3 ans après

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

sophit444
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 306
Enregistré le : mar. 21 juil. 2015 15:19

Re: 3 ans après

Message par sophit444 »

Merci fishebone ... on essaiera de s' en souvenir ...COmment vas tu ?
Avatar du membre

Auteur du sujet
Fishbone
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 283
Enregistré le : dim. 14 déc. 2014 19:31

Re: 3 ans après

Message par Fishbone »

Salut à tous,

Cela fait bien longtemps que les termes CF, sandwich, etc. avaient disparus de mon esprit, cool. Je me permets un feedback, car changement il y a eu.

Ancien gros contributeur de ce forum, il m’a fallu, comme je l’espère pour chacun de vous, à un moment, prendre une certaine distance concernant ce site. Signe certainement de prise de hauteur, de détachement, de besoin de « s’affranchir » de cette étiquette de cocu qu’on a, un jour, collé sur notre front.

Je trouve fantastique que vous continuiez tous à aider, pleurer, gueuler ou délirer, ça fait chaud au cœur !

Ici, j’y ai trouvé des amis fidèles, connus de belles personnes, que je fréquente toujours, malgré la distance temporelle et physique. Je vous encourage à vous voir si besoin ou envie, c’est très puissant comme sentiment, quand on rencontre une ou des personnes de ce forum. Je ne dis pas que tout se passera bien avec eux, mais un temps, c’est génial.

Mon message aujourd’hui, se veut positif mais objectif, et il concerne nos ex. Ces fameux machins qui nous ont éteints le cœur et l’âme, nous donnant l’impression que le soleil ne brillera plus jamais.

Voici environ 6 ans que la découverte de ce site, m’a fait découvrir que « quand on a des doutes, généralement, y’a pas de doute ». C’est donc ici qu’on m’a aidé à ouvrir les yeux sur mon ex. Cette ex, grâce à qui j’ai pu acquérir de magnifiques cornes d’or, ma fierté 😊

Cette nana, mère de mes deux enfants, qui a ruiné la vision que j’avais de la vie (la première). Cette personne qui ne saurait même plus compter le nombre de sandwichs qu’elle a avalé pendant notre mariage (et avant mais je me pose plus la question).

Et bien, après des années d’errance (4 ans à hésiter, pardonner ou pas, se reconstruire ou pas, etc), nous avons fini par nous séparer. Alors oui, j’ai lâché tout ce qui était matériel, mon appartement (proprio), tout ce que nous avions accumulé durant 18 ans. Pour certains, cela est impensable (et je comprends). Perso, quelle fierté et quel soulagement de l’avoir fait. Autant lui laisser tout le passé. Je me suis dit que je ne pourrai pas faire du neuf avec du vieux, alors on bazarde tout.

La seule condition pour vivre séparé, a été d’habiter le plus proche possible, afin que les enfants puissent aisément aller chez papa ou maman avec le minimum de contraintes.
Cela a été précédé par de nombreuses discussions et mises au point avec mon ex. MAIS… oui, fierté n°2, nous avons réussi à mettre au centre de notre divorce, et non au centre de nos disputes, les enfants. Toute connasse qu’elle a été, et malgré la vision que j’aurai toujours d’elle, nous avons pu passer outre nos différents pour que les enfants en souffrent le moins possible.

Du coup, fierté n°3, je peux dire sans rougir que nous avons royalement foiré notre mariage, mais très bien réussi notre divorce. :bonk:
Ce divorce a pris du temps, car il a fallu se battre contre la justice, afin que nous ayons réellement une séparation 50/50. J’ai lâché du lest, elle aussi, toujours en ayant le bien-être des filles comme seul objectif.

Cela m’a permis, de pardonner… Nan, je déconne ! :Q: Pas de pardonner, plutôt de passer un cap et de la voir autrement, comme une associée avec qui je partage une entreprise. Une entreprise familiale. Ma rage a disparue à la longue, même si le reste (la vie sentimentale par exemple) garde des séquelles assez impressionnantes (ceci est une autre histoire sur laquelle je reviendrai).

Actuellement, mes ados vont bien. Etudes, sport, ami(e)s, sourire aux lèvres derrière des sales tronches d’ado. Ouf ! Pourvu que ça dure !
Quand elles ont des soucis ou qu’elles nous en donnent, nous savons maintenant gérer « ensemble » (même que c’est une conne) notre entreprise. Gros inconvénient des parents qui s’entendent, se prendre le double de morale quand ça déconne 😊
Pouvoir s’asseoir à côté lors d’une réunion de parents, ou se voir lors d’un championnat sportif, c’était mon but ultime dans toute cette merde, et, fierté n°4, on y est.
Quatre fiertés, et un SP pourrait vous dire que pour que j’ose mettre ça en avant de la sorte, il en a fallu du travail sur soi 😊

Bref, oui il est possible de guérir de cocufiage(s) en se servant du négatif pour s’élever. Bien sûr, les cicatrices continuent de suinter, de se rappeler à notre bon souvenir, mais n’empêchent plus de se relever. Oui, un jour, on se réveille et on se sent différent. Comme si cette chappe de plomb sur nos têtes avait disparue. Ben, après ce jour-là, le soleil sera quasi au-dessus de vos têtes (à ce qu’il parait), encore un peu de patience et d’abnégation 😉. Après, niveau relationnel amoureux, bouaif.... y'a encore du boulot, nos coeurs ont pris cher, c'est sûr! Mais faut y croire!

Que le meilleur vous arrive!

Have fun!
« On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une », Confucius.
Répondre