Suis-je parano ?

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Verrouillé
Avatar du membre

Auteur du sujet
Anonyme 2

Re: Suis-je parano ?

Message par Anonyme 2 »

Sans Prétention a écrit : sam. 5 juin 2021 18:49 Pourquoi je suis pas étonné ?
:lol:
D'un autre coté, qu'est ce qui pourrait t'étonner encore sur ce sujet :petard:
Sans prétention a écrit : sam. 5 juin 2021 17:27
J'ai l'impression de lire un mode d'emploi de montage de meuble en taïwanais :oops:
Bon voilà : je fais mon coming out... Je suis pas sportif. :kelkon:
Au fil des cocus sur ce forum, faudrait qu'on monte une sorte fight club spécialisé en cocu. Je vois déjà la pub Youtube en mode gourou : Reconstruction par le sport ... loi de l'attractivité et tous les concepts fumeux...
Sans prétention a écrit : sam. 5 juin 2021 17:27 Wow, sympa la proprio. :)
Elle s'est calmée sur le bruit, j'ai pu dormir hier, j'ai peu bu d'ailleurs, une bière seulement, aujourd'hui rien, je vais essayer de stopper net cette merde... je suis invité à une soirée vendredi prochain, je prendrai maximum une bière voir du coca.

Ps: Physiquement elle est pas mal, faut la matcher avec un des gars du forum comme ça elle sera occupée à autre chose qu'à déplacer je ne sais quoi chaque 40 minutes de 00:00 à 4:00 :)
Sans prétention a écrit : sam. 5 juin 2021 17:27

Pas faux.
Après y a des modèles qui sont soit dépassés, soit complètement foirés, soit un peu opérationnels.
Ton frère est un mec bien. :petard: :? :lol:
Une journaliste outrée avait demandé à Houellebecq si Lacan était un charlatan, il avait répondu en toute froideur : oui oui charlatan total :petard:

Sans prétention a écrit : sam. 5 juin 2021 17:27 Ouais ben des fois faut coupler avec des médocs. Tout en se disant que ce poison c'est juste pour remonter un peu la pente.
Y en a plein qui ont fait ici. Ca a aidé. Un temps. Mais ça a aidé.
Moi je suis allé jusqu'au Xanax. J'avais des palpitations ça me faisait exploser la poitrine.
Déjà que j'avais de problèmes... A une époque je fixais mon chrono, je te jure : 18 secondes sans secousses cardiaques toutes les heures.
C'était intenable.
Après j'ai serré les dents à m'en faire exploser la mâchoire. Pour pas passer aux anti-dépresseurs. Mais y a un psy(chiatre) qui m'a prévenu que si je glissais, il pouvait me contraindre. Sous surveillance, il a estimé que je tenais bon. Mais ça a pas été simple.
J'ai vraiment une répulsion aux médicaments, un mec que je connaissais avait eu une sévère dépression (ça arrivait souvent à cet âge la de la ou je viens) c'était plus un désarroi de la situation sociale... etc. Et ils l'ont bourré de médicaments : résultat : grande prise de poids, il bavait quand il parlait... son cercle d'ami l'a complètement lâché ... maintenant il va mieux, il s'est marié et il a deux petites filles, un travail... mais je ne suis pas du tout mais alors pas du tout certain du rôle des médicaments la dedans.

Je vais voir ce que va dire la psy.

L'EMDR tu en penses quoi d'ailleurs, j'ai regardé des heures de ça sur YouTube vraiment passionnant.

Sans prétention a écrit : sam. 5 juin 2021 17:27
Moi le truc que je me dis toujours c'est "Putain j'aimerais bien trouver un cf qui fonctionne pas comme ça".
Ben y en a. Et quand ça arrive, je m'ouvre une bouteille de champagne à moi-même. :ala:
Par contre, ben y en a peu. :bonk:
Je pense que ce qui joue dans la réaction, c'est encore une fois les autres aspects de la vie. Le tempérament, le caractère la configuration sociale.
Ah d'ailleurs, j'ai rêvé que je suis parti demander la main d'une de mes exs (mon premier réel amour, ça avait duré 9 mois, j'avais 21 ans à l'époque et elle 19 ans) elle aussi elle m'avait cocufié, mais à l'époque j'avais vraiment confiance en moi, et beaucoup de caractères, j'étais bien entouré, ça m'avait affecté mais allez combien de jours ? 10-15j, même pas, en fait, j'avais des doutes également, mais dès que j'ai eu la confirmation, j'étais vite passé à autre chose, ça ne m'avait pas plus que ça marqué, le soir même j'avais senti un de ces soulagements, j'étais heureux et épanoui c'est vraiment bizarre. Bon c'était une amourette de jeunesse, on n'avait pas vécu ensemble, ni partagé les même chose que cette dernière. Elle m'avait envoyé un message 4 ans après, en me demandant si j'allais bien, j'avais répondu que oui et j'espérais que c'était le cas pour elle également. Sans aucune rancune. Elle était très belle, avec un très joli corps, un peu latina, une sorte de nabila moins vulgaire. Quand on sortait il m'arrivait souvent de m'embrouiller avec des gars qui la draguaient. Typiquement, elle qu'elle te trompe tu ne te dis pas merde c'était imprévisible, tout le monde lui courrait après.

D'ailleurs que je rêve de cette fille hier alors que je l'avais complètement oublié c'est fou comment le cerveau associe les idées et les évènements. Je me suis levé apaisé, serein. C'est du café que je bois, pas de l'alcool.

Sur cette question je ne peux pas trop lui jeter la pierre, j'ai eu également les mêmes mécanismes que tous les CC, "l'ultime preuve" par exemple, je me tâte à aller voir ça de mes propres yeux la semaine prochaine. mais également la culpabilité... etc
Sans prétention a écrit : sam. 5 juin 2021 17:27 Il y a pas mal de travaux sur la question.
Ce ne sont que des indices indirects mais je pense effectivement qu'il y a un développement assez inquiétant d'un "tout à l'ego".
Mais dans le même temps, une libération de la parole des femmes qui permettent que des fumiers commencent à être inquiétés :super: .
Tout un paradoxe. C'est complexe. Et donc intéressant.
Après si t'as un mode de pensée binaire, bah tu t'exposes à morfler ta race ("si je fais ce qu'il faut, il/elle m'aimera") ou à devenir un peu sectaire ("toutes les femmes sont..." "tous les hommes sont...") sur les bords.
C'est terrible, avant de m'inscrire ici, j'avais parcouru des forums de psychologie, sur un des plus connus une femme pleurait que son cocufieur l'ai larguée parce que lui tenait à sa famille, elle ne supportait pas qu'il la qualifiait d'erreur dans sa vie :petard: :mdr1: . Elle disait que son mari allait mal dans le domicile familial, mais sans sembler plus affectée que ça par sa situation. La psychanalyste lui a ressorti "le plus important c'est de penser à vous" comme le raconte DEG plus bas. Comment on peut avoir aussi peu de morale, je me demande ça.

C'est de la philosophie, mais quel est rôle du psy dans la vie, doit-il avoir aucune de compassion pour les victimes de ses patients ?
Je pousse la question au max, un violeur va consulter un psychologue car il culpabilise et ne se sent pas bien, le psy doit lui dire "pensez à vous".

Ben l'infidélité c'est un viol mental, certes je ne compare pas les dégâts physiques et mentaux ni hiérarchise les souffrances. Mais des cas de suicide suite à une tromperies existent.
Sans prétention a écrit : sam. 5 juin 2021 17:27 En fait c'est pas ma mamie, c'est ma belle-mère. Tatie Danielle.
Je l'appelle mamie rapport à mes enfants :D
Ouais mais c'était hallucinant.
Des raisonnements comme je pensais pas que c'était possible d'en avoir. Jusqu'à ce que je comprenne.

Ben là en fait tu vois, j'ai posé Little Boy au milieu du salon de mes beaux-parents.
C'était ça ou je me foutais en l'air.
Le nucléaire c'est bien : ça nettoie et en plus ça continue à irradier pendant super longtemps.
Maintenant, j'ai plus de problème :deal:

Avec madame SP, c'est ce que je "voulais" à une époque : réussir la reconstruction. Etre moins dépendant, ne plus avoir mal d'être méprisé par sa famille.
On peut dire que je coche toutes les cases.
Mais il faut avouer qu'au final, c'est pas comme ça que je voyais les choses.
Je suis pas à l'endroit où je pensais être.
Enfin c'est complexe mais en gros, je souffre plus.
Elle me respecte. Idem.
Après, j'avoue que toutes mes expériences (comprenant celle en dehors de mon couple) m'ont profondément interrogées.
Je continue à cheminer sur certains points et sur d'autres, j'ai les réponses que je voulais.
En tous cas, le cocufiage n'est plus une énigme pour moi. Pour ça que je me permets de filer un coup de main bénévole sur ce site.

Salut Tatie Danielle :français:

J'ai pas trop compris l'histoire de du nucléaire et de little boy, désolé j'ai très peu dormi ces jours ci et bu beaucoup d'alcool ça altère mes synapses. :fou:

Ps :tes coups de mains sont d'une énorme utilité, toutes vos interventions à tous d'ailleurs, même celles avec qui je ne suis pas forcément d'accord, mais avoir un avis et un autre une vision et une autre, ça change beaucoup de choses clairement.
Le fait qu'on ne se connaisse pas supprime tous les filtres, jamais je me serais autant ouvert dans la vraie vie, enfin je m'étais pas mal ouvert à ma copine, j'avais une confiance aveugle en elle, c'était une belle erreur du coup elle a pris ça pour de la faiblesse. C'est une leçon ça aussi. Elle m'a vu en dépression, complètement perdu, pleurer, je n'aurais jamais du...

Malgré ça, ca me bute encore de savoir qu'un autre va recevoir son attention, son amour... c'est bête mais ça me tue littéralement.

Edit : correction de balises de SP le 06/06/21
Avatar du membre

Auteur du sujet
Anonyme 2

Re: Suis-je parano ?

Message par Anonyme 2 »

Deg a écrit : sam. 5 juin 2021 20:35 Moi je trouve pas, pour l'égo c'est pire de se prendre un râteau ou de se faire larguer par un boudin (scusez du terme).
Tout à fait. Tu te dis, que si elle ne veut pas de moi, et que j'arrive pas à garder elle, ben bon courage pour trouver et garder mieux.
C'est factuel quoi. Dans l'offre et la demande elle n'est pas hyper méga sollicitée hein...

Deg a écrit : sam. 5 juin 2021 20:35 toutafé, surtout que image dégradée de soi > culpabilité > mal être > re-consommation pour se sentir bien > culpabilité > re-re-consommation > etc....
Ceux qui s'y connaissent sérieusement en addiction savent bien que la culpabilité de consommer entraîne plus de consommation.
J'essaie de ne pas culpabiliser, surtout que pour moi c un moyen de calmer la tornade, et j'ai pas des idées noirs quand je suis sous effet de l'alcool. Si ma voisine me laisse dormir ces jours-ci ça sera que du benef, sport, travail au bureau, balades... l'idée c'est que je sois tout le temps actif pour pas ruminer, c'est un moyen d'éviter la confrontation au problème comme l'alcool mais moins nocif.
Deg a écrit : sam. 5 juin 2021 17:27 De quelle histoire tu parles? Avec mon ex?
Oui.
Deg a écrit : sam. 5 juin 2021 17:27 J'ai écris un pavé pour rien tu savais déjà tout :D
On ne sait jamais tout, c'est toujours intéressant d'échanger haha. En tout cas tu as déjà plus confiance en toi que moi. Moi même en étant au meilleur de ma forme, je n'étais pas à l'aise torse nu. de la à poster une photo sur un forum même anonyme c'est au dessus de mes forces. Mon rapport à moi même est très complexe tout compte fait.
Lactus Bifidus a écrit : dim. 6 juin 2021 08:57 Wow… quelle histoire. Très touchant, merci d'avoir partagé ça avec nous SP !
Très touchant, mais surtout une véritable école d'apprentissage sur les relations H/F et le cocufiage, gestion de la belle famille/entourage.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Anonyme 2

Re: Suis-je parano ?

Message par Anonyme 2 »

Dnj a écrit : sam. 5 juin 2021 19:58 Elles sont touchantes vos histoires, vraiment.

@sp je suis curieux sur un truc :
Bah moi j'ai fait un pas hors du couple. C'était une question de survie pour des raisons qu'il me faudrait trois pages web à développer.
Sans mettre nécessairement 3 pages, tu saurais résumer le pourquoi en quelques lignes ?

@futuro : je rejoins ce que dit sp, fais toi aider.
Ce n'est pas normal à 28 ans d'en être à penser se faire sauter le caisson et à noyer les soucis dans l'alcool. Parce que tu blames le mauvais coupable. Tu te dis "c'est moi qui ai fait n'importe quoi, j'ai gâché 28 ans de vie". Tout ca c'est faux.
Plusieurs raisons :
- tu n'as pas gâché 28 ans de vie. Tu as certes fait des erreurs... comme plein de monde non ? Mais tu ne peux pas avoir gâché ta vie : ça impliquerait que tu n'en as rien retenu. Et si tu es ici c'est justement parce que tu veux retenir quelque chose de tout ça. On est riche de nos expériences, mais plus encore de ce qu'on fait de nos expériences. Quelque part ce que tu as vécu va enrichir la personne que tu es. Donc sers t'en. Tu as perdu un couple, ne perds pas la leçon qui va avec. Et surtout, tu as 28 ans.. Ca te laisse au bas mot encore 50 ans de vie sentimentale versus 5 ou 6 que tu as déjà vécu.. t'en es qu'au début.


Pour ce que ça vaut : ne t'encombre pas la tête avec cette histoire de "preuve ultime", elle ne t'apportera rien de plus que tu ne sais déjà. Et surtout.. Qu'en feras tu de plus ? Tu as déjà quitté ton ex, parce qu'elle te trompait et parce qu'elle ne te respectait pas. Si tu découvres cette preuve ultime qu'en feras tu ? Tu vas la quitter de nouveau ?
Avant de partir en quête de cette soi disant preuve, pose toi la question : pourquoi veux tu cette preuve, et qu'en feras tu de plus que maintenant ?
Merci DNJ pour ton message.

Je ne suis pas d'accord avec toi sur le fait que ce n'est pas une faillite, c'en est une. Clairement se retrouver à 28 ans, seul dans un appart glauque pleurer un fille du bas du panier qui en plus t'a traité comme de la merde. C'est clairement un fiasco total. Si on devait juger je ne sais pas quoi une entité non personnelle, une équipe de sport, un gouvernement, une société commerciale. Un tel constat serait jugé comme une faillite.

Est-ce qu'il y a une chance que ça s'arrange, je l'espère de tout mon coeur, je vais essayer d'oeuvrer pour. Même si pour l'instant la déprime l'emporte, c'est variable selon les moments de la journée.
- c'est la situation que tu vis qui n'est pas normale. Ce n'est pas normale d'avoir une partenaire qui te méprise et qui te trompe. Tu as déjà fait un grand pas en la quittant. Maintenant soigne tes plaies, et il n y a pas de honte à avoir une aide extérieure pour ça (ça peut être un ami, un psy, qui tu veux dès lors que tu sens que c'est quelqu'un qui t'aide à faire de toi une meilleure personne à long terme).
Justement c'est la faillite dont je parlais, on ne peut parler d'autre chose que d'une totale défaite.
Pour ce que ça vaut : ne t'encombre pas la tête avec cette histoire de "preuve ultime", elle ne t'apportera rien de plus que tu ne sais déjà. Et surtout.. Qu'en feras tu de plus ? Tu as déjà quitté ton ex, parce qu'elle te trompait et parce qu'elle ne te respectait pas. Si tu découvres cette preuve ultime qu'en feras tu ? Tu vas la quitter de nouveau ?
Avant de partir en quête de cette soi disant preuve, pose toi la question : pourquoi veux tu cette preuve, et qu'en feras tu de plus que maintenant ?
Alors il faut distinguer le rationnel et les pulsions/émotions, et chez les humains c'est rarement le rationnel qui prime, dans mon cas ? Jamais.
Donc oui si on mène une réflexion théorique sur l'ultime preuve, je ne me serais jamais même inscrit ici.
Mieux encore poussons le bouchon, soyons à 1000% rationnels et cartésiens, pourquoi mettre fin à la relation ? on vie loin, rien ne m'empêche de dragouiller fleurtouiller b****, et maintenir moi aussi une façade sociale avec elle, et continuer même à profiter de certains avantages administratifs que j'ai avec elle (meilleure mutuelle, moins d'impôts, vacances gratis dans la maison de campagne de ses parents) ... Or, ce n'est jamais rationnel et pragmatique dans ces situations la, pour moi en tout cas. L'ultime preuve pourra peut être servir de clap de fin, de clôture réelle de l'histoire dans le cerveau. Si tu lis mon premier "cocufiage" de l'époque le jour ou j'ai eu l'ultime preuve ça m'avait apaisé.

Tu n'as jamais vécu ça et je ne te le souhaite vraiment pas, surtout que tu es un homme avec des valeurs de l'honneur et un code moral. Mais j'ai vécu ou mon père a CC ma mère (je crois que c'est ton cas) j'avais la rage, j'ai pas parlé pendant 4jours, ma copine pensait que je lui en voulait à elle d'ailleurs (va savoir ce qu'elle avait fait déjà à l'époque). Mais je t'assure que quand ça te touche toi c'est carrément autre chose. Non pas que tu n'accordes pas d'importance aux souffrances de ta mère (j'étais vraiment mal) mais en réalité, c'est un tout autre mécanisme.

L'ultime preuve ne t'apprendra rien de plus, mais elle peut être d'une grande utilité dans la reconstruction dans la fermeture du chapitre... ou pas.
Ca peut être le moment ou la haine et la rage font reprendre à l'égo un peu de force pour aller de l'avant, comme ça peut être un énorme traumatisme qui déglingue la santé mentale, je pense que c'est quitte ou double la preuve ultime, mais JAMAIS inutile.


Sinon dans un élan de pur hasard, on s'est un peu reparlé avec la fille qui pensait que j'étais "le plus beau de la promo" à l'époque.
Je le suis beaucoup moins maintenant.
Elle n'est plus en couple.
Mais la confiance en soi toujours, je sens que je ne serais pas à la hauteur pour aller la chercher. Et pourtant ma copine (ayant su ce qu'elle pensait de moi) était très jalouse d'elle. Je pourrais à la limite aller vers elle, mais pour l'instant c'est clairement pas pour moi ce genre de choses.
Avatar du membre

Deg
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 294
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: Suis-je parano ?

Message par Deg »

ilfuturococuo a écrit : sam. 5 juin 2021 17:27 Si tu devais résumer les erreurs dans ton histoire qu'est-ce que tu n'aurais pas fait ? (je sais que ce n'est pas une question à laquelle on répondre 1-XXXX 2-YYYYY)
Si tu fais allusion à ce que j'aurais pu faire pour ne pas être cocu, pas grand chose à mon avis. A part la larguer moi même avant, ou ne pas sortir avec elle.

Comme tout le monde je ne suis pas parfait et mon ex encore moins, et je parle même pas de sa tromperie.

Si elle avait été parfaite, et que je n'aurais pas essayé ni réussi à l'être ok. Mais pareil, ça justifie pas la tromperie.

Je sais bien que j'ai fais énormément de concessions, bien plus qu'elle. Être parfait c'était donné de la confiture aux cochons, sérieux.

Quand tu as plus envie de faire d'effort, c'est un cercle vicieux où l'on s'enfonce petit à petit. Je fais moins d'effort, elle fait moins d'effort etc....

Donc non, je vois pas, si ce n'est ne pas accepter tout ce que je n'aurai pas du. Et encore je me laissais pas faire, on clashait souvent. C'est ça que j'aurais pas du accepter, de se disputer pour un rien, pour un caprice égoïste à la con. Pas respectueux comme attitude.

Si je lui avais fait sentir vraiment que c'était inacceptable, peut-être qu'elle n'aurait pas agi comme ça, et encore. Mais est-ce une relation amoureuse saine quand en rapport de force permanent?

Du coup si je dois me remettre en couple, ce sera avec une femme vraiment gentille cette fois, qui méritera ma gentillesse.

Par contre je sais que si j'avais été avec une fille gentille à l'époque je l'aurai rendue malheureuse, j'étais un con, j'aurais abusé.
ilfuturococuo a écrit : dim. 6 juin 2021 13:41 J'ai pas trop compris l'histoire de du nucléaire et de little boy,
Je pense qu'il faisait référence à la bombe atomique américaine, il a explosé et ça a eu un effet durable quoi. En tout cas c'est ce que j'avais compris et j'ai bien ris.
ilfuturococuo a écrit : dim. 6 juin 2021 13:47 Et ils l'ont bourré de médicaments : résultat : grande prise de poids, il bavait quand il parlait
Ouais ben là à mon avis c'était pas des anxiolytiques ni des antidépresseurs mais plutôt des neuroleptiques non? Parce que des anxio ou AD bien dosé ça fait pas ça. On sent rien de spécial, on se sent juste moins stressé, bien, état "normal" quoi.
Enfin "normal "pas vraiment, c'est pas normal d'être bien tout le temps. Ça a une utilité aussi la douleur, ça permet d’apprendre à ne pas recommencer et à être prudent entre autre.

Pas vraiment fan de Golman mais:

"On prendra les froids, les brûlures en face
On interdira les tiédeurs
Des fumées, des alcools et des calmants cuirasses
Qui nous ont volé nous douleurs
La vérité nous fera plus peur "


C'est pour ça que certains en deviennent psychologiquement dépendants de ces médocs , (au delà de la dépendance physique qui à moyen terme est réelle, et dont l'arrêt brutal est mortel, comme l'alcool. Tout ce qui tape sur les récepteurs GABA quoi). Ils n’acceptent plus de ne pas être bien en permanence, c'est la facilité. Mais ça se comprend en même temps.
Mais ça peut aider de façon transitoire les cachous, quand on arrive pas à sortir la tête de l'eau. On peut mener une vie normale, à la différence de l'alcool.
ilfuturococuo a écrit : dim. 6 juin 2021 13:41 Physiquement elle est pas mal, faut la matcher avec un des gars du forum
J'en connais un qui habite à l'étage en dessous... :petard:
Je veille à ce que mon verre reste à moitié plein.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3387
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Suis-je parano ?

Message par Sans Prétention »

ilfuturococuo a écrit : dim. 6 juin 2021 13:41 Au fil des cocus sur ce forum, faudrait qu'on monte une sorte fight club spécialisé en cocu. Je vois déjà la pub Youtube en mode gourou : Reconstruction par le sport ... loi de l'attractivité et tous les concepts fumeux...
:mdr1:

ilfuturococuo a écrit : dim. 6 juin 2021 13:41 Ps: Physiquement elle est pas mal, faut la matcher avec un des gars du forum comme ça elle sera occupée à autre chose qu'à déplacer je ne sais quoi chaque 40 minutes de 00:00 à 4:00 :)
Lol.
Si elle est pas mal...
Ca te paraît vieux 40, avoue. :fou:

ilfuturococuo a écrit : dim. 6 juin 2021 13:41 Une journaliste outrée avait demandé à Houellebecq si Lacan était un charlatan, il avait répondu en toute froideur : oui oui charlatan total :petard:
"Notre pratique est une escroquerie, bluffer, faire ciller les gens, les éblouir avec des mots qui sont du chiqué, c'est quand même ce qu'on appelle d'habitude du chiqué. (...) Du point de vue éthique c'est intenable, notre profession; c'est bien d'ailleurs pour ça que j'en suis malade, parce que j'ai un surmoi comme tout le monde. (...) Il s'agit de savoir si Freud est oui ou non un événement historique. Je crois qu'il a raté son coup. C'est comme moi dans très peu de temps, tout le monde s'en foutra de la psychanalyse."
J.Lacan. Conférence de Bruxelles, 26 fev. 1977.

Et pourtant, crois-moi ou pas, ce bonhomme me passionne.

ilfuturococuo a écrit : dim. 6 juin 2021 13:41 J'ai vraiment une répulsion aux médicaments, un mec que je connaissais avait eu une sévère dépression (ça arrivait souvent à cet âge la de la ou je viens) c'était plus un désarroi de la situation sociale... etc. Et ils l'ont bourré de médicaments : résultat : grande prise de poids, il bavait quand il parlait... son cercle d'ami l'a complètement lâché ... maintenant il va mieux, il s'est marié et il a deux petites filles, un travail... mais je ne suis pas du tout mais alors pas du tout certain du rôle des médicaments la dedans.
Deg a écrit : dim. 6 juin 2021 14:47 Ouais ben là à mon avis c'était pas des anxiolytiques ni des antidépresseurs mais plutôt des neuroleptiques non? Parce que des anxio ou AD bien dosé ça fait pas ça. On sent rien de spécial, on se sent juste moins stressé, bien, état "normal" quoi.
Enfin "normal "pas vraiment, c'est pas normal d'être bien tout le temps. Ça a une utilité aussi la douleur, ça permet d’apprendre à ne pas recommencer et à être prudent entre autre.
:super:

ilfuturococuo a écrit : dim. 6 juin 2021 13:41 L'EMDR tu en penses quoi d'ailleurs, j'ai regardé des heures de ça sur YouTube vraiment passionnant.
J'en ai fait.
Et en plus apparemment, ça fonctionne "scientifiquement" si on peut dire.
Non, ça va, je pense que c'est pas un attrape-couillon.
A condition de pas tomber sur un gogo qui se réclame de l'EMDR pour glisser des machins psychanalytiques à deux balles (précision : je rejette pas toute la psychanalyse, mais les parties foirées, et y en a beaucoup, c'est chaud à faire remonter dans le giron de la vraie psychologie. J'ai envie de pas trop désespérer mais pour l'instant, pas un bonhomme sérieux a réussi.).

A titre personnel, ça m'a aidé un peu l'EMDR après avoir été dans la MERDE mais la thérapeute a traité un trauma moins important que le cocufiage... (là c'était fumeux, avec mon grand-père... D'après elle, j'aurais mieux supporté le cocufiage après ça. Bof. Mais bon visiblement pour mon grand-père ça va :? ).
Ma femme a fait aussi. Apparemment elle était trauma également, d'où son comportement de merde.
En tous cas placebo ou pas pour elle, c'était plus efficace que Gogol premier, un psy que j'avais d'abord encensé avant de comprendre qu'il travaillait comme un pied.
Donc du coup, si c'était un trauma, fallait qu'elle se soigne quoi. Bon ben CQFD.

Pour l'anecdote, le mec qui a vraiment "secoué" ma femme, c'était un spécialiste des personnalités narcissiques et leurs victimes (rien à voir avec l'EMDR).
Il a été dur avec elle. Y a que là qu'elle a commencé à comprendre des choses.
Il a réussi à la mettre dans un état de colère très proche de ce qu'elle me faisait à la maison quand y avait personne.
Il l'a regardé et lui a dit : "Et avec ça vous voulez rassurer votre mari ? Moi je serais lui, je partirais en courant". Très honnêtement, je sais pas si c'était calculé ou quoi mais ça a eu son petit effet.
En tous cas, les paroles mignonnes, ça marchait pas dans sa violence à elle. Fallait autre chose.

Revenons à mon opinion : EMDR oui mais ce sera pas suffisant. Pas pour toi.
J'espère me planter bien sûr. Evidemment que si ça marche, tu me verras super heureux de t'avoir dit une connerie. :super:

ilfuturococuo a écrit : dim. 6 juin 2021 13:41 Je pense que ce qui joue dans la réaction, c'est encore une fois les autres aspects de la vie. Le tempérament, le caractère la configuration sociale.
Ah d'ailleurs, j'ai rêvé que je suis parti demander la main d'une de mes exs (mon premier réel amour, ça avait duré 9 mois, j'avais 21 ans à l'époque et elle 19 ans) elle aussi elle m'avait cocufié, mais à l'époque j'avais vraiment confiance en moi, et beaucoup de caractères, j'étais bien entouré, ça m'avait affecté mais allez combien de jours ? 10-15j, même pas, en fait, j'avais des doutes également, mais dès que j'ai eu la confirmation, j'étais vite passé à autre chose, ça ne m'avait pas plus que ça marqué, le soir même j'avais senti un de ces soulagements, j'étais heureux et épanoui c'est vraiment bizarre. Bon c'était une amourette de jeunesse, on n'avait pas vécu ensemble, ni partagé les même chose que cette dernière. Elle m'avait envoyé un message 4 ans après, en me demandant si j'allais bien, j'avais répondu que oui et j'espérais que c'était le cas pour elle également.
Ben justement, je comprends ton raisonnement vis-à-vis de ton actuelle mais typiquement, ce que tu me racontes là ajoute de l'eau à mon moulin : tu "survis" à une rupture avec une fille sympa et jolie mais pas à une sorte de radiateur froid.
Ca a l'air logique, mais ça l'est pas en fait.
Je crois que ce rêve t'indique une direction lacanienne :lol:

ilfuturococuo a écrit : dim. 6 juin 2021 13:41 C'est terrible, avant de m'inscrire ici, j'avais parcouru des forums de psychologie, sur un des plus connus une femme pleurait que son cocufieur l'ai larguée parce que lui tenait à sa famille, elle ne supportait pas qu'il la qualifiait d'erreur dans sa vie :petard: :mdr1: . Elle disait que son mari allait mal dans le domicile familial, mais sans sembler plus affectée que ça par sa situation. La psychanalyste lui a ressorti "le plus important c'est de penser à vous" comme le raconte DEG plus bas. Comment on peut avoir aussi peu de morale, je me demande ça.
Le psy aide son patient, pas celui qui consulte pas, même si il ou elle partage (mal) sa vie.
Et c'est un peu la réponse facile et déculpabilisante.
Tu verras à longeur de post, je préconise pour ma part la tri thérapie : psy individuel et psy de couple, pas les mêmes.
Après c'est sûr, c'est un truc de bourgeois cette affaire. Beaucoup n'ont pas les moyens. :(

Si l'autre était venue dans son cabinet, elle lui aurait sans doute dit la même chose.
Là où ça coince, c'est que ce genre de disposition rend très con. Il faut penser de manière systémique. C'est mon opinion. Et y en a. Mais c'est pas les plus nombreux.

Mon systémique à moi, c'est quand une femme arrive sur le site en disant "tous les hommes sont des trompeurs", bien que les statistiques soient assez favorables à ces élucubrations, je la remettrai au carré. Parce que "tous" est faux. Même s'il n'y avait qu'un seul mec qui trompe pas, ce ne serait pas "tous". :deal:
Si un mec arrive en pensant avoir compris "les" femmes en agitant le chiffon rouge des théories masculinistes, je lui dirai pareil.
Mes prises de bec je les laisse justement sur le forum pour qu'on puisse les lire. Et en général, les binaires finissent par se prendre les pieds dans le tapis.
Donc on fait attention aux situations.

Pour ça aussi que j'aime pas parler de la "perfection" du cocu qui est chimérique.
Je dis pas non plus d'ailleurs qu'il est une victime totale (en général faut fouiller dans le passif pour trouver surtout pourquoi on fait pas comme avec ton ex à un certain moment de nos vies, problème de construit commun mis à part. Le cocu aussi a un problème à régler. Le problème exactement inverse que celui de son ou sa cf).
Je préfère parler de relation asymétrique. C'est plus parlant. (Deux libertins ensemble ça va. Un libertin et un non libertin ça fait du candau. Ca va. Un échangiste qui est pas au courant qu'il l'est, c'est la tristitude...)

Bah il se trouve qu'ici, par un hasard que je pense pas trop hasardeux, c'est un peu les mêmes configurations qui débarquent.
Ca doit être la teneur de ce qu'on y lit.
Les gens sont pas idiots, y a même des QI+, c'est familial si on peut dire.
C'est jaune, c'est écrit COCU en gros, ça fout la honte, et des fois on se marre bien.
C'est une aide pour des profils particuliers. Je laisse Doctimachin à d'autres.
Mais je les lis avec délectation.

ilfuturococuo a écrit : dim. 6 juin 2021 13:41 C'est de la philosophie, mais quel est rôle du psy dans la vie, doit-il avoir aucune de compassion pour les victimes de ses patients ?
Je pousse la question au max, un violeur va consulter un psychologue car il culpabilise et ne se sent pas bien, le psy doit lui dire "pensez à vous".
Le mec est payé par un patient pour régler son problème. C'est pas un passeur de morale ou de vérité.
Faut comprendre la logique de certains psy.
Cependant, d'autres professionnels pensent plus large. J'en ai lu pas mal. Et ce serait une erreur de croire que tous se valent.
Les psys sont humains, y en a qui défendent même l'idée de cocufiage. Heureusement pas tous.

ilfuturococuo a écrit : dim. 6 juin 2021 13:41 Ben l'infidélité c'est un viol mental, certes je ne compare pas les dégâts physiques et mentaux ni hiérarchise les souffrances. Mais des cas de suicide suite à une tromperies existent.
Ouais. Comparaison n'est pas raison.
Cependant, moi j'ai eu un sandwich dans mon lit.
Je l'ai vécu comme un viol en effet.
A la limite, elle, c'est son corps, mais ma maison, c'était quand même la mienne (au moins à moitié). Il avait rien à foutre (lol) là.
Surtout avec le gamin malade dans la chambre d'à côté.

ilfuturococuo a écrit : dim. 6 juin 2021 13:41 J'ai pas trop compris l'histoire de du nucléaire et de little boy, désolé j'ai très peu dormi ces jours ci et bu beaucoup d'alcool ça altère mes synapses. :fou:
Deg a écrit : dim. 6 juin 2021 14:47 Je pense qu'il faisait référence à la bombe atomique américaine, il a explosé et ça a eu un effet durable quoi. En tout cas c'est ce que j'avais compris et j'ai bien ris.
C'est bien ça.
Avant c'était : t'es poli, que va-t-on dire, elle est vieille, faut la comprendre, elle fait tant pour nous...
Bombe : Je leur ai dit ma façon de penser et (clin d'oeil à Meirha) RIEN A FOUTRE de conséquences. C'était déjà trop.
Ca l'a traumatisée. Je voulais pas ça mais elle comprenait que dalle quand je l'ouvrais. Madame était "supérieure" donc forcément je disais de la merde.
Les frasques de sa fifille "parfaite" (on y est, et ils t'accusent de te croire parfait après t'avoir craché dessus) m'ont donné l'occasion de tout remettre à l'endroit.

Je me rappelle une fois à table, elle avait commencé à me titiller sur une connerie devant des gens. Je l'ai regardée "tu veux que je raconte ma version aussi pour que tout le monde comprenne bien ou alors ?" Silence.
Quand un mec joue au poker avec toi en ayant des as dans les manches, soit tu lui pètes le bras, soit tu quittes la table.

C'est triste de voir des personnes comme ça qui se croient supérieures et qui limite vont se plaindre aux Prudhommes dès que t'éternues.
Mais j'ai accepté l'idée que tous ne sont pas comme moi. Et qu'il fallait soit se barrer soit sortir des bazookas plus gros. Y a pas d'autre issue.
Et en fait, ça lui a fait du bien je pense à mamie qu'on lui résiste. Y a des gens il est jamais trop tard pour les éduquer.
L'effet le plus surprenant, c'est sur ma femme.
Elle me voyait comme une mauviette. Dès que je disais un truc sur sa mère, c'était la crise. Menace et le reste. Du coup je disais rien et je dormais pas.
Là, elle m'a vu comme un "homme" après m'avoir confondu avec son frère (ce qui n'est pas un compliment). Mon Dieu que l'être humain est con :kelkon:

ilfuturococuo a écrit : dim. 6 juin 2021 14:06 Je ne suis pas d'accord avec toi sur le fait que ce n'est pas une faillite, c'en est une. Clairement se retrouver à 28 ans, seul dans un appart glauque pleurer un fille du bas du panier qui en plus t'a traité comme de la merde. C'est clairement un fiasco total. Si on devait juger je ne sais pas quoi une entité non personnelle, une équipe de sport, un gouvernement, une société commerciale. Un tel constat serait jugé comme une faillite.
Bah justement, t'es une entité personnelle. Les critères évaluatifs ne s'appliquent pas de la même manière au gens et aux choses (c'est ce que font les cf).
Et c'est heureux.
Par contre, pour ta défense, j'admets que tu es dans une situation difficile. Simplement, ta vie ne s'arrête pas à l'endroit où une demi-poire t'a fait faux bond.

Allez, un peu de zik !

Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Deg
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 294
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: Suis-je parano ?

Message par Deg »

Sans Prétention a écrit : dim. 6 juin 2021 17:13 Si elle est pas mal...
Ca te paraît vieux 40, avoue.
Si elle te plait et que toi aussi.... :Q:
Sans Prétention a écrit : dim. 6 juin 2021 17:13 "tous les hommes sont des trompeurs"
Parmi mes vrais amis, une dizaine, aucun n'a jamais été infidèle, je le sais, je les connais parfaitement.
Par contre la plupart ont été cocus, mais ils n'ont pas été infidèles après pour autant, jusqu'à présent. J'dis pas que ça arrivera pas, on verra s'ils feront monter les stats.
Et si moi aussi (j'espère pas, quand je vois ce que ça fait).

Par contre la fille qui me tournait autour au club med et qui assume tromper son mec, m'a dit un soir "faut pas être trop gentil avec les femmes elles sont toutes pareilles, elles en profitent si tu donnes ça elle prenne ça etc..".
Je me trompe peut-être, mais je crois pas. Bon après elle a que 30 ans, pas non plus un ref...

Pareil, la femme d'un pote du taff (sont libertins) me disait "on peut pas être exclusif, c'est pas humain. Tu crois que papi et mamie faisait quoi?". J'en sais rien, je suis peut-être trop naïf.
Sans Prétention a écrit : dim. 6 juin 2021 17:13 Le cocu aussi a un problème à régler. Le problème exactement inverse que celui de son ou sa cf
C'est à dire stp?
Je veille à ce que mon verre reste à moitié plein.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3387
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Suis-je parano ?

Message par Sans Prétention »

Deg a écrit : dim. 6 juin 2021 18:48 Parmi mes vrais amis, une dizaine, aucun n'a jamais été infidèle, je le sais, je les connais parfaitement.
Par contre la plupart ont été cocus, mais ils n'ont pas été infidèles après pour autant, jusqu'à présent. J'dis pas que ça arrivera pas, on verra s'ils feront monter les stats.
Et si moi aussi (j'espère pas, quand je vois ce que ça fait).

Par contre la fille qui me tournait autour au club med et qui assume tromper son mec, m'a dit un soir "faut pas être trop gentil avec les femmes elles sont toutes pareilles, elles en profitent si tu donnes ça elle prenne ça etc..".
Je me trompe peut-être, mais je crois pas. Bon après elle a que 30 ans, pas non plus un ref...
C'est variable selon les milieux.
Cela dit, une chose est sûre, il y a bien un mouvement de" rattrapage" féminin en ce moment (en même temps que la parole se libère autour de #meetoo).
C'est une tendance statistique paradoxale.

Possible aussi que de plus en plus d'hommes soient plus "sérieux", plus concernés, plus conscients de leur rôle de père par exemple aussi. Effet de balancier de merde. Les uns qui descendent croisent les autres qui montent et finalement personne se rencontre vraiment.
Je crois que c'est une époque compliquée pour les romantiques.

J'ai lu y a pas longtemps dans un sondage qu'on mettait la fidélité en numéro 1 pour la réussite d'un couple et en même temps, y a une explosion des inscriptions sur les sites de rencontres extra conjugales :bonk:
Et très probable que ce soient les mêmes qui prônent la fidélité tout en ayant comme pseudo "Groscalibre27" et "Cougar897847z". Société psychotique :kelkon:
Les egos enflent. C'est une tendance remarquée en psychologie et en sociologie.

Deg a écrit : dim. 6 juin 2021 18:48 Pareil, la femme d'un pote du taff (sont libertins) me disait "on peut pas être exclusif, c'est pas humain. Tu crois que papi et mamie faisait quoi?". J'en sais rien, je suis peut-être trop naïf.
Cette question pour moi c'est un peu du bullshit.
Notre espèce est pratiquement entre le chimpanzé (polygame avec domination d'un seul mâle sur toutes les femelles. Aïe j'ai mal à mon féminisme !), les bonobos (partouzeurs invétérés mais honnêtes et tranquilles avec un système plutôt matriarcal) et les gibbons (espèce monogame, égalitaire et partageuse. Je te dis pas où va ma préférence 😁).
Au fond, t'as le droit d'être ce que tu souhaites et la biologie ça se dompte (sinon ben faut laisser faire ceux qui tuent les enfants, les singes le font bien, c'est pas naturel de pas avoir le droit de faire disparaître un gosse :bonk: ).

Exemple saisissant : le campagnol. Y a celui des montagnes et celui des prairies ... Et c'est la même espèce.
A lire :
https://www.futura-sciences.com/sante/a ... gene-3920/

Maintenant si t'as envie d'être ci ou ça, tant mieux. Y a juste pas à imposer un modèle.
Le cocufiage pour moi est le pire fascisme amoureux qui soit : il est donné de force à un mec, une nana, qui n'a absolument pas choisi cette condition. Voire même qui l'exècre.
Deg a écrit : dim. 6 juin 2021 18:48 C'est à dire stp?
Bah le cf a un ego sur dimensionné avec ses deux prétendants à sa botte. En général, il se sent plus hein. Il choppe le melon affectif, d'où son mépris incroyable pour l'officiel. Pulsions de vie et de sexe incontrôlable.
Et puis il s'embourbe dans ses mensonges le plus souvent. Et ça devient de la manipulation.

Le cocu lui ben c'est "sous ego", manque de confiance, effondrement de sa personne, dépression le plus souvent, aboulie, et désir de disparaître. Tout l'inverse.

Quand t'es face à un thérapeute, il doit comprendre qu'on soigne pas la même chose.
Surtout si on constate que ces deux comportements opposés sont inscrits dans l'histoire des protagonistes depuis bien avant le couple.
A l'un il faut apprendre à penser aux autres, à l'autre, il faut apprendre à penser à soi (on encourage pas au narcissisme en disant au cocu de penser à lui en premier. Il sait tellement pas qu'il a le droit, que cette invitation c'est en fait un juste rééquilibrage imparfait. On dirait pas pareil à un cocufieur. Le problème c'est qu'il y a des psy pour leur dire "pensez à vous". Super. :bonk: Bref. Tu m'as compris)
Un couple équilibré pense aux deux. Sans oublier l'autre. Sans s'oublier soi.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Dnj

Re: Suis-je parano ?

Message par Dnj »

Je ne suis pas d'accord avec toi sur le fait que ce n'est pas une faillite, c'en est une. Clairement se retrouver à 28 ans, seul dans un appart glauque pleurer un fille du bas du panier qui en plus t'a traité comme de la merde. C'est clairement un fiasco total.
Mais non justement..
C'est un très mauvais choix de mot.
Un fiasco total, c'est un type qui reste 20 ans en couple avec une nana qu'il n'aime pas, s'endette dans un projet foireux de a à z, foire complètement l'éducation de ses enfants et se retrouve avec 2 ados qui ne l'aiment pas et se refugie dans l'alcool et les putes pour avoir un semblant de vie (Nb : aucune exagération.. J'en connais un).
Un fiasco total ce n'est pas un jeune de 28 ans en début de vie amoureuse qui passe 3 ou 4 ans avec la mauvaise nana et la plaque une fois qu'il percute qu'elle l'a trompé. A ton âge, sans enfants, sans mariage, sans ressources commune avec elle t'as laaaargement de quoi rebondir. C'est pas ça un fiasco total. C'est un accroc à l'échelle d'une vie et ses conséquences à long terme seront quasi nulles (pour le prouver on prend rdv et on en reparle dans 10 ans quand tu seras avec une nana bien, un boulot sympa et peut être des gosses. Tu nous diras si ta vie est réellement le fiasco total que tu décris ici).
Tu qualifies ça de fiasco total car tu n'as peut être jamais vraiment connu de gros échec et que celui ci est le premier qui te marque vraiment, mais relativise ça, vraiment. Essaie de peser ça à l'échelle de ta propre vie et de la ou tu peux être dans 10 ans.
C'est même mieux: je te prends le pari que dans 10 ans tu diras que c'était l'une des meilleures décisions de ta vie et que les leçons que tu en as retenu ont contribuer à améliorer tes relations. Cette leçon (que d'autres n'apprennent qu'après 25 ans de couple) t'aura coûté 3 ans de vie amoureuse. On a vu des fiascos plus violents non ?
Tu n'as jamais vécu ça et je ne te le souhaite vraiment pas, surtout que tu es un homme avec des valeurs de l'honneur et un code moral. Mais j'ai vécu ou mon père a CC ma mère (je crois que c'est ton cas) j'avais la rage, j'ai pas parlé pendant 4jours, ma copine pensait que je lui en voulait à elle d'ailleurs (va savoir ce qu'elle avait fait déjà à l'époque). Mais je t'assure que quand ça te touche toi c'est carrément autre chose. Non pas que tu n'accordes pas d'importance aux souffrances de ta mère (j'étais vraiment mal) mais en réalité, c'est un tout autre mécanisme.
J'ai pas vécu le truc moi même mais j'en ai lu pas mal (et discuté avec pas mal aussi) dans cette situation. Besoin de comprendre ce truc de mon père et quand j'ai besoin de comprendre un truc je creuse. C'est arrivé y a 10 ans et ça m'est remonté quand je suis tombé sur l'histoire d'une personne trompée. Possible que ça fasse de mon avis un avis assez idiot même si j'espère que non.
Après, peu importe en vrai, j'ai aussi eu mon lot de trucs de merde dans la vie et c'est pas le genre tendre (à choisir ? J'aurais même préféré être cocu que me taper ca, c'est dire). En fait mon vécu importe peu, soit ce que je dis est juste soit ça ne l'est pas.
Je vais te dire à quoi sert cette fameuse preuve ultime la majorité du temps : à ne rien faire. On en a lu rester des années dans des couples de merde, cocus des dizaines de fois, mais qui ne font rien parce qu'ils n'ont pas vu cette fameuse preuve ultime et qui se disent donc "Nan mais il/elle est pas comme ça, c'est moi qui me fait des idées".
Tu connais certainement l'histoire de la grenouille et de l'eau chaude : c'est pareil, en se disant qu'on ne fait rien sans cette preuve ultime on est comme la grenouille dans l'eau chaude qui se dit "Nan mais c'est pas ça, tant qu'on me prouve pas qu'on va me faire cuire y a pas de raison que je bouge". Pourtant cette même grenouille mise dans une eau normale puis plongée dans l'eau chaude comprendrait qu'elle doit se barrer fissa. Cette recherche de preuve ultime c'est ca, c'est souvent le signe des œillères qu'on se met soi même pour ne pas prendre la situation en main.
C'est pour ça que je te demande ce que tu ferais de plus avec cette preuve ultime que tu n'as déjà fait. Est ce que ça t'apporterait vraiment de quoi t'apaiser ou est ce que ça te plongeait longtemps dans une recherche de réponse longue et infructueuse ?
Dans un autre milieu, les traders parlent souvent de "couper ses pertes et prendre sa paume" quand ils sont engagés dans un coup qui va dans le mauvais sens. Et bien à un moment ils se disent que rationnellement il vaux mieux acter qu'on s'est planté et prendre sa perte plutôt que de prolonger encore longtemps le questionnement et risquer une perte 3 fois plus grande.

En fait, la preuve ultime c'est utile pour avancer si on a la garantie d'en trouver une rapidement, OK.
Mais souvent..cette preuve ne vient jamais. Et dans ce cas ce n'est pas une preuve ultime qu'on a, mais un questionnement de recherche de preuve ultime qui s'éternise, et ça n'est pas du tout pareil.

Le débat n'est pas preuve ultime vs pas de preuve ultime. Il est dans "est ce que ça vaut vraiment le coup que je consacre du temps, et si oui combien, à la recherche de cette fameuse preuve, sans aucune garantie de la trouver?". C'est tres different. Combien de temps es tu prêt à perdre dans cette recherche de preuve ultime sans savoir si tu la trouveras ?
Avatar du membre

Deg
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 294
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: Suis-je parano ?

Message par Deg »

Sans Prétention a écrit : dim. 6 juin 2021 20:28 Je crois que c'est une époque compliquée pour les romantiques.
Oui...
Sans Prétention a écrit : dim. 6 juin 2021 20:28 Bah le cf a un ego sur dimensionné avec ses deux prétendants à sa botte. En général, il se sent plus hein. Il choppe le melon affectif, d'où son mépris incroyable pour l'officiel. Pulsions de vie et de sexe incontrôlable.
Et puis il s'embourbe dans ses mensonges le plus souvent. Et ça devient de la manipulation.

Le cocu lui ben c'est "sous ego", manque de confiance, effondrement de sa personne, dépression le plus souvent, aboulie, et désir de disparaître. Tout l'inverse.

Quand t'es face à un thérapeute, il doit comprendre qu'on soigne pas la même chose.
Surtout si on constate que ces deux comportements opposés sont inscrits dans l'histoire des protagonistes depuis bien avant le couple.
A l'un il faut apprendre à penser aux autres, à l'autre, il faut apprendre à penser à soi
Whaouu. :super: Merci
Sans Prétention a écrit : dim. 6 juin 2021 20:28 On dirait pas pareil à un cocufieur. Le problème c'est qu'il y a des psy pour leur dire "pensez à vous".
Comme le psy du taff de mon ex: "Pensez à vous". C'est bon c'était déjà le cas non?....
Me demande si ce psy ne leur raconte pas ce qu'ils veulent entendre, histoire de se faire apprécier et de garder sont taff...
Je veille à ce que mon verre reste à moitié plein.
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 567
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: Suis-je parano ?

Message par Mitsou78 »

Ma psy m'a réparé,
Sa psy l'a conforté, "c'est que vous en aviez besoin et votre mari n'est certainement pas tout blanc, d'ailleurs j'aimerai bien le rencontrer..."
Notre psy de couple : on va travailler sur le passé, cibler vos failles, les combler, vous apprendre à communiquer et réparer le couple.

Finalité, gonflée par Monsieur Bi.e en or, une psy féministe et une autre pour remettre de l'ordre dans le couple, Madame s'étonne 6 ans après que j'ai pu changer, que nous ne soyons plus le même couple.... Nous n'avons pas suivi les mêmes cours, c'était un postulat quasi de départ !!!
Donc là-dedans, le cocu doit penser à lui, principalement à lui, s'apprendre et se connaître pour ensuite penser de nouveau à l'autre, aux autres, d'où changement de personnalité, mais ça fait un bien fou :wink: :wink: :wink: :wink:
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Auteur du sujet
Anonyme 2

Re: Suis-je parano ?

Message par Anonyme 2 »

La soirée à été fructueuse haha
Je suis sorti avec une amie hier, elle ne me plait pas physiquement, mais elle était hyper tactile, ça a regonflé un peu mon égo... et surtout je suis sorti de ma taverne ou je buvais, déprimais, rebuvais, allait un peu mieux .... etc

J'ai pas eu le temps de lire tous vos messages, je rentre en cachette au bureau (d'ailleurs si il y a des informaticiens parmi nous, dites le gars de l'informatique pourra saisir les sites que je consulte quand je suis connecté au réseau :petard: , il ne m'aime pas particulièrement en plus, il doit se réjouir)

Je lirais ça tranquillement ce soir :fleur
Avatar du membre

Auteur du sujet
Lactus Bifidus

Re: Suis-je parano ?

Message par Lactus Bifidus »

ilfuturococuo a écrit : lun. 7 juin 2021 14:11 (d'ailleurs si il y a des informaticiens parmi nous, dites le gars de l'informatique pourra saisir les sites que je consulte quand je suis connecté au réseau :petard: , il ne m'aime pas particulièrement en plus, il doit se réjouir)
Pas sûr d'avoir compris, mais si la question est "peut-il", la réponse est OUI, évidemment, et absolument tout, dans le détail.
Avatar du membre

milo91
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 172
Enregistré le : dim. 9 août 2020 16:30

Re: Suis-je parano ?

Message par milo91 »

ilfuturococuo a écrit : lun. 7 juin 2021 14:11

J'ai pas eu le temps de lire tous vos messages, je rentre en cachette au bureau (d'ailleurs si il y a des informaticiens parmi nous, dites le gars de l'informatique pourra saisir les sites que je consulte quand je suis connecté au réseau :petard: , il ne m'aime pas particulièrement en plus, il doit se réjouir)
Pour répondre à ta question, oui mais en a t’il l'envie et le temps?
En règle générale dans les boites les trucs surveillés ce sont les réseaux sociaux et les sites de cul... Donc, si tu ne traines par sur ces sites, peu de risque d'activer une alerte...

Force et Honneur mon ami.

Bises

Milo
La compréhension est une lame à triple tranchant : votre côté, leur côté, et la vérité.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Anonyme 2

Re: Suis-je parano ?

Message par Anonyme 2 »

Je rentre de soirée.

J'ai reçu plein de compliments. Je suis BG apparemment, quelle supercherie :petard: :mdr1: .

Deux "féministes" justifiaient le fait de tromper leurs mecs, j'ai pas réagi pour ne pas plomber l'ambiance, je me sens lâche, j'aurais du leur balancer la vérité. ça a clairement parasité ma soirée.

Il n'y a plus de foi en l'humain, la tromperie devient la norme.

Les femmes aiment les connards, qui les trompent, qui leur parlent comme des merdes... C'est le constat de cette soirée d'observation...

On verra par la suite.
Avatar du membre

Deg
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 294
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: Suis-je parano ?

Message par Deg »

Je ne crois pas que les femmes aiment les connards et encore moins qui les trompent.

Pour ces féministes y avaient peut-être erreur sur les termes employés non?
Parce que défendre la tromperie c est compliqué...Même avec la plus grande des mauvaises fois.

Perso à chaque fois qui a eu débat y a pas eu match

:petard:
Je veille à ce que mon verre reste à moitié plein.
Verrouillé