Pas bon signe si j'écris aujourd'hui...

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Dom3, Sans Prétention, Nas

Avatar du membre

Topic author
Warriorette
Cornu
Cornu
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 8 nov. 2018 12:48

Pas bon signe si j'écris aujourd'hui...

Message par Warriorette » jeu. 8 nov. 2018 13:45

Cela fait quelques semaines que je lis des messages, qui m'aident à me sentir mieux et surtout moins seule. Je pensais que cela allait suffire mais ce n'est pas le cas... alors j'écris aujourd'hui...

J'ai 40 ans, 22 ans de vie commune avec mon chéri (mon premier amour), 13 ans de mariage, 2 enfants.
22 ans super, avec des hauts et des bas bien sûr mais globalement super.
Vie bien remplie, membre d'une asso... Après quelques années dans l'asso, j'arrête et mon mari prend la relève.
Début 2017, il y passe de plus en plus de temps. Il devient distant, dors mal et peu, à des maux de ventre récurrents... toujours sur son portable, passe des heures enfermé avec, change le code, sursaute quand j'entre dans une pièce, devient exécrable, se désintéresse des enfants....
Je vois les choses se profiler et avec qui mais il me jure droit dans les yeux qu'il n'y a rien, que je suis trop jalouse, jure sur la tête des enfants et de sa mère....

Beaucoup de montagnes russes dans notre couple.... vacances d'été en famille qui remettent sur les rails puis à nouveau une rentrée difficile....
Week-end en amoureux en octobre qui se passe super bien puis les choses vont beaucoup mieux par la suite. Mais le doute s'est installé donc je regarde de temps en temps sa boite mail....

Mars 2018, la douche froide. Pour une raison inconnue, alors que tout va bien depuis des semaines, je vais sur sa boite mail et dans les brouillons, le mail qui fait basculer ma vie.... un mail avec des "mon coeur", des emojis avec des coeurs dans les yeux, l'évocation du bientôt 1 an.... Je suis au travail, je viens d'arriver. Envie de vomir, de hurler.... mais je garde mon calme. Je lui transfère ce brouillon sur son mail pro en me mettant en copie.

Il m'appelle 10 minutes après pour un autre sujet, sans avoir lu le mail. Je lui en parle. Gros blanc. Et il avoue. 2 coups de cul avec celle que j'avais en ligne de mire, 1 en avril et 1 en septembre. Entre les 2, une correspondance de confidents avec des petits maux doux, l'arrêt de cette correspondance d'un commun accord en décembre. Mais ce mail en mars qui suit pour son anniv, innocent, en souvenir du bon vieux temps....

Complètement sonnée, je navigue entre soulagement de savoir enfin la vérité mais aussi désespoir. Lui, sonné, pas de larmes, une mine défaite. On se parle beaucoup, en face-à-face les premiers jours mais aussi par mail. Il m'explique qu'il a eu un coup de blues, une vie qui devenait routinière, le vertige de se sentir désiré, puis les remords, la correspondance par mail qui commence, rien qui ne se passe quand ils se voient jusqu'au 2e dérapage, pas de sentiments. Puis notre week-end en amoureux qui fait se rendre compte des vraies choses, toujours des mails mais qui s'espacent jusqu'à logiquement s'arrêter. Puis ce mail 2 mois après pour rire, pour rappeler d'anciens échanges sans espérer autre chose.

Je le crois parce que c'est un mec bien, pas un tombeur ou charmeur, parce que je l'aime, parce que c'est un papa génial qui a repris goût à la vie de famille déjà depuis quelques temps avant la découverte.
Je décide de rester en émettant des réserves...

Cela fait 8 mois maintenant.... la vie continue. La douleur s'estompe et me rattrape moins souvent. Mais maintenant que je me recentre sur moi et mes enfants, c'est mon ego bafoué qui ressort. Je ne pense pas qu'il recommence, parce que même s'il a toujours beaucoup de liens avec la pouf via l'asso, il ne se passera plus rien. Il a eu trop peur de nous perdre avec les enfants. Et elle petoche aussi. Et puis s'il recommence, je le quitte et aujourd'hui je sais que je peux vivre sans lui (même si je n'en ai pas envie).
Mais pourtant je n'arrive pas à me sortir ce qu'il a fait de la tête. Ça me pourrit la vie. On est super bien ensemble, peut-être même mieux qu'avant. Mais la communication est parfois très compliquée. Il a décidé de ne plus aborder le sujet quelques semaines après la découverte, car il veut qu'on passe à autre chose. Mais souvent, tous les 3-4 jours, je lui en reparle. Et c'est la dispute.
Je sais qu'il m'aime. Il fait énormément d'effort. Pourquoi je n'arrive pas à passer à autre chose ? Si elle n'était plus dans notre entourage, ce serait tellement plus facile !!!!
Aidez moi....



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2553
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Pas bon signe si j'écris aujourd'hui...

Message par Sans Prétention » jeu. 8 nov. 2018 19:09

Wariorette,

Déjà, félicitations pour ton pseudo :jap:

Et bienvenue (malheureusement) sur ce forum qui est maintenant tiens et qui représente un espace de parole libre.

Ce que tu décris est une situation bien classique (encore qu'assumer un mensonge en jurant sur la tête des enfants est peu commun).
Cependant, je ne perçois pas pour l'instant dans tes écrits une dynamique malsaine dans laquelle serait enlisée ton couple.

Dis-toi que tu affrontes un trauma qu'il faut, non pas évacuer, c'est impossible, mais transformer afin de reprendre une vie "normale".
Remettre les choses sur le tapis peut sembler être une torture à l'autre. Cela vire parfois à l'obsession mais on ne décrète pas la fin d'un événement traumatique par la simple volonté de l'esprit.
On connait les discours fielleux et culpabilisateurs des médias et autres esprits "libres" sur la question. Il n'en demeure pas moins que, justifié ou pas, ce choc marque le cerveau qui, qu'on le veuille ou non, en fonction de son histoire, de ses valeurs, de ses croyances, peine à gérer l'"impensable". Est-il naïf ? Est-il signe d'une dépendance affective cet "impensable" ? Peu importe au fond : la fissure se loge là où le coeur souffre de battre et c'est cela qu'il convient de soigner.
Se faisant, on atteint un degré de lucidité qui permet de remettre les pendules à l'heure (sinon c'est la descente aux enfers).

L'ardoise magique ("on n'en parle plus ok ?") c'est bien sympa, mais pas du tout réparateur. Elle empoisonne l'existence au contraire...
Mais ce n'est peut-être plus à celui qui a mis en échec votre connexion qu'il faut parler. Qu'attends-tu de ton homme précisément ? Mais surtout...

Avez-vous consulté ?
As-tu consulté ?
On a tort de penser qu'on "surmonte" les épreuves seul. Non pas que ce ne soit pas possible, mais la problématique de l'infidélité touche des zones d'une sensibilité qu'on n'imaginait pas auparavant. Elle met en équation la confiance (en soi et en l'autre), l'identité ("je suis la femme de..." "C'est Untel, mon mari, il est fidèle"... "Ah non... Je passe après l'autre pouf, puisqu'elle a droit à ses confidences alors que j'existe, il n'est pas fidèle... Mais qui sommes-nous ? Des mensonges ?")

Ces ruptures dans l'âme ne se résorbent pas uniquement à coup de bonne volonté : il faut une action.
Cette dernière trouve une expression différente selon l'histoire de chacun, mais il faut un événement fort et étalé dans le temps pour remonter à la surface.

Deux ans, c'est en moyenne ce qu'on envisage pour "passer par dessus" confortablement (ce peut être plus rapide) en fonction de la gravité de l'estocade portée à ce qui liait deux personnes... si un requestionnement intérieur a été fait :
Qu'est-ce que je veux ? Qu'est-ce que je ne veux plus ? Qu'est-ce que je tolérais jusqu'ici, Qu'est-ce que je suis capable de faire pour me faire respecter parce que je n'ai pas choisi cette vie là ?

Désolé d'intervenir rapidement entre deux obligations professionnelles et de livrer pelle-mêle toutes ces impressions, mais avez-vous consulté ?

Courage à toi W.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Warriorette
Cornu
Cornu
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 8 nov. 2018 12:48

Re: Pas bon signe si j'écris aujourd'hui...

Message par Warriorette » jeu. 8 nov. 2018 21:50

On avait envie tous les 2 de consulter ensemble. Il a fait des démarches, chercher des psy autour de chez nous. On en a sélectionné ensemble qu'il a ensuite appelé. Il avait calé un rdv mais finalement, un empêchement pro de mon côté nous a obligé à annuler.
Et ensuite, il a laissé tomber le sujet, j'ai bcp ressasse, il s'est fermé et a ensuite décidé qu'il ne voulait plus qu'on consulte ensemble.
J'ai consulte 2 fois. On a parlé ensemble de ces rdv. Mais lui n'a jamais fait la démarche. Je pense qu'il a peur qu'on le culpabilise alors qu'il culpabilise déjà bcp et veut vraiment passer à autre chose.
J'aurais aimé qu'il le fasse car lors de mes 2 seances, j'ai pu évacuer mais aussi la psy m'a fait prendre conscience de ce que lui aussi devait ressentir. Je pense que consulter l'aiderait aussi à se mettre à ma place.
Mais je ne peux pas le forcer. La démarche doit venir de lui.
Il a toujours eu du mal à se livrer. C'est sans doute lié à son enfance. J'aimerais qu'il s'ouvre et qu'il en parle car contrairement à ce qu'il croit, cela lui ferait du bien. Je tiens à préciser que personne est au courant à part moi, lui et la pouf. Personne à qui en parler....



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3570
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Pas bon signe si j'écris aujourd'hui...

Message par jaguarboy » ven. 9 nov. 2018 09:38

Salut Warriorette, et bienvenue à bord.

Comme le souligne SP, c'est effectivement du classique. Mais ici, il y a beaucoup de classiques ! Le récit de ton premier post me fait penser tout comme SP, qu'il n'y a pas de "dynamique malsaine", comme bien trop souvent. Cependant, la prudence doit rester de mise.

Je confirme les écrits de SP : On ne se sort pas de ce type de traumatisme par la méthode Coué ! Si votre désir commun ( j'insiste sur le "commun", car seule, tu te casseras les dents ) est de repartir, c'est un cheminement assez long ( ça reste variable ) et parsemé d'embûches. Il est à mon avis indispensable de se faire aider.

Bon courage à toi et n'hésite pas à revenir si besoin est.

Jag


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

sophit444
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 260
Enregistré le : mar. 21 juil. 2015 15:19

Re: Pas bon signe si j'écris aujourd'hui...

Message par sophit444 » ven. 9 nov. 2018 17:33

Bienvenue warriorette... J ADORE LE PSEUDO !!!!

Bienvenue... Enfin si je puis dire... Je pense que tu t'en serais bien passé.

En effet quand tu décris les changements de comportements de ton mari, le fait de jurer sur la tête des enfants et de sa maman... Le mien aussi l'a fait sans scrupules, sans sourciller et avec beaucoup d assurance.

Le tien a l air d être dans une dynamique de reconstruction et de vouloir soigner votre couple, ainsi que conserver le bien être de sa famille.

Mais malgré tout, garde les yeux ouvert et pose tes conditions et tes limites.

Je te souhaite bon courage.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2553
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Pas bon signe si j'écris aujourd'hui...

Message par Sans Prétention » ven. 9 nov. 2018 19:14

jaguarboy a écrit :
ven. 9 nov. 2018 09:38
On ne se sort pas de ce type de traumatisme par la méthode Coué ! Si votre désir commun ( j'insiste sur le "commun", car seule, tu te casseras les dents ) est de repartir, c'est un cheminement assez long ( ça reste variable ) et parsemé d'embûches. Il est à mon avis indispensable de se faire aider.
:jap:


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2553
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Pas bon signe si j'écris aujourd'hui...

Message par Sans Prétention » ven. 9 nov. 2018 19:20

Warriorette a écrit :
jeu. 8 nov. 2018 21:50
Je pense qu'il a peur qu'on le culpabilise alors qu'il culpabilise déjà bcp
Cette faculté humaine (très inégalement répartie dans la population) est signe de bonne santé mentale :
http://www.psychologies.com/Moi/Se-conn ... ulpabilite

C'est maintenant son excédent qu'il faut éviter. Mais comment faire lorsque tout le pus n'est pas sorti de la plaie ?

"Passer à autre chose" prend du temps ...
Comme je l'ai entendu une fois très justement : "tourner la page, d'accord, mais je n'en suis qu'aux premières lignes... Laissez à l'encre le temps de sécher..."


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Warriorette
Cornu
Cornu
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 8 nov. 2018 12:48

Re: Pas bon signe si j'écris aujourd'hui...

Message par Warriorette » ven. 9 nov. 2018 20:04

Merci à tous pour vos messages, qui m'aident vraiment.

J'ai envie de tourner la page mais ne peut empêcher les images et les pensées négatives qui arrivent à n'importe quel moment. Dans 90% des cas, j'arrive à les chasser mais le reste du temps, ça se transforme en rancoeur et j'explose.

Et elle est toujours dans notre entourage cette conne. Je ne peux m'empêcher de me demander comment il se sentirait s'il avait dû complètement couper les ponts avec elle. Le jour où ça arrivera, est-ce qu'il ne la regrettera pas ? J'ai toujours l'impression qu'il continue à l'idéaliser. Je sais que c'est mon imagination mais tant que le doute est là....



Avatar du membre

Pandore
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 95
Enregistré le : ven. 10 mars 2017 11:24
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=3969

Re: Pas bon signe si j'écris aujourd'hui...

Message par Pandore » sam. 10 nov. 2018 05:20

Hello Warriorette

Ce qui te bouffe la tête se résume en 2 mots : ASYMÉTRIE SUBCONSCIENTE

Lui a profité et pas toi. Et tu es une femme normale d'avoir aussi envie d'être désirée et de gouter à un autre corps même si tu refoules ces sentiments car ce n'est pas "moral"

Tu auras beau parler tous les 3 jours de ce qui s'est passé, cela ne changera rien. Ça te soulage sur le moment mais ça ne résout pas le conflit de ton subconscient.

Petite explication :

"
Le conscient, selon les scientifiques, est dans l'impossibilité de connaître ce qui est enregistré dans votre subconscient, ce qui génère de nombreux conflits entre les deux hémisphères. Nous l'avons vu, le conscient est en charge de l'analyse de l'information et du raisonnement, mais il le fait sur la base des informations qu'il reçoit du subconscient qui va toujours lui donner des informations qui se rapprochent le plus possible de la situation que vous êtes en train de vivre.

Il faut en fait savoir et bien se souvenir que le subconscient est toujours plus fort que le conscient et a toujours le dernier mot. Le subconscient a toujours priorité sur la pensée et la réflexion consciente. C'est ici le point important qu'il faut bien intégrer sur le fonctionnement du cerveau car c'est la source de tous les conflits que vous pouvez vivre.

En schématisant, lorsque vous avez une volonté consciente d'exécuter un projet ou une action, votre subconscient va vous servir les informations qu'il possède. Si ces informations correspondent à une programmation négative liée à une situation particulière de votre enfance par exemple (un échec, une peur, une altercation, une déception sentimentale....), ces émotions vont ressurgir dans le présent et se trouver en conflit avec votre conscience qui n'aura pas les moyens de surpasser ou d'effacer ces pensées négatives du subconscient. Celui ci prendra sans aucun doute le dessus et vous vivrez une situation de conflit intérieur permanent difficile à résoudre et à prendre en chage. C'est le début de l'installation de la maladie ou d'une pathologie chronique, que vous ne pourrez résoudre qu'en commençant un travail de reprogrammation positive de votre subconscient.

Voyons un exemple :
Un enfant est régulièrement battu par son père pendant son enfance. Le subconscient de l'enfant enregistre toutes ces situations de peur et de violence traumatisante.

L'enfant devient adulte et fait tout pour oublier cette tragédie passée. Il pense consciemment avoir oublié ou du moins avoir pu mettre de côté cette partie de sa vie.

Que va-t-il se passer en réalité? Son subconscient, lui, bien sûr, n'a rien oublié et à chaque fois qu'il va vivre une situation mettant en scène une personne qu'il assimilera à son père, il représentera au conscient ces souvenirs liés à ces émotions douloureuses. L'adulte subit alors un automatisme de son comportement contre lequel il ne peut rien sur l'instant, et éprouve malaises, peurs et angoisses similaires à celles de son enfance. Il est face à un blocage qu'il lui faudra éliminer de son subconscient s'il veut retrouver paix et sérénité devant une personne qui lui rappelle son père.
Le subconscient a toujours la priorité sur la pensée humaine.

Reprogrammez votre Subconscient

Vous l'avez compris, les échecs, les humiliations, les émotions négatives telles que les peurs et les angoisses, dérèglent votre cerveau et affectent, bien sûr, votre manière de vivre et de penser. Ce dérèglement, sans que vous en preniez conscience, impacte petit à petit votre schéma de pensée et vous conduit à des comportements irrationnels et contraires à votre propre intérêt en vous enfonçant dans des situations d'échec.

Ce dérèglement est générateur de malaises et de maladies qui peuvent créer des troubles comme le manque de confiance en soi, la timidité maladive, la boulimie, l'anorexie, la dépendance au tabac, l'alcoolisme mais également des cas de pathologies graves lorsque les sentiments éprouvés ont été violents et profonds.

En fait, nous avons l'illusion de connaître notre subconscient ou notre cerveau mais on se rend vite bien compte que c'est lui qui a la main sur nous, et beaucoup des problèmes de santé que nous rencontrons sont les suites de blessures telles que le rejet, l'abandon, l'humiliation, la trahison, l'injustice, ou autres situations que l'on a vécues ou ressenties comme telles.

Pour en guérir ou simplement se sentir bien, il faut entreprendre une démarche de guérison et de reprogrammation sur son subconscient.
"

Tu as identifié un point important. Ton ego a pris un coup mais c'est l'arbre qui cache la forêt. Il y a de nombreuses choses derrière le terme "ego" dont notamment notre besoin profond de JUSTICE. Une injustice perdure qui créée cette ASYMÉTRIE SUBCONSCIENTE.

Tant que tu n'auras pas entrepris un travail sur ton subconscient- qui se traite très bien via l'hypnose et/ou la sophrologie - tu resteras coincée dans une boucle infinie d'émotions négatives qui detruiront : ton couple, ta famille et toi même.

Si ce travail te permet de retrouver ta sérénité ce sera parfait. Mais si cette rancoeur perdure, tu devras à un moment remettre les compteurs à égalité pour retrouver ton bien être et relativiser enfin son acte.

Bon courage



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2553
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Pas bon signe si j'écris aujourd'hui...

Message par Sans Prétention » sam. 10 nov. 2018 05:57

Warriorette a écrit :
ven. 9 nov. 2018 20:04
Et elle est toujours dans notre entourage cette conne. Je ne peux m'empêcher de me demander comment il se sentirait s'il avait dû complètement couper les ponts avec elle. Le jour où ça arrivera, est-ce qu'il ne la regrettera pas ? J'ai toujours l'impression qu'il continue à l'idéaliser. Je sais que c'est mon imagination mais tant que le doute est là....
Déjà évacuer le problème : cette femme ne doit pas être dans votre entourage.
Ou alors demande lui si, par souci d'égalité, tu peux aussi avoir un homme "dans votre entourage".
Sa réponse sera à appliquer de façon parfaite : si c'est non, il doit évacuer la pouf (au nom de quoi lui oui et toi non ? Domination ? Pouvoir ? Manipulation ?).
Si ok, alors tu sais dans quel genre de relation tu te situe... Y en a qui kiffent.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 201
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Pas bon signe si j'écris aujourd'hui...

Message par Mitsou78 » sam. 10 nov. 2018 10:33

Intéressant Pandore. Merci.


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Topic author
Warriorette
Cornu
Cornu
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 8 nov. 2018 12:48

Re: Pas bon signe si j'écris aujourd'hui...

Message par Warriorette » dim. 11 nov. 2018 10:30

Merci Pandore. Je pense que tu as raison. Je trouve la situation injuste : même si j'ai sans doute une part de responsabilité, je n'ai pas voulu tout ça et c'est moi qui souffre le plus. Elle, sa vie n'a pas changé. Son mari n'est pas au courant, personne n'est au courant donc son honneur est intact... moi je me bats tous les jours pour aller mieux, mon couple est fragile, l'équilibre de ma famille est menacée... J'ai envie de l'étranger !!!!



Avatar du membre

Topic author
Warriorette
Cornu
Cornu
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 8 nov. 2018 12:48

Re: Pas bon signe si j'écris aujourd'hui...

Message par Warriorette » dim. 11 nov. 2018 10:32

Pour ce qui est d'avoir un homme dans mon entourage, j'y ai pensé mais même pas envie. Pas envie d'être aussi faible que lui. Pas envie tout court.
Mais on en a parlé. Il me dit qu'il le comprendrait même si cette idée est très dure pour lui. Il me dit qu'il préfère ne pas le savoir, tant qu'on est bien ensemble et en famille.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2553
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Pas bon signe si j'écris aujourd'hui...

Message par Sans Prétention » lun. 12 nov. 2018 09:22

Warriorette a écrit :
dim. 11 nov. 2018 10:32
Pour ce qui est d'avoir un homme dans mon entourage, j'y ai pensé mais même pas envie. Pas envie d'être aussi faible que lui. Pas envie tout court.
C'était pas ça la question.
Warriorette a écrit :
dim. 11 nov. 2018 10:32
Mais on en a parlé. Il me dit qu'il le comprendrait même si cette idée est très dure pour lui. Il me dit qu'il préfère ne pas le savoir, tant qu'on est bien ensemble et en famille.
C'était ça la réponse.
Voilà tu sais qui est ton amoureux ...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

empoisonnée
Cornu
Cornu
Messages : 21
Enregistré le : jeu. 1 mars 2018 11:25

Re: Pas bon signe si j'écris aujourd'hui...

Message par empoisonnée » lun. 12 nov. 2018 11:08

Bjr Warriorette

[* Il me dit qu'il le comprendrait même si cette idée est très dure pour lui. ]

C'est ce qu'il dit mais en pratique (in vivo même), je peux te dire que la réalité est tout à fait différente. Il ne comprendra pas et il ne sera pas du tout content. Et après tu as le droit à un "1 à 1, balle au centre" ce qui veut dire "on passe l'éponge et on est à égalité" pour LUI.

Ils ne comprennent rien, ni ta douleur qui perdure, ni cette sensation de nausée qui te poursuit des années après. Ca lui donnera juste une excuse de plus pour se déculpabiliser et parfois même te dire que tu n'es pas aussi si "droite" que cela...

courage à toi, surtout si l'autre reste dans ton entourage, envoie là péter direct



Répondre