cette période où il n’y a finalement pas d’histoire entre les deux êtres mais où les amoureux sont totalement aveuglés par la perfection factice de leur partenaire.

Chacun semble correspondre parfaitement aux attentes de l’autre, on ne se rend pas encore compte des points de divergence, seuls les points communs éveillent l’attention et paraissent extraordinaires : « Toi aussi tu aimes prendre des bains ? C’est dingue à quel point on se ressemble » ! Chaque détail est un prétexte pour se prouver mutuellement les points communs.

Cette période peut parfois engendrer quelques crises de larmes : manque, absence, sentiment d’abandon. Le sentiment amoureux existe bel et bien, contrairement à l’Amour. Et ce sentiment est si fort que dès lors que notre moitié est loin de nous, nous ressentons un mal-être, une tristesse jusque-là inconnue, comme si on nous avait arraché une partie de nous-mêmes.

En résumé, il s’agit d’une phase où les cœurs s’entremêlent et où l’on ne se pose pas de questions. On est heureux, pourquoi se poserait-on des questions ?

Mais cette période ne peut durer indéfiniment…

L’opposition

Malheureusement pour nous, l’être humain a une tendance naturelle à se lasser, à aimer la contradiction et à rationaliser beaucoup trop. La phase d’opposition est souvent très mal vécue par l’un ou l’autre des deux partenaires.

Je m’explique : au bout d’un certain temps, la phase fusionnelle s’estompe (1 an/2ans/ 3 ans ou plus, tout dépend du contexte : si vous vivez ensemble, si vous êtes à distance…) et l’un des deux amoureux commence par prendre de la distance par rapport à son couple. Il commence à s’opposer à l’autre, à ne plus acquiescer à chaque phrase, à ne plus être d’accord, à pointer du doigt les fameuses divergences et les défauts de l’autre restés jusqu’à présent dans l’ombre.

Cette période est souvent vécue comme une désillusion. On a l’impression de s’être fait avoir par la marchandise si j’ose m’exprimer ainsi. Et c’est souvent à ce moment que bon nombre de couples se séparent. Les premières VRAIES disputes surviennent, on ne se comprend plus ou du moins, on a l’impression que l’autre n’arrive plus à nous comprendre, période de frustrations et de doutes :

– Pourquoi m’aimait-il autant avant ?

– Il préfère aller voir ses amis plutôt que de rester avec moi le soir… A-t-il une maîtresse ?

– Que s’est-il passé ? On s’aimait comme des fous, on ne s’ennuyait jamais même quand nous n’avions rien à faire.

– Il me reproche de ne jamais faire la vaisselle mais lui n’étend jamais le linge. Il est vraiment gonflé. Il a trop changé je ne le reconnais plus.

– Et si j’étais mieux avec ce mec qui commande un verre de vin rouge ?

– Et si je sortais avec mes amies moi aussi, j’ai envie de me sentir séduisante.

– Est-ce que je l’aime encore?

(…) Bref, vous avez compris.

Le vrai problème de cette phase est qu’elle est souvent mal vécue par l’un ou l’autre. Si les deux partenaires acceptaient cette période, leur histoire continuerait normalement. Seulement, la plupart du temps, la femme (oui c’est souvent la femme !) est encore dans la phase fusionnelle alors que l’homme commence à rentrer dans l’opposition. La nostalgie prend alors place dans l’esprit féminin et l’amoureuse ne cessera de se remémorer la phase passionnelle, qu’elle aimait tant…

Période où la communication est primordiale, mais où on a bien souvent du mal à s’exprimer…

L’indépendance

Avec le temps, on se rend compte avec raison que l’autre est différent mais que c’est peut-être sa différence qui nous avait fait craqué dans les débuts. Les deux partenaires réagissent chacun à leur manière quant à cette prise de conscience. L’un accepte la situation, l’autre se résigne, l’un laisse faire, l’autre tente encore de changer son partenaire, en vain.

Lorsque les deux partenaires auront trouvé l’équilibre et le bonheur sans avoir ce besoin d’exclusivité, ils rentreront alors dans la phase d’indépendance et se pencheront alors sur leurs petites personnes respectives. C’est le temps du développement personnel. L’homme va se réinscrire au sport et la femme développera sa créativité par le biais de cours de cuisine (HUMOUR). Chacun à sa façon va redécouvrir des activités qu’il avait abandonnées, aveuglés par l’autre.

On a souvent tendance à s’oublier dans son couple, et cette phase est importante pour trouver un équilibre de vie. Malgré sa nécessité, il ne faut pas stagner trop longtemps dans cette phase car elle peut aussi avoir des effets néfastes : s’éloigner de l’autre.

Le bonheur

Ce que j’appelle le « bonheur » n’est autre que ce moment où vous aurez réellement trouvé l’équilibre entre amour, amis, boulot, activités, famille… Vous vous aimerez mais n’aurez plus besoin de l’autre comme lors de la phase passionnelle. Vous serez indépendant mais aurez conscience que vous ne pouvez pas vivre sans votre moitié. Vous serez bien. Juste bien.

Source


Those who talk behind my back, my ass contemplates

Répondre