Allemagne : une loi pour contraindre les femmes à avouer leur adultère

Quel comportement adopter face à l’adultère, comment réagir? Beaucoup de questions, quelques débuts de réponses. Ne pas poster de témoignage dans cette rubrique.

Modérateurs : Dom3, Eugene

Règles du forum
Forum ouvert aux invités. il est possible d'envoyer un nouveau sujet ou de répondre sans être inscrit. Votre message sera posté, mais requierera l’approbation d’un modérateur avant d’être rendu visible publiquement. Merci de votre compréhension.
Répondre
Avatar du membre

Topic author
Eugene
Cocu de garde
Cocu de garde
Messages : 640
Enregistré le : mer. 10 mai 2006 13:47

Allemagne : une loi pour contraindre les femmes à avouer leur adultère

Message par Eugene » ven. 2 sept. 2016 07:25

En Allemagne, un projet de loi vise à forcer les femmes à dévoiler le nom du père biologique de leur enfant dans le cas d’une relation extraconjugale, afin que le mari puisse lui réclamer des frais.

L'Allemagne va introduire une loi pour contraindre les femmes à avouer à leur conjoint contestant leur paternité le nom du géniteur d'un enfant né d'une relation extraconjugale afin qu'il participe aux frais d'entretien de celui-ci, a annoncé aujourd'hui le ministre de la Justice.

Un projet de loi dans ce sens doit être adopté après-demain en conseil des ministres, avant d'être soumis au Parlement, selon le ministre Heiko Mass.

En vertu de ce texte, un homme contestant sa paternité pourra contraindre sa partenaire à dévoiler le nom du ou des amants fréquentés au moment de la conception d'un enfant et ainsi établir qui est le père biologique. "Nous voulons assurer davantage de droits et de moyens de recours légaux aux faux pères", a expliqué le ministre, "la mère ne doit pouvoir garder le silence que s'il y a des raisons très sérieuses de ne pas identifier le père biologique".

Les époux trompés pourront, selon ce texte, exiger un remboursement des frais d'entretien de l'enfant auprès de son géniteur sur un période allant jusqu'à deux ans.

Le ministre n'a pas dans l'immédiat précisé quelle sanction pourrait viser une femme refusant de révéler l'identité du père biologique de son enfant. Il n'a pas non plus communiqué de chiffres permettant d'évaluer le nombre des famille concernées.

Source


Those who talk behind my back, my ass contemplates

Répondre