Le dicocu (ou les mots pour dire les maux...)

Il n'existe pas une infidélité, mais des infidélités Vous trouverez dans cette rubrique une compilation à expériences... Un verbatim, de témoignages choisis

Modérateur : Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3528
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Le dicocu (ou les mots pour dire les maux...)

Message par Sans Prétention »

Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3528
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Théorie du maximum admissible

Message par Sans Prétention »

Dnj a écrit : mar. 29 juin 2021 22:54 En fait ce que tu décris, ça rejoint une théorie que je commence à avoir à force de lire des trucs. Appelons ça la théorie du maximum admissible, avec un beau nom pompeux ça vaut bien ce qu'on trouve chez biba :petard:

En gros : que même chez les gens qui reconstruisent (ou du moins .. tentent de le faire), c'est mort si la tromperie a atteint certains stades. Il y a des choses qu'un esprit humain n'est pas capable d'encaisser.

Il y a la tromperie "classique". Celle où le mec ou la nana va "juste" coucher ailleurs, sur une durée plus ou moins longue, peut être avec un peu de sentiments. Mais sans que ça ne dérape "trop".
Sur ça, même si il y a un gros travail à faire des deux côtés, ça peut se reconstruire. Dépend des gens.

Et puis il y a des choses, quels que soient les efforts qu'on veuille mettre pour passer au dessus, c'est mort. Si on essaie de reconstruire c'est perdu d'avance sans qu'on le sache, mais les dés sont jetés dès le départ et on met simplement plus de temps à réaliser que c'est mort et aller vers la conséquence logique (séparation).

Exemples :

- se faire quitter pour l'amant ou la maîtresse. Même si ta nana revient deux jours après, pour moi ce simple geste tue tout espoir ultérieur de revenir ensemble à long terme. Ça ne peut que foirer. Parce que tu pourras pas passer par dessus. Quelque part je crois qu'un trompé a besoin de se dire "je vaux mieux que cet abruti d'amant". Mais si tu as été quitté pour lui, alors en reprenant ta femme si elle revient, c'est impossible de se sortir de la tête ce "elle m'a plaqué pour un autre". Chaque fois que tu la regarderas tu te diras "elle m'a plaqué pour un autre". Même avec toute la bonne volonté du monde tu passes pas sur ça. Comme une sorte d'instinct de préservation.
Avec le temps on peut passer outre un "elle a été chercher quelque chose en plus" ou un "elle avait trouvé quelque chose ailleurs" mais pas un "elle m'a jeté sous le bus pour ce type". Peut être y a t il des exceptions, mais ce truc là m'a l'air d'être un vrai marqueur.

- Plutôt valable pour un mec et pas systématique: avoir vu/lu sa femme faire des choses avec son amant qu'elle refusait de faire avec lui. Et pire, l'avoir lue ou entendu dénigrer ses performances sexuelles auprès de son amant.
C'est déjà difficile de s'accommoder avec l'idée "elle a pris du plaisir avec lui", mais s'il faut en plus s'accommoder à "elle m'a dénigré sexuellement auprès de lui" c'est...impossible? Sérieusement, y en a t il qui savent faire ça ?
Ca m'a l'air moins vrai chez les nanas ce point là. Les mecs encaissent moins l'humiliation j' ai l'impression.

- Dans une moindre mesure : coucher avec son amant dans le lit conjugal, ou lui présenter les enfants.

En fait l'exercice qui serait intéressant à faire, ca serait de définir des "stades de tromperie", et si ces stades ont été atteints quelle proportion de gens qui ont essayé de reconstruire on pu reconstruire. Ça donnerait une idée d'entrée de jeu aux gens qui se demandent s'ils pourront surmonter ça.
Sans Prétention a écrit : mer. 30 juin 2021 16:57 A vue de nez pour l'instant on est sur des variabilités trop dispersées je pense.
Il y a à mon avis la dégueulasserie "objective" : dans le lit conjugal, avec le frère, le père, enceinte, avec vidéo ... Et la dégueulasserie "subjective" : celle propre à chacun. Les deux trucs donnent des mélanges assez étonnants. Du coup fuck pour réussir à faire une échelle "moyenne"...

Par contre, et j'hésite pas à parler de trauma, selon ce que ça a touché en profondeur dans l'histoire du cocu, la reconstruction n'est pas souhaitable. J'en remarque de plus en plus qui sont fausses...

Il faut du temps oui, mais pas seulement.
Selon les cas, on peut même pardonner. Mais la confiance, elle, l'impression d'être le didon de la farce ne passe pas...


Retour au dicocu
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3528
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Cornami(es)

Message par Sans Prétention »

meihra a écrit : ven. 18 juin 2021 21:49 sans connaître aucun de vous, je me sens proche et je ne vois pas comment vous appelez autrement (cornamis ? :cocu: ).


Retour au dicocu
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3528
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Syndrome de la Barbe Bleue

Message par Sans Prétention »

Sans Prétention a écrit : dim. 10 avr. 2016 07:31
Ricochette a écrit :Dérision SP, moi non plus je n'étais pas seule dans le placard à cadavres de l'ex.
Tu me donnes une idée... Syndrome Barbe Bleue... Pas mal pour le dicocu !!!! :cocu:

Âne, mon âne, ne vois-tu rien venir ?!?!
Développement ici : viewtopic.php?p=67303#p67303



Retour au dicocu
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3528
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Syndrome de la Reine d'Angleterre

Message par Sans Prétention »

Sans Prétention a écrit : mer. 21 oct. 2015 16:50
P'titHussdeChambo a écrit :Sa Majesté la Reine : http://forum.aufeminin.com/forum/infide ... amant.html
Sa Majesté le Roi : http://forum.aufeminin.com/forum/infide ... femme.html
Une nouvelle expression dans le dicocu :
syndrome de la reine d'Angleterre (paternité accordée à Huss...) : "ça" surdimensionné qui pousse au paroxysme de la connerie humaine

Merci Huss


Retour au dicocu
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3528
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Neococu

Message par Sans Prétention »

Sans Prétention a écrit : ven. 19 juin 2015 14:50 Neococu: qui n'est plus cocu mais qui porte encore les séquelles du cocufiage. Porte en somme, des cornes sciées, mais non arrachées. Un mot de plus dans le dicocu. Paternité attribué à Ricochette.
Pour l'équation neococu + neococu = néant de cocus c'est vraisemblable.

Merci pour la contribution.



Retour au dicocu
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3528
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Effet Space Mountain

Message par Sans Prétention »

cocuette a écrit : ven. 2 nov. 2018 15:57 Il y a des jours ou ça va et des jours ou ça va pas.
Je refuse toujours qu'il me touche, j'y arrive pas. Même me prendre dans ses bras me dégoûte.
Il me dit de lever la barrière et que tous ira mieux après, il est drôle le garçon ....... c'est pas lui qui est à ma place !!!!
C'est pas lui qui est cocu, qui s'en ai pris pleins la tronche en une demi seconde ......

Plus j'avance, plus je me dit qu'au fond, je ne le connais pas, même après 18 ans.

J'essaie de m'occuper l'esprit à tout prix mais souvent ça revient, comme un boomerang.
Jecreuse a écrit : mer. 23 août 2017 08:23 Depuis cette discussion, les journées sont agréables, nous sortons à deux nous nous retrouvons c'est super.
Mais toujours des questions dans ma tête, je suis devenu parano, je dors mal, j'ai rdv au psychiatre le mois prochain pour soulager cela.
ptitcoeur a écrit : dim. 24 oct. 2010 10:29 j'ai l'impression d'être ds le space mountain plusieurs fois par semaine, voire parfois plusieurs fois par jour...
P'titHussdeChambo a écrit : dim. 25 oct. 2015 19:16 Ce que tu fais c'est l'effet space mountain. Tu ne vas pas y penser pendant X temps, mais un petit élément déclencheur et ça revient. Je te rassure, à force, ça fait de moins en moins mal, jusqu'à ne plus faire mal du tout. Ton coeur auras cicatrisé. Tu auras encore la marque, tu y repensera mais à force ça ne te feras plus rien.
Sans Prétention a écrit : dim. 16 août 2015 16:08 Maintenant, je parle d'effet space mountain. Les montagnes russes, c'est au début : trèèèèèèèès haut (en fait au niveau de la mer) puis en suite trèèèèèèès bas !!!! Puis vient l'effet space mountain : en haut, en bas, un looping, une vrille, deux vrilles. Une chute, ralentissement, ça remonte. D'abord montagnes russes. Ensuite space mountain.
Sans Prétention a écrit : dim. 16 août 2015 11:27 C'est l'effet space mountain.
Avant hier, ouaaaahh !!!! Geniaaaaaaal ! Super journée avec ma femme. On avance. L'avenir est bleu, les oiseaux chantent (en créole va sans dire) et les pitites fleufleurs poussent dans les herbes et ailleurs... (sur les cornes, dans le...)

2 heures du mat. Méga crise d'angoisse, mais qui est cette folle qui couche avec des hommes mariés et qui pense me reconquérir en battant du cil, va te faire f... !!!

Je prends la bagnole. Elle s'interpose, me rappelle les efforts qu'elle a fait, me montre combien NOUS sommes importants, pour le construit, les enfants... Une vrille, trois loopings, accélération, descente, remontée, gerbe symptôme.
Ça se calme.
Mieux.

Putain de manège le space mountain !!!
Sans Prétention a écrit : mar. 10 mars 2020 10:12 Bonjour Souba
souba a écrit : lun. 9 mars 2020 08:59 J'alterne entre le haut et le bas...
Pour te "rassurer", c'est ce qu'on appelle ici l'effet Space Mountain, mais là précisément, c'est plutôt les montagnes russes parce que ça monte et ça descend quoi... :roll: (Le Space Moutain t'es dans le noir et tu sais pas si la prochaine est une boucle ou une double vrille ou un piqué à 90... :fou: )

Tout ce qu'il y a de plus normal et de plus pénible à la fois. :kelkon:
tous sauf moi a écrit : dim. 4 déc. 2022 09:23 La douleur s'atténue, mais le ressenti évolue étrangement.
Je m'explique.
Lorsque j'ai appris ce qu'elle avait fait, il y a quelques mois, j'ai d'abord vécu un moment de douleur intense, j'étais en pleurs, le début d'une dépression, je ne mangeais plus, j'avais envie de mourir.
Très rapidement, cet état a persisté et en même temps, comme dirait notre président, je ressentais le besoin de me rapprocher de mon épouse, surtout physiquement, de la tenir contre moi, de la serrer, de l'embrasser comme un ado, voire de lui faire l'amour, bien qu'à plusieurs reprises, je n'aboutissais pas.
Par la suite, ma déprime s'est atténuée, disons qu'elle vient par vagues, et a débuté une phase qui elle continue toujours durant laquelle je me remettais en question, je me dénigrais, je me dévalorisais, et d'ailleurs encore maintenant, je ne m'apprécie plus, je me demande même pourquoi elle reste avec moi.
Aujourd'hui, je suis dans un état encore différent. D'un côté, je tiens à ma femme, à notre vie de couple et de famille, à ce que nous avons construit...et bizarrement, je ressens un sentiment de rejet, j'ai du mal à la désirer, tout le contraire de la phase précédente, comme si mon subconscient lui en voulait tellement qu'il m'indiquait de m'en écarter, alors qu'elle, désormais, me montre de l'attention comme jamais, surtout depuis la semaine dernière où nous n'avions jamais été aussi proches du divorce, il s'en est fallu d'un cheveux.
Elle m'explique avoir choisi de me faire ces révélations pour que je réagisse enfin, comme un électrochoc et que je change mon comportement vis à vis d'elle, afin de lui apporter plus d'attention et d'amour, et au final, c'est l'inverse qui se passe.
J'espère que ça ne va pas durer, car il sera impossible de reconstruire qqch si je n'éprouve plus rien pour elle ou presque.
Je n'arrive plus à la dissocier de ce qu'elle a fait, je ne parviens plus à ne pas l'imaginer dans les bras d'un autre, et j'ai toujours en travers de la gorge ses mensonges, peut-être ce qui fait le plus mal : ça a brisé qqch en nous, en moi, cette confiance qui est la base d'un couple.
Aujourd'hui, je suis comme étranger à mon propre corps, à mon propre esprit.
Zoch a écrit : lun. 22 févr. 2016 10:01 Ce que tu as expérimenté, c'est l'effet "space Mountain "comme nous l'appelons...
Tu vis un stress post traumatique. Avec sa kyrielle de symptômes. ... reviviscence douloureuse, peur, pleurs.... et une incapacité à mettre en mot ton ressenti.....



Retour au dicocu
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3528
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Célibéré(e)

Message par Sans Prétention »

Sans Prétention a écrit : jeu. 28 mai 2015 21:13 célibéré(e) (comme Ricochette ou Lautrec ou Ced, des célib qui s'assument mieux seuls que mal accompagnés) et je mets une option sur le dernier terme, c'est de moi tout seul.
Ricochette a écrit : jeu. 28 mai 2015 22:01 J'aime l'appellation de ton cru de "célibéré". Le mieux seule que mal accompagnée signifie libérée des tentacules du MPN mais ne signifie pas porter le deuil ni rentrer dans les ordres. :mdr1:

Retour au dicocu
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3528
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Sandwich

Message par Sans Prétention »

Ricochette a écrit : mar. 5 juin 2012 22:43 Personne n'a dit qu'il était anormal que tu en veuilles au dernier sandwich de ton mari, c'est très compréhensible. Mais dans toute cette confusion, il faut aussi que tu essaies de voir où se situe ton couple et l'orientation que tu lui souhaites lui donner.
Sans Prétention a écrit : jeu. 28 mai 2015 21:13 sandwich (la tierce de votre moitié)

Retour au dicocu
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3528
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Ame perdue

Message par Sans Prétention »

Sans Prétention a écrit : jeu. 16 juil. 2015 09:53 Reste une autre solution : c'est une âme perdue. La femme de Sandwich 2 triplement, voire, quintuplement trompée m'a même fait peur. J'ai eu l'impression de parler à une poupée anesthésiée. Le genre cyborg ayant perdu toute forme de sentiment élémentaire. Etait-elle comme cela avant son mari magnifique, est-elle DEVENUE comme cela ? A-t-elle trouvé son compte de manière névrotique dans la relation ? Ca peut l'avoir secouée. Sauf si elle est morte à l'intérieur. :sad:

Retour au dicocu
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3528
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Neocouple

Message par Sans Prétention »

Sans Prétention a écrit : mer. 6 mai 2015 11:08 Et ouais un secret que j'ai découvert: les amants sont super géniaux fantastiques tant qu'ils assurent pas la moitié de ce que toi tu dois assumer. Si tu leur fous la vie de famille sur le dos, souvent, ils craquent.

C'est statistique: très peu de "neocouples" tiennent le coup. Y a des stats la dessus...

Tiens j'ai inventé un nouveau mot à mettre ds le dico des cocus...

Retour au dicocu
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3528
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Etat de grâce

Message par Sans Prétention »

Dom3 a écrit : mar. 2 juin 2015 23:30 SP l'avait bien résumé dans son histoire en listant les déséquilibres créés par "l'état de grâce" des personnes qui vont voir ailleurs.
Sans Prétention a écrit :Pensez : il vous faut reconstruire votre estime de vous. L'autre non, puisque séducteur et séduit, il est important pour quelqu'un.
Il vous faut reprendre confiance en vous. L'autre non, pour la raison évoquée ci-avant.
Il vous faut redonner votre confiance. L'autre non puisque vous n'avez pas fauté.
Il vous faut reconstruire votre univers basé sur le mensonge. L'autre non, puisqu'il est "au courant" de ce qu'il a fait, comment, et avec qui.
Il faut ne plus avoir honte. L'autre un peu moins parce que finalement, de nos jours, cocu c'est moins "tendance" que trompeur, plus "hype".
Il vous faut vous enlever de la tête des images que vous n'avez pas vues et qui vous font mal. L'autre les garde précieusement. Délicieusement aussi sans doute.
Il vous faut re séduire alors que votre pouvoir d'attraction est proche de celui d'un épouvantail dépressif. L'autre non, puisqu'il est "beau" pour quelqu'un.
Il vous faut surmonter votre peur de la solitude. L'autre, justement, non, puisqu'il a quelqu'un sous le coude et avec vous, ça fait deux quelqu'un sous le coude (quand ce n'est pas plus).
Il vous faut accepter de vous faire défoncer la face à coups de "coresponsabilité" dans l'échec du couple et pour la défaillance de votre partenaire. L'autre, lui, se dédouane en se disant "c'est pas QUE ma faute finalement".
Bref, ça fait devenir psychopathe d'être cornu...
Sans Prétention a écrit : mer. 13 juil. 2016 09:33
Marty a écrit :Bitterness

One of the things that I deal with is the resentment that while my wife got to have all the fun of cheating, I get nothing but the pain. That she got the ego kibbles from all the attention, the new and different sex, including experiences that we never had while I get mind movies, panic attacks, and the knowledge that when it really mattered she decided that I wasn’t important enough to her to deny herself her cheap thrills and fun.

Even if those memories are tainted now she still got to enjoy them at the time.

Now we’re building a new relationship which is great but I’m the one who paid for it through my suffering while she now gets “rewarded” for her cheating.

Just another of the injustices of infidelite*.
Ca ressemble furieusement à ce que Dom a baptisé "l'état de grâce"

*"L'une des choses avec lesquelles je dois composer est le ressentiment : pendant que ma femme ne reçoit que les bénéfices de son infidélité, je ne ressens rien d'autre que de la douleur. Elle a regonflé son ego avec de l'attention, des pratiques sexuelles différentes et nouvelles, incluant des expériences que nous n'avons jamais eues ensemble. J'ai des images obsédantes qui reviennent sans cesse, des attaques de panique, et la conscience que tout ça est vraiment arrivé, je me rends compte qu'elle avait décidé que je ne comptais pas assez pour qu'elle renonce à ses sensations fortes et son plaisir bon marché.

Même si ces souvenirs l'amènent à avoir une image peu reluisante d'elle-même, elle en a bien profité à l'époque.

Maintenant, nous reconstruisons une nouvelle relation qui est géniale mais c'est moi qui l'ai payée avec la monnaie de ma souffrance alors qu'elle est maintenant "récompensée" pour son infidélité".


Encore une des injustices de l'infidélité.

Retour au dicocu
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 222
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39

Re: Le dicocu (ou les mots pour dire les maux...)

Message par Help120222 »

Merci SP d'avoir ajouté cette expression au dicocu.
On sait que les cocufieurs ont toujours le beau rôle et qu'ils morflent moins que les cocufiés.
Un an de combat, quelques curseurs qui repassent au vert , mais encore trop de rouge.
Ce n'était pas gagné. Mais presque un an après, je suis toujours en vie. C'est déjà une belle victoire.
:fleur :thx:
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Répondre