Merci mon pote....

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

tous sauf moi
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 173
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Merci mon pote....

Message par tous sauf moi »

Sans Prétention a écrit : jeu. 6 oct. 2022 00:09
tous sauf moi a écrit : mer. 5 oct. 2022 20:55 plus je cogite, plus je me rends compte que c'est la tromperie, la trahison et les mensonges qui font mal.
Limite, le reste, c'est juste deux corps qui se frottent.
Mais les sentiments naissants et la trahison, ça fait mal.
Il existe un consensus général sur cette question.
Le temps passe pour tout le monde et peu importe la configuration c'est bien ce qui reste quelque soit le nombre d'années de réflexions du ou de la cocue.
L'acte passe en arrière plan et ce plus petit dénominateur commun (trahison, manipulation, mensonge, faux semblants et parfois sentiments) constitue le noyau dur de la souffrance engendrée.

En gros l'acte est ce qui fait vomir mais le poison est bien dans la trahison (et pas l'inverse contrairement à une idée reçue).
C'est exactement ça, Sans Prétention.
Mais finalement, si ce poison reste en nous à jamais, ne devrait-on pas quitter la personne qui nous a rendu cocu plutôt que d'essayer de maintenir le couple ?
Sommes-nous masochistes ?
Avatar du membre

Auteur du sujet
Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 749
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 »

Il se dilue avec le temps, de moins en moins amer au fur et à mesure que tu grandis :wink:
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

tous sauf moi
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 173
Enregistré le : jeu. 25 août 2022 18:23

Re: Merci mon pote....

Message par tous sauf moi »

Mitsou78 a écrit : ven. 7 oct. 2022 17:24 Il se dilue avec le temps, de moins en moins amer au fur et à mesure que tu grandis :wink:
C'est effectivement le cas.
La douleur s'estompe légèrement petit à petit, comme si notre cerveau travaillait en sorte de moins y penser.
Les réflexions changent et évoluent aussi.
Comme je l'ai dit, désormais, je ne dramatiserais plus autant une relation sexuelle si elle avait eu lieu, alors que j'attache plus d'importance aux sentiments à son égard et à ses mensonges.
Je lui ai dit et répété : si elle a couché avec lui, je souhaite qu'elle me l'avoue...ce que je ne lui pardonnerai pas, c'est de l'apprendre autrement, et tout finit par se savoir !
Elle l'a bien compris, mais continue de maintenir qu'il n'y a rien eu.
Soit c'est vrai, soit elle prend un risque.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 749
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 »

Ce sont plus des sentiments de circonstance que de fait...
Le lieu, le moment, l'instant, l'image renvoyée ne sont pas les sentiments d'attachement qui finalement n'ont pas eu lieu puisqu'elle est revenue et que vous avez construit pendant 20 ans...

Encore une fois, ça n'excuse pas, il n'y en a pas qui tiennent, juste, l'instant qui a créé la situation, le fait que rien ne devait, ne pouvait se savoir (positionnement cérébral du moment) ce n'était même pas une trahison, une objection à votre couple, juste un pur instant déconnecté d'égoïsme....

Ce qui importe aujourd'hui c'est le chemin que TOI tu parcours :wink:
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Demetrios
Cornu
Cornu
Messages : 3
Enregistré le : ven. 11 août 2023 02:42

Re: Merci mon pote....

Message par Demetrios »

Bonsoir,

Je m'excuse de remonter ce fil et possiblement les mauvais souvenirs qui vont avec pour les différents protagonistes, nonobstant j'ai tout lu d'une traite et je ne pouvais m'empêcher de partager mon ressenti, j'ai même créer un compte pour ce faire..

Tout d'abord je te félicite du chemin parcouru depuis toutes ces années et de la reconstruction de ton couple. Mais en parlant de cette reconstruction il me semble qu'elle ait été faite sur des mensonges, ce dont tu étais pleinement conscient tout au long de celle-ci même si de mon point de vue tu t'es beaucoup appuyé sur le fait d'antagoniser Mr.X et ainsi de déculpabiliser ta femme qui ne devient qu'une victime du "MPN". C'est un réflexe très humain et compréhensible. Pour en venir enfin au fait, même si tu étais conscient des mensonges de ta femme j'ai l'impression que la version finale que tu as obtenues est toujours édulcorée et ce à causes de multiples incohérences notamment sur un point, tu maintiens que ta femme n'a pas appréciée le moment, qu'elle a regrettée, ce que tu indiques dans ton dernier récit par "elle accepte d'être liée mais la moyonnaise ne prend pas..." (ou peut être ai-je mal compris?). Mais honnêtement cela ne me parait pas très rationnel si on s'en tient à tes premiers messages.. Lors du weekend au gîte donc après cet épisode tu indiques qu'il est très proche de ta femme et que celle-ci a un comportement qui te dérange avec lui, est-ce réellement crédible de se dire qu'elle a eu un tel comportement si son récit du 6 septembre est crédible ? Pourquoi avait-elle prévue de le revoir avec d'autres réservations ?

Le fait que tu aies du attendre si longtemps pour avoir une version à peu près proche de la réalité montre à mon avis un manque d'empathie de sa part envers ce que tu as subi et (peut être) l'inverse de ta part envers elle qui lui laisse énormément de temps. Le jour où tu auras une version que tu pourras considérée comme la réalité tu pourras te poser la question de si tu avais tout su dès le départ, aurais-tu retenté quelque chose ? N'y a-t-il pas manipulation là également ?

Si tu veux te faire du mal mais également te rafraichir la mémoire, tu peux comparer ton dernier récit avec la version qu'elle t'avait donnée en page 3 faisant passée l'acte à la limite du viol (sympa pour les vraies victime de viol en passant) mais pas sûr que cela te fasse du bien. C'est fascinant la propension de l'humain à toujours mentir même pris la main dans le sac, je ne me suis jamais trouvé dans cette situation, curieux des processus mentaux qui arrivent à justifier de nouveaux mensonges.

Honnêtement il est probable que j'ai mal compris tes derniers messages car tu fais mention du fait qu'elle a commencée à regretter qu'une fois que son amant n'ait pas assumé mais dans le doute on sait jamais!
Avatar du membre

Auteur du sujet
Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 749
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 »

Bonjour Demetrios,
Pas de problème à replonger :wink:

Je pense que tu fixes trop ton ressenti de notre histoire temporellement dans le début de la découverte et le récit que j'en produit tout au long de l'avancement et des découvertes que je fais. Fatalement la vision et la compréhension évoluent au fil du temps et le récit également.
Il est effectif que rarement un CF dévoile d'entrée l'intégralité de son histoire dès la découverte, et que la version la plus proche de la réalité s'obtient au fil des preuves accumulées. Fatalement la version change, en est de moins en moins anodine et de plus en plus factuelle.

Ma reconstruction ne s'est pas faite sur des mensonges, j'ai majoritairement l'intégralité des détails de leur histoire, j'ai également, et c'est ce qui me félicite le plus, intégré personnellement mes et ses failles. Pour cela que je dis souvent savoir aujourd'hui avec qui je vis. Je peux comme d'autres découvrir quelqu'un d'autre demain, nul n'est devin, mais notre quotidien me rassure sur ma conviction profonde.

Dans ce sens, je ne me suis pas menti, je ne me mens plus, j'ai appris qui je suis et accepter d'apprécier mes qualités, plus que mes défauts, je me suis, aidé bien entendu, sécurisé. Honnêtement, ça n'a pas de prix sur le bien être, le bien vivre.

Où je peux conserver un doute, c'est sur sa guérison à elle, pas aussi certain que ça que sa propre psy, que j'ai perçu comme extrêmement féministe ne l'ai pas plus aidé à accepter son acte comme une réponse à un besoin, plutôt que de travailler sur les causes de ce besoin.
Cela peut s'identifier à un mensonge organisé, je n'y peux rien, si ça lui suffit ou si ça lui a permis d'identifier ses propres failles tant mieux.

Ce qui est certain c'est que ma sécurisation personnelle m'a permise de quitter ma dépendance affective et de percevoir le couple dans une valeur différente faite de deux identités dont une seule relève de mes choix, orientations et responsabilités, par conséquent de mes capacités. Le couple n'est plus un lieu unique mais un espace ou deux êtres évoluent en "harmonie", consentements mutuels évalués ensemble.
Je ne vois plus le couple comme un risque à perdre l'autre mais comme un espace à évoluer et grandir à deux. C'est amplement libérateur :wink: .

Je ne souhaite à personne de vivre une tromperie, encore plus consommée avec un "proche" mais cette aventure m'a reconstruit personnellement, le fait de vivre le couple différemment permet également de l'apprécier différemment, de tomber des tabous, de refixer des règles et de solliciter plus de dialogue et d'échanges sur les problématiques rencontrées quand il y a.

Ce qui est certain également, c'est que la reconstruction est longue, voire éternelle, ce que finalement peut être un couple ne devrait cesser d'être, un chantier permanent sur lequel il faut veiller continuellement aux fondations.
C'est peut être cet oubli qui un jour ou l'autre ouvre l'un ou l'autre à remettre en cause sa condition dans l'équation et pousse à reverdir le gazon ailleurs....

Pas sûr d'avoir été clair :wink:
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 222
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: Merci mon pote....

Message par Old-boy »

Mitsou Bjr,

Je te rejoints tout à fait sur ce que tu as écrit.

Sur la verité: seule elle la détient et même si elle te l' a dit estce que tu la croirais.?

Tu dis que la reconstruction est longue mais la construction est longue pour toi: elle a commencé a ta naissance et se terminera a ta mort. Pour elle de la même façon.

En se cocerne votre couple, il est en construction de puiis le début Et le jourou l'un de vous n'amènera plus sa pierre à l'édifice ce sera la mort du couple.

Rien n'est acquis, tout ce construit.

Tu as également totalement raison , tu dois t'aimer avec tes défauts et tes qualités et admettre que tu n'es pas parfait, qu'elle n'est pas parfaite.

J'ai toujours dit que j'aimais ma femme telle qu'elle est, ses défauts font partis d'elle et quelque part, ja les appréciés.
Avatar du membre

Demetrios
Cornu
Cornu
Messages : 3
Enregistré le : ven. 11 août 2023 02:42

Re: Merci mon pote....

Message par Demetrios »

Mitsou78 a écrit : ven. 11 août 2023 11:26 Je pense que tu fixes trop ton ressenti de notre histoire temporellement dans le début de la découverte et le récit que j'en produit tout au long de l'avancement et des découvertes que je fais. Fatalement la vision et la compréhension évoluent au fil du temps et le récit également.
Il est effectif que rarement un CF dévoile d'entrée l'intégralité de son histoire dès la découverte, et que la version la plus proche de la réalité s'obtient au fil des preuves accumulées. Fatalement la version change, en est de moins en moins anodine et de plus en plus factuelle.
Oui je suis d'accord, mais dans ce cas précis j'ai l'impression que même aujourd'hui la version qu'elle te donne n'est pas la bonne :(
Mitsou78 a écrit : ven. 11 août 2023 11:26 Ma reconstruction ne s'est pas faite sur des mensonges, j'ai majoritairement l'intégralité des détails de leur histoire, j'ai également, et c'est ce qui me félicite le plus, intégré personnellement mes et ses failles. Pour cela que je dis souvent savoir aujourd'hui avec qui je vis. Je peux comme d'autres découvrir quelqu'un d'autre demain, nul n'est devin, mais notre quotidien me rassure sur ma conviction profonde.
Je suis pas sur de comprendre ce que tu entends par savoir avec qui tu vis aujourd'hui
Mitsou78 a écrit : ven. 11 août 2023 11:26 Dans ce sens, je ne me suis pas menti, je ne me mens plus, j'ai appris qui je suis et accepter d'apprécier mes qualités, plus que mes défauts, je me suis, aidé bien entendu, sécurisé. Honnêtement, ça n'a pas de prix sur le bien être, le bien vivre.

Où je peux conserver un doute, c'est sur sa guérison à elle, pas aussi certain que ça que sa propre psy, que j'ai perçu comme extrêmement féministe ne l'ai pas plus aidé à accepter son acte comme une réponse à un besoin, plutôt que de travailler sur les causes de ce besoin.
Cela peut s'identifier à un mensonge organisé, je n'y peux rien, si ça lui suffit ou si ça lui a permis d'identifier ses propres failles tant mieux.
Effectivement, si mes doutes sont fondés et que la version qu'elle te donne n'est toujours pas la bonne, on ne peut que douter de sa guérison. Je rajoute aussi que lors tu nous partageais ses réactions lors des "anniversaires de tromperie" cela ne ressemble pas à quelqu'un de guérit et encore moins de compatissant.. Si tu as ces doutes concernant sa guérison, ne craints tu pas qu'elle replonge ?
Mitsou78 a écrit : ven. 11 août 2023 11:26 Ce qui est certain c'est que ma sécurisation personnelle m'a permise de quitter ma dépendance affective et de percevoir le couple dans une valeur différente faite de deux identités dont une seule relève de mes choix, orientations et responsabilités, par conséquent de mes capacités. Le couple n'est plus un lieu unique mais un espace ou deux êtres évoluent en "harmonie", consentements mutuels évalués ensemble.
Je ne vois plus le couple comme un risque à perdre l'autre mais comme un espace à évoluer et grandir à deux. C'est amplement libérateur :wink: .
Je trouve cela un peu réducteur de percevoir le couple comme simplement comme uniquement un objet qui agit sur vous deux. L'acte de tromper n'implique pas seulement de faire du mal à l'autre et de causer possiblement une perte, c'est également causer du tord aux enfants et à toute la structure familiale. Mais il est sur que d'accepter ne pas pouvoir faire les choix à la place de l'autre et par conséquent ne pas être responsables est libérateur.
Mitsou78 a écrit : ven. 11 août 2023 11:26 Je ne souhaite à personne de vivre une tromperie, encore plus consommée avec un "proche" mais cette aventure m'a reconstruit personnellement, le fait de vivre le couple différemment permet également de l'apprécier différemment, de tomber des tabous, de refixer des règles et de solliciter plus de dialogue et d'échanges sur les problématiques rencontrées quand il y a.

Ce qui est certain également, c'est que la reconstruction est longue, voire éternelle, ce que finalement peut être un couple ne devrait cesser d'être, un chantier permanent sur lequel il faut veiller continuellement aux fondations.
C'est peut être cet oubli qui un jour ou l'autre ouvre l'un ou l'autre à remettre en cause sa condition dans l'équation et pousse à reverdir le gazon ailleurs....

Pas sûr d'avoir été clair :wink:
C'est peut être indiscret et ne te sens pas obligé de répondre, mais vous êtes maintenant en couple "libre"?

Je suis plus jeune que la moyenne d'âge des contributeurs si j'en crois les durées moyenne de relation et n'ayant jamais était à ce point engagé avec quelqu'un il met peut être assez compliqué de comprendre certaines situations/choix.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 749
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 »

Demetrios a écrit : ven. 11 août 2023 13:17
Mitsou78 a écrit : ven. 11 août 2023 11:26 Je pense que tu fixes trop ton ressenti de notre histoire temporellement dans le début de la découverte et le récit que j'en produit tout au long de l'avancement et des découvertes que je fais. Fatalement la vision et la compréhension évoluent au fil du temps et le récit également.
Il est effectif que rarement un CF dévoile d'entrée l'intégralité de son histoire dès la découverte, et que la version la plus proche de la réalité s'obtient au fil des preuves accumulées. Fatalement la version change, en est de moins en moins anodine et de plus en plus factuelle.
Oui je suis d'accord, mais dans ce cas précis j'ai l'impression que même aujourd'hui la version qu'elle te donne n'est pas la bonne :(

Re, la version est la bonne, sûrement avec quelques détails embellis, confirmée par l'ex du sandwich tout ou partie. La vérité totale se cache certainement dans les détails, en ce sens je n'ai absolument pas tout, mais une très grande et majeure partie, même dans la chambre !!!
Pas de mensonges

Mitsou78 a écrit : ven. 11 août 2023 11:26 Ma reconstruction ne s'est pas faite sur des mensonges, j'ai majoritairement l'intégralité des détails de leur histoire, j'ai également, et c'est ce qui me félicite le plus, intégré personnellement mes et ses failles. Pour cela que je dis souvent savoir aujourd'hui avec qui je vis. Je peux comme d'autres découvrir quelqu'un d'autre demain, nul n'est devin, mais notre quotidien me rassure sur ma conviction profonde.
Je suis pas sur de comprendre ce que tu entends par savoir avec qui tu vis aujourd'hui

De dépendant affectif avec les travers que cela impose, j'ai cessé d'idéaliser une personne phantasmagorique pour l'accepter comme une individu non pas lambda, à mon goût avec ses qualités mais aussi ses défauts que je ne percevais pas par aveuglement, dictat, idéalisme. Ma guérison m'a permis de dépasser mes failles narcissiques personnelles et de voir l'autre comme possiblement, comme nous tous, parfaitement imparfaite. Je ne suis ni plus, ni ne me trompe sur la personne qui vit avec moi.
Au delà de ça je peux agir sur ma reconstruction, celle du couple, la sienne lui est propre, je la considère comme imparfaite, mais si elle lui convient, que notre relation est équilibrée et que nous évoluons sereinement tous les deux, je ne peux agir sur ce qui me semble imparfait. Je pense que les yeux sont ouverts sur les travers personnels, l'acceptation elle, reste, mais ce n'est que mon ressenti, pas totale.

Mitsou78 a écrit : ven. 11 août 2023 11:26 Dans ce sens, je ne me suis pas menti, je ne me mens plus, j'ai appris qui je suis et accepter d'apprécier mes qualités, plus que mes défauts, je me suis, aidé bien entendu, sécurisé. Honnêtement, ça n'a pas de prix sur le bien être, le bien vivre.

Où je peux conserver un doute, c'est sur sa guérison à elle, pas aussi certain que ça que sa propre psy, que j'ai perçu comme extrêmement féministe ne l'ai pas plus aidé à accepter son acte comme une réponse à un besoin, plutôt que de travailler sur les causes de ce besoin.
Cela peut s'identifier à un mensonge organisé, je n'y peux rien, si ça lui suffit ou si ça lui a permis d'identifier ses propres failles tant mieux.
Effectivement, si mes doutes sont fondés et que la version qu'elle te donne n'est toujours pas la bonne, on ne peut que douter de sa guérison. Je rajoute aussi que lors tu nous partageais ses réactions lors des "anniversaires de tromperie" cela ne ressemble pas à quelqu'un de guérit et encore moins de compatissant.. Si tu as ces doutes concernant sa guérison, ne craints tu pas qu'elle replonge ?

Je corrige est dénote tes propos, elle est parfaitement consciente de son erreur, aidée du manipulateur parfaitement informé de notre situation puisque proche, sans minimaliser sa responsabilité et en endossant l'intégralité du faux pas. Elle compatie du mal occasionné, consciente que d'autres chemins étaient possibles, elle se rassure au travers de faux potentiels écarts que j'aurais eus.
Je ne suis pas un saint j'ai joué de charme par rassurance, n'est jamais consommé parce que impensable de détruire le lien de ma dépendance affective qui m'amenait en parallèle à pouvoir me rassurer en cas d'insécurisation factuelle ou fictive, nous ne sommes pas maitre de nos sentiments.
Ainsi indéniablement comme l'a précisé SP dans un autre fil, j'ai été acteur inconscient de sa transgression en l'insécurisant. Elle eut été sécurisée intrinsèquement, elle ne m'aurait pas insécurisé et ne se serait pas sentie insécurisée.
C'est surement là que moi je me suis soigné, j'ai remplie mes failles, je ne suis pas certain que ce travail ait été complétement opéré de son coté. Elle s'est rassurée en pensant avoir remis les compteurs à zéro, d'où pas de pathologie à reproduire l'erreur, le risque zéro n'existant pas, ne soyons pas des bisounours, a mon sens pas en soignant ses failles.
En ayant soigné les miennes, je suis plus sécurisant à son encontre, n'ayant pas besoin de charmer ou séduire.

Mitsou78 a écrit : ven. 11 août 2023 11:26 Ce qui est certain c'est que ma sécurisation personnelle m'a permise de quitter ma dépendance affective et de percevoir le couple dans une valeur différente faite de deux identités dont une seule relève de mes choix, orientations et responsabilités, par conséquent de mes capacités. Le couple n'est plus un lieu unique mais un espace ou deux êtres évoluent en "harmonie", consentements mutuels évalués ensemble.
Je ne vois plus le couple comme un risque à perdre l'autre mais comme un espace à évoluer et grandir à deux. C'est amplement libérateur :wink: .
Je trouve cela un peu réducteur de percevoir le couple comme simplement comme uniquement un objet qui agit sur vous deux. L'acte de tromper n'implique pas seulement de faire du mal à l'autre et de causer possiblement une perte, c'est également causer du tord aux enfants et à toute la structure familiale. Mais il est sur que d'accepter ne pas pouvoir faire les choix à la place de l'autre et par conséquent ne pas être responsables est libérateur.

Je ne réduis pas le couple, ni ne réfute mes responsabilités et mes actes, je me suis défait de l'idée de pouvoir tout gérer et contrôler, de fait nous évoluons tous les deux plus librement mais dans l'attention et le respect de l'autre. Nous sommes devenus bien plus sécurisant l'un pour l'autre, l'un envers l'autre. Ca laisse beaucoup plus de place à évoluer sereinement. Nous nous connaissons.
Mitsou78 a écrit : ven. 11 août 2023 11:26 Je ne souhaite à personne de vivre une tromperie, encore plus consommée avec un "proche" mais cette aventure m'a reconstruit personnellement, le fait de vivre le couple différemment permet également de l'apprécier différemment, de tomber des tabous, de refixer des règles et de solliciter plus de dialogue et d'échanges sur les problématiques rencontrées quand il y a.

Ce qui est certain également, c'est que la reconstruction est longue, voire éternelle, ce que finalement peut être un couple ne devrait cesser d'être, un chantier permanent sur lequel il faut veiller continuellement aux fondations.
C'est peut être cet oubli qui un jour ou l'autre ouvre l'un ou l'autre à remettre en cause sa condition dans l'équation et pousse à reverdir le gazon ailleurs....

Pas sûr d'avoir été clair :wink:
C'est peut être indiscret et ne te sens pas obligé de répondre, mais vous êtes maintenant en couple "libre"?

Non, pas indiscret, si tu poses la question c'est que tu as surement perçu cela dans mes propos. Non pas un couple libre ou chacun fait ce qu'il veut quand il veut, y compris sexuellement, un couple qui vit pour l'un et l'autre, en respect des moments solitaires, il ne sont plus craints, des moments à deux, des moments en famille, mais ou chacun exprime ses ressentis, ses doutes s'il y a, où l'idée de l'adultère n'est plus réfutée au point de dire que ça n'existe pas, ce n'est plus le tabou qui nous imposait de se taire et imaginer des choses dans sa tête dans son coin jusqu'à en faire des vérités. Si doute, les choses sont dites, posées, éclairées.
Je te rassure, ce n'est pas un quotidien, mais quand quelque chose gêne l'un ou l'autre nous en parlons ouvertement, nous rassurons et continuons d'avancer.
Le contrat a été redessiné et nous échangeons si nous estimons qu'un danger s'approche.


Je suis plus jeune que la moyenne d'âge des contributeurs si j'en crois les durées moyenne de relation et n'ayant jamais était à ce point engagé avec quelqu'un il met peut être assez compliqué de comprendre certaines situations/choix.
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Demetrios
Cornu
Cornu
Messages : 3
Enregistré le : ven. 11 août 2023 02:42

Re: Merci mon pote....

Message par Demetrios »

Je vais éviter de citer pour ne pas avoir un message à rallonge,

Tant mieux si les plaies sont refermées et ne risque pas de se rouvrir à cause d'un mensonge découvert comme je le craignais.

Néanmoins un dernier point m'interpelle tu as l'air de placé assez haut dans le lien de causalité tes manquements avec ton amie, mais penses-tu réellement que cela ne serait pas arrivé si tu n'avais jamais eu de manquements ?
Avatar du membre

Auteur du sujet
Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 749
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 »

A non, je pense que la pendule biologique, l'érosion du couple, les failles personnelles auraient certainement produit les mêmes causes à plus ou moins longue échéance, avec ce "pote" parfaitement manipulateur ou un tout autre don juan ou séducteur...

C'était écrit, les failles étaient prégnantes de toutes parts. Je n'aurai possiblement juste pas offert une justification au passage à l'acte....
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 222
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: Merci mon pote....

Message par Old-boy »

Je crois plus aux mauvais alignement des black star, comme cela peut se produire de façon aléatoire unefois tout les 100ans. Il y a un facteur complètement "hazard" vous étiez dans une mauvaise phase de votre vie, son couple était dans le même état, il se sont croisés: 6mois avant ou 6mois après, il n'y auraot pas eu les mêmes effets. 6mois avant, il n'y aurait êut $petre rien eu ou ru l'aurais decouvert mois après et elle serait patyie avec l'autre. Rien n'est écrit. Juste le hazard, si elle est toujours avec toi c'est qu'elle continue sa construction ey qu'elle t'invite a participer a cette construction, comme indirectement elle ârticipe a ta construction et tout les vous constrisez votre couple et votre fa
Avatar du membre

Auteur du sujet
Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 749
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 »

6 mois avant ou 6 mois après son travail à lui aurait été le même, les failles de Ma Dame peut être pas en phase à ces moments là...
Quant au hasard, je limite son impact ayant à faire à un MPN, c'est parce que sa planète à elle était ouverte qu'il a opéré, elle ne l'aurait pas été, possible qu'il passe son chemin...
Maintenant le travail de dénigrement et de détournement de ma personne à son profit a été opérant sur plusieurs mois, possible aussi ainsi qu'il ait agi sur l'alignement des dits systèmes !!!
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 222
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: Merci mon pote....

Message par Old-boy »

Peut être mais 6mois avant ou après, ta femme n'aurait, peut être pas perçu cela de la même façon.

La vie est faite de hazard: Ta femme et toi n'étaient pas programmès pour vous rencontrer et pourtant, vous vous êtes rencontrés/ Le hazarda fait que vousétiez a cet endroit au bon moment et que vousétiez ouvert pour faire une rencontre. La veille ou le lendemain: vous seriez, peut être passés l'un a coté de l'autre sans vous voir.

LE grand livre de la vie n'existe pas, il n'y a que des événements fortuits. Si la comète n'était pas tombée sur le yucatan, il ya 65millions d'années. Les dinosaures dominreraient, peut être, encore le monde. Et les mamiféres ne seraient que des rongeurs ou peut être pas.

La notion de hazard est priordiale.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 749
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: Merci mon pote....

Message par Mitsou78 »

Aujourd'hui c'est Bad birthday, nous entrons dans la fenêtre de tir :fou: :fou:

Dire que 7 ans après ne fait rien se rait faux, anniversaire de mon oncle en même temps, fatalement le rappel du jour pas bien choisi pour un oubli ultérieur... Mais ce n'est plus une souffrance pour ceux qui s'interrogeraient. :wink:

Le déroulé de ce bel am :
Août 2022
[04/08/2022, 18:49] Il avait prévu le déjeuner. Nous nous sommes installés dans le canapé. Avons discuté et goûter les plats qu'il avait acheté. Il m'a ensuite embrassé. Il a senti que je n'étais pas très à l'aise. Nous avons donc continué à discuter à rigoler et à retenter... j'ai répondu cette fois ci à son baisers...
[04/08, 18:50] Puis on s'est embrassé encore et puis il m'a prise par la main m'a emmène dans la chambre à côté. Et voilà

Juillet 2023 :
Il a récupéré les clés de mémoire et est venu me chercher.
Il avait prévu un dej italien.
On a déjeuné, discuté et rigolé... un peu jaune pour moi car très mal à l'aise. Je savais que j'avais franchi un cap que je n'aurais pas dû.
C'est là qu'il m'a embrassé pour la 1ère fois. Toujours pas à l'aise et il l'a bien senti. Nous avons continué à discuter et effectivement je le suis quand il me prend la main et m'emmène dans la chambre.


Quelques morceaux choisis :wink: :
Sur le quand, comment, où ? :
Et puis votre histoire faisant partie de notre histoire, une question sur laquelle je crois me réveiller. Un premier baiser volé, où, quand, comment...?
[01/08, 15:02] Ne m'en veux pas si je n'ai pas de réponse exacte à tes questions. Bizarrement mes souvenirs sont très flous sur cette période. Je serai incapable de te dire quel jour c'était exactement. Je sais juste que c'était au retour des vacances quand ils ont squatté à la maison. Je sais juste que c'était fin août... c'est le Black out où presque.
[01/08, 15:08] Il m'a attrapé par la taille et m'a embrassé juste avant de partir. Il s'est excusé en me disant qu'il en avait très envie depuis les vacances. Et il est parti . Voilà rien de très spécial
Surprise, étonnée, flattée... Qu'un mec plus jeune...
Moi : Pourquoi flattée ? Ça répondait à un espoir ?
[02/08, 22:30] Non pas du tout... Sur le moment, très étonnée, voir choquée mais effectivement peut-être un peu flattée car bien plus jeune que moi et que pour moi sa femme était bien plus jolie et attirante. D'où ce sentiment de flatterie
[02/08, 22:30] Aucun espoir ou autre de ma part jusqu'à ce jour...
[02/08, 22:33] Du coup à partir de là tu espères ?
[02/08, 22:33] Non pas du tout...
[02/08, 22:34] A partir de là je comprends juste que le jeu n'est plus amical et que cela peut devenir dangereux
[02/08, 22:34] Et ?
[02/08, 22:35] Il y avait un côté plaisant
[02/08, 22:35] Que se passe t-il, puisqu'il semble qu'il le soit devenu
[02/08, 22:37] Tu réponds à sa demande ?
[02/08, 22:39] D'autres moments volés ?
[02/08, 22:40] Pas de suite mais très vite je me prends au jeu et me brûle les ailes.
[02/08, 22:42] Des sentiments ?
[02/08, 22:43] Non aucun...
[02/08, 22:44] Des envies ?
[02/08, 22:44] Oui des envies de légèreté, pas de prises de bec
[02/08, 22:44] C'était plaisant
[02/08, 22:45] Il y a eu d'autres moments ?
[02/08, 22:45] Ensuite effectivement tout était calculé pour noircir ton tableau et embellir le sien ...
[02/08, 22:46] Oui un autre week-end où ils sont venus et où il m'a volé un autre baisers
[02/08, 22:46] Tu lui as rendu ?
Oui cette fois ci je lui ai rendu
[02/08, 22:51] Passionné donc ?
[02/08, 22:52] Excitant et pas désagréable
Dans ton esprit, à partir de quand suis je cocu ?
[04/08, 09:41] A partir du moment où je lui rends son baiser...
[04/08, 09:48] Le jeu de séduction, la complicité antérieure n'en fait pas partie.
[04/08, 09:48] Là je bascule et joue à un jeu défendu
...
[04/08, 10:04] Je ne suis vraiment pas fière de ce que j'ai fait, mais je ne peux revenir en arrière. Par contre c'est certain que depuis j'ai un sentiment d'égalité. Rendre à César ce qui appartenait à César. Tes jeux multiples ou du moins ton écart même si jamais tu le reconnaîtras.
[04/08, 10:06] Les psy sont d'accord avec ça. D'où peut être le fait d'avoir du mal à en discuter librement. Tu veux du partage de la complicité mais toi même tu es incapable d'en parler. Maintenant je ne t'en parle pas non plus car cela me fait plus de mal que de bien.
[04/08, 10:15] Moi : J'ai joué sur des sentiers interdits, je l'ai reconnu, le reconnais encore s'il le faut, besoin de rassurance certaine, pas d'excuse, je suis fautif et j'ai créé mon propre tord.
Je n'ai jamais consommé et si l'avais fait, je m'en serai également libéré, l'occasion eut été unique et inespérée... l'avis des psy, tous et tout unanimes qu'ils soient, ils ne sont pas moi, n'y étaient pas et ne savent où n'ont pas cerné ce qu'était mon besoin de rassurance.
[04/08, 10:46] Pour moi il n'a rien détruit. Par contre il est vrai que j'avais besoin de remettre les compteurs à 0 et c'est chose faite. Même si je n'en suis pas fier ça m'a aidé...
....[04/08, 16:41] Très étonnée ou vexé alors ... car justement il était mal car je n'avais pas pris plus de plaisir et d'après lui c'était la 1ère fois que ça arrivait.
[04/08, 16:43] Ça ne me touche pas. En tout cas je n'ai pas pris mon pied et ça ça l'a fait chier. Donc ensuite le reste je m'en tape
... [07/08, 11:18] Comment passes tu d'une quasi dévotion à ton jeune amant au retour de l'amour pour ton mari en quelques heures, jours ?
[07/08, 12:47] Il n'y a pas de quasi dévotion... un côté plaisant dangereux oui et à la fois l'amour pour toi ... des envies contradictoires mais le choix était facile
[07/08, 12:48] Quand même, tu es toute à son écoute, son désir....😉
[07/08, 12:49] Oui le jeu est plaisant. L'impression d'être vivante et non une simple plante verte. Mais les sentiments ne sont pas là
[07/08, 22:12] Juste un sentiment de besoin de jeux de se sentir vivante mais aucun véritable sentiment amoureux. Oui j'attendais ses appels , c'était agréable de se sentir désirée et vivante. C'est le jeu des interdit qui donne cette forme d'adrénaline mais absolument pas d'amour.
[07/08, 22:14] OK mon cœur, mais pour aller plus loin, ne faut-il pas quelques sentiments ?
[07/08, 22:15] Bien sûre qu'il faut des sentiments je n'ai pas dit le contraire mais ce ne sont pas des sentiments amoureux
[08/08, 09:21] Tu ne m'a pas répondu, quels sentiments si pas amoureux pour coucher avec lui ?
[08/08, 09:22] Je n'en sais rien...
[08/08, 09:23] Une forme d' Attirance mais non physique 😜

Juillet 2023 :
Pourquoi du coup inscrire la relation extra conjugale dans la durée ?
[07/07, 12:12] Comment ça ?
[07/07, 12:14] Bien votre histoire n'est pas prévue comme un one shot..
[07/07, 13:18] A la base si , prévu comme tel...
[07/07, 13:19] Mon Ange: Ensuite jeu de séduction en +
[07/07, 13:21] Comment ça prévu comme tel ? 😂
[07/07, 13:32] On ne l'a fait qu'une fois et n'avais pas prévu de le refaire. Ensuite juste un jeu.
[07/07, 13:41] Ça semblait bien engagé pour que cela se reproduise...
[09/07, 13:49] Au tout départ c'était agréable de discuter avec lui, même si trop présent à mon goût. Ensuite il a commencé en août à m'envoyer des messages suite à l'histoire du scorpion ou il a prétexté que la crise de (Ma fille) était très certainement un signe. D'après lui c'est cette crise qui lui a mis des idées en tête et qu'à partir de ce moment là il me voyait différemment. C'était agréable de se sentir courtisé surtout qu'il semblait comprendre ce que je ressentais contrairement à toi.
Ensuite ils se sont incrustés à la maison et il m'a accompagné à ... faire les courses où j'ai livré des .... à A..... et de là a commencé vraiment un jeu. Il a joué les jaloux en me faisant une déclaration.
Je suis très clairement rentré dans son jeux... ensuite le 1er septembre il voulait quon déjeune ensemble dans un endroit calme pour pouvoir discuter. Il m'a proposé de le retrouver dans l'appartement de son pote et quand je lui ai dit non, il m'a alors proposé qu'on se retrouve sur V...... et m'a parlé de l'appartement en me demandant si je pouvais le réserver car il n'arrivait soit disant pas à se connecter.
Il a récupéré les clés de mémoire et est venu me chercher à P....
Il avait prévu un dej italien.
On a déjeuné, discuté et rigolé... un peu jaune pour moi car très mal à l'aise. Je savais que j'avais franchi un cap que je n'aurais pas dû.
C'est là qu'il m'a embrassé pour la 1ère fois. Toujours pas à l'aise et il l'a bien senti. Nous avons continué à discuter et effectivement je le suis quand il me prend la main et m'emmène dans la chambre.
Mon état d'esprit après cet instant? Difficile à dire. Partagé. Partagé car pas à l'aise avec ce qui venait de se passer et en même temps une forme de satisfaction d'avoir mis les compteurs à 0.
Ensuite on a beaucoup échangé sur le fait que je n'étais pas bien et il a repris son jeu de séduction ++++. Il a bien vu que je n'avais pas pris de plaisir et ça l'a frustré.
Le 12 septembre au manoir. Il ne c'est strictement rien passé là bas. Tu as certainement perçu le mal aise, des échanges de regards certainement mais rien de plus.
Le jeu a redémarre après avec effectivement ... mais sans attente particulière si ce n'est que j'aimais nos échanges, forcément il faisait monter la mayonnaise depuis tellement longtemps et savait trouver les bons mots pour me déculpabiliser et retourner la situation.
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Répondre