Vos dons permettent de faire vivre l'association Faire un don

Quand le virtuel devient un objet sadique et de perversion

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Frdmslt
Cornu
Cornu
Messages : 13
Enregistré le : mar. 9 août 2022 01:54

Quand le virtuel devient un objet sadique et de perversion

Message par Frdmslt »

Bonsoir, bonjour,

Il fallait bien que je l'écrive mon histoire de merde comme celle des autres, la vacuité du couplé et les affres de la fidélité.

En 2018 après une année terrible d'engeulades et de violences ou je n'étais même plus le père de mes filles puisque tout ce que je pouvais en dire était contesté, frustré sexuellement comme jamais je ne l'ai été, je me doutais que ma femme me. Trompait depuis un moment mais je ne trouvais rien. J'étais selon la femme le jaloux., le paranoïaque, le fou et le mauvais objet absolu.

Ma femme d'une violence verbale et physique allait au contact et me frappait. Quand je lui demandait qui me parlait au travers d'elle. Son travail l'avait amené à un burnout mais je sentais bien qu'il y avait autre chose,. En juillet 2018 nous partons rejoindre nos filles chez ma belle mère, clash dans la voiture je lui demande de me dire la vérité et de le déposer à la prochaine gare mais elle tient bon. Elle passe sa vie sur son telephone, j'entends le bruit de la photo Apple quand elle va pisser dans la forêt ou dans la salle de bain et quand je lui en parles ktubte prends en photo pour qui) c'est du délire.

Chez mes beau parents je prends la main sur son compte messenger et je lis la trahison avec un joli cœur qui parles de mes filles et d'elle. Je met ma photo dans la conversations, le type repond qu'il a un pyjamas identique. La femme comprends et s'en suit une conversation sur ce que j'ai pu lire ou voir... Ma femme écrit qu'elle supprime tout au fur et à mesure comme il le lui a dit. Je lis tout mais elle continue... Même un peu atomisé par le coup, elle ne temporise pas etn lui demande de continuer . Scène, engueulade à 2h du matin, j'empiète sur sa vie privée, au milieu les gosse, la belle mère et son connard de compagnon, il faut que je parte ou cela va mel se finir et dévasté je pars e' voiture la nuit jusqu'à l'océan où je fais un petit tas avec mes affaires...

C'est trop dur je vais en finir, être pris pour une merde comme cela c'est pas humain... j'écris un dernier message pour ceux qui le lirons et je rentre dans l'eau et les vagues qui me cognent fort. Si fort qu'elles me secouent et me font revenir à une réalité physique. Je me gelé je sais plus où je suis, j'ai dérivé mais je fini par retrouver mes affaires et me rhabille et je rentre pour prendre la mesure de mon cocufiage et accumuler ce qu'il faudra de preuves pour la suite. Je reste 8 jours encore à morfler , ma belle mère au courant depuis longtemps ustifie tout ce que faisait sa fille en vantant en gros la situation bien meilleure de cet ingénieur informatique en salle de vente pour une banque française, qui lui donne en gros un droit de cuissage sur sa fille. Je veux le chopper fort et contacter son épouse si il lui en reste une, et son employeur ? C'est pas possible qu'un type passe son temps à se branler et se prendre en vidéo.

Et la femme du parfait... Elle doit se douter d'un truc... Sauf que tout cela me fait l'effet d'un type seul et qui n'est sont pas à son coup d'essai en général et en particulier avec ce qui reste de la femme. Évidemment je ne dis rien et je continu à lire les messages de ce monsieur qui veut bien la sauter mais qui ne veut surtout pas casser le couple... Ma femme lui écrit que je n'existe plus et continu a se prendre en photos avec suppretikn rapide. Et joue la mère courage pour la galerie. Je n'en peux plus une énième conversation me fait péter les plombs je pars dans la nuit pour faire 700 bornes et une maison vide et j'attends sur les aires d'autoroutes. 3h après mon départ c'est reparti le type salut mon départ par un youpi et lui parle de de sentiments.

Pendant 15 jours c'est la fête et je n'arrive plus à exister rien qu'à à l'idée que ce type va la rejoindre et d'ailleurs ils doivent se croiser à Sète et alentours je vais la faire cette connerie finalement il va y passer. Je continu à lire... Je ne dors plus et ne mange plus, j'ai perdu 15 kilis je tombe dans les vapes pour un oui pour un non. Je contacte des amis et amies en instance de divorce qui cherchent à me tenter au passage, je verbalisé et dis tout et morfle sévèrement. Je n'existe plus ni pour moi ni ailleurs, je suis un cocu exclusivement un cocu mais j'ai un doute sur le depuis quand. Elle fini par revenir de vacance car elle doit prendre un poste et c'est la rentrée... Elle se déguisé en petasse et la belle mère s'impose pour que sa fille continue.

Elle revient donc mais me dit que tout est terminé. C'est faux évidemment et je lui raconte la façon avec laquelle elle me prend pour un con, car entre temps j'ai trouvé dans ses affaires de travail ses "outils" qu'elle se colle dans le derrière pour les vidéos alors qu'elle est en heures de travail. C'est sordide. Elle revient donc avec sa mère et mes filles qui passent leur journée à se faire les ongles et à se mettre du rouge à lèvres comme maman. Elle, elle le fait en attendant la venue du don Juan et la prochaine vidéo porno. Don Juan dont j'ai la photo et le reste c'est un tyoe lamentable, je me demande ce que je fout là. Le fait que je sois au courant les excitent beaucoup. Je lui demande de partir et le divorce, réponse, certainement pas nous sommes en pause paraît il et que rien ne sert de se presser pardi. Mais chut le type se fait passer à présent pour une copine qui dialogue avec elle...

Émilie B devient la meilleure amie de la femme sur messenger (les profils bidons seront ge'eres à la volée des que l'un est éventé. Je lui dis qu'elle se fout de moi, elle prend une chaise essaye de me taper avec, elle couche avec moi mais c'est pour mieux penser à l'autre, le soir la belle mère me critique pour me dire que tout et de ma faute et que je dois préserver l'honneur de sa fille et ne pas dire les choses que je lui dit sur elle. La journée sa filles fait de la vidéo porno avec mise en scène pour monsieur comme le lui a appris à le faire une copine merveilleuse qui a fait de même pendant un long moment et qui a bien failli à avoir la peau de son ex maris. J'en apprends des pas possibles... Je suis avec qui ? J'ai des doute depuis le début de ma relation avec elle, il y a toujours un truc un peu insaisissable...

Benh j'ai trouvé elle fait sa vie à distance d'un type qu'elle fantasme. J'étais là, il fallait bien jeter son dévolu sur le premier connard gentil et pas trop moche venu. Je vous passe les détails mais j'ai tenu avec l'aide d'amis qui avaient bien morflé eux mêmes, étant donné qu'elle continuait à nier, je lui ai demandé le divorce et je lui ai demandé de partir. Pour vous donner une idée de la connerie de ces deux là, un jour je l'emmène manger dehors et laisse mes enfants à ma mère. Je lui dit que je respecterais sa vie privé comme elle m'appelle une fois le divorce prononcé et qu'elle ferait tout ce qu'elle voudrait. Je lui propose un divorce à l'amiable pour qu'elle puisse mener sa vie selon son bon plaisir. Elle a contacté le type une heure après pour lui dire qu'elle avait mis les choses au point et que je resterais à ma place et qu'elle m'avait bien dit qu'elle ne communiquait plus avec lui. Elle a voulu rester mais franchement j'ai été lâche j'ai accepté en prétextant les enfants, en fait j'étais cuit ...

Mais, J'ai hélas des doutes sur ma paternité, je suis resté et il n'y a pas un. Jour sans que j'y penses. J'ai été traumatisé par la duplicité et la bêtise de celle que j'avais pensé avoir trouvé. Je suis éteint depuis 2018 et peut être avant car en gros je crois que leur histoire à distance date depuis 2012 et avant puisqu'elle m'a dit que cela avait été un amour de jeunesse. Cela fait 4 ans et je voudrais partir mais je n'arrive pas à me dire que j'ai pu être bête et berné â ce point. Je vais devoir m'infliger le test de paternité et je ne sais pas que faire de cestte gosse que j'aime mais qui n'est peut être pas de moi. J'ai terriblement peur.

On ne peut pas aimer à ce point faire souffrir les autres. C'est une perversion.
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 790
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: Quand le virtuel devient un objet sadique et de perversion

Message par Mitsou78 »

Bonjour,
Ouahhhhh, on n'a pas le droit de se laisser souffrir de la sorte...
Tu l'as dit, cerné, c'est de la perversion pure, c'est donc irrationnel, inattendu mais surtout invivable....
Pourquoi lui demander l'autorisation de divorcer, TU décides, TU pars, tu as suffisamment d'éléments à plaider ta cause si besoin et franchement qui doit se justifier de souffrir une telle relation toxique à ce point, générationnelle en plus...
Vache, tout le monde dehors, la belle mère, la bonne femme, les gosses à protéger, quelque soit leur origine, ils n'y sont pour rien...
Après si doute confirmé sur la paternité, tu n'as plus les mêmes obligations à subir !!!
Désolé d'être direct, mais franchement la pathologie est grandement ancrée et c'est une famille de folles !!!! et toi tu y laisses ta propre santé, ta propre vie.... Fuis !!!
Tu es ici chez toi, zéro jugement, mais franchement la ligne rouge est amplement dépassée, virtuelle ou pas cette relation toxique et désengagée de tout respect pour toi.
Bon courage !!!
Modifié en dernier par Mitsou78 le mar. 16 août 2022 12:20, modifié 3 fois.
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Asturias
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 201
Enregistré le : mer. 22 déc. 2021 08:17

Re: Quand le virtuel devient un objet sadique et de perversion

Message par Asturias »

Hello !

Je confirme, famille de timbrés. La belle-doche me fait penser à celle de Jaguarboy, si je me souviens bien...
Je ne dirai qu'une seule chose : ces tarés de cocufieurs/ieuses (tarés au sens clinique du terme : présentant des tares, notamment des carences affectives, des failles narcissiques béantes, etc.) n'ont de pouvoir que celui qu'on leur donne. Apprends à changer ton comportement, apprends à refuser d'accepter qu'on te maltraite.
Le discours "c'est pour les enfants", même toi tu n'y crois pas. C'est la dépendance affective qui parle et il est temps de t'en aller. Si tu ne te protège pas, personne ne te protègera et clairement pas ta future ex, qui a l'air sévèrement déviante et malsaine. Ne reste pas avec elle si elle ne se soigne pas. Fais-toi également soigner, et pour rejoindre Mistou, FUIS !
Loin de nous tout à la fois et la crainte de l’avenir, et les retours sur un passé désagréable : celui-ci ne m’est plus rien, l’autre ne me touche pas encore.
— Sénèque
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3932
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Quand le virtuel devient un objet sadique et de perversion

Message par Sans Prétention »

Mitsou78 a écrit : mar. 16 août 2022 10:21 Tu l'as dit, cerné, c'est de la perversion pure, c'est donc irrationnel, inattendu mais surtout invivable....
Pourquoi lui demander l'autorisation de divorcer, TU décides, TU pars, tu as suffisamment d'éléments à plaider ta cause si besoin et franchement qui doit se justifier de souffrir une telle relation toxique à ce point, générationnelle en plus...
Vache, tout le monde dehors, la belle mère, la bonne femme, les gosses à protéger, quelque soit leur origine, ils n'y sont pour rien...
Après si doute confirmé sur la paternité, tu n'as plus les mêmes obligations à subir !!!
Désolé d'être direct, mais franchement la pathologie est grandement ancrée et c'est une famille de folles !!!! et toi tu y laisses ta propre santé, ta propre vie.... Fuis !!!
Tu es ici chez toi, zéro jugement, mais franchement la ligne rouge est amplement dépassée, virtuelle ou pas cette relation toxique et désengagée de tout respect pour toi.
Net. Précis. J'approuve.
:jap:

Et au cas où ce n'est pas assez clair :
Asturias a écrit : mar. 16 août 2022 11:27 FUIS !
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

milo91
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 234
Enregistré le : dim. 9 août 2020 16:30

Re: Quand le virtuel devient un objet sadique et de perversion

Message par milo91 »

Hello Frdmslt,

Je croirais presque lire mon meilleur ami avec sa femme qui le cogne et le maltraite...

Lui il reste pour ses enfants, mais il en chie... Je l'ai en moyenne 2-3 fois par semaine au tél et heureusement que nous avons d'autres sujets que nos malheurs sinon je ne sais pas comment on tiendrait...

Mes petits copains ont déjà tout dit concernant ta relation, ta belle famille etc... Je valide tout.

Un aparté sur la paternité, peu importe que cet enfant soit de toi ou non, tu l'aimes, tu le considère comme le tien et pour lui tu est son dieu...

Donc, tu peux faire le test pour en avoir le cœur net (En France c'est illégal sauf à avoir une décision de justice) MAIS je ne crois pas que l'enfant soit le problème...

Ton problème est avec sa mère, pas avec l'enfant.

Crois en mon expérience, tout le monde ( enfin presque ) peut mettre une femme enceinte, mais peu sont capables d'être de vrais pères...

Tu est de ceux la?

Bises
La compréhension est une lame à triple tranchant : votre côté, leur côté, et la vérité.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Frdmslt
Cornu
Cornu
Messages : 13
Enregistré le : mar. 9 août 2022 01:54

Re: Quand le virtuel devient un objet sadique et de perversion

Message par Frdmslt »

Bonjour j'ai bien lu vos messages, c'est un dur labeur que je fais car je penses avoir un peu plus de force et de recul.

Déjà le divorce, un très bon amis qui est coutumier du fait puisqu'il en est à sa troisième fois m'a fait un calcul rapide en cas de "à l'amiable à la guerre totale" , le tout étayé par l'avocate que j'avais consulté, m'avait fait froid dans le dos il fallait à minima que celle que j'ai appelé mon épouse et qui est morte soit là, un peu dans ses pompes et que cela ne soit pas la belle mère qui prenne cela en main pour un projet qui de pas facile devenait impossible. Va discuter avec une personne dont la prochaine pensée est de savoir ce qu'elle va se mettre dans le cul pour la prochaine vidéo ? Compliqué !

Non je n'ai pas fuis de la maison qui nous appartiens à deux et ce n'est pas dans mon tempérament d'une part, un certain orgueil mal placé et puis je n'étais pas en tord. Je ne pouvais pas laisser la pauvre tarée qu'etais devenu ma femme continuer de la sorte que je sois avec ou sans moi, elle reste la mère de mes enfants. Et de ce côté là tous les indicateurs étaient au rouge. Je me réveille encore de ce cauchemars ou je la vois et nous sommes séparés. Elle vit seule et le dis que tout va bien qu'elle a repris sa vie en main ... Puis la sonnerie du message de son téléphone tinte et son visage se déforme pour vite aller prendre sa dose de dépendance et de domination malsaine.

J'avais sous les yeux une attardée mentale ou une petite fille en pleine crise d'adolescente avec la perversion d'une adulte carabinée. Le tout avec l'assentiment de sa mère qui la jouais stratégiquement placé pour reprendre la main sur sa fille et mes enfants.

Pour moi le plus dur c'était de le confronter à son fantasme, ce phantome qui ne représentait que son aspect narcissique pervers.

La découverte de son jardin secret a été un changement de quotidien !

Je sentais bien que plus je fouillais plus il y avait un problème et que de évènements restés sans réponse s'eclaircissaient au regard de la présence d'un amant plus ou moins virtuel. Et le plus problématique c'est que plus je cherchais moins je trouvais d'éléments probants sur cette personne. Tout était factice. Et le Monsieur se sentait concerné pour venir n'importe quand faire un tour chez cette pauvre femme éplaurée. En gros : Danger.

Puis j'ai appris qu'elle a fait courir le bruit ignoble, que je la battais et la troturais, je crois que ça cela m'a fait encore plus de mal. La justification de sa névrose et dépendance en me faisant passer pour un salaud auprès de gens qui ne pouvaient qu'entendre sa version. Elle avait essayé un jour avec des gens que je frequentais mais je n'avais pas compris où elle voulait en venir et eux non plus car ils me connaissent.


Cela m'a fait d'autant plus mal que mon père est un vrais pervers narcissique, un désaxé très manipulateur violent et pervers avec sa femme moins avec ses enfants c'est psychologique comme torture. Je connais donc et sais ce qu'ils font, j'abhorre ce types de personnalité. Au masculin donc mais au féminin je n'y suis pas du tout, ce n'est pas les mêmes codes. Elle l'est un peu, je crois et mon passé à fait que je m'y suis adapté et pourtant je la sais maintenant vaniteuse, narcissique, manipulatrice et d'une mauvaise foie hors norme mais le pire c'est la mythomanie. Bref donc je suis cocu violent et phallocrate le tout repris dans un caisse d'amplification composé d'un groupe de quinqua féminin en mode connasse et MLF Marie Claire avec un peu du Marquis de Sade dedans. Faisant la peau de leurs maris et glorifiant les ordures. Je déconne pas.! Une congrégation ça je ne l'avais pas vu venir non plus.

Mythomane, elle se décrivait en artiste mère courage proche de ses enfants entre deux introductions vaginales filmées auquel répondait le parfait en se tirant sur le zgeg.
Une artiste qui foisonnait dans un monde d'artiste et déclarait sa faconde à un connard qui lui disait oui pour qu'elle lui montre son cul. Lui se décrivait en photographe émérite de la MJC du club d'échec d'une citée horrible du Nord... prétexte pour se montrer à poil dans des tenues avantageuses et retouchées. A pleurer je lisais cela j'en pouvais plus de ce tas de bêtise.

Mythomane mais pas que, plusieurs fois je l'ai vu changer complètement de visage pour se transformer en quelqu'un d'autre. Son passé sous cachets et extasy a pas du améliorer. Bref je la pensais stabilisée ... Surtout après toutes ces années de psy. Pas du tout elle avait une cale en forme d'amant virtuel qui a courait pour satisfaire son ego de nain de son ménage.

Pour reprendre je n'ai pas fuis parce qu'il faut que vous compreniez qu'il m'a fallu un an pour arrêter de tourner en boucle dessus et d'arriver à essayer de comprendre ce qui m'était tombé sur le coin de la gueule. Vous l'avez tous lu c'est d'une violence atroce et les enculés étaient là pour le clouer au pilori mais j'ai été aidé... Au moins pour un temps et ne pas me supprimer et comme me l'a dit un amis plus tard tu m'as surpris, tu étais encore debout. Mais dans quel état !

Elle ne fait, je pense plus rien aujourd'hui car son boulot la noie mais jusqu'à quand ... J'ai un peu plus de force et la notion du temps qui passe mais surtout je n'arrive pas à pardonner car elle ne l'a pas demandé mais surtout parce que je n'ai pas envi de lui donner, j'y arrive pas. La situation s'est arrêté ou à été suspendue car suis rentré dans le tas et que j'avais envi aller vraiment très loin. C'est une ordure tout comme cette pauvre merde qui lui a servi de toile pour se branler. Une paire de connards ahurissants qui m'ont souillé en se donnant du tu es formidable. Mais une mère et ex conjointe avec qui je devais lancer la discussion sur le divorce. Mais sérieusement pas avec un individus qui a décompensé et qui se branle Toute la journée.

Et cela a pris du temps pour moi aussi d'arriver à aligner deux pensées logiques à la suite

Pour la ou les deux filles je sais pas je dois savoir mais j'ai peur de ce que cela va occasionner chez moi
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 790
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: Quand le virtuel devient un objet sadique et de perversion

Message par Mitsou78 »

Bonjour,
Désolé mais suite à ton dernier récit, je ne perçois plus ou tu en es, qu'elle est ton attente ?
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3932
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Quand le virtuel devient un objet sadique et de perversion

Message par Sans Prétention »

Salut Freddy.

J'essaie de comprendre comment tu rationalises tes décisions.

Je pense que tu te construits un ensemble de raisons qui semblent tenir la route et sans doute sont-elles valables pour toi au moment où tu les énonces. Mais ce qui m'intéresse à titre personnel c'est la manière dont tu argumentes pour défendre tes / ses positions. Je vais être transparent : sont-ce des décisions prises en toute connaissance de cause ou des croyances limitantes qui dirigent tes actions ?

Je ne te donnerai donc absolument aucun conseil. J'aurai juste des questions si tu veux bien.

Frdmslt a écrit : mar. 16 août 2022 22:30 Bonjour j'ai bien lu vos messages, c'est un dur labeur que je fais car je penses avoir un peu plus de force et de recul.
D'où mes questions. Sinon je ne me permettrai pas.

Frdmslt a écrit : mar. 16 août 2022 22:30 Déjà le divorce, un très bon amis qui est coutumier du fait puisqu'il en est à sa troisième fois m'a fait un calcul rapide en cas de "à l'amiable à la guerre totale" , le tout étayé par l'avocate que j'avais consulté, m'avait fait froid dans le dos
Mitsou te disait plus haut que lui aussi connaissait quelqu'un qui avait fait le "choix" de rester et qui en ch... tous les jours (c'est malheureusement la perspective de vie à deux la plus plausible dans ton cas à toi).

On a donc d'un côté un argument qui met une focale sur l'argent et de l'autre sur la santé mentale, le bien-être psychologique au quotidien.
Je constate que tu es plutôt dans la première optique (et cela peut tout à fait se comprendre).
La question est de savoir si le "bénéfice" pécuniaire est pour toi plus important ou bien de nature à "équilibrer" le préjudice subi.

Frdmslt a écrit : mar. 16 août 2022 22:30 Non je n'ai pas fuis de la maison qui nous appartiens à deux et ce n'est pas dans mon tempérament d'une part, un certain orgueil mal placé et puis je n'étais pas en tord.
Quand ma mère, sans aucune ressource, a décidé, au bout de trente ans de souffrance, et à bout physiquement, médicalement, psychologiquement, de quitter le domicile conjugal, elle n'était pas en tort non plus et ce n'était pas dans son tempérament de le faire. Donc j'entends l'argument mais je le trouve, pour ma part, fragile.

Ma question est simple : comment te projettes tu dans l'avenir en pareille compagnie ? As-tu décidé de tirer un trait sur la notion de bonheur ?

Ne penses-tu pas qu'il est plus "lisible" pour des enfants de voir des parents avec deux espaces différents et deux modèles d'éducation bien distincts au lieu d'un mélange difficile à comprendre fait de ressentiments, mensonges, pratiques sexuelles glauques et conflits lavés ?

Frdmslt a écrit : mar. 16 août 2022 22:30 elle reste la mère de mes enfants.
Personne ne remet cela en cause.
Sur un autre fil, Fishbone parlait de l'excellente collaboration entre son ex et lui au niveau parental.
J'en ai également parlé : dans un monde idéal, le couple amoureux et le couple parental c'est la même chose. Dans notre société, les deux sont disjoints. Ton argument me paraît donc quelque peu inadapté. Il ne s'agit pas d'aimer ou hair. Juste de distinguer.
Autre question : est-ce que tu penses qu'un simulacre de couple amoureux permet de maintenir un vrai couple parental ?

Frdmslt a écrit : mar. 16 août 2022 22:30 Le tout avec l'assentiment de sa mère qui la jouais stratégiquement placé pour reprendre la main sur sa fille et mes enfants.
J'ai eu sensiblement la même chose.
J'ai arrêté de penser que me faire respecter serait nécessairement équivalent à passer pour le "mauvais garçon" (parce que j'ai été élevé dans le respect et la politesse des autres) et j'ai carbonisé ce foutoir pour avoir la paix.
Penses-tu que ta méthode "mielleuse" soit la bonne avec pareil individu en face ?

Frdmslt a écrit : mar. 16 août 2022 22:30 j'ai appris qu'elle a fait courir le bruit ignoble, que je la battais et la troturais, je crois que ça cela m'a fait encore plus de mal. La justification de sa névrose et dépendance en me faisant passer pour un salaud auprès de gens qui ne pouvaient qu'entendre sa version. Elle avait essayé un jour avec des gens que je frequentais mais je n'avais pas compris où elle voulait en venir et eux non plus car ils me connaissent.
Bon ben voilà. Déjà si tu annonces la couleur à tes connaissances, au moins tu es protégé.

Frdmslt a écrit : mar. 16 août 2022 22:30 Cela m'a fait d'autant plus mal que mon père est un vrais pervers narcissique, un désaxé très manipulateur violent et pervers avec sa femme moins avec ses enfants c'est psychologique comme torture. Je connais donc et sais ce qu'ils font, j'abhorre ce types de personnalité. Au masculin donc mais au féminin je n'y suis pas du tout, ce n'est pas les mêmes codes. Elle l'est un peu, je crois et mon passé à fait que je m'y suis adapté et pourtant je la sais maintenant vaniteuse, narcissique, manipulatrice et d'une mauvaise foie hors norme mais le pire c'est la mythomanie.
Est-ce que tu penses que c'est parce que tu t'es "adapté" que tu acceptes l'inacceptable ?
Est-ce que tu sais quelles sont les recommandations unanimes de tous les psychologues du monde concernant ce type de personnalité ?

Frdmslt a écrit : mar. 16 août 2022 22:30 Bref donc je suis cocu violent et phallocrate le tout repris dans un caisse d'amplification composé d'un groupe de quinqua féminin en mode connasse et MLF Marie Claire avec un peu du Marquis de Sade dedans. Faisant la peau de leurs maris et glorifiant les ordures. Je déconne pas.! Une congrégation ça je ne l'avais pas vu venir non plus.
Est-ce que tu penses qu'en restant avec madame ça va changer la vision de ces personnes sur toi ?


Frdmslt a écrit : mar. 16 août 2022 22:30 je n'ai pas fuis parce qu'il faut que vous compreniez qu'il m'a fallu un an pour arrêter de tourner en boucle dessus et d'arriver à essayer de comprendre ce qui m'était tombé sur le coin de la gueule. Vous l'avez tous lu c'est d'une violence atroce et les enculés étaient là pour le clouer au pilori mais j'ai été aidé... Au moins pour un temps et ne pas me supprimer et comme me l'a dit un amis plus tard tu m'as surpris, tu étais encore debout. Mais dans quel état !
Tout à fait.
Dans quel état es-tu ?

Frdmslt a écrit : mar. 16 août 2022 22:30 Elle ne fait, je pense plus rien aujourd'hui car son boulot la noie mais jusqu'à quand ...
Es-tu au courant que seul un suivi psy peut atténuer (pas guérir hein, atténuer) les effets d'une telle personnalité ?
Le boulot c'est le passe temps du moment.
Statistiquement, la seconde vague est la plus forte.

Pour exemple, je te conseille de lire le témoignage de Jaguarboy. Configuration identique à la tienne.


Frdmslt a écrit : mar. 16 août 2022 22:30 cela a pris du temps pour moi aussi d'arriver à aligner deux pensées logiques à la suite
Je vais rejoindre Mitsou : à te lire on ne comprend pas bien où tu en es.
J'ajoute de façon tout à fait subjective (et je peux très bien lamentablement me planter) que pour l'instant je te sens submergé et pas nécessairement en position de force. Mais comme je ne suis pas dans ta vie, je ne peux pas le savoir avec certitude. Donc si tu as des réponses à med questions, c'est avec plaisir que je rectifierai mon point de vue.

Courage à toi.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Frdmslt
Cornu
Cornu
Messages : 13
Enregistré le : mar. 9 août 2022 01:54

Re: Quand le virtuel devient un objet sadique et de perversion

Message par Frdmslt »

Bonjour j'ai relu tous vos messages qui sont tout à fait pertinents. Mais ils m'ont heurtés quand je les ai lus car j'ai une trouille d'être abandonné comme pas possible.

Je garde mon status de cocu tous les jours mais mon estime de moi remonte un peu. Ma confiance carbonisée et déjà bien mise à mal n'a pas été amélioré par ce qu'a fait Madame. Elle a remplacé son amant par le travail ou peut être masque t'elle beaucoup mieux sa tromperie dans un mode de gestion élaboré et fragmenté comme sa personnalité. J'ai des crises ou je redemandé très sérieusement le divorce mais elle élude, elle me perd dans le quotidien, les enfants pour faire contre feu, comptant sur mon instinct de responsabilité comme d'un outil pour tout effacer. De l'affection pas d'amour et encore moins de sexualité. Elle me demande de passer comme elle a autre chose. C'est dur quand on s'est surinvesti dans une relation et qu'elle tombe dans la merde. On s'y retrouve aussi de fait . Je suis compromis dans la saleté et la médiocrité de sa relation qui colle aux affaires comme l'odeur de la merde. On se dit que les autres le sentent et ce n'est pas faux.

J'aimerais que l'on vienne me sauver mais je crois que je suis le premier à ne pas me vouloir. Je pense à la lecture de tous les messages que c'est un processus long mais obligatoire ce deuil d'une relation que l'autre a quitté ou peut être jamais entamé. C'est bizarre d'être obligé de se flageller et d'être à ce point touché par le comportement des autres. J'ai pas l'impression de m'y complaire tant elle me consume mais j'ai pas trouvé le courage d'une alternative en étant seul ou plutôt ce détachement indolore. Maintenant que je me suis un peu remplumé je vais peut être travailler sur mon syndrome du sauveur et de ce syndrome abandonique et ce que je souhaite pour moi plutôt que de contenter ce qu'attendent des autres pour eux.

Hardis cocus la vérité c'est soi même. Pas les. Autres. Ces autres qu'il faut parfois considérer comme soi meme pour ce qu'ils sont.

Si la douleur nous revolte alors nous sommes encore vivants nous avons en ore des sentiments pour nous et pour autre chose
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 255
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Quand le virtuel devient un objet sadique et de perversion

Message par supersymetrie »

Hello Frdmsit
Bon tout d'abord le statu de cocu n'existe pas. C'est pas écrit sur le visage et on n'a pas de pancarte ou de signe pour prévenir tout le monde.
Le statut c'est toi qui l'utilise. Dans les faits tu le sais tu l'es ... et tu le sais pas et tu l'es quand même.
C'est pas un emarque tu as que les autre voient et que toi tu n'avais poas remarqué avant.
Le statut c'est dans ta tête et tu l'utilises pour soit pour avancer soit pour reculer.
Elle peut t'"avoir fait tout ça et de ton côté tu aurais pu sauter toutes tes collègues sans qu'elle ne le sache ... ça ne changerait rien à ce qu'elle afait et ses motivations sauf que tu te serais barré plus vite car tu sais que tu plais et que tun n'as pas besoin d'elle pour continuer à vivre.

Le chemin est long ... oui si tu veux qu'il le soit

"Je suis compromis dans la saleté et la médiocrité de sa relation qui colle aux affaires comme l'odeur de la merde. On se dit que les autres le sentent et ce n'est pas faux."

Ce qu'elle fait ta femme, son karma de merde, son avenir médiocre et tout ce que tu veux, c'est son problème. Cà ne déteint pas et les autres ne sentent rien ! Ils voient une personne en manque de confiance, une personne qui souffre ... amis ça peut être lié à ton couple, ton travail, ta famille, tes enfants etc ...

Tout ça c'est dans ta tête et rien que dans ta tête. Je ne sais pas quel âge tu as et me je pense que t'es assez grand pour voler de tes propres ailes si la vie qu'on te propose c'est du caca en barre.

T'as pas 5 ans et t'as pas besoin de maman pour te faire tes lacets sinon tu vas tomber en sortant de la maison.

Je pense que tu as surtout besoin de te réveiller. Ce qu'elle a fait ne déteint en rien sur toi et tu l'utilises juste parce que tu es perdus.

Tu as tout les qualités, pouvoirs, forces, intelligence, maturité ... pour reprendre ta vie et en faire ce que tu veux. Arrêtes juste d'utiliser des excuses toutes faites pour éviter d'agir en pensant faire du mal à Pierre, Paul ou Jacques.
C'est ta vie, c'est toi qui a mal ... agis !
Ce qu'elle pense .... rien à foutre et vu comment elle se comporte tu n'as rien à faire dans son entourage car il n'est pas bienveillant pour toi !

Donc la vraie question est: "Quand est ce que tu vas agir, décider à te bouger et reprendre ta vie en main pour réaliser TA vie loin de ceux qui te veulent du mal, pas du bien ou qui on même rien a carrer de toi ?"
Avatar du membre

Auteur du sujet
Frdmslt
Cornu
Cornu
Messages : 13
Enregistré le : mar. 9 août 2022 01:54

Re: Quand le virtuel devient un objet sadique et de perversion

Message par Frdmslt »

Bonjour chers collègues,

Juste pour vous dire que l'issue de cette histoire minable se solde par un divorce qui sera prononcé en 2024. J'ai tenu 5 ans sans amour sans sexe et avec reproches et j'ai pu observer la toxicité de ma relation qui me déprime aujourd'hui et me fait observer tout un pan de ma vie avec tristesse. Choisissez bien avec qui vous vous trouvez, il y a des gens que l'on ne voit pas arriver, qui se servent, vous humilient alors que vous vouliez tout leur donner. La finalité c'est de se retrouver confronté dans tout son être à ce que l'on ne peut accepter. L'histoire que je vous ai décrire et qui s'est produire en 2018 m'a laissé traumatisé et elle a recommencé. J'ai tourné en boucle dessus pendant au mois 3 ans sans pouvoir me défaire de toute cette merde car mon ex compagne ne s'est jamais excusé. L'aurait elle fait que je n'aurais pas pu enlever ce qui s'attachait à moi comme un monstre qui m'a rongé de l'intérieur, je suis devenu jaloux, paranoïaque pétri de douleur. J'ai passé une visite médicale il y'a 6 mois j'avais un surpoid de 30 kilos, de la tension des problèmes de vue, de dos. La jeune femme qui m'observait à tourné autour du pot car ma souffrance psychologique était en fait énorme. Je me suis vu dans une glace et je me suis dit mais comment ai-je pu en arriver là. Comment ai-je pu accepter toutes ces concessions pour une personne qui passe sa vie en Mythomane dégueulasse à se produire partout avec des photos des vidéos à demander que l'on vienne la baiser. Mais qui conservait un maris et une famille pour le décorum. Je sors dévasté mais pas mort je vous le dis à ceux qui dans la souffrance sont confronté à la folie et aux névroses de l'autre : vous n'êtes pas responsable de ce qu'il fait, protégez vous ne vous laissez pas happer par les fous ou les folles qui dans leur égoïsme et narcissisme vous feront souffrir avec plaisir.
Modifié en dernier par Frdmslt le mer. 4 oct. 2023 06:16, modifié 2 fois.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Frdmslt
Cornu
Cornu
Messages : 13
Enregistré le : mar. 9 août 2022 01:54

Re: Quand le virtuel devient un objet sadique et de perversion

Message par Frdmslt »

Je remercie ceux qui m'ont répondu mais je crois que chacun dois faire son cheminement et plus le traumatisme est grand plus il est long. Car en plus de l'humiliation il y'a le regard que l'on a sur soit et il est déformé et aggrave d'autant la situation de défaillance général de ce que l'on est à ces moments là un : cocu. Je remonte les messages et je trouve que ces gens derrière leurs pc ont essayé de me faire réagir et je les en remercie. J'irais bien aller boire un verre avec eux car au final ils valent quelque chose. Et ce n'est pas tous les jours que l'on peut le dire.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3932
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Quand le virtuel devient un objet sadique et de perversion

Message par Sans Prétention »

Frdmslt a écrit : mer. 4 oct. 2023 06:02 Je remercie ceux qui m'ont répondu mais je crois que chacun dois faire son cheminement et plus le traumatisme est grand plus il est long.
Précisément Fred, c'est ce qu'on veut éviter à tout un chacun...
Et il se trouve que bien des "conseils" de magazines, en ligne, ou de pseudo thérapeutes ne font qu'aggraver la situation. :doute:

Frdmslt a écrit : mer. 4 oct. 2023 06:02 Car en plus de l'humiliation il y'a le regard que l'on a sur soit
Je crois que les orientations proposées ici convergent tous dans la direction du soi. C'est, en effet, le plus difficile à réparer. Donc le premier dont il faut s'occuper...

Frdmslt a écrit : mer. 4 oct. 2023 06:02 il est déformé et aggrave d'autant la situation de défaillance général de ce que l'on est à ces moments là un : cocu.
C'est un état de passage.
Rien n'oblige à y rester.
Mais il est vrai qu'on s'en sort mieux en prenant les bonnes décisions. :deal:

Frdmslt a écrit : mer. 4 oct. 2023 06:02 Je remonte les messages et je trouve que ces gens derrière leurs pc ont essayé de me faire réagir et je les en remercie. J'irais bien aller boire un verre avec eux car au final ils valent quelque chose. Et ce n'est pas tous les jours que l'on peut le dire.
Je crois que c'est pour ça qu'il y a eu des sorties de virtuel (et qu'il y en aura d'autres). En effet : belle expérience humaine. :jap:
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Frdmslt
Cornu
Cornu
Messages : 13
Enregistré le : mar. 9 août 2022 01:54

Re: Quand le virtuel devient un objet sadique et de perversion

Message par Frdmslt »

Bonjour autant donner mon vrais prénom, Laurent. Le bidule que j'utilise était un condensé que le type qui utilisait les névroses de mon ex épouse mettait sur ses messages. J'ai essayé de le changer mais je ne le peux plus.

Pour ceux qui sont confronté au virtuel dites vous que si vous passez votre vie et celle de vos proche au profit de personnes avec qui vous ne vivez pas et qui attendent de vous de vous montrer de vous filmer et de vous humilier vous êtes en train de vous perdre. Le narcissique est plein mais la réalité de ce que vous êtes et tout inverse. La fantasmagorie de ce genre de situation dénote des failles béantes et ce n'est pas un projet dans la vie. On est responsable de sois et de ce la confiance que les autres mettent en vous. Dans le cas présent l'aveuglement est immense et le résultat absurde mais aussi lamentable.

Pour ma part je suis suivi par une psychologue qui m'accompagne et vu le traitement outrancier de mon ex compagne à mon encontre. Elle m'a dit une chose que j'ai retenu.

Vous n'êtes pas responsable de ce qu'elle fait mais sachez que nous avons toutes les semaines des gamines de 16 ans qui, sous dépendance, finissent au mieux, par se montrer, se filmer à des personnes où des groupes et que beaucoup finissent en HP pour retisser le lien entre ce qu'elles sont véritablement et leur image et leur faire comprendre que dans ces processus tout est faussé. Les mots de libertinage, émancipation sont des conneries ce n'est pas une liberté c'est une prison.

À ces qui subissent vous affrontez les problèmes psychologique d'une relation fantasmée et vous ne pourrez rien y faire à part souffrir sévèrement. Vous ne le ou la changerez pas puisque l'autre devrait plutôt se concentrer sur son problème et se faire soigner se précipite d'autant plus dan sla merde.

Il y a aussi une forme de lacheté à faire cela.

Lacheté vis à vis de soi même car la relation est faussée par cette quête du sexe contre attention où l'inverse donner de l'attention pour avoir du sexe. Son image est galvanisée mais la situation de ces personnes est objectivement lamentable.

Lacheté his à vis de ses proches car on importe dans le foyer des pratiques qui n'ont rien à y faire. Au final l'abandon de ses enfants de son proche est injustifiable. Ils n'y sont pour rien et la fuite de la modification du quotidien ou de son amélioration est laissé en pâture à sa névrose. C'est la aussi lamentable.

Dans la vie on se tient !
Répondre